Benaissti mahmoud

426 vues

Publié le

paludisme = malaria

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
426
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Benaissti mahmoud

  1. 1. Faculté de science de la nature et de la vie Département de biologie TLEMCEN Paludisme (malaria) o Présenté par: Benaissti Mahmoud Idris
  2. 2. Introduction:  En biologie, le parasitisme désigne le fait pour un organisme vivant de se nourrir, s'abriter ou se reproduire en tirant profit d'un autre organisme (l'hôte). La science qui s'occupe des parasites est la parasitologie, ou, si l'hôte est humain, la parasitologie médicale, Par exemple: le plasmodium est un parasite de l'homme puisqu'il se nourrit de son sang , et il lui provoque le paludisme.
  3. 3. Définition: •Le paludisme est une maladie parasitaire potentiellement mortelle . On pensait à l'origine que cette maladie provenait des zones marécageuses, d'où le nom de paludisme dérivé du mot ancien 'palud', marais. En 1880, les scientifiques ont découvert la véritable cause du paludisme, un parasite unicellulaire appelé plasmodium. Ils ont ensuite découvert que le parasite était transmis d'une personne à une autre par les piqûres d'un moustique Anophèle femelle, qui a besoin de sang pour nourrir ses œufs.
  4. 4. Il existe 5 types de paludisme humain:  Plasmodium falciparum  Plasmodium vivax  Plasmodium malariae  Plasmodium ovale  Plasmodium knowlesi  Les Plasmodium falciparum et Plasmodium vivax sont les plus répandus. Le Plasmodium falciparum est le plus mortel.
  5. 5. cycle du paludisme:
  6. 6. La Transmission du Paludisme: La connaissance du cycle du paludisme permet de comprendre les modalités de transmission de la maladie , Le paludisme est transmis pendant la nuit par la piqûre d’un moustique, l’anophèle femelle. La phase sanguine du cycle rend possible d’autres modes de contamination : transmission congénitale, transfusionnelle, par greffe d’organe ou transmission accidentelle chez des personnels de santé manipulant du sang contaminé. En pratique ces transmissions sont tout à fait exceptionnelles et n’influencent pas l’épidémiologie.
  7. 7. Symptômes: Lors de l'inoculation (parasite qui pénètre l'organisme), l'infection se manifeste par : une fièvre élevée . des douleurs diffuses, abdominales, articulaires, musculaires, maux de tête. Des troubles digestifs avec nausées ,vomissements et diarrhées . cela ressemble à une gastro-entérite avec beaucoup de fièvre.
  8. 8. Diagnostic: Pour poser le diagnostic de la malaria, il est nécessaire d'observer les crises de fièvre, leur intensité et leur fréquence. Une diminution des plaquettes, des globules rouges et une augmentation de la CRP, protéine spécifique de l'inflammation, sont retrouvés dans une prise de sang. Un frottis sanguin examiné au microscope permet de confirmer la malaria, et de caractériser le type du parasite en cause.
  9. 9. Prévention: Pour prévenir la malaria, prendre toutes les précautions avant de partir en voyage dans les zones où le parasite est actif, dites zones impaludées. Le médecin traitant donnera les médicaments indispensables à cette prévention ; on parle de chimio prophylaxie anti palustre qui n'empêche pas l'infestation, mais prévient les accès cliniques. Parallèlement, des mesures pour prévenir les piqures de moustiques sont nécessaires : insecticides, moustiquaires, vêtements longs et couvrant tout le corps, répulsifs appliqués sur le corps.
  10. 10. Traitement: Lorsque l'incidence du paludisme, en particulier lors de l'infection du parasite de Plasmodium falciparum nécessite un traitement immédiat, dans la plupart des cas, les médecins peuvent traiter le paludisme efficacement avec un ou plusieurs des médicaments suivants: Chloroquine ou la quinine ou la méfloquine ou la doxycycline ou l'artémisinine ou hydroxy chloroquine Ou une combinaison de sulfadoxine et de pyriméthamine ou encore combinant atovaquone et de proguanil
  11. 11. Le paludisme est une maladie qui peut être entièrement prévenue et traitée. L’objectif premier du traitement est de garantir l’élimination rapide et complète des plasmodies dans le sang du patient pour éviter qu’un paludisme non compliqué n’évolue vers une forme grave potentiellement mortelle ou vers une infection chronique provoquant une anémie. Du point de vue de la santé publique, le traitement est destiné à réduire la transmission de l’infection en diminuant le réservoir infectieux, et à éviter l’apparition et la propagation d’une résistance aux antipaludiques. Conclusion:
  12. 12. Merci pour votre attention

×