N° 7 - Juin 2014
L’enquête nationale sur les Besoins en Main d’Œuvre
des entreprises (BMO) réalisée par Pôle emploi est
un...
- 2 -
BMO
2014
Proche des caractéristiques régionales, l’essentiel du
parc d’établissements du Pays Basque est composé
d’é...
- 3 -
BMO
2014
Le nombre de projets formulés par les employeurs
est de 9 765 intentions d’embauche, soit une baisse
de 10,...
- 4 -
BMO
2014
Fonctions liées à la vente, tourisme, services
Fonctions sociales et médico-sociales
Autres métiers
Ouvrier...
- 5 -
BMO
2014
En 2014, les métiers liés au Tourisme restent parmi
les postes les plus demandés au Pays Basque. Les
cinq f...
- 6 -
BMO
2014
Les 40 MÉTIERS qui recrutent au PAYS BASQUE
en 2014
Familles de métiers Métiers les plus recherchés
Nb proj...
- 7 -
BMO
2014
LA MATRICE DES PROJETS DE
RECRUTEMENT
Serveurs de cafés restaurants
Employés de l'hôtellerie (dont
réceptio...
- 8 -
BMO
2014
LES DIFFICULTÉS
DE RECRUTEMENT
Diminution des difficultés
de recrutement
CHIFFRE CLÉ
36,1%
D’INTENTIONS D’E...
- 9 -
BMO
2014
Les 40 MÉTIERS difficiles à pourvoir
au PAYS BASQUE en 2014
Familles de métiers Métiers les plus difficiles...
- 10 -
BMO
2014
LES PROJETS DE RECRUTEMENT
SAISONNIERS
Stabilisation de la part des projets
saisonniers (52,9% des projets...
- 11 -
BMO
2014
LES PROJETS DE RECRUTEMENT
PERMANENTS
Une part de projets non saisonniers qui tend
à baisser depuis 2012 (...
- 12 -
BMO
2014
L’enquête des besoins en main d’œuvre 2014, a été réalisée fin 2013, dans
l’ensemble des 388 bassins d’emp...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Besoins en main-d'oeuvre au Pays Basque en 2014

1 222 vues

Publié le

Publié dans : Carrière
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 222
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
228
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Besoins en main-d'oeuvre au Pays Basque en 2014

  1. 1. N° 7 - Juin 2014 L’enquête nationale sur les Besoins en Main d’Œuvre des entreprises (BMO) réalisée par Pôle emploi est un outil essentiel pour une meilleure connaissance du marché du travail depuis plusieurs années. Elle contribue à l’adaptation des formations et des métiers face aux besoins des entreprises en matière de ressources humaines. L’ensemble des entreprises à l’exception des administrations de l’Etat et des entreprises publiques constituent le champ d’étude pour 2014. Les besoins en recrutement des entreprises sont identifiés en fonction d’une liste de 200 métiers. En 2014, 21,8% des entreprises prévoient de recruter sur le bassin d’emploi du Pays Basque, soit 2 973 établissements recruteurs potentiels. 9 765 projets de recrutement sont comptabilisés cette année dont 36,1% font l’objet de difficultés de recrutement. Par ailleurs, 52,9% de projets sont des contrats de type saisonniers. Les métiers les plus demandés sont liés aux métiers de l’Hôtellerie et de la Restauration, toujours avec une forte saisonnalité. Le métier le plus en tension (enregistrant la plus forte difficulté de recrutement en proportion et en nombre) est le poste de Conducteur de transport en commun sur route avec 100% de difficulté de recrutement. Contact : etudes@bayonne.cci.fr - Toutes nos publications sur : www.bayonne.cci.fr / rubrique Informations Economiques CHIFFRES CLÉS 2ème PÔLE DE RECRUTEMENT SUR 16 EN AQUITAINE EN NOMBRE DE PROJETS DE RECRUTEMENT DERRIÈRE BORDEAUX - 1 113 PROJETS DE RECRUTEMENT EN UN AN 52,9% DE PROJETS DE RECRUTEMENT SAISONNIERS (contre 49,4% en Aquitaine) 36,1% DE PROJETS DE RECRUTEMENT JUGÉS DIFFICILES À POURVOIR (contre 36,5% en Aquitaine) LES BESOINS EN MAIN D’ŒUVRE EN 2014 SUR LE BASSIN D’EMPLOI DU PAYS BASQUE 9 765 PREVISIONS D’EMBAUCHE EN 2014 (- 10,2% EN UN AN) BMO 2014
  2. 2. - 2 - BMO 2014 Proche des caractéristiques régionales, l’essentiel du parc d’établissements du Pays Basque est composé d’établissements de 0 à 9 salariés, soit 86% (contre 83% à l’échelon régional). Les petites structures (de 0 à 9 salariés) représentent toujours la majorité des réponses de l’enquête (69,2%), soit 1,6 points de moins qu’en 2013 (70,8%). Les entreprises de 10 salariés et plus, en revanche, sont à l’origine de davantage de réponses à l’enquête (30,8% contre 29,2% en 2013). Au niveau aquitain, la tendance est la même. Les entreprises de moins de 10 salariés participent pour 68,3% des réponses à l’enquête. (contre 71,9% en 2012). Les entreprises de plus de 10 salariés contribuent pour 31,7% des réponses (contre 29,7% en 2013). 2 DISPARITÉS TERRITORIALES (source : Pôle Emploi Aquitaine) La propension à recruter, 21,8% des établissements du Pays Basque, est en hausse d’un point et demi (20,3% en 2013). Cela signifie que 2 973 établissements sur les 13 636 entités relevant du champs d’enquête sont susceptibles d’être des employeurs potentiels en 2014. Ils représentent 10,8% des 27 493 employeurs potentiels de l’Aquitaine. Bien que le Pays Basque garde toujours une part d’établissements recruteurs plus importante que la moyenne régionale (20,8%), le territoire se montre moins dynamique que ses voisins. Le territoire figure au 8ème rang des zones d’emploi en proportion des établissements qui projettent de recruter (en 5ème position en 2013). Sur la Côte atlantique, le Pays Basque arrive en avant dernière position derrière Pauillac (25,8% d’établissements recruteurs), Arcachon (23,3%) et Dax (23,7%). Il était second en 2013. LES ENTREPRISES QUI RECRUTENT EN 2014 PART DES ÉTABLISSEMENTS PROJETANT DE RECRUTER EN 2014 CHIFFRE CLÉ 21,8% D’ÉTABLISSEMENTS RECRUTEURS (contre 20,8% en Aquitaine) TAILLE DES ENTREPRISES RELEVANT DU CHAMP D’ENQUETE 19% 54% 14% 13% 17% 56% 14% 13%15% 57% 14% 14% 0 sal 1-4 sal 5-9 sal 10 sal et plus 2012 2013 2014 18,4% 20,3% 21,8% 18,3% 18,8% 20,8% 2012 2013 2014 PAYS BASQUE AQUITAINE Les petites entreprises (moins de 10 salariés) restent les principaux pourvoyeurs d’emplois au Pays Basque en 2014
  3. 3. - 3 - BMO 2014 Le nombre de projets formulés par les employeurs est de 9 765 intentions d’embauche, soit une baisse de 10,2% par rapport à 2013. Ce qui représente 8,8% des intentions d’embauche régionales (11% en 2013). Parmi les six grands secteurs d’activité, trois connaissent une baisse conséquente des projets de recrutement sur un an. Les Services aux particuliers prévoient moins de recrutements qu’en 2013 avec une perte de 1 000 projets, soit une baisse REPARTITION PAR SECTEUR D’ACTIVITÉS POIDS DES SECTEURS D’ACTIVITES DANS LES INTENTIONS D’EMBAUCHE Les 5 activités qui recrutent le plus sont : 0 5 7 14 43 62 67 73 73 103 120 147 173 245 257 323 408 537 586 746 1169 1213 1292 3215 102 48 10 0 39 53 50 118 96 35 125 113 142 155 163 426 452 492 329 912 1014 828 1263 2800 Equipement électrique électronique informatique et… Travail du bois, papier, imprimerie Industries chimiques, pharmaceutiques et raffinage Caoutchouc, plastiques, matériaux non métalliques Information et communication Commerce et réparation auto Métallurgie et produits métalliques Autresindustries manufacturières Textiles, habillement, cuir, chaussures Matériel de transport Industries extractives, énergie et gestion desdéchets Activitésimmobilières Activitésfinancières et d'assurance Commerce de gros Transports et entreprosage AGRICULTURE CONSTRUCTION Autresactivités de services Industries Agro-Alimentaires Servicesscientifiques,techniques, administratifs et de… Santé humaine, action sociale Administration publique, enseignement Commerce de détail Hébergementet restauration2014 2013 AGRICULTURE 426 4% COMMERCE 1471 15% CONSTRUCTION 452 5% INDUSTRIE 913 9% SERVICESAUX ENTREPRISES 1369 14% SERVICESAUX PARTICULIERS 5134 53% de 16,3% (5 134 projets). Cette chute provient d’un recul de l’ensemble des activités du secteur : Hébergement & Restauration (-415 projets), Administration publique et enseignement (-385 projets), Santé humaine & action sociale (-155 projets). L’Industrie perd également 134 projets par rapport à 2013, essentiellement dans les Industries Agro Alimentaires (-257 projets) et la Métallurgie & produits métalliques (-17 projets). Les autres activités de l’Industrie progressent mais ne compensent pas ce recul. Le Commerce affiche 1 471 intentions d’embauche en 2014, en baisse de 8,1% en un an. Le Commerce de gros enregistre toujours le plus fort recul (-90 projets). Le Commerce de détail perd 29 intentions d’embauche et le Commerce & réparation automobile (-9 projets). Le secteur de l’Agriculture est le secteur enregistrant la plus forte hausse de projets de recrutement en un an : +31,9%, soit 103 projets supplémentaires. Le secteur de la Construction renoue avec la croissance. Les intentions d’embauche progressent de 44 projets (+10,8%) pour un total de 452 intentions d’embauche. Enfin les Services aux entreprises sont stables avec 1 369 projets de recrutement (1 366 en 2013). CHIFFRE CLÉ - 1 000 PROJETS DE RECRUTEMENT DANS LES SERVICES AUX PARTICULIERS Hébergement & Restauration, Administration publique et enseignement, Santé humaine & Action sociale)
  4. 4. - 4 - BMO 2014 Fonctions liées à la vente, tourisme, services Fonctions sociales et médico-sociales Autres métiers Ouvriers de la construction et du bâtiment Ouvriers des secteurs de l’industrie Fonctions administratives Fonctions d’encadrement Autres techniciens et employés 1,1% 2,8% 3,8% 4,8% 6,1% 8,4% 12,6% 60,2% 1,5% 4,3% 3,8% 4,7% 7,5% 11,4% 12,7% 54,1% Autres techniciens et employés Fonctions administratives Ouvriers de la construction et du bâtiment Fonctions d'encadrement Ouvriers des secteurs de l'industrie Autres métiers Fonctions sociales et médico-sociales Fonctions liées à la vente, au tourisme et aux services 2014 2013 39,0% 33,3% 40,0% 65,0% 62,9% 32,5% 37,0% 41,3% 53,9% 25,3% 38,4% 51,2% 38,5% 25,8% 35,9% 37,1% Autres techniciens et employés Fonctions administratives Fonctions d'encadrement Ouvriers de la construction et du bâtiment Ouvriers des secteurs de l'industrie Autres métiers Fonctions sociales et médico-sociales Fonctions liées à la vente, au tourisme et aux services 2014 2013 Prévisions d’embauche Part des projets difficiles à recruter RÉPARTITION DES PROJETS PAR FAMILLE DE MÉTIERS Les fonctions liées à la vente, au tourisme et aux services (5 286 projets, -19,4%), les fonctions sociales et médico-sociales (1 241 projets, -9,3%), les fonctions d’encadrement (456 projets, -13,3%) et les ouvriers de la Construction et du Bâtiment (375 projets, -10,3%) sont en recul cette année. A noter que les projets assortis de difficultés de recrutement ont fortement baissé, notamment pour L’étude des familles de métiers permet d’appréhender le niveau de qualification des emplois souhaités. Quatre familles de métiers connaissent une hausse de projets de recrutement en 2014  : les autres métiers* (1 111 projets, +20,9%), les ouvriers de l’Industrie (730 projets, +9,8%), les fonctions administratives (419 projets, +35,2%) et les autres techniciens et employés* (149 projets, +26,3%). les ouvriers de l’Industrie (51,2% en 2014 contre 65,0% en 2013) et les ouvriers de la Construction (38,5% en 2014 contre 62,9% en 2013). A l’inverse, la famille des autres techniciens et employés est la seule à enregistrer une hausse de la part des projets jugés difficiles à recruter (53,9% en 2014 contre 39,0% en 2013). * définitions en fin de document La matrice (ci-contre) positionne les familles de métiers en fonction de leur difficulté à recruter (sur l’axe des ordonnées), de leur caractère saisonnier (sur l’axe des abcisses) et de leur volume en nombre (taille du cercle). Les familles de métiers les plus pourvoyeuses de projets de recrutement représentent des métiers à fort degré de saisonnalité. Quatre familles de métiers enregistrent un taux de difficulté à recruter supérieur à la moyenne (36,1%) : les ouvriers du secteur de l’Industrie, les fonctions d’encadrement, les ouvriers de la Construction et les autres techniciens et employés. Autres métiers S : 57,4% D : 25,8% 1111 projets Autres techniciens et employés S : 1,1% D : 53,9% 149 projets Fonctions administratives S : 19,7% D : 25,3% 419 projets Fonctions d'encadrement S : 10,2% D : 38,4% 456 projets Fonctions liées à la vente, au tourisme et aux services S : 65,2% D : 37,1% 5286 projets Fonctions sociales et médico-sociales S : 55,3% D : 35,9% 1241 projets Ouvriers des secteurs de l'industrie S : 30,8% D : 38,5% 730 projets Ouvriers de la construction et du bâtiment S : 8,9% D : 51,2% 375 projets 15 -10 100 Difficultéàrecruter(%) moyenne:36,1% Saisonnalité de l'emploi (%) moyenne : 52,9% S : part des projets saisonniers, D : part des projets difficiles à pourvoir
  5. 5. - 5 - BMO 2014 En 2014, les métiers liés au Tourisme restent parmi les postes les plus demandés au Pays Basque. Les cinq fonctions les plus recherchées appartiennent à la famille «vente, tourisme et services» : elles réunissent à elles seules 28,7% des projets de recrutement du Pays Basque. (Voir tableau page suivante) LES MÉTIERS RECHERCHÉS Les 5 métiers les plus recherchés sont liés à la vente, au tourisme et aux services CHIFFRES CLÉS + 152 PROJETS DE RECRUTEMENT DE CUISINIER (2014/2012) + 119 PROJETS DE RECRUTEMENT DE CONDUCTEUR, LIVREUR SUR COURTE DISTANCE (2014/2012) + 91 PROJETS DE RECRUTEMENT D’EMPLOYÉ DES SERVICES DIVERS (2014/2012) TOP 14 des métiers «porteurs» (dont l’évolution 2014/2013 et 2014/2012 est positive et affichant le plus grand nombre de projets de recrutement) Nb projets 2012 Nb projets 2013 Nb projets 2014 Evol. 2014/2013 Evol. 2014/2012 Cuisiniers (dont commis qualifiés) 338 400 490 22,5% 45,0% Vendeurs en habillement et accessoires, articles culturels, de luxe, sport et loisir (dont fleuristes, libraires) 384 211 431 104,3% 12,2% Conducteurs et livreurs sur courte distance (dont livreurs de journaux, conducteurs de benne à ordures) 80 111 199 79,3% 148,8% Employés des services divers (dont services funéraires, jeux de hasard et parc de loisirs) 81 14 172 1128,6% 112,3% Secrétaires bureautiques et assimilés (dont secrétaires médicales, assistants commerciaux) 152 72 157 118,1% 3,3% Ouvriers non qualifiés de l'emballage, manutentionnaires (dont caristes, préparateurs de commandes, magasiniers) 61 133 151 13,5% 147,5% Agents de services hospitaliers 71 111 121 9,0% 70,4% Conducteurs de véhicules légers (dont conducteurs de taxi, ambulanciers) 45 20 101 405,0% 124,4% Ouvriers non qualifiés du textile et du cuir (dont blanchisserie industrielle) 8 41 98 139,0% 1125,0% Artistes (en musique, danse, spectacles, dont professeurs d'art) 18 55 96 74,5% 433,3% Ouvriers non qualifiés métallerie, serrurerie, montage (dont réparateurs de véhicules) 32 42 92 119,0% 187,5% Apprentis et ouvriers non qualifiés de l'alimentation (hors industries agro-alimentaires) 20 86 90 4,7% 350,0% Chefs cuisiniers 61 50 70 40,0% 14,8% Employés de la banque et des assurances 31 15 69 360,0% 122,6% FLOP 14 des métiers en perte de vitesse (dont l’évolution 2014/2013 et 2014/2012 est négative et affichant le plus grand nombre de projets de recrutement) Nb projets 2012 Nb projets 2013 Nb projets 2014 Evol. 2014/2013 Evol. 2014/2012 Serveurs de cafés restaurants (dont barmen, commis de salle) 1080 1003 909 -9,4% -15,8% Employés de l'hôtellerie (dont réceptionnistes et employés d'étage) 686 764 510 -33,2% -25,7% Aides et apprentis de cuisine, employés polyvalents de la restauration (dont plongeurs, crêpiers, pizzaiolos) 663 714 464 -35,0% -30,0% Agents d'entretien de locaux (dont agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) 415 412 266 -35,4% -35,9% Aides à domicile et aides ménagères (dont auxiliaires de vie, travailleurs familiaux) 623 393 233 -40,7% -62,6% Caissiers (dont pompistes) 263 259 193 -25,5% -26,6% Vendeurs en produits alimentaires 199 285 135 -52,6% -32,2% Employés de maison et personnels de ménage 145 205 114 -44,4% -21,4% Agriculteurs salariés (dont ouvriers agricoles polyvalents, aides de culture) 241 148 110 -25,7% -54,4% Agents d'accueil et d'information (dont standardistes) 94 90 89 -1,1% -5,3% Formateurs (dont moniteurs d'auto-école) 245 113 80 -29,2% -67,3% Agents de sécurité et de surveillance (dont enquêteurs privés, agents cynophiles, convoyeurs de fonds) 94 121 77 -36,4% -18,1% Conducteurs de transport en commun sur route (dont conducteurs de bus scolaire) 159 120 74 -38,3% -53,5% Maçons (dont plâtriers, carreleurs) 89 88 43 -51,1% -51,7%
  6. 6. - 6 - BMO 2014 Les 40 MÉTIERS qui recrutent au PAYS BASQUE en 2014 Familles de métiers Métiers les plus recherchés Nb projets de recrutement Vente, Tourisme et Services Serveurs de cafés restaurants (dont barmen, commis de salle) 909 Employés de l'hôtellerie (dont réceptionnistes et employés d'étage) 510 Cuisiniers (dont commis qualifiés) 490 Aides et apprentis de cuisine, employés polyvalents de la restauration 464 Vendeurs en habillement et accessoires, articles culturels, de luxe, sport et loisir 431 Agents d'entretien de locaux 266 Employés de libre-service 253 Aides à domicile et aides ménagères (dont auxiliaires de vie, travailleurs familiaux) 233 Caissiers (dont pompistes) 193 Vendeurs généralistes 180 Employés des services divers (dont services funéraires, jeux de hasard...) 172 Vendeurs en produits alimentaires 135 Agents de services hospitaliers 121 Employés de maison et personnels de ménage 114 Attachés commerciaux (dont techniciens commerciaux en entreprise) 106 Social et médico-social Professionnels de l'animation socioculturelle (dont animateurs et directeurs) 416 Aides-soignants (dont aides médico-psychologiques...) 271 Sportifs et animateurs sportifs (dont encadrants animateurs sportifs ...) 208 Infirmiers (dont cadres infirmiers et puéricultrices) 101 Autres métiers Conducteurs et livreurs sur courte distance 199 Ouvriers non qualifiés de l'emballage, manutentionnaires 151 Viticulteurs, arboriculteurs salariés (dont cueilleurs, vendangeurs) 149 Agriculteurs salariés (dont ouvriers agricoles polyvalents, aides de culture) 110 Conducteurs de véhicules légers (dont conducteurs de taxi, ambulanciers) 101 Ouvriers du secteur de l’Industrie Ouvriers non qualifiés des industries agro-alimentaires 114 Ouvriers non qualifiés du textile et du cuir (dont blanchisserie industrielle) 98 Ouvriers non qualifiés métallerie, serrurerie, montage 92 Fonctions d’encadrement Artistes (en musique, danse, spectacles, dont professeurs d'art) 96 Fonctions administratives Secrétaires bureautiques et assimilés 157 Agents d'accueil et d'information (dont standardistes) 89 Employés de la comptabilité 58 Agents administratifs divers (dont saisie, assistanat RH, enquêtes) 55 Ouvriers de la Construction et du Bâtiment Ouvriers non qualifiés du gros oeuvre du bâtiment 96 Ouvriers qualifiés des travaux publics, du béton et de l'extraction 66 Ouvriers non qualifiés du second oeuvre du bâtiment (dont peintres...) 50 Maçons (dont plâtriers, carreleurs) 43 Autres techniciens et employés Techniciens et agents de maîtrise de la maintenance et de l'environnement 25 Dessinateurs en bâtiment et en travaux publics 23 Chefs de chantier, conducteurs de travaux (non cadres) 22 Agents de maîtrise en entretien 19 5286 Total par famille 1241 1111 730 456 419 375 149
  7. 7. - 7 - BMO 2014 LA MATRICE DES PROJETS DE RECRUTEMENT Serveurs de cafés restaurants Employés de l'hôtellerie (dont réceptionnistes et employés d'étage) Cuisiniers (dont commis qualifiés) Aides et apprentis de cuisine, employés polyvalents de la restauration Vendeurs en habillement et accessoires, articles culturels, de luxe, sport et loisir Professionnels de l'animation socioculturelle Aides-soignants Agents d'entretien de locaux Employés de libre-service Aides à domicile et aides ménagères Sportifs et animateurs sportifs Conducteurs et livreurs sur courte distance Caissiers (dont pompistes) Vendeurs généralistes Employés des services divers (dont services funéraires, jeux de hasard et parc de loisirs) -10 100 -10 100 Difficultéàrecruter(%) moyenne:36,1% Saisonnalité de l'emploi (%) moyenne : 52,9% Plus difficiles Plus saisonniers Plus difficiles Moins saisonniers Moins difficiles Plus saisonniers Moins difficiles Moins saisonniers Le graphique ci-dessous présente les 15 métiers les plus recherchés en fonction de leur difficulté à recruter (sur l’axe des ordonnées), de leur caractère saisonnier (sur l’axe des abcisses) et de leur volume en nombre (taille du cercle). Dans la partie supérieure gauche se trouve les métiers les plus difficiles à recruter (supérieur à la moyenne : 36,1%) et le moins saisonnier (inférieur à la moyenne : 52,9%) : - les aides à domicile et aides ménagères (233 projets) ; - les aides soignants (271 projets dont 50,5% de projets difficiles). Certains métiers, malgré leur caractère saisonnier, restent difficiles à recruter : - les serveurs de cafés, de restaurants et commis (909 projets dont 42,4% de projets difficiles) ; - les employés de l’hôtellerie (510 projets dont 36,4% de projets difficiles) ; - les cuisiniers (490 projets dont 58,4% de projets difficiles) ; - les agents d’entretien de locaux (266 projets dont 61,2% de projets difficiles) ; - les sportifs et animateurs sportifs (208 projets dont 50,8% de projets difficiles). - les vendeurs généralistes (180 projets dont 40,8% de projets difficiles). D’autres métiers sont moins difficiles à recruter, ils restent cependant très saisonniers : - les aides et apprentis de cuisine... (464 projets dont 33,8% de projets difficiles) ; - les vendeurs en habillement et accessoires... (431 projets dont 29,4% de projets difficiles) ; - les professionnels de l’animation socioculturelle (416 projets dont 26,3% de projets difficiles).
  8. 8. - 8 - BMO 2014 LES DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT Diminution des difficultés de recrutement CHIFFRE CLÉ 36,1% D’INTENTIONS D’EMBAUCHE JUGÉES DIFFICILES À POURVOIR (contre 36,5% en Aquitaine) 42,4% 41,9% 36,1% 40,7% 37,1% 36,5% 2012 2013 2014 PAYS BASQUE AQUITAINE PART DES PROJETS DIFFICILES À POURVOIR Provenant des résultats de l’enquête complémentaire au niveau national, les entreprises citent dans près de 79% des cas, pour expliciter leurs difficultés à recruter, l’inadéquation du profil des candidats au poste par manque d’expérience, de diplôme ou de motivation. La pénurie de candidats est également un motif de difficulté à recruter (71,3%). Selon les employeurs, la formation serait la meilleure solution pour réduire ces difficultés. Les entreprises envisagent notamment de former des salariés déjà présents dans l’entreprise (pour 25%) mais surtout des candidats venant de l’extérieur (pour 63% d’entre elles). Des difficultés de recrutement liées aux profil des candidats Par ailleurs, la situation est différente selon les familles de métiers observées. Ainsi, les difficultés sont plus importantes pour les autres techniciens et employés (53,9%, en progression de près de 15 points en un an) et notamment sur des postes de techniciens dans le secteur de la Construction et dans le travail des métaux. Ensuite les ouvriers de l’Industrie (51,2%), les ouvriers de l’Industrie la Construction et du Bâtiment (38,5%). (Voir graphique p.4 du document) 82,5% 66,5% 36,2% 22,5% 7,9% sans objet 78,9% 71,3% 32,4% 20,8% 14,9% 13,8% Candidats au profil inadéquat (manque d'expérience, de diplôme, de motivation) Pénurie de candidats Difficultés liées aux conditions de travail (distance, horaires, pénibilité, salaire…) Difficultés liées à un déficit d'image (de l'entreprise, du secteur, du métier proposé) Autres Difficultés liées à vos procédures internes de recrutement (budget, disponibilité...) 2014 2013 RÉSULTATS DE L’ENQUÊTE NATIONALE SUR LES CAUSE DE DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT DISPARITÉS TERRITORIALES (source : Pôle Emploi Aquitaine) Pour l’ensemble de l’Aquitaine, le taux de difficulté de recrutement a baissé régulièrement sur les trois dernières années. 36,1% des intentions d’embauche sont assorties de difficulté de recrutement (41,9% en 2013), niveau inférieur à celui de l’Aquitaine (36,5%). Les difficultés de recrutement les plus importantes se retrouvent dans la zone d’emploi d’Arcachon (46,6%), d’Agen (44,3%), de Marmande (44,1%) et du Béarn (44.1%).
  9. 9. - 9 - BMO 2014 Les 40 MÉTIERS difficiles à pourvoir au PAYS BASQUE en 2014 Familles de métiers Métiers les plus difficiles à pourvoir (en nombre) Nb projets difficiles Vente, Tourisme et Services Serveurs de cafés restaurants (dont barmen, commis de salle) 385 Cuisiniers (dont commis qualifiés) 286 Employés de l'hôtellerie (dont réceptionnistes et employés d'étage) 186 Agents d'entretien de locaux 163 Aides à domicile et aides ménagères 158 Aides et apprentis de cuisine, employés polyvalents de la restauration 157 Vendeurs généralistes 73 Employés de libre-service 64 Apprentis et ouvriers non qualifiés de l'alimentation (hors IAA) 56 Agents de services hospitaliers 51 Employés de maison et personnels de ménage 43 Vendeurs en habillement et accessoires, articles culturels, de luxe, sport et loisir (dont fleuristes, libraires) 39 Attachés commerciaux (dont techniciens commerciaux en entreprise) 39 Chefs cuisiniers 36 Vendeurs en produits alimentaires 33 Agents de sécurité et de surveillance 31 Coiffeurs et Esthéticiens (dont hydrothérapeutes) 29 Télévendeurs 28 Boulangers, pâtissiers 25 Social et médico-social Aides-soignants (dont aides médico-psychologiques, auxiliaires de puéricul- ture, assistants médicaux) 137 Professionnels de l'animation socioculturelle (dont animateurs et directeurs) 109 Sportifs et animateurs sportifs 106 Infirmiers (dont cadres infirmiers et puéricultrices) 25 Surveillants d'établissements scolaires 24 Formateurs (dont moniteurs d'auto-école) 23 Autres métiers Conducteurs de transport en commun sur route 74 Conducteurs de véhicules légers (dont conducteurs de taxi, ambulanciers) 61 Éleveurs salariés (dont soigneurs) 57 Agriculteurs salariés (dont ouvriers agricoles polyvalents, aides de culture) 45 Ouvriers du secteur de l’Industrie Ouvriers non qualifiés du textile et du cuir (dont blanchisserie industrielle) 55 Soudeurs (ouvriers qualifiés) 41 Ouvriers non qualifiés travaillant par enlèvement ou formage de métal (dont tourneurs, fraiseurs) 31 Chaudronniers, tôliers, traceurs, serruriers, métalliers, forgerons 28 Ouvriers non qualifiés métallerie, serrurerie, montage 26 Mécaniciens et électroniciens de véhicules 20 Fonctions d’encadrement Agents immobiliers, syndics 36 Artistes (en musique, danse, spectacles, dont professeurs d'art) 31 Fonctions administratives Secrétaires bureautiques et assimilés (dont secrétaires médicales, assistants commerciaux) 39 Ouvriers de la Construction et du Bâtiment Ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment 70 Conducteurs d'engins du bâtiment et des travaux publics (dont engins de levage et de damage) 20 1960 Total par famille 446 287 281 175 106 192
  10. 10. - 10 - BMO 2014 LES PROJETS DE RECRUTEMENT SAISONNIERS Stabilisation de la part des projets saisonniers (52,9% des projets sont de durée déterminée, contre 52,8% en 2013) 5 165 projets de recutement se réfèrent à un emploi saisonnier en 2014 (contre 5745 en 2013). Le recours aux emplois ponctuels est observé pour plus de la moitié des projets de recrutement, soit 52,9%. Le caractère saisonnier des projets de recrutement est très présent en Aquitaine et notamment sur les bassins d’emploi côtiers, car plus concernés par l’activité touristique. Pour autant, le Pays Basque est le seul territoire côtier à enregistrer la plus faible part de projets saisonniers (inférieure à 55%). Parmi les familles de métiers, les fonctions liées à la vente, au tourisme et aux services se distinguent par une majorité de projets saisonniers (65,2%) : 3 447 projets soit 66,8% de l’ensemble des projets saisonniers. Les autres métiers comptent 57,4% de projets saisonniers, soit 638 projets et les fonctions sociales et médico- sociales (55,3%), soit 686 projets. 225 emplois saisonniers sont recherchés pour des postes d’ouvriers des secteurs de l’Industrie, soit 30,8%. CHIFFRE CLÉ 52,9% DE PROJETS DE RECRUTEMENT SAISONNIERS (contre 49,4% en Aquitaine) PART DES PROJETS SAISONNIERS TOP 14 des métiers saisonniers (dont la part de projets saisonniers est supérieure à 52,9% et à 97 projets (soit 1% des 9765 totaux) Nb total de projets Nb de projets saisonniers Part des emplois saisonniers (%) Poids (%) / Top 14 2014/2013 Serveurs de cafés restaurants (dont barmen, commis de salle) 909 786 86,5% 23,6% -9,4% Employés de l'hôtellerie (dont réceptionnistes et employés d'étage) 510 320 62,7% 13,3% -33,2% Cuisiniers (dont commis qualifiés) 490 376 76,8% 12,7% 22,5% Aides et apprentis de cuisine, employés polyvalents de la restauration (dont plongeurs, crêpiers, pizzaiolos) 464 335 72,1% 12,1% -35,0% Sportifs et animateurs sportifs (dont encadrants animateurs sportifs, maîtres nageurs, pisteurs-secouristes) 208 142 68,5% 5,4% -43,0% Caissiers (dont pompistes) 193 136 70,7% 5,0% -25,5% Vendeurs généralistes 180 148 82,1% 4,7% -23,1% Employés des services divers (dont services funéraires, jeux de hasard et parc de loisirs) 172 158 91,7% 4,5% 1128,6% Ouvriers non qualifiés de l'emballage, manutentionnaires (dont caristes, préparateurs de commandes, magasiniers) 151 100 66,1% 3,9% 13,5% Viticulteurs, arboriculteurs salariés (dont cueilleurs, vendangeurs) 149 149 100,0% 3,9% 119,1% Ouvriers non qualifiés des industries agro-alimentaires (dont ouvriers d'abattoir, boulangers industriels) 114 100 87,9% 3,0% -62,0% Agriculteurs salariés (dont ouvriers agricoles polyvalents, aides de culture) 110 72 65,1% 2,9% -25,7% Maraîchers, horticulteurs salariés (dont pépiniéristes) 99 92 93,4% 2,6% -31,7% Ouvriers de l'assainissement et du traitement des déchets 99 64 64,3% 2,6% -49,5% Total des 200 métiers étudiés 9 765 5 165 52,9% 100% - 10,1% De fortes disparités existent entre les secteurs d’activité : la part de projets saisonniers est importante dans le Commerce (62,8%), les Services aux particuliers (60,7%), mais surtout l’Agriculture avec 84,8% et les Industries agroalimentaires avec 74,5% de projets saisonniers. En revanche, elle est faible dans la Construction (6,7%) et dans les Industries manufacturières (21,7%) et les Services aux entreprises (26,3%).
  11. 11. - 11 - BMO 2014 LES PROJETS DE RECRUTEMENT PERMANENTS Une part de projets non saisonniers qui tend à baisser depuis 2012 (47,1% en 2014) Les projets de recrutement non saisonniers sont également en recul de 10,4% en 2014, soit 535 projets de moins qu’en 2013. Entre 2012 et 2014, leur part s’est réduite de 49% à 47,1%. Les Services concentrent 65,8% des projets non saisonniers. 43,9% de ces projets se retrouvent dans les Services aux particuliers, et 21,9% dans les Services aux entreprises. En un an, les Services ont perdu 392 projets permanents, cependant les Services aux entreprises ont enregistré un gain de 154 contrats permanents alors que les Services aux particuliers sont en recul de 154 projets. CHIFFRE CLÉ 4 600 PROJETS DE RECRUTEMENT NON SAISONNIERS (contre 5 135 en 2013) TOP 14 des métiers non saisonniers (dont la part de projets saisonniers est inférieure à 52,9% et supérieure à 97 projets (soit 1% des 9765 totaux) Nb total de projets Nb de projets non saisonniers Part des emplois saisonniers (%) Poids (%) / Top 14 2014/2013 Aides-soignants (dont aides médico-psychologiques, auxiliaires de puériculture, assistants médicaux) 271 173 36,2% 13,3% 20,4% Employés de libre-service 253 143 43,4% 12,4% -21,4% Aides à domicile et aides ménagères (dont auxiliaires de vie, travailleurs familiaux) 233 190 18,5% 11,4% -40,7% Conducteurs et livreurs sur courte distance (dont livreurs de journaux, conducteurs de benne à ordures) 199 185 6,9% 9,8% 79,3% Secrétaires bureautiques et assimilés (dont secrétaires médicales, assistants commerciaux) 157 142 9,6% 7,7% 118,1% Agents de services hospitaliers 121 67 45,0% 5,9% 9,0% Employés de maison et personnels de ménage 114 90 20,7% 5,6% -44,4% Attachés commerciaux (dont techniciens commerciaux en entreprise) 106 106 0,0% 5,2% -6,2% Conducteurs de véhicules légers (dont conducteurs de taxi, ambulanciers) 101 89 12,2% 5,0% 405,0% Infirmiers (dont cadres infirmiers et puéricultrices) 101 73 27,4% 5,0% 83,6% Ouvriers non qualifiés du textile et du cuir (dont blanchisserie industrielle) 98 76 22,0% 4,8% 139,0% Artistes (en musique, danse, spectacles, dont professeurs d'art) 96 94 2,1% 4,7% 74,5% Ouvriers non qualifiés du gros ?uvre du bâtiment 96 73 24,1% 4,7% -15,8% Ouvriers non qualifiés métallerie, serrurerie, montage (dont réparateurs de véhicules) 92 86 6,3% 4,5% 119,0% Total des 200 métiers étudiés 9 765 4 600 52,9% 100% - 10,4% 0 10 28 35 37 39 50 56 65 65 68 84 89 97 104 104 126 295 333 422 422 636 684 756 Caoutchouc, plastique & minéraux non… Industrie chimique, pharmaceutique &… Travail du bois, papier et imprimerie Matériel de transport Commerce et réparation automobile Information et communication Métallurgie et produits métalliques Activités immobilières Agriculture Textile,habillement, cuir,chaussure Autres industries manufacturières Industrie agroalimentaire Commerce de gros Equipement électrique,électronique,… Industries extractives, énergie &… Transports et entreposage Activités financières et d'assurance Autres activités de services Administration publique, enseignement Construction Commerce de détail Hébergementet restauration Services scientifiques,techniques,… Santé humaine et action sociale Avec 11,9% des intentions non saisonnières en 2014, le Commerce perd 178 projets permanents. C’est également le cas dans l’Industrie (11,7% des projets permanents) : 540 projets de recrutement non saisonniers, soit 12 projets de moins qu’en 2013. La Construction connaît un rebond avec un gain de 14 intentions non saisonnières par rapport à 2013. Le secteur représente 9,2% des emplois permanents. L’Agriculture enregistre également une progression de 42 projets en un an et pèse 1,4% des intentions non saisonnières. NOMBRE D’INTENTIONS D’EMBAUCHE PAR SECTEUR ET SOUS SECTEUR D’ACTIVITÉS
  12. 12. - 12 - BMO 2014 L’enquête des besoins en main d’œuvre 2014, a été réalisée fin 2013, dans l’ensemble des 388 bassins d’emploi de France (définition Pôle emploi), à l’initiative de Pôle emploi en collaboration avec l’ensemble des directions régionales et le concours du Crédoc. Cette enquête permet à Pôle emploi de mieux appréhender les intentions d’embauche des établissements et ainsi adapter l’effort de financement pour les formations des métiers en tension. Elle mesure les projets de recrutement des employeurs pour l’année à venir qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Tous les types de recrutement sont pris en compte, y compris les postes à temps partiel et le personnel saisonnier. Le champ d’enquête de cette campagne 2014 est le même qu’en 2013, soit 2,3 millions d’établissements, dont 1,6 million a été interrogé cette année : 1/ les établissements relevant de l’Assurance chômage ;• 2/ les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une• déclaration d’embauche au cours des 12 derniers mois ; 3/ les établissements du secteur agricole ;• 4/ les établissements du secteur public relevant des• collectivités locales et territoriales (communes, régions…), des établissements publics administratifs (syndicats intercommunaux, hôpitaux, écoles…). L’enquête ne comprend donc pas les administrations de l’État (ministères, police, justice…) et les entreprises publiques (EDF, Banque de France…). 1,6 million établissements ont été interrogés. Plus de 400 000 ont répondu au questionnaire. Au total, les employeurs déclarent 1  700 541 projets de recrutements en 2014, soit une moyenne de 4 383 intentions d’embauche par bassin d’emploi. Les résultats ont été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des établissements. Sur notre territoire, le document présenté ici a été réalisée par la CCI Bayonne Pays Basque, en collaboration avec Pôle emploi Aquitaine, producteur des données à l’échelon du Pays Basque. Le bassin d’emploi du Pays Basque (selon la définition de Pôle emploi) s’étend sur deux départements et compte 141 communes. Il regroupe l’arrondissement de Bayonne ainsi que 8 communes du canton de Saint- Martin-de-Seignanx, 8 communes du canton de Saint-Vincent-de-Tyrosse et 3 communes du canton de Soustons. METHODOLOGIE Crédit photos : Fotolia, Bertrand Lapègue, CCI Bayonne Pays Basque CCI BAYONNE PAYS BASQUE 50-51 allées Marines 64 102 Bayonne Cedex 05 59 46 59 46 Contact : etudes@bayonne.cci.fr Retrouvez l’ensemble de nos publications sur : www.bayonne.cci.fr rubrique Informations Economiques Autres métiers : Conducteurs sur rails et d’engins de traction (y compris remontées mécaniques), Conducteurs d’engins agricoles ou forestiers, Conducteurs et livreurs sur courte distance, Conducteurs routiers et grands routiers, Conducteurs de transport en commun sur route, Conducteurs de véhicules légers (conducteurs de taxis, ambulanciers…), Responsables de magasinage, de tri, de manutention, Ouvriers qualif. manutention (caristes, préparateurs commandes, magasiniers…), Ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires, Pêcheurs salariés, aquaculteurs, saliculteurs, Marins salariés, matelots de la navigation fluviale, Cadres et maîtres d’équipage de la marine, Jardiniers salariés, paysagistes, Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles, Éleveurs salariés, Bûcherons, élagueurs, sylviculteurs salariés et agents forestiers, Maraîchers, horticulteurs salariés, Viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs, Techniciens et agents d’encadrement d’exploitations agricoles, Ingénieurs, cadres techniques de l’agriculture Autres techniciens et employés : Techniciens en électricité et en électronique, Dessinateurs en électricité et en électronique, Agents de maîtrise et assimilés en fabrication de matériel électrique, électronique, Techniciens en mécanique et travail des métaux, Dessinateurs en mécanique et travail des métaux, Agents de maîtrise et assimilés en fabrication mécanique, Techniciens des industries de process (interventions techniques), Agents de maîtrise et assimilés des industries de process (encadrement d’équipe), Techniciens et agents de maîtrise matériaux souples, bois et industries graphiques, Techniciens et agents de maîtrise de la maintenance et de l’environnement, Techniciens experts (inspecteurs de conformité...), Agents de maîtrise en entretien, Géomètres, Techniciens et chargés d’études du bâtiment et des travaux publics, Dessinateurs en bâtiment et en travaux publics, Chefs de chantier, conducteurs de travaux (non cadres) Rappel de définition des familles de métiers

×