Rapport d'activités 2013

1 661 vues

Publié le

Rapport d'activités 2013 d'AudéLor

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 661
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
628
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport d'activités 2013

  1. 1. innovatio créativité onceptso réseaux transfert organisation tt études SCoT aménagement produits ntiel développement rique coopérationc attractivité nautisme matériaux financement Agence d'Urbanisme et de Développement Économique du Pays de Lorient 2013 innovatinnovat éé idéesées filièresfilière universitéuniversité réseauxseaux processcess produitsduits poten numé R&DR&D attractivitéractivité navalenavale pêchepêche agro-merro-me TICT Rapport d'activités
  2. 2. AudéLor - Rapport d’activités 20132
  3. 3. AudéLor - Rapport d’activités 2013 3 Introduction AUDELOR, outil d’action – outil de réflexion Durant l’année 2013, au-delà des quelques 1000 contacts qui ont été réalisés par nos équipes avec nombre d’entreprises ou d’organisations présentes sur notre territoire, nous avons mis en œuvre ou participé à des projets qui ont la particularité d’être structurants. Un projet structurant, c’est un projet, qui, s’il aboutit, apporte durablement un avantage au territoire et à ses acteurs. Voici, à suivre, pour illustrer ce propos, quelques projets très variés qui, à mon sens, ont cette qualité. L’étude de mise en service de la Forme N°2 Les professionnels de la CRN manifestent depuis plusieurs an- nées leur intérêt pour la forme N°2. Ils considèrent que, d'une partc'estleseuloutildelaradecapabled'accueillirdesnavires d’une capacité > à 650 tonnes, et que d'autre part l'utilisation decetteformeviendraitcompléterunensembledéjàcomposé de l'élévateur 650 tonnes et du quai des TCD pour en faire unoutilindustrielderéférencesurlacôteatlantique.L’agence s'est attachée à étudier le marché susceptible d'être capté par la forme N°2, à évaluer les conditions économiques et tech- niques auxquelles elle devra répondre, à vérifier la validité de mise à disposition de l'outil par son propriétaire (DCNS) et examiner les conditions de cette mise à disposition. Le plateau technique ComposiTIC C’est un projet collaboratif original réalisé entre le LIMAT B, laboratoire des matériaux avancés, le Lab-STICC, labo- ratoire des TIC de l’Université de Bretagne Sud, et l’entre- prise de haute technologie Coriolis Composites dont le métier est de fournir des cellules robots et logiciels de pla- cement de fibres. L’agence est intervenue dans le montage du projet tant pour trouver des financements que pour fa- ciliter la mise à disposition et la transformation de l’immo- bilier, ou l’accompagnement du projet technologique à son lancement. L’association Blue Fish L’association a été constituée le 8 mars 2013 à Lorient. Cette nouvelle association européenne de promotion de la pêche durable et responsable a été consacrée par les parle- mentaires lors d’une conférence de presse au Parlement Eu- ropéen le mardi 23 avril 2013. Olivier Le Nézet, son président, a présenté les objectifs de l’association : mutuali- ser les connaissances, promouvoir les bonnes pratiques et la grande variété des techniques de pêche, communiquer, par- ticiper à l’élaboration des politiques communes de la pêche et contribuer au développement des entreprises de la filière halieutique et des produits de la mer. L’agence a initié le processus de création et fait partie des membres fondateurs de cette nouvelle ONG. Un membre de son équipe soutient toujours activement les actions menées par l’association. Le Schéma Territorial de l’Inno- vation L’objectif du schéma territorial de l’in- novation est de mieux répondre aux be- soins des PME en matière d’innovation en s’assurant que le système, qui réunit entreprises, laboratoires universitaires, centres de formations, investisseurs…, fonctionne. Le schéma territorial de l’innovation, document de référence pour les acteurs de l’innovation, fournit un socle commun dans lequel est inscrit l’ensemble des actions à mettre en œuvre pour soutenir et accompagner l’innova- tion sur notre territoire. Il est la suite logique des travaux que nous avions entrepris dans le cadre des assises du déve- loppement territorial en juin 2011. Piloté par Lorient Ag- glomération, il a été réalisé par AudéLor en collaboration avec les acteurs de l’innovation qu’ils soient entrepreneurs, universitaires ou membres d’un organisme consulaire. L’étude sur les espaces agri- coles stratégiques L’année 2013 a été consacrée à la mesure de la place de l’agriculture, tant du point de vue économique que spatiale sur le Pays de Lorient,
  4. 4. AudéLor - Rapport d’activités 20134 ainsi que les enjeux auxquels l’agriculture est confrontée (morcellement foncier, pression foncière, etc.). Réalisée en partenariat avec la Chambre d’Agriculture, cette première phase fait l’objet d’une concertation avec les professionnels. La Gestion Intégrée de la Zone Cotière Démarche engagée auprès de la Région Bretagne et en par- tenariat avec Lorient Agglomération, la démarche GIZC se concrétise en 2013 par la mise en place d’un comité de pi- lotage spécifique et l’organisation autour de 5 thèmes de tra- vail. Plus de 70 participants, acteurs de la mer et de littoral du Pays de Lorient, croisent leurs connaissances afin de met- tre en place une dynamique de partage, de produire un état des lieux et d’échanger sur l’ensemble des problématiques littorales. Charte commerciale du Pays de Lorient Pour préparer le DAC (Document d’Aménagement Commercial), le Syn- dicat Mixte pour le SCoT mène depuis 3 ans une réflexion et des études sur le commerce dans le Pays de Lorient. Cette réflexion a pour origine la loi En- gagement national pour l’Environnement du 12 juillet 2010 qui rend les Documents d’Aménagement Commercial obli- gatoires dans les SCoT. Plusieurs travaux ont été réalisés de- puis 2010 : un diagnostic commercial en 2010, un cycle de 4 conférences sur le commerce de demain en 2012, et une consultation sur les principes du futur DAC en 2013. Cette Charte a été présentée et adoptée par le Syndicat Mixte pour le SCoT le 27 février 2014. Atlas de Bretagne Sud Les agences AudéLor, Quimper Cor- nouaille Développement et VIPE ont engagé ensemble une réflexion sur le contexte du développement en Bre- tagne Sud, se traduisant par le soutien commun au projet de thèse «réseaux d’entreprises et développement territo- rial en Bretagne Sud» mené par Clément Marinos sous la direction de Guy Baudelle (Université de Rennes 2) et in- terrogeant les conditions du développement dans cet en- semble territorial important formant un continuum homogène, hors champ de métropole mais étroitement relié et structuré autour des villes moyennes de Quimper, Lorient et Vannes et de leurs agglomérations. Un nouveau site in- ternet pour faciliter l’accès à l’informa- tion AudéLor a entièrement refondu son site internet en 2013 : nouvelle charte graphique, volonté de faciliter l’accès aux informations stratégiques et conjoncturelles du territoire, l’ensemble du site a été conçu pour respecter les standards internet actuels et permettre un accès adapté via tous les terminaux : ordinateur, tablette, smartphone … Plu- sieurs plates-formes de diffusion sont intégrées (réseaux so- ciaux, agrégateurs de flux, partage de documents) qui concourent à une meilleure visibilité des actions et produc- tions d’AudéLor et offrent aux internautes différents outils et niveaux de lecture. La Web TV des entrepreneurs du Pays de Lorient propose chaque mois le portrait d’une entreprise emblématique ou innovante du Pays de Lorient. Enfin, des newsletters régulières informent de manière ciblée nos par- tenaires sur les animations et actualités de l’agence. Des études stratégiques, des atlas, des données signifiantes, des actions de développement, des organisations perfor- mantes, des orientations nouvelles. Autant de projets pour servir le territoire et ses acteurs que vous découvrirez à la lecture de ce rapport d’activités pour l’année 2013. Bonne lecture à toutes et à tous Norbert Métairie Maire de Lorient Président de Lorient Agglomération Président d’AudéLor
  5. 5. AudéLor - Rapport d’activités 2013 5 Sommaire I. Accompagner l’innovation et le développement des entreprises par un accompagnement individualisé, une approche par spécialité et une démarche par filière II. Soutenir la vocation maritime du territoire par des propositions d’aménagement économique par l’accompagnement de filières III. Préparer les conditions d’un développement durable du territoire en assurant la promotion des principes du SCoT en développant des schémas d’aménagement thématisés en fournissant ingéniérie et études aux collectivités par l’animation du Conseil de Développement IV. Informer et contribuer à fédérer les acteurs du territoire au travers de publications et de notes de synthèse par des animations Ressources Le système d’information Le Conseil d’Administration / Le Bureau Le Budget / Les ressources humaines
  6. 6. AudéLor - Rapport d’activités 20136
  7. 7. AudéLor - Rapport d’activités 2013 7 I - Accompagner l’innovation et le développement des entreprises En 2013, Le président de Lorient Agglomération a demandé aux vice-présidents en charge du déve- loppement économique, de la recherche et de l’in- novation de proposer un schéma stratégique de territoire portant sur l’innovation. L’objectif de ce schéma était de mieux répondre aux besoins des PME en matière d’innovation en s’assurant que le système, qui réunit entreprises, laboratoires, centres de formations, investis- seurs…, fonctionne. Car les entreprises qui se dé- veloppent sont les entreprises qui innovent. Il en est de même des territoires. L’innovation repré- sente donc une priorité essentielle pour notre ag- glomération. Il s’agit, d’une part, de renforcer les capacités des entreprises déjà engagées dans le processus d’innovation et, d’autre part, d’inciter de nouvelles entreprises à s’y lancer. Au-delà de l’innovation technologique, toutes les différentes formes que peut prendre l’innovation doivent être encouragées qu’il s’agisse d’innova- tion de procédé, de service, de gestion des res- sources humaines ou de relations sociales, tant dans le secteur privé que dans le secteur public Un schéma de l’innovation pour le territoire
  8. 8. AudéLor - Rapport d’activités 20138 n Lestravauxontdébutéle01/01/2013etsesontterminés le 04/11/2013 n Lecomitédetravailalargementconsulté:120personnes ont participé à la réalisation de ce schéma n Un comité de pilotage élus et techniciens (Lorient Ag- glomération, AudéLor – LTI) s’est réuni une fois par mois n Un groupe de travail technique permanent (Lorient Ag- glomération, AudéLor – LTI) s’est réuni deux fois par mois n Des groupes de travail thématiques ont été constitués : entreprises, recherche publique, financeurs, associations, agents des collectivités… n Desentretiensindividuelsavecdeschercheurs,desensei- gnants, des chefs d’entreprise, des études documentaires, des enquêtesterrainauprèsd’entreprisesinnovantes(unecinquan- taine) ont été réalisés n Et enfin il y a eu participation aux travaux du SRDEI de la Région Bretagne. Les entreprises Les entreprises innovent d’abord dans le produit puis dans le procédé. L’innovation vient par les clients et en interne mais peu ou pas par l’université. L’innovation se fait souvent avec des partenaires extérieurs à la Bretagne et même à la France. En Bretagne, Brest est le premier partenaire (mari- timité oblige!). Innover pour faire face au marché, à la concurrence, pour aller à l’international. L’innovation est possible d’abord grâce à une main d’œuvre compétente puis en second grâce à l’action publique, en revanche il y a peu de relations avec l’université. “Un dispositif local de l’innovation doit s’intéresser à l’ensem- ble des grands secteurs d’activités présents sur le territoire” “Il faut identifier les filières et organiser leurs croisements car souvent l’innovation est issue de ces intersections” “Il faut disposer de la connaissance des compétences présentes sur le territoire” “Comment mieux travailler avec l’université, comment amé- liorer l’accès aux compétences des laboratoires et aux viviers d’étudiants formés ?” “Trop de structures d’accompagnement nuisent à la lisibilité et à l’efficacité de la puissance publique” “Ce schéma local doit prévoir des actions larges de sensibilisa- tion à l’innovation”. Les universitaires L’UBS se veut être une université professionnalisante et de proximité, elle propose une large offre de formation au plus près de la réalité des métiers, appuyée sur un dispositif de re- cherche. À l’Université, l'innovation se faisant autant dans les laboratoires que dans les salles de cours ! “Il faut favoriser les rencontres et le travail collaboratif parce que le monde de l’entreprise et de l’enseignement supérieur et de la recherche publique se connaissent mal et ne se fréquentent pas assez” “Il y a un fossé entre les travaux de recherche dans les labora- toires et les besoins en recherches appliquées et applicables dans les entreprises” “Mieux faire connaitre les formations dispensées parce que le niveau de formation des personnels dans les entreprises deman- derait à être plus poussé pour développer de l’innovation” “Les bacs +2, +5 et +8 sont les bases possibles d’une action de promotion de l’entrepreneuriat et de l’innovation”. Les financeurs Pour les jeunes entreprises innovantes, les économies per- sonnelles des entrepreneurs, de leur famille et de leurs amis constituent souvent la source de financement la plus impor- tante. Investir dans ces entreprises représente un niveau de risque élevé, il faut financer des actifs incorporels et des an- nées de déficit à venir. Il leur est donc extrêmement difficile Les acteurs de l’innovation se sont exprimés La méthode retenue
  9. 9. AudéLor - Rapport d’activités 2013 9 d'obtenir des prêts auprès d'établissements bancaires “Etre dans les réseaux de financement est très important pour pouvoir accéder à la ressource financière ; qu’elle soit publique à travers les aides dispensées par les collectivités ; ou qu’elle soit privée à travers les fonds investis par les sociétés spécialisées ou les investisseurs privés. Dans le second cas rien ne se fait si on ne peut pas investir à leurs côtés ! “ “Disposer d’un outil de financement suffisamment doté doit faire partie d’un plan d’action de cette nature “ “Pour innover, l’idéal serait de créer un fonds d’amorçage avec l’universitéquiassocieraitlesdifférentsacteursdufinancement” “Ce fonds pourrait alimenter un prix de l’innovation avec pour objectif de donner un signal aux porteurs de projets que le pays de Lorient s’intéresse à l'innovation”. La société civile à travers le conseil de dévelop- pement du pays de Lorient Pour les membres du CDPL, il faut partir des besoins et des usages pour repenser nos pratiques et préparer l’avenir. “L’innovation, qu’elle soit sociale ou technologique, passe par la mise en action de qualités de créativité et d’entrepreneuriat des individus et des organisations. Il faut dépasser les aprioris et les habitudes. C’est un état d’esprit qu’il faut développer” “La réponse aux besoins sociaux doit s’accompagner de créa- tion de richesse et d’emploi” “Le soutien des services de l’état et des collectivités doit privi- légier les actions collaboratives (pousser au décloisonnement !) mixtes (en terme d’acteurs : entreprises classiques, secteur public, associations, mutuelles, individus…) et intégrant les 4 dimensions du développement durable” “Penser local pour agir local et global : l’innovation doit être «ascendante» et partir des besoins locaux et de la créativité des habitants”. Il est ressorti de ces travaux et de ces débats le diagnostic suivant : L’économie de l’innovation est attirée par les effets d’échelle et de milieu qu’offrent les grandes concentrations métropolitaines tels que des accès aux compétences rares, aux informations stratégiques et technologiques, aux prin- cipales connexions de transport et de communication, no- tamment à l’international, mais aussi à des lieux chargés de symboles et de représentation qui sont un appoint indis- pensable pour certaines prestations intellectuelles ou im- matérielles. n Notre agglomération est de taille moyenne et de fait, attire plus difficilement les entreprises innovantes et les ca- dres à haut potentiel n Elle peut apparaitre éloignée des grands centres urbains et des grands courants d’affaires. Il est cependant possible de sortir de ce type de vision hié- rarchique du développement territorial en disposant d’une stratégie construite en matière d’innovation, en privilégiant une logique de fonctionnement en réseau avec nos parte- naires clés et en mobilisant les forces que l’on se connait. n Notreagglomérationbénéficied’uncadredeviedequa- lité, située en bord de mer, au cœur de la Bretagne sud. De plus, et malgré sa taille, elle dispose d’une université et d’un tissud’entreprisesquiaugurentd’unpotentield’innovation. n Notre territoire possède une véritable spécificité éco- nomique à travers ses activités liées à la mer, la diversité et la qualité de ces filières en font un territoire maritime de rang 1 sur la façade atlantique n Enfin, sa population historiquement résistante est dé- terminée à relever, avec cohésion, les défis qui se présen- tent à elle.
  10. 10. AudéLor - Rapport d’activités 201310 Filières locales socles Domaines d'avenir Développements Lorient demain Industrie Navale Nautisme (Activités maritimes pour une croissance bleue) Navires de défense Sécurité sureté maritime Energies marines renouv. Eco-procédés, Eco-produits Mécanique Matériaux TIC-Electronique (Technologies de pointe pour les applications industrielles) Pêche/Agro-Mer Agri/Agro-Terre (Chaîne agro-alimentaire durable pour des aliments de qualité) Matériaux composites Systèmes embarqués Electronique, capteurs... Robotique, Domotique Modélisation numérique Internet des objets Images et contenus Conception logiciels Cybersécurité Pêche durable Co-produits Nutrition Agriculture écologique Construictiondurable énergies marines technologies enassisatncemédicale efficacité énergétique autoroutesdelamer Naviresdufutur Construction durable parapharmacie cosmétique bâtiments intelligents Prévention santé matériaux olol isis modules aéronautiques & automobiles Port du futur Matériaux du futur Usines du futur Société numérique Nouveaux usages Bien-être Bien vivre Le schéma stratégique se décline ainsi Domaines d’avenir S3
  11. 11. AudéLor - Rapport d’activités 2013 11 3 enjeux Innover pour se développer et attirer Etre connecté à ses partenaires clés dans les réseaux de compétences Faire des choix sectoriels 3 priorités pour le territoire S’affirmer comme territoire maritime de rang 1 sur la façade atlantique Inscrire notre croissance dans le développement durable Construire l’économie numérique et la mettre en lumière ORIENTATION N°1 Accroitre la performance économique des entreprises par l’in- novation • Soutenir les projets émergents à fort potentiel, au croisement des filières et des technologies • Accompagner la mutation des secteurs “socle” du territoire • Accompagner les entreprises dans leurs démarches d’innovation • Renforcer les capacités financières pour la création et la croissance d’entreprises innovantes ORIENTATION N°2 Renforcer l’impact économique de l’effort de recherche pu- blique et de formation. • Inciter aux démarches collaboratives et aux partenariats en s’ap- puyant sur le potentiel universitaire • Diffuser la culture de l’innovation et de la créativité • Favoriser les formations incitant à l’entrepreneuriat et à l’innova- tion ORIENTATION N°3 Stimuler l’innovation sociale, innover à partir de l’expression des besoins • Démocratiser le développement économique • Vivre ensemble dans des logiques de coopération et de partage • Renforcer la participation citoyenne ORIENTATION N°4 Rendre attractif le territoire, l’inscrire dans les réseaux de com- pétences, renforcer ses relations à l’international • Promouvoir et attirer • Investir les réseaux clés de compétences • Renforcer ses relations à l’international
  12. 12. AudéLor - Rapport d’activités 201312 La direction «développement économique» d’Au- déLor accompagne les projets immobiliers et fon- ciers sur le territoire. Les pépinières d’entreprise Créa SA proposent des solutions d’hébergement aux entreprises en créa- tion ou en développement. En 2013, 46 projets (39 endogènes et 7 exogènes) ont été traités par AudéLor dont 24 par demandes directes, 5 via les communes, 4 via Lorient Agglomération et le reste via di- verses sources. 22 concernaient l’industrie, 16 les services , 7 le commerce ou le négoce et 1 le BTP. Activités 2013 Inaugurée en 1993 sous l’impulsion de l’Agence de Déve- loppement Économique, la pépinière, gérée par AudéLor, travaille en étroite collaboration avec les différents parte- naires du tissu économique lorientais, tels que la CCIM, le Carrefour des Entrepreneurs, Pays de Lorient Initiative, LTI, la SFLD... et a pour objectif d'accueillir les porteurs de pro- jets, de favoriser leur développement et la pérennité de leurs entreprises. Activités 2013 n Accompagnementdel’installationdelasociétéMarport dans ses nouveaux locaux. n Concours à l’implantation du Plateau Compositic sur le Parc Technologique n Réflexion autour d’un espace coworking et d’un fablab n Organisationd’unévénementautourde20ansdespépinières L’association Lorient Tech- nopole Innovations a pour objet d’accompagner et de promouvoir l’innovation sur le territoire de Lorient Ag- glomération. Activités 2013 n Accompagner et incuber les projets innovants : LTI a accompagné la création de 19 entreprises dans leurs projets innovants en 2013 n Animer et mettre en réseaux les compétences afin de favoriser l’innovation dans les entreprises : Le programme d’animations LTI a réuni 702 professionnels autour de 9 évènements dédiés à l’innovation. n Animer le cluster Eurolarge Innovation : La technopole de la course au large en Bretagne a rassemblé 587 professionnels sur 9 évènements consacrés à la promo- tion de l’excellence de la filière technologique de la course au large en Bretagne (voir en page 37). Immobilier d’entreprises Promotion de l’innovation Accompagnement individualisé et approche par spécialité Nombre de porteurs de projets accueillis 43 Nombre d’entreprises créées et/ou installées 10 Total projets Projets aboutis Projets non exécutés Projets en cours Extension avec départ du site 20 5 2 13 Extension sur le même site 7 2 5 Création 7 2 5 Installation en pépinière 1 1 Aide au déblocage d’un dossier 11 2 1 8 Total 46 9 5 32
  13. 13. AudéLor - Rapport d’activités 2013 13 Activités 2013 En 2013, 32 créateurs ou repreneurs ont bénéficié d’un prêt d’honneur. Ces nouveaux entrepreneurs sont à l’initiative de 23 projets (15 créations, 8 reprises) créant ou maintenant ainsi 50 emplois sur le territoire. 209 150 € ont ainsi été dis- tribués en 2013 sous forme de prêts à taux 0 pour soutenir l’économie locale. 90 % des projets soutenus depuis 3 ans sont pérennes. En 2013, Anthony Le Roux remplace Bertrand Noguès à la présidence de la plateforme avec pour projet de mettre en place une stratégie de développement en phase avec le schéma de l’innovation. Deux exemples de création Actions de financement Activité soutenue Montant du prêt Bar-tabac 15 000 € Charcuterie-traiteur 10 000 € Services aux plaisanciers 8000 € Coiffure 3000 € Signalisation 7000 € Cabinet vétérinaire 15 000 € Prêt à porter hommes 6000 € Restaurant 15 024 € Création et commercialisation de supports pédagogiques 8000 € Prestations de services pour le CHR 8000 € Distribution produits multimédia 9000 € Construction/réparation navale 8000 € Fromagerie 12 000 € Entretien de jardins 6000 € Prêt à porter / Linge de maison 6000 € Pâtisserie 14 000 € Génie Civil 8000 € Fabrication et négoce agro-alimentaire 8000 € Sandwicherie 6000 € Food Truck 8000 € Location de matériels pour réception 15 000 € Réparation de matériel agricole 12 000 € Développement informatique 2000 €
  14. 14. AudéLor - Rapport d’activités 201314 Société de Capital Risque, la SFLD est un inves- tisseur en fonds propres sur le Pays de Lorient. La SFLD n'intervient pas dans les décisions de gestion. Sa pérennité est donc concomitante aux succès de ses partenaires. n La SFLD prend des participations minoritaires dans des PME/PMI industrielles ou tertiaires pour un montant compris entre 50 et 150 K€ (voir 250 K€ de façon excep- tionnelle), à hauteur maximale de 40% du capital. n La SFLD sélectionne ses investissements en fonction de la qualité du projet, du potentiel de croissance et des di- rigeants, sans préférence de secteur et taille. n La SFLD s’attache à suivre régulièrement l’activité, les résultats & les projets de ses partenaires mais n’intervient pas dans les décisions de gestion. n La SFLD doit assurer sa pérennité par l’efficacité de son action et la rentabilité de ses investissements (dividendes, intérêts sur comptes-courants, plus-values à moyen terme). Sa réussite est concomitante aux succès de ses partenaires. Activités 2013 Investissements réalisés COOGEE DATA : est une société qui développe une acti- vité d’application informatique facilitant la mobilité dans les lieux publics au travers de moyen de communication no- made. COOGEE DATA à comme client Gare et Connexion (Filiale SNCF), les aéroports (Atlanta, Amster- dam, Bangalor…). Investissement fait en partenariat avec les fonds BSA présents sur le Pays de Lorient. ELCO : Cette société développe de nouvelles tablettes in- formatiques. Investissement fait en partenariat avec les fonds BSA sur le Pays de Lorient. Sorties réalisées Marport : Cette société a connu une issue difficile mais elle est toujours présente sur le Pays de Lorient. Marport a inté- gré le Groupe AIRMAR Technologie situé aux USA dans le New Hampshire (Nord de Boston). La fixation sur Ploe- meur de la R/D de Marport s’est concrétisée en s’installant dans le même bâtiment que le plateau Compositic. SFLD travaille pour 2014 au renforcement des moyens d’in- vestissements. Les objectifs sont de pouvoir disposer d’une capacité d’investissements recentrés sur les projets faisant appel à une forte innovation. Date Participation Ville Observation 28/05/13 COOGEE DATA Lorient AO (50 K€) 25/05/13 ELCO Ploemeur AO (50 K€) Date Participation Ville 20/10/13 MARPORT Ploemeur L’activité de la SFLD en quelques chiffres Depuis 5 ans Depuis 1991 (création) Nbre. d’opérations réalisées 12 70 Dont nbre. de réinvestissements 3 19 Ticket d’intervention moyen 43,6 K€ 55,6 K€ Montants investis 523 K€ 3896 K€
  15. 15. AudéLor - Rapport d’activités 2013 15 Le numéro vert a été créé en juin 2011 pour doter le terri- toire d’une porte d’entrée unique, d’un point d’an- crage pour toutes les demandes re- levant du déve- l o p p e m e n t économique. Pourquelenumérovertsoituneplateformeinformativeeffi- cace,uneveilleactiveetrégulièredoitêtreeffectuée.En2013, les demandes portaient souvent sur le choix du statut, les avantages et inconvénients des différentes solutions avec no- tamment les possibilités qu’offre celui d’auto-entrepreneur. Une autre demande forte des porteurs de projet concerne les aides publiques dans les dispositifs de financement. Le choix a donc été fait d’accentuer les connaissances de la cellule nu- méro vert sur ces différents points : formation sur les aides publiquesenpartenariatavecVIPE,établissementd’unema- trice d’aide à la recherche d’aides et subventions. La cellule numéro vert a également été présente sur le salon de la création d’entreprise de Lorient. La cellule numéro vert a traité 157 dossiers en 2013 En 2013 les motifs d’action se déclinent en grandes familles dont les principales sont : n Foncier / immobilier : 68 dossiers n La création / reprise : 28 dossiers n Qualification de fichiers d’entreprises : 22 dossiers n Etudes / statistiques : 18 dossiers n Recrutement / formation : 15 dossiers Le numéro vert Les chiffres clés 2013 Com m unes AudéLor et satellites Internet / Pages jaunes Lorient Agglom ération Bouche à oreilles / Réseaux M ail (ecoinfo et contact) Structures partenaires 0 10 20 30 40 50 60 70 ct) ones ooees euxes uues e 0 10 20 30 40 50 janvierfévrier m ars avril m ai juin juillet août septem breoctobrenovem bredécem bre Progression des contacts en 2013 Les point d’entrée des demandes en 2013 Répartition des thémes en 2013 Foncier / immobilier Qualification de fichiers d’entreprises Création / reprise Financement Études / statistiques Communication Recrutement / formation Énergie
  16. 16. AudéLor - Rapport d’activités 201316 Atmosphère du Maine : recherche de locaux adaptés Premiers pas lorientais d’une agence spécialisée dans l’amé- lioration de l’habitat français, via le développement des énergies renouvelables. L’entreprise a contacté le numéro vert afin de trouver un local sur Lorient pour y créer la huitième agence dans l’Ouest de son enseigne Atmosphère du Maine. Grâce à l’aide d’AudéLor, elle a pu trouver un local adapté à ses be- soins spécifiques (local meublé, sans présence continue…) dans une structure lorientaise : Agora Services. AZ pesage : recherche de foncier pour un projet de relocalisation Son bail sur le port de pêche arrivant à terme et étant donné la vétusté des locaux, le responsable de cette enseigne a contacté le numéro vert car il souhaitait trouver un terrain pourfaireconstruireunbâtimentpourson activité de pesage. La cellule numéro vert lui a trouvé un ter- rain sur la zone de Guidel Pen Mané II où un dépôt de permis de construire a été ef- fectué et un bâtiment est en construction. L’entreprise est ainsi restée sur le territoire de l’agglomération. Auto-école : aide à la reprise d’activité Unporteurdeprojetsouhaitaitreprendreuneauto-écolesur Lorient. Désireux de structurer son projet, il avait besoin de renseignements sur les structures accompagnatrices, les dis- positifsd’aides…Notreaccompagnement,notreinformation surlesfinancementspossiblesetlaréorientationverslesdiffé- rentesstructuresontcontribuéàsaréussite.Sonactivitéadé- buté en Mai. Des exemples de projets accompagnés
  17. 17. AudéLor - Rapport d’activités 2013 17 Utilisation de la forme N°2 par les entre- prises de la Construction Réparation Navale Les professionnels de la CRN manifestent depuis plusieurs années leur intérêt pour la forme N°2. Ils considèrent que, d'une part c'est le seul outil de la rade capable d'accueillir des navires d’un poids supérieur à 650 tonnes, et que d'autre part l'utilisation de cette forme viendrait compléter un ensemble déjà composé de l'élévateur 650 tonnes et du quai des TCD pour en faire un outil industriel compétitif sur la côte atlantique. Les profession- nels sont convaincus de pouvoir attirer des clients qu’ils ont identifiés. En2013,AudéLorenpartenariatavecDCNS,l’Interprofes- sion du Port de Lorient (IPL), l’Union Maritime de Lorient (IML) et Bretagne Pôle Naval, a mené une étude sur la faisa- bilité de la mise en service de la forme N° 2 et de son utilisa- tion par les entreprises de la constructiuon réparation navale lorientaise. L’étudeacomportéunephasedebenchmarkingsurlesinfra- structures de même nature de la facade atlantique puis une étudedemarchéavecauditdesarmateursutilisantdéjàlesin- frastructures et ceux potentiellement intéressés par l’offre lo- rientaise. Les investissements nécessaires à la remise à niveau delaformeproposantdifférentsscénariiontétéchiffrésetun budget de fonctionnement a été évalué. Un montage juri- dique et financier a été proposé. Cette étude a été transmise à Pierrick Massiot président de la Région Bretagne en août 2013. DepuislaRégionacommanditéuneétudesurl’ensembledes infrastructures bretonnes dont les premières conclusions de- vraientêtredonnéestrèsprochainement.Aujourd’hui,lesen- treprisesréfléchissentàleurcontributionfinancièreàceprojet et à la structuration d’une offre commerciale pertinente. Un exemple d’accompagnement Bassin n° 2 Quai des TCD Anneau de Keroman
  18. 18. AudéLor - Rapport d’activités 201318 Avoir une démarche par filière, c’est adopter une stratégie qui consiste à éviter de disperser ses forces, à concentrer ses moyens et ses savoir-faire sur les segments économiques identifiés comme porteurs pour notre territoire. Industries de la na- vale et du nautisme, mécatronique, technologies de l’image et de la communication, pêche, nou- velles énergies sont les filières d’excellence pour lesquelles notre agence apporte son concours en matière d’animations et de prospection. Lorient Technopole Innovations accompagne et anime les entreprises de la filière TIC du Pays de Lorient. Cette mis- sion amène la Technopole à accompagner des porteurs de projets dans leur création d’entreprises ou développement d’activité liés à l’innovation dans le domaine des TIC. L’animation de la filière se fait grâce aux rencontres profes- sionnelles (Open Coffee Club et Journée de conférences) organisées par Lorient Technopole Innovations chaque année. Ces animations permettent de valoriser les compé- tences présentes sur le territoire, favoriser les réseaux et ap- porter aux chefs d’entreprises des éléments de gestion de projets innovants (ex : droit et internet). La communication autour de ces évènements (invitations, programmes, comptes rendus) est réalisée sur le site de Lorient Techno- pole Innovations. Activités 2013 Cinq animations concernant la filière TIC ont été assurées en 2013 sous forme d’ateliers, de conférences, d’Open Cof- fee Club. Le détail en page 39 (partie 4). Filière TIC Démarche par filière
  19. 19. II - Soutenir la vocation maritime du territoire Au coeur d’un espace maritime de premier ordre pour la Bretagne Sud, les espaces portuaires du Pays de Lorient deviennent de plus en plus stra- tégiques pour le développement économique du territoire. Dans ce contexte, et d’autant plus avec l’ensemble des mutations portuaires, l’avenir de ces secteurs portuaires est au centre des préoc- cupations territoriales. D’autre part, AudéLor par- ticipe aux groupes techniques pilotés par Lorient Agglomération dans le cadre de la mise en oeuvre des futures zones d’activités économiques. Au titre du programme de travail de 2013, la commune de Port-Louis a souhaité qu’une attention particulière soit por- tée sur l’anse du Driasker comme interface entre la cité et l’espace portuaire. Le développement du port de plaisance amène les élus à reconsidérer l’espace terrestre du Driasker dans le rôle et les potentialités qu’il offre à la commune. La commune a confié à AudéLor une mission d’étude pros- pective proposant une vision des enjeux économiques, ur- bains et paysagers tout en prenant en considération les problématiques règlementaires. Un travail collaboratif avec les différents services de la ville de Port-Louis, de Lorient Agglomération et d’AudéLor a été effectué et suivi par un comité de pilotage au cours de l’année 2013 (7 réunions du comité technique et 3 réunions du comité de pilotage). Démarche engagée auprès de la Région Bretagne et en par- tenariat avec Lorient-Agglomération, la GIZC s’est pour- suivie en 2013 par la mise en place d’un comité de pilotage spécifique et l’organisation autour de 5 thèmes de travail de groupes de travail. n Gestion intégrée des masses d’eau côtières et de la rade n Gestion stratégique de la frange littorale n Gestiondutraitcôtieretaccessibilitémaritimedelarade n Filières économiques liées à la mer n Valorisation du cadre de vie littoral Plusde70participants,acteursdelameretdulittoralduPays de Lorient, croisent leurs connaissances afin de mettre en placeunedynamiquedepartage,deproduireun état des lieux et d’échanger sur l’ensemble des probléma- tiqueslittorales. Gestion Intégrée de la Zone Côtière Port-Louis : Anse du Driasker Aménagement économique AudéLor - Rapport d’activités 2013 19
  20. 20. Dans le cadre de la mise en place du Plan de Prévention des Risques Technologiques sur le secteur de Kergoise, la ville de Lorient, Lorient Agglomération et la Région Bretagne ont commandé une étude sur «l’étude de mitigation du risque et d’évaluationdesconséquenceséconomiquesetsocialesdel’ap- plicationduPPRTduDépôtPétrolierdeLorient».AudéLor a participé à la définition du cahier des charges, au groupe de pilotageetaapportésonexpertiseetsaconnaissancedumilieu économique portuaire au bureau d’étude Technip.. AudéLor a réalisé un travail de synthèse cartographique sur l’ensemble des secteurs d’activités économiques de la rade de Lorient. Sous forme de poster, ce travail présente les diffé- rentes stratégies spatiales économiques autour de la rade. En 2013, AudéLor a accompagné la définition des ZAE de Brandérion (Boul Sapin), de Quéven (Le mourillon) et de Ploemeur (Le parc de Soye). AudéLor accompagne les filières maritimes por- teuses d’avenir pour le territoire. Pêche, énergies marines renouvelables, naval, nautisme... Les ni- veaux d’intervention vont du national au régional par le biais d’actions en direction du Parlement Européen, au sein du Pôle Mer Bretagne ou en- core du groupement d’entreprises Eurolarge In- novation animé par LTI. En 2013, Audélor conçoit et favorise la création de Blue Fish, Association européenne de promotion de la pêche durable et responsable lancée à l’initiative des deux plus grands ports de pêche français Lo- rient et Boulogne. C’est une concrétisation logique des ef- forts décidés depuis 2011 par Lorient Agglomération en confiant à AudéLor le soin de mener des actions de commu- nication et d’information auprès des instances nationales et européennes de la pêche. Blue Fish rassemble tous les acteurs de la filière en Europe : professionnels et industriels, organismes d’enseignement et de recherche, ONG, associations, structures de gestion por- tuaire et institutions publiques, de France, d’Espagne, du Royaume-Uni, de l’Irlande, du Portugal et d’Allemagne. L’Association composée de membres regroupés au sein de 3 collèges est dirigée par un Conseil d’Administration com- posé de 12 membres représentants de ces 3 collèges : n Collège 1 : Professionnels, entreprises, organisations et structures les représentant n Collège 2 : Organismes d’enseignement et de re- cherche, O.N.G., associations et structures de gestion por- tuaire de type S.E.M. ou C.C.I. n Collège 3 : Institutions publiques et associations d’élus Kergroise : Port de commerce Les espaces économiques de la rade de Lorient Renforcement de la stratégie de ZAE sur l’agglomération AudéLor - Rapport d’activités 201320 Accompagnement de flières maritimes Filière Pêche
  21. 21. Activités 2013 Mars n AG constitutive à Lorient le 8 mars n Réunion de la Commission de la Pêche du Parlement Européen 19-21 mars. Avril n Présentation de Blue Fish au Conseil du Comité Ré- gional des pêches de Bretagne 5 avril n Étude d’impact pêche d’espèces d’eau profonde avec PWC-Fish Pass n C.A. de Blue Fish à Ifremer Lorient le 11 avril n Participation au salon international des produits de la mer Seafood 2013 à Bruxelles n Conférence de presse de lancement de Blue Fish au Par- lement Européen le 23 avril. Mai n PrésentationdeBlueFishauxvillesdelaConférencedes Villes de l’Arc Atlantique à Gijon, Aviles du 7 au 10 mai . n Présentation de l’étude PWC au séminaire internatio- nal sur la pêche d’espèces d’eau profonde d’Edimbourg des 15 et 16 mai. n PrésentationdeBlueFishauConseild’Administrationdu Comité National des Pêches et des Élevages Marins le 16 mai n Participation au débat Euractiv “Réforme de la poli- tique commune de la pêche” au Bureau d’information du Parlement européen en France à Paris le 24 mai n Présentation de Blue Fish aux professionnels du port de Santona en Espagne le 27 mai n Présentation de Blue Fish à l’association OPEGUI, or- ganisation de producteurs de la pêche artisanale du Pays Basque Espagnol à San Sebastian le 28 mai n Présentation de Blue Fish à Victor Badiola au port de Ondarroa au Pays Basque Espagnol, Président du C.C.R.Sud et Secrétaire Général de l’association d’arma- teurs à la pêche hauturière le 28 mai n Présentation de Blue Fish aux autorités locales de San Sebastian et l’agence de développement économique Fo- mento San Sebastian le 28 mai n Rencontre de Blue Fish à son invitation avec la Com- missaire européenne aux affaires maritimes et à la pêche Maria Damanaki le 29 mai n Participation à la réunion de la Commission de la Pêche du Parlement Européen à Bruxelles le 29 mai. Juin n Participation à la Conférence Mer et Littoral Atlan- tique à la Préfecture de Région à Rennes le 3 juin n Participation aux Assises Nationales de la Pêche à Paris le 5 juin n Participation aux Assises Nationales des directeurs de Halles à Erquy Marée les 6 et 7 juin n Accueil d’une délégation d’élus et de dirigeants du port de pêche de Boulogne à l’occasion de Keroman port en fête et Bureau de Blue Fish le 15 juin n Participation de Blue Fish à l’audition des représentants de la pêche en eau profonde au Parlement Européen à Bruxelles les 17 et 18 juin. Juillet n Intervention et présentation de Blue Fish à l’Assemblée Générale de la Conférence des Villes de l’Arc Atlantique à St Nazaire n Participation de Blue Fish aux Fêtes de la Mer de Bou- logne à une table ronde sur la réforme de la Politique Com- mune de la Pêche le 12 juillet. Août n Présentation de Blue Fish au Portugal à l’organisation de producteurs Vianapesca et en Espagne au port de Vigo et à la coopérative d’armateurs ARVI les 6 et 7 août. Septembre n ParticipationdeBlueFishàlaréuniondelaCommission delaPêcheduParlementEuropéenàBruxellesle5septembre n Bureau de Blue Fish au siège du Comité Départemental des pêches du Morbihan à Lorient le 13 septembre n Participation de Blue Fish au séminaire de la DG Mare sur l’état des stocks et de la pêche dans les eaux européennes et à la réunion de la Commission de la Pêche du Parlement Européen à Bruxelles les 17 et 18 septembre. n Rencontre de la Conseillère pêche de la Présidence de la République à Paris Madame Valérie Metrich-Hecquet le 25 septembre. Octobre n Présentation de Blue Fish à Bruxelles auprès de Mon- AudéLor - Rapport d’activités 2013 21
  22. 22. sieur Hervé Martin, Directeur de la DG Environnement en charge du programme LIFE le 2 octobre n Participation de Blue Fish à la réunion de la Commis- sion de la Pêche du Parlement Européen à Bruxelles le 3 oc- tobre n Bureau élargi de Blue Fish et conférence conjointe avec le Ministre Cuvillier et son homologue espagnol au port de pêche de Vigo les 4 et 5 octobre n Réunion avec le Délégué Général du CCR Sud Benoit Guerin, Conseil Consultatif Régional pour les eaux occi- dentales australes à Lorient le 9 octobre n PrésentationdeBlueFishàlaréuniondel’InstitutFran- çais de la Mer au siège d’Ifremer à Lorient le 10 octobre n Participation de Blue Fish à la réunion de la Commis- sion de la Pêche du Parlement Européen à Bruxelles le 14 octobre n Participation de Blue Fish au salon ItechMer à Lorient du 16 au 18 octobre n Participation de Blue Fish au Congrès international des aires marines protégées à Marseille du 22 au 24 octobre. Novembre n LancementdelacampagnedecommunicationBlueFish avec l’agence APCO Worlwide à Bruxelles le 4 novembre n Réunion de préparation de l’intégration de la coopéra- tive d’armateurs à la pêche de Vigo ARVI le 5 novembre n Participation et intervention de Blue Fish au Congrès FREMSS à La Corogne sur la pêche durable en présence du Ministère des pêches espagnol et de la F.A.O. (Food and agriculture organization) les 6 et 7 novembre n Présentation de Blue Fish au Conseil du CRPEM d’Aquitaine au port de Ciboure le 8 novembre n Réunion à Bruxelles avec Bernhard Friess Directeur de la DG Mare et points Presse avec European Voice, Agence Europe et d’autres correspondants de presse à Bruxelles les 18 et 19 novembre n Audition de Blue Fish à l’Assemblée Nationale sur la réforme de la PCP et la pêche d’espèces d’eau profonde le 26 novembre n Participation à la réunion de la Commission de la Pêche du Parlement Européen à Bruxelles le 27 novembre n Bureau de Blue Fish et conférence de presse à Boulogne sur Mer le 28 novembre n Participation de Blue Fish aux Assises Nationales des ports de pêche du futur à Boulogne sur Mer le 29 novembre Décembre n Réunion d’information et exposition dans les locaux du Parlement Européen lors de la réunion plénière des 9 et 10 décembre à Strasbourg n Participation de Blue Fish à la réunion de la Commis- sion de la Pêche du Parlement Européen à Bruxelles les 1- et 17 décembre. En parallèle de son activité technopolitaine, LTI anime à l’échelle bretonne le groupement d’entre- prises Eurolarge Innovation créé en 2005. Eurolarge Innovation, avec le soutien de la Région Bretagne et du Conseil Général du Morbihan, anime et accompagne le développement techno- logique des entreprises du nautisme et de la course au large en Bretagne. En 2013 LTI a poursuivi son action dans le domaine du croisement de filières au travers d’animations dédiées aux innovations, à l’interface des filières AudéLor - Rapport d’activités 201322 Filière Nautisme
  23. 23. course au large, pêche, EMR ou encore grande plaisance. Activités 2013 Eurolarge Innovation, le cluster de la course au large en Bre- tagne,arassemblé587professionnelssur9évènementsconsa- crés à la promotion de l’excellence de la filière technologique de la course au large en Bretagne (le détail en page 39). L’innovation, l’économie maritime et les réseaux de Bretagne Sud figurant dans les priorités pour Lo- rient Agglomération et son pourtour, c’est tout na- turellement que la dynamique du Pôle Mer Bretagne s’est inscrite dans cette perspective de travail en 2013. De plus, le Pôle Mer Bretagne via ses relais locaux a participé à l’invitation de Lorient Agglomération et du Conseil Régional Bretagne aux travaux du co- mité de pilotage qui s’est tenu au Port de pêche de Kéroman. Activités 2013 QuatreréunionsdeconcertationPôlesEMC2/PMBchezEu- rolarge Innovation dédiées aux matériaux intelligents se sont tenues à Lorient en 2013. Le Morbihan a par ailleurs accueilli un Conseil d’administra- tionduPôleMerle18octobreàLorientpendantlesalonItech Mer de Lorient ainsi que de multiples réunions des domaines d’activités stratégiques du Pôle tout au long de l’année. Pendant cette semaine les relais territoriaux du Morbihan étaient présents sur le stand animé par le Pôle Mer Bretagne au salon Itech Mer avec l’organisation d’une réunion-confé- rence du domaine d’action stratégique pêche-aquaculture. AudéLor - Rapport d’activités 2013 23 Pôle Mer Bretagne Projet Partenaires SÉRÉNITÉ : un navire de pêche côtière plus sûr, plus propre, et plus économe Breizh Marine Consult, Paimpol (22), porteur du pro‐ jet, Coprexma, Pont l’Abbé. Groupe Dehondt, Notre‐ Dame de Gravenchon, Arkema,Colombes. École Centrales de Nantes, Ifremer, Brest, Institut Maritime de Prévention, Lorient MEGAPTERE : trimaran de pêche, innovant et compétitif Chantiers navals Bernard, Locmiquélic, porteur du projet, Pantocarène, Arzon, Armement Breton‐Arco‐ breizh, Plérin (siège), Quimper, Le Guilvinec. École Cen‐ trale de Nantes, Laboratoire de recherche en Hydrodynamique, énergétique et Environnement. At‐ mosphérique (LHEEA), Nantes, Institut Maritime de Prévention, Lorient PHARE : l’acoustique active pour une meilleure sélectivité de la pêche Thalos, Ploemeur, porteur du projet, Saupiquet, Concarneau. Télécom Bretagne, Brest, Agence des aires marines protégées, Brest CATIOMERC : éco-conception de biocharges cationiques pour la cosmétique Ephyla SAS, Vannes, porteur du projet, Arclay Techno‐ logies Naturelles, Lévis Québec (Canada). LIMATB – Université de Bretagne Sud, laboratoire sur l’éco‐conception des matériaux, Lorient. MARBIOTECH : émergence d’une nouvelle filière de production de vers marins pour des applications en santé humaine Hémarina, Morlaix, porteur du projet, et la Ferme ma‐ rine de Noirmoutier (FMN), Aquastream, Ploemeur, Maia Woundcare, Cergy Pontoise. Agrocampus Ouest ‐ Site de Beg Meil, Fouesnant et site de Rennes, UMRS 776 Inserm, Campus CNRS, Villejuif, INRA ‐ Centre de Recherche en Imagerie Interventionnelle (Cr2i), Jouy‐ en‐Josas. LIOAD, Laboratoire d’Ingénierie Ostéo‐Arti‐ culaire et Dentaire, Inserm U791, Nantes, EFS Bretagne, établissement Français du Sang, site de Brest CAP ENC : développement d’un capteur pour mesurer l’encrassement des systèmes immergés en milieu marin IRH Ingénieur Conseil, Vandoeuvre Lès Nancy, por‐ teur du projet, Ponsel Mesure, Caudan, Veolia Re‐ cherche et Innovation, Maisons‐Laffitte, INRA, Laboratoire d’Ingénierie des Systèmes Biologiques et des Procédés (LISBP), Toulouse Le projet CA P ENC est co‐labellisé par le Pôle Mer Bre‐ tagne, le Pôle Hydreos et le Pôle Eau. En 2013, sur 17 projets labellisés, 6 impliquaient des entreprises et laboratoires du territoire.
  24. 24. AudéLor - Rapport d’activités 201324
  25. 25. III - Préparer les conditions d’un développement durable du territoire AudéLor, par convention avec le Syndicat mixte pour le SCoT du pays de Lorient, réalise une mis- sion d’assistance pour la mise en œuvre du SCoT. En 2013, le syndicat mixte du SCoT a poursuivi ses activités relatives à la mise en œuvre du SCoT et a engagé parallèle- ment la préparation du nouveau document à établir dans un périmètre élargi aux communes de la communauté de com- munes de la région de Plouays du Scorff au Blavet. Plusieurs actions ou travaux d’études concourent à l’appli- cation du document approuvé en 2006 : n Le porter à connaissance des principes du SCoT destiné aux communes. Cette année 2013, la commune de Groix en a bénéficié. n Le suivi des procédures et avis formulés sur les projets de PLU en cours d’élaboration (en 2013 Caudan, Locmi- quélic, Groix, Brandérion, Inguiniel, Merlevenez, Plouay) confié à AudéLor. n Une étude sur les secteurs agricoles stratégiques dont l’objectif est de définir avec le monde agricole, les élus des communesetduSCoT,quelsenjeuxetquellesactionsmettre enplacepourmieuxvaloriseretintégrerl’espaceagricoledans les décisions relatives à l’aménagement de l’espace. Cette dé- marchecommencéeen2013sepoursuivraen2014. Un ob- servatoire de l’agriculture a été conçu en partenariat avec la Chambre d’agriculture, et Lorient Agglomération. La consommation des espaces agricoles et l’évolution de l’acti- vité agricole sur le territoire sont désormais mesurées en continu et de façon patrimoniale. n La poursuite des études sur la trame verte et l’intégra- tion de la nature en ville, dont l’objectif est, au-delà de la biodiversité, d’inclure d’autres dimensions, sociales et pay- sagères notamment. Trois communes ou espace d’applica- tion ont fait l’objet d’investigations plus poussées. Il s’agit du lieu-dit la Crozetière (entre Port Louis, Locmiquélic et Riantec) d’Inzinzac-Lochrist et de Gestel. Les conclusions de l’étude seront disponibles au printemps 2014. Les autres études ou démarches s’inscrivent en préparation du futur document n La Gestion Intégrée de la Zone Côtière en vue d’un volet mer du SCoT. En 2013, les acteurs publics, écono- miques et sociaux du Pays de Lorient ont été sollicités pour procéder à un état des lieux des sujets de préoccupations. Cette phase prépare en 2014 un travail de nature prospec- tive qui déterminera les possibles trajectoires de l’évolution de l’espace marin et littoral à l’horizon des 20 prochaines années. n La Charte Commerciale, en vue d’un volet commerce du SCoT, a été établi en concertation étroite avec les com- munes et collectivités de l’agglomération ainsi que la CCIM. n Le bilan du SCoT approuvé en 2006 s’est réalisé en 2013 à travers une «tournée des maires» effectuée par Au- déLor. Ces rendez-vous ont aussi permis de mieux cerner les attentes exprimées à l’égard du prochain SCoT. Animation : 29 rencontres avec les maires, 2 réunions du comité syndical du SCoT. Production : Délibération lançant la révision du SCoT sur un périmètre élargi. Promotion des principes du SCoT AudéLor - Rapport d’activités 2013 25 Suivi de l’élaboration des PLU
  26. 26. AudéLor - Rapport d’activités 201326 L’étude sur les espaces agricoles stratégiques a été lancée en septembre 2012 dans le cadre d’une convention avec le Syndicat mixte pour le SCoT. L’année 2013 a été consacrée à la réalisation de la phase I, qui a permis de mesurer la place de l’agriculture, tant du point de vue économique que spatial sur le Pays de Lorient, ainsi que les enjeux auxquels l’agriculture est confrontée (morcellement foncier, pression foncière, etc.). Réalisée en partenariat avec la Chambre d’Agriculture, cette première phase fait l’objet d’une concertation avec les professionnels. Le comité de pilotage de cetteétudes’estréuni3fois. Il est composé des élus du SMSCoT,desreprésentants de Lorient Agglomération, de la CC Blavet Bellevue Océan,CCdelaRégionde Plouay du Scorff au Blavet, de la Chambre d’Agriculture, de la SAFER, du Conseil Général du Morbihan et d’AudéLor. Production : Rapport Phase 1. AudéLor a développé de nouveaux partenariats afin de met- tre en place un observatoire de l’agriculture du Pays de Lo- rient. La mise à disposition des données du recensement général agricole a été l’occasion de lancer les premiers tra- vaux de cet observatoire. À partir des données du RGA, complétées par celles four- nies par la Mutualité Sociale Agricole (MSA), un portrait socio-économique du monde agricole local a été réalisé. Ces éléments viennent compléter les données déjà présentes à AudéLor sur la répartition spatiale de l’activité agricole : îlots agricoles exploités, qualité des sols agricoles, consom- mation de l’espace agricole. Animation : Matinale agriculture le 20 juin Production : Communications n° 53, 54 et 55. Le Syndicat mixte pour le SCoT a été retenu par le Ministère de l’écologie et du développement durable dans le cadre de l’appel à projet sur la prise en compte de la nature en ville. Trois méthodologies ont été expérimentées sur les territoires de Gestel, Inzinzac-Lochrist et le secteur de la Crozetière (Riantec, Port-Louis, Locmiquélic) sur les thématiques du paysage, de la biodiversité et des usages sociaux des espaces de nature en milieu urbain ou en frange urbaine. Deux ate- liers thématiques ont été organisés avec techniciens des com- munes et des EPCI, associations environnementales, bureaux d’études. La démarche se poursuit en 2014 par la publication d’un guide sur la prise en compte de la trame verte dans les documents de planification et les projets d’aménagement. Animation : 2 ateliers Les secteurs agricoles stratégiques L’observatoire de l’agriculture La trame verte urbaine
  27. 27. AudéLor - Rapport d’activités 2013 27 La révision des PLU nécessite, pour la réalisation des diag- nostics, un important recueil de données relatives à la si- tuation de la commune. Ces données sont disponibles auprès de l’observatoire ter- ritorial qui les recueille et traite pour les besoins de la col- lectivité. Des recueils communaux, mis à jour au moment du lance- ment des révisions de PLU permettent aux chargés d’études PLU du Pôle AET, Direction de la Planification et du Droit des Sols, de disposer d’un ensemble d’éléments rapide- ment mobilisables pour lancer leur diagnostic. La mise en commun de données thématiques permet de dresser le portrait d'un territoire. Sans être un diagnostic ter- ritorial, un panorama dressé à l’échelle communale donne une vision globale des composantes du territoire : démogra- phie, revenus des ménages et aides sociales, logement, acces- sibilité, emploi, économie, commerce, environnement : n les chiffres d’évolution de la population n la structure de la population décrite par âge n l’analyse des moteurs de la dynamique démographique : les soldes naturels et migratoires n l’analyse des migrations résidentielles : par âge, par pro- fession, par statut d’occupation n les perspectives d’évolution pour estimer les besoins en logements de la commune n les revenus des ménages n les bénéficiaires d’allocations de la CAF n l’identification des éventuelles difficultés sociales de la commune, les besoins d’adaptation de l’offre de logement à la solvabilité des ménages n lastructureduparc delogement (maisons/appartements) etsesoccupants(tailledesménages,âge),lesstatutsd’occupation des ménages (propriétaires/locataires), la demande locative so- ciale,l’évolutiondel’urbanisation(etdelaconsommationd’es- pace),lepotentielfonciercommunal,lesprixdel’immobilier. n l’accessibilité des communes à partir des données de tra- ficjournaliermoyensurlesaxesnationauxetdépartementaux n la cartographie de couverture de la commune par les ré- seaux de transports collectifs n l’estimation du nombre d’emplois desservis pour les plus grandes zones du pays n l’analyse des trajets domicile-travail n l’emploi communal n la population active n le commerce. Animation : Présentation du panorama communal aux communes de Cléguer (29 juillet) et Groix (14 octobre) AudéLor a participé à l’élaboration de l’Agenda 21 et du plan climat de Lorient Agglomération depuis 2007 avec une mis- sion d’assistance à maîtrise d’ouvrage auprès de Lorient Agglomération. L’Agenda 21 – Plan climat a été approuvé par Lorient Agglomération le 9 mars 2012. AudéLor s’est vue confier une nouvelle mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour l’élaboration et la mise en œuvre du tableau de bord de l’Agenda 21 et du plan climat (marché signé en décembre). L’année 2013 a été consacrée à la défi- nition et aux choix des indicateurs d’évaluation de l’Agenda 21, en collaboration avec Lorient Agglomération et le groupe projet Agenda 21, à la structuration du tableau de bord d’évaluation et définition des modalités de mise à jour et d’exploitation des données. Animation : Groupe projet Agenda 21 le 30 novembre Les Panoramas communaux Agenda 21
  28. 28. À la demande de Lorient Agglomération, l’obser- vatoire des déplacements réalise des études et un suivi de l’évolution des indicateurs de la mobilité sur l’agglomération, . L’animation de l’observatoire des déplacements est l’action n°86 du Plan de Déplacements Urbains de Lorient Agglo- mération. La liste des indicateurs d’évaluation du PDU a été définie avec Lorient Agglomération. Le travail de recueil des données a été lancé auprès des différents fournisseurs de données : CTRL (déplacements en transports collectifs ur- bains), communes (sur les comptages routiers, le stationne- ment, cheminements doux communaux, etc.), la SNCF et la Région Bretagne (trafic ferroviaire TGV et TER), l’État (trafic routier, accidentologie), le Conseil général du Mor- bihan (trafic routier départemental, transports collectifs inter urbains). Par ailleurs, une étude sur le niveau et les évolutions du trafic routier a été produite, faisant l’objet d’un article du Baro- graphe n°21 (étude complète prochainement publiée). Animation : La liste des indicateurs a été présentée aux par- tenaires de Lorient Agglomération et aux potentiels four- nisseurs de données le 23 septembre. Production :ArticledansleBarographen°21(Traficroutier). Dès sa création, AudéLor a été chargée par Lorient Agglomération de monter et animer un observa- toire de l’habitat. Son objectif est de suivre l’évo- lution des marchés de l’habitat sur le pays de Lorient. Par ailleurs, après sa mission d’assis- tance à maitrise d’ouvrage pour la réalisation du programme local de l’habitat de Lorient Agglomé- ration, l’observatoire est chargé du suivi-évalua- tion de sa mise en œuvre. L’observatoire de l’habitat restitue aux élus et techniciens du territoire les études réalisées sur le marché locatif privé (niveau des loyers privés par type et localisation de loge- ments, évolution des prix, tension du marché), le marché des terrains à bâtir (niveau des prix des terrains à bâtir en ZAC et en lotissement, volume de l’offre en surface et en nombre de lots, dynamique de commercialisation, réparti- tion spatiale de l’offre), l’accession à la propriété (nombre de ménages bénéficiaires d’aides à l’accession à la propriété, typologie et localisation des projets financés, profils des ac- cédants à la propriété), la demande locative sociale (nombre de demandeurs et évolution de la demande, localisation, profil des demandeurs). Ces études sont issues du partena- riat entre AudéLor et l’ADIL du Morbihan. L’observatoire intervient également en soutien des collecti- vités par des contributions diverses : animation, fournitures de données. Animation : 3 matinales AudéLor : n la demande locative sociale et la construction neuve - 19 avril n les terrains à bâtir - 31 mai n l’accession à la propriété, le marché locatif et l’immo- bilier d’occasion -27 septembre Production : Les études partenariales AudéLor/ADIL sur le marché locatif, les terrains à bâtir, la demande locative so- Observatoire de l’habitat AudéLor - Rapport d’activités 201328 Observatoire mobilité/déplacement Évaluation PDU
  29. 29. ciale et l’accession à la propriété sont disponibles en télé- chargement sur le site internet d’AudéLor. Le marché immobilier de l’ancien et la construction neuve : Barographes n° 21 et 20. Dans le cadre de la mise en œuvre du programme local de l’habitat de Lorient Agglomération, Au- déLor produit une partie des données d’évalua- tion du PLH avec les services de Lorient Agglomération. Les objectifs du PLH, en termes de production de logement et de répartition par types de ces logements, de densité et de consommation d’espace, doivent être suivis et évalués. Au- déLor est mandatée sur cette partie de l’évaluation, tandis que les services de Lorient Agglomération produisent une évaluation des moyens déployés en matière de financement de la production de foncier et de logement, d’animation. AudéLor poursuit sa mission d’observation des dy- namiques sociales à partir des données sur les re- venus des ménages et des allocataires de la caisse d’allocation familiale Une étude sur l’évolution des revenus des ménages du Pays de Lorient et sur les salaires a été réalisée. Elle est basée sur l’analyse des données Insee (RFL - revenus fiscaux localisés et DADS – déclarations annuelles des données sociales). Cette étude permet de connaitre les évolutions de revenus des ménages du pays de Lorient et des comparaisons avec d’autres échelons territoriaux : France métropolitaine, Pro- vince, Région Bretagne, Morbihan, unités urbaines de tailles comparables. Sont également étudiés les niveaux de revenus par typologie de ménage, âge et statut d’occupation et la structure des revenus (entre salaires, retraites, patrimoine, etc.). Quant aux salaires, ils font l’objet du même travail de comparaison avec les autres échelles territoriales, ainsi que par âge, catégories sociales et sexe. Production : Article du Barographe - 4 pages n°58 et 59, à paraître. La ville de Lorient a souhaité qu’AudéLor analyse les déterminants du choix de localisation de rési- dence des habitants du territoire. L’étude a été bâtie en deux parties : d’abord, une analyse des phénomènes de migrations résidentielles, à partir des données du recensement, pour identifier les échanges entre communes, par âge, typologies de ménages et catégories so- ciales ; ensuite, une enquête téléphonique réalisée en avril auprès de 450 ménages ayant déménagé sur l’agglomération lorientaise au 1er semestre 2012. Animation : DeuxcomitésdepilotageaveclaVilledeLorient Production : Un rapport d’étude Évaluation du PLH Observatoire des dynamiques sociales Démographie Ville de Lorient AudéLor - Rapport d’activités 2013 29
  30. 30. Deuxnotesdeconjonctureetrevuedepresseontétéréalisées en2013etintégréesdanslesbarographen°20et21.Ellespré- sententnotamment desdonnéesdecadragenationalesetbre- tonnes et différents indicateurs de la santé économique du paysdeLorient:chiffred’affaires,emploisalarié,embauches, chômage, nuitées dans les hôtels... Àlademanded’acteursetdécideurslocaux, desprésentations de l’économie du Pays de Lorient (structure et conjoncture) ont été effectuées : séminaire Ville de Lorient, ARPE, Salon Innov emploi. Des présentations ont été faites également à l’extérieur du Pays de Lorient : Actions cadres 56, Centre de Gestion 56, Crédit Agricole de Bretagne et CNER. En partenariat avec les agences Blot Immobilier et Immobi- lière d’Entreprise ainsi que les investisseurs et opérateurs lo- caux, l’agence a réalisé un état des lieux 2012 du marché des bureaux du pays de Lorient. Les transactions (vente et loca- tions) et les disponibilités ont été recensées collectivement. Les projets de nouveaux immeubles de bureaux ont égale- mentétéétudiés.Lesrésultatsontétévalidésencomitétech- nique de l’observatoire des bureaux le 29 mars 2013. Une synthèse des résultats a été publiée dans le barographe n°20. En2013,ensebasantsurdesrelevésdeterrain,l’agenceaac- tualisé les fiches ZA sur les communes ou parties de com- munes suivantes : Hennebont Est, Ploemeur Nord, Larmor -Plage, Pont Scorff, Languidic, Lanester, Groix, Locmiqué- lic, Riantec, Cléguer, Brandérion, Kervignac. En s’appuyant sur ces fiches et sur les statistiques de permis de construire, un bilan de la consommation de foncier éco- nomiqueetdelaconstructiondelocauxd’activitéssurlapé- riode 2010-2013 a été entamé en 2013 et sera achevé au 1er semestre 2014. Dans le cadre du schéma de l’innovation, une enquête a été réalisée auprès d’une vingtaine d’entreprises innovantes. Ses principales conclusions ont été présentées en comité tech- nique du schéma de l’innovation. Le travail de recherche mené par Clément Marinos (docto- rant)enpartenariatentrel’UniversitédeRennes2,Quimper Cornouaille Développement, VIPE et AudéLor s’est pour- suivi en 2013. Une enquête auprès de 22 entreprises de Bre- tagne Sud a notamment été menée par Clément Marinos en lien avec les 3 agences. Les agences de Bretagne Sud ont réa- lisé un atlas de la Bretagne Sud qui retrace le développement et les interdépendances entre les 3 territoires . Suivi et analyse de la situation économique du pays de Lorient Observatoire des bureaux Observatoire des zones d’activités Économie de l’innovation Réseaux d’entreprise et développement territorial en Bretagne Sud AudéLor - Rapport d’activités 201330 Études économiques
  31. 31. Un bilan de l’offre de formation professionnelle et techno- logiqueproposéedanslePaysdeLorientaétélancéen2013. L’ensemble des formations du niveau CAP/BEP au niveau bac+5ainsiqueleseffectifscorrespondantsontétérecensés. Ce bilan quantitatif a été complété par une trentaine d’en- tretiensavecdesacteurslocauxdelaformation.Ledocument d’étude sera achevé au 1er trimestre 2014. À la demande de la Ville de Lorient, une étude a été menée surlesbesoinsenformationdansledomainedutourisme.22 structures ont été enquêtées. Les résultats ont été présentés en février 2013 devant un comité de pilotage partenarial. Danslecadredelaréflexionsurlamiseenplacedenouveaux BTS Maritimes, une enquête a été conduite par AudéLor en appui au Lycée maritime d’Etel sur l’accueil du projet par le milieu professionnel. 13 témoignages d’entrepreneurs ont été recueillis sur les besoins spécifiques aux activités, les connaissances et compétences requises et le profil de forma- tion. Ces contacts ont permis de prendre la mesure de l’in- térêt des professionnels et de leur engagement possible à accueillir des stagiaires et, à terme, à recruter de futurs diplô- més. L’étude a mobilisé les acteurs de la filière maritime et conforté la position du lycée qui a, depuis, reçu l’agrément pour la mise en place de la classe préparatoire au BTS Mari- time Pêche et Environnement Marin à la rentrée 2014. L’étude emplois maritimes publiée en 2010 a été actualisée en 2013. Deux enquêtes auprès des entreprises ont été effec- tuées : 180 en 2012 et 58 à nouveau début 2013. Ellepermetdeconnaîtrelepoidsdesdifférentescomposantes de l’économie maritime et d’apprécier les évolutions au cours des trois dernières années. L’étudeaétéprésentéelorsd’unematinale(13juin),auClub K (8 aout), devant la commission mer et littoral du CESER (16 mai), aux rencontres de la mer du Conseil Régional (31 mai) et à la FNAU (15 novembre). Dans le cadre du programme européen «LEADER», Lo- rientAgglomérationamissionnéAudéLorpour uneanalyse de la structuration d’une filière locale bois énergie dans le pays de Lorient. Plus concrètement, cette action a consisté en : n une synthèse des expériences réussies sur d’autres territoires (Bretagne et France) n un recensement des acteurs locaux de la filière n unétatdeslieuxdesprojetslo- caux (chaufferies, plateformes…) n des entretiens avec les acteurs sur le fonctionnement actuel, les perspectives de développe- ment, les freins, les conditions de développement n une proposition d’un programme d’actions n l’animation de réunions avec les acteurs du réseau pour l’appropriation des résultats de l’étude. L’agence a réalisé une estimation des retombées en termes d’emplois et de dépenses locales des teams et skippers de course au large implantés sur le site de la BSM. 13 profes- sionnels de la course au large ont été consultés. Un docu- ment de présentation a été réalisé en avril 2013. Il a été présenté en groupe technique et en commission de Lorient Agglomération. Besoins en formation dans le domaine du tourisme BTS maritimes Les emplois maritimes Pôle course au large Filière Bois énergie Formation professionnelle AudéLor - Rapport d’activités 2013 31
  32. 32. À la demande de la Ville de Riantec et dans le cadre de la re- structuration de son centre bourg, l’agence a réalisé une étude sur les potentialités de développement de l’offre com- merciale en centre bourg. Une enquête a été menée auprès de31commercesdelacommuneetuneconsultationdesha- bitants a été réalisée sous forme de focus groups. Un document regroupant diagnostic et propositions d’ac- tion a été réalisé fin 2013. Après les 4 conférences-débats organisées en 2012, l’agence a proposé un document de travail à débattre présentant les objectifs et les principes d’un document d’aménagement commercialpourlePaysdeLorient.EnlienavecGérardCa- brol, Vice Président chargé du SCoT, l’agence a procédé à l’auditionde40éluslocaux,représentantsdel’Étatetdesen- treprises pour enrichir et compléter le document de travail. Le document a également été présenté le 22 mars puis le 20 décembre en Bureau de Lorient Agglomération. IlaétéadoptésousformedeCharteCommerciale encomité syndical du Scot le 27 février 2014. En 2013 AudéLor a préparé neuf avis du Syndicat mixte du SCoT en Commission Départementale d’Aménagement Commercial. Au total 8200 m2 ont été approuvés en 2013. Letravaild’analyseentaméen2012 àlademandedelavilledePloemeur a été finalisé en 2013. Le document final a été présenté en comité de pi- lotage puis devant l’association des commerçantsle8avril2013.Ilafait l’objetd’unrapportAudéLor(com- munication n°51). Une synthèse a étépubliéedanslebarographen°20. L’étude réalisée en 2011 en partenariat avec la CCI et l’Im- mobilièred’Entrepriseafaitl’objetd’unemiseàjouren2013. L’ensemble des commerces et les locaux vacants dans le cen- tre-ville ont été relevés fin 2013. Le périmètre a été élargi. Le document sera finalisé début 2014 et publié en avril. À l’occasion de la 2ème rencontre Avenir des Villes en Bre- tagne organisée à Lorient en mars 2013, une note a été réa- lisée par le réseau breton des agences sur la crise en Bretagne. Elle met en évidence les évolutions de l’emploi salarié et de la demande d’emploi par pays sur la période 2008-2012. EnpartenariataveclaMissionLocale,uneenquêtedirecteaété réalisée par l’agence auprès de 196 jeunes accompagnés par la Missionlocale.Lequestionnaireportaitsurleursituation2ans aprèsl’accompagnementainsiquesurleursperceptionsenma- tièredebienêtre,deconfiancedansl’avenir.Lesrésultatsinter- médiaires ont été présentés devant le CA de la Mission locale le 19 décembre 2013 et résultats définitifs en CA élargi le 27 février 2014. Le rapport complet sera finalisé en avril 2014. Étude commerce à Ploemeur Commerce du centre ville de Lorient La crise dans les pays bretons Observatoire Insertion des Jeunes Charte Commerciale Stratégie commerciale à Riantec AudéLor - Rapport d’activités 201332
  33. 33. Les activités du Conseil de développement en 2013 s’inscri- vaient dans une logique de cohérence et de continuité du travail engagé depuis fin 2011, tout en démarrant de nou- veaux chantiers pour le territoire : les axes stratégiques pour la période 2014/2020 Trois commissions thématiques se sont réunies tous les mois pour approfondir un sujet, un questionnement, audi- tionnant des acteurs locaux et suggérant des solutions aux élus du Pays. En plus des trois sujets présentés ci-dessous, le Conseil a répondu à une saisine sur l’innovation sociale. 1 L’économie verte En 2013, un avis en direction des élus du Pays “L’économie verte une sourcede développement à accompagner” a consti- tué l’aboutissement de la réflexion du groupe de travail. La commision a procédé à 8 réunions d’auditions en 2013. Une plénière de restitution s’est tenue le 14 novembre 2013. 2 La place du Pays de Lorient dans le territoire Ce groupe a remis son rapport en mars 2013. Ce document final a été présenté en ateliers lors des Ren- contres nationales des Conseils de développement le 14 fé- vrier 2013, à Nantes. Puis lors d’une séance plénière le 7 mars en présence des élus du pays de Lorient et en présence d’Alain Even, président du CESER de Bretagne, le 5 février. 3 La culture au Pays de Lorient La commission a suivi et piloté l’étude commandée au Ca- binet Ars Nomadis entre janvier et novembre 2013. Elle a aussi participé aux 4 ateliers thématiques organisés dans ce cadre et rencontré deux fois les instances du Pays de Lorient. 8 réunions de commission portant soit sur l’étude menée par le Cabinet d’étude Ars Nomadis, soit sous forme d’au- ditions sur les thèmes de la coordination trans-communale. La restitution finale des travaux a eu lieu en plénière le 9 sep- tembre devant le Conseil de développement et le 18 novem- bre en présence de nombreux acteurs culturels du Pays de Lorient. L’innovation sociale À la demande des élus de Lorient Agglomération, le Conseil de développement a travaillé en 2013 sur le volet de l’inno- vation sociale du Schéma de l’innovation et a remis son rap- port le 12 septembre aux élus du pays. Le Conseil de développement dans le cadre d’une démarche participative (2 sessions d’ateliers de 50 personnes) et ou- verte aux acteurs de la société civile a dégagé 17 propositions adaptées à notre territoire. Partage d'expérience en réseaux (nationaux et ré- gionaux) Participation aux réunions de travail de la Coordination nationale des Conseils de développement, aux échanges avec le CESER et le Conseil régional de Bretagne, au réseau des conseils de développement bretons : n le Conseil de développement du Pays de Lorient a par- ticipé à 3 réunions thématiques sur la place des jeunes dans Missions permanentes Participation au sein des réseaux AudéLor - Rapport d’activités 2013 33 Le Conseil de développement
  34. 34. AudéLor - Rapport d’activités 201334 la société civile au sein du réseau des conseils bretons, dont 1 à Ploemeur organisé par le Conseil général du Morbihan. n Les 10èmes rencontres nationales des Conseils de déve- loppement se sont tenues à Nantes les 14 et 15 février. Le Conseil de développement du pays de Lorient y est inter- venu dans l’atelier sur les projets de territoire. n Le 26 novembre à Lorient, le Conseil de développe- ment participait à la réunion tripartite avec le Pays de Lo- rient et la Région sur les dynamiques du territoire du pays en vue de définir les axes stratégiques du Pays de Lorient pour 2014/2020. Un rapport a été rédigé à cet effet par le Conseil. n Le Conseil a participé aux Rencontres du Territoire or- ganisées par la Région Bretagne à Saint Brieuc le 8 juin. Suivi de l’agenda 21 et à la boucle énergétique du pays de Lorient «BIEN LA» et au Programme LEADER 4 réunions : Le Conseil de développement a poursuivi sa participation au suivi de l’Agenda 21 de l’agglomération, au lancement et aux ateliers de BIEN LA, la boucle éner- gétique et au programme Leader du pays de Lorient et no- tamment au sein du comité de programmation. Voyage d’études à Anvers en 2013 Un voyage d’études des membres du Conseil a eu lieu les 1, 2 et 3 juillet à Anvers, en Belgique, sur le développement urbain et les méthodes de concertation. La ville d'Anvers a lancé un véritable projet stratégique réinventant la ville fu- ture et invitant les habitants qui la quittaient pour la péri- phérie à revenir pour y vivre, y travailler, y recréer. Visiter Anvers a permis aux membres de voir cette reconversion en marche depuis plus de dix ans : ceinture verte, réaménage- ment des quais, quar- tiers des marins, re- structuration de la gare et du secteur de la gare, reconversion des quar- tiers des docks. Participation aux dossiers locaux de l’agglomération Formation permanente des membres
  35. 35. IV - Informer et contribuer à fédérer les acteurs du territoire AudéLor - Rapport d’activités 2013 35 Sauf exceptions, l’ensemble des publications de l’agencesonttéléchargeablessurwww.audelor.com ou sur demande à contact@audelor.com. L’Éco Actu Les numéros 17, 18, 19 et 20 de l’Éco Actu sont parus en 2013 dont un spécial “Economie de la santé” et un spécial “Bâtiment”. Le Barographe Les numéro 20 et 21 sont parus en 2013 Au sommaire du N° 20 : Habitat : Constructions neuves - Emploi Formation : Les em- plois maritimes - Économie : Le commerce et le marché des bureaux - Territoire : Étude de la crise - L’actualité des en- treprises - La conjoncture Au sommaire du N° 21 : Habitat : L'immobilier ancien -Territoire : Les revenus et l'em- plois agricoles - Aménagement : La trame verte urbaine, l'arti- culation des espaces inter-urbains - Déplacements : focus sur le trafic routier - L’actualité des entreprises - La conjoncture. Deux panoramas en 2013 Les panoramas communaux de Cléguer et Groix ont été réa- lisés en 2013 Les publications récurrentes Les panoramas communaux Les publications
  36. 36. L’ habitat Les études partenariales AudéLor/ADIL sur le marché lo- catif privé, les terrains à bâtir, la demande locative sociale et l’accession à la propriété sont disponibles en téléchargement sur le site internet d’AudéLor. L’ emploi - l’économie Les emplois de la défense sur le Pays de lorient Communication n° 46 - Juillet2013 Synthèse des conférences sur le commerce Communication n° 50, avril 2013 Diagnostic commercial et éléments de stratégie Commune de Ploemeur Communication n°51 – Avril 2013 Les emplois maritimes du Pays de Lorient. Évolutions 2009-2012 Communication n°56 – Juillet 2013 Structuration d’une filière bois énergie dans le Pays de Lorient Communication n°61 - avril 2014 Le foncier économique en zone d’activité Les fiches d’occupation des ter- rains et des disponibilités : 12 fiches produites en 2013 Dynamique sociale Enquête 2012 auprès des jeunes lorientais. Insertion et pratiques des 15-29 ans Communication n°52 - Avril 2013 AudéLor - Rapport d’activités 201336
  37. 37. Agriculture Dix ans d'évolution de l'agri- culture. Communication n°53 - Juin 2013 Agriculture biologique et di- versification en 2010 Communication n°54 - Juin 2013 Emplois et productions agri- coles Communication n°55 - Juin 2013 Atlas de la Bretagne Sud Travail collaboratif des agences d’ur- banisme et de développement de Bretagne Sud - Décembre 2013 Charte commerciale du Pays de Lorient Mai 2014 Le Schéma Territorial de l’In- novation Octobre 2013 Avis du Conseil de Développ- mement Quelle place pour le Pays de Lorient en Bretagne ? Février 2013 Étude relative à la préfigura- tion d'un projet culturel à l'échelle du Pays de Lorient Septembtre 2013 L’innovation sociale pour le dé- veloppement du pays de Lo- rient Septembtre 2013 L’économie verte dans le pays de Lorient Octobre 2013 Axes prioritaires pour le pays de Lorient sur la période 2014 – 2020 Octobre 2013 AudéLor - Rapport d’activités 2013 37
  38. 38. AudéLor - Rapport d’activités 201338 Les directions Aménagement Études et Développe- ment Économique d’AudéLor ont mené de nom- breuses animations à destination des élus et techniciens, chefs d’entreprises, partenaires des différents réseaux et de la société civile. Matinales, rencontres professionnelles, ateliers, conférences, visites d’entreprises... 29 animations ont été propo- sées en 2013. En partenariat avec les agences d’ur- banisme bretonnes les 2èmes rencontres sur l’avenir des villes en Bretagne se sont déroulées le 12 mars. Le Barographe Les animations d’AudéLor Les animations Thématique Date Matinale de présentation du Barographe N° 20 18 juillet Thématique Date Rencontres sur l'avenir des villes en Bretagne 12 mars Demande locative sociale et construction neuve 19 avril Terrains à bâtir et constructions neuves 31 mai Emplois maritimes 13 juin Évolution du tissu agricole local depuis 2000 juin Bretagne Sud : quel développement économique 22 septembre Accession à la propriété, marché locatif et immobilier ancien 27 septembre Aménagement - Études Développement économique Thématique Date Construction réparation navale 14 janvier SFLD : la nouvelle loi de finance 24 janvier Rencontre Pro : ID Mer 1 février Conjoncture économique 13 février Rencontre Pro : Limat B 5 avril Rencontre Pro : Marbresol 7 juin Club K du FIL : l'actualité de l'économie maritime 8 août Rencontre Pro : Veolia 6 septembre Rencontre Pro : SIL 8 novembre Schéma de Cohérence Territoriale Thématique Date Atelier Biodiversité N° 9 25 novembre Conseil de développement du Pays Thématique Date Conférence : La croissance fait‐elle le bonheur ? 31 janvier Conférence:Dansunmondeglobal,ya‐t‐il(encore) des recettes pour le développement local ? 18 avril Rencontre sur l’avenir des villes en Bretagne 12 03 2013 Matinale CRN 14 02 2013
  39. 39. AudéLor - Rapport d’activités 2013 39 Thématique Date Explorons de nouveaux marchés : quelles op‐ portunités pours les technologies électro‐ niques et numériques de la Course au Large? 26 mars De la Course au Large à la Grand Plaisance 28 mai Semaine de l'innovation : Visite de Groupama Sailing Team 21 juin Innov'Sail du 26 au 28 juin Nouveaux Moyens de Communication dans la Course au large 20 septembre Mise en œuvre des bio‐composites 25 septembre Mini 650 : Laboratoire de la Course au large 11 octobre Composites : Diversification 17 octobre Composites : Diversification 6 décembre Lorient technopole innovations Thématique Date Loi de finance 2013 pour l'entreprise innovante 5 février Atelier Web in Lorient 21mars Lean Management 5 juin Ce qu'il faut savoir pour exporter 3 octobre Salon Provemploi 15 octobre Open Coffee Club Before Web in Lorient 12 novembre Open Coffee Club ELCO 11 février Open Coffee Club LOCALIS MARKET 14 mai Web in Lorient ‐ 6ème édition 13 novembre Eurolarge innovation
  40. 40. AudéLor - Rapport d’activités 201340
  41. 41. Ressources AudéLor - Rapport d’activités 2013 41 AudéLor a entièrement refondu son site internet en 2013 : une nouvelle charte graphique, mais surtout une volonté de faciliter l’accès aux informations stratégiques et conjoncturelles du territoire. L’ensemble du site a été conçu pour respecter les stan- dards internet ac- tuels (HTML 5) : la technologie uti- lisée (responsive design) permet un accès adapté via tous les terminaux actuels (ordinateur, ta- blette, smartphone…). Les contenus ont été refondus pour proposer en continu et sousdifférentesformeslesétudes,dossiersthématiquesouac- tualitésdel’agenceetduterritoire.Plusieursplates-formesde diffusionsont intégrées(réseauxsociaux,agrégateursdeflux, partage de documents) qui concourent à une meilleure visi- bilitédesactionsetproductionsd’AudéLoretoffrentauxin- ternautes différents outils et niveaux de lecture. Enfin, des newsletters régu- lières informent de manière ciblée nos partenaires sur les animations et actualités de l’agence. Lancée en décembre 2013 en partenariat avec Interpôle, le groupe2C,l’agenceDufiefAssurances,VistaConseiletPlu- rielle qui en assure la production, cette web TV propose chaque mois sur le site internet www.audelor.com un repor- tage video sur une entreprise du territoire. Un nouveau site internet pour faciliter l’accès à l’information La web TV des entrepreneurs du Pays de Lorient
  42. 42. AudéLor - Rapport d’activités 201342 Le Conseil d'administration est composé de 57 membres avec 5 re- présentants de l'État, 12 représentants de Lorient Agglomération, 1 représentant de la Région , 1 représentant du Département, 4 repré- sentants des chambres consulaires, 1 représentant du Syndicat mixte pour le Schéma de Cohérence Territoriale, 1 siège non pourvu offert aux communes hors agglomération qui souhaitent adhérer (collège 1), 2 représentants des personnes de droit privé ou de droit public chargées d’une mission de service public, 1 représentant des établis- sements d’enseignement et de recherce et 29 chefs d'entreprises composant le comité technique consultatif. Le Conseil d’administration Le Préfet du Morbihan, Le Directeur départemental des Territoires et de la Mer, Le Contre-Amiral, Le Directeur régional de l'Industrie, la Recherche et l'Environnement, Le Directeur départemental des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi Gérard PERRON Conseiller communautaire de Lorient Agglomération, Maire d’Hennebont Hubert DE LAGENESTE Vice-Président de Lorient Agglomération, Maire de Brandérion Marie-Christine DETRAZ Vice-Présidente de Lorient Agglomération, Adjointe au Maire de Lorient Jean-Paul SOLARO Conseiller communautaire de Lorient Agglomération, Adjoint au Maire de Lorient Gwendal ROUILLARD Vice-Président de Lorient Agglomération, Conseiller municipal de Lorient Thierry GOYET Vice- Président de Lorient Agglomération, Conseiller municipal de Lorient Loïc LE MEUR Vice-Président de Lorient Agglomération, Maire de Ploemeur Maurice OLLIERO Vice-Président de Lorient Agglomération, Maire de Languidic Norbert MÉTAIRIE Président de Lorient Agglomération, Maire de Lorient Dominique LE VOUËDEC Vice-Président de Lorient Agglomération, Maire de Gâvres Thérèse THIERY Vice-Présidente de Lorient Agglomération, Maire de Lanester Olivier LE LAMER Conseiller de Lorient Agglomération, Adjoint au Maire de Lorient Pierrick MASSIOT, représenté par Thierry Burlot Président du Conseil régional de Bretagne Pierrick NÉVANNEN Vice-Président du Conseil général du Morbihan Jean-François LE TALLEC Chambre de Commerce et d'Industrie du Morbihan David CABEDOCE Délégation de Lorient de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Morbihan Gérard CABROL Représentant du syndicat mixte pour le SCoT, Vice- Président de Lorient Agglomération, Maire de Gestel Les membres de droit Les membres adhérents Jean-Marc LE CLANCHE Président du CRDA Olivier LE COUVIOUR Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Morbihan représenté par Marie-Pierre AUDREN élue de la délégation de Lorient Pierre COUËDELO Président de Lorient Technopole Innovations Jean PEETERS Président de l'Université de Bretagne Sud Le comité technique consultatif Le bureau Magali CASASNOVAS, présidente de Lorient Cap Commerce François CAZEE, Vista Conseil Jean-Marie CORTEVILLE, Azimut Communication, Polim@ Hervé CUVELIER, président de la SFLD Christian COURTES, agence Réseaux Cécile DEMARCHE, Vénétis Jacques DUBOST, président de Bretagne Pôle Naval Jean-René DUFIEF, AXA Assurances Jean DUMOULIN, Fimorco, président du Medef 56 Philippe FLATRES, l’Immobilière d’Entreprises Richard FROMENTIN, Centre Leclerc Hennebont Anthony GORNEAU, Centre Nayel Bertrand HESNARD, All Seasons Marc JAOUEN, AJC System Gildas LAUDREN, Ets. Laudren Jean-Claude LE BLEIS, NKE Electronics Freddy LE GARREC, Roselyne cadeaux (union des commerçants de Plouay) Nathalie LE MEUR, Nass & Wind Olivier LE NEZET, président du CDPEM Anthony LE ROUX, Inter Pôle Patrick LESCOP, BEZY SA Vincent MARTINOT-LAGARDE DCNS Lorient Stéphane LE TEUFF, Fédération morbihannaise du BTP Laurent MIGNON, MCTI Isabelle Nicolas, Plassart Menuiserie Bertrand NOGUES, Étude notariale Nogues-Bourgougnoux, président de PLI Jean-Baptiste PLASSART, Marine West Philippe ROUAULT, Cabinet Gras Savoye Ouest AFR Thierry RUELLAN, QUICK-BOBIS Président Norbert MÉTAIRIE 1er Vice-président Le Préfet du Morbihan, représenté par Jean-Francis TREFFEL sous-préfet de Lorient 2ème Vice-président Loïc LE MEUR, représentant de Lorient Agglomération Trésorier Maurice OLLIERO, représentant de Lorient Agglomération Membres élus Gérard CABROL représentant du Syndicat mixte pour le Schéma de Cohérence Territoriale David CABEDOCE représentant de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Morbihan Le directeur départemental des Territoires et de la Mer, représenté par Monsieur Ludovic DEVERNAY Jean-René DUFIEF représentant consultatif du comité technique (collège entreprises)
  43. 43. AudéLor - Rapport d’activités 2013 43 Les charges d’exploitation 2013 sont en hausse de 10,8 % par rapport à 2012 (+ 314 941 €) et s’établissent à 3 218 316 €. Les produits d’exploitation 2013 sont en hausse de 9,2 % (+ 274 978 €) par rapport à 2012 à 3 250 502 €. L’ex- cédent d’exploitation est de 32 186 €. La Communauté d’agglomération finance l’agence à hau- teur de 79 % (80 % en 2012). L’État est le 2ème financeur (4,4 % des produits d’exploitation), suivi par la Région Bre- tagne (3,8 %) et le Syndicat Mixte pour le SCoT (3 %). La nouveauté 2013 réside dans l’apparition d’un secteur d’activité fiscalisé (impôts commerciaux et TVA), les pres- tations de services ayant dépassé en cours d’année la barre des 60 000 €. La répartition des charges entre les différents postes de dé- penses et entre les grandes missions de l’agence (développe- ment économique, urbanisme et ressources) connait très peu de variation par rapport aux années antérieures. Le Budget Répartition des charges 2013 Aménagement Études Répartition des charges 2013 Satellites Répartition des charges 2013 Développement économique Répartition des charges 2013 Répartition des produits d’exploitation 2012
  44. 44. AudéLor - Rapport d’activités 201344 Deux collaborateurs ont intégré l’agence au cours de l’année 2013 : n GaëtanBURLOT,chargéd’étudeséconomiques,recruté en février, en CDD pour 4 mois (remplacement congé mala- die), n Sylvie LE BOUTER , renquêtrice, recrutée en mars, en CDD de 2 mois. Deux collaborateurs ont quitté l’agence au cours de l’an- née 2013 : n Guillaume Chevalier, chargé de mission au sein du pôle innovation, est parti en juillet pour rejoindre la Cantine nu- mérique à Rennes, n FlorenceLeGoff,fonctionnairemiseàdisposition,chargé demissiondéveloppementéconomique,arejoint,endécembre, la Communauté urbaine de Nantes Métropole. L’accueil de stagiaires Les ressources humaines Nom Etablissement d’enseignement Thème du stage Durée Leire Elvira MUNOZ Agence de déve- loppement écono- mique de St Sébastian Mise en place de l'obser- vatoire de l'innovation at- lantique (Know Cities) 6 mois Guillaume BERNARDO Université de Bretagne Sud Approche "sociologique" de la trame verte et bleue de la commune d'Inzinzac Lochrist 5 mois Marianne BILLARD Université de Rennes 1 Méthode pour l’identifica- tion de secteurs agricoles stratégiques sur la com- mune de Kervignac 5 mois Chloé KERBELLEC Université de Rennes 2 Diagnostic et enjeux de l'intégration de la com- munauté de communes de Plouay dans le Scot du Pays de Lorient 3 mois
  45. 45. AudéLor - Rapport d’activités 2013 45
  46. 46. Tél. : 02 97 12 06 40

×