Gestion du changement
Etude de cas : La compagnie des services pétroliers
André-DumontClémentine 98921000
deBeer Ludovic 0...
Management stratégique : « La CSP face au changement ».
Question 1 : quel est votre diagnostic de la situation de changeme...
Le tissu culturel actuel de la CSP est le suivant
2) Afin de mieux correspondre aux évolutions de son environnement, quel ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Loic sarton la csp partie de lolo et clementine (page de garde question 1 et 2)

1 524 vues

Publié le

loic sarton

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 524
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Loic sarton la csp partie de lolo et clementine (page de garde question 1 et 2)

  1. 1. Gestion du changement Etude de cas : La compagnie des services pétroliers André-DumontClémentine 98921000 deBeer Ludovic 08341000 François Audrey 53650800 SartonLoic 29731000 Tasté Ludivine 22820900 TovarMohedas Julien 94371000 Date : 28 Mars 2012 Code : LSMF2007 Professeur : Alain Vas Groupe : 12
  2. 2. Management stratégique : « La CSP face au changement ». Question 1 : quel est votre diagnostic de la situation de changement à la CSP ? Dessinez le tissu culturel actuel de la CSP. Tout d’abord, la Compagnie des Services Pétroliers est actuellement confrontée à de nombreuses difficultés. En effet, outre les pertes récurrentes que rencontrent certains départements et qui posent la question de la redéfinition du portefeuille d’activités, des problèmes apparaîssent aux niveaux des ressources humaines et de la culture. Ensuite, la culture de la société est fortement axée sur le pétrole, ce qui peut être un frein à une éventuelle diversification. De plus, le métier traditionnel de la CSP est en pleine mutation et la phase de traitement de l’informatique prend une importance croissante. C’est pourquoi de nouveaux investissements sont nécessaires et l’entreprise se doit d’engager des informaticiens hautement qualifiés et de développer constamment de nouvelles méthodes et de nouveaux logiciels. De plus, la gestion des ressources humaines est également problématique. La plupart des employés ont commencé leurs carrières au sein de la CSP et manquent donc de points de comparaison et de recul. En outre, les profils sont très peu diversifiés : on retrouve beaucoup d’ingénieurs mais trop peu de financiers. L’introduction en Bourse nécessite également davantage de personnels qualifiés en comptabilité, en trésorerie, en droit, etc. Ceux-ci sont moins attirés par l’entreprise car ils estiment les salaires trop bas et ne ressentent pas le même attachement ni la même fidélité que les ingénieurs. Ces derniers reçoivent par ailleurs moins d’offres sur le marché et se satisfont de la perspective d’une longue carrière chez CSP. Ce changement de mentalité influence la nouvelle génération et la société doit trouver un moyen de retenir ses nouvelles recrues lorsque ses employés fidèles partiront à la retraite. La structure administrative de la CSP est qualifiée de trop « légère ». Actuellement, cet aspect semble compensé par le lien particulier qui unit les employés à la société, mais comment cela se passera-t-il lorsque la nouvelle génération aura pris les devants ? Enfin, la société manque également de cadres supérieurs susceptibles de prendre la relève de l’équipe dirigeante et de développer la stratégie de cette multinationale. Enfin, les consultants préconisent une transformation radicale tandis que le directeur délégué est en faveur d’une évolution incrémentale. En effet, ce dernier appuie l’importance de la culture et des routines de l’entreprise, qui sont, selon lui, à la base de son avantage concurrentiel. La situation est donc complexe et les différentes parties en présence ont des avis divergents. Il nous semble que la culture est primordiale au sein de cette société et qu’un changement incrémental serait mieux perçu par les employés tant que la situation ne nécessite pas de changement radical imminent.
  3. 3. Le tissu culturel actuel de la CSP est le suivant 2) Afin de mieux correspondre aux évolutions de son environnement, quel devrait être le tissu culturel futur de la CSP ? Paradigme La culture et les routines de l’entreprise sont au cœur de sa réussite Mythes fierté d’être indépendante, la seule entreprise européenne par rapport aux deux géants américains Symboles neutralité des bâtiments,des bureaux; discrétion Structures de pouvoir repérage lors de l’expérience sur le terrain; autonomie Structures organisationnelles décentralisation; DG adjointes responsables des 4 grandes directions; filiales; structure administrative légère Systèmes de contrôle système basé sur la confiance Rites et routines esprit prospecteur; perpective de longue carrière Paradigme garder la culture au centre de la stratégie tout en s’adaptant aux changements de l’environnement Mythes Symboles Structures de pouvoir Structures organisationnelles profils plus diversifiés Systèmes de contrôle Rites et routines

×