FINANCEMENT DURABLE DES
AIRES PROTÉGÉES
Fonda&on	pour	les	Aires	Protégées		
et	la	Biodiversité	de	Madagascar	
www.fapbm.or...
AIRES PROTÉGÉES, SOLUTIONS NATURELLES	
v  APs	:	une	réponse	globale	au	changement	clima&que	à	
l’échelle	planétaire.	Mais	...
Biodiversitéfortement menacée
BIODIVERSITÉ FORTEMENT MENACÉE
Ø  Un grand nombre d’espèces inscrites sur la
liste rouge de ...
VALEUR DE CE CAPITAL NATUREL
IL EST ESSENTIEL DE RECONNAÎTRE LA VALEUR
DE CETTE BIODIVERSITÉ, NOTRE
CAPITAL NATUREL.
C’est...
Ac&vités	rela&ves	à	l’adapta&on	au	CC	
v  Conserva&on	de	la	Forêt	:		
ü  PN	de	Masoala	et	Marojejy,	plus	de	
200	000	ha	de...
Ac&vités	rela&ves	à	l’adapta&on	au	CC	
v  Sou&ent	le	développement	:		
ü  Cas	de	Mandrozo:	Planta&on	de	
coco&ers	en	plusi...
Coût de la gestion des AP
= 20 Millions USD par an
Bailleurs de fonds traditionnels : la Banque
Mondiale, le PNUD, la KFW,...
QUELQUES SOURCES DE REVENUS « PÉRENNES »
Ø  Les ressources propres des aires protégées (Ex :
MNP génère plus de 1 million ...
Quel	mécanisme	pour	maintenir	
ces	services	?	
Les	fonds	fiduciaires	ont	été	créés	pour	
financer	les	APs	d’une	manière	dura...
MISSION	ET	OBJECTIFS	de	la	FAPBM	
Contribuer	au	développement	humain	durable	
par	la	conserva1on	et	la	valorisa1on	de	la	b...
AXES	D’INTERVENTION	
v  Conserva&on	et	ges&on	durable	des	AP,	y	compris	
les	AP	gérées	par	les	communautés,	prenant	en	
co...
LES FONDATIONS ET LE CHANGEMENT
CLIMATIQUE
Ø  Les revenus carbone générés par les APs devraient
revenir aux APs et aux com...
DYNAMIQUE	de	la	FAPBM
plus	de	2	millions	d'hectares	
1	040	000	
Personnes		
dépendantes	des		
aires	protégées	
10	
Parcs	d'importances	
interna&...
ÉVOLUTION	DES	FINANCEMENTS	
(en	millions	de	dollars	US)
DÉFIS	DE	LA	FAPBM	
v  Problème	de	financement	durable	:	coût	de	la	ges&on	
des	123	AP	es&mé	à	20	Millions	USD/an	
alors	que...
Les	acteurs	clés		pour	le	
financement	durable	des	
Aires	Protégées	à	Madagascar
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

COP21 Financement durable des aires protégées FAPBM (français)

1 254 vues

Publié le

Pourquoi les aires protégées sont une des solutions les plus efficaces et les plus économiques face au changement climatique.
En quoi la Fondation pour les Aires Protégées et la Biodiversité de Madagascar (FAPBM) en constitue un mécanisme de financement pérenne qui contribue au développement humain durable.

Plus d'infos sur http://www.fapbm.org/fr

Publié dans : Environnement
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 254
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
485
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • 1
  • Plusieurs bailleurs interviennent dans la protection mais
  • En partenariat/complément
  • 12
  • En partenariat/complément
  • 14
  • 17
  • COP21 Financement durable des aires protégées FAPBM (français)

    1. 1. FINANCEMENT DURABLE DES AIRES PROTÉGÉES Fonda&on pour les Aires Protégées et la Biodiversité de Madagascar www.fapbm.org Madagascar, une terre, une vie
    2. 2. AIRES PROTÉGÉES, SOLUTIONS NATURELLES v  APs : une réponse globale au changement clima&que à l’échelle planétaire. Mais leurs ges&ons doivent tenir compte de leurs vulnérabilités face au CC. v  PermeBent de s’aBaquer aux causes du CC. Ø  La protec&on prodiguée par les écosystèmes naturels réduit les effets des catastrophes naturelles Ø  préservent les services environnementaux essen&els dont les popula&ons dépendent. v  Madagascar : 7 millions ha d’APs (11,9% de la surface du pays) jouent un rôle tampon pour environ 5 millions de personnes en réduisant les risques et les événements extrêmes tels que les tempêtes, les sécheresses ou l’éléva&on du niveau de la mer. v  Madagascar : 123 AP dont au moins 24 écosystèmes bien diversifiés (majoritairement des FDH et FDS).
    3. 3. Biodiversitéfortement menacée BIODIVERSITÉ FORTEMENT MENACÉE Ø  Un grand nombre d’espèces inscrites sur la liste rouge de l’IUCN Ø  Menaces spécifiques d’origine humaine : Ø Croissance démographique Ø  Risques créés par le développement Ø  Menaces introduites par le changement climatique
    4. 4. VALEUR DE CE CAPITAL NATUREL IL EST ESSENTIEL DE RECONNAÎTRE LA VALEUR DE CETTE BIODIVERSITÉ, NOTRE CAPITAL NATUREL. C’est ce que fait le projet W.A.V.E.S. Élément important de l’élaboration d’une stratégie de PÉRENNISATION FINANCIÈRE.
    5. 5. Ac&vités rela&ves à l’adapta&on au CC v  Conserva&on de la Forêt : ü  PN de Masoala et Marojejy, plus de 200 000 ha de forêt, font office de bouclier contre le vent (cyclone) pour les villages et les villes ü  Conserva&on des services écosystémiques (brise-vent, réservoir d’eau potable, pool géné&que, réservoir de médicament, de ressources naturelles…) ü  Ces services écosystémiques → meilleur résilience des communautés vulnérables.
    6. 6. Ac&vités rela&ves à l’adapta&on au CC v  Sou&ent le développement : ü  Cas de Mandrozo: Planta&on de coco&ers en plusieurs lignes en bordure de la mer et autour des champs de culture ! Protec&on (village et champs) et produc&on (noix, huile, lait, coprah) qui développe l’économie rurale ü  Polyculture abritée par les coco&ers ! source de nourriture et réduc&on des risques en variant les sources de revenus
    7. 7. Coût de la gestion des AP = 20 Millions USD par an Bailleurs de fonds traditionnels : la Banque Mondiale, le PNUD, la KFW, le GEF, les Fondations (Mac Arthur, Helmsley…), les ONG (CI, WWF, WCS) … DÉPENDANCE ACTUELLE AUX AIDES EXTÉRIEURES : NI VIABLE, NI SOUHAITABLE La ques&on du financement durable
    8. 8. QUELQUES SOURCES DE REVENUS « PÉRENNES » Ø  Les ressources propres des aires protégées (Ex : MNP génère plus de 1 million de USD/an) Ø  Les revenus carbone (projet pilote dans certaines AP : Makira, CAZ et COFAV, REDD+) Ø  Taxe parafiscale au profit de la conservation de la biodiversité (prélèvement vert sur les billets d’avion) - Paiement des services rendus par les écosystèmes (PES) Ø  Renforcer les synergies entre le développement minier et industriel et les besoins de la protection de l’environnement
    9. 9. Quel mécanisme pour maintenir ces services ? Les fonds fiduciaires ont été créés pour financer les APs d’une manière durable Les fonds fiduciaires : ou&l financier, les plus adaptés pour la pérennisa&on de ces services
    10. 10. MISSION ET OBJECTIFS de la FAPBM Contribuer au développement humain durable par la conserva1on et la valorisa1on de la biodiversité à travers la mobilisa1on de financements pérennes en faveur du système des aires protégées de Madagascar : ü Assurer le financement à long terme de la conserva&on de la biodiversité à Madagascar, et ü Réduire la dépendance vis-à-vis des bailleurs de fonds tradi&onnels
    11. 11. AXES D’INTERVENTION v  Conserva&on et ges&on durable des AP, y compris les AP gérées par les communautés, prenant en compte le bien-être humain; v  Recherche sur la biodiversité et suivi écologique dans les AP; v  Accompagnement vers l’autonomie financière via par exemple la promo&on de l’écotourisme dans les AP; v  Éduca&on et sensibilisa&on liées à la conserva&on et à la valorisa&on des AP.
    12. 12. LES FONDATIONS ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Ø  Les revenus carbone générés par les APs devraient revenir aux APs et aux communautés locales Ø  Les fondations constituent le mécanisme le plus adéquat pour un financement durable Ø  À titre d’exemple, la FAPBM est un mécanisme déjà disponible ; avec une politique environnementale et sociale clairement établie et les preuves depuis dix ans d’une gestion de fonds solide Ø  Nous sommes en mesure de gérer des fonds issus des projets carbone ou en lien avec l’adaptation climatique.
    13. 13. DYNAMIQUE de la FAPBM
    14. 14. plus de 2 millions d'hectares 1 040 000 Personnes dépendantes des aires protégées 10 Parcs d'importances interna&onales 30 Parcs financés
    15. 15. ÉVOLUTION DES FINANCEMENTS (en millions de dollars US)
    16. 16. DÉFIS DE LA FAPBM v  Problème de financement durable : coût de la ges&on des 123 AP es&mé à 20 Millions USD/an alors que les apports pérennes actuels fournissent : ü  Un peu plus de 2 millions USD de la part de la FAPBM ü  Moins de 2 millions USD provenant des ressources écotouris&ques des APs les plus avancées en la ma&ère Ø  Suivant les recommanda&ons de IUCN et du CAFE, la FAPBM aura à doubler son capital pour les 5 prochaines années afin d’augmenter sa capacité de financement
    17. 17. Les acteurs clés pour le financement durable des Aires Protégées à Madagascar

    ×