Open Source, mode demploiCode dArmor, le 15 janvier 2013Benoît Bailleux & Jacques Davy
●   introduction●   définitions●   faiblesses et forces●   bonnes pratiques                   Code dArmor : Open Source, m...
un (tout petit) peudhistoireNesser   Code dArmor : Open Source, mode demploi   3
un peu dune histoire très proche…●   Une philosophie de léthique :    –   « Nous sommes des nains sur des épaules de géant...
une histoire au présent●   des projets Open Source qui simposent techniquement :    –   Linux : 25 ans    –   Open Office ...
définitions-Renegade-   Code dArmor : Open Source, mode demploi   6
deux définitions rapides●   un logiciel est libre ou ouvert si    –   chacun dispose du droit (1) de lutiliser, (2) de lét...
et dans la pratique●   les licences libres reprennent les 4 libertés fondamentales    du logiciel libre avec un degré de c...
qu’est-ce une licence Open Source ?rappel : Comme tout logiciel, le logiciel open sourceest protégé au titre du droit d’au...
qu’est-ce une licenceOpen Source ?                                                         Amarand Agasi●   ce qu’elle n’e...
la licence Open Source : un moded’exploitation des droits patrimoniauxdes droits●   accès au code source●   droit d’utilis...
la licence Open Source : un moded’exploitation des droits patrimoniauxdes devoirs●   lesquels ?    –   accès au code sourc...
65 536 licences ?●   une multitude de licences :    –   notion de famille de licences open source : GNU, BSD    –   des ex...
les trois grandes familles1. licence de type copyleft fort (GNU GPL, GNU Affero)  –   la redistribution du logiciel et de ...
arbre simplifié                                                         source : HP             Code dArmor : Open Source,...
en cas de non respect●   résiliation automatique de tous les droits du licencié et    qualification possible de contrefaço...
lOpen Source est produit par descommunautés de développeurs   ●       Le développement Open Source est piloté par :       ...
forces etfaiblessesarbyreed   Code dArmor : Open Source, mode demploi   18
Open Source : forces et opportunités●   garder/retrouver son indépendance par rapport aux    fournisseurs●   réduire les c...
Open Source : faiblesses et risques●   ne pas maîtriser la complexité des licences FLOSS entraine    un vrai risque de con...
bonnespratiquesgeishaboy500   Code dArmor : Open Source, mode demploi   21
bonnes pratiques●   plusieurs cas :    –   simple utilisation    –   utilisation dans un produit    –   publication sous l...
simple utilisation ●   choisir le logiciel en fonction de :     –   la communauté (création, organisation, popularité,    ...
simple utilisation (exemple d’un CMS)Joomla !                                                 Umbraco            © Open So...
utilisation dans un produit●   choisir le composant / la librairie    –   la communauté (création, organisation, popularit...
publier du logiciel sous licence OpenSource (1/3)●   correction ou extension fonctionnelle un produit    existant        ●...
publier du logiciel sous licence OpenSource (2/3)●   faire émerger une communauté (nouvelle technologie,    nouveau standa...
publier du logiciel sous licence OpenSource (3/3) ●   propriété intellectuelle, problématique des     brevets     –   valo...
des questions ?     Code dArmor : Open Source, mode demploi   29
créditsréalisé avec Freemind et Libre Officepolice de caractères : ●   Liberation (GPL v2 avec exception) ●   DejaVu (lice...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Code d'Armor : Open Source, mode d'emploi

542 vues

Publié le

[en] The basics of Open Source, in French

[fr] Open Source, libre, FLOSS, ouvert. Tous ces termes sont familiers, et pourtant, il plane comme un léger brouillard sur le paysage. Tous les développeurs, entre autres, sont dorénavant confrontés à un moment ou un autre à du code ou une licence Open Source, mais tous ne sont pas égaux devant la conduite à tenir. Se détourner comme face à un piège ? L'exploiter au maximum ? Se plonger dans un modèle collaboratif ? En tirer un maximum de fun ?

Pour essayer d'y voir plus clair, on explique en quoi consiste effectivement l'Open Source, et on présente ce qui en fait la force, mais aussi les quelques faiblesses potentielles. De même, on met en lumière les opportunités offertes, sans masquer les quelques risques associés.

Enfin, et à travers quelques exemples et retours d'expériences, on expose quelques bonnes pratiques, certaines implications juridiques ou de propriété industrielles. On parle également de la « pratique » de l'Open Source en entreprise, et on essaye de répondre à un maximum de questions de l'assistance, forcément concernée.

Présenté par Jacques Davy et Benoit Bailleux

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
542
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Courbes intéressantes : http://blogs.the451group.com/opensource/2011/12/19/the-future-of-commercial-open-source-business-strategies/ Et : http://blog.markess.fr/2010/09/lopen-source-en-progression-constante-au-sein-du-secteur-public.html
  • Le 3 février 1976, Bill Gates écrit une lettre nommée « An Open Letter to Hobbyists » (« Lettre ouverte aux amateurs »), dans laquelle il condamne pour la première fois le partage illégal de l'un de ses logiciels propriétaires, le BASIC d'Altair
  • Prise de valeur : - noyau Linux dans les distributions comerciales (Mandriva, Red Hat, Suse …) : vente de support et d'ingénierie - Android, Chromium : convergence du marché - n Webmail / GroupWare : conseil, déploiement - ...
  • le droit d'utilisation ne doit pas être restreint. A ce titre notamment : la licence ne peut exiger que le logiciel soit utilisé qu'avec telle ou telle technologie, tel ou tel produit ou dans tel ou tel domaine d'activité la licence ne peut exiger que les autres programmes séparés utilisés sur le même support physique soient aussi des logiciels open source
  • Remarque : L'accès distant via le réseau peut être assimilé à une distribution
  • Le site de l'OSI établi une liste de 70 licences approuvées " To copyleft a program, we first state that it is copyrighted; then we add distribution terms, which are a legal instrument that gives everyone the rights to use, modify, and redistribute the program's code or any program derived from it but only if the distribution terms are unchanged. Thus, the code and the freedoms become legally inseparable. " dixit la FSF
  • Code d'Armor : Open Source, mode d'emploi

    1. 1. Open Source, mode demploiCode dArmor, le 15 janvier 2013Benoît Bailleux & Jacques Davy
    2. 2. ● introduction● définitions● faiblesses et forces● bonnes pratiques Code dArmor : Open Source, mode demploi 2
    3. 3. un (tout petit) peudhistoireNesser Code dArmor : Open Source, mode demploi 3
    4. 4. un peu dune histoire très proche…● Une philosophie de léthique : – « Nous sommes des nains sur des épaules de géants », le travail des chercheurs sappuie sur le patrimoine de lhumanité. – pour linformatique, le patrimoine est constitué par la connaissance et … le code source. – à lorigine (années 50/60), le code est partagé par les « hackers » pour créer les premiers socles : les OS, langages et des jeux ! Le business modèle est attaché au matériel : « International Business Machines » – En 1976, Bill Gates refuse laccès au langage Basic pour les amateurs. – Richard M. Stallman est le père fondateur du logiciel libre avec le lancement en 1983 du projet GNU et en 1985 de la Free Software Foundation (réflexion et promotion et défense du libre) – Linus Torvalds, lance Linux en 1991 sous licence GPL. – Eric S. Raymond (auteur de « La Cathédrale et le Bazar »), crée lOpen Source Initiative en 1998 : gardien du temple, définition officielle de la licence Open Source. Code dArmor : Open Source, mode demploi 4
    5. 5. une histoire au présent● des projets Open Source qui simposent techniquement : – Linux : 25 ans – Open Office : 20 ans – Mozilla : 15 ans – MySQL, ProstgreSQL, Eclipse : 12 ans – Apache, JBoss… : 10 ans – … Android…● des logiciels qui prennent de la valeur: – prises de contrôle en série ; ex: MySQL -> Sun -> Oracle● des logiciels qui préservent leur liberté : – quelques contentieux significatifs : Edu4, Cisco, Free… Code dArmor : Open Source, mode demploi 5
    6. 6. définitions-Renegade- Code dArmor : Open Source, mode demploi 6
    7. 7. deux définitions rapides● un logiciel est libre ou ouvert si – chacun dispose du droit (1) de lutiliser, (2) de létudier, (3) de le modifier, (4) de le diffuser selon ses besoins● des valeurs différentes : – le logiciel libre ou free software (Richard M. Stallman, 1984) est un mouvement social visant à respecter les libertés essentielles de lutilisateur, cest une question de liberté pas de prix. – L Open Source (Bruce Perens et Eric S. Raymond, 1998) est pragmatique ; une méthode de développement : le but est dobtenir des logiciels de qualité. Code dArmor : Open Source, mode demploi 7
    8. 8. et dans la pratique● les licences libres reprennent les 4 libertés fondamentales du logiciel libre avec un degré de copyleft(*) plus ou moins fort● les licences open source reprennent les 4 libertés fondamentales et incluent dautres termes plus arrangeants définis par lOpen Source Initiative.● dans la suite du document, le terme « Open Source » est utilisé abusivement pour les 2 types de licence Code dArmor : Open Source, mode demploi 8
    9. 9. qu’est-ce une licence Open Source ?rappel : Comme tout logiciel, le logiciel open sourceest protégé au titre du droit d’auteur (copyright)↪ l’utilisation et l’exploitation du logiciel sontencadrées par une licence (le contrat) Exemple : code source Android Copyright (c) 2005-2008, The Android Open Source Project Licensed under the Apache License, Version 2.0 (the "License"); you may not use this file except in compliance with the License. Unless required by applicable law or agreed to in writing, software distributed under the License is distributed on an "AS IS" BASIS, [...] Code dArmor : Open Source, mode demploi 9
    10. 10. qu’est-ce une licenceOpen Source ? Amarand Agasi● ce qu’elle n’est pas – une licence de type « propriétaire » : un modèle économique dont les grands principes sont : relation individualisée, fourniture dun exécutable, paiement pour avoir accès au logiciel – un « Freeware » ou un « Shareware » – libre de droit = domaine public● ce qu’elle est – une charte des droits et devoirs – reposant sur un modèle coopératif et – organisant lusage du logiciel au profit de tous les licenciés↪ cest la licence qui rend le logiciel « open source » Code dArmor : Open Source, mode demploi 10
    11. 11. la licence Open Source : un moded’exploitation des droits patrimoniauxdes droits● accès au code source● droit d’utiliser le logiciel. Ce droit dutilisation ne peut être restreint.● droit de modifier le logiciel possibilité de faire des patchs ou encore de créer des œuvres dérivées● droit de distribuer le logiciel droit de redistribuer le logiciel originel avec ou sans modification, à des fins commerciales ou non Code dArmor : Open Source, mode demploi 11
    12. 12. la licence Open Source : un moded’exploitation des droits patrimoniauxdes devoirs● lesquels ? – accès au code source original ainsi qu’aux modifications – mention des copyrights et de la licence● quand les mettre en œuvre ? – en cas de distribution : toute fourniture du logiciel (code source ou binaire), par tout moyen (cédérom, téléchargement ou autre), vers une entité juridique différente● qui doit les mettre en œuvre ? – toute personne distribuant un logiciel open source (quelque soit sa place dans la chaîne de distribution) à destination uniquement de son / ses licenciés (clients) Code dArmor : Open Source, mode demploi 12
    13. 13. 65 536 licences ?● une multitude de licences : – notion de famille de licences open source : GNU, BSD – des exigences très diverses – une compatibilité parfois problématique● un critère distinctif parmi d’autres : le « copyleft » – le « Copyleft » ou « gauche d’auteur » consiste à « détourner » le principe du copyright pour préserver la liberté par tout utilisateur d’utiliser, d’étudier, de modifier et de diffuser le logiciel et ses versions dérivées. ↪ il permet de rendre obligatoire la mise à disposition du code source de la version modifiée Code dArmor : Open Source, mode demploi 13
    14. 14. les trois grandes familles1. licence de type copyleft fort (GNU GPL, GNU Affero) – la redistribution du logiciel et de ses dérivés, avec ou sans modification, peut se faire, mais toujours sous la licence initiale (ex : GNU GPL). – la question est de savoir à quel moment sarrête la licence initiale entre logiciels associés ou combinés.2. licence de type copyleft faible (GNU LGPL, MPL) – la redistribution du logiciel et de ses dérivés, avec ou sans modification, peut se faire, mais toujours sous la licence initiale. Il est toutefois possible dajouter, sous certaines conditions, du code sous dautres licences, éventuellement propriétaires (ex : licences GNU LGPL, MPL).3. licence de type sans copyleft (MIT, BSD, Apache) – la redistribution du logiciel, avec ou sans modification, intégré dans un ensemble peut se faire sous une autre licence. Lensemble peut être redistribué sous forme binaire sous une licence de type propriétaire. Code dArmor : Open Source, mode demploi 14
    15. 15. arbre simplifié source : HP Code dArmor : Open Source, mode demploi 15
    16. 16. en cas de non respect● résiliation automatique de tous les droits du licencié et qualification possible de contrefaçon prévue par le Code de la Propriété Intellectuelle Exemple : les *box ● intègrent notamment des logiciels sous licence GNU GPL ● distributeurs mis en demeure par les auteurs des logiciels + FSF de se conformer à la licence ● risques encourus (cas réel) : ● assignation pour contrefaçon de droits dauteurs ● mise en conformité sous astreinte (référé ou à jour fixe) cessation du trouble sous une astreinte définitive de XXX € par infraction constatée ● demande de Dommages & Intérêts verser aux auteurs pris individuellement, la somme de 1 € par appareil mis à disposition et par infraction constatée Code dArmor : Open Source, mode demploi 16
    17. 17. lOpen Source est produit par descommunautés de développeurs ● Le développement Open Source est piloté par : – consensus et/ou des membres fondateurs ou séniors : projets communautaires (dans des forges telles que sourceforge, github, OW2…) – un conseil daministration : fondations (.org comme Mozilla, Apache, Dojo, Openstack…) – des entreprises prenant les décisions (.com telles MySQL par Oracle, Android par Google…) ● niveaux de contributions selon la meritocratie et lengagement : – les developpeurs (individus ou employés) proposent du code, – les committers, developpeurs séniors, contrôlent et acceptent ou non les changements, – des membres désignés par la communauté pilotent les projetscomment Linux est développé : 8 000 contributeurs, 15 millions de lignes de code, coût estimé dunoyau, $1,4 Milliards (Linux Foundation). Code dArmor : Open Source, mode demploi 17
    18. 18. forces etfaiblessesarbyreed Code dArmor : Open Source, mode demploi 18
    19. 19. Open Source : forces et opportunités● garder/retrouver son indépendance par rapport aux fournisseurs● réduire les coûts (R&D, production…) et tirer le meilleur parti de lOpen Source (mutualisation, réutilisation…)● influencer les communautés, favoriser ladoption de standards ouverts, améliorer les capacités dinnovation● promouvoir limage de la structure auprès des communautés, permettre la reconnaissance des développeurs par leurs pairs Code dArmor : Open Source, mode demploi 19
    20. 20. Open Source : faiblesses et risques● ne pas maîtriser la complexité des licences FLOSS entraine un vrai risque de contrefaçon dun droit de PI, à savoir le droit des auteurs des logiciels embarqués dans les produits ou services● mettre en danger la PI (brevets et logiciels) de lentreprise et risquer dannuler ou diminuer fortement les revenus potentiels de valorisation● la feuille de route des produits non garantie, maintenance et support à organiser● avoir des contributions aux communautés incohérentes avec la stratégie de lentreprise● besoin danticiper sur le jeu dacteurs dominants (exemple : Oracle) Code dArmor : Open Source, mode demploi 20
    21. 21. bonnespratiquesgeishaboy500 Code dArmor : Open Source, mode demploi 21
    22. 22. bonnes pratiques● plusieurs cas : – simple utilisation – utilisation dans un produit – publication sous licences Open Source Code dArmor : Open Source, mode demploi 22
    23. 23. simple utilisation ● choisir le logiciel en fonction de : – la communauté (création, organisation, popularité, localisation, activité...) – le produit (licences, auteurs, date de la première version stable, le nombre et la fréquence des versions, forks...) – les aspects techniques (protocoles, format des fichiers...) – le support (communauté, tiers...) et maintenance (processus pour les bugs) Code dArmor : Open Source, mode demploi 23
    24. 24. simple utilisation (exemple d’un CMS)Joomla ! Umbraco © Open Source Matters © Umbraco ... ... has had 37,081 commits made by 251 contributors has had 4,711 commits made by 37 contributors representing 1,257,418 lines of code representing 535,773 lines of code ... ... is mostly written in PHP is mostly written in C# with an average number of source code comments with a low number of source code comments ... ... has a well established, mature codebase has a short source control history maintained by a very large development team maintained by a very large development team with decreasing year-over-year commits with increasing year-over-year commits ... ... took an estimated 350 years of effort (COCOMO model) took an estimated 142 years of effort (COCOMO model) starting with its first commit in September, 2005 starting with its first commit in May, 2009 ending with its most recent commit 1 day ago ending with its most recent commit about 1 year agoLicence GPL Licence MITFrançais Gamme de produitsForum Formations et support payantsNombre d’extensions (Plungin) Extensions payantesSources www.ohloh.net Code dArmor : Open Source, mode demploi 24
    25. 25. utilisation dans un produit● choisir le composant / la librairie – la communauté (création, organisation, popularité, localisation, activité...) – le produit (auteurs, date de la première version stable, le nombre et la fréquence des versions, forks...) – la compatibilité des licences en fonction du mode de distribution (embarqué, internet, AppShop, réseau...) et la licence du produit → respect des obligations (mentions légales, accès aux sources...) – les aspects techniques (langage, API, protocoles, format des fichiers...), conformité aux standards – le support (communauté, tiers...) et maintenance (processus pour les bugs)● exemples : – client MySQL vs PostgreSQL, MariaDB... – Jquery avec une double licence MIT et GPL – JOnAS vs Jboss ou Tomcat Code dArmor : Open Source, mode demploi 25
    26. 26. publier du logiciel sous licence OpenSource (1/3)● correction ou extension fonctionnelle un produit existant ● respecter les conventions de la communauté ● prendre en compte les processus de contribution de la communauté (Contribution License Agreement)● exemples : – Android, Dojo demandent un CLA pour soumettre des contributions qui ne sont pas acceptées systématiquement Code dArmor : Open Source, mode demploi 26
    27. 27. publier du logiciel sous licence OpenSource (2/3)● faire émerger une communauté (nouvelle technologie, nouveau standard, nouvel usage...) demande : ● une architecture logicielle permettant les extensions et les contributions ● un langage de programmation, des conventions (anglais, commentaires, naming, build...), un lieu de publication en fonction de la cible ● une licence adaptée au contrôle souhaité sur les sources (copyleft, ex : GPL vs MIT) ● une gouvernance, des règles de contribution claires (conformes au lieu de publication – fondation, consortium...) ● un lancement de la communauté au plus tôt et communiquer (événement, wiki, mails...) Code dArmor : Open Source, mode demploi 27
    28. 28. publier du logiciel sous licence OpenSource (3/3) ● propriété intellectuelle, problématique des brevets – valorisation du brevet vs forces de l’Open Source – licence adéquate Code dArmor : Open Source, mode demploi 28
    29. 29. des questions ? Code dArmor : Open Source, mode demploi 29
    30. 30. créditsréalisé avec Freemind et Libre Officepolice de caractères : ● Liberation (GPL v2 avec exception) ● DejaVu (licence libre type « MIT »)crédits dessins/photos : voir chaque élément insérérappel : install party le 22 février, lycée le Dantec Code dArmor : Open Source, mode demploi 30

    ×