La Côte d’Azur est la partie 
orientale du 
littoral méditerranéen français 
et inclut la côte monégasque.
Que voirdans la...
L'expression est due à l'écrivain dijonnais Stéphen Liégeard (1830-1925) et à son livre La Côte
d’Azur publié en 1887. Ce ...
Clic.
Clic.
Clic.
La promenade des Anglais - A Nice, le bord de mer est célèbre pour sa "Baie des Anges" et la fameuse "Promenade des 
Angla...
Port Lympia, le port de Nice assure les liaisons avec la Corse.
Construit en 1913 par l’architecte Niermans pour le promoteur Henri Negrescu, l’hôtel est racheté en 1957 par sa propriéta...
Un premier opéra est construit en 1776 par la famille Maccarani, démoli en 1826 pour entreprendre un plus grand chantier,
...
Sur la Promenade des Anglais, le palais de la Méditerranée est l’un des plus célèbres casinos de Nice. Sa façade a été cla...
Symbole de la Nice de la Belle-Epoque, la villa Masséna est édifiée entre 1898 et 1901 sur la Promenade des Anglais. Elle ...
Vestiges de la citadelle du XIIIe siècle qui entourait la ville, la tour Bellanda et les ruines alentours sont les seuls r...
A côté du musée Matisse, les vestiges antiques d’une cité romaine sont intégrés dans un vaste parc qui comprend aussi une
...
Le musée Matisse a été créé en 1963. Il est logé dans les murs d’une villa de type génois datant du XVIIe. La première
don...
Les travaux pour construire cette place débutent en 1836, avant le rattachement définitif de Nice à la France. C’est donc ...
La promenade du Paillon est un vaste parc urbain qui s’étend du théâtre de Nice jusqu’à la mer. Ce chemin vert est divisé
...
ce musée est un bijou couleur de neige brillant dans l’azur de la Méditerranée ". C’est ainsi que l’architecte japonais Ke...
Construite entre 1864 et 1868, après le rattachement de Nice à la France, la basilique Notre-Dame est célèbre pour ses
vit...
La vieille ville de Nice est restée préservée des évolutions modernes et procure une agréable balade dans les rues. C’est
...
Sur la place Rossetti, au cœur de la Vieille Ville, la cathédrale Sainte-Réparate est construite à partir de 1650 par Andr...
Célèbre pour ses marchés aux fleurs, le cours Saleya est un espace piéton bordé de restaurants, de boutiques et d’élégante...
Souvenir de l’appartenance italienne de Nice, la place porte le nom du chef du mouvement national de ce pays, né à Nice en...
Issus de la noblesse niçoise, les Lascaris-Vintimille bâtissent ce palais au milieu du XVIIe siècle. Au cœur du Vieux-Nice...
Financée par le tsar Nicolas II, l’église Saint-Nicolas est construite entre 1902 et 1913. Inspirée de la cathédrale Saint...
Le musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice, inauguré en 1990, a été construit par les architectes Yves Bayard
et...
- la bouillabaisse marseillaise
- la salade niçoise
- la tapenade
- la rouille
- le pan bagnat
- la pissaladière
- les nav...
Amicalement, Clo09. Merci.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La cote d'azur

569 vues

Publié le

LA COTE D'AZUR ! MA REGION

Publié dans : Art & Photos
1 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • SUPERBE REGION merci
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
569
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
1
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La cote d'azur

  1. 1. La Côte d’Azur est la partie  orientale du  littoral méditerranéen français  et inclut la côte monégasque. Que voirdans la capitale azuréenne. Au clic, bonne visite .
  2. 2. L'expression est due à l'écrivain dijonnais Stéphen Liégeard (1830-1925) et à son livre La Côte d’Azur publié en 1887. Ce Dijonnais, qui avait été avocat, sous-préfet puis député sous le Second  Empire, se consacrait à la littérature ; il disposait à Cannes d'une villa où il passait l'hiver. Ayant  la Méditerranée sous les yeux, il eut l'idée de créer le nom de « Côte d'Azur », peut-être en  pensant à son département d'origine, la Côte-d'Or. D’azur est un terme d'héraldique qui signifie  « de couleur bleue ». L'adjectif correspondant à Côte d'Azur  est azuréen et ses habitants sont  appelés les Azuréens. Clic
  3. 3. Clic.
  4. 4. Clic.
  5. 5. Clic.
  6. 6. La promenade des Anglais - A Nice, le bord de mer est célèbre pour sa "Baie des Anges" et la fameuse "Promenade des  Anglais". Dès le début du XIXe, la ville devient un lieu de villégiature très prisé par les Anglais. La construction de la  promenade est l’œuvre du révérend Lewis Way dans les années 1820.
  7. 7. Port Lympia, le port de Nice assure les liaisons avec la Corse.
  8. 8. Construit en 1913 par l’architecte Niermans pour le promoteur Henri Negrescu, l’hôtel est racheté en 1957 par sa propriétaire Jeanne Augier. La taille de l’ascenseur du Negresco était assez grande pour faire rentrer le fauteuil roulant de sa mère. De cette première motivation, naquit le palace-hôtel Negresco.
  9. 9. Un premier opéra est construit en 1776 par la famille Maccarani, démoli en 1826 pour entreprendre un plus grand chantier, à la mesure de l’afflux considérable de riches touristes, qui se rendaient alors à Nice. En 1881, le théâtre est détruit par un incendie. Les travaux de reconstruction s’achèvent en 1885 et l’édifice actuel n’a pratiquement pas été modifié depuis.
  10. 10. Sur la Promenade des Anglais, le palais de la Méditerranée est l’un des plus célèbres casinos de Nice. Sa façade a été classée " Monument historique " en 1989 et labellisée " Patrimoine du XXe siècle ".
  11. 11. Symbole de la Nice de la Belle-Epoque, la villa Masséna est édifiée entre 1898 et 1901 sur la Promenade des Anglais. Elle devient un musée en 1921. Elle présente des collections à valeur historique et artistique couvrant la période allant du rattachement de Nice à la France jusqu’à la fin de la Belle-Epoque. Le rez-de-chaussée est décoré de mobiliers et d’objets d’art du Premier Empire. La présence de Napoléon Ier se ressent également à l’étage supérieur où l’on peut voir le diadème de Joséphine et le masque mortuaire de l’empereur.
  12. 12. Vestiges de la citadelle du XIIIe siècle qui entourait la ville, la tour Bellanda et les ruines alentours sont les seuls restes de cette fortification, rasée en 1706 par Louis XIV lorsqu’il attaqua Nice. Mais de l’esplanade de la colline, le point de vue sur la ville et sa baie est sans pareil.
  13. 13. A côté du musée Matisse, les vestiges antiques d’une cité romaine sont intégrés dans un vaste parc qui comprend aussi une très grande oliveraie et le musée archéologique.
  14. 14. Le musée Matisse a été créé en 1963. Il est logé dans les murs d’une villa de type génois datant du XVIIe. La première donation fut faite par Matisse dès 1953. Le musée s’est ensuite enrichi de dons de la famille du peintre. On trouve dans la villa génoise des sculptures, peintures, dessins, gouaches…
  15. 15. Les travaux pour construire cette place débutent en 1836, avant le rattachement définitif de Nice à la France. C’est donc le gouvernement de Turin qui organise ce grand chantier. La " fontaine du soleil ", au centre de la place, ne date que de 1956. La place Masséna est le lieu phare du carnaval de Nice.
  16. 16. La promenade du Paillon est un vaste parc urbain qui s’étend du théâtre de Nice jusqu’à la mer. Ce chemin vert est divisé selon les cinq continents, avec pour chacun des échantillons de fleurs et d’arbres de ces derniers. A proximité de la place Masséna, on trouve aussi un miroir d’eau géant, grand lac équipé de jets d’eau.
  17. 17. ce musée est un bijou couleur de neige brillant dans l’azur de la Méditerranée ". C’est ainsi que l’architecte japonais Kenzo Tange imagine l’édifice que le Conseil Général des Alpes-Maritimes lui commande pour mettre à l’honneur les arts asiatiques à Nice. Le musée est bâti sur un lac, avec des murs de marbre blanc et des parois de verre. Kenzo Tange s’est inspiré pour l’architecture du monument des deux formes principales de la tradition japonaise : le carré, symbole de la terre, et le cercle, symbole du ciel.
  18. 18. Construite entre 1864 et 1868, après le rattachement de Nice à la France, la basilique Notre-Dame est célèbre pour ses vitraux et sa rosace représentant des scènes de l’Assomption.
  19. 19. La vieille ville de Nice est restée préservée des évolutions modernes et procure une agréable balade dans les rues. C’est l’occasion de découvrir des édifices préservés, de style essentiellement baroque, qui alterne avec des places à l’architecture plus moderne.
  20. 20. Sur la place Rossetti, au cœur de la Vieille Ville, la cathédrale Sainte-Réparate est construite à partir de 1650 par André Guiberto. Elle est de style baroque romain.
  21. 21. Célèbre pour ses marchés aux fleurs, le cours Saleya est un espace piéton bordé de restaurants, de boutiques et d’élégantes maisons. Son tracé définitif est établi au XVIIIe siècle. La chapelle de la Miséricorde, l’édifice à façade jaune visible sur la photo, est l’une des plus belles églises baroques de Nice.
  22. 22. Souvenir de l’appartenance italienne de Nice, la place porte le nom du chef du mouvement national de ce pays, né à Nice en 1807. Sa construction remonte à 1782, lorsque le roi de Sardaigne Victor Amédée III décide de relier Turin à Nice.
  23. 23. Issus de la noblesse niçoise, les Lascaris-Vintimille bâtissent ce palais au milieu du XVIIe siècle. Au cœur du Vieux-Nice, cet édifice a été classé Monument historique en 1946. De style baroque, il sert désormais de musée municipal et présente des mobiliers et peintures des XVIIe et XVIIIe siècles ainsi qu’une importante collection d’instruments de musique.
  24. 24. Financée par le tsar Nicolas II, l’église Saint-Nicolas est construite entre 1902 et 1913. Inspirée de la cathédrale Saint Basile le Bienheureux de Moscou, elle comporte cinq coupoles.
  25. 25. Le musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice, inauguré en 1990, a été construit par les architectes Yves Bayard et Henri Vidal. Parmi les artistes exposés dans les collections permanentes, on retrouve quelques grands noms de l’art contemporain : Niki de Saint-Phalle, Yves Klein, Andy Warhol… L’esplanade du musée offre une vue sur la ville et la sculpture moderne emblématique de Nice, la " Tête Carrée " de l’artiste Sacha Sosno.
  26. 26. - la bouillabaisse marseillaise - la salade niçoise - la tapenade - la rouille - le pan bagnat - la pissaladière - les navettes - le tian - les calissons - les mendiants - l'Estocaficada - la galette des rois provençale - l'Artichaut à la Barigoule - les Tomates provençales - le calisson d'Aix - la Bourride PISSALADIÈRE AUX OIGNONS ET AUX ANCHOIS LE GÂTEAU DES ROIS DE PROVENCE NOUGAT GLACÉ AUX CALISSONS D'AIX Spécialités les plus connues :
  27. 27. Amicalement, Clo09. Merci.

×