L’Assemblée nationale est avant tout un lieu de vie et de travail qui renouvelle,
au quotidien, l’expérience de la démocra...
La Galerie des Fêtes
Elle permet de rejoindre l’hôtel de
Lassay, siège de la présidence.
Cette grande salle a été aménagée...
la Galerie des tapisseries
Elle a été aménagée en 1860, quand le
Duc de Morny, demi-frère de
Napoléon III, présidait l’Ass...
La Rotonde Alechinsky
Dans cet espace, vous découvrez le travail
du peintre belge, Pierre Alechinsky,
réalisé en 1992.
Pou...
La grande Rotonde
Cette rotonde est un des lieux de passage les plus empruntés du Palais. De cet espace,
les journalistes ...
La salle des Pas Perdus
La salle des Pas Perdus
ou salon de la Paix. Cette pièce monumentale mesure20 mètres de long et 11 mètres
de large.C’est u...
La salle des Quatre Colonnes
La salle des Quatre Colonnes abrite les
monuments aux morts des deux grandes
guerres du XXe s...
Sur le monument dédié aux
victimes de la guerre de 1914-
1918, vous apercevez, sur la
partie supérieure, un coq
gaulois et...
Observez attentivement les trois médaillons.
Au centre se dresse la figure allégorique de la paix tenant une branche d’oli...
Observez plus en détail le bronze
représentant Minerve casquée.
Dans la mythologie romaine, elle
est la déesse de la justi...
Notre guide
Le Jardin des Quatre Colonnes et l’Hôtel de Lassay
D’ici, vous avez un remarquable point de vue sur le jardin dit « des Qu...
Vous allez entrer dans ce qu’on
appelle le « périmètre
sacré » : cet espace est strictement
réservé aux élus et aux person...
Du Palais Bourbon à l’Assemblée nationale
Avant de devenir un haut lieu de la République, le Palais Bourbon était à l’orig...
La cour d’Honneur
Malgré d’importants travaux réalisés dans les années 1980, la cour a gardé ses
proportions d’origine, du...
Au centre, se trouve une sphère
monumentale, réalisée en granit
noir. Il s’agit de « La sphère des
droits de l’homme » de ...
Le salon Pujol
Le Salon Pujol est l’un des trois
salons qui bordent l’Hémicycle. En
raison de sa situation par rapport à
l...
Le salon Casimir-Perier
Le salon Casimir-Perier est la salle que
traversent habituellement les ministres et les
membres de...
Le Bronze de Dalou
Remarquable bas-relief en bronze du sculpteur Aimé-Jules Dalou.
Fondu d’un seul jet, cette oeuvre est u...
La salle des conférences
Cette pièce s’appelle la salle
des conférences, même si
aujourd’hui aucune conférence
ne s’y tien...
Constituée dès 1796, ce n’est qu’en 1830 que la Bibliothèque est installée dans ces
lieux spécialement aménagés pour elle ...
Le salon des Mariannes
Le salon des Mariannes était autrefois
le vestibule du Palais Bourbon.
Au XIXe siècle, il a été ent...
Le Bureau de Poste
Un bureau de poste à l’Assemblée ! Cela peut vous paraître surprenant mais il faut
savoir que, chaque a...
En attente de l’arrivée du Président de
l’Assemblée Nationale qui doit ouvrir la
séance de 16h00 .
Presque toutes les photos sont perso
Les textes viennent du net
Musique : marche militaire
Novembre 2015
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Palais Bourbon
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Palais Bourbon

556 vues

Publié le

PALAIS BOURBON FRANCE

Publié dans : Art & Photos
2 commentaires
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
556
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
2
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Palais Bourbon

  1. 1. L’Assemblée nationale est avant tout un lieu de vie et de travail qui renouvelle, au quotidien, l’expérience de la démocratie. En visitant ce Palais de la République, vous allez mieux comprendre le rôle de cette institution et surtout de ses membres, les députés. Mais l’histoire de l’Assemblée est aussi liée à ce magnifique édifice qu’est le Palais Bourbon. Tout au long de votre parcours, vous allez traverser ses remarquables salons, l’Hémicycle, la Bibliothèque, et découvrir ses décors réalisés par des grands noms de l’art français.
  2. 2. La Galerie des Fêtes Elle permet de rejoindre l’hôtel de Lassay, siège de la présidence. Cette grande salle a été aménagée en 1845 dans un décor inspiré de la Renaissance. Avec cette alternance de grandes ouvertures cintrées et de pilastres, la composition de cet espace rappelle la célèbre Galerie des Glaces du château de Versailles. Observez le remarquable plafond en berceau et à caissons qui couronne l’ensemble. Les peintures allégoriques, qui ponctuent les côtés de la voûte, sont attribuées au peintre François-Joseph Heim. Elles développent les thèmes de l’industrie, du commerce, de l’agriculture, de la justice et des arts.
  3. 3. la Galerie des tapisseries Elle a été aménagée en 1860, quand le Duc de Morny, demi-frère de Napoléon III, présidait l’Assemblée. Elle abritait à l’origine sa collection de peintures. Dispersée en 1865, cette collection a été remplacée par un ensemble unique de neuf tapisseries tissées par les Manufactures des Gobelins et de Beauvais et datées des années 1785.
  4. 4. La Rotonde Alechinsky Dans cet espace, vous découvrez le travail du peintre belge, Pierre Alechinsky, réalisé en 1992. Pour concevoir ce décor, l’artiste s’est inspiré d’une citation extraite d’un poème de Jean Tardieu que vous pouvez lire au-dessus de la porte : « Les hommes cherchent la lumière dans un jardin fragile où frissonnent les couleurs>>
  5. 5. La grande Rotonde Cette rotonde est un des lieux de passage les plus empruntés du Palais. De cet espace, les journalistes peuvent accéder à la tribune de la presse et à leurs salles de travail,
  6. 6. La salle des Pas Perdus
  7. 7. La salle des Pas Perdus ou salon de la Paix. Cette pièce monumentale mesure20 mètres de long et 11 mètres de large.C’est un endroit symbolique et solennel. Avant chaque séance de l’après-midi, la salle est traverséepar le Président de l’Assemblée, entouré d’une double haie d’honneur de Gardes Républicainsl’accueillant au son des tambours. Venant de l’Hôtel de Lassay, le Président traverse la Galerie des Fêtes, la Rotonde et la salle des Pas Perdus pour se rendre directement dans la salle des Séances. Ce cérémonial dont l’origine remonte à la Révolution est encore en œuvre aujourd’hui. Même si la présence de la garde est symbolique, elle reste importante, car l’armée se doit de protéger République. La décoration de la Salle des Pas Perdus Les dimensions, les murs en stuc jaune de Sienne, les sculptures et le plafond peint, donnent une impression de solennité et de grandeur. Regardez le remarquable plafond peint qui couronne l’ensemble. Commandé en 1830 par Louis-Philippe, il a été réalisé par le peintre Horace Vernet, qui n’achèvera son travail que 17 ans plus tard.
  8. 8. La salle des Quatre Colonnes La salle des Quatre Colonnes abrite les monuments aux morts des deux grandes guerres du XXe siècle. Enfin, de part et d’autre de la porte faisant face au jardin, vous remarquez deux bustes sculptés. Il s’agit, à droite, du député chrétien social Albert de Mun, et à gauche de son collègue socialiste Jean Jaurès.. Leur présence à cet endroit marque l’importance accordée au pluralisme politique.
  9. 9. Sur le monument dédié aux victimes de la guerre de 1914- 1918, vous apercevez, sur la partie supérieure, un coq gaulois et, au centre, une main de justice associée au faisceau de licteurs, images caractéristiques de la symbolique républicaine.
  10. 10. Observez attentivement les trois médaillons. Au centre se dresse la figure allégorique de la paix tenant une branche d’olivier. De chaque côté, vous distinguez deux génies de la vapeur : l’un sur terre et l’autre sur mer. Il faut voir dans ces deux figures un symbole de modernité, de progrès technique apportant paix et prospérité.
  11. 11. Observez plus en détail le bronze représentant Minerve casquée. Dans la mythologie romaine, elle est la déesse de la justice et de la loi. Mais elle est aussi la protectrice des artisans et des métiers d’art qui faisaient la renommée de la France.
  12. 12. Notre guide
  13. 13. Le Jardin des Quatre Colonnes et l’Hôtel de Lassay D’ici, vous avez un remarquable point de vue sur le jardin dit « des Quatre Colonnes ». Les jours de séance, lorsque le temps le permet, journalistes et députés peuvent s’entretenir dans ce jardin. C’est le seul vestige des jardins à la française du Palais d’origine. Sur la droite vous apercevez l’Hôtel de Lassay. Aujourd’hui, il est le siège de la Présidence de l’Assemblée nationale. Ses salons permettent de recevoir des personnalités et des délégations et d’y organiser des manifestations officielles et des réunions. Le Président et les membres de son cabinet occupent des bureaux installés dans les étages. Cet édifice a été construit en 1722, en même temps que le Palais Bourbon. C’était le lieu de résidence du Marquis de Lassay, ami et confident de Louise-Françoise de Bourbon, fille de Louis XIV, et première propriétaire du Palais qui porte son nom.
  14. 14. Vous allez entrer dans ce qu’on appelle le « périmètre sacré » : cet espace est strictement réservé aux élus et aux personnels de l’Assemblée nationale. Aucun journaliste ne peut franchir cette limite, mais aujourd’hui cet espace vous est ouvert ! ( quel privilège ! ! ! )
  15. 15. Du Palais Bourbon à l’Assemblée nationale Avant de devenir un haut lieu de la République, le Palais Bourbon était à l’origine la résidence de Louise-Françoise de Bourbon, fille légitimée de Louis XIV et Mme de Montespan. Pour la construction de son Palais, elle avait choisi un quartier de Paris plutôt excentré, presque à la campagne à l’époque. Il possédait en effet deux qualités recherchées par la noblesse : de grands espaces arborés et une proximité avec les Tuileries, résidence royale. En 1722, deux bâtiments sont construits : le Palais Bourbon et l’hôtel de Lassay que vous avez aperçu précédemment. À la Révolution, les deux bâtiments sont confisqués en tant que bien d’émigrés et réquisitionnés par la toute jeune République. Affecté au Conseil des Cinq-Cents en 1795, le Palais Bourbon se voit doté d’un Hémicycle. Au moment de la Restauration, le Palais revient aux Princes de Condé, descendants de la Duchesse de Bourbon. Ceux-ci le louent puis le vendent à la Chambre des députés qui décide de le restaurer complètement. C’est dans les années 1830, à l’époque de la Monarchie de Juillet, que l’architecte Jules de Joly va donner à l’assemblée sa configuration actuelle .
  16. 16. La cour d’Honneur Malgré d’importants travaux réalisés dans les années 1980, la cour a gardé ses proportions d’origine, du temps de la Duchesse de Bourbon. Les bâtiments donnant sur cette cour abritent certains bureaux de groupes politiques et des salles de réunion. L’architecture de la cour date, quant à elle, du remaniement de Jules de Joly réalisé dans les années 1830. Dans un esprit néo-classique et pour représenter l’idéal de justice et d’équilibre qui prévaut dans le temple des lois, l’architecte a construit un porche à quatre colonnes corinthiennes et doté la cour d’une rampe en forme de fer à cheval qui permettait l’arrivée en carrosse du Roi Louis-Philippe. Aujourd’hui, ce ne sont plus les carrosses qui traversent la cour d’Honneur mais les voitures des ministres !
  17. 17. Au centre, se trouve une sphère monumentale, réalisée en granit noir. Il s’agit de « La sphère des droits de l’homme » de l’artiste américain Walter de Maria. Elle est posée sur un socle de marbre blanc entouré d’un Hémicycle où sont gravés les 17 articles de la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen et son Préambule.
  18. 18. Le salon Pujol Le Salon Pujol est l’un des trois salons qui bordent l’Hémicycle. En raison de sa situation par rapport à l’Hémicycle, le salon Pujol est par tradition le lieu de rencontre des députés « de droite », c’est-à-dire siégeant à droite du Président ! Cette salle doit son nom au peintre Abel de Pujol, élève de David, qui réalisa la décoration.
  19. 19. Le salon Casimir-Perier Le salon Casimir-Perier est la salle que traversent habituellement les ministres et les membres de leurs cabinets lorsqu’ils se rendent dans la salle des Séances. Ses colonnes cannelées aux chapiteaux corinthiens et son plafond à caissons, voûté en berceau, rappellent l’architecture des temples antiques. Aux extrémités de cette voûte, se trouvent deux bas-reliefs, figurant des allégories de la loi : côté cour, la Loi Vengeresse, et en face, la Loi Protectrice.
  20. 20. Le Bronze de Dalou Remarquable bas-relief en bronze du sculpteur Aimé-Jules Dalou. Fondu d’un seul jet, cette oeuvre est une véritable prouesse technique. L’ensemble pèse 3,7 tonnes et comporte 67 figures.
  21. 21. La salle des conférences Cette pièce s’appelle la salle des conférences, même si aujourd’hui aucune conférence ne s’y tient ! Dans cet espace, les députés peuvent s’installer afin de rédiger leur courrier ou lire des messages qui leur sont destinés.
  22. 22. Constituée dès 1796, ce n’est qu’en 1830 que la Bibliothèque est installée dans ces lieux spécialement aménagés pour elle par Jules de Joly. Elle est réservée aux députés, à leurs collaborateurs, aux fonctionnaires de l’Assemblée et sur autorisation, aux chercheurs. Au-delà de ses collections, le prestige de ce lieu vient en partie de ses plafonds entièrement peints par Eugène Delacroix entre 1838 et 1847. Il aura fallu pas moins de neuf ans, pour réaliser ces décors ! De nos jours, la Bibliothèque possède 700 000 volumes et de nombreux ouvrages rares. Hormis des manuscrits d’articles ou de discours signés de grands hommes comme Victor Hugo, Lamartine, Clemenceau ou Jaurès, elle conserve par exemple la Marseillaise écrite de la main de Rouget de Lisle, ou un projet de Constitution annoté par Robespierre.
  23. 23. Le salon des Mariannes Le salon des Mariannes était autrefois le vestibule du Palais Bourbon. Au XIXe siècle, il a été entièrement remanié par l’architecte Jules de Joly. Il a transformé cette pièce, auparavant ovale, en une vaste salle rectangulaire, dans un souci de symétrie par rapport à la salle des Quatre Colonnes.
  24. 24. Le Bureau de Poste Un bureau de poste à l’Assemblée ! Cela peut vous paraître surprenant mais il faut savoir que, chaque année, l’Assemblée reçoit près de 8 millions de lettres et en expédie pas moins de 11 millions !
  25. 25. En attente de l’arrivée du Président de l’Assemblée Nationale qui doit ouvrir la séance de 16h00 .
  26. 26. Presque toutes les photos sont perso Les textes viennent du net Musique : marche militaire Novembre 2015

×