Soutenance de Mémoire de Recherche Appliquée <ul><li>Le e-fundraising sur Internet </li></ul>Aurélien DENAES Master II Man...
<ul><li>Le sujet </li></ul><ul><li>Naissance de mon intérêt pour le sujet </li></ul><ul><li>Intérêts de mon travail </li><...
Le e-fundraising et ses opportunités Aurélien Denaes -  [email_address] EDC 2009/2010 3 Introduction Plan Le e-fundraising...
<ul><li>«  L’art de réunir des fonds pour la réalisation d’un projet ou le financement d’une organisation à but non lucrat...
Les techniques de collecte classiques Le e-fundraising et ses opportunités Les quêtes Les récupérations Les fêtes, manifes...
<ul><li>Trop de dépendance aux  subventions publiques </li></ul><ul><li>Peu de dons en France malgré la fiscalité  </li></...
<ul><li>Révolution sociale avec le web 2.0 </li></ul><ul><ul><li>Communautés virtuelles et réseaux sociaux </li></ul></ul>...
<ul><li>Besoin d’innover pour collecter: Internet, la réponse? </li></ul><ul><li>Etats-Unis:  4,5 milliards de $  en 2005 ...
Les caractéristiques du e-fundraising Le e-fundraising et ses opportunités Aurélien Denaes -  [email_address] EDC 2009/201...
Les outils du fundraising sur Internet Le e-fundraising et ses opportunités <ul><li>Sites Web </li></ul><ul><li>E-mailing ...
<ul><li>Objectif : trouver des opportunités pour la création d’un service de collecte sur Internet </li></ul><ul><li>Métho...
Le e-fundraising et ses opportunités Les entretiens Aurélien Denaes -  [email_address] EDC 2009/2010 12 Introduction Plan ...
Le e-fundraising et ses opportunités <ul><li>Internet est un terrain d’exploration  </li></ul><ul><li>Internet: un moyen, ...
Le e-fundraising et ses opportunités Les différents services sur Internet Plates-formes de collecte  de fonds Parrainage d...
Le e-fundraising et ses opportunités Validation des hypothèses Aurélien Denaes -  [email_address] EDC 2009/2010 15 Introdu...
Le e-fundraising et ses opportunités <ul><li>Récolte de mails par une plate-forme de pétitions </li></ul><ul><li>Module de...
Le e-fundraising et ses opportunités <ul><li>Apports de mon travail: </li></ul><ul><li>Une mise à plat du domaine de la co...
Merci pour votre attention! Le e-fundraising et ses opportunités Aurélien Denaes -  [email_address] EDC 2009/2010 18 Intro...
<ul><li>Âge des donateurs: </li></ul><ul><li>Âge des internautes: </li></ul>Annexe 1: Comparatif donateurs/internautes Le ...
Annexe 2: Wall des services de e-fundraising Le e-fundraising et ses opportunités Aurélien Denaes -  [email_address] EDC 2...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le e-Fundraising et ses Opportunités - Aurélien Denaes

4 863 vues

Publié le

Le powerpoint réalisé dans le cadre de mon mémoire de fin d'études sur "Les opportunités dans le e-fundraising". Il a été présenté le 11 décembre 2009. N'hésitez pas à me contacter pour plus d'informations...

1 commentaire
7 j’aime
Statistiques
Remarques
  • présentation interressante, concernant les approches d'arrondis solidaires en général, plus d'infos sur www.microdon.org
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 863
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
87
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
1
J’aime
7
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Des centaines de millions d’euros et de dollars collectés Tsunami décembre 2004. Les assos jusqu’à présent été assez traditionnel dans leurs techniques, question: qu’est-ce qui a changé? En quoi Internet est devenu un nouveau vecteur? Intérêt: secteur associatif (problème du financement), bénévole de ACF. Approche de la collecte au Canada + ONG Conseil. Passionné des nouvelles technologies et d’Internet en particulier (mes sites internet) Travail: création d’entreprise
  • Acteurs: ceux qui en sont bénéficiaires et ceux qui permettent la collecte (plus tard).
  • Bc de techniques, utilisés svt en multi-canal mais parfois spécialisé. Quêtes: lien direct mais besoin d’autorisation administrative, pas de déduction fiscale et de moins en moins de bénévoles. Récupérations: Emmaus, vêtements usagers Croix Rouge, Ligue contre le Cancer: collecte du verre + piles Fêtes: hommes politiques américains, Solidays (Solidarité sida), Amfar Ventes de charité: ventes aux enchères Abonnement revues: les assos detiennent des infos alors pourquoi pas les vendre? Ventes de prod: calendrier, cartes de voeux, tee-shirts...etc. Aussi le commerce équitable Télévision: Téléthon depuis 1987 (AMF) sur France Télévisions Mécénat: l’action devient de moins en moins discrète. Les grands donateurs objet de politique spécifique. Street-fundraising: ONG Conseil Marketing direct et relationnel: une révolution pour les assos depuis 70 - utilisation des bases de données - mailing, prospectus, téléphone, mass media ou Internet. ROI calculable + fidélisation Les particuliers: sponsoring, love money,
  • Subventions publiques : 48 % pour les partis politiques( Ils cherchent de plus en plus des dons venant du grand public. Ex: Barack Obama &gt; 500M dollars rien que sur Internet) , 34% pour les assos, 9% fondations, presque la totalité pour les universités. Dépendance (pb de contrôle des actions) donc volonté d’augmenter la part des donateurs privés. Dons en France : 5,7Milliards en 2006 dont 2,7M particuliers, 1 fr sur 4 déclarent donner chaque année mais 75% ont déjà donné donc ne sont pas fondamentalement contre («A l’écoute des donateurs», Recherche et Solidarités). Les entreprises donnent 2,5M, le reste étant des legs. Comparatif avec les autres pays: EU 204M€, GB 39M€ Donateurs âgés : 59% des dons viennent des +de 60 ans. Les assos les inondent sous les courriers. Mais il faut assurer la relève. &gt; potentiel important. Multiplication des acteurs : 70 000 nouvelles assos chaque année pour tout type de cause, comment surnager? En 1991, ARC (72% servent au fonctionnement et à la pub), Arche de Zoé (2007) et dernièrement les 17 assos qui imitent les assos connues. Nécessité de redorer l’image et de communiquer. Sur-sollicitation: 100 courriers de 20 assos différentes par foyer des plus de 60 ans (étude 2003 Ipsos/tequila/excel). Ras le bol est proche comme avec street-fundraising.
  • Internet: créé en 1962, connecte 1,67 milliards de personnes. Web 2.0: les internautes peuvent interagir entre eux et créer du contenu. Réseaux sociaux: Facebook (300M de membres) - Myspace - Copains d’avant - Linkedin - Viadeo - 1997: sixdegrees.com (expérience petit monde de Stanley Milgram 1967: distance entre deux personnes est de cinq intermédiaires) Collaboration: internaute devient acteur, participe au contenu (Wikipedia), utilise aussi la créativité et l’intelligence commune (crowdsourcing) &gt; Innocentive.com (réunion de chercheur). Réunion de fonds: crowdfunding (Sellaband, myfootballclub) Custo: personnalisation de la navigation (Netvibes) Croyances: gratuité (nouveau business model) - intelligence collective (opposé au pouvoir de l’élite) - toute est disponible de chez soi 7/7 24/24 Blog: facilite la viralité, certains ont de nombreux lecteurs, remplacent journaux? Flux RSS: rassemblement de contenu, agrégateur Widget: contraction entre windows et gadget, flux RSS plus esthétique, parfois fonction plus poussée Applis: present sur les réseaux sociaux pour afficher du contenu ou des services extérieur. Futur: web sémantique (les base de données interagiront entre elles et créeront elles-mêmes du contenu. Chiffres: 32,1M selon Ipsos Profiling 2008&gt; démocratisation du haut débit. 94% des 15-19 ans et 91% des 20-24 ans sont sur Internet. Communiquer, jouer s’informer: réseaux sociaux (59% des fr les utilisent) vidéo en ligne, téléchargement, consultation d’informations Consommer: 23M internautes ont acheté au cours des 6 derniers mois de 2008. L’acte d’achat s’est banalisé. 5,6 Mds d&apos;€ sur le T1 2009 (+26%) Internet mobile: 3,3M sont connectés avec téléphone (mobinautes)
  • Tsunami: 73 millions dollars collectés par Croix Rouge Int. Chiffre: 4,8% par Giving USA, 8% des assos réalisent plus de 50% de leur collecte online E-conso-don-acteur (terme créé par Jacques Malet, du Cerphi): Internet rend la comparaison possible. Comportement d’investisseur où le donateur veut voir les effets réels de son don. Transparence totale est nécessaire. Le donateur veut aussi être acteur et aider l’asso dans sa collecte.
  • Don supérieur: 2 fois supérieur 100 euros en moyenne selon l’AFF. 2-3% mais marge de progession énorme. Image: d’une asso qui travaille et qui est efficace &gt; jeunes+entreprises. Utilisé lors des chocs médiatiques: un sous-don? Transparence: pas d’intermédiaires, beaucoup d’infos, pas de pb de piratage. Il faut connaitre Internet pour être efficace donc pb avec ptites assos. Eco: plus de papier, démat fait faire des économies, avec qq euros on peut toucher des millions de fr. Petites assos sont avantagés. ROI assuré. Jeunes: correspond bien à la génération, préférent ce biais à 24%. Mais sollicitation 44%. Cannibal: un chercheur Bennett a découvert que 15% des assos considérent qu’Internet cannibalise.
  • Site Internet: vitrine 24:24 7/7, sensibilisation + collecte. Attractif, interactif, personnalisé. Donateurs peuvent participer, donner. E-mailing: avec CRM, personnalisable. Taux de retour élevé. Pb: comment trouver les contacts? Bouton sur le site, ou échange de fichiers, signature de pétitions, serious game. Mais 87% des mails sont des spams donc suspicion et logiciel de filtrage. Réseaux sociaux: 300 000 fans sur le groupe Greenpeace, UNICEF 76 000 membres. Possibilité de communication et de mobilisation énorme. Réseau ouvert. Blogs et widgets: utile pour rester au plus proche des donateurs (com), outil de collecte: widget. FtoF fundraising ou PtoP fundraising créé par Ted Hart en 2001, gourou de la collecte de fonds en ligne. Le messager importe autant que le message. Vidéos: buzz-marketing possible, com’. Utiliser la puissance créative des internautes: Tel est ton coeur de Téléthon. Couplage avec des modules de collecte. Utilisation de l’émotion.
  • Recherche est pertinente puisque secteur tout jeune qui va éclore. Etude des services: benchmarking pour étudier les business model et comprendre leur valeur ajoutée.
  • Claude Pouvreau: un consultant, vision globale. Retard dû à un manque de culture des responsables associatifs et pas de formations. ROI: fondation Hulot de 10. Invest: 50-100 000 euros. Module de collecte pour les entreprises. Optimiste sur l’évolution. Antoine: un bénéficiaire, responsable d’une asso. Guillaume: Un entrepreneur dans ce domaine, le sujet. Succès: today 80 assos et 700k€.
  • JEUNES: Mais Internet est aussi synonyme de liberté, plaisir, jeu et solidarité: conformisme, devoir, responsabilité. Réseaux sociaux: AUX EU, 74% des assos sont sur FB. Mais difficile d’y collecter des dons, FB Causes ne marche pas. Food for children a 530 000 membres mais seulement 770 euros collectés.
  • Plateformes de collecte: regroupe assos et projets associatifs, classés par catégorie ou zone géographique. Parrainage: Juste Giving: 601M€ collectés depuis 1999 pour 8000 assos auprès de 8M internautes. Enorme succès. Aiderdonner en France. Actions: Social Vibe (lien entre cause et entreprise &gt; pub avec widget) &gt; 100 000€. better the world et Olizim: mettre à dispo l’espace aux entreprises. Moteurs: The Giving Machine, Soliland (66k€), Veosearch Récupération: Monextel SYstème: Izi-collecte, Network for good Micro-crédit: Kiva (90M€) et Babyloan (370k€) Social lending: donner à un particulier &gt; fundable, common box
  • Le e-Fundraising et ses Opportunités - Aurélien Denaes

    1. 1. Soutenance de Mémoire de Recherche Appliquée <ul><li>Le e-fundraising sur Internet </li></ul>Aurélien DENAES Master II Management Entrepreneurial [email_address] Directeur de mémoire: M. Fleutiaux 11 décembre 2009
    2. 2. <ul><li>Le sujet </li></ul><ul><li>Naissance de mon intérêt pour le sujet </li></ul><ul><li>Intérêts de mon travail </li></ul><ul><li>Problématique </li></ul>Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 Le e-fundraising et ses opportunités 2 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion Quelles opportunités offrent les nouveaux outils d’Internet pour la création de services permettant la collecte de fonds sur Internet ?
    3. 3. Le e-fundraising et ses opportunités Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 3 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion
    4. 4. <ul><li>« L’art de réunir des fonds pour la réalisation d’un projet ou le financement d’une organisation à but non lucratif » </li></ul><ul><li>En anglais: Fundraising </li></ul><ul><li>Les associations </li></ul><ul><li>Les fondations </li></ul><ul><li>Les partis politiques </li></ul><ul><li>Les universités </li></ul><ul><li>Les particuliers ? </li></ul>La collecte de fonds Le e-fundraising et ses opportunités Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 4 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion
    5. 5. Les techniques de collecte classiques Le e-fundraising et ses opportunités Les quêtes Les récupérations Les fêtes, manifestations et galas Les tombolas, loteries et ventes de charité Les abonnements à une revue Les ventes de produits Les grands médias et la télévision Le mécénat philanthropique et les grands donateurs Le marketing direct et relationnel Le street-fundraising Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 5 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion
    6. 6. <ul><li>Trop de dépendance aux subventions publiques </li></ul><ul><li>Peu de dons en France malgré la fiscalité </li></ul><ul><li>Les donateurs sont âgés </li></ul><ul><li>Multiplication des acteurs, pas toujours honnêtes </li></ul><ul><li>Risques de la sur-sollicitation </li></ul>Les problèmes de la collecte Le e-fundraising et ses opportunités Source : Tchernonog V. (2007), « Les associations en France », Paris, ADDES Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 6 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion
    7. 7. <ul><li>Révolution sociale avec le web 2.0 </li></ul><ul><ul><li>Communautés virtuelles et réseaux sociaux </li></ul></ul><ul><ul><li>Collaboration et customisation </li></ul></ul><ul><ul><li>Les croyances associées </li></ul></ul><ul><li>Les nouveaux outils techniques d’Internet </li></ul><ul><li>Les usages d’Internet </li></ul><ul><ul><li>32,1 millions d'internautes français (2008) </li></ul></ul><ul><ul><li>Un média sollicité par les plus jeunes </li></ul></ul><ul><ul><li>Communiquer, se divertir et s’informer </li></ul></ul><ul><ul><li>Consommer </li></ul></ul><ul><ul><li>L’internet mobile </li></ul></ul>La révolution Internet Le e-fundraising et ses opportunités Les mots du Web 2.0: Newsletter Avatar Blog Flux RSS Widget Wiki Applications Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 7 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion
    8. 8. <ul><li>Besoin d’innover pour collecter: Internet, la réponse? </li></ul><ul><li>Etats-Unis: 4,5 milliards de $ en 2005 4, 8% des dons sur le web, 49% des associations utilisent Internet De nombreux spécialistes, des formations, des livres... </li></ul><ul><li>France: entre 54 millions et 81 millions d’€ (estimation 2008) Entre 2 et 3% des dons sur le web </li></ul><ul><li>Un donateur nouveau: le e-conso-don-acteur </li></ul>L’utilisation d’Internet pour collecter des fonds Le e-fundraising et ses opportunités Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 8 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion
    9. 9. Les caractéristiques du e-fundraising Le e-fundraising et ses opportunités Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 9 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion Les avantages Les désavantages Un don supérieur Une goutte d’eau Une image moderne Pas de véritable engagement Transparence et sécurité Problème de l’imitation des sites Ecologique, économique et rentable Connaissances indispensables en stratégie Internet Toucher les jeunes Sollicitation directe reste n°1 pour les jeunes Pas de cannibalisation
    10. 10. Les outils du fundraising sur Internet Le e-fundraising et ses opportunités <ul><li>Sites Web </li></ul><ul><li>E-mailing </li></ul><ul><li>Réseaux sociaux et communautés virtuelles </li></ul><ul><li>Blogs et widgets </li></ul><ul><li>People-to-People Fundraising </li></ul><ul><li>Les vidéos </li></ul>Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 10 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion
    11. 11. <ul><li>Objectif : trouver des opportunités pour la création d’un service de collecte sur Internet </li></ul><ul><li>Méthodologie : </li></ul><ul><ul><li>Entretiens avec des acteurs du e-fundraising </li></ul></ul><ul><ul><li>Etude des nouveaux services sur Internet </li></ul></ul><ul><li>Hypothèses : </li></ul>Le e-fundraising et ses opportunités Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 11 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion Internet peut remplacer des techniques de collecte de fonds classiques Les jeunes donnent plus aux organisations grâce à Internet Les particuliers peuvent aussi collecter sur Internet Les services actuels ont du succès Il existe de véritables opportunités à saisir
    12. 12. Le e-fundraising et ses opportunités Les entretiens Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 12 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion <ul><li>Claude Pouvreau: Consultant Nouveaux Médias à Optimus </li></ul><ul><li>Retard en France mais une évolution progressive </li></ul><ul><li>Un ROI impressionnant mais nécessité d’investissement </li></ul><ul><li>Pas beaucoup de services </li></ul><ul><li>Le PtoP Fundraising est l’avenir </li></ul><ul><li>Antoine Horellou , Directeur du développement de l’Association Voûte Nubienne </li></ul><ul><li>Site web avec un formulaire </li></ul><ul><li>Surtout une utilisation des newsletters </li></ul><ul><li>Démarche de collecte multi-canal </li></ul><ul><li>Test de différents services Internet </li></ul><ul><li>Guillaume Desnoës , Cofondateur du site Aiderdonner.com </li></ul><ul><li>Le constat et le concept </li></ul><ul><li>Le lien avec la vie réelle important </li></ul><ul><li>Utilisation sur le site de tous les outils qu’offrent Internet </li></ul><ul><li>Pas forcément un public de jeunes </li></ul>
    13. 13. Le e-fundraising et ses opportunités <ul><li>Internet est un terrain d’exploration </li></ul><ul><li>Internet: un moyen, pas une fin </li></ul><ul><li>Humaniser le lien association-donateur </li></ul><ul><li>Pas encore de maturité des associations/fondations </li></ul><ul><li>Internet impose aussi des investissements </li></ul><ul><li>Jeunes, pas encore donateurs </li></ul><ul><li>E-mailing= efficace, Réseaux sociaux et vidéo= seulement pour la communication, PtoP Fundraising et Internet mobile= le futur </li></ul><ul><li>Peu de services web pour les associations </li></ul>La synthèse des entretiens Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 13 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion
    14. 14. Le e-fundraising et ses opportunités Les différents services sur Internet Plates-formes de collecte de fonds Parrainage de collecteurs Collecte grâce à des actions Moteurs de recherche et guides d’achat Récupérations sur Internet Systèmes de collecte pour les associations Micro-crédit Social Lending ? Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 14 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion
    15. 15. Le e-fundraising et ses opportunités Validation des hypothèses Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 15 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion Hypothèses Internet peut remplacer des techniques de collecte de fonds classiques Les jeunes donnent plus aux organisations grâce à Internet Les particuliers peuvent aussi collecter sur Internet Les services actuels ont du succès Il existe de véritables opportunités à saisir Réponses Non, juste les compléter Non, il faut les éduquer aux dons Oui, certains sites existent déjà mais des difficultés en France Seulement 2-3% mais la marge de progression est grande Secteur naissant, opportunités et idées sont nombreuses
    16. 16. Le e-fundraising et ses opportunités <ul><li>Récolte de mails par une plate-forme de pétitions </li></ul><ul><li>Module de collecte dans les vidéos de communication </li></ul><ul><li>Plate-forme de concours de création vidéo </li></ul><ul><li>Guide d’achat qui arrondit le prix à la hausse au bénéfice des associations </li></ul><ul><li>Vente de charité sur un site spécialisé </li></ul><ul><li>Défi d’entreprises/grands donateurs aux sympathisants d’une association </li></ul><ul><li>Collecte événementiel PtoP Fundraising </li></ul><ul><li>Guide d’achat d’offres touristiques solidaires </li></ul>Les opportunités dégagées Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 16 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion
    17. 17. Le e-fundraising et ses opportunités <ul><li>Apports de mon travail: </li></ul><ul><li>Une mise à plat du domaine de la collecte sur Internet </li></ul><ul><li>Une classification des services de e-fundraising </li></ul><ul><li>Apports personnels: </li></ul><ul><li>Une expertise sur le sujet </li></ul><ul><li>Une approche de l’entrepreneuriat social </li></ul><ul><li>De belles rencontres professionnelles </li></ul><ul><li>Un projet de création d’entreprise </li></ul><ul><li>Les voies de recherche: </li></ul><ul><li>Compléments pour le projet de création d’entreprise </li></ul><ul><li>Approfondissement du concept de Permission Marketing </li></ul>Apports et voies de recherche Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 17 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion
    18. 18. Merci pour votre attention! Le e-fundraising et ses opportunités Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 18 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion
    19. 19. <ul><li>Âge des donateurs: </li></ul><ul><li>Âge des internautes: </li></ul>Annexe 1: Comparatif donateurs/internautes Le e-fundraising et ses opportunités Source : INSEE – Avril 2007. Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 19 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion
    20. 20. Annexe 2: Wall des services de e-fundraising Le e-fundraising et ses opportunités Aurélien Denaes - [email_address] EDC 2009/2010 20 Introduction Plan Le e-fundraising Méthodologie Résultats obtenus Conclusion

    ×