"Numérique et coopération" 
Quels enjeux pour l’ESS ? 
V1.0 
Lilian RICAUD. 
Contenus de formation mis à disposition 
sous...
La société numérique
La société numérique
Le cloud computing, 
l'informatique 
"dans les nuages"
Les outils collaboratifs en 
ligne: quel intérêt ?
Avantages et inconvénients 
des outils en ligne
Avantages et inconvénients 
des outils en ligne 
√ 
avantages 
● en ligne donc accessible de 
n'importe où 
● Les mises à ...
Avantages et inconvénients 
des outils en ligne 
√ X 
avantages 
● en ligne donc accessible de 
n'importe où 
● Les mises ...
Intégration mobile
Logiciel libre ou solution 
commerciale ?
Exemples d'outils 
collaboratifs en ligne
Partager des documents
Partager des documents
Se synchroniser
Rédiger à plusieurs
Suites bureautiques en ligne
Un exemple de travail 
coopératif à distance
Nombreux outils
Ce ne sont pas les outils 
qui sont collaboratifs, ce 
sont les usages !
Pourquoi les projets de 
mise en place d'outils 
collaboratifs échouent ? 
Adapté d'après Scott Adams 
(www.dilbert.com)
Changer la culture
on n'installe pas la culture 
de la coopération, on la 
co-crée
Conception centrée sur 
les usages
Conception centrée sur 
les usages
Conception centrée sur 
les usages 
usages outils
Itérations pour un 
dispositif réussi 
outils 
coop 
X 
email 
outils 
coop 
email
Conception centrée sur 
les usages 
usages outils
Co-évolution 
usages/outils
Etude de cas: 
L’IME Mathalin
Oct 2006
Dec 2006
Dec 2007
2008
Combiner les outils
Combiner les usages
Design
Compléter le présentiel
Comment démarrer ? 
● Commencer petit, commencer 
maintenant 
● Co-créer les outils et les usages avec les 
usagers 
● Ne ...
Enjeux pour l’ESS 
● s’approprier les outils numériques 
● changer les usages et la culture 
● apprendre s’ouvrir pour mie...
Outils-Reseaux
MousTIC
Nouveaux collectifs citoyens
Tiers-Lieux
Communs
"Numérique et coopération" 
Quels enjeux pour l’ESS ? 
V1.0 
Lilian RICAUD. 
Contenus de formation mis à disposition 
sous...
Lilian Ricaud Numérique coopération et ess Novembre 2014
Lilian Ricaud Numérique coopération et ess Novembre 2014
Lilian Ricaud Numérique coopération et ess Novembre 2014
Lilian Ricaud Numérique coopération et ess Novembre 2014
Lilian Ricaud Numérique coopération et ess Novembre 2014
Lilian Ricaud Numérique coopération et ess Novembre 2014
Lilian Ricaud Numérique coopération et ess Novembre 2014
Lilian Ricaud Numérique coopération et ess Novembre 2014
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Lilian Ricaud Numérique coopération et ess Novembre 2014

567 vues

Publié le

Présentation Lilian Ricaud ESS 2014 Lozère

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
567
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
208
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Plus d'informations sur les conditions de réutilisation: http://www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/a-propos/reutilisation-des-contenus/
  • Illustration ci dessus: élection du nouveau pape en 2005 et en 2013. En 8 ans à peine la technologie s’est intégrée dans nos vie à une vitesse inimaginable.
  • Illustration ci dessus: représentation graphique du réseau social facebook qui comptait 1,19 milliards d’utilisateurs au mois de septembre 2013 (source wikipedia)
  • Vous avez peut être déja entendu parler d'une tendance très à la mode, le "cloud computing", terme que l'on pourrait traduire par "informatique dans les nuages". Ceci designe le fait le modèle où les données ET le logiciel sont en ligne sur Internet, accessibles depuis n'importe quel périphérique connecté.
  • L'envers du "cloud": un datacenter de Google.
  • L'envers du "cloud": un datacenter de Google. Dans ce système les données sont dupliquées et reparties sur les machines et dans différents lieux. Si un serveur tombe en panne, le système retrouve automatiquement une copie des données et les reduplique ailleurs.
  • L'envers du "cloud": un datacenter de Google
  • si l’email est un outil de communication très utile pour des échanges de personne à personne, en revanche il est inadapté à une gestion de l’information et au travail en groupe car il reproduit avec l’électronique les travers du papier.
    Ainsi la collaboration par email engendre rapidement un phénomène « paperasse », c’est à dire l’accumulation d’une masse d’informations encombrantes et de peu d’intérêt parce que souvent oubliées puis obsolètes et où les informations réellement importantes sont noyées dans la masse et ne sont pas directement mobilisables.

    La mise en ligne des logiciels et des données transforme radicalement la manière de travailler ensemble.
    Parce qu’ils centralisent les données mises en partage et permettent à plusieurs personnes de collaborer dessus en direct, les outils collaboratifs en ligne rendent possibles de nouveaux modes de travail collaboratif beaucoup plus interactifs et dynamiques.
    Ce mode de fonctionnement réduit grandement la duplication d’efforts et peut considérablement augmenter la cohésion du groupe de travail.
  • La plupart des outils actuels proposent une forme d'intégration mobile pour pouvoir accéder aux infos et/ou travailler de n'importe où.
  • Connaissez vous les logiciels libres ? Intéret pour autonomie, developpement durable, valeurs de bien communs.

    Comparaison:

    Un logiciel libre est auto hébergé par l’utilisateur qui maintient et fait évoluer le logiciel
    (+) - indépendance - liberté totale pour faire évoluer l’outil ajouter des fonctionnalités - grande quantité de modules et de chartes graphiques disponibles pour personnaliser le logiciel - gratuit
    (-) - généralement pas de support technique, mais des forums d’utilisateurs - l'hébergement web, la maintenance, la mise à jour et sécurisation du logiciel sont à la charge de l’utilisateur, ce qui peut être lourd à gérer.

    Service commercial: Le logiciel et les données sont hébergées en ligne par le fournisseur qui maintient et fait évoluer le logiciel
    (+) - la mise à jour, l’hébergement, la maintenance et la sécurisation sont assurés par le fournisseur
    (-) - dépendance vis à vis de l’entreprise, on ne contrôle pas les mise à jour - problème de la pérennité des données, l’entreprise peut décider de fermer son service, dans certain cas l’export des données est difficile.

  • Stocker des fichiers de tout type:
    Drop box
    Boxnet
    D-Manager (libre)
    CMS (logiciel de publication et gestion de contenu en ligne)
    Wikis

  • Avec un lecteur en ligne
    Flickr
    Youtube
    Slideshare
    Soundcloud
    (Google apps)
    ...

  • agenda partagé
    Google agenda

    Doodle: "voter" pour choisir une date
  • En temps réel
    Etherpad
    Google Apps

    Asynchrone
    Wikis
  • Google Apps, Zoho,
  • Grâce aux nouveaux outils, il possible de travailler à distance sur un projet à plusieurs (ici une présentation crée sans s'être rencontré au préalable)
  • Il existe de très nombreux outils plus ou moins adaptés à différents usages,
  • Il existe maintenant une multitude d'outils collaboratifs: wikis, blogs, outils de gestion de projets, de partage de documents, réseaux sociaux d'entreprises, ... très performants, souvent gratuit ou peu chers, mettre en place des outils collaboratis n'a jamais été aussi facile. (Source Image: Plateforme Wimi)
  • Avec tout ces nouveaux outils, la collaboration et la travail dans les organisations ça devrait être comme ça:
  • Pourtant quand on démarre un projet collaboratif on met en place, un forum, un blog, un wiki, un réseau social, mais on a plutôt ça:
  • Trop souvent, priorité est donnée au développement logiciel, l’aspect humain étant négligé ou réfléchi après coup.
  • Or, la mise en place de logiciels ne suffit pas à obtenir un usage productif/effectif, le recours aux dispositifs coopératifs demande aussi un certain changement culturel.
  • Comme un grand bateau, une organisation a une dynamique et inertie qui lui est propre. Le changement de culture doit se faire au niveau des individus ET du groupe. Pris dans le flot du travail quotidien, les travailleurs ne peuvent changer leur habitude de travail du jour au lendemain et tout changement réaliste doit être un virage progressif qui se fait dans la durée.
  • On n’installe pas une culture de la coopération comme on installe un logiciel. Les gens ne sont pas des machines que l’on peut simplement reprogrammer. De plus, au delà des individus, de leur volonté et de leur capacité à coopérer, il existe une culture du groupe avec sa dynamique propre et ses règles explicites ou implicites. Pour réussir, un projet coopératif doit travailler avec la culture de l’organisation et ses spécificités et donc démarrer simple et faire co-évoluer outils et usages en partenariat avec les utilisateurs.
  • Pour réussir tout changement doit partir des usagers et des usages de l'organisation.
  • La plupart des systèmes que nous utilisons de nos jours, outils, bâtiments sont conçus et bâtis par des « experts » pour les utilisateurs finaux.
    Trop souvent les projets sont conçus sans prendre en compte les besoin des usagers finaux et ne sont pas adaptés à la réalité du terrain. Parfois même si les idées des utilisateurs sont prises en compte, ceux ci ne sont pas capable d'exprimer leur besoin. Il vaut mieux donc mieux observer les usages existant et utiliser une approche modulaire pour coller au mieux à la réalité et ajuster les besoin en cours de route.


  • Aujourd'hui les outils informatiques sont plus polyvalent que jamais.
    Ce n'est pas aux utilisateurs à s'adapter aux outils, mais aux outils à s'adapter aux utilisateurs. En partant de usages on peut choisir des outils pour aider les utilisateurs à faire mieux ce qu'ils font déja. Ce premier pas amorce un changement de culture vers des outils coopératifs tout en réduisant l'investissement initial (financier, temps, humain) et le risque d'échec.
  • Mettre en place de nouveaux outils et changer la culture est un travail lourd et couteux pour une organisation. Pour limiter le risque d'échec, au lieu de d'essayer d'aller de A-Z directement, mieux aller par étape de A à B puis de B à C, ... En segmentant en petites étapes, il est plus facile de s'engager et les risques sont moindres. En outre l'expérience acquise peut être utilisée pour affiner la démarche au fur et à mesure.
  • Aujourd'hui les outils informatiques sont plus polyvalent que jamais.
    Ce n'est pas aux utilisateurs à s'adapter aux outils, mais aux outils à s'adapter aux utilisateurs. En partant de usages on peut choisir des outils pour aider les utilisateurs à faire mieux ce qu'ils font déja. Ce premier pas amorce un changement de culture vers des outils coopératifs tout en réduisant l'investissement initial (financier, temps, humain) et le risque d'échec.
  • En démarrant petit avec un outil adapté aux usages existant et qui apporte un bénéfice, on commence mettre en place une autre façon de travailler et de nouveaux usages. Par la suite les usages continuent de s'adapter à cet outil et l'outil continue de s'adapter aux usages. Cette co-évolution permet à chaque fois de batir sur l'existant, d'apporter un bénéfice réel dans le travail quotidien de l'organisation, tout en réduisant les risques et en échelonnant les couts.
  • Le wiki de l’IME à son démarrage en octobre 2006

    Extrait de l’étude de cas: Travail Coopératif en ligne à l’IME Mathalin (2012)
    http://www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/etude-de-cas-sur-le-travail-cooperatif-en-ligne/
  • Le wiki grandit, des pages apparaissent

    Extrait de l’étude de cas: Travail Coopératif en ligne à l’IME Mathalin (2012)
    http://www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/etude-de-cas-sur-le-travail-cooperatif-en-ligne/
  • on améliore le design avec l’ajout de couleurs et d’images pour rendre l’usage plus agréable

    Extrait de l’étude de cas: Travail Coopératif en ligne à l’IME Mathalin (2012)
    http://www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/etude-de-cas-sur-le-travail-cooperatif-en-ligne/
  • à partir des retours obtenus sur le premier wiki, nous passons à un nouvel outil, lui aussi libre: wordpress. Cet outil nous permet de garder le coté wiki tout en ayant un coté flux d’actualité.

    Extrait de l’étude de cas: Travail Coopératif en ligne à l’IME Mathalin (2012)
    http://www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/etude-de-cas-sur-le-travail-cooperatif-en-ligne/
  • il est aussi possible de combiner des outils, ici un agenda google intégré directement dans le wikiblog pour faciliter l’accès pour les usagers.

    Extrait de l’étude de cas: Travail Coopératif en ligne à l’IME Mathalin (2012)
    http://www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/etude-de-cas-sur-le-travail-cooperatif-en-ligne/
  • le wikiblog sert aussi à partager des documents, ici les comptes rendus de réunions mis à disposition de tous.

    Extrait de l’étude de cas: Travail Coopératif en ligne à l’IME Mathalin (2012)
    http://www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/etude-de-cas-sur-le-travail-cooperatif-en-ligne/
  • prochaine évolution prévue, une interface épurée avec accès aux principales fonctions sous forme d’icones inspirées des smarphones et tablettes. L’interface utilisée sera adaptable aux petits écrans et permettra un accès via des appareils mobiles.
  • Ne pas oublier que la technologie doit etre au service de l’humain. Elle ne remplace pas le presentiel, mais le complète.

    Extrait de l’étude de cas: Travail Coopératif en ligne à l’IME Mathalin (2012)
    http://www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/etude-de-cas-sur-le-travail-cooperatif-en-ligne/
  • Des ressources gratuites et librement réutilisables pour se former:
    http://outils-reseaux.org/BienCommunFiltres
    http://ebook.coop-tic.eu/
    http://lilianricaud.com/travail-en-reseau/ressources/

  • les rencontres MousTIC auront lieu du 25 au 27 mars à Montpellier.

    http://www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/retours-sur-les-rencontres-participatives-moustic/

    Le thème de cette année sera justement la coopération au service de la formation. MOOC, pédagogie inversée, formats originaux d’animation et de facilitation, libre accès à la connaissance, outils collaboratifs, impact du numérique, les thèmes devraient être très riches.
    Le programme est en cours de préparation et sera bientôt mis en ligne sur moustic.info
    Si vous souhaitez découvrir et expérimentez de nouvelles façon de coopérer, de former, d’apprendre et vivre une expérience transformatrice ce sera le lieu et le moment.

  • Villes en transition, Colibris, … de nouveau réseaux citoyens inventent de nouvelles façon de faire pour répondre à des besoins sociaux et sociétaux. Ici le holdup, un atelier créatif de la communauté MakeSense qui aide les developpeurs sociaux à developper leur projets. L’ESS peut bénéficier de ces nouvelles formes d’organisation venant de la société civile.


    Photo: hold-up organisé à l'Ecole nationale supérieure de création industrielle (ENSCI) par Fair trade electronic. Crédit: Mauricio @Ensci.
  • Les Tiers-Lieux rassembles des communautés interdisciplinaires et avec des fonctionnement coopératifs ouverts très novateurs. Laboratoire d’expérimentation in vivo, lieu de formation, polymorphes, ils sont un bon point de départ pour appréhender les nouveaux enjeux de la société numérique.
  • les communs désignent des ressources gérées par et pour une communauté dotée de règles spécifiques de gouvernance pour un usage équitable et durable de ces ressources.
    Les communs peuvent désigner une ressource matérielle, une forêt, une rivière, l’air que nous respirons, un objet, mais aussi des ressources immatérielles. Wikipédia est par exemple un commun de la connaissance.
    A mi-chemin entre bien public et bien privé, les communs peuvent inclure individus et organisations privés ou publiques dans la gouvernance, faire l’objet d’une exploitation commerciale, mais dans le cadre des règles fixées par la communauté pour veiller à l’entretien de ce commun.

    L’ESS devrait s’emparer de cette thématique qui est sociale et solidaire par essence.
  • Plus d'informations sur les conditions de réutilisation: http://www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/a-propos/reutilisation-des-contenus/
  • Plus d'informations sur les conditions de réutilisation: http://www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/a-propos/reutilisation-des-contenus/
  • Lilian Ricaud Numérique coopération et ess Novembre 2014

    1. 1. "Numérique et coopération" Quels enjeux pour l’ESS ? V1.0 Lilian RICAUD. Contenus de formation mis à disposition sous licence Creative Commons BY-SA
    2. 2. La société numérique
    3. 3. La société numérique
    4. 4. Le cloud computing, l'informatique "dans les nuages"
    5. 5. Les outils collaboratifs en ligne: quel intérêt ?
    6. 6. Avantages et inconvénients des outils en ligne
    7. 7. Avantages et inconvénients des outils en ligne √ avantages ● en ligne donc accessible de n'importe où ● Les mises à jour sont faites automatiquement par le fournisseur ● pas/peu d'installation ● outils très performants pour prix faible ou gratuit
    8. 8. Avantages et inconvénients des outils en ligne √ X avantages ● en ligne donc accessible de n'importe où ● Les mises à jour sont faites automatiquement par le fournisseur ● pas/peu d'installation ● outils très performants pour prix faible ou gratuit inconvénients ● en ligne donc parfois inaccessible hors ligne ● Les mises à jour sont faites automatiquement par le fournisseur ● problème de pérennité des données en cas de problème
    9. 9. Intégration mobile
    10. 10. Logiciel libre ou solution commerciale ?
    11. 11. Exemples d'outils collaboratifs en ligne
    12. 12. Partager des documents
    13. 13. Partager des documents
    14. 14. Se synchroniser
    15. 15. Rédiger à plusieurs
    16. 16. Suites bureautiques en ligne
    17. 17. Un exemple de travail coopératif à distance
    18. 18. Nombreux outils
    19. 19. Ce ne sont pas les outils qui sont collaboratifs, ce sont les usages !
    20. 20. Pourquoi les projets de mise en place d'outils collaboratifs échouent ? Adapté d'après Scott Adams (www.dilbert.com)
    21. 21. Changer la culture
    22. 22. on n'installe pas la culture de la coopération, on la co-crée
    23. 23. Conception centrée sur les usages
    24. 24. Conception centrée sur les usages
    25. 25. Conception centrée sur les usages usages outils
    26. 26. Itérations pour un dispositif réussi outils coop X email outils coop email
    27. 27. Conception centrée sur les usages usages outils
    28. 28. Co-évolution usages/outils
    29. 29. Etude de cas: L’IME Mathalin
    30. 30. Oct 2006
    31. 31. Dec 2006
    32. 32. Dec 2007
    33. 33. 2008
    34. 34. Combiner les outils
    35. 35. Combiner les usages
    36. 36. Design
    37. 37. Compléter le présentiel
    38. 38. Comment démarrer ? ● Commencer petit, commencer maintenant ● Co-créer les outils et les usages avec les usagers ● Ne pas avoir peur de faire des erreurs, bricoler ● Itérer (faire par petite étapes sucessives) ● Nouvelle posture basé sur la confiance, l'ouverture et le partage ● Pensez l'animation des outils (se former)
    39. 39. Enjeux pour l’ESS ● s’approprier les outils numériques ● changer les usages et la culture ● apprendre s’ouvrir pour mieux collaborer avec les autres structures et avec les mouvements citoyens ● penser en terme de commun
    40. 40. Outils-Reseaux
    41. 41. MousTIC
    42. 42. Nouveaux collectifs citoyens
    43. 43. Tiers-Lieux
    44. 44. Communs
    45. 45. "Numérique et coopération" Quels enjeux pour l’ESS ? V1.0 Lilian RICAUD. Contenus de formation mis à disposition sous licence Creative Commons BY-SA

    ×