LITHIASES RÉNALES : EXPÉRIENCE DE L’HÔPITAL CENTRAL DE L’ARMÉE R. AZZOUZ – Y. BOULAHIA – F.N. KERBOUZ - D. IFTENE Service ...
I - INTRODUCTION Reins La lithiase rénale = Formation de calculs  voies urinaires L’existence de calculs urinaires est anc...
<ul><li>I - INTRODUCTION </li></ul><ul><li>1 - Étiologie des lithiases urinaires </li></ul><ul><li>a) - Trouble du métabol...
I - INTRODUCTION 2 - Traitement - Progrès apportés par LEC et les techniques endo-urologiques - Le traitement spécifique =...
II - PATIENTS ET MÉTHODES 1 - Patients : - Étude restrospéctive sur 07 ans, du 1er janvier 1998 au 31 décembre 2004. - Nom...
<ul><li>II - PATIENTS ET MÉTHODES </li></ul><ul><li>2 - Méthodes : </li></ul><ul><li>Paramètres étudiés sont : </li></ul><...
III - RÉSULTATS 1 - Âge : Âge moyen : 38% Extrêmes d’âge : 19 – 67 ans.
III - RÉSULTATS 2 - Sexe :
III - RÉSULTATS 3 – Antécédents médicaux et chirurgicaux :
III - RÉSULTATS 4 – Motifs d’hospitalisation :
III - RÉSULTATS 5 – Fonction rénale :
III - RÉSULTATS 6 – Bilan phosphocalcique et acide urique :   fait chez 30% des patients. 100% des ces patients ont un bil...
III - RÉSULTATS 7 – Siège de la lithiase :
III - RÉSULTATS 8 – Prévalence de la TBC rénale au cours des lithiases rénales :   TBC rénale =  62%
IV - DISCUSSION 1 – Âge : Âge moyen est de 38 ans.   Nous constatons que l’âge de survenue des lithiases rénales se situe ...
IV - DISCUSSION 2 – Sexe : Prédominance masculine :  -  structure particulière. - Rapportée aussi par certains auteurs.  
IV - DISCUSSION 3 – ATCD pathologiques : Antécédent de TP = 02% Le délai moyen séparant l’antécédent de TP et la survenue ...
IV - DISCUSSION Avec tous les risques : - Coliques néphrétiques déclenchées par l’enclavement des fragments de lithiase, -...
IV - DISCUSSION 5 – Motif d’hospitalisation : - 80% pour exploration de LR, - 20% pour PNA. La majorité des patients lithi...
IV - DISCUSSION L’association TBC rénale et lithiase rénale = 62% Elle est très élevée par rapport au chiffres rapportés p...
IV - DISCUSSION 5 – Fonction rénale : Vu le retard de diagnostic et de prise en charge des lithiases rénales, 10% des pati...
V - CONCLUSION la lithiase rénale est diagnostiquée de plus en plus fréquemment, vu les progrès de la médecine Toute lithi...
V - CONCLUSION L’association lithiase et tuberculose rénale est très fréquente, il faut y penser.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

LITHIASES RENALES : EXPERIENCE DE L HOPITAL HCA

2 237 vues

Publié le

Étude rétrospective sur 07 ans, du 1er janvier 1998 au 31 décembre 2004.

- Nombre total des patients : 124 patients présentant une lithiase rénale.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 237
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
43
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

LITHIASES RENALES : EXPERIENCE DE L HOPITAL HCA

  1. 1. LITHIASES RÉNALES : EXPÉRIENCE DE L’HÔPITAL CENTRAL DE L’ARMÉE R. AZZOUZ – Y. BOULAHIA – F.N. KERBOUZ - D. IFTENE Service Néphrologie – Hémodialyse. HCA
  2. 2. I - INTRODUCTION Reins La lithiase rénale = Formation de calculs  voies urinaires L’existence de calculs urinaires est anciennement connue = 5 ème millénaire avant J. C. Pays industrialisés, pose un problème de santé publique. Exemple : France Plus de 10% d’hommes et plus de 5% de femmes en sont ou en seront atteints à un moment ou un autre de leur vie (Paul Jungers).
  3. 3. <ul><li>I - INTRODUCTION </li></ul><ul><li>1 - Étiologie des lithiases urinaires </li></ul><ul><li>a) - Trouble du métabolisme : </li></ul><ul><li>- Phosphocalcique, </li></ul><ul><li>- Acide urique, </li></ul><ul><li>b) - Infection des voies urinaires : </li></ul><ul><li>- La tuberculose reste la cause la plus fréquente. </li></ul><ul><li>L’association lithiase et tuberculose peut rester ignorée jusqu’à un stade tardif : pyonéphrose considérée comme lithiasique. </li></ul><ul><li>C) – Obstacles sur les voies excrétrices </li></ul>
  4. 4. I - INTRODUCTION 2 - Traitement - Progrès apportés par LEC et les techniques endo-urologiques - Le traitement spécifique = base physiopathologique des différentes variétés des lithiases.
  5. 5. II - PATIENTS ET MÉTHODES 1 - Patients : - Étude restrospéctive sur 07 ans, du 1er janvier 1998 au 31 décembre 2004. - Nombre total des patients : 124 patients présentant une lithiase
  6. 6. <ul><li>II - PATIENTS ET MÉTHODES </li></ul><ul><li>2 - Méthodes : </li></ul><ul><li>Paramètres étudiés sont : </li></ul><ul><li>Âge, </li></ul><ul><li>Sexe, </li></ul><ul><li>Antécédents médicaux et chirurgicaux, </li></ul><ul><li>Motifs d’hospitalisation, </li></ul><ul><li>Siège de la lithiase, </li></ul><ul><li>Fonction rénale, </li></ul><ul><li>Bilan phosphocalcique et urique. </li></ul><ul><li>Prévalence de la tuberculose urinaire au cours des lithiases rénales, </li></ul>
  7. 7. III - RÉSULTATS 1 - Âge : Âge moyen : 38% Extrêmes d’âge : 19 – 67 ans.
  8. 8. III - RÉSULTATS 2 - Sexe :
  9. 9. III - RÉSULTATS 3 – Antécédents médicaux et chirurgicaux :
  10. 10. III - RÉSULTATS 4 – Motifs d’hospitalisation :
  11. 11. III - RÉSULTATS 5 – Fonction rénale :
  12. 12. III - RÉSULTATS 6 – Bilan phosphocalcique et acide urique : fait chez 30% des patients. 100% des ces patients ont un bilan phosphocalcique et acide urique normal.
  13. 13. III - RÉSULTATS 7 – Siège de la lithiase :
  14. 14. III - RÉSULTATS 8 – Prévalence de la TBC rénale au cours des lithiases rénales : TBC rénale = 62%
  15. 15. IV - DISCUSSION 1 – Âge : Âge moyen est de 38 ans.   Nous constatons que l’âge de survenue des lithiases rénales se situe entre 20 et 60 ans. 
  16. 16. IV - DISCUSSION 2 – Sexe : Prédominance masculine : - structure particulière. - Rapportée aussi par certains auteurs.  
  17. 17. IV - DISCUSSION 3 – ATCD pathologiques : Antécédent de TP = 02% Le délai moyen séparant l’antécédent de TP et la survenue de TBC rénale est de 19,5 ans. Ceci explique la lente évolution de la maladie tuberculeuse. 4 – ATCD pathologiques : Lombotomie = 02% Néphrectomie = 02% LEC = 07% Avant tout acte chirurgical, une exploration étiologique des lithiases est indispensable.
  18. 18. IV - DISCUSSION Avec tous les risques : - Coliques néphrétiques déclenchées par l’enclavement des fragments de lithiase, - PNA, - à signaler que des cas de miliaire tuberculeuse ont été rapportés après L.E.C.
  19. 19. IV - DISCUSSION 5 – Motif d’hospitalisation : - 80% pour exploration de LR, - 20% pour PNA. La majorité des patients lithiasiques ont déjà consulté pour : - Coliques néphrétiques, mais souvent calmées (AINS, antispasmodiques) sans recherche d’étiologie. - Infection urinaire récidivante traitée par ATB, sans complément d’exploration.
  20. 20. IV - DISCUSSION L’association TBC rénale et lithiase rénale = 62% Elle est très élevée par rapport au chiffres rapportés par la littérature (car non recherchée systématiquement par tous les praticiens).
  21. 21. IV - DISCUSSION 5 – Fonction rénale : Vu le retard de diagnostic et de prise en charge des lithiases rénales, 10% des patients arrivent au stade d’ insuffisance rénale.  
  22. 22. V - CONCLUSION la lithiase rénale est diagnostiquée de plus en plus fréquemment, vu les progrès de la médecine Toute lithiase rénale impose une exploration biologique et radiologique avant toute prise en charge thérapeutique. Toute découverte de lithiase rénale impose une orientation spécialisée, même après un traitement symptomatique
  23. 23. V - CONCLUSION L’association lithiase et tuberculose rénale est très fréquente, il faut y penser.

×