FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
1
Effectué entre 01/...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
2
Remerciements
U te...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
3
Sommaire :
Remerci...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
4
Introduction
ne fo...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
5
Chapitre 1 :
La ba...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
6
I. le secteur banc...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
7
2. Missionet valeu...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
8
 Fondation BP pou...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
9
Chapitre2 :
Organi...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
10
I. La Comité dire...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
11
II. La Banque Cen...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
12
2011 2012 2013
In...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
13
PRINCIPAUX RATIOS...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
14
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
15
III. Les Banques ...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
16
LES CHIFFRES CLES...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
17
L’agence à la dif...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
18
Chef d’agence
Sa ...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
19
- S'assurer au qu...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
20
Chapitre3 :
Les t...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
21
A chaque fin jour...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
22
Le client peut vi...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
23
 Remise des chèq...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
24
La création d’un ...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
25
3. Les services p...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
26
Le service inform...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
27
La base de donnée...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
28
Conclusion
E stag...
FSJESAgadir Rapportde stage
2ème
année Economie etGestion Année universitaire2013/2014
FatimaBousseta
29
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport du stage Agence Inbiaat Agadir Banque Populaire

11 138 vues

Publié le

Rapport du stage sur le fonctionnement de la banque populaire du Maroc et décrit les taches effectuées

Publié dans : Économie & finance
1 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • salut svp je vx ce document et j arrive pas a l telecharger vous pouvez me le passer ; voila mn email najiaaberdouz@gmail.com
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
11 138
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
32
Actions
Partages
0
Téléchargements
557
Commentaires
1
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport du stage Agence Inbiaat Agadir Banque Populaire

  1. 1. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 1 Effectué entre 01/09/2014 et 03/10/2014 au sein de l’Agence INBIAAT BANQUE POPULAIRE Centre-Sud Réalisé par : Melle BOUSSETA Fatima
  2. 2. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 2 Remerciements U terme de ce travail, je tiens à exprimer mes sincères remerciements et témoigner de ma grande connaissanceà tous ceux qui ont contribuéde prés ou de loin à la réussitede mon stage et leur exprimer ma gratitude pour l’intérêt et le soutien qu’ils m’ontgénéralement accordé. J’adressemes vifs remerciements à Monsieur AMLAL Abd Allah le Chef d’agence INBIAATpour m’avoir permis depasser mon stage dans cet établissement et dans d’excellentes conditions. Pour sa patience, pour son amabilité et le soutien qu’il m’a apporte. Je remercie également tous les collaborateurs de l’agence Mme. Naim Salma, Mme. Sabor Jamila, Mr. Boulyazid Abdellah, Mr. Maatallah Mohamed, Mme. Amal, Mlle. Nouni Khadija et Mr. Nabil. Pour l’accueil dans leurs services respectifs, pour leur aide inestimable et leur assistance. Je tiens à saluer l’espritde camaraderiequi a régné pendant cette période dans l’agence INBIAAT. A
  3. 3. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 3 Sommaire : Remerciement…………………………………………………………………………………2 Introduction…………………………………………………………………………………….4 Chapitre 1 : La banque populaire et sonsecteur d’activité……………….5 I. Le secteur bancaire marocain……………………………………………..6 II. PrésentationduCrédit Populaire auMaroc………………………..6 1. Historique…………………………………………………………..…….6 2. Missionet valeur duGroupe …………………………………….7 3. L’environnement dulabanque populaire………………….7 Chapitre2 :Organisation du Crédit Populaire duMaroc………………..….9 I. La Comité directeur……………………………………………………………10 II. Banque Centrale Populaire(BCP)……………………………………….11 III. Banque Populaire Régionale(BPR)………………………………..……15 IV. Les succursales………………………………………………………………..…16 V. Les agences……………………………………………………………………..…17 Chapitre3: les tâches effectuées et les apports dustage………………….20 I. Les opérations de la caisse………………………………………………….21 II. Les opérations de Back-office……………………………………………..21 III. Autres opérations……………………………………………………………….23 IV. Système Mansour……………………………………………………………….25 Conclusion………………………………………………………………………………………..28
  4. 4. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 4 Introduction ne formation idéale, aujourd’huiest appelée à concilier la théorie et la pratique. L’étudiant a alors, par le biais des stages la possibilité de mettre en œuvretoutes les théories assimilées lors des séances de cours. Les stages constituent une partie intégrante de processus d’apprentissageetun complément indispensableà la pédagogie basique. Etant convaincu de l’intérêt de cette expérience et après divers recommandations des personnes qualifiées, j’aieffectué mon stage de quatre semaines au sein du secteur bancaireet plus précisément à l’agence INBIAATde la Banque PopulaireCentre-Sud. Mon choix n’a pas été fait de manière aléatoire mais, a été motivé d’unepart de rôle important que la banquejoue dans l’économie du pays et d’autrepart par les services qu’elle met à la disposition de ses clients. Mon rapportdu stagetraitera trois chapitres. Le premier sera consacréà la présentation générale de la banque populaireet son secteur d’activité, dans le deuxième, je présenterail’organisation du crédit populaire au Maroc et enfin dans le troisième je décrirai les différentes taches que j’ai effectuées en sein de l’agence INBIAAT. U
  5. 5. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 5 Chapitre 1 : La banque populaire et son secteur d’activité
  6. 6. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 6 I. le secteur bancaire marocain L’activité bancaire est un secteur stratégique de toute économie. Elle constitue un pole de financement primordiale pour les agents économiques.les entreprises s’endettent auprès des banques pour financer leurs investissements, les ménages eux aussi demandent des crédits de logement, des biens d’équipement… Certes le marché financier, et en particulier le marché boursier, commence à concurrencer le marché bancaire puisqu’il constitue une alternative pour les entreprises pour lever des fonds et un placement rentable pour l’épargnant dans certains cas. Mais vu le nombre réduit des sociétés qui ont accès à la place boursière de Casablanca, les banques restent dominantes en matière de financement de l’économie marocaine en dépit d’un taux de bancarisation peu élevé. L’économie marocaine nécessite un secteur bancaire efficient qui puisse jouer un véritable moteur de financement pour les entreprises et accompagner leur processus de restructuration et d’amélioration de leur compétitivité surtout dans cette ère de globalisation et l’ouverture des marchés, alors l’entreprise marocaine est devant une concurrence féroce, et seules celles bien structurées vont survivre. Pour ces raisons et d’autres considérations internes liées à la mise en œuvre de programme d’ajustement structurel le Maroc a entamé dès le milieu des années de 80 une importance reforme de son système bancaire qui a abouti à la quasi-libération des conditions d’intervention des crédits, et au décloisonnement des structures et à la promulgation en juillet 1993 d’une nouvelle loi bancaire destinée à promouvoir une concurrence saine et loyale en les établissements du crédit. II. PrésentationduCrédit Populaire auMaroc 1. Historique Le crédit populaire du Maroc (CPM) est introduit par le Dahir du 25 mai 1926. Le CPM est un groupement des banques à caractère coopératif constitué de la Banque Centrale Populaire (BCP) et 11 Banques Populaires Régionales (BPR) dont le capital est détenu par des clients actionnaires appelés « sociétaires ». Le CPM est placé sous la tutelle d’un comité directeur dont les attributions, la composition et le fonctionnement sont fixés par la loi 12/96.
  7. 7. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 7 2. Missionet valeur duGroupe la mission de GBP est de propulser l’économie national par la bancarisation à la masse populaire et de favoriser notamment l’activité de développement de tout entreprise moyenne et petite, artisanale, industrielle ou de service par la distribution des crédits, à court, moyen et long terme. Le CPM contribue à la mobilisation de l’épargne, à son utilisation au niveau des régions où elle est collectée et à la promotion des activités au niveau régionale. La valeur du GBP s’appuie sur les principes de solidarité, de la coopération et l’intérêt commun. Ceci n’est pas traduit seulement par l’esprit mutualiste en interne mais aussi grâce à l’engagement de la banque dans le projet citoyen qui est le développement économique et social du pays. 3. L’environnement de labanque populaire : L’environnement de la banque populaire englobe plusieurs acteurs, chacun de ces acteurs a des effets sur l’activité de cette banque et son développement :  Les clients : La Banque Populaire place le client au centre de ses préoccupations. Afin d’être toujours au plus prés d’eux, qu’ils soient particuliers ou société, la Banque a développé un réseau fourni de banques et d’agences au cœur du pays et offre à sa clientèle une gamme diversifié de produits et de services. Sa clientèle constitue en même temps son fournisseur puisque ses dépôts représentent la principale ressource financière de la Banque. Les clients regroupent les particuliers, les artisans, les jeunes promoteurs et en grande partie les marocains du monde(MDM).  Les fournisseurs : La banquepopulaire a des fournisseurs en matière de fournitures et matériels de bureau, et matériel informatique.  Les fondations :  Fondation BP pour le micro Crédit: 47182 clients en actifs en 2005 pour un montant autorisé de 713MDHsur un encours total de 137MDH.
  8. 8. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 8  Fondation BP pour la création d'entreprises: intervient dans des activités multiples: assistance-conseil, formation, sponsoring, partenariat avec les CRI, conventions avec divers opérateurs publics.  Fondation BP pour l'éducation et la culture: des actions d'envergure telles la création de 2 écoles pour les enfants MRE d'une capacité de 1500 élèves, la participation à la protection de l'environnement avec l'obtention du prix plages propres de la Fondation Mohamed V, la valorisation de la musique régionale et la lutte contre l'analphabétisme.  Les filiales : Le GBP détient des filiales intervenantes dans divers domaines du secteur financier : Filiales Domaines d'activité Médiafinance Marché des Capitaux Chaabi Leasing Crédit bail Assarf Chaabi Change Alistitmar Chaabi Gestion Collective d'Epargne Maroc Assistance Internationale Assistance Banque Chaabi du Maroc Banque Banque Populaire Maroco-Guinéenne Banque Banque Populaire Maroco-Centraficaine Banque SPPP Moussahama Capital risque CIH Banque ICF Al Wassit Société de Bourse
  9. 9. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 9 Chapitre2 : Organisationdu CréditPopulairedu Maroc
  10. 10. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 10 I. La Comité directeur : Le comité directeur c’est l’instance de Crédit Populaire du Maroc exerçant exclusivement la tutelle sur les différents organismes de CPM. Le comité directeur comprend :  Cinq Présidents de Conseils de Surveillance des Banques Populaires Régionales élus par leurs pairs ;  Cinq représentants de Conseils d’Administration de la BCP, nommées parle ledit Conseil. Le Présidant du Comité Directeur est élu parmi les membres dudit Comité et sa nomination est ratifiée par le Ministre des Finances. Le comité directeur a pour missions de :  Définir les orientations stratégiques du Groupe ;  Exercer un contrôle administratif, technique et financier sur l’organisation du CPM.  Définir et contrôler les règles de fonctionnement communes au groupe.  Prendre toutes les mesures nécessaires au bon fonctionnement des organismes du CPM et à la sauvegarde de leurs équilibres financiers.
  11. 11. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 11 II. La Banque Centrale Populaire(BCP) : La BCP est un établissement du crédit, sous forme de société anonyme à Conseil d’Administration. Elle est cotée en bourse à compter du 8 juillet 2004. La BCP, qui assure un rôle au sein du Groupe est investie de deux missions principales :  Etablissement de crédit habilité à réaliser toutes les opérations bancaires, sans toutefois disposer le réseau propre.  Organisme centrale bancaire des BPR. A ce titre elle coordonne la politique financière du Groupe, assure le refinancement des BPR et la gestion de leurs excédents de trésorerie ainsi que les services d’intérêt commun pour le compte des organismes du groupe. CHIFFRES CLES de BCP
  12. 12. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 12 2011 2012 2013 Indicateur financiers consolidés (enmilliardsde DH) Total Bilan FondsPropresConsolidé ProduitsNetBancaire RésultatNetConsolidé Dont le résultatnetpartdu Groupe BCP 237.4 27.9 10.2 3.0 1.8 271.4 30.9 11.5 3.2 1.9 290.3 34.5 13.2 3.2 2.0 Indicateurs d’activité commerciale (enmilliardsde DH et en nombre) Dépôtde la Clientèle -Clientèle locales -Clientèle MDM Emplois dont: -Créance surla Clientèle -Portefeuille Titres AgencesBancairesauMaroc GuichetsAutomatiquesBancaires CartesMonétiques Nombresde clients 183.6 112.6 71 220.90 170.5 41.2 1045 1180 2607000 3797000 201.9 127.7 74.2 249.9 184.2 52.7 1145 1323 3094000 4200000 210 133.3 76.7 269.6 199.8 58.1 1250 1449 3357000 4530000 Parts de marché Dépôtsde la Clientèle Créditsà l’Economie 28.00% 24.30% 27.90% 24.00% 28.20% 24.50% Autres indicateurs (ennombre) Sociétaires Effectif Banque PopulairesRégionales Fondations Filialesspécialisées Banques à l’international Banque Offshore Pointsde Présence Microcrédits BénéficiairesActifsde Microcrédits 422000 11206 10 3 10 3 1 334 215576 427000 11878 10 3 12 *4 1 361 220996 429000 12319 10 3 12 *4 1 380 226719
  13. 13. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 13 PRINCIPAUX RATIOS de BCP 2011 2012 2013 Ratiod’activité Coefficientd’Emplois (ycompristitresdescréanceset empruntsextérieur) 90.0% 91.7% 90.9% Ratiode Risque Taux de CréancesenSouffrance 3.6% 3.9% 5.0% ORGANIGRAMME DE BCP
  14. 14. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 14
  15. 15. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 15 III. Les Banques Populaires Régionales(BPR) : Banques de proximité actuellement au nombre de 11 constituent le socle de Crédit Populaire du Maroc.  Leur mission : Etablissement de crédit habilité à effectuer toutes les opérations de banques dans leurs circonscriptions territoriales respectives. Les BPR ont pour mission de contribuer au développement de leur région par la diversité des produits qu’elles offrent, le financement de l’investissement et la bancarisation de l’économie. Elles constituent le levier du Crédit Populaire du Maroc dans la collecte de l’épargne au niveau régional, sa mobilisation et son utilisation dans la région ou elle est collectée.  Leur organisation : Les banques populaires sont organisées sous forme coopérative à capital variable à Directoire et Conseil de Surveillance. Leur mode d’organisation unique au sein du système bancaire leur permet d’approcher différemment leurs clients, puisque ces derniers se trouvent également être les détenteurs du capital, formant ainsi ce que l’on appelle le « sociétariat ». Outre le fait qu’ils bénéficient des différents services bancaires, les clients sociétaires participent également à la vie sociale de leur banque (Possibilité aux Assemblées Générales, possibilité de siéger au Conseil du Surveillance
  16. 16. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 16 LES CHIFFRES CLES DE BPCS 2012 Banque Populaire Régionale Dépôts de la clientèle Emplois Fonds Propres Capital Résultat net Effectif Nombre d’agence Nombre de GAB Centre Sud 15720 17376 2040 250 155 609 84 111 IV. Les succursales : Au vu de son positionnement au sein de la Banque Populaire Régionale (BPR), en tant que niveau hiérarchique intermédiaire entre un sous-réseau d’agence et le siège, la succursale apparait comme un centre d’animation commerciale et d’appui technique au réseau afin de :  Rechercher l’amélioration contenue de la réactivité commerciale et de son réseau.  Rehausser et maintenir le niveau de qualité de prestations offertes par l’e réseau de la distribution. C’est pour ces raisons que les aménagements sont apportés à l’organisation actuelle de la succursale, s’inscrivant ainsi dans la continuité des actions de normalisation du mode de fonctionnement de la BPR. La succursale à pour principales missions :  L’appui commercial aux agences relevant de son autorité.  Le pilotage et le management de sous-réseau.  Le support aux dites agences dans le recouvrement à l’amiable des créances souffrance.  L’apport de la technicité et les expertises nécessaire dans le cas où l’une des agences n’en dispose pas (cas des dossiers crédit). V. Les agences :
  17. 17. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 17 L’agence à la différence de BPR et de la succursale, est en relation directe avec la clientèle, c’est l’organe de proximité. L’évolution, l’augmentation des ressources de la banque, l’augmentation de la part du marché sont tous les indicateurs qui dépendant des performances de l’agence. L’agence est en liaison continu avec le siège de la banque populaire de Casablanca , ce qui permet de transmettre en temps réel les opérations effectuées, de suivre le fonctionnement de l’agence et de centraliser les informations et données et ainsi d’éviter d’éventuelles erreurs qui peuvent être commises durant la saisie ou l’enregistrement des opérations. La structure de l’agence : Chef d’agence Chef de caisse Chargé de produit Agent commercial
  18. 18. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 18 Chef d’agence Sa responsabilité concerne le volet commercial, surtout la recherche des nouvelles relations commerciales, et superviser toutes les opérations en plus de la constitution des dossiers crédits Le chef de l'agence se charge aussi des taches suivantes : Accueil de la clientèle Affecter, à chaque employé, le rôle qu'il doit jouer au sein de l'agence. Contrôler le travail de chaque employé. Développer les relations avec les clients et établir des contacts avec de nouveaux clients. Donner l'accord á l'octroi des crédits, si les crédits relèvent de sa compétence. Commercialisation des produits sur le terrain Il est responsable de tous les actes se déroulant dans l'agence. Elaboration du business plan Chef de caisse C'est le poste le plus dynamique dans l'agence. Il contrôle toutes les opérations de caisse et il est la référence pour les agents commerciaux. La liste de ces fonctions est loin d'être exhaustive. Parmi ses principales taches on trouve : Supervision des opérations de guichet - Contrôle les opérations initiées au niveau du guichet (opérations de caisse, incidents liés au fonctionnement des comptes de la clientèle : oppositions...) - Authentifier les opérations courantes conformément à la réglementation en vigueur. Réalisation des travaux de back-office - Procéder au rapprochement des supports des opérations avec les supports de contrôle ;
  19. 19. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 19 - S'assurer au quotidien du traitement des anomalies et des incidents (rejets fil de l'eau, anomalies des comptes internes, incidents relatifs aux moyens de paiement...) ; - S'assure de la sécurité comptable, administrative et informatique (gestion des caisses, arrêté de journée comptable, contrôles inopinés de la caisse, situations comptables, délivrance d'attestations, classement des documents, conservation des valeurs et des moyens de paiement non retirés, travaux de sauvegarde...) Gestion des moyens techniques et logistiques au niveau de l'agence - Assurer de la gestion optimale et sécurisée des stocks (imprimés, fourniture de bureau, formules de chèques de banques, chèques de guichet, bons de caisse...) - Déclarer et suivre la résolution des incidents informatiques ; - Veiller en concertation avec le responsable d'agence au respect des procédures relatives a la sécurité des personnes et des biens (alarme, gestion des clés, accès à l'agence en dehors de l'horaire normal....) Chargéde produit Il a pour mission de vendre tous les produits de la banque populaire (contrats d'assurances, cartes monétique, remise de chèque...) Agent commercial Les opérations de caisse concernent essentiellement les retraits, les versements de fond et les opérations de devises
  20. 20. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 20 Chapitre3 : Les tâches effectuées et les apports du stage Retrait et versement en espèces, virement, changes des devises, remises de chèques, mises à disposition(MAD), figurent parmi les différentes opérations effectués au sein de l'agence.
  21. 21. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 21 A chaque fin journée, une feuille de dépouillements reprenant l'ensemble des opérations effectuées avec les montants débits et crédits est vérifiée, pointée pièce par pièce et chèque par chèque pour éviter tout risque d'erreur. Composée de sections et de sous sections, connues sous forme de notations, cette feuille doit être balancée : Section: Soussection : · Caisse :..........................................A :versement B : retrait · Compensation :.................................D:compensation · Virement:.......................................K :divers C : Change · Remises :.............................. ...........F :Remisesde chèques · Domiciliation:...................................M:domiciliation · Portefeuille :......................................N:escompte P : encaissement · Diversservices :................................. RML: remise même localité RMA : remise même agence I. Les opérations de la caisse : Dans le service caisse, j’ai passé la première semaine de mon stage sous l’encadrement de Mr. Maatallah et Mme. Sabor Jamila Chef de caisse. Ce service s’occupe de plusieurs opérations courantes de la clientèle qui sont : 1. Le versement : Pendant mon stage, j’ai vu plusieurs cas de versement d’argent dans des comptes bancaires et les opérations à effectuer. Le client vient pour verser une somme d’argent dans son compte quelle que soit la somme. Le caissier crédite le compte puis il donne un reçu au client comme preuve dans lequel on trouve le nom du client, la somme d’argent versée, la date puis le numéro du compte de ce client et l’adresse de l’agence. 2. La mise à disposition :
  22. 22. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 22 Le client peut virer une somme d’argent à l’ordre d’une autre personne qui ne détient pas de compte bancaire. Dans ce cas, le caissier doit demander la carte d’identité. 3. Le virement : Le même cas de la mise à disposition seulement il faut que les deux parties détiennent un compte bancaire. 4. Le retrait : Le client demande le retrait d’espèces sur présentation de son carnet ou bien son chèque ou par bordereau. Après le retrait le caissier doit donner une pièce justificative au client comme quoi il a retiré une somme telle dans l'agence telle. J’ai remarqué que le retrait par la carte bancaire reste le moyen le plus utilisé par la plupart des clients car il est gratuit. 5. Le change : L’agence reçoit plusieurs demandes de change de plusieurs devises. Pour cette opération, le caissier doit vérifier les billets pour savoir s’ils n’ont pas falsifié, en utilisant le détecteur de faux billets. II. Les opérations Back-office : La majorité du temps de mon stage constitué à découvrir le monde administratif de la Banque Populaire à partir de service Back-office qui est la pierre angulaire de l’agence. J’ai passé deux semaines dans ce service sous l’encadrement de Mr. Boulyazid Abd Allah ainsi que j’ai vu plusieurs opérations dans ce service qui sont : 1. Réception des remises : C’est une opération qui consiste à verser sur le compte du client le montant d’un ou plusieurs chèques tirés sur d’autres comptes. Les chèques présentés pour l’encaissement sont tirés sur des tiers domiciliés chez la Banque Populaire ou bien chez les confrères (les autres banques). Ces comptes sont ensuite traités, contrôlés, barrés et scannés pour compensation par le responsable de back office. On peut distinguer trois types de remise :
  23. 23. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 23  Remise des chèques Banque Populaire: la banque porte l’ensemble d’informations du chèque et du client sur la copie de la remise.  Remise des chèques confrères : la banque porte l’ensemble d’informations du chèque et du client sur la copie de la remise.  Remise des lettres de change : la procédure de remise des L.C.N est identique à celle des chèques. Elle s’enregistre sur la copie de la remise L.C.N 2. Traitement des chèques : La banque Populaire reçoit une liste des états de remise des chèques traités la veille envoyés par l’agence INBIAAT pour contrôler le solde de chaque compte. Le chèque sans provision est un chèque impayé qui ne peut pas être réglé par la banque en raison d’une absence ou d’une insuffisance de disponibilité sur le compte de l’émetteur du chèque. 3. Traitement des effets : Même opération pour les chèques. III. Autres opérations : 1. Les comptes bancaires : L’un des principaux services de la banque est la création d’un compte bancaire, qui est un moyen de dépôt, d’épargne et de transaction de liquidité. En effet, le produit AL HISSAB ACHAABI propose l’ouverture d’un compte, l’octroie d’une carte monétaire et l’abonnement au service CHAABI Mobile. Chaque compte est caractérisé par 24 chiffres ou RIB (Relevé d’Identité Bancaire) est composé comme suit : 101 010 21211 XXXXXXX XXX X XX Code Banque Code Agence Générique Radical Plural Clé RIB
  24. 24. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 24 La création d’un compte bancaire passe par plusieurs étapes : D’abord l’accueil du client et la vérification des pièces nécessaire à l’ouverture de compte produits par le client et de recueillir la signature du client sur le spécimen, ensuite la création du compte via NACOM par l’enregistrement dans la signalétique client et la création de l’adresse, puis sur Mansour central, la création du compte client via la transaction CPT puis l’établissement du compte rendu d’entretien personne physique ou personne morale. Puis la création de la carte bancaire, du service de réception téléphonique et postale par les logiciels correspondant, le scannage d’un prospectus de la signature du client et en fin le versement de solde initiale. Exemples des comptes offerts par la BP : 21111 : comptes pour les particuliers ou personnes physiques 21211 : comptes pour personnes morales exercent une activité commerciale (Professions libérales, SNC, SARL) 21216 : comptes réservés aux artisans. 21117 : comptes réservés aux fonctionnaires de l’Etat de sécurité ou de défense 2. Incident de paiement : Est considéré comme interdit de chéquier tout client émetteur de chèque sans provision. Pour régulariser un incident de paiement, il faut d’abord établir une déclaration sur l’honneur de la part du tireur et du bénéficiaire afin de prouver que la somme a été payer si le chèque l’objet de l’incident a été déchiré, sinon il est classé dans un dossier SCIP, après quoi il faut une pénalité à la perception, qui 5% de la valeur pour le 1er incident, 10% pour le 2ème et 20% pour le 3ème. L’agence délivre une lettre d’injonction afin de confirmer la régularisation. A noter que le tireur est de chéquier et d’effets jusqu’à la régularisation de l’incident.
  25. 25. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 25 3. Les services pratiques :  Chaabi Net : Permet aux clients de recevoir sur leurs adresses électroniques de manière sécurisée des informations sur les opérations effectuées sur leurs comptes.  Chaabi Mobile : Permet aux clients la réception des SMS contenant Des informations relatives aux opérations effectuées Directement sur leurs téléphones portables après Chaque opération. IV. Le système Mansour
  26. 26. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 26 Le service informatique de la banque populaire est basé essentiellement sur un logiciel simple dans sa conception, mais très efficace nomme Mansour. Mansour est un logiciel qui a un domaine de couverture très vaste, son architecture informatique très simple, elle permet aux utilisateurs de se familiariser rapidement avec ces fonctionnalités et son utilisation grâces aux modes aguichés et aux menus déroulants. Chaque transaction bancaire a une abréviation dans le système Mansour, on doit saisir l’abréviation selon la tache qu’on veut exécuter. Exemple : abréviation CPT sert la tache de l’ouverture du compte générique. Mansour est une application qui s’intéresse aussi à la sécurité dans le réseau étendu, autrement dit pour identifier les opérations effectuées de chaque utilisation on doit consulter un fichier de sauvegarde des opérations et pour accéder au réseau de BP, la première fenêtre de l’application nous demande de saisir le guichet, le matricule et le mot de passe.
  27. 27. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 27 La base de données de cette application comporte 3 principales tables :  La 1ère table : est une table que correspond aux données des utilisateurs ou agent de la Banque Populaire, elle regroupe les identifiants d’un agent (l’agent où il travaille, son matricule, et son mot de passe).  La 2ème table : regroupe les profils et les habilitations, elle contient le degré d’habilitation (fonctionnalités permises) d’un agent selon sa fonction.  La 3ème table : rassemble les informations sur les clients de la Banque Populaire, c’est une base qui est locale au niveau du réseau étendu, c’est-à-dire que toutes les agents peuvent le consulter.
  28. 28. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 28 Conclusion E stage au sein de la Banque Populaire a été, avant tout une expérience humaine très enrichissante, une expérience qui m’a de plus permis de prendrecontact et de me familiariser progressivementavec le milieu professionnel. L’adaptation et la manière de communiquer avec les clients sont aussides atouts majeurs dans ma formation. A titre de conclusion, il semble intéressant de mettre en évidence les questions actuelles qui se posentsur l’avenir des banque au Maroc, de savoir comment les acteurs vont faire évolués le secteur bancaireau Maroc , surtoutavec la concurrenceacharné, et que chaque banqueessaie d’avoir un avantage concurrentiel, au centre de cette question se trouvenaturellement le problème de l’amélioration des services rendus au sein de la banque surtoutla modernisation et l’information jouent un rôle importants dans les secteurs économiques. Les banques aujourd’huipeuventrépondrea ces questions et réalisent un taux de bancarisation très élevé, mais pour moi la question qui reste toujours sans réponse: quand on peut parler d’unevéritable économie du marchéau Maroc ? L
  29. 29. FSJESAgadir Rapportde stage 2ème année Economie etGestion Année universitaire2013/2014 FatimaBousseta 29

×