COQUELUCHECOQUELUCHE
Kouiad Belkadi. AKouiad Belkadi. A
Maladies Infectieuses et TropicalesMaladies Infectieuses et Tropic...
COQUELUCHECOQUELUCHE-- DéfinitionDéfinition
La coqueluche est uneLa coqueluche est une maladie respiratoiremaladie respira...
COQUELUCHECOQUELUCHE--BactériologieBactériologie
Une Bordetella pertussisUne Bordetella pertussis
(découvert par(découvert...
COQUELUCHECOQUELUCHE--PathogéniePathogénie
Le pouvoir est lié à des produits deLe pouvoir est lié à des produits de
sécrét...
COQUELUCHECOQUELUCHE--EpidémiologieEpidémiologie
L'incidence de la maladie a diminué dans les pays développés.L'incidence ...
COQUELUCHECOQUELUCHE--CliniqueClinique
I. forme classique de l’enfantI. forme classique de l’enfantIncubationIncubation si...
CliniqueClinique
II. Forme du nourrissonII. Forme du nourrisson
>>5050% chez l’enfant<% chez l’enfant<11anan
Nné et nourri...
CliniqueClinique
forme de l’adulte et du vieillardforme de l’adulte et du vieillard
Banale bronchite subaiguë ou chronique...
Diagnostic paraDiagnostic para--cliniqueclinique
Hyperleucocytose à lymphocyteHyperleucocytose à lymphocyte
Hyperplaquetto...
COQUELUCHECOQUELUCHE--DiagnosticDiagnostic
différentieldifférentiel
Pneumopathie à chlamydia trachomatis (Nné)Pneumopathie...
COQUELUCHECOQUELUCHE-- TraitementTraitement
Déclaration obligatoireDéclaration obligatoire
Isolement de l'enfant malade (I...
COQUELUCHECOQUELUCHE--PréventionPrévention
Le vaccin: bactéries inactivées, voie sousLe vaccin: bactéries inactivées, voie...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La coqueluche

925 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
925
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La coqueluche

  1. 1. COQUELUCHECOQUELUCHE Kouiad Belkadi. AKouiad Belkadi. A Maladies Infectieuses et TropicalesMaladies Infectieuses et Tropicales CHU OranCHU Oran
  2. 2. COQUELUCHECOQUELUCHE-- DéfinitionDéfinition La coqueluche est uneLa coqueluche est une maladie respiratoiremaladie respiratoire bactérienne (toxibactérienne (toxi--infection)très contagieuse.infection)très contagieuse. La coqueluche se développe par épidémie.La coqueluche se développe par épidémie. Cette maladie,Cette maladie, considérée longtemps par erreurconsidérée longtemps par erreurCette maladie,Cette maladie, considérée longtemps par erreurconsidérée longtemps par erreur comme une maladie de la petite enfance, peut êtrecomme une maladie de la petite enfance, peut être sévère pour l'homme à tout âge mais estsévère pour l'homme à tout âge mais est particulièrement dramatique, voire mortelle, pour lesparticulièrement dramatique, voire mortelle, pour les nourrissons de moins denourrissons de moins de 66 mois.mois.
  3. 3. COQUELUCHECOQUELUCHE--BactériologieBactériologie Une Bordetella pertussisUne Bordetella pertussis (découvert par(découvert par Bordet etBordet et GengouGengou enen 19061906).). Le bacille de Bordet et GengouLe bacille de Bordet et Gengou Impossible d'afficher l'image liée. Le fichier a peut-être été déplacé, renommé ou supprimé. Vérifiez que la liaison pointe vers le fichier et l'emplacement corrects. Le bacille de Bordet et GengouLe bacille de Bordet et Gengou s'appellait anciennements'appellait anciennement Hemophilus pertussis ouHemophilus pertussis ou encore Bacillus pertussis.encore Bacillus pertussis. Coccobacilles très petitsCoccobacilles très petits ((00,,2525 xx 00,,55--00,,88 µm), mobiles ouµm), mobiles ou immobiles, capsulés, aérobiesimmobiles, capsulés, aérobies stricts.stricts. Impossible d'afficher l'image liée. Le fichier a peut-être été déplacé, renommé ou supprimé. Vérifiez que la liaison pointe vers le fichier et l'emplacement corrects.
  4. 4. COQUELUCHECOQUELUCHE--PathogéniePathogénie Le pouvoir est lié à des produits deLe pouvoir est lié à des produits de sécrétion et à des adhésines :sécrétion et à des adhésines : Une toxine protéiqueUne toxine protéique ---- récepteur cellulairerécepteur cellulaire ------ cellulescellules ---- augmentation de l'augmentation de l'AMPcAMPcaugmentation de l'augmentation de l'AMPcAMPc cellulaire et une perturbationcellulaire et une perturbation cellulaire.cellulaire. nécrosenécrose de la muqueusede la muqueuse de l’de l’epithéiumepithéium respiratoirerespiratoire AdhésinesAdhésines bloquent les cilsbloquent les cils vibratiles de l'épithélium bronchiquevibratiles de l'épithélium bronchique et provoquent des lyses cellulaires.et provoquent des lyses cellulaires.
  5. 5. COQUELUCHECOQUELUCHE--EpidémiologieEpidémiologie L'incidence de la maladie a diminué dans les pays développés.L'incidence de la maladie a diminué dans les pays développés. 6060 millions (dans les pays en développement)millions (dans les pays en développement) -- problème majeur de santé publique avec environproblème majeur de santé publique avec environ 600 000600 000 décès par andécès par an.. Dans les pays développés:Dans les pays développés: changement de transmission dechangement de transmission deDans les pays développés:Dans les pays développés: changement de transmission dechangement de transmission de la maladiela maladie (l'absence de rappel après(l'absence de rappel après 1818 mois). En effet, lamois). En effet, la transmission ne se fait plus d'enfants à enfants, maistransmission ne se fait plus d'enfants à enfants, mais d'adolescentsd'adolescents--adultes à nouveauadultes à nouveau--nés.nés. La contamination s'opère par voie aérienne (La contamination s'opère par voie aérienne (toux, éterrnument).toux, éterrnument). Absence de protection maternoAbsence de protection materno--foetale.foetale. ImmunisanteImmunisante
  6. 6. COQUELUCHECOQUELUCHE--CliniqueClinique I. forme classique de l’enfantI. forme classique de l’enfantIncubationIncubation silencieuse:silencieuse: 77 jours environ.jours environ. Invasion:Invasion: ou catarrhale deou catarrhale de 77 àà 1515 jours, (jours, (contagioncontagion maximale).maximale). rhinopharyngite + touxrhinopharyngite + toux-- écoulement nasal, une fièvre modérée et uneécoulement nasal, une fièvre modérée et une touxtoux -- parfoisparfois vomissementsvomissements La période d'étatLa période d'état:: quintesquintes de toux.de toux. : la survenue d’: la survenue d’accésaccés répétés etrépétés et violents de toux,sans respiration efficace entrainant rapidement uneviolents de toux,sans respiration efficace entrainant rapidement une turgescence du visage avec injection conjonctivalturgescence du visage avec injection conjonctival -- d'une longued'une longue reprise inspiration sifflante appelée "reprise inspiration sifflante appelée "chant du coq".chant du coq".reprise inspiration sifflante appelée "reprise inspiration sifflante appelée "chant du coq".chant du coq". Les dernières secousses libèrent une expectoration muqueuse claire etLes dernières secousses libèrent une expectoration muqueuse claire et épaisseépaisse Déclenchées par le stimuli, surtout nocturne.Déclenchées par le stimuli, surtout nocturne. Dans quelques cas on observe une apnée (arrêt respiratoire) ou unDans quelques cas on observe une apnée (arrêt respiratoire) ou un vomissement en fin de quinte.vomissement en fin de quinte. pas de fièvrepas de fièvre Entre les quintes ,l’enfant est asymptomatiqueEntre les quintes ,l’enfant est asymptomatique ÉvolutionÉvolution:: 88 àà 1010 semainessemaines -- les quintes vont devenir moinsles quintes vont devenir moins frequentfrequent et moins sévèreet moins sévère une toux isolée et quelquefois le tic coquelucheux.une toux isolée et quelquefois le tic coquelucheux.
  7. 7. CliniqueClinique II. Forme du nourrissonII. Forme du nourrisson >>5050% chez l’enfant<% chez l’enfant<11anan Nné et nourrisson non vacciné: trèsNné et nourrisson non vacciné: très réceptifsréceptifs Gravité (létalitéGravité (létalité 22 àà 33%) par complications%) par complications *quintes asphyxiante*quintes asphyxiante*quintes asphyxiante*quintes asphyxiante *apnées syncopales*apnées syncopales *cplc respiratoires: encombrement,*cplc respiratoires: encombrement, atélectasie, surinfection, hypoventilationatélectasie, surinfection, hypoventilation centrale.centrale. *Cplc nutritionnelle*Cplc nutritionnelle *Cpl neurologique*Cpl neurologique
  8. 8. CliniqueClinique forme de l’adulte et du vieillardforme de l’adulte et du vieillard Banale bronchite subaiguë ou chroniqueBanale bronchite subaiguë ou chronique
  9. 9. Diagnostic paraDiagnostic para--cliniqueclinique Hyperleucocytose à lymphocyteHyperleucocytose à lymphocyte HyperplaquettoseHyperplaquettose Pas d’anémiePas d’anémie VS normale ou subnormaleVS normale ou subnormaleVS normale ou subnormaleVS normale ou subnormale Radio pulmonaire: poumon coquelucheuxRadio pulmonaire: poumon coquelucheux Bactériologie: recherche de bactérie dansBactériologie: recherche de bactérie dans l’écouvillonnage nasal (milieu de Bordet et Gengou)l’écouvillonnage nasal (milieu de Bordet et Gengou) par examen direct (IFI ou PCR) et culturepar examen direct (IFI ou PCR) et culture 3030%% Sérologie:Sérologie: 22 sérums àsérums à 11 mois d’intervallemois d’intervalle
  10. 10. COQUELUCHECOQUELUCHE--DiagnosticDiagnostic différentieldifférentiel Pneumopathie à chlamydia trachomatis (Nné)Pneumopathie à chlamydia trachomatis (Nné) Bronchopathie à adénovirus (enfant/adulte)Bronchopathie à adénovirus (enfant/adulte) Corps étranger, allergie, compression trachéaleCorps étranger, allergie, compression trachéaleCorps étranger, allergie, compression trachéaleCorps étranger, allergie, compression trachéale Tuberculose, mucoviscidoseTuberculose, mucoviscidose Laryngotracheite infectieuse, pneumonieLaryngotracheite infectieuse, pneumonie Cardiopathie congénitale.Cardiopathie congénitale.
  11. 11. COQUELUCHECOQUELUCHE-- TraitementTraitement Déclaration obligatoireDéclaration obligatoire Isolement de l'enfant malade (Isolement de l'enfant malade (55 j d’ATB)j d’ATB) Surveillance des enfants (bas âge) pendant les quintesSurveillance des enfants (bas âge) pendant les quintes hydratation et alimentation suffisantehydratation et alimentation suffisante Antitussif chez l'enfant de plus de sept ansAntitussif chez l'enfant de plus de sept ansAntitussif chez l'enfant de plus de sept ansAntitussif chez l'enfant de plus de sept ans Séjour en altitude si possibleSéjour en altitude si possible Drainage bronchique et ventilation pulmonaireDrainage bronchique et ventilation pulmonaire (kinésithérapie)(kinésithérapie) Antibiotique: érythromycine, ATB si surinfectionAntibiotique: érythromycine, ATB si surinfection Corticothérapie dans formes gravesCorticothérapie dans formes graves L'hospitalisation est nécessaire chez le nourrisson <L'hospitalisation est nécessaire chez le nourrisson <66 mois et si cyanosemois et si cyanose
  12. 12. COQUELUCHECOQUELUCHE--PréventionPrévention Le vaccin: bactéries inactivées, voie sousLe vaccin: bactéries inactivées, voie sous--cutanée oucutanée ou intramusculaire.intramusculaire. Ce vaccin se fait en association avec D.T. C.P. (diphtérieCe vaccin se fait en association avec D.T. C.P. (diphtérie tétanos coqueluche polio).tétanos coqueluche polio). Vaccin à partir deVaccin à partir de 33 mois (mois ( 44 etet 55 mois), rappel àmois), rappel à 1818 moismois puis tous les cinq ans pendant l'enfance.puis tous les cinq ans pendant l'enfance. Vaccination: pas de risque et est efficace.Vaccination: pas de risque et est efficace. Mais aujourd'hui, la vaccination systématique desMais aujourd'hui, la vaccination systématique des enfants a déplacé la maladie chez les adultes.enfants a déplacé la maladie chez les adultes. Éviction scolaireÉviction scolaire 3030 joursjours

×