GuêpierC’est l’un des oiseaux européens les plus colorés. Il habite lesrégions tièdes, sud, sud-est et sud-ouest de l’Euro...
Martin-pêcheurEncore un oiseau joliment coloré. Il habite toute l’Europe exceptéle Grand Nord. En Scandinavie, on ne le tr...
Pic vertJe ne vous cacherai pas plus longtemps que mon critère de choixa été la couleur… Car celui-ci a aussi une magnifiq...
Alouette des champsL’alouette des champs apparaît comme suspendue dans le ciel,et ses trilles mélodieux retentissent au lo...
Bergeronnette griseJ’ai une tendresse particulière pour cet oiseau gai et toujours enmouvement, qui arrive presque jusqu’à...
Bergeronnette printanièreMais il y a plusieurs sortes de bergeronnettes, je ne vais pas vousles présenter toutes ! J’ai ch...
Pie-grièche griseLa pie-grièche grise est la seule espèce de pie-grièche quihiverne dans sa patrie. On la trouve dans tout...
Troglodyte mignonToutes les forêts d’Europe sont habitées par le troglodyte mignon,l’un des plus petits oiseaux européens,...
Fauvette des jardinsElle habite les parcs à végétation dense, les bosquets des rivesde fleuves, rivières et étangs, ainsi ...
Huppe ordinaireElle est répandue dans toute l’Europe, excepté le nord-est de laScandinavie et les Îles Britanniques. Les p...
Images et documentation proviennent du magnifique livre" Oiseaux des Pays d’Europe ", des Editions Gründ.Illustration de K...
Les petits-passereaux-d-europe-1
Les petits-passereaux-d-europe-1
Les petits-passereaux-d-europe-1
Les petits-passereaux-d-europe-1
Les petits-passereaux-d-europe-1
Les petits-passereaux-d-europe-1
Les petits-passereaux-d-europe-1
Les petits-passereaux-d-europe-1
Les petits-passereaux-d-europe-1
Les petits-passereaux-d-europe-1
Les petits-passereaux-d-europe-1
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les petits-passereaux-d-europe-1

814 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
814
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les petits-passereaux-d-europe-1

  1. 1. GuêpierC’est l’un des oiseaux européens les plus colorés. Il habite lesrégions tièdes, sud, sud-est et sud-ouest de l’Europe et dans lesrégions les plus chaudes du centre et de l’est. Il quitte ces lieuxen août ou septembre pour aller hiverner en Afrique ou en Arabie.Il revient en avril-mai. Il reste dans les paysages découvertsprès de l’eau, et recherche les falaises abruptes d’argile ou desable, où il creuse son nid. Il nidifie par colonies.Les couples se creusent dans les parois des boyaux de 1 à 2 mde profondeur. La femelle pond de 5 à 10 œufs à même la terre dela cavité du nid. Les deux partenaires couvent alternativement de20 à 22 jours. Ils nourrissent les jeunes durant 20 à 30 jours, dansle nid d’abord, ensuite quelques jours encore après qu’ils l’ont quitté.Les guêpiers chassent au vol des insectes aux ailes membraneusestels que guêpes, bourdons, abeilles, mais aussi scarabées, cigales,libellules, etc. Ils rejettent les élytres et autres débris cartilagineux.Ce sont d’excellents et adroits voiliers, mais très maladroits à terre.C’est pourquoi ils se posent sur des endroits élevés.Ils ne sont pas appréciés des apiculteurs en raison des ravagesqu’ils peuvent causer parmi les abeilles.
  2. 2. Martin-pêcheurEncore un oiseau joliment coloré. Il habite toute l’Europe exceptéle Grand Nord. En Scandinavie, on ne le trouve que dans lesrégions les plus au sud. Il ne quitte pas sa patrie en hiver, maisvagabonde pour trouver des eaux libres qui ne gèlent pas, engénéral des eaux courantes. Quelques individus des régions nor-diques peuvent dans ce but parcourir plusieurs centaines de km.À la saison des nids, il habite les stagnantes ou courantes de toutessortes, pourvu qu’il trouve tout près une paroi abrupte dans laquelleil creuse un boyau de 40 à 100 cm, au bout duquel se trouve lacavité du nid. Ils creusent avec leur bec et rejettent la terre avec leurspattes. La cavité du nid n’est pas garnie. La femelle pond en avril-mai,puis en juin-juillet 6 ou 7 œufs. Le mâle apporte la nourriture à lacouveuse, mais aussi la remplace ; les petits éclosent au bout de 21jours. Les deux parents les nourrissent pendant 27 jours au nid, etencore quelques jours après qu’ils l’ont quitté. Ensuite, les jeunes sedispersent aux alentours.La nourriture des martins-pêcheurs se compose de petits poissons,petits crustacés et insectes aquatiques.
  3. 3. Pic vertJe ne vous cacherai pas plus longtemps que mon critère de choixa été la couleur… Car celui-ci a aussi une magnifique livrée. Il esttrès répandu dans toute l’Europe, à l’exception des régions trèsnordiques. C’est un oiseau sédentaire mais, en hiver, égalementerratique. Il habite les forêts claires de feuillus, les bocages dansles champs, les parcs et grands jardins.Pendant la parade, au printemps, les partenaires volettent enpoussant des cris, grimpent aux troncs et se poursuivent autour desarbres. Vers la fin avril, le couple creuse une cavité dans un troncd’arbre pourri, de 50 cm de profondeur, en 15 jours, et une autrecavité où ils passeront la nuit. Une fois le nid terminé, ils l’utiliserontplusieurs années de suite. Parfois, il peut s’installer dans un creuxde mur. La femelle pond de 5 à 7 œufs, et ils couvent à tour de rôle,pendant 15 à 17 jours. Les jeunes naissent aveugles et la peau nue.Les deux parents les nourrissent, essentiellement de fourmis et deleurs nymphes. Le pic vert détruit en outre les larves des insectesqui s’attaquent au bois, ou des cétoines dorées.Les jeunes quittent la cavité entre 18 et 21 jours, et se tiennentencore quelques jours dans le voisinage du trou, dans lequel ils seréfugient la nuit.
  4. 4. Alouette des champsL’alouette des champs apparaît comme suspendue dans le ciel,et ses trilles mélodieux retentissent au loin. Ce passereau nichedeux ou trois fois, d’avril à juillet. Il construit son nid à même lesol dans les champs et les prairies, avec des radicelles et mor-ceaux de feuilles et le tapisse de crin. Le mâle garde jalousementson territoire et combat impitoyablement ses rivaux. La femellepond 5 à 7 œufs qu’elle couve seule 12 à 14 jours. Les parentsnourrissent les jeunes en leur apportant infatigablement insectes,larves, mille-pattes, araignées, limaces. Entre 9 et 11 jours, encoreincapables de voler, les petits quittent le nid et se cachent entre desmottes de terre ou des touffes d’herbe. Ils prennent leur envol versleurs 3 semaines, et cherchent alors eux-mêmes leur nourriture.Adultes, les alouettes se nourrissent également des graines dediverses herbes qu’elles picorent au sol.L’alouette migre en octobre-novembre vers l’Europe méridionale etrevient début février, souvent dans le mauvais temps et avant lafonte des neiges. Son aire de dispersion couvre toute l’Europe, lamajeure partie de l’Asie, et le nord-ouest de l’Afrique.
  5. 5. Bergeronnette griseJ’ai une tendresse particulière pour cet oiseau gai et toujours enmouvement, qui arrive presque jusqu’à nos pieds. Ici, nous l’appe-lons " hoche-queue ". Connue dans toute l’Europe, elle aime laproximité de l’homme et du bétail. Elle vit volontiers près des ruis-seaux ou petits étangs, dans les prairies avec les troupeaux, maisnous en avions de très familières à la carrière.Elle revient début mars du bassin méditerranéen. Certains sujetshivernent toutefois en Europe occidentale. En automne et en hiverelles forment des bandes nombreuses dans les lieux plantés deroseaux. À la saison des nids, cet oiseau défend son territoire avecacharnement. Mais qu’apparaisse un ennemi commun, l’épervier parexemple, oubliées les querelles ! On fait front devant l’ennemi, et lessujets de toute la région s’associent pour assaillir fougueusementl’intrus et le forcer à battre en retraite.Le nid est construit dans l’anfractuosité d’un mur, sur une charpente,un tas de bois… La femelle pond 5 ou 6 œufs qu’elle couve seuledurant 12 à 14 jours. Les deux parents nourrissent ensuite les petitsau nid pendant 13 à 15 jours. Ils leur apportent des insectes et deslarves, qu’ils vont chercher dans les eaux peu profondes.
  6. 6. Bergeronnette printanièreMais il y a plusieurs sortes de bergeronnettes, je ne vais pas vousles présenter toutes ! J’ai choisi celle-ci, pour ses belles couleurs,bien sûr, et parce qu’elle est commune par chez nous, commedans toute l’Europe. En août-septembre, elle s’envole vers l’Afriquetropicale, en vols comptant parfois un millier d’individus, quipassent leurs nuits de migration dans les roseaux près des coursd’eau. Elles reviennent fin mars-début avril. Elle recherche lesprairies humides et marécageuses, les berges herbeuses desrivières, étangs et lacs, surtout dans les plaines.En mai-juin, la femelle construit seule son nid, à terre, bien cachédans une touffe d’herbe. Il est fait de brins d’herbe et garni de poilsd’animaux et de laine végétale. La femelle pond 4 ou 5 œufs,qu’elle couve seule de 13 à 14 jours. Les parents nourrissent tousdeux les jeunes. Ceux-ci quittent le nid au bout de 9 à 11 jours,mais ne savent pas encore voler, et les parents les nourrissentencore pendant 2 semaines.La bergeronnette printanière se nourrit de criquets, petitshannetons, chenilles, araignées, petits gastéropodes, etc. Ellecherche sa proie dans l’herbe qu’elle parcourt à pas menus, maisattrape aussi adroitement les insectes en plein vol.
  7. 7. Pie-grièche griseLa pie-grièche grise est la seule espèce de pie-grièche quihiverne dans sa patrie. On la trouve dans toute l’Europe, hormisles Îles Britanniques et l’Italie, ainsi qu’en Asie, Afrique du Nordet Amérique du Nord. Durant l’hiver, elle vagabonde dans lesterrains buissonneux et se nourrit surtout de campagnols (voyezson bec…) Lorsque la nourriture abonde, elle constitue desprovisions, embrochant ses proies sur des épines ou de petitesbranches pointues. On peut ainsi trouver dans un buisson denombreux petits rongeurs suspendus aux branches : le garde-manger de la pie-grièche grise. En été, elle chasse aussi le lézard,divers insectes, et exceptionnellement même des oisillons.En avril-mai, elle construit son nid dans les arbres, entre 2 et 5 mau-dessus du sol, de branchettes sèches et de radicelles. Elle lerembourre de plumes et de crin. La femelle y pond de 3 à 6 œufs,qu’elle couve généralement seule, durant 15 ou 16 jours. Si uneCorneille ou une pie s’approche du nid, les deux parents la repous-sent sans pitié. Les petits restent 19 ou 20 jours au nid, mais lesparents prennent soin d’eux encore durant 3 semaines.
  8. 8. Troglodyte mignonToutes les forêts d’Europe sont habitées par le troglodyte mignon,l’un des plus petits oiseaux européens, qui ne pèse que 8 à 9 gr.Mais ont le retrouve aussi dans certaines régions d’Asie,d’Afrique et d’Amérique du Nord. Ce petit oiseau éveillé, toujoursfrétillant, ne quitte pas ses quartiers de toute l’année, à partquelques individus hivernant plus au sud. Il affectionne les boiscomprenant d’épais taillis, mais aussi les endroits buissonneuxautour des étangs, les fossés remplis d’eau, etc. En hiver, ilentre même dans les villages.Au printemps, le mâle choisit son territoire, qu’il défend âprement,et, vers la fin avril, il commence à construire plusieurs nids, dontcertains resteront inachevés. La femelle vient ensuite visiter cesouvrages, formés de tiges, de brindilles et de mousse, et pourvusd’une petite ouverture latérale. Elle choisit le meilleur et lerembourre de poils et de plumes. Les autres nids servent de logisau mâle. La femelle couve seule de 5 à 7 œufs pendant 14 à 16jours, et,15 à 17 jours après l’éclosion, les jeunes quittent le nid.Le troglodyte mignon se nourrit d’insectes vivants, de larves,d’araignées, etc. Le coucou recherche souvent son nid pour ydéposer ses œufs…
  9. 9. Fauvette des jardinsElle habite les parcs à végétation dense, les bosquets des rivesde fleuves, rivières et étangs, ainsi que les forêts de feuillus etles forêts mixtes à sous-bois touffu. Elle s’est répandue dans lamajeure partie de l’Europe et jusqu’en Sibérie occidentale.Elle revient fin avril-début mai de ses quartiers d’hiver en Afriquetropicale. Elle affectionne buissons, framboisiers et mûriers, danslesquels elle pose son nid à moins d’un mètre du sol. Ce nid, assezgrand, est construit par le couple, avec des brindilles sèches,auxquelles ils mêlent des cocons de chenilles. Tous deux couventà tour de rôle de 12 à 14 jours. Tous deux nourrissent leurs petitsde larves, insectes et araignées. Ils accordent la même attention aupetit du coucou, puisque c’est souvent dans leur nid que va pondrecet oiseau. Entre 9 et 14 jours, les poussins, encore incapables devoler, sautent du nid (heureusement qu’il n’est pas construit trèshaut !).Insectivore, la fauvette des jardins se nourrit aussi de baies enautomne. Elle rejoint ses quartiers d’hiver fin août-début septembre.
  10. 10. Huppe ordinaireElle est répandue dans toute l’Europe, excepté le nord-est de laScandinavie et les Îles Britanniques. Les populations d’Europequittent leur habitat en septembre pour hiverner en Afriquetropicale.Les huppes reviennent à leur nid en avril. Elles habitent despaysages découverts avec des prairies, au voisinage des eaux,étangs et lacs, mais on les rencontre aussi dans les forêtsclairsemées d’arbres feuillus. À l’époque des nids, elles sont trèscraintives. La femelle pond en mai-juin, dans des cavités ou amasde pierres, 6 ou 7 œufs qu’elle couve seule 16 à 20 jours. Le mâlelui apporte la nourriture. Puis les deux parents nourrissent les petitsdans le nid de 24 à 27 jours. Ils leur partagent la nourriture, lespetits se présentant en ordre, l’un après l’autre, à l’ouverture du nid.Celui qui a reçu sa part se replace en arrière, au bout de la queue.Lorsque les petits ont quitté le nid, les parents les nourrissent encoredurant un temps assez court.La huppe se nourrit surtout d’insectes et de leurs larves, qu’ellerecherche en picorant de son long bec dans les sols meubles etdans les bouses de vache sur les pâturages.
  11. 11. Images et documentation proviennent du magnifique livre" Oiseaux des Pays d’Europe ", des Editions Gründ.Illustration de K.Hisek.Musique : " Caravan " de Duke Ellington. Ce morceau m’aété offert par Gaston Levesque, que je remercie.Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la PaixJacky.questel@gmail.comhttp://jackydubearn.over-blog.com/

×