eLU

267 vues

Publié le

Vivre l’Estonie à Nantes
du 5 au 15 décembre 2014

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
267
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

eLU

  1. 1. du 5 au 15 décembre 2014 Architecture Arts plastiques Cinéma Design Gastronomie Inno vation Musique Théâtre Nantes Tallinn eLU Vivre l’Estonie à Nantes
  2. 2. Musique Lighthouse d’Evelin Seppar & Macadam Ensemble p.5 Tallinn Music Week : première partie p.6 Tallinn Music Week : seconde partie p.7 Pastacas & Cabadzi p.8 Kanon Pokajanen d’Arvo Pärt par le Choeur Philharmonique de Chambre d’Estonie p.9 Les artistes et l’international : quelle mobilité pour quel développement ? (Rencontre professionnelle) p.10 Arts plastiques Johannes Säre p.12 Timo Toots p.12 Architecture Conversions dans l’architecture contemporaine estonienne (exposition ) p.14 Pratiques estoniennes dans la reconversion industrielle (séminaire) p.15 Cinéma Rétrospective Priit Pärn p.17 C’est dimanche, c’est cinéma ! p.18/19 Soirée spéciale Riho Unt p.20 Théâtre Ma femme m’a fait une scène et elle a flingué toutes nos photos de vacances – NO51 du Théâtre NO99, Ene-Liis Semper et Tiit Ojasoo p.22 Lecture de textes estoniens par le Conservatoire de Nantes p.22 Innovation Start-Up in Estonia (séminaire) p.24 Design & gastronomie p.25 Informations pratiques p.27 Calendrier p.28 Crédits photographiques p4 : Tallinn : DR | p5 : Evelin Seppar & Macadam Ensemble : DR | p6 : Tallinn Music Week © Aaron Urb | p7 : Tallinn Music Week © Roman-Sten Tõnissoo | p8 : Pastacas © DR | p9 : Cabadzi © Nik8 + Estonian Philharmonic Chamber Choir © Kaupo Kikkas | p10 : Helene Sildna © Jelana Rudi | p11 : Town Hall Square © Jaak Nilson | p12 : Johannes Säre © Johannes Säre | p13 : Tallinn : DR | p14 : Université de Narva © Kaido Haagen, droits réservés : Koko | p15 : Pärnu City Centre Sports Hall © Kaido Haagen | p16 : Pikk Hermann © Anneli Tandorf | p17 : Divers in the rain © Joonisfilm | p18 : Miriam © Nukufilm | p19 : Instinct © Nukufilm | p21 : Estonia : DR | p22 : Ma femme m’a fait une scène et elle a flingué toutes nos photos de vacances – NO51 © Ene-Liis Semper & Tiit Ojasoo | p23 : Rotermann Quarter © DR visitestonia.com | p24 : Click & Grow © Click & Grow | p25 : Inga Taenurm © Lauri Laan ||| visuals by KGB
  3. 3. 3 Édito Que savons-nous de l’Estonie ? Pays d’Europe du Nord, voisin de la Finlande, de la Suède, de la Lettonie et de la Russie, l’Estonie est connue pour son président mélomane, son e-gouvernement, son Wi-Fi dans les saunas, ses festivals de chant réunissant des milliers de personnes… Grâce à sept lieux nantais, faites un voyage immobile à la découverte d’un pays, d’un patrimoine, d’une création tous azimuts… Nous ne pensions pas découvrir tant de points communs entre Nantes et Tallinn, la capitale estonienne : même population, même intérêt pour la reconversion des friches industrielles, mêmes recherches d’innovation, etc. Initié par le lieu unique, scène nationale de Nantes et imaginé en synergie avec Trempolino, le Cinématographe, La Cité - le Centre des Congrès de Nantes, l’école nationale supérieure d’architecture de Nantes, la Maison régionale de l’architecture des Pays de la Loire, la SAMOA, le Conservatoire, le Quartier de la création et les partenaires estoniens – Ministère de la Culture d’Estonie, Ministère des Affaires Etrangères d’Estonie, Ambassade d’Estonie en France, Fondation Culturelle d’Estonie, Creative Estonia, Centre culturel d’Architecture d’Estonie, les studios de cinéma Joonisfilm et Nukufilm, KOKO Architects, Centre d’Architecture d’Estonie –, ce festival promet de jolies surprises dont l’un des temps forts sera à n’en pas douter le concert exceptionnel d’Arvo Pärt par le Choeur philharmonique de chambre d’Estonie le 15 décembre. Avant cet événement vers lequel tous les regards sont tournés, il faudra découvrir Lighthouse, une création d’Evelin Seppar pour la formation nantaise Macadam Ensemble ; aller à la rencontre du maître du cinéma d’animation Priit Pärn et du réalisateur Riho Unt ; expérimenter les installations de Johannes Säre et Timo Toots ; s’adonner à la création de l’Estonien Pastacas et des Nantais Cabadzi ; se laisser aller au théâtre NO99 ; se mettre au point côté e-solutions et e-services... Le tout entrecoupé de dégustations culinaires, de lives nocturnes, de découvertes architecturales, etc. Nous avons appelé ce festival « eLU » - « la vie » en estonien. Vivre l’Estonie à Nantes commence dès maintenant, avec vous. Tere tulemast! Sven Jürgenson ambassadeur d’Estonie à Paris Patrick Gyger directeur du lieu unique, scène nationale de Nantes saison 2014/2015 le lieu unique scène nationale de Nantes
  4. 4. 2 Musique
  5. 5. Soirée inaugurale Evelin Seppar & Macadam Ensemble Lighthouse le lieu unique | vendredi 5 décembre à 20h30 | soirée inaugurale | de 11 à 20€ Evelin Seppar a commencé à composer à l’âge de 15 ans, elle a étudié avec le compositeur Alo Põldmäe pendant quatre ans avant d’entrer à l’Académie d’Estonie de musique et de théâtre en 2006. Là, elle a étudié la composition avant de suivre les cours de l’Académie de musique et de théâtre de l’université de Göteborg. Elle a ensuite terminé sa formation en participant à des master classes avec Michaël Levinas, William Brooks ou Isabel Soveral. Alors à peine âgée de 30 ans, Evelin Seppar avait déjà composé pour des solistes, différents ensembles, voix solo et choeur, orchestre et électronique. Si sa musique a été jouée en Estonie, en Finlande, aux Pays-Bas et aux États-Unis, ce concert est une première française. Pour l’occasion, le lieu unique lui commande une nouvelle pièce pour Macadam Ensemble, jeune formation nantaise de chant qui navigue entre tradition et modernité et dont le répertoire est dédié à la musique ancienne et la création contemporaine. Cette nouvelle oeuvre présentée au lieu unique en première mondiale est une création pour huit chanteurs, une harpe et une percussion qui évoque l’étrange solitude des gardiens de phare entre monotonie et mouvement perpétuel. À ne pas manquer à 19h15 ! À l’invitation du lieu unique, le Choeur de chambre du Conservatoire de Nantes, dirigé par Valérie Fayet et Étienne Ferchaud, a travaillé autour du répertoire d’Evelin Seppar. Après une semaine de répétitions et un workshop avec la compositrice estonienne, ce choeur d’une vingtaine d’étudiants des classes de chant est invité en ouverture du festival eLU. Programme : Sonnet n°53 (sur un sonnet de William Shakespeare) ; Near (texte : Elizabeth Barrett Browning) ; Vend veehädas. Entrée libre dans la limite des places disponibles. 5 musique création
  6. 6. 6 Tallinn Music Week Depuis 2009, le festival Tallinn Music Week est un des événements les plus importants du paysage musical des pays baltes. Plus de 30 scènes, 250 artistes, 20 000 spectateurs et presque 800 professionnels viennent à la découverte d’artistes encore peu connus. L’originalité du festival réside dans le spectre musical très large proposé par sa programmation : du rock indépendant à la musique électronique en passant par la musique contemporaine et traditionnelle. À notre invitation, l’équipe du Tallinn Music Week présente un instantané de la jeune scène musicale estonienne ! le lieu unique | vendredi 5 décembre à partir de 22h | soirée inaugurale | entrée libre Violoniste et chanteuse, Maarja Nuut est fascinée par les airs traditionnels et les mantras de la danse folklorique. Ses chansons sont imprégnées des voix de la nature et de chants anciens qu’elle accompagne de sample de violon pour emmener l’auditeur dans un véritable voyage sensoriel. Silver Sepp pourrait être le symbole de cette nouvelle génération estonienne qui imagine une musique avec un pied dans la musique traditionnelle et l’autre dans la musique d’aujourd’hui. Si Silver Sepp utilise et remodèle des mélodies issues du folklore estonien, il travaille aussi sur des instruments inventés et des arrangements très novateurs. le lieu unique | samedi 6 décembre à partir de 20h30 | entrée libre La musique de Mari Kalkun semble être la transmission d’un signal radio d’un autre monde, d’un autre temps. Peu de gens se sont aventurés dans les endroits où ses chansons prennent racines, dans les forêts du sud de l’Estonie. Mari Kalkun distille en secret des mélodies sensibles et atmosphériques, répétitives jusqu’à l’étourdissement. En deux ans, Odd Hugo a sorti plusieurs titres aux influences élégantes : Jack White, Beirut ou Andrew Bird. Mêlant habilement folk, pop et blues dans un tourbillon de cuivre et d’harmonies vocales, leur musique cherche sans arrêt un chemin de traverse. musique
  7. 7. 7 musique le lieu unique | vendredi 12 décembre à partir de 22h | entrée libre Janek Murd faisait partie du groupe de pop Borax avant de se destiner aux musiques électroniques à travers la composition de musiques de films et design sonore pour des expositions ou des émissions de télévision. Au lieu unique, il présente ses dernières compositions aux exigeantes atmosphères cinématographiques. Aivar Tõnso est une figure marquante de la scène électronique estonienne depuis le début des années 1990. En tant que musicien, on le retrouve dans plusieurs groupes et projets innovants. En tant que DJ, il a organisé des événements importants pour le développement de la musique électronique. En tant que directeur du label Ulmeplaadid, il a édité deux compilations remarquables consacrées à l’avant-garde estonienne. Des activités qu’il mène parallèlement à son poste de programmateur musical de Kultuurikatel, l’incroyable centre d’art de Tallinn. le lieu unique | samedi 13 décembre à partir de 22h | entrée libre Vul Vulpes est le projet solo de Mari-Liis Rebane, lancé à l’été 2012. Avant de mener ce projet d’artiste solo, elle s’était impliquée dans différents projets auxquels elle prêtait sa très belle voix. Si Vul Vulpes brouille les pistes de ses références pour garder une part de mystère, un journaliste du magazine anglais Dazed And Confused saluait il y a peu la maturité de sa production qu’il n’hésitait pas à comparer à celle de Julia Holter ou Tricky. Aivar Tõnso (cf texte ci-dessus)
  8. 8. Pastacas & Cabadzi Trempolino | samedi 13 décembre à 20h | entrée libre L’artiste estonien Pastacas s’unit au groupe nantais Cabadzi le temps d’une création pour eLU. Entre spoken word et slam, Cabadzi se sert d’un vocabulaire parfois rude et tranchant pour appuyer sur des zones sensibles. Après le succès de leur premier album Digère et Recrache (2012), Lulu (slam), Vikto (beatbox), Jo (guitare), Anne (violon) et Pierre (violoncelle) ont réalisé Des Angles et des Épines (2014). Ce deuxième album que le groupe décrit comme une « photographie de nos intimités » est une histoire que l’on découvre en parcourant les dix titres qui le constituent. Le plasticien et musicien Pastacas, de son vrai nom Ramo Teder, est un touche-à-tout original qui pratique l’électronique, les flûtes, la guitare, la mandoline et bien d’autres instruments. Sa musique dessine un folk emprunt d’électronique qui se marie aux harmonies subtiles que l’artiste distille sur les routes européennes depuis quelques années. Le point commun des deux artistes : une humeur du voyage, du nomadisme et un amour de « l’acoustiélectronicosaltimbanquitien ». musique 8 création
  9. 9. musique Arvo Pärt Kanon Pokajanen Par le Choeur philharmonique de chambre d’Estonie dirigé par Tõnu Kaljuste La Cité, le Centre des Congrès de Nantes | lundi 15 décembre à 20h30 | de 11 à 20€ L’estonien Arvo Pärt est l’un des compositeurs vivants les plus joués dans le monde, et l’un des rares dont l’audience outrepasse largement le seul cercle des amateurs de musique contemporaine. Ce succès, il le doit en grande partie au travail du label ECM, avec lequel, depuis 1984 et la parution de Tabula Rasa interprété par Keith Jarrett et dirigé par Gidon Kremer, il travaille en étroite collaboration, hors du temps présent, hors des modes, loin de notre agitation contemporaine. Saluée par toutes les grandes académies culturelles et universités, l’oeuvre d’Arvo Pärt porte en elle la limpidité et la force du chant grégorien, la pureté polyphonique des pièces de la renaissance et l’intensité des grandes oeuvres du répertoire de la musique minimaliste du vingtième siècle. Son style de composition et son type d’écriture musicale, dont l’évidence et la simplicité apparente cache une grande richesse, une construction complexe, a séduit de nombreux réalisateurs (Gerry de Gus Van Sant, There Will Be Blood de Paul Thomas Anderson, Habemus Papam de Nanni Moretti, Les amants du Pont- neuf de Leos Carax, La Grande Bellezza de Paolo Sorrentino, etc.). À Nantes, c’est le Choeur philharmonique de chambre d’Estonie qui interprète – sous la direction du chef d’orchestre mondialement connu Tõnu Kaljuste – Kanon Pokajanen, l’une des pièces les plus magistrales d’Arvo Pärt. OEuvre imposante pour choeur a cappella composée sur un texte ancien de la liturgie russe orthodoxe, le canon de la repentance, son interprétation promet un voyage intérieur rare. EN PARTENARIAT AVEC LE LIEU UNIQUE, SCÈNE NATIONALE DE NANTES 9 événement
  10. 10. Les artistes et l’international : Quelle mobilité pour quel développement ? Trempolino | samedi 13 décembre à 16h | Rencontre professionnelle réservée aux artistes, tourneurs, développeurs, etc. Si les artistes se produisent de plus en plus en dehors de leur propre pays, comment leurs tournées, ou leurs concerts, s’inscrivent-ils dans un développement professionnel et économique structurant ? Comment les acteurs de la chaine musicale travaillent-ils ensemble dans cet objectif ? Quelle organisation durable est à mettre en place pour faciliter les échanges ? Placée sous la houlette de Helen Sildna, directrice du très remarqué Tallinn Music Week, cette rencontre permettra de faire un point sur la situation, de mettre en commun des expériences, d’imaginer des échanges artistiques entre Tallinn et Nantes et d’avancer sur les évolutions et structurations nécessaires entre les différents intervenants de la filière musicale. Parmi les invités : Ferdinand Richard* (AMI, Centre national de développement pour les musiques actuelles – Marseille) / Gaelle Massicot-Bitty* (Institut Français – Paris) / Rebecca Ayres (Sound City Festival – Liverpool) / Sean Bouchard (Talitres, Bordeaux) / Patrick Gyger (le lieu unique – Nantes) / Christophe Minier (Hi-Lo, développeur d’artistes)… (* sous réserve) Des groupes témoigneront de leurs expériences. Modérateur : Olivier Tura (Trempolino). PROGRAMME DÉTAILLÉ SUR : WWW.TREMPO.COM Cette rencontre sera suivie à 20h du concert de Pastacas & Cabadzi. (cf. p.8) musique 10
  11. 11. 11 Arts plastiques
  12. 12. Johannes Säre Timo Toots le lieu unique | du 6 décembre 2014 au 4 janvier 2015 | entrée libre Inauguration vendredi 5 décembre à 18h30 Expositions ouvertes du mardi au samedi de 14h à 19h, le dimanche de 15h à 19h. Diplômé de l’Académie des Beaux-Arts d’Estonie, Johannes Säre a réalisé de nombreuses expositions en Estonie. Pour sa venue en France, il répond à notre invitation en présentant Untitled Collapsing Room et Untitled Smoke Ring Cannon issues d’une série réalisée en 2013, autour du thème de l’espace immédiat et de celui qui sépare le spectateur de l’oeuvre. Untitled Collapsing Room est une pièce dans laquelle le spectateur pénètre pour une expérience tout à la fois étrange, inquiétante et rassurante. Untitled Smoke Ring Cannon propose, elle, une tentative désespérée de cartographier la pièce dans laquelle on se trouve ou du moins de « voir » qui d’autre l’occupe. Après des études en sciences informatiques, Timo Toots fréquente l’Académie des Beaux-Arts d’Estonie avant de développer une oeuvre multimédia – internationalement primée – tournée vers la virtualisation des différents aspects de notre vie (clouds, objets connectés, réseaux sociaux, téléchargement, etc.). Au lieu unique, il crée Z : un territoire dans lequel vous allez pénétrer, un état que vous avez sans doute déjà connu, mais sans remarquer la façon dont il agit sur vous. Le monde de Z propose une façon de voir les choses. Sa logique implacable, sa perfection frappante et l’efficacité de ses performances sont les qualités que vous avez longtemps recherchées. Ne le laissez pas vous duper, car vous n’êtes pas Z et ne devez pas le devenir ! arts plastiques 12 création
  13. 13. 11 Architecture
  14. 14. Conversions dans l’architecture contemporaine estonienne Maison régionale de l’architecture | du 10 décembre 2014 au 20 janvier 2015 | entrée libre Vernissage jeudi 11 décembre à 20h30 Exposition ouverte du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30. Le samedi sur réservation uniquement En Estonie, pays du nord de 1,3 millions d’habitants, la capitale Tallinn concentre 80% des investissements immobiliers. En plus de la mutation politique opérée après le départ des soviétiques en 1991, l’espace public et l’architecture ont bénéficié eux aussi d’un vent favorable. Jusqu’alors, l’Estonie était fortement influencée par l’architecture moderne contemporaine des Pays-Bas. Mais aujourd’hui, une nouvelle génération d’architectes progressistes issus de l’Académie des Beaux-Arts d’Estonie fait entrer le territoire dans l’ère contemporaine en abordant toutes les disciplines de l’architecture. Le quartier Rotermann à Tallinn en est l’exemple le plus connu : un aménagement urbain délicat reflétant une approche audacieuse, qui mêle d’anciens bâtiments industriels classés à l’architecture moderne. De 2000 à 2008, alors que l’économie estonienne était en plein essor, de nombreux jeunes architectes sont passés directement des études à la conception de projets majeurs, aujourd’hui partie intégrante du paysage bâti contemporain en Estonie. L’exposition Conversions dans l’architecture contemporaine estonienne illustre les courants de l’architecture estonienne, où les résidences et bâtiments modernes s’insèrent avec élégance dans le patrimoine. EN PARTENARIAT AVEC LA MAISON RÉGIONALE DE L’ARCHITECTURE DES PAYS DE LA LOIRE, LE CENTRE D’ARCHITECTURE D’ESTONIE. EXPOSITION RÉALISÉE PAR KOKO ARCHITECTS. PROGRAMME DÉTAILLÉ SUR WWW.MA-LERESEAU.ORG/PAYS-DE-LA-LOIRE/ architecture 14
  15. 15. architecture Pratiques estoniennes dans la reconversion industrielle ensa Nantes | jeudi 11 décembre à 18h30 | entrée libre Depuis que l’étalement urbain a repoussé les frontières des villes modernes au-delà de leurs premiers sites industriels, nous redécouvrons progressivement les bâtiments issus de ce patrimoine, parfois d’une grande valeur historique et architecturale, comme en témoigne l’île de Nantes. À Tallinn, beaucoup d’anciens parcs industriels subsistent à proximité du centre-ville. Ils font l’objet de réhabilitations spectaculaires, où la créativité des jeunes architectes s’exprime de façon élégante et audacieuse, notamment dans le quartier de Rotermann. À l’occasion du festival eLU, quatre architectes et urbanistes estoniens ont été invités à présenter leurs travaux dans ce domaine, afin d’apporter quatre points de vue complémentaires sur la conversion du patrimoine industriel. L’urbaniste Maria Derlõš décrira les mécanismes de la réappropriation sociale de ces espaces, sans laquelle ils ne peuvent reprendre vie. Prix jeune architecte 2012, Veronika Valk développera la notion d’architecture en tant qu’initiative, où chaque bâtiment est un moyen d’action qui influence la vie contemporaine. Andrus Kõresaar, architecte et directeur de l’agence KOKO, présentera les conversions les plus remarquables qu’il a effectuées à Tallinn, telles que le Musée de la Marine, la Fahle House, et l’atelier de charpente de Rotermann. Enfin, l’architecte Rebecca Kontus illustrera un projet phare de l’agence Pluss : la conversion d’une ancienne carrière en un centre international de sports nautiques. Le séminaire sera suivi du vernissage de l’exposition Conversions dans l’architecture contemporaine estonienne. (cf. p.14) EN PARTENARIAT AVEC LE CENTRE D’ARCHITECTURE D’ESTONIE, L’ENSA NANTES ET LA MAISON RÉGIONALE DE L’ARCHITECTURE DES PAYS DE LA LOIRE. PROGRAMME DÉTAILLÉ SUR WWW.ENSANANTES.FR 15
  16. 16. 14 Cinéma
  17. 17. cinéma Rétrospective Priit Pärn | en sa présence Le cinématographe | samedi 6 décembre 2014 | 3€ par séance | horaires ci-dessous Avec 40 ans de carrière et une quinzaine de courts métrages multi récompensés, Priit Pärn, considéré comme le maître du cinéma d’animation estonien et créateur du studio Joonisfilm, spécialisé dans le dessin animé, est une influence majeure du cinéma d’animation mondial. 15h30 | Priit Pärn 1977-1987 | 1h20 Is the Earth round ? (1977) • …And plays tricks (1978) • Some exercise in préparation for indépendant life (1980) • Triangle (1982) • Time out (1984) • Breakfast on the grass (1987) Dans les premiers films de Priit Pärn on suit les aventures d’un ours transformiste, d’un tanuki rêveur et d’un enfant qui se métamorphose en tout ce qu’il voit. On y vérifie aussi que la Terre est ronde, on y étudie les différentes possibilités du triangle amoureux, et on se rend compte de l’importance de l’art dans une société obscure et totalitaire. 17h45 | Priit Pärn 1992-1998 | 1h23 Hotel E (1992) • 1895 (1995) • Karl and Marilyn (2003) Dans ces films réalisés après l’indépendance de l’Estonie (1991), Priit Pärn met en garde contre la nouvelle société qui s’installe (Hotel E), narre l’histoire fantasmée des frères Lumière (1895) et fait se rencontrer des versions fantasmées de Karl Marx et Marilyn Monroe. 20h30 | Priit Pärn 2003-2014 | 1h25 I feel a long life bullet in the back of my head (2007) • Life without Gabriella Ferri (2008) • Divers in the rain (2010) • Pilots on the way home (2014) Les dernières productions de Priit Pärn, sont toutes coréalisées avec Olga, sa femme. Après un premier film à la mémoire des prisonniers estoniens tués en Sibérie (I feel a long life…), leur cinéma se concentre sur l’étude des relations entre les hommes et les femmes avec un sens aigu de l’absurde. Le croisement des techniques d’animation du couple permet un travail complémentaire indéniable. Priit Pärn présentera les séances en compagnie de Xavier Kawa-Topor, directeur artistique de l’Abbaye de Fontevraud, à l’issue de la séance de 20h30. 17 événement
  18. 18. cinéma C’est dimanche, c’est cinéma ! Le cinématographe | dimanche 7 décembre 2014 | 5€ par séance (tarif réduit : 3€) | horaires ci-dessous 11h | Miriam / Carrot • 2003-2008 | 40 min | Animation de poupées, sans paroles, à partir de 2 ans Miriam and the Nestbox de Riho Unt • Carrot ! de Pärtel Tall • Miriam and the flood de Riho Unt • Carrot of the theatre de Pärtel Tall • Miriam plays hide and seek de Priit Tender • Carrot on the beach de Pärtel Tall • Miriam’s gnome de Mait Laas Programme de sept courts métrages pour les tout petits, qui découvriront les aventures de l’espiègle Miriam, son petit frère et sa poule ; et celles du bonhomme de neige et de son nez-carotte, poursuivi sans relâche par le lièvre. 15h | Programme de courts-métrages d’animation Nukufilm | 1h01 Mousehunt de Elbert Tuganov, 1965 • Nail de Heino Pars, 1972 • Inspiration de Elbert Tuganov, 1975 • Foxwoman de Priit Tender, 2002 • Instinct de Rao Heidmets, 2003 • The Dress de Jelena Girlin & Mari-Liis Bassovskaja, 2007 • Body Memory de Ülo Pikkov, 2011 Un programme de 7 courts métrages en forme d’aperçu de la production du plus ancien studio de cinéma d’animation de poupées estonien, la Nukufilm ; des films des pionniers Elbert Tuganov et Heino Pars à ceux de la nouvelle génération. Si la technique est toujours celle de l’image par image, chaque réalisateur a sa sensibilité propre. Les films sont ainsi tour à tour marqués par un humour absurde (la parodie de Western Mousehunt, Foxwoman et Instinct), un sombre pessimisme (les très noirs The Dress et Body Memory), ou encore une grande poésie (Inspiration et Nail, qui réussit le tour de force de prêter à de simples clous des sentiments humains). 18
  19. 19. cinéma 17h | Le meilleur de l’animation estonienne récente | 1h04 Sandguy de Pärtel Tall, 2013 • Ada + Otto d’Ülo Pikkov, 2013 • XYZtopia de Martinus Daane Klemet, 2013 • Worst-case Scenario de Kristjan Holm, 2014 Tour d’horizon des toutes dernières productions de l’animation estonienne, avec l’un des plus poétiques films de la Nukufilm (Sandguy), ainsi que trois courts métrages issus de la Joonisfilm, le studio de Priit Pärn, ayant pour points communs un humour absurde et un rythme frénétique. 18h30 | Disco and atomic war de Jaak Kilmi et Kiur Aarma, 2009 | 1h18 | VOSTF | Docu-Fiction Mi-thriller d’espionnage, mi-comédie absurde, ce rocambolesque documentaire enquête sur la menace clandestine de la culture pop et de la télévision en URSS, démontrant habilement comment la paranoïa même du régime contribua à sa chute. Vous apprendrez de quelle façon, sous l’ère soviétique, des inventeurs accros à la série Dallas ou au film Emmanuelle fabriquaient des antennes illégales pour capter la télévision finlandaise, si puissantes qu’elles faillirent déclencher la guerre nucléaire ! 20h30 | Kertu d’Ilmar Raag, 2013 | 1h37 | VOSTF | AVANT-PREMIÈRE Avec : Mait Malmsten, Ursula Ratasepp, Leila Säälik, Külliki Saldre, Peeter Tammearu À trente ans, la douce et fragile Kertu connaît son premier émoi amoureux. Son père, autoritaire et protecteur, fait tout pour l’écarter de Villu, un marginal aimant l’alcool et les femmes qui se trouve dès lors rejeté par tous les habitants du village. Dans son troisième film, Ilmar Raag excelle dans la précision avec laquelle il chronique une histoire d’amour contrariée par une petite communauté estonienne étouffante. 19
  20. 20. cinéma Soirée spéciale Riho Unt | en sa présence Le cinématographe | lundi 8 décembre 2014 | 5€ par séance (tarif réduit : 3€) | horaires ci-dessous Riho Unt est l’un des réalisateurs les plus prolixes et les plus talentueux du studio d’animation Nukufilm (spécialisé dans l’animation de poupées). Ses films, que ce soit avec son comparse des premières années Hardi Volmer ou en solitaire, ont tous en commun un humour ravageur et une réalisation virtuose. 18h30 | Riho Unt, programme 1 | 1h06 • Having Soul, 2002 Techniquement brillant, Having Soul est une fable sur les vertus du rêve et ses déconvenues. Il est aussi un plaidoyer pacifiste dans un pays dont l’histoire est une longue blessure de guerre. • A Miraculous Christmas Night coréalisé avec Hardi Volmer, 1984 Bien que la fête de Noël ne soit pas réellement d’humeur orthodoxe (au temps de l’URSS), les réalisateurs en réadaptent l’esprit dans ce conte à la beauté classique dans lequel deux jouets s’échappent de leur magasin. • Primavera coréalisé avec Hardi Volmer, 1998 Primavera est un film familial qui, à travers des images très stylisées, raconte une histoire d’amour vue à travers les yeux d’une simple chenille. C’est également une variation autour du conte du Vilain petit canard. • Cabbagehead, 1993 Parodiant le cinéma d’action, Cabbagehead raconte l’histoire de Samuel, un drôle d’agriculteur, qui vole un énorme chou dans le jardin de sa voisine. Tout le monde voudra sa part… Une métaphore de l’indépendance alors récente de l’Estonie (chacun voulant s’en approprier un morceau). 20h30 | Riho Unt, programme 2 | 52 min • Lili, 2008 Un groupe de rats affamés, sur un champ de bataille, tente de répondre à la question : « Qui est Lily Marleen ? ». Est-elle le souvenir d’un lointain premier amour, ou une prostituée connue lors de sa première passe ? • Brothers Bearhearts, 2005 Brothers Bearhearts est l’un des films les plus aboutis de Riho Unt. Il s’agit d’un divertissement réussi sur les affres de la création, dans lequel trois ours prénommés Vincent, Henri et Auguste vont vivre quantité d’aventures rocambolesques dans le Paris de la belle époque. • The Master, 2014 Popi le chien et Huhuu le singe attendent le retour de leur maître, comme d’habitude. Sauf qu’aujourd’hui, il ne revient pas... Basé sur la nouvelle Popi and Huhuu de Friedebert Tuglas, The Master est le dernier film en date de Riho Unt et est présenté pour la première fois en France. Riho Unt présentera les séances en compagnie de Xavier Kawa-Topor, directeur artistique de l’Abbaye de Fontevraud, qui animera l’entretien avec le réalisateur à l’issue de la séance de 20h30. 20 événement
  21. 21. 21 Théâtre
  22. 22. Théâtre NO99, Ene-Liis Semper et Tiit Ojasoo Ma femme m’a fait une scène et elle a flingué toutes nos photos de vacances - NO51 le lieu unique| mercredi 10 et jeudi 11 décembre à 20h30 | de 11 à 20€ Ene-Liis Semper, plasticienne, et Tiit Ojasoo, acteur et metteur en scène, sont les fondateurs du Théâtre NO99 à Tallinn, troupe la plus provocatrice d’Estonie fondée en 2004. Ils numérotent à l’envers leur répertoire et tendent vers zéro, dans un drôle de compte à rebours. Le plus sûr moyen selon eux de ne pas oublier que tout cela finira un jour, que la place de l’art n’est jamais acquise, même dans un pays jeune, indépendant depuis plus de vingt ans du joug soviétique. Dans ce nouveau spectacle un homme tente de reconstituer des photos, effacées par sa femme, qui ont été prises au cours de vacances familiales passées sur une île tropicale. Seul dans une pièce, sans sa femme, sans ses enfants, sans le décor tropical, il va avec l’aide de ses amis reproduire ces instants uniques et questionner la raison de ces photos d’une eau turquoise qui nous invite à plonger dans la piscine ; le pourquoi de ces pauses sous les palmiers infligées à notre famille ; ce que cache ce besoin de tout photographier ou presque. À ne pas manquer le 10 décembre à 19h30 ! À l’invitation du lieu unique et de l’Ambassade d’Estonie à Paris, les élèves de la classe d’art dramatique du Conservatoire de Nantes, dirigés par Philippe Vallepin, proposent une lecture d’extraits de littérature estonienne (Andrus Kivirähk, prix imaginaire en 2014 et Mehis Heinsaar). Le choix a été porté sur des oeuvres aux styles empreints de réalisme magique, de fantaisie poétique, ou de surréalisme. Cette lecture de 45 minutes est proposée en amont de la représentation de Ma femme m’a fait une scène et elle a flingué toutes nos photos de vacances de la compagnie NO99. Entrée libre dans la limite des places disponibles. Théâtre 22 création
  23. 23. 23 Innovation
  24. 24. Start-up in Estonia Cluster Quartier de la création | vendredi 5 décembre de 9h30 à 17h | entrée libre Attention ! Les communications sont en anglais. L’Estonie est aujourd’hui l’une des e-sociétés les plus développées au monde, ce qui lui vaut le surnom de « e-Estonie ». C’est le fruit de la collaboration entre un gouvernement progressiste, un secteur des technologies de l’information et de la communication proactif et une population sensibilisée aux technologies. En matière des ITC, l’Estonie est en passe de devenir le territoire de référence sur le développement des start-up. Le temps de présentation et d’échanges entre PME ligériennes et estoniennes aborderont : e-solutions, e-services, panoramas de bonnes pratiques. L’occasion rare d’obtenir les clefs de compréhension de cette stratégie grâce à la présence de Pirko Konsa, Président du Conseil du Fonds de Développement d’Estonie, et les témoignages des accélérateurs estoniens Buldit par Aleksander Tõnnisson, son co-fondateur et directeur, ainsi que Start-up Wiseguys par le manager marketing Erki Anderson. D’autres entrepreneurs estoniens du secteur start- up se rendront à Nantes pour échanger leurs expériences. Ils seront accompagnés par des témoignages d’entreprises locales. Cette première partie aura lieu le matin et sera suivie par des activités de networking dans l’objectif de donner à chacun des opportunités de collaboration entre les entrepreneurs participants. EN PARTENARIAT AVEC L’AGENCE CREATIVE ESTONIA. PROGRAMME DÉTAILLÉ SUR WWW.CREATIONDUQUARTIER.COM Innovation 24
  25. 25. Design / Gastronomie 25 Design & gastronomie boutique du lieu unique | à partir du 5 décembre | mar-sam 13h/19h, dim 15h/19h Pays remarqué pour son design, du design textile au design d’objet, en passant par le design de service et le design industriel, l’Estonie a su mêler simplicité, élégance, fonctionnalité, matériaux durables et innovation. Designer des caméras-espion Minox de James Bond, des cymbales Paiste, des bains de Balteco ou Aquator, de Skype ou de Transferwise, les Estoniens ont aussi à leur palmarès les textiles innovants de Mare Kelpman et Kärt Ojavee, les vêtements de Kris Soonik et Reet Aus, les luminaires de Tarmo Luisk et Tõnis Vellamaa ou encore le premier scooter électrique pliable en quelques secondes de Matti Õunpuu. Une sélection d’objets présentée à la boutique du lieu unique témoignera de cette capacité des designers estoniens à associer des connaissances héritées de leurs ancêtres, des savoir-faire avec des technologies novatrices et des solutions du 21e siècle. restaurant du lieu unique | 5 (midi) et 6 (midi et soir) décembre 2014 | La cuisine gastronomique estonienne puise sa force dans la tradition culinaire du pays, influencée par les germaniques qui ont régné sur l’Estonie pendant plusieurs siècles, et ses voisins des pays nordiques ou de Russie. De ces rencontres naît une cuisine fusion réalisée par de grands chefs régulièrement salués par la critique gastro. Les 5 et 6 décembre, un tandem de chefs estoniens prendra les commandes du restaurant du lieu unique. Inga Paenurm, ancienne chef du Président estonien et Madis Põld, chef de nombreux restaurants huppés de Tallinn, vous proposeront un menu unique estonien qui réserve de jolis surprises à vos papilles! Le bar du lieu unique proposera lui durant tout le festival de la bière, de la vodka et des snacks made in Estonie.
  26. 26. 26
  27. 27. 1 2 3 6 4 5 7 Le lieu unique Quai Ferdinand-Favre 44000 Nantes + 33 2 40 12 14 34 www.lelieuunique.com Restaurant Le Sens du Goût Quai Ferdinand-Favre 44000 Nantes + 33 2 51 72 05 55 www.lesensdugout.com La Cité, le Centre des Congrès 5, rue de Valmy 44000 Nantes + 33 2 51 88 20 00 www.lacite-nantes.fr Trempolino 6, boulevard Léon Bureau 44200 Nantes + 33 2 40 46 66 33 www.trempo.com Informations pratiques 27 Maison régionale de l’architecture des Pays de la Loire / La Grande Galerie 17, rue La Noue Bras de Fer 44200 Nantes + 33 2 40 47 60 74 www.ma-lereseau.org/pays-de-la-loire/ ensa Nantes 6 quai François Mitterrand 44000 Nantes + 33 2 40 16 01 21 www.nantes.archi.fr Le Cinématographe 12 bis rue des Carmélites 44000 Nantes + 33 2 85 52 00 10 www.lecinematographe.com Cluster, Quartier de la Création 1 mail du Front Populaire 44202 Nantes + 33 51 89 54 39 www.creationduquartier.com/fr 1 2 3 4 5 6 7
  28. 28. saison 2014/2015 le lieu unique scène nationale de Nantes eLU, vivre l’Estonie à Nantes Un événement proposé par : VENDREDI 5 DÉCEMBRE 16h | Cluster, Quartier de la Création Séminaire Start-Up in Estonia 19h15 | le lieu unique Choeur de chambre du Conservatoire de Nantes 20h30 | le lieu unique Lighthouse par Evelin Seppar & Macadam Ensemble À partir de 22h | le lieu unique Tallinn Music Week avec Maarja Nuut & Silver Sepp VENDREDI 5 ET SAMEDI 6 DÉCEMBRE | restaurant du lieu unique Gastronomie À PARTIR DU 5 DÉCEMBRE | boutique du lieu unique Design DU 6 DÉCEMBRE 2014 AU 4 JANVIER 2015 Du mardi au samedi de 14h à 19h et le dimanche de 15h à 19h Expositions | le lieu unique Johannes Säre & Timo Toots SAMEDI 6 DÉCEMBRE À partir de 15h30 | Le Cinématographe Rétrospective Priit Pärn À partir de 20h30 | le lieu unique Tallinn Music Week avec Mari Kalkun & Odd Hugo DIMANCHE 7 DÉCEMBRE À partir de 11h | Le Cinématographe C’est dimanche, c’est cinéma LUNDI 8 DÉCEMBRE À partir de 18h30 | Le Cinématographe Soirée spéciale Riho Unt DU 10 DÉCEMBRE 2014 AU 20 JANVIER 2015 Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30 Exposition | Maison régionale de l’architecture des Pays de la Loire Conversions dans l’architecture contemporaine estonienne MERCREDI 10 ET JEUDI 11 DÉCEMBRE 19h30 | le lieu unique Lecture par le Conservatoire d’Art Dramatique 20h30 | le lieu unique Ma femme m’a fait une scène et elle a flingué toutes nos photos de vacances de Théâtre NO99, Ene Liis Semper et Tiit Ojasoo JEUDI 11 DÉCEMBRE 18h30 | ensa Nantes Séminaire Pratiques estoniennes dans la reconversion industrielle VENDREDI 12 DÉCEMBRE À partir de 22h | le lieu unique Tallinn Music Week avec Janek Murd & Aivar Tõnso SAMEDI 13 DÉCEMBRE 16h | Trempolino Rencontre professionnelle. Les artistes et l’international : Quelle mobilité pour quel développement ? 20h | Trempolino Concert Pastacas & Cabadzi À partir de 22h | le lieu unique Tallinn Music Week avec Vul Vulpes & Aivar Tõnso LUNDI 15 DÉCEMBRE 20h30 | la Cité, le Centre des Congrès Kanon Pokajanen d’Arvo Pärt par le Choeur philharmonique de chambre d’Estonie Agenda eLU

×