1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
1
Opération Culturale :
Le Distançage des Végétaux en Production Florale
Définition :
Le distançage consiste à écarter les...
2
Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire
d’adapter le mode de distançage en fonct...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le distancage des_vegetaux__2_

2 051 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 051
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le distancage des_vegetaux__2_

  1. 1. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  2. 2. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20
  3. 3. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  4. 4. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20
  5. 5. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  6. 6. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20
  7. 7. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  8. 8. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20
  9. 9. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  10. 10. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20
  11. 11. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  12. 12. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20
  13. 13. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  14. 14. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20
  15. 15. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  16. 16. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20
  17. 17. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  18. 18. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20
  19. 19. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  20. 20. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20
  21. 21. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  22. 22. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20
  23. 23. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  24. 24. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20
  25. 25. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  26. 26. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20
  27. 27. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  28. 28. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20
  29. 29. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  30. 30. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20
  31. 31. 1 Opération Culturale : Le Distançage des Végétaux en Production Florale Définition : Le distançage consiste à écarter les plantes les unes des autres pour leur permettre de bien se développer. Il évite le confinement et l’étiolement des plantes (cf photo). Ces deux facteurs peuvent être à l’origine du développement de maladies (Botrytis par exemple) et déprécient fortement la qualité des plantes voir ne permet pas leur commercialisation. Toute culture à un certain stade de son développement a besoin d’être distancée. Begonia gracilis étiolés car non distancés Principe : Sur tablette ou au sol les plantes sont prélevées, nettoyées, éventuellement effleurées si elles ne sont pas au stade final de culture, mise en plateau de manutention et replacées de façon plus espacée ce qui leur permettra de continuer leur développement d’une manière optimale. Il est possible de distancer les plantes en quinconce (cf schéma) ou au carré (cf schéma). Il n’y a pas de règle sachant tout de même que le quinconce permet une meilleure utilisation de l’espace (moins de perte de place). Distançage de Phalangium comosum En quinconce : Au carré :
  32. 32. 2 Les cultures et végétaux étant différents les uns des autres, il est nécessaire d’adapter le mode de distançage en fonction : De l’espace disponible. Plus on a d’espace disponible, plus il est aisé de distancer fortement les plantes et inversement. Des plantes elles-mêmes (taille, stade cultural, physiologie des plantes à savoir que certains végétaux comme le Cyclamen persicum par exemple aime bien être confiné dans son milieu. Il préfèrera un distançage progressif plutôt qu’un et un seul distançage important définitif). Un ou plusieurs distançages seront nécessaires pour toutes les cultures, ces derniers étant fonction du développement des végétaux et de leur taille adulte commercialisable. On raisonne le distançage en nombre de plantes par m2 et on parle de distançage final c'est-à-dire du nombre de plantes devant occupée un espace en fin de culture. Ex : Le Cyclamen persicum en pot de 13 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 6 à 9 plantes au m2. Le Pelargonium hederaefolium en pot de 10 cm de diamètre sera en nombre de plantes au distançage final à 15-20 plantes au m2. La Primula hortensis en godet carré de 8 cm sera en nombre de plantes au distançage final à 30-35 plantes au m2. Pour un distançage plus aisé il est possible d’utiliser des plaques de distançage. Différents modèles existent adaptés aux différentes tailles de pots. A noter toutefois que ces alvéoles ne représentent pas l’espace final qu’il est nécessaire de donner aux plantes. Tout dépend du développement végétatif de la plante. Ces plaques permettent un pré-distançage des cultures. Ex : Plaque de distançage pour godets de 8 cm permettant au pré-distançage : 115 godets au m2 (photo ci-dessous). Espace entre les plantes = 0,10m. Ex : Distançage de Phalangium comosum Au carré : 1plante tous les 0m20 En quinconce : 1 plante tous les 0m20

×