 Le câblage structuré est l'ensemble des 
techniques, méthodes et normes permettant de 
réaliser l'interconnexion physiqu...
 Le câblage structuré est une méthode normalisée de 
conception et d’installation de systèmes de câblage 
intégrés pour l...
 Votre investissement initial dans un système de 
câblage structuré normalisé procure plusieurs 
avantages : vie utile pr...
 À court ou à long terme, l’impact négatif d’une 
infrastructure inadéquate deviendra de plus en plus 
visible au fur et ...
 A Votre système de câblage structuré doit fournir
performance, fiabilité, souplesse et potentiel de croissance,
exceptio...
 Câblage vertical : tous les liens reliant les
salles de télécommunications entre elles, ainsi
que les bâtiments et les r...
 Le réseau de câblage structuré est séparé en 2
parties :
 · le câblage vertical (ossature),
 · le câblage horizontal (...
C'est un espace aménagé où une personne utilise
de l’équipement terminal de
télécommunications (appareil téléphonique,
ter...
La salle de télécommunications est l’endroit où se trouve le
point d’interconnexion entre les câbles de distribution
termi...
 salle de télécommunications n’est
généralement pas climatisée, donc ne peut pas
accepter de plus gros équipements. Dans
...
 La salle d’équipements est un local réservé à
l’aménagement des équipements de
télécommunications (ordinateurs, autocomm...
Il s’agit d’un boîtier, fixé normalement près de
l’entrée téléphonique de la résidence, et qui fait
la jonction entre le r...
 Réseau étendu Un réseau WAN(Wide
Area Network) est un réseau de (WAN)
communication dispersé
géographiquement.
 Les organismes de normalisation nationaux et internationaux sont
mis en place afin d’assurer que les produits manufactur...
 Les répartiteurs (RG ou SR) sont définis
comme étant le point de liaison entre le câblage
horizontal et le câblage verti...
 Il s'agit de fibres multimodes ou monomodes
montées sur des connecteurs LC. Ces fibres
peuvent se présenter sous forme d...
 Monomode : caractéristique d’une fibre
optique dont le coeur (8 à 9 microns) laisse
passer un seul mode de transmission ...
PTNB : paire torsadée dans
un câble non blindé
Prise de télécommunications : élément
de raccordement femelle pour câble
decuivre muni d’un connecteur RJ45.
Cablage structuré
Cablage structuré
Cablage structuré
Cablage structuré
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cablage structuré

835 vues

Publié le

cours cablage structuré

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
835
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
34
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cablage structuré

  1. 1.  Le câblage structuré est l'ensemble des  techniques, méthodes et normes permettant de  réaliser l'interconnexion physique des  différents locaux d'une entreprise, d'un centre  de données ou d'une zone plus large (campus  ou ville).
  2. 2.  Le câblage structuré est une méthode normalisée de  conception et d’installation de systèmes de câblage  intégrés pour les données, la voix et la vidéo pour votre  entreprise. Un système de câblage structuré,  correctement conçu et bien installé, procure à  l’entreprise une infrastructure de câblage aux  performances prévisibles, de même qu’une flexibilité  qui lui permettra de croître et qui s’adaptera aux  changements pendant longtemps. De plus, un système  de câblage structuré offre une topologie de câblage  physique ouverte et uniforme qui peut accueillir en  même temps plusieurs topologies de réseau logiques  destinées à des applications telles que Ethernet.
  3. 3.  Votre investissement initial dans un système de  câblage structuré normalisé procure plusieurs  avantages : vie utile prolongée, performances  prévisibles, facilité de gestion et de croissance.  Ces avantages entraînent, pour votre  entreprise, une augmentation de l’efficacité et  de la productivité, de même qu’une réduction  des coûts.
  4. 4.  À court ou à long terme, l’impact négatif d’une  infrastructure inadéquate deviendra de plus en plus  visible au fur et à mesure que s’ajouteront de nouvelles  applications et de nouveaux utilisateurs, et que la  vitesse des réseaux augmentera. Il est temps, dès  maintenant, de développer et de d’intégrer un projet de  câblage structuré efficace dans votre stratégie globale  de réseautique et de systèmes de TI.   A Votre système de câblage structuré est la pierre  angulaire de votre système de technologie de  l’information et, par conséquent, de votre entreprise.   A Votre système de câblage structuré représente un  investissement à long terme qui contribue à la  prospérité de votre entreprise. 
  5. 5.  A Votre système de câblage structuré doit fournir performance, fiabilité, souplesse et potentiel de croissance, exceptionnels, tout en respectant les normes nationales et internationales, afin d’assurer compatibilité avec les nouvelles technologies émergentes et longévité.  A Votre système de câblage structuré doit être un système de câblage structuré certifié.  A Choisir un système de câblage structuré certifié vous donne l’assurance d’obtenir une performance et une qualité supérieures, et la certitude que votre investissement répondra aux besoins de votre réseau pour toute la durée de vie du système. Une garantie par écrit, pour la vie.
  6. 6.  Câblage vertical : tous les liens reliant les salles de télécommunications entre elles, ainsi que les bâtiments et les réseaux extérieurs.  Câblage horizontal : Lien entre les salles de télécommunications et chaque connecteur individuel dans les bureaux.  Composants utilisateur : câble de raccordement des équipements qui connectent l'utilisateur au câblage horizontal.
  7. 7.  Le réseau de câblage structuré est séparé en 2 parties :  · le câblage vertical (ossature),  · le câblage horizontal (distribution terminale).
  8. 8. C'est un espace aménagé où une personne utilise de l’équipement terminal de télécommunications (appareil téléphonique, terminal, etc.).
  9. 9. La salle de télécommunications est l’endroit où se trouve le point d’interconnexion entre les câbles de distribution terminale et les câbles d’ossatures téléphonique et informatique. La salle de télécommunications contient du matériel de répartition (râteliers utilisé pour l’installation d’équipements de télécommunications, panneaux de raccordement, cordons de raccordement, etc.) ainsi que du matériel informatique d’interface (commutateurs, routeurs, convertisseurs optique/électrique, etc.).
  10. 10.  salle de télécommunications n’est généralement pas climatisée, donc ne peut pas accepter de plus gros équipements. Dans certains cas, la salle de télécommunications peut être installée dans un placard (en autant que les dimensions de celui-ci suffisent aux exigences des équipements à y installer).
  11. 11.  La salle d’équipements est un local réservé à l’aménagement des équipements de télécommunications (ordinateurs, autocommutateurs téléphoniques (PBX « système téléphonique installé chez l’abonné agissant comme un mini central téléphonique qui assure la commutation entre les postes de travail et vers le réseau public », équipements vidéo, serveurs informatiques). Elle se distingue de la salle de télécommunications par la complexité des équipements que l’on y trouve.
  12. 12. Il s’agit d’un boîtier, fixé normalement près de l’entrée téléphonique de la résidence, et qui fait la jonction entre le réseau téléphonique et le réseau de câblage téléphonique intérieur de la résidence.
  13. 13.  Réseau étendu Un réseau WAN(Wide Area Network) est un réseau de (WAN) communication dispersé géographiquement.
  14. 14.  Les organismes de normalisation nationaux et internationaux sont mis en place afin d’assurer que les produits manufacturés respectent certains critères de qualité, de sécurité et de performance, selon leur catégorie et leur classe.  Des organismes de normalisation tels que ISO/IEC, TIA/EIA, CENELEC et ACNOR ont conçu et publié des normes pour les systèmes de câblage structuré. ANSI : American National Standards Institute EIA : Electronics Industries Association ISO : International Organization for Standardization IEEE : Institute of Electrical and Electronics Engineers CSA : Canadian Standards Association TIA : Telecommunications Industry Association
  15. 15.  Les répartiteurs (RG ou SR) sont définis comme étant le point de liaison entre le câblage horizontal et le câblage vertical ou les équipements actifs. Il sera prévu au minimum un SR  pour chaque surface de bureaux de 1.000 m2, ou pour 80 postes de travail composés chacun de 2 prises RJ 45. Un nombre plus important de surface ou de postes sera toléré dans le cas d’un seul répartiteur (RG).
  16. 16.  Il s'agit de fibres multimodes ou monomodes montées sur des connecteurs LC. Ces fibres peuvent se présenter sous forme de câbles modulo 6 fibres.  Lorsque des fibres multimodes et monomodes sont nécessaires, de préférence, elles sont dans un même câble et arrivent dans un même tiroir optique.
  17. 17.  Monomode : caractéristique d’une fibre optique dont le coeur (8 à 9 microns) laisse passer un seul mode de transmission à une ou plusieurs longueurs d’ondes spécifiques. (performances d'environ 100 gigabits/km).  Multimode : caractéristique d’une fibre optique dont le coeur (50 à 65 microns) laisse passer plusieurs modes de transmission à une ou plusieurs longueurs d’ondes spécifiques. (performances d'environ 1 gigabit/km)
  18. 18. PTNB : paire torsadée dans un câble non blindé
  19. 19. Prise de télécommunications : élément de raccordement femelle pour câble decuivre muni d’un connecteur RJ45.

×