INSTITUT
ASCLÉPIADE Edition 2016 - 2017
F. 10410 Saint – Parres – Aux - tertres
2
circuit marche nordique
Esplanade
Solarium
En application de l’article L.1112-2 du Code de la
santé publique, dans chaque établissement de
santé, un livret d'accueil...
Notre communication avec vous se nourrit de cette mise à jour
dictée par l’évolution des obligations réglementaires qui no...
Né à PRUSE en BITHYNIE antique, ASCLÉPIADE* est un médecin et philosophe grec qui a
quitté son pays natal pour s’établir à...
Aire des
moissons METRO
CC LECLERC
Rocade Nord
THENNELIÈRES
7
Esplanade
Entrée
Institut Asclépiade = assurer une transitio...
Le figuier
Visiteurs
Hôpitalde jour
Entrée
7
solarium
7
Allée des lavandes
Terminus
Asclépiade
Verger
Conférence Médicale d’Etablissement (CME depuis 20/01/2004) , CREX (Retour d’expérience), COPIL, CARE
Obligatoire
Commissi...
Traitement (liste CDU affichée)
-Médiateur médecin : problème médical
-Médiateur non médecin : autre question
-Les 2 média...
Les soins en aval des services MCO (Médecine-Chirurgie-Obstétrique ou soins de courte durée) sont nommés Soins de
Suite et...
L’examen de cette carte de France métropolitaine
invite à la lecture suivante : dans la moitié Nord, les
écarts entre les ...
1. Circuit externe de 1000 m de longueur / 2,5 hectares
2. Plateau technique > 2000 m²
-Large gamme de physiothérapie et d...
13
Accès pour non marchants
Amphores à vin
Grand bassin de rééducation et de nage : 120 m²
Jets sous-marins
Barres parallèles: circuit 4x6 m
Tapisroulant
adaptécardio
Appareil modulaire de verticalisation
Les espaliers du grand gy...
Grande palestre n°1
Travail de l’équilibre en groupe Travail individuel de la proprioception
15
L’hospitalisation est organisée par une commission qui étudie un formulaire rempli par un
correspondant (hôpital, clinique...
17
 Vous aurez à fournir dans tous les cas :
-une pièce d’identité (CNI, passeport…)
-la convocation du secrétariat médic...
 Tarif « tout compris » est fixé par la tutelle. La somme à régler est égale au prix de la journée multiplié par le nombr...
Chambre particulière : Cf. mutuelle
Les souhaits doivent être précisés dans la demande de
préadmission. Cette chambre est ...
Objets et biens de valeur (loi du 06/07/1992)
• Vous êtes invité à déposer au bureau des entrées, votre argent et
objets d...
édecine de santé dans la collectivité, la MPR est ancrée dans les humanités gréco-latines que l’établissement hérite via A...
- Préalablement aux soins, vous bénéficiez d’un bilan initial complet
- Des examens seront faits sur place : INR au doigt,...
23
Programme Amélioration
Continue par le Travail en Equipe
PACTE - Transdisciplinarité
KINÉ
IDE
ERGOAPAS
Patient
Coordonn...
Horaires des soins de rééducation et hôpital de jour
Le plateau technique est ouvert, sauf le week-end, de 9h30 à 11h30-11...
Grand spa Solarium et piscine
25
-Il n’est pas obligatoire, mais il est
recommandé de désigner, lors de votre
séjour, une ...
26
33
Rééducation gestuelle guidée en ergothérapie
27
Physiothérapie – actes analytiques – rééducation à la marche
28
Boue volcanique
Réadapt’Service (Service Social et ergothérapie) conduit les projets de sortie et les mesures de
protection en partenariat...
Enveloppement chauds
31
Salle des fauteuils massants
Système zéro gravité
Rééducation neurologique : remise en charge sur ...
Sallede réadaptationà l’effort sous surveillance cardio-vasculaire
VO² max
31
1. Toute personne est libre de choisir l’établissement de santé qui la prendra en charge, dans la limite des
possibilités ...
Bilan médicamenteux optimisé et conciliation médicamenteuse
-Dans le cas où vous disposez de médicaments personnels prescr...
1. Conservez les médicaments dans leur boite avec leur notice en un
seul endroit, hors de portée des enfants, à l'abri de ...
Traitement du sujet âgé vulnérable SAV
quoi observer ? que faire ?
1. Liste des médicaments Actualisation par le prescript...
Restauration « carte santé »
- Petit-déjeuner en chambre à partir de 7h30
- Déjeuner en chambre à partir de 12h
- Diner en...
-30 min d’activité cardio-respiratoire modérée au moins 5 jours/7 ou 15 minutes/j d’intensité élevée ou la combinaison des...
Désordres et incivilités
-Lorsqu’un patient cause des désordres persistants, la direction prend les mesures appropriées qu...
Visiteurs
- Les visiteurs ne doivent pas troubler votre repos ni
gêner le service. A défaut, une expulsion pourra être
déc...
Après hospitalisation complète
-Elle décidée par le médecin qui vous informera directement et vous remettra un document éc...
Dossier de sortie et continuité des soins
Il comprend un courrier (une copie pour vous) des prescriptions pour la continui...
Q1. En quoi, l’Institut Asclépiade, centre
MPR, est-il différent d'un service de soins
aigus, comme l’hôpital ou la cliniq...
Facteurs de chutes du
sujet âgé plus de 65
ans vulnérable
Alcool
Mal
nutrition
Diabète
non
équilibré
Hypo
tension
artériel...
Faites votre bilan médicamenteux en cochant vos réponses et parlez-en
au médecin de l’Institut Asclépiade ou à votre médec...
1. A l’institut Asclépiade, il n’est pas nécessaire de se laver les mains avant les repas
2. Il faut se laver les mains ap...
LABORATOIRE DE CONTRÔLE DES EAUX
Boulangerie Ganne 7 r Chêne
10430 ROSIERES
appareillage
10120
St-André-Les-Vergers
46
&
-Fermer les volets et rideaux la nuit pour mieux conserver la chaleur en hiver
-Installer le bureau ou coin de lecture p...
La COP21, qui s'est tenue en décembre à Paris, s'est pour objectif de maintenir le réchauffement
climatique à moins
26/12/...
49
Photo de la France prise par des membres de l'équipage de la station spatiale internationale (ISS) le 28/03/2012
: 100007285 Siret : 421 395 526 00021
Vue hall d’accueil
Laconceptionetletiragedecetouvragesontautoadministres.Toutereprod...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

livret Accueil juin 2015

8 169 vues

Publié le

Livret d’accueil Institut Asclepiade 2015

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 169
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 427
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

livret Accueil juin 2015

  1. 1. INSTITUT ASCLÉPIADE Edition 2016 - 2017 F. 10410 Saint – Parres – Aux - tertres
  2. 2. 2 circuit marche nordique Esplanade Solarium
  3. 3. En application de l’article L.1112-2 du Code de la santé publique, dans chaque établissement de santé, un livret d'accueil est remis aux personnes prises en charge par l'établissement ou, le cas échéant, aux proches de la personne hospitalisée. Le livret a pour objet de présenter l'établissement de santé et de fournir des informations utiles aux personnes hospitalisées sur leurs prises en charge. Des informations spécifiques liées aux activités de l'établissement, aux modes de prise en charge ou à la typologie des patients sont données en complément, en tant que de besoin. Le livret fait l'objet d'une mise à jour régulière. Allée des cyprès Institut Asclépiade vu du tertre Mot de bienvenue 4 Admission- Formalités- frais-options- hôpital de jour 16 Asclépiade, médecin grec 5 Valeurs – identitovigilance – confidentialité 20 Accès et plan masse 6 MPR : affirmer ses différences 21 Instances de qualité et de sécurité 8 Prise en charge-parcours MPR – Médicaments – Chartes 22 Mission & service rendu – activité & chiffres clés 10 Séjours et vie quotidienne 36 Soins de suite et de réadaptation dans les régions 11 Sortie & Quizz 40 Installations techniques 12 Partenaires Asclépiade – Ecogestes 46-47 Esplanade 3
  4. 4. Notre communication avec vous se nourrit de cette mise à jour dictée par l’évolution des obligations réglementaires qui nous sert de levier de performances. Elle est sur www.institut-asclepiade.fr Nos équipes et nos nombreux partenaires vous accueillent et vous prêtent assistance. Nous espérons vous redonner une meilleure santé et une grande liberté fonctionnelle. Nous poursuivons chez vous trois objectifs : votre retour à domicile, votre réadaptation dans vos habitudes de vie et votre participation sociale. Nous disposons d’une culture d’entreprise (nos valeurs) tournée vers le succès et d’une stratégie de développement ciblant une rééducation pertinente et simplifiée des techniques désuètes ou inutiles. « Le sportif intelligent évite l’effort inutile ! ». Nous sommes conscients des difficultés et des incertitudes. Nous devons appréhender, outre la rééducation, la fréquence chez un sujet désormais plus âgé et vulnérable de comorbidités actives. Nous sommes affectés par la durable pénurie des compétences en région. Elle est un handicap pour l’entreprise que nous menons. Mais nous arrivons à optimiser aujourd’hui nos besoins. Nous optons pour une transdisciplinarité professionnelle adaptée à la diversité en MPR. Cette organisation certes apprenante imprime une dynamique d’appropriation et un sentiment d’appartenance. Nous développons parallèlement des actions éducatives sur des sujets de santé publique particulièrement prisés par nos patients. Nous sommes engagés dans une ambitieuse rénovation de notre accueil hôtelier : une gageure à soutenir pour assurer l’avenir ! Dr Tahar ALLAS, directeur et Dr Éric HERSAN, président de la CME - Nov.2016 Stratégie de Développement & d’innovation Pertinence des soins Satisfaction des patients Maîtrise budgétaire Capital Humain Hippocrate à gauche montrant le dieu Asclépios dont il est descendant Asclépios au centre, dieu de la guérison Quidam à droite saluant la divinité 4
  5. 5. Né à PRUSE en BITHYNIE antique, ASCLÉPIADE* est un médecin et philosophe grec qui a quitté son pays natal pour s’établir à Rome en 91 avant J.C. et briller à l’époque de MARC ANTOINE, de l’orateur CRASSUS et du grand POMPEE. Il instruit le célèbre poète LUCRÈCE*, auteur du fameux livre de rerum natura ou de la Nature des choses. Comme ASCLEPIADE, LUCRÈCE s’inscrit dans la tradition du maitre grec EPICURE, connu pour sa philosophie sur la quête du bonheur par la tranquillité de l’âme, l’ataraxie (ἀταραξία). ASCLÉPIADE séduit grâce à une règle latine enseignée jusqu’au milieu du XXe siècle, que l’établissement s’efforce d’adopter dans ses approches thérapeutiques. Il faut soigner sûrement, promptement et avec agrément ou tuto, celeriter, jucunde. ASCLÉPIADE relance l’école méthodiste d’ALEXANDRIE et s’oppose aux Asclépiades, descendants d’ASCLÉPIOS, dieu de la guérison, dont le puissant HIPPOCRATE, père du serment des médecins (lire bas-relief p.4). ASCLÉPIADE raille la passivité de cet illustre médecin devant la maladie en qualifiant son attitude de « méditation ou étude de la mort ». ASCLÉPIADE préconise de se rendre maître du temps et ne pas attendre, sans rien faire, qu’une maladie se termine d’elle-même. Il rejette toute fatalité et tout dogmatisme en médecine. Il promet d’agir par des soins naturels et d’emmagasiner le savoir par la pratique et non par une observation des maladies ou la vaine formulation de leurs pronostics. Dans un livre, « des secours ou des remèdes communs », ASCLÉPIADE se défend d’utiliser des méthodes désagréables : vomitifs, purgatifs, saignée, transpiration forcée sous des couvertures « à rôtir » devant le feu ou par exposition directe au soleil … ASCLEPIADE choisit de flatter la mollesse d’une clientèle de romains riches, gros mangeurs et gros buveurs en leur prescrivant à profusion des moyens simples et accommodants. L’Histoire dira de lui qu’Il préfère plutôt caresser une monture que de la châtier lorsqu’elle devient récalcitrante. Novateur et réputé au sein de la société mondaine, ASCLÉPIADE prône une hygiène de vie basée sur la diète, les boissons fraîches, les bains, l’abstinence du vin, les frictions, la promenade, la déclamation, la distraction, le chant et la musique. Bien avisé contre la douleur, ASCLÉPIADE va jusqu’à proposer des lits suspendus pour émousser la souffrance des patients. Pratiquée avec art, cette panoplie de soins cadre bien avec l’esprit en MPR. Gagné par un âge avancé, Asclépiade s’éteint en chutant dans un escalier. Histoire de la Médecine par D.LE CLERC, p 393 Ed. Isaac Van Der Kloot (1 vol. 820 p). La Haye MDCCXXIX Original provenant de la Bibliothèque cantonale – Univ. de Lausanne (CH) Asclépiade 124-65 av. J.C. * Le médaillon en couverture (hall d’accueil) est un échange entre ASCLÉPIADE à gauche, assis, écoutant imperturbablement son élève LUCRÈCE à droite, debout, gesticulant passionnément, un livre à la main. 5 Si la Médecine est venue immédiatement de Dieu, comment on a pu trouver les premiers remèdes?
  6. 6. Aire des moissons METRO CC LECLERC Rocade Nord THENNELIÈRES 7 Esplanade Entrée Institut Asclépiade = assurer une transition entre l’hôpital - clinique et le chez-soi 6 Terminus bus n°7 Tête de station : Halle
  7. 7. Le figuier Visiteurs Hôpitalde jour Entrée 7 solarium 7 Allée des lavandes Terminus Asclépiade Verger
  8. 8. Conférence Médicale d’Etablissement (CME depuis 20/01/2004) , CREX (Retour d’expérience), COPIL, CARE Obligatoire Commission Des Usagers (CDU depuis 21/10/ 2016 ) : ex CRU et Groupe Asclépiade pour l’Accueil des Patients le 17/12/2003 Equipe Opérationnelle d’Hygiène (EOH ex CLIN depuis 26/11/2002) Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD depuis 13/12/2005) Comité de Liaison Alimentation – Nutrition (CLAN depuis 06/02/2003) Facultatif Commission Asclépiade pour le Développement Durable et le Respect de l’Environnement (CADRE depuis 02/02/2010) - Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE : articles L. 1321-3 et 4 du code du travail) Option Comité de pilotage des projets et certifications (COPIL depuis 2010) Cellule Asclépiade de Réflexion sur l’Ethique (CARE depuis le 07/08/2013 et révision le 8/11/2016) 8
  9. 9. Traitement (liste CDU affichée) -Médiateur médecin : problème médical -Médiateur non médecin : autre question -Les 2 médiateurs : motif à plusieurs aspects -Le médiateur voit le plaignant sous 8 jours : .S’il est hospitalisé : audition avant sortie .Les proches sont auditionnés si besoin .Compte-rendu communiqué (CDU et plaignant) .La saisine peut être classée (avis motivé) .Le directeur répond à l'usager sous 8 jours .La CDU cherche une solution et informe sur les voies de recours (CCI, ONIAM*) -Deux représentants des usagers désignés par l’Etat • Rôle renforcé en 2016 • Regroupement dans le CISS** Recours en CCI (4 CCI-France) Bagnolet Nancy Bordeaux Lyon Alsace Lorraine Champagne-Ardenne Franche-Comté Guadeloupe Martinique 3 rue de Turquie BP 40340 54006 NANCY Cedex Tél : 0 8 10.60 01 60 Fax : 03.83.57.46.09 *Office National d‘Indemnisation des Accidents Médicaux, des affections iatrogènes et des infections liées aux soins 36 Av. Général de Gaulle, 93170 Bagnolet Cedex, Tél : 0 810 600 160 Fax : 01 49 93 89 46 Mail : secretariat@oniam.fr En 2015, le délai de traitement moyen est de 10 mois et le taux d’avis positifs est de 36,6% / 4319 dossiers instruits **Collectif Interassociatif Sur la Santé depuis 1996 • 40 associations de patients • Un CISS / région www.leciss.org/ciss-regionaux • 7 boulevard Kennedy - 51000 Châlons-en-Champagne Téléphone : 03 26 68 50 04 Contact : lecissca@yahoo. fr 9
  10. 10. Les soins en aval des services MCO (Médecine-Chirurgie-Obstétrique ou soins de courte durée) sont nommés Soins de Suite et de Réadaptation (SSR). Ces derniers sont subdivisés en tronc commun et neuf filières spécialisées. Nous sommes autorisés aujourd’hui dans trois de ces filières : appareil locomoteur, système nerveux et brûlés. La mission de l’Institut Asclépiade (SSR-MPR) est conforme aux décrets n°2008-376 et 2008-377. Elle est de poursuivre les soins commencés en court séjour, mettre en place les soins spécifiques de MPR et organiser tous les avals de prise en charge. En 2014-2016, l’occupation des lits excède 90% pour une Durée Moyenne de Séjour de 34 jours ou DMS (France = 35 jours). Ce chiffre est en légère hausse et contraste avec un score élevé de nos activités MPR (données ATIH). Des explications sont retenues : admissions plus précoces en SSR fondu en para-court séjour pour absorber les flux MCO où les DMS sont réduites (5,6 jours), comorbidités actives prégnantes, engorgement des lits par les longues décharges orthopédiques, lenteurs administratives pour intégrer un Soins de Longue Durée ou un EHPAD lorsque le maintien à domicile est impossible ou refusé par les familles, précarité sociale… Nous atteignons la cible des 80% visant les 5 Indicateurs nationaux généralisés de Performance pour l’Amélioration de la Qualité et Sécurité des Soins (campagnes IPAQSS) : tenue dossier patient, nutrition, douleurs, escarre, délai d’envoi du courrier de sortie. La Commission Des Usagers promeut la bientraitance et gère les questionnaires de sortie. La satisfaction des patients dépasse 80% sur 50% de retour. Les évènements indésirables sont abordés par le CREX (Comité ad hoc de Retour d’EXpérience). Les réclamations en 2013-2015 sont inférieures à la moyenne régionale. Depuis l’ouverture (février 2002) à novembre 2016, l’établissement n’a fait l’objet que de 2 plaintes rejetées par la CCI. Nos enquêtes (2015 et 2016) sur la qualité de vie au travail montrent un score de 8,5% de salariés non satisfaits. L’analyse des besoins selon le modèle Maslow appliquée à l’entreprise révèle un fort sentiment de sécurité et d’appartenance. Notre taux d’absentéisme (période 2012-2015) est de 1,9%. Le taux national moyen pour la même période (baromètres ALMA CG) est de 4,4%. Nous participons à la prévention sanitaire et à des actions éducatives depuis 2013, thématiques définies par le programme d’amélioration des parcours de santé relatifs aux personnes âgées en risque de perte d’autonomie (HAS - avril 2014). L’établissement forme des stagiaires et encourage les compétences par l’encadrement et la formation continue. Les indicateurs nous concernant sur la Lutte contre les Infections Nosocomiales (liées aux soins) sont classés A en 2015. La vigilance sur les prélèvements obligatoires effectués par les laboratoires agréés est assurée : conformité des résultats. A ce jour, aucune erreur en identitovigilance n’a été déplorée par nos services. La Haute Autorité de Santé a prononcé trois certifications itératives (2006, 2010, 2014). La 4ème est en préparation. Les avis des commissions de sécurité dont la dernière en 2015 sont constamment favorables. L’établissement est aligné sur les axes du Plan National pour la Sécurité des Patients 2013-2017. Notre contrat CPOM avec l’Etat est respecté. 10
  11. 11. L’examen de cette carte de France métropolitaine invite à la lecture suivante : dans la moitié Nord, les écarts entre les régions les moins dotées (en jaune) dont la Champagne-Ardenne par exemple et les régions les mieux dotées (en rouge) dont le Nord-Pas- De-Calais par exemple, sont dans un rapport de 8 à 11. Ainsi 1 journée SSR facturée en Champagne- Ardenne équivaut-elle entre 8 à 11 journées facturées dans le Nord-Pas-De-Calais. Ramené à la démographie (INSEE 2014), le rapport du Nord-Pas-De-Calais à la Champagne-Ardenne (nouveau Grand Est) est de 3. Une disparité reste historiquement objectivée dans les régions françaises. Source : Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (ATIH) Base complète SSR - Année 2016 (mise à jour hebdomadaire) * Nord-Pas-De-Calais **Champagne-Ardenne * 11
  12. 12. 1. Circuit externe de 1000 m de longueur / 2,5 hectares 2. Plateau technique > 2000 m² -Large gamme de physiothérapie et divers matériels de rééducation -Couloirs intérieurs de réadaptation à couvert (plain pied) -Balnéothérapie (piscine médicale, hydrothérapie et bien-être intégrés) Circuitde réadaptation Hammam tradition Parc de fauteuilsmassants SPA salus per aquam 12 Système zéro gravité Salle fauteuilsmassants
  13. 13. 13 Accès pour non marchants Amphores à vin Grand bassin de rééducation et de nage : 120 m² Jets sous-marins
  14. 14. Barres parallèles: circuit 4x6 m Tapisroulant adaptécardio Appareil modulaire de verticalisation Les espaliers du grand gymnase 14
  15. 15. Grande palestre n°1 Travail de l’équilibre en groupe Travail individuel de la proprioception 15
  16. 16. L’hospitalisation est organisée par une commission qui étudie un formulaire rempli par un correspondant (hôpital, clinique, médecin traitant) et faxé au 0325708182. Si ce correspondant ne dispose pas du formulaire, il peut téléphoner au 0325708181, écrire à l’Institut Asclépiade ou lui adresser un mail à asclepiade3@wanadoo.fr Des consultations externes sont programmées par nos médecins et peuvent donner lieu à des admissions ordonnées directement par eux. S’adresser au bureau des entrées (0325708181). Trois formules sont offertes : Hospitalisation Complète, Hospitalisation De Jour ( déjeuner + repos 12h30-14h) et Traitement et Cures Ambulatoires en demi journée (3-4 activités/séance). Un moyen personnalisé et sécurisé est Via Trajectoire. Il s’agit d’un outil internet gratuit mis à disposition des médecins pour orienter leurs patients en SSR. La demande est effectuée par des prescripteurs qui décrivent les besoins du candidat sur une fiche destinée aux receveurs identifiés à partir d’une base de données multicritères dans un annuaire d’établissements. Ce dispositif est prévu pour une extension en aval du SSR. Un prochain moyen est le Répertoire Opérationnel des Ressources (ROR). En interface avec Via Trajectoire, le ROR est en cours de finalisation pour 2017 afin de fournir aux professionnels une offre de soins exhaustive et plus visible sur les ressources de la région et les aptitudes des établissements de santé concernés. 16
  17. 17. 17  Vous aurez à fournir dans tous les cas : -une pièce d’identité (CNI, passeport…) -la convocation du secrétariat médical -un chèque de caution (Hosp. complète) -la carte vitale si vous êtes assuré social  Si vous êtes accidenté du travail : -Pour la CPAM (volet n°2 de la déclaration employeur) -Pour la MSA (précisez si vous avez une assurance privée).  Si vous avez une mutuelle : la carte à jour  Si vous avez la CMU-CMUC (Couverture Maladie Universelle et/ou de sa Complémentaire) : carte vitale ou attestations  Si vous avez l’Aide Médicale d’Etat : la prise en charge suffit  Si vous êtes à l’article L. 115 : carnet de soins  Si vous êtes pris en charge à 100% : notification (ex : volet 3)  Si vous êtes majeur protégé : présence obligatoire à l’entrée et à la sortie de votre représentant légal (pièce d’identité)  Si vous êtes ressortissant européen : la carte d’assurance maladie ou le formulaire normalisé par la sécurité sociale. Exèdres en hall d’accueil 17
  18. 18.  Tarif « tout compris » est fixé par la tutelle. La somme à régler est égale au prix de la journée multiplié par le nombre de jours passés en hospitalisation complète, sortie non comptée. C’est le même calcul pour l’hôpital de jour, sortie comptée  Le forfait journalier est contribution aux frais hôteliers. Son tarif est fixé par l’Etat et non remboursé par la sécurité sociale. Il s’applique dès le 2ème jour. Le montant est multiplié par le nombre de journées y compris le jour de sortie. Il vous sera facturé si votre mutuelle n’a pas prévu son remboursement.  Vous êtes assuré social : les frais de séjour sont remboursés à 80%. Le reste vous sera facturé, sauf si vous êtes pris en charge à 100%. Des exonérations sont prévues à la suite d’actes supérieurs à K50, ou d’une ALD30. La prestation est prise en charge à 100% en cas d’invalidité, d’accident de travail, de maladie professionnelle…  En cas de non ouverture de droits : vous devez vous acquitter d’un dépôt de garantie de trente jours (30) d’hospitalisation majoré du forfait hospitalier. La somme avancée est requise à chaque prolongation de séjour, soit 8 jours avant échéance. Les tarifs des forfaits de soins et des prestations hôtelières sont révisés tous les ans et affichés 18 Bronze : représentation antique d’un lieu de soin Bureau des entrées Chambre individuelle standard
  19. 19. Chambre particulière : Cf. mutuelle Les souhaits doivent être précisés dans la demande de préadmission. Cette chambre est une option payante qui nécessite un engagement écrit. Les chambres sont climatisées et spacieuses > 24 m². Elles sont tout confort : TV grand écran, téléphone, possibilité WIFI, coffre-fort à code, appel-malade interactif, terminal oxygène et vide pour aspiration, salle d’eau, porte fenêtre donnant sur pelouse… Autres services : bureau des entrées Téléphone (appelez entre 7h30 et 22h) : Vous pouvez utiliser votre portable ou le téléphone de la chambre qui est taxé. Télévision : Votre chambre dispose d’un téléviseur captant les chaines de la TNT (tarifs affichés). Le restaurant est équipé d’un téléviseur gratuit pour les grandes émissions. Coiffeuse, pédicure (prestations externes) Autres services : Votre courrier est distribué par le personnel. Le courrier à partir est à remettre avant 15h à glisser dans la boite aux lettres en hall d’accueil. Des journaux et revues sont disponibles en hall d’accueil. Pour les abonnements de journaux , s’adresser à l’accueil. Des distributeurs de boissons sont en service dans le secteur hôpital de jour (gestion extérieure). Charte de fonctionnement -Ouverture du lundi à vendredi : 9h30–11h45 14h-17h30 -Personnel : Médecin MPR, Ergothérapeutes, Infirmiers APA (Activités Physiques Adaptées), kinésithérapeutes… -Moyens : idem offre Hospitalisation complète -Soins infirmiers et MPR sur le plateau technique -Salle de repos : identifiée -Infirmerie spécifique à l’hôpital de jour -Qualité et sécurité des soins dont la gestion de l’urgence -Indicateurs de suivi : intégration hospitalisation complète -Etablissement à disposition hors des soins : Cf. affichage 19
  20. 20. Objets et biens de valeur (loi du 06/07/1992) • Vous êtes invité à déposer au bureau des entrées, votre argent et objets de valeur contre un reçu de consigne. • Votre chambre est équipée d’un coffre à code dont l’utilisation vous est communiquée par le service infirmier. • En hôpital de jour, vous disposez d’un casier. • Mais, dans tous les cas, il vous est conseillé de laisser chez vous les objets de valeur et les grosses sommes d’argent. Munissez-vous du strict minimum. • Si vous gardez ces objets avec vous, l’établissement ne pourra être tenu pour responsable de leur vol, perte ou dégradation dont vous seriez la victime ; même si ces objets étaient rangés dans le coffre de la chambre ou dans le casier hôpital de jour. Divulgation de votre présence-confidentialité • Vous pouvez demander qu’aucune indication ne soit donnée sur votre présence et votre état de santé, pas même à vos proches. En l’absence d’opposition exprimée de votre part, les informations médicales ne peuvent être données que par les médecins. Les renseignements courants sont fournis par le service infirmier. • Aucune information n’est donnée par téléphone. -Lors de votre séjour, la vérification répétée de votre identification (nom, prénom, date et lieu de naissance) nous permet de garantir la sécurité de vos soins. Un patient bien identifié est bien soigné. -Pour éviter les erreurs sur votre identification et en vertu de la circulaire 2006/90, nous avons élaboré une « Charte Asclépiade d’identitovigilance » Si vous portez des lunettes, lentilles, prothèses dentaires ou auditives…songez à bien les entretenir et à les ranger afin d’éviter tout risque de perte. Ces objets sont sous votre entière responsabilité. N’oubliez pas de signaler le port de ces prothèses au service infirmier. 20
  21. 21. édecine de santé dans la collectivité, la MPR est ancrée dans les humanités gréco-latines que l’établissement hérite via Asclépiade de Bithynie et sa devise (lire p. 5). Plus proche de nous, H. A RUSK (1901-1989, USA) met en exergue une foi : « croire en la réadaptation, c’est croire en l’humanité » . A. GROSSIORD (1909-1997, FRANCE) exprime clairement : « dans les complexes pathologiques que nous apportent nos malades, nous cherchons à isoler le fonctionnel de l’organique: aucune lésion organique n’existe sans quelque surcharge fonctionnelle sur laquelle il est possible d’agir et qui est plus fréquemment plus importante dans ses conséquences que la lésion première » . Le fonctionnement de l’homme est donc visé. L’Organisation Mondiale de la Santé adopte la Classification Internationale du Fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF, 2001). Née de cette segmentation, la MPR se différencie sans conteste des spécialités d’organe par une pensée fonctionnelle et un décalage dans la même profession. rofession médicale de la mesure, la MPR est caractérisée par une logique qui se fonde sur les conséquences fonctionnelles des maladies. Le support naturel sont les actes de la vie courante (soins personnels, mobilité, transferts, locomotion, communication, mémoire et résolution des problèmes). Cette mesure porte le nom de Mesure de l’Indépendance Fonctionnelle ou MIF donné par C. V. GRANGER-USA, 1987 (lire p 23). Que survienne un déficit fonctionnel, il sera alors défini par une incapacité, matière à une prise en charge dont le but précis est la restitution de ce qui est perdu. Mais le phénomène de l’incapacité est sous tendu par la notion de handicap. En 1998, P. FOUGEYROLLAS-QUÉBEC a conceptualisé le processus de production du handicap ou PPH. Nous partageons sa vision consistant à ne pas perdre de vue l’écologie du patient et les habitudes de sa vie. Depuis 2002, nous les instruisons systématiquement lors des admissions. Disposant de cette culture et de son vocabulaire technique, nos équipes remontent aux sources des incapacités (visites à domicile programmées à dessein, diverses mises en situation…) et cibler les obstacles à combattre et les facteurs facilitateurs à promouvoir. Elle complètent leur prise en charge par un éclairage sur les incidences psychologiques que pourrait montrer une étude sur la qualité de vie. Un outil maison, la QV5 (Qualité de Vie en 5 questions) est pratiqué en routine. Pour la MPR, on le voit, il n’ y a pas de handicap générique, mais des situations handicapantes appelant des actions de réadaptation. éadaptation au sens large du terme est d’abord le chiffrage des incapacités par une MIF, puis la prescription avec pertinence d’actes de rééducation fonctionnelle qui nécessitent des installations adaptées et des compétences avérées (l’ordonnance n’est pas un blanc-seing), enfin la compensation du manque par une aide technique provisoire (comme le fauteuil roulant) ou définitive (comme l’appareillage d’une amputation de membre) ou par une main humaine intelligente et disponible dont la production familiale de santé qui ne saurait être remplacée. (Pierre MINAIRE). 21
  22. 22. - Préalablement aux soins, vous bénéficiez d’un bilan initial complet - Des examens seront faits sur place : INR au doigt, ECG, biologie et Echodoppler si nécessaire… - Un suivi médical spécifique est mis en œuvre contre la douleur et la malnutrition -La rééducation débute le lendemain de votre arrivée en hospitalisation complète. Le jour même en hôpital de jour. Une fiche de soins vous sera remise. Elle comprend un programme alternant des soins et des phases de repos. Avec votre consentement, vous êtes pris en charge toute la journée (soit 3 heures minimum) par des intervenants reconnaissables à leur badge et à leur tenue. -Une organisation de nos équipes garantit votre sécurité . Il s’agit d’un partage des connaissances et des savoir-faire complémentaires, librement appropriés. Elles sont composées par des : Infirmiers/ères (rôle prescrit quasi exclusif et travail transdisciplinaire décloisonné entre hébergement et plateau technique de rééducation), Ergothérapeutes avec le concours du service social du secteur en partenariat et le technicien de l’appareillage (main), Enseignants Activité Physique Adaptée, Kinésithérapeutes, Psychologue, Orthophoniste (service externe si besoin). -Dans la trajectoire des soins, les intervenants sont coordonnés par le médecin qualifié en MPR. -Les médecins organisent des bilans évolutifs, des synthèses en présence des proches et, le cas échéant, des consultations externes de suivi dont celui des iconographies (photos) si cela s’avère nécessaire. -Les médecins font leurs visites régulières sur le plateau technique et supervisent, dès lors, les soins prescrits conformément aux compétences de chacun et à la réglementation. Ils disposent d’une totale liberté d’exercice autour d’un projet médical pluriannuel contractualisé avec l’Etat. Les soins sont tracés dans le dossier médical et dans le PMSI (Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information). Le taux du personnel soignant est de 84% (partenariat en hygiène des locaux et services à la personne). 22
  23. 23. 23 Programme Amélioration Continue par le Travail en Equipe PACTE - Transdisciplinarité KINÉ IDE ERGOAPAS Patient Coordonnateur MPR trajectoire en 3 étapes 1 à 3 1. Admission 2. Soins 3. Sortie Identitovigilance Synthèses Continuité de soins au domicile *GRANGER CV et al.(1986). Advances in functional assessment for medical rehabilitation. Topics in Geriatric Rehabilitation 1:59-74. QV5 Entrée QV5 Sortie
  24. 24. Horaires des soins de rééducation et hôpital de jour Le plateau technique est ouvert, sauf le week-end, de 9h30 à 11h30-11h45 et de14h à 17h30-17h45 Conditions d’accès à la piscine et à l’espace Bien-être -Cet accès est soumis à une prescription médicale qui prend en compte l’aptitude physique du patient, son consentement et le respect strict de l’hygiène. Les maquillages en balnéothérapie sont contre-indiqués. -L’eau de la piscine est analysée (résultats affichés). -La baignade est précédée d’une douche complète (bien savonner les parties génitales++) -Observer les règles de sécurité. Ne pas plonger ! -Pensez à votre nécessaire piscine et bien-être -Les horaires : 9h45-11h45 et 14h30-17h45. -Les séances sont collectives et/ou individuelles. -La piscine est un bain où l’on fait des efforts -La température est adaptée aux efforts. -Un personnel dédié vous assistera Urgences vitales et soins 24h/7 Les urgences vitales sont assurées en permanence : 2 chariots et 2 appareils de défibrillation cardiaque en infirmerie et sur le secteur rééducation. Munissez-vous de votre nécessaire piscine et soins de bien-être : maillot de bain, serviette de bain, bonnet, claquettes antidérapantes, peignoir de sortie de bain détente et effort 24
  25. 25. Grand spa Solarium et piscine 25 -Il n’est pas obligatoire, mais il est recommandé de désigner, lors de votre séjour, une personne de confiance et une seule à la fois, sur un formulaire que vous remet le service infirmier. Elle peut être un parent/proche, ou le médecin traitant: consentement requis. -Vous pouvez, à tout moment, changer de personne de confiance et remplir un autre document qui annule de fait le précédent (formulaire sur internet). -En aucun cas, cette personne ne doit se substituer aux décisions médicales et faire obstacle à votre intérêt. Elle est consultée à titre réglementaire si vous ne pouvez pas vous exprimer, mais le médecin pourrait passer outre son avis. -Les personnes à prévenir par tous les moyens appropriés à votre état de santé pendant votre hospitalisation doivent être connues par le service. Plusieurs personnes pourraient être prévenues en cas de besoin. Merci de les indiquer. Personne de confiance et personnes à prévenir dès votre admission Dossiers médicaux sécurisés
  26. 26. 26
  27. 27. 33 Rééducation gestuelle guidée en ergothérapie 27
  28. 28. Physiothérapie – actes analytiques – rééducation à la marche 28 Boue volcanique
  29. 29. Réadapt’Service (Service Social et ergothérapie) conduit les projets de sortie et les mesures de protection en partenariat avec les instances médico-sociales du département. En 2015, Réadapt’Service a mené des actions auprès de patients en précarité. Le retour à domicile a concerné 82%. Les 18% restants étaient orientés vers un séjour en institution. Actions éducatives : forums en santé publique Réadaptation à l’effort Patient acteur de ses soins : travail actif bilatéral sur genou opéré 29 -Médicaments -Manger-bouger -Chutes -Douleur… Espalier : allié du patient
  30. 30. Enveloppement chauds 31 Salle des fauteuils massants Système zéro gravité Rééducation neurologique : remise en charge sur appareil modulaire de verticalisation 30
  31. 31. Sallede réadaptationà l’effort sous surveillance cardio-vasculaire VO² max 31
  32. 32. 1. Toute personne est libre de choisir l’établissement de santé qui la prendra en charge, dans la limite des possibilités de chaque établissement. Le service public hospitalier est accessible à tous, en particulier aux personnes démunies et, en cas d’urgence, aux personnes sans couverture sociale. Il est adapté aux personnes handicapées. 2. Les établissements de santé garantissent la qualité de l’accueil, des traitements et des soins. Ils sont attentifs au soulagement de la douleur et mettent tout en œuvre pour assurer à chacun une vie digne, avec une attention particulière à la fin de vie. 3. L’information donnée au patient doit être accessible et loyale. La personne hospitalisée participe aux choix thérapeutiques qui la concernent. Elle peut se faire assister par une personne qu’elle choisit librement. 4. Un acte médical ne peut être pratiqué qu’avec le consentement libre et éclairé du patient. Celui-ci a le droit de refuser tout traitement. Toute personne majeure peut exprimer ses souhaits quant à sa fin de vie dans des directives anticipées. 5. Un consentement spécifique est prévu, notamment pour les personnes participant à une recherche biomédicale, pour le don et l’utilisation des éléments et produits du corps humain et pour les actes de dépistage 6. Une personne à qui il est proposé de participer à une recherche biomédicale est informée, notamment sur les bénéfices attendus et les risques prévisibles. Son accord est donné par écrit. Son refus n’aura pas de conséquence sur la qualité des soins qu’elle recevra. 7. La personne hospitalisée peut, sauf exceptions prévues par la loi, quitter à tout moment l’établissement après avoir été informée des risques éventuels auxquels elle s’expose. 8. La personne hospitalisée est traitée avec égards. Ses croyances sont respectées. Son intimité est préservée ainsi que sa tranquillité. 9. Le respect de la vie privée est garanti à toute personne ainsi que la confidentialité des informations personnelles, administratives, médicales et sociales qui la concernent. 10. La personne hospitalisée (ou ses représentants légaux) bénéficie d’un accès direct aux informations de santé la concernant. Sous certaines conditions, ses ayants droit en cas de décès bénéficient de ce même droit. 11. La personne hospitalisée peut exprimer des observations sur les soins et sur l’accueil qu’elle a reçus. Dans chaque établissement, une commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge veille, notamment, au respect des droits des usagers. Toute personne dispose du droit d’être entendue par un responsable de l’établissement pour exprimer ses griefs et de demander réparation des préjudices qu’elle estimerait avoir subis, dans le cadre d’une procédure de règlement amiable des litiges et/ou devant les tribunaux. Circulaire DHOS/E1/DGS/DS1B/SD1C/SD4A/ 2006/90 du 02/03/2006 . Cf. bureau des entrées pour les versions en braille et langues étrangères Statue de Saint-Parres ou PATROCLE (église de la ville) Préservation de la dignité Accompagnement fin de vie Traitement de la douleur Réadaptation au domicile Organisation préventive Conduite des soins Loyauté dans l’information Ecoute permanente MALTRAITANCE Faites le 3977 BIENTRAITANCE Comme PATROCLE 32
  33. 33. Bilan médicamenteux optimisé et conciliation médicamenteuse -Dans le cas où vous disposez de médicaments personnels prescrits par le médecin traitant, certains produits ne seront pas reconduits. -En effet, au terme d’un bilan médicamenteux optimisé notamment chez les plus de 65 ans, le médecin de l’établissement dépistera, dans votre intérêt, les effets indésirables et vous en informera. -Il s’agit, dans cette démarche dite conciliation médicamenteuse, d’établir la liste de tous les médicaments que vous avez pris, même en automédication. Cette liste peut être complétée de tout autre produit comme les produits diététiques. -Merci de remettre à l’équipe infirmière vos ordonnances et vos médicaments personnels, dès votre arrivée ainsi que tous vos documents médicaux qui seront photocopiés et restitués à la sortie. -A la sortie, le médecin vous remettra une ordonnance qui confirmera les explications qu’il vous a déjà données. Un médicament = substance active (rouge sur l’image) et un excipient ou enveloppe (blanc sur l’image) Un générique = substance active identique et excipient différent 33
  34. 34. 1. Conservez les médicaments dans leur boite avec leur notice en un seul endroit, hors de portée des enfants, à l'abri de la lumière, de l'humidité et de la chaleur. Certains produits doivent être conservés au frigo : vaccins, insuline... Lisez la notice. 2. Ne gardez pas les médicaments dont vous ne connaissez pas les indications, ni les antibiotiques. Rapportez-les au pharmacien. 3. Vérifiez les dates de péremption et d'utilisation après ouverture 4. Ne reprenez pas un médicament même si vous le connaissez, surtout si votre situation a changé (état de santé, autre traitement en cours…). N'hésitez pas à consulter votre médecin ou votre pharmacien. 5. Ne donnez pas vos médicaments à d'autres personnes. Ils peuvent être nocifs pour elles. Les embouts de pulvérisateur pour le nez ou la gorge ne se partagent pas. 6. Soyez vigilant quel que soit votre médicament : qu’ il soit prescrit par un médecin, conseillé par un pharmacien ou acheté sur votre initiative. 7. Ne jetez pas les médicaments à la poubelle, ni dans les toilettes mais rapportez-les à votre pharmacien. Médicament dans sonemballage Respect de la chaine du froid pour certains médicaments 34
  35. 35. Traitement du sujet âgé vulnérable SAV quoi observer ? que faire ? 1. Liste des médicaments Actualisation par le prescripteur 2. Voir bénéfice/risque Evaluation 1 fois/an par le prescripteur 3. Indications Penser : un produit = un diagnostic 4. Action éducative S’informer sur chaque produit 5. Cas des AVK Mettre à jour le suivi des INR 6. Paracétamol (toxicité foie) Respect des doses et les prises 7. AINS et aspirine Risque digestif (lire la notice) 8. AINS+ aspirine + ATCD digestifs Couvrir les prises par un protecteur 9. AINS +aspirine + ATCD digestifs + corticoïde Couvrir les prises par un protecteur gastrique 10. Médicaments déconseillés chez le SAV S’informer sur les : Benzodiazépines à fortes doses , Myorelaxants, anticholinergiques, antiagrégants plaquettaires, barbituriques et dérivés de l’opium dans la douleur comme le tramadol Charte douleur 1. Informer le patient sur la nature de sa douleur et sur les remèdes pour la soulager 2. Eduquer la patient à évaluer sa douleur et à participer à son traitement 3. Prendre en compte les plaintes et traiter un patient qui souffre 4. Intégrer la douleur aux signes vitaux de la surveillance médicale 5. Optimiser l’évaluation de la douleur 6. Ne pas attendre sans rien faire contre la douleur 7. Disposer des antalgiques gamme OMS 8. Prévenir la douleur lors de gestes présumés éprouvants (application de soins antalgiques) 9. Orienter vers un centre antidouleur agréé un patient peu soulagé 10. Estimer les dommages psychologiques et sociaux de la douleur dans le cadre d’une indemnisation juridique 35
  36. 36. Restauration « carte santé » - Petit-déjeuner en chambre à partir de 7h30 - Déjeuner en chambre à partir de 12h - Diner en chambre à partir de 19h - Déjeuner au restaurant : week-end et jours fériés -Hôpital de jour : déjeuner à 12h au restaurant. - Les menus sont affichés. Ils sont conçus selon les règles du PNNS ( Plan National Nutrition Santé) et le GEMRCN « Groupement d’Etude des Marchés en Restauration Collective et de Nutrition ». -Chaque jour, des repas complets et variés vous sont offerts. Les plats sont cuisinés par des chefs : texture tendre, sauces aromatiques et peu salées. - Un complément alimentaire peut être prescrit. Vue sur le restaurant = alimentation + activité physique 36
  37. 37. -30 min d’activité cardio-respiratoire modérée au moins 5 jours/7 ou 15 minutes/j d’intensité élevée ou la combinaison des 2 -2 jours/7 espacés de renforcement musculaire (8 à 10 exercices répétés 8 à 12 fois chacun) -2 fois par semaine des exercices d’équilibre -Réduire le temps en position assise ou allongée (hors sommeil) et l’interrompre toutes les 1,5 à 2 h par une activité physique de quelques minutes. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnementet du travail recommande chez les plus de 65 ans 2016 Le Plan National Nutrition Santé 2016-2020 intègre la politique du petit-déjeuner : à suivre 37
  38. 38. Désordres et incivilités -Lorsqu’un patient cause des désordres persistants, la direction prend les mesures appropriées qui peuvent aller jusqu’à son exclusion. Le comportement ou les propos des patients ne doivent pas être une gêne pour les autres patients, pour le personnel ou pour le service. Les patients doivent respecter le silence et le bon état des locaux et matériels. Les dégradations commises sciemment peuvent, sans préjuger de leur gravité (le chèque de caution sert à l’indemnisation), entrainer l’exclusion de l’auteur. -La direction se réserve le droit d’intenter des procédures si vous n’avez pas respecté vos devoirs vis-à-vis des biens et des personnes au sein de l’établissement. Merci de vous conformer aux observations qui peuvent être faites pour tout ce qui se rapporte à la bonne tenue de la « maison » et au respect des civilités. - Les appareils audio sont interdits dans les chambres, comme les portables en hôpital de jour. Relations avec le personnel Le personnel doit observer à votre égard et à celui de vos proches la plus grande courtoisie. Toute familiarité, telle que le tutoiement, lui est interdite. Comme il lui est interdit d’introduire, de vendre ou de vous acheter des boissons, des médicaments, des denrées et d’engager des transactions avec vous, de solliciter ou d’accepter des pourboires, des gratifications ou tout dépôt d’argent par vous ou par votre famille. Permissions de sortie (bien lire le bon et le signer) Elles sont accordées par la direction après avis de votre médecin. Elles ne doivent pas dépasser 48h. Elles sont parfois l’occasion de mises en situation écologiques au domicile avant votre sortie. L’espace des patients (détente, rencontres, sérénité…) -Un salon pour la détente (jeux de société, lecture…) est aménagé en hôpital de jour. Les enfants de moins de 12 ans ne sont pas admis dans cet espace. Culte et laïcité respectés : Affichage en vitrine des couloirs. 3838
  39. 39. Visiteurs - Les visiteurs ne doivent pas troubler votre repos ni gêner le service. A défaut, une expulsion pourra être décidée par le cadre de santé ou la direction. - Les journalistes, représentants ou autre personne extérieure au service, n’ont pas accès auprès de vous. Dans tous les cas, vous devez avertir le service. - Vous pouvez refuser la visite à certaines personnes. - Si votre médecin traitant vous rend visite, il ne doit pas effectuer de soin direct sur vous, ni établir une quelconque prescription sans aviser les médecins de l’établissement (déontologie médicale). Produits toxiques et animaux - Vous ne devez introduire dans les locaux, ni alcool ni produits toxiques ou pharmaceutiques sauf avis de votre médecin sur certains médicaments. - Le service infirmier s’opposera, dans votre intérêt, à la remise de denrées incompatibles avec votre santé. En cas de non observation, les produits indésirables peuvent être détruits devant vous. - Nos amis les animaux ne sont pas admis. 54 Mosaïque antiquité (Palmyre) : secteur balnéothérapie Amphore rhodienne à huile 39
  40. 40. Après hospitalisation complète -Elle décidée par le médecin qui vous informera directement et vous remettra un document écrit. -La sortie a lieu tous les jours, sauf le WE, avant 10h. Merci d’aviser le personnel infirmier. -Veuillez vérifier que vous n’avez rien laisser d’objets personnels dans votre chambre. Rendez-vous au bureau des entrées qui vous expliquera votre facturation : forfait journalier, chambre seule, téléphone, TV, caution… Après hospitalisation de jour La sortie se fait, après les soins, à 17-17h30. Elle est décidée par le médecin qui vous a avisé. Contre avis médical : sortie non recommandée Si vous la demandez vous devez signer une décharge en connaissance des risques encourus. Remise des bulletins de situation Demandez au bureau des entrées 2 bulletins : 1 pour l’hospitalisation et 1 pour le transport Transports (Cf. bureau des entrées) Sous réserve de vos droits, ils sont remboursés pour les entrées et sorties : VSL, taxi, ambulance, véhicule personnel... sur la base la moins onéreuse et la plus compatible avec votre état de santé. Il vous incombe de choisir l’entreprise de votre transport. Les bus de Troyes sont à votre disposition : Ligne 7 40 Marche nordique en condition climatique
  41. 41. Dossier de sortie et continuité des soins Il comprend un courrier (une copie pour vous) des prescriptions pour la continuité des soins, vos bilans et les documents justificatifs de vos droits. L’orientation est le domicile, sauf si les conditions de sécurité et de confort n’y sont pas réunies. Si elles sont bien compensées, vos déficiences ne sont pas un frein au domicile Directives anticipées : adressez-vous au cadre de santé Vous avez la possibilité d’ exprimer votre volonté sur la gestion de votre fin de vie. Vigilances et communications Les vigilances concernent les évènements indésirables liés à vos soins et au déroulement de votre séjour. Votre participation est indispensable, car vous êtes le (la) seul (e) à les ressentir. Questionnaire de satisfaction Renseignez le et glisser le dans la boite en hall d’accueil. En cas oubli, merci de nous l’expédier. Il est joint à ce livret. C’est un document majeur pour notre qualité de service. Accès à votre dossier médical (L.1111-7) -La communication du dossier médical est une obligation pour nous et un droit pour vous. Cette communication peut s'effectuer directement par vous (vos ayant droit et tuteur légal) auprès du directeur ou par l'intermédiaire de votre médecin traitant. -Toute communication se fait dans le respect du secret médical. -Le refus est motivé. Consultation sur place gratuite Expédition facturée sur devis 41
  42. 42. Q1. En quoi, l’Institut Asclépiade, centre MPR, est-il différent d'un service de soins aigus, comme l’hôpital ou la clinique ? Q2. Sur quoi repose votre décision d’une rééducation en hospitalisation complète ou en hospitalisation de jour ? R1.Ensoinsaigus,lestraitementssont fournisauchevetdespatients.Ils nécessitentdesobservationrégulièresen raisond’unesituationmédicaleaiguë. Vousêtespatientàl'InstitutAsclépiade, votreétatdesantén’exigepasdesoins médicauxintensifs.Cependant,vousêtes appeléàparticiperactivementàdes séancesquotidiennesderééducationetde réadaptationainsiqu’àdessoinsde physiothérapiesurleplateautechniqueet debalnéothérapie(piscine…).Cesséances sontentrecoupéespardestempsderepos. Selonvotreétatdesanté,uneéquipe prépareravotreretouràdomicileet accompagneravotredossiermédico-social. R2.Surlesévènementstouchantlamobilité etlacapacitéàprendresoindevous, stabilitédevotreétatgénéral,motivation réelle,aptitudepoursuivretroisheuresde soins/jouretespoirdeprogrèsfonctionnels. Votredémarcheestdeparleraumédecindu serviceouaumédecintraitant.Demandez leurdenouscontacter.Aprèsacceptationde votredemande,lemédecinduserviceen amontcoordonneravotretransfert. Sivousn’êtespasenmesuredeparticiper activementàvotrerééducation,votreprise enchargeseraconseilléeàdomicile. Sivoussouhaitezd’autresrenseignements,le bureaudesentréesvousaideradeson mieux.Appelezle0325708181. 42
  43. 43. Facteurs de chutes du sujet âgé plus de 65 ans vulnérable Alcool Mal nutrition Diabète non équilibré Hypo tension artériel. Baisse sodium dans le sang Anémie Cancer Sédentarité -Faiblesse musculaire -Arthrose Chutes récentes & répétées Poly médication Insécurité domicile et vêtements trop longs Déficit visuel Déficit oreille interne Cochez les facteurs vous concernant et parlez - en à votre médecin 54% de nos évènements indésirables signalés entre 2014-2015 sont des chutes, en chambre surtout ! Il est prouvé que l’activité physique et la sécurisation du domicile réduisent le taux des chutes 43
  44. 44. Faites votre bilan médicamenteux en cochant vos réponses et parlez-en au médecin de l’Institut Asclépiade ou à votre médecin traitant Oui Non Etes-vous totalement autonome pour préparer vos médicaments ? Etes-vous totalement autonome pour prendre vos médicaments ? Etes-vous totalement autonome pour organiser vos rendez-vous et vos prises de sang ? Etes-vous client de la même pharmacie ? Pratiquez-vous de l’automédication ? Si oui : dans quelles situations? (énumérez les et dites pourquoi) Lisez-vous les notices des médicaments avant de les prendre ? Connaissez-vous les effets secondaires et les contre-indications de vos médicaments ? Discutez-vous les ordonnances prescrites par vos médecins ? 44
  45. 45. 1. A l’institut Asclépiade, il n’est pas nécessaire de se laver les mains avant les repas 2. Il faut se laver les mains après chaque passages aux WC 3. Après s’être mouché (e), il est inutile de se laver les mains même en période d’épidémie 4. Il n’est pas nécessaire de se laver les mains pour prendre ses médicaments 5. Il faut demander à vos visiteurs de se laver les mains en quittant votre chambre 6. Les soignants usent des produits hydro alcooliques pour me protéger du risque infectieux 7. Les soignants usent des produits hydro alcooliques uniquement pour les soins à risque 8. Une friction efficace au produit hydro alcoolique doit durer 30 secondes 9. Les soignants qui respectent l’hygiène ne portent pas de bijoux aux mains et aux poignets 10. Je peux demander aux soignants des informations sur l’hygiène des mains 11. Dans la vie quotidienne au domicile, le lavage des mains avec de l’eau et du savon suffit 12. Un lavage efficace des mains doit durer 5 minutes Réponses 1faux2vrai3faux4faux5vrai6vrai7faux8vrai9vrai10vrai11vrai12faux Empreintebactérienne d'une main d'enfant. 17/05/2016 45 l’hygiène des mains : tous concernés Ministère de la santé Vrai Faux
  46. 46. LABORATOIRE DE CONTRÔLE DES EAUX Boulangerie Ganne 7 r Chêne 10430 ROSIERES appareillage 10120 St-André-Les-Vergers 46
  47. 47. & -Fermer les volets et rideaux la nuit pour mieux conserver la chaleur en hiver -Installer le bureau ou coin de lecture près de la fenêtre pour bénéficier de la lumière naturelle -Eteindre les lumières en quittant une pièce ou un séjour -Opter pour des ampoules à basse consommation (bénéfices en consommation et en durée de vie) -Couper les veilles des appareils hi-fi, vidéo… (une télé, c’est 70% de sa consommation électrique) -Aérer chaque jour pendant 10 minutes pour régénérer l’air de la pièce (radiateur et porte fermés) -Dormir avec 17-18°C : une température idéale pour l’organisme - Penser à des produits avec des programmations et des régulations d’énergie -Couvrir la casserole en cuisine pour réduire l’énergie (4 fois moins de consommation) -Choisir un lave-vaisselle de classe A : faites le tourner quand il est plein et évitez les pré-rinçages -Dégivrer le réfrigérateur dès que la couche dépasse 2-3mm. A partir de 5mm, la consommation en électricité dépasse 30%. Nettoyer les grilles 2 fois par an et vérifiez souvent les joints de la porte -Savoir que 5 minutes de douche, c’est 30 à 80 litres d’eau ; un bain , c’est 150 à 250 litres -Fermer les robinets quand on se brosse les dents ou on se rase. Un robinet consomme 12 l/mn -Traquer les fuites d’eau : un robinet peut gaspiller 120 litres/jour; une chasse d’eau, 600 litres. 47
  48. 48. La COP21, qui s'est tenue en décembre à Paris, s'est pour objectif de maintenir le réchauffement climatique à moins 26/12/2014 * Avec le réchauffement climatique, les couches moins denses de l'atmosphère s'évanouissent peu à peu dans l'espace. * Les couches de gaz qui composent l’atmosphère comme la couche d’ozone (équivalent de l’oxygène) se raréfie sous l’effet des pollutions, ce qui participe au réchauffement climatique L'atmosphère protège la vie sur Terre en absorbant le rayonnement solaire, en réchauffant la surface de la terre et en réduisant les écarts de température entre le jour et la nuit. *
  49. 49. 49 Photo de la France prise par des membres de l'équipage de la station spatiale internationale (ISS) le 28/03/2012
  50. 50. : 100007285 Siret : 421 395 526 00021 Vue hall d’accueil Laconceptionetletiragedecetouvragesontautoadministres.Toutereproductionestinterditesansautorisationdesauteurs

×