Dr RAMIARISON Claudine
Directeur Général de la Recherche Scientifique
RECHERCHE, RENFORCEMENT DES CAPACITÉS ET
CHANGEMENT ...
Le Changement climatique a été identifié comme faisant partie des priorités dans la
Stratégie Nationale de la Recherche de...
Le PDR Environnement et
Changement Climatique
En termes d’activités prévues …
Capitaliser les recherches existantes relat...
Les domaines actuels d’intervention de la
rechercheCe qui existe
1. Des activités de recherche fortement orientées sur les...
Recherche
intégrée sur le
sol
Techniques
agroécologiques
Empreinte
carbone des
exploitations
 Séquestration de
carbone da...
P4GES
Quantification
SERENA ,
MAGMA (GRED –
C3EDM)
Formation sur le
changement climatique
et les projets carbone
forestier...
Nord : potentiel éolien
Hautes Terres : biomasse
Ouest et Sud : Solaire
Est : hydraulique
4. PDR Energies Renouvelables
=>...
Les capacités actuelles permettent –elles de répondre aux
besoins nationaux de lutte contre le changement climatique?
 De...
Master Physique et Applications
Parcours Dynamique de l’Atmosphère, du Climat et
des Océans
• Meilleure implication des s...
PerspectivesImportance de se doter des compétences nécessaires et des outils
appropriés / Améliorer les capacités pour
Me...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

1.4. Recherche, renforcement des capacités et changement climatique à Madagascar

347 vues

Publié le

Présentation de RAMIARISON Claudine, Directeur Général de la Recherche Scientifique, lors de la journée Madagascar à la COP21 le 9 décembre 2015

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
347
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
29
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

1.4. Recherche, renforcement des capacités et changement climatique à Madagascar

  1. 1. Dr RAMIARISON Claudine Directeur Général de la Recherche Scientifique RECHERCHE, RENFORCEMENT DES CAPACITÉS ET CHANGEMENT CLIMATIQUE A MADAGASCAR 09 décembre 2015 COP 21
  2. 2. Le Changement climatique a été identifié comme faisant partie des priorités dans la Stratégie Nationale de la Recherche de 2013 => Elaboration d’un Plan Directeur de la Recherche sur l’Environnement et le Changement Climatique en 2014 Objectif : Impulser une véritable dynamique de recherche afin de générer des connaissances scientifiques, technologiques et innovantes sur le Changement Climatique correspondant au contexte environnemental de Madagascar Cependant d’autres PDR intègrent aussi la problématique CC: => Agriculture et sécurité alimentaire => Santé et Biodiversité => Energie renouvelable
  3. 3. Le PDR Environnement et Changement Climatique En termes d’activités prévues … Capitaliser les recherches existantes relatives à l’adaptation et à l’atténuation du changement climatique • Diversité des thématiques traitées : analyses des données climatiques, projection climatique, méthodes de comptabilisation des GES en fonction des milieux et des écosystèmes, évaluation des mesures d’adaptation et d’atténuation, etc... Elaborer des projections sur les impacts du Changement Climatique à moyen et à long termes dans les secteurs prioritaires • Les modèles serviront à l’élaboration des simulations des situations futures en vue d’orienter les actions à entreprendre dans le cadre de l’adaptation et l’atténuation Quantifier les émissions de GES pour les 5 secteurs prioritaires  Renforcer, dans un premier temps , la capacité nationale à quantifier et à assurer le suivi des GES réellement séquestrés dans les écosystèmes.  Réaliser des modélisations de stock de carbone, dans tous les écosystèmes forestiers, utilisant actuellement les méthodes de laboratoires et les nouvelles technologies numériques – besoin d’harmonisation  Etendre ces modélisations à d’autres ressources naturelles ressources en eau, santé publique, agriculture, foresterie/biodiversité, zones côtières et marines  Suivre et évaluer les mesures d’adaptation conçues dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche Accompagner les réformes des politiques forestières et de l’utilisation des terres Mise à disposition de données climato- environnementales sur la vulnérabilité des populations et des divers écosystèmes Meilleure compréhension du phénomène de changement climatique, Conception et évaluation de modèles de gestion adapte et permettant d’atténuer le CC Mise en place de Système d’observations efficaces Coopération des équipes de recherche dans le cadre de réseaux régionaux, internationaux
  4. 4. Les domaines actuels d’intervention de la rechercheCe qui existe 1. Des activités de recherche fortement orientées sur les mesures et la comptabilisation des GES - notamment dans le domaine agricole et forestier, les données et les projections relevant de la DG de la Météorologie 2. Amélioration des techniques agricoles, en vue de l’augmentation de la capacité de séquestration de C des sols Comment contribuer à améliorer le bilan net des émissions de GES: Réduire les émissions de protoxyde d'azote (N2O, puissant GES produit par la transformation des engrais ou des déjections animales dans les sols cultivés) et de méthane (CH4, GES provenant notamment de l’élevage) ; Stocker le carbone dans les sols et dans la biomasse Produire de l’énergie à partir de biomasse (agrocarburants, biogaz qui réduisent les émissions) Produire des matériaux à partir de la biomasse Modifier l’usage des terres, l’alimentation du bétail ou la gestion des rizières… Restaurer les sols, importants puits de carbone
  5. 5. Recherche intégrée sur le sol Techniques agroécologiques Empreinte carbone des exploitations  Séquestration de carbone dans les agroécosystèmes,  Cycle des nutriments  Déchets organiques  Biodiversité du sol  Amélioration de la capacité de stockage de carbone par des techniques de l’agro- écologie  Estimation du potentiel, mesure des stocks, évaluation des pratiques dans leurs contextes  Amélioration de la sécurité alimentaire assurée Réseau CASA GSDM – agrosystèmes Africarice CAMMISOLE Evaluation du carbone du sol dans le Moyen Ouest (cas Itasy ) Objectifs : sécurité alimentaire, séquestration de carbone, atténuation du CC, adaptation Perspectives Initiative 4p1000 sur séquestration du carbone du sol, agriculture et sécurité alimentaire 2. L’agriculture Bioagresseurs Recherche sur les variétés résiilentes Caféiers endémiques Coopération bilatérale
  6. 6. P4GES Quantification SERENA , MAGMA (GRED – C3EDM) Formation sur le changement climatique et les projets carbone forestiers Quantification Services écosystémiques e Quantification Vulnérabilité des mangroves Vulnérabilité des écosystèmes forestiers Quantification Etablissement carte carbone Quantification Quantification carbone e Expériences réalisées dans le cadre des projets carbone utilisant des référentiels Méthode utilisée pour l’estimation des émissions et des absorptions, basée sur la ligne directrice révisée du GIEC de 1996, appuyée par les Guides de Bonnes Pratiques 2000 et 2003. - bilan carbone des forêts de l’est Analyse des concepts de PSE dans les politiques et dans les pratiques Introduction de la durabilité dans les politiques agricoles et dans les pratiques Analyse des PSE, AP et certification comme nouveaux instrument pour la gestion des PSE Analyse des pratiques agroécologiques (SRI, SCV) Projet MAMBO Recherche globale et intégrative sur la dynamique d’une grande mangrove de Madagascar (marais maritime de Bombetoka, 50 000 ha), dans le contexte des changements planétaires (climatique et sociétal) Utilisation de la télédétection optique et radar haute/très haute résolutions Projet UMR eCO&Sols Renforcement des impacts positifs des écosystèmes forestiers plantés sur l’environnement 3. Les forêts
  7. 7. Nord : potentiel éolien Hautes Terres : biomasse Ouest et Sud : Solaire Est : hydraulique 4. PDR Energies Renouvelables => Nécessaire évaluation du potentiel (hydraulique qui est le mieux connu, éolien, solaire, biomasse: acquisition de données fiables et suivi => Évaluation du potentiel marin (cf Université d’Antsiranana) Mise au point de technologie propre , moins émettrice de GES Tenir compte des spécificités climato- régionales Capitaliser les expériences acquises: Développement de prototypes adaptées aux besoins de réduction des émissions de GES 5. Une préoccupation récente sur le domaine marin Analyse et mise au point de modèle de vulnérabilité des milieux marins, notamment récifs coralliens Suivi des micro algues par les centres nationaux de recherche - Evaluation et Indicateurs de CC • Observatoire ICAM dans la Région du sud ouest pour l’étude scientifique du phénomène (biologique, chimique et toxicologique) Suivi de l’Elévation du niveau de la mer entrainant l’érosion et le recul des côtes 6. Santé publique, domaine en progression  Evaluer les impacts du changement climatique et de la dégradation de l’environnement sur la santé humaine => Programmes de recherches sur les maladies émergentes et réémergentes liées au changement climatique. => Carte de répartition de vecteurs de maladies liés au changement climatique au niveau national => Pôle de compétence climat – santé pour une synergie d’intervention
  8. 8. Les capacités actuelles permettent –elles de répondre aux besoins nationaux de lutte contre le changement climatique?  Des formations consacrées au Changement Climatique Promouvoir une compréhension des défis transversaux liés à la sécurité alimentaire, la gestion durable des ressources naturelles et la conservation de la biodiversité dans le contexte du changement climatique, Promouvoir une compréhension de l’agroécologie, de ses enjeux et son rôle face à ces défis. Maîtriser les outils de suivi et de surveillance du CC et des risques naturels Télédétection et ses applications diverses: risques naturels, agriculture, santé, gestion des ressources naturelles, etc. Maîtriser les outils informatiques Concevoir des modèles Master International ABC (ESSAGRO) Ecole doctorale Agriculture, Environnement et Elevage, Sciences marines et halieutiques, valorisation des ressources naturelles renouvelables Master Gestion des Risques et des Catastrophes Naturels (EESDEGS) Master Télédétection et risques Naturels • Master international en coopération entre l’Université de la Réunion, l’Université d'Antananarivo et l’Université de Montpellier (IOGA) • Réseau RAMI "Observations environnementales et Risques nAturels en Milieu Insulaire« AUF ( Collège doctoral piloté par un consortium de 8 universités )
  9. 9. Master Physique et Applications Parcours Dynamique de l’Atmosphère, du Climat et des Océans • Meilleure implication des sciences de l’atmosphère, de l’océanographie, de la climatologie et de l’Hydrologie dans le développement économique, culturel et social du pays (nouvelle formation ). • Formation à de nouvelles spécialités telles que courantologie, énergie des marées motrices, énergie de déferlement des vagues, …). Formation à l’utilisation d’outils pour analyser le CC • Etude par télédétection des variabilités climatiques de Madagascar et leur impact sur l’homme et l’environnement - Département de Géographie • PSE avec le C3EDM – EESDEGS • Département de Géographie - climatologie  Des formations intégrées dans des parcours plus vastes Ecole doctorale Biodiversité et environnements tropicaux  Incidence du CC sur la végétation de la zone sèche du sud Ecole doctorale Gestion des ressources naturelles et développement • Axe forestier, agriculture Ecole doctorale Energies renouvelables et environnement  Constitution d’une expertise nationale sur les nouvelles technologies  Aboutissement à des prototypes
  10. 10. PerspectivesImportance de se doter des compétences nécessaires et des outils appropriés / Améliorer les capacités pour Mesurer et analyser les impacts du CC compléter et/ou d’acquérir des données  Projections et Modélisations pour les prises de décision Dans les différents écosystèmes et secteurs Concevoir des mesures d’adaptation Répondre aux défis posés dans l’INDC aux divers horizons fixés Renforcer la Formation- Recherche – Action Promouvoir les unités mixtes de formation – interdisciplinaires Renforcer les Réseaux universitaires et de recherche et coopération scientifique  Systématiser le changement d’échelle et vulgariser Mettre en place et opérationnaliser un réseau/pôle de compétence pour optimiser la recherche – action

×