La lecture et ses troubles F. Delteil 5 déc 2013

1 124 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 124
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La lecture et ses troubles F. Delteil 5 déc 2013

  1. 1. La lecture et ses troubles Dr Florence Delteil Centre de Référence des Troubles des Apprentissages Pôle Neurosciences – Tête et Cou CHU Bicêtre - AP-HP
  2. 2. Lecture • La lecture n’est pas un acte naturel • Nécessite un apprentissage • Idem pour l’écriture
  3. 3. ramitépraton
  4. 4. chrysanthèmes
  5. 5. Comment apprend-on à lire ? • Acquisition : 3 stades pour Frith (1985) – Stade logographique : maternelle (prénom) Identification des mots par indices visuoperceptifs Si erreurs, visuelles Ne permet pas d’identifier des mots nouveaux
  6. 6. Comment apprend-on à lire ? – Stade alphabétique : CP-CE1 Assemblage Identification par conversion graphophonémique Lecture mots réguliers et logatomes (mati) Permet découverte de mots nouveaux Si erreurs, phonologiques : confusion sons : gâ / teau ca / deau
  7. 7. Comment apprend-on à lire ? • Stade orthographique : Adressage Identification par syllabes ou morphèmes Permet un accès direct au lexique donc une reconnaissance rapide  lecture habile Permet de lire les mots irréguliers : femme, tabac Erreurs : mots visuellement proches : magicien / magasin
  8. 8. picrado École Assemblage Adressage Segmentation Conversion Mémoire assemblage Visuo sémantique pi/cra/do Lexique orthographique Lexique phonologique
  9. 9. Lien entre LO et LE • Perception de la parole et conscience phonologique indispensables pour la mise en place de la voie d ’assemblage • Capacités métaphonologiques – Conscience syllabique : vers 4-5 ans – Conscience phonémique : s’acquiert avec la lecture • Absentes chez enfants ayant un trouble sévère du langage oral
  10. 10. Difficultés d’apprentissage de la lecture • Tout problème d’apprentissage de la lecture n’est pas une dyslexie : – 15 à 20 % d’échec scolaire – 3 à 7 % de dyslexiques • Repérage possible fin CP, CE1
  11. 11. Difficultés d’apprentissage de la lecture • Plusieurs causes possibles : – – – – – Problème neurosensoriel : audition, vue Problème psychologique Déficience cognitive Carence pédagogique Dyslexie – dysorthographie ou TSLE
  12. 12. Difficultés d’apprentissage de la lecture IMPORTANCE DU DIAGNOSTIC CAR LA PRISE EN CHARGE ET L’ORIENTATION SCOLAIRE VONT EN DEPENDRE : – Retard mental : DIMINUER EXIGENCES – Trouble psychologique : SUIVI PSY et temporiser – Trouble spécifique : REEDUCATION +++ et maintenir scolarité normale mais avec des adaptations
  13. 13. Les troubles spécifiques des apprentissages • Difficultés d’apprentissage malgré l’absence de : – – – – Retard mental Trouble psychopathologique grave (TED) Carence pédagogique Trouble neurosensoriel ou neurologique • TSLO, TSLE, dyspraxie, dyscalculie, TDA/H • Polémique sur l’origine de ces troubles: psychologique, neurologique, socio-culturelle
  14. 14. D’où ça vient ? • TSLO et TSLE : trouble neurologique avec composante génétique et facteurs environnementaux (hémisphère gauche) – Pathologies familiales (40% de risque de DL si parent DL) – Arguments génétiques (chromosomes 1, 2, 6, 15 et 18 et d’autres) – Arguments anatomiques (hétérotopies, absence asymétrie planum temporale) – Arguments imagerie fonctionnelle
  15. 15. TSLE • Prévalence : 3 à 7 % dont 1% de formes sévères • Facteurs de risque : – Antécédents familiaux – Trouble du langage oral : • Retard LO : 25 % TSLE • Dysphasie ou trouble sévère du LO : 90 % TSLE • L’origine serait un trouble phonologique
  16. 16. TSLE • Trouble d’apprentissage de la lecture (dyslexie) et de l’écriture (dysorthographie) • Spécifique (pas de retard mental, trouble psychopathologique grave, trouble neurosensoriel (vue et audition), carence pédagogique) • Significatif : décalage d’au moins 18 mois à 2 ans de l’âge de lecture / âge chronologique ou un score < - 2 ET ou DS avec test étalonné.
  17. 17. Dyslexie phonologique • Voie d’assemblage non efficiente • Travailler la conscience phonologique • Monter la voie d’assemblage avec divers outils ( gestes Borel, imprégnation syllabique) • Lecture ET transcription • De façon quotidienne (au moins 3x/sem) • Pédagogie et rééducation
  18. 18. Pas UNE mais DES dyslexies • • • • Dyslexie phonologique : la plus fréquente Dyslexie de surface Dyslexie visuo-attentionnelle ETC… • Trouble différent donc rééducation différente
  19. 19. picrado École Assemblage Adressage Segmentation Conversion Mémoire assemblage Visuo sémantique pi/cra/do Lexique orthographique Lexique phonologique
  20. 20. Dyslexie de surface • Voie d’assemblage souvent présente mais imparfaite • Stock orthographique déficitaire : lecture lente et pas d’orthographe lexicale • Monter le stock lexical : épellation, apprentissage de liste de mots • Rééducation 3x/sem, pédagogie
  21. 21. Dyslexie visuo-attentionnelle • Pas d’adressage • Exercices de repérage visuel : mots intrus • Exercices de reconnaissance de mots : lecture flash
  22. 22. Conduite à tenir face à un trouble du langage écrit • • • • • Vérifier vue et audition ATCD : TLO, famille Évaluer contact, comportement Efficience intellectuelle (QI) Niveau en maths mais trouble spécifique associé possible (nom des nombres, tables de X, problèmes) • Bilan orthophonique étalonné : niveau de lecture, stratégies, niveau d’orthographe mais faire aussi bilan du LO, mémoire auditivo-verbale
  23. 23. CAT face à TSLE • Rééducation orthophonique au moins 2 voire 3X/sem si trouble sévère (enfant non lecteur) • Réévaluer l’effet des PEC +++ : – diagnostic ? si pas de progrès – Rééducation non adaptée • Avis centre de référence si trouble complexe ou sévère
  24. 24. CAT face à TSLE • Rechercher troubles associés : – – – – – Psychologique Logico-mathématique Trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité Dyspraxie Orthoptiques • Nécessitant éventuellement un suivi • Trouble de la mémoire de travail auditivo-verbale très invalidant pour apprentissages : tables X, conjugaison, poésies
  25. 25. Que faire face à un enfant en difficulté avec le langage écrit ? • • • • Est-il en difficulté ailleurs (maths) ? Problèmes de comportement ? Rencontrer la famille Mettre en place une aide individualisée (RASED) dès le CP • Signaler l’enfant au médecin et/ou au psychologue scolaires si difficultés globales ou comportementales
  26. 26. Que faire face à un enfant en difficulté avec le langage écrit ? • RASED => progrès : OK • Si pas de progrès, adresser chez l’orthophoniste dès le milieu du CP, avant si TLO ou antécédents familiaux de TLO ou TLE • Adresser au psychologue scolaire si non fait avant pour évaluation psychométrique • Équipes éducatives, PAI ou PPS avec MDPH • Adresser à un centre de référence si pas d’évolution
  27. 27. Dyslexie : Conduite à tenir • AMELIORER – En petit groupe homogène (RASED) – Bases de la lecture : gestes Borel, méthode syllabique, lentement, supports aérés – L’orthographe : peu de mots à la fois – En lien avec l’orthophoniste (cahier de liaison) – Épellation, étiquettes, moyens mnémotechniques, étymologie
  28. 28. Adaptations scolaires • CONTOURNER : – – – – Évaluations orales Lire les énoncés à l’oral 1/3 temps supplémentaire Ne pas tenir compte des fautes d’orthographe dans les autres matières que le français et être indulgent dans cette matière – Dictées courtes : 2 à 3 phrases, notation encourageante
  29. 29. Adaptations scolaires – Donner un support écrit des cours – Donner tables de multiplication, réduire poésies, nombre de mots à apprendre – Vérifier prise de note des devoirs – Indulgence pour anglais, privilégier oral – Préférer l ’allemand, l’espagnol, l’italien – Moyens palliatifs surtout au collège : ordinateur, logiciels de dictée vocale et retour vocal
  30. 30. Conduite à tenir • Enfant devant, proche de l’enseignant • Maintenir le goût d’apprendre • Expliquer les adaptations : handicap qui se voit ou qui ne se voit pas • N’apprennent pas à lire « en lisant », à écrire « en copiant ». • Classes spécialisées : CLIS, 6ème ULIS en lien avec SESSAD dans l’idéal. • Tiers-temps possible pour examens.
  31. 31. Evolution • La dyslexie ne guérit pas et ne disparait pas • Peut être compensée en lecture mais souvent lente • Dysorthographie persiste • Troubles de mémoire aussi • Besoin de travailler 2 fois plus pour résultats décevants si pas d’adaptation • Grande souffrance, mauvaise estime de soi

×