SCoT_Lorient_orientations aménagement

901 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
901
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
157
Actions
Partages
0
Téléchargements
25
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

SCoT_Lorient_orientations aménagement

  1. 1. MAITRISER L’URBANISATION :Les Orientations d’Aménagement au coeur du projet communal Agence Territoires En Mouvement
  2. 2. LE CONTEXTE REGLEMENTAIRE : LA LOI ENGAGEMENT NATIONAL POUR L’ENVIRONNEMENT LES APPORTS DU GRENELLE 2 DE L’ENVIRONNEMENT (L 123.1 du Code de l’urbanisme) - Des Orientations d’Aménagement et de Programmation obligatoires - Un contenu pour les OAP : • l’aménagement : - environnement, paysages, entrées de ville, patrimoine, lutte contre l’insalubrité, renouvellement urbain et développement - possibilité de fixer des échéanciers pour l’ouverture à l’urbanisation et la réalisation des équipements - peuvent fixer les caractéristiques des voies et espaces publics • l’habitat : définissent les objectifs de logement pour une mixité et une répartition équilibrée de l’offre de logement • transport et déplacements : organisation des transports, circulation et stationnement.2 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement
  3. 3. POURQUOI DES ORIENTATIONS D’AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION ? un outil de projet pour les PLU en faveur du développement durable : - une maîtrise des projets, même si l’on ne maîtrise pas le foncier - peut permettre de définir une stratégie foncière adaptée pour la mise en œuvre du projet urbain - permet de «calmer» les effets de spéculation : • En permettant les négociations avec les opérateurs, avant l’ouverture effective des terrains à l’urbanisation • En posant des exigences commune à tous les opérateurs, qui négocieront différem- ment le prix d’aqcuisition des terrains au vu des contraintes.3 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement
  4. 4. UN OUTIL SOUPLE AU SERVICE DES PROJETS COMMUNAUX Un principe de compatibilité et non de conformité Un outil souple : une forme libre Une souplesse pour les projets futurs ....tout en respectant les choix du Projet d’Aménagement et de Développement Du- rable4 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement
  5. 5. CONCRETISER LES OBJECTIFS DU SCoT : une APPROCHE THEMATIQUE La trame verte et bleue La question de l’eau Des pôles de proximité vivants De Nouvelles formes de mobilité La maîtrise de l’énergie Les Patrimoines5 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement
  6. 6. CONCRETISER LES OBJECTIFS DU SCoT : une APPROCHE spatiale des echelles qui s’emboitent entre planification / urbanisme réglementaire / urbanisme opérationnel P P P6 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement
  7. 7. CONCRETISER LES OBJECTIFS DU SCoT : une APPROCHE spatiale des sites aux potentiels diversifiés : Logique d’extension en lien avec l’accès aux espaces naturels le bon projet au bon endroit Logique de densification de l’existant des logiques complémentaires Logique d’extension en lien avec un futur secteur d’équipement entre extensions d’urbanisation Logique de restructuration des et renouvellement urbain... espaces publics centraux Logique de restructuration d’un pôle commercial en milieu urbain Logique de densification de l’existant7 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement
  8. 8. UN PREALABLE NECESSAIRE : LE PLAN DE REFERENCE Un outil de concertation Un outil de cohérence entre les approches thématiques Un outil permettant d’assurer la complémentarité entre les sites Un outil permettant d’aborder, par une analyse foncière, un véritable démarche de projet8 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement
  9. 9. UN PREALABLE NECESSAIRE : LE PLAN DE REFERENCE Un outil de concertation Un outil de cohérence entre les approches thématiques Un outil permettant d’assurer la complémentarité entre les sites Un outil permettant d’aborder, par une analyse foncière, un véritable démarche de projet9 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement
  10. 10. UN PREALABLE NECESSAIRE : LE PLAN DE REFERENCE Les objectifs du plan de référence : - permettre aux élus de réaliser les arbitrages sur les priorités à mettre en œuvre, site pas site, - définir les sites stratégiques sur lesquels les interventions doivent être maîtrisées, - définir les échéanciers de réalisation en fonction du foncier mobilisable ou non et des objectifs de la commune, -définir les programmes de constructions à réaliser, site par site, pour mener à bien le projet communal, -définir le cadre dans lequel ces programmes doivent se réaliser : contraintes urbanistiques relatives aux formes urbaines, aux formes ar- chitecturales, respect des trames vertes, respect du patrimoine, traitement des espaces dédiés aux déplacements, etc.10 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement
  11. 11. UN EXEMPLE D’ORIENTATION DANS UNE COMMUNE URBAINE source : PLU Les Mureaux / Atelier JAM / CAUE 7811 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement
  12. 12. UN EXEMPLE D’ORIENTATION DANS UNE COMMUNE RURALE LES PRESCRIPTIONS D’AMÉNAGEMENT LE PARTI GENERAL D’AMENAGEMENT DE LA ZONE en matière de préservation de l’environnement La zone du lavoir appartient en grande partie à la commune. Située en secteur d’urbanisation à Un espace naturel sensible court terme, elle constitue l’une des principales réserves foncières pour les années à venir. aux franges du secteur doit être préservé. En particu- lier, des études d’impact Son caractère proche du centre bourg peut permettre de créer une extension de ce dernier, en devront être réalisées pour continuité avec lui, et pouvant accueillir à minima : la réalisation de la voie de contournement qui longe - le pôle médical ces espaces sensibles. - 20 logements collectifs ou intermédiaire - 55 maisons individuelles LA ZONE DU LAVOIR en matière de localisation des équipements Ce secteur jouxte les espa- ces de centralité du bourg. Le nord de la zone doit accueillir un site d’activité propre à assurer la centra- lité du bourg. Il est souhaitable que des espaces publics conviviaux soient générés par la créa- tion de ces surfaces bâties, les espaces de stationne- ment étant ménagées en retrait. en matière de circulation Ce secteur doit permettre de composer des voies urbaines majeures. Le contournement du bourg doit s’inscrire au sud de la zone au moment de son aménagement. Au nord, la voirie actuelle doit être requalibrée pour s’offrir un statut plus urbain, tout en s’affirmant en voie majeure d’évitement du centre-bourg. en matière de continuités naturelles LE PRINCIPE DU MAILLAGE DE VOIRIE Une traversée de la zone doit être ménagée, pour relier le centre-bourg et les espaces naturels, sous la forme d’un cheminement doux en site propre dans un environnement végétal. Une option d’aménagement possible12 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement
  13. 13. 6 - u n e m a rg e d e re cu l p a r ra p p o rt a u x Les princ ipes d’aménagement du site : e sp a ce s n a t u re ls d o it ê t re p ré se rvé e p o u r la ré a lisa t io n d e la f u t u re vo ie d e 1- Le pôle médical associé ou non à co n t o u rn e m e n t e n sit e p ro p re . une maison de retraite, qui doit prendre place dans ce secteur peut devenir un 7 - L e s vo ie s q u i se t e rm in e n t d o u ce m e n t équipement structurant pour le centre- e n im p a sse e n lim it e d e l’e sp a ce n a t u re l bourg, à proximité de la supérette et non p e u ve n t p ré se n t e r d e s e sp a ce s p u b lics loin du centre. à ca ra ct è re co n f id e n t ie l, d e q u a lit é . L à e n co re , u n e ré se rve f o n ciè re d o it ê t re 2- La voie qui longe la zone, trop largement ré a lisé e so u s f o rm e d ’e sp a ce ve rt p o u r La jonction avec l’espace commercial Les constructoins récentes dans le secteur n’ont pas dimens ionnée, doit être requalibrée en le s re lie r é ve n t u e lle m e n t à u n e vo ie q u i permis de faire émerger un paysage de bourg cohérent. voie urbaine accueillant un fort trafic. Elle p o u rra it ê t re ré a lisé e a u su d . doit avoir un gabarit suffisant, tout en conservant un caractère urbain. 8 - L e s p a rce lle s a d ja sce n t e s d e s t e rra in s a p p a rt e n a n t à la co m m u n e d o ive n t ê t re 3- Un front bâti diversifié, et structurant in t é g ré e d a n s u n e m ê m e co m p o sit io n la voie, peut permettre la réalisation de u rb a in e . produits immobiliers variés (individuels 2 sur v oie avec jardins au sud, logements 9 - A u x a b o rd s d e s é q u ip e m e n t s, u n e 3 intermédiaires et petits collectifs) sur ces p la ce t t e p e u t ê t re ca d ré e p a r d u b â t i. terrains qui appartiennent partiellement à Cette p la ce t t e se ra it co m p lé m e n t a ire 9 la c ommune. d e s e sp a ce s p u b lics ce n t ra u x d u b o u rg 1 5 e t co n st it u e ra it u n lie u co n vivia l p o u r le 4- Les espaces de stationnement, qui q u a rt ie r. ex istent aujourd’hui sur cet axe de manière inf ormelle peuvent se retrouver plus en amont à l’entrée sud du bourg. La réalis ation d’un parking paysager dans 4 8 cette parc elle aujourd’hui bien cadrée 7 par un maillage bocager important peut concilier proximité du centre et insertion 6 La voie actuelle dans le s ite. 5- A l’intérieur de la zone, une allée piétonne permet une connexion avec les es paces naturels environnants. Un secteur permettant de composer des voies urbaines majeures13 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement
  14. 14. Voirie Schéma d’organisation Voiries primaire Voies de desserte Chemins piétons haies à préserver ou à créer continuités vertes à aménager Bâti équipements et immeubles collectifs - R+1+C ou R+2 Activités à encourager au dez-de-chaussée Logements intermédiaires - R+1+C ou R+2 Logements individuels - R+1+C ou R+C Environnement Paysage Perspectives à conserver Espaces naturels proches à préserver Continuités naturelles à ménager dans les espaces urbains Entrées de villes structurées par le bâti Entrées de ville structurées par de la végétation14 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement
  15. 15. VERS UNE METHODOLOGIE COMMUNE POUR L’ELABORATION DES PLU / OAP ? Une nécessité d’articuler planification, urbanisme réglementaire et opérationnel Un besoin de transversalité : croiser les approches Une nécessité de mutualiser les compétences Une nécessité de capitaliser les informations15 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement
  16. 16. VERS UNE METHODOLOGIE COMMUNE POUR L’ELABORATION DES PLU / OAP ? Pôle de ressource envisagés sur les thèmes ( exemple des communes de Cap L’Orient ) Diagnostic préalable thématique : Service urbanisme réglementaire Pour un diagnostic partagé - foncier Audélor : «Porter à la Connaissance SCoT» / pôle de res- - eau source-observatoire / pré-diagnostic ? - paysage naturel = Composante «habitante» - activités (commerces, services, équipements) Service opérationnel - paysage urbain/densité Service transports Pour un travail d’aller-retour Service habitat - déplacements Pour une orientation Service urbanisme réglementaire pré-opérationnelle Identification des enjeux par site et définition des voca- Elus tions prioritaires = Audélor Consultation des différents services en tant que de besoin sur des thèmes appropriés Définition des dispositifs opérationnels envisagés Service urbanisme réglementaire Elus = Service foncier Service opérationnel Définition des orientations d’aménagement adaptées Service urbanisme réglementaire à l’échelle des projets visés, et à leur méthode de mise Service opérationnel en oeuvre, en complémentarité avec les autres outils du = Audélor PLU16 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement
  17. 17. VERS UNE définition commune des OAP ? UN CONTENU POUR LES ORIENTATIONS D’AMÉNAGEMENT 1- objectif recherché 2- descriptif du parti d’aménagement 3- éléments de programme 4- éléments de structuration urbaine17 Scot du Pays de Lorient / Les orientations d’aménagement

×