SNACKPLANNING   vol. 12
Ob je ts c onnec t é s   LEGO   D ess erts
ENTRÉES
E N T RÉ ES                          Qu ’ est ce q u’un obj et connecté ? Se r v i c enu m é r i que   Les objets connecté...
E N T RÉ ES                                                                                           Définition          ...
E N T RÉ ES                                          Prévisions              Selon le s ana ly s es d es ent r ep r is e s...
E N T RÉ ES                                                                                     L e m onde phy sique de vi...
E N T RÉ ES                L e m onde phy sique de vient programm a ble                      L e s ob je t s à prot é g e ...
E N T RÉ ES                                                            L es obje ts co m m uniq uent                      ...
E N T RÉ ES                                                                                              L e Q u anti fi e...
E N T RÉ ES                                               L es obje ts co m m uni quent                                   ...
E N T RÉ ES                     B ud we is er             C r éation d’ u n e e x péri ence ,               d ’ un i nstan...
E N T RÉ ES                                    Q u el le s i m p l i cat ions ?            Marketing                     O...
PL AT S
PLATS         «det bedste er ikke for godt»        «Seul le meilleur est assez bon»
PLATS             Quelques dates           1932: création de l’entreprise lego        contraction de legt godt (bien jouer...
PLATS                                   LEgo Aujourd’huinuméro 3 mondial   des jouets                   130 pays          ...
Comment lego est arrivé à rester uneentreprise profitable et moderne durant la            dernière décennie ?
PLATS                La crise de 2003         En 2003 Bien que leader        mondial dans le domaine du        jouet de co...
PLATS                                                           La crise de 2003La concurrence de jouets moins chers, le p...
PLATS        La brique                  LEs adultes                    La modernité
PLATS        La brique                  LEs adultes                    La modernité
PLATS                                                                                 La crise de 2003               Kjeld...
PLATS                                       La crise de 2003   Recentrage                          Interaction            ...
PLATS                                                                                               RationalisationDiminut...
PLATS                       Parc d’attraction                                                                             ...
PLATS                                               InteractionEtudes anthropologiques extensives sur les consommateurs de...
PLATSUne Histoire de marque renforcée.   Storytelling
PLATS                                                             Les valeurs de la marque LEGO® Créativité               ...
PLATS
PLATS
PLATS
PLATS
PLATS
PLATS
PLATS
PLATS        La brique                  LEs adultes                    La modernité
PLATS                                       Comment rester moderne auprès des enfants?        Par les histoires         Li...
PLATS                                                                                         Comment rester moderne auprè...
PLATS                                                 Comment rester moderne auprès des enfants?        La saga Star Wars ...
PLATS                  Elargir la cible            Lancement «à épisodes»               Suivi des tendances        Gamme d...
PLATS                                                                 Comment rester moderne auprès des enfants?     Créer...
PLATS                                              Comment rester moderne auprès des enfants?                   Un univers...
PLATS                                                             Comment rester moderneLa gestion de la communauté des en...
PLATSCampagne Happy HoliplayLa réalité brique-mentée                             User generated content                   ...
PLATS        La brique                  LEs adultes                    La modernité
PLATS                            Comment suivre ses clients dans                                    lâge adulte        Le ...
PLATS                                                                    Comment suivre ses clients dansL’existence d’une ...
PLATS                    CROWDSOURCING                                                   70 % des utilisateurs du Mindstor...
PLATS                                                                                                     Comment suivre s...
PLATS                                                                 Comment suivre ses clients dansLa Nostalgie :       ...
PLATSLa NostalgieRetrouver Lego dans lesobjets du quotidien
PLATS               En trois points:           La simplification        La narration transmedia           La communauté
D ESSERT S
DESSERTS  Heineken          National Geographic             Nike
DESSERTS  Heineken          National Geographic             Nike
DESSERTS                                                   Nike     Lancement de La Lunar glide au Japon et à Hong Kong   ...
DESSERTS           NIKE
DESSERTS           NIKE
DESSERTS  Heineken          National Geographic             Nike
DESSERTS  Heineken          National Geographic             Nike
MERCIA dans deux semaines      Marta Gobbi et Guillaume Slizewicz
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

MCSGAD SNACK PLANNING VOL.12

2 725 vues

Publié le

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 725
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 823
Actions
Partages
0
Téléchargements
21
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

MCSGAD SNACK PLANNING VOL.12

  1. 1. SNACKPLANNING vol. 12
  2. 2. Ob je ts c onnec t é s LEGO D ess erts
  3. 3. ENTRÉES
  4. 4. E N T RÉ ES Qu ’ est ce q u’un obj et connecté ? Se r v i c enu m é r i que Les objets connectées sont déjà parmi nous, il s’agit de votre ipod, de votre iphone, de votre ordinateur... mais aussi de votre pass navigo. Qu’est ce qui les caractérise? Ces objets font le lien entre deux mondes: celui du numérique et celui du physique. Ainsi ils peuvent être à sens unique: du numérique dans le physique. c’est le cas de votre ipod, le contenu numérique change alors que votre objet reste le même. Ou du physique vers le numérique : votre podomètre enregistre les mouvements physiques de l’objet et va P ro du it vous permettre de les consulter sur internet.p h ys i q ue Mais la vrai nouveauté vient des objets qui cumulent les deux fonctions, qui modifient le contenu numérique en fonction du physique, et vice versa...
  5. 5. E N T RÉ ES Définition Ma c hin e to Ma c h in e Ensemble de Technologies de l’Information et de la Communication, destinées principalement à faciliter l’interconnexion et l’intercommunication des objets, sans avoir besoin de l’intervention humaine. Les composants clé d’un système M2M sont des senseurs, RFID, la connexion Wi-fi ou encore le Autonomic computing software, c’est à dire un moyen de contrôler le fonctionnement des applications informatiques sans la nécessité de saisir des données. Domotique Ensemble des technologies de l’électronique de l’information et des télécommunications utilisées dans les domiciles. Elles visent à assurer des fonctions de sécurité, de confort, de gestion d’énergie et de communication qu’on peut retrouver dans une maison. Quantified Self Regrouper des données sur notre manière de vivre via des accessoires et des applications pour les analyser. Utilisé dans le suivi de performance sportive, dans l’optique d’un coaching en ligne personnalisé.
  6. 6. E N T RÉ ES Prévisions Selon le s ana ly s es d es ent r ep r is e s C is co e t E ri cs s on, l e n om b re d ’ o bj e t s c on nec t és à Inte r ne t po u r rait ê t re multiplié par huit dans les 10 prochaines années, plus de 50 milliards d’objets seraient alors c onc e rn és
  7. 7. E N T RÉ ES L e m onde phy sique de vient pro gra mm able L a do m ot i qu e LIFX Lockitron Belkin WeMo Am p o u l e s L E D C ont r ô le l e s l u m i è r e s v i a son V e rro u s ans c lé sm a r t p h on e P r is e é l e c t ri q u e conn e ct é e Ale rte e n c as d’ in fra c tion P ro g ra m m at ion d es ho rai re s d é t e ct e ur d e mo uv e m e nt sAd a p tation de l a l u m i n os it é à u n e C on ne c té s a u W i Fi mus i q u e
  8. 8. E N T RÉ ES L e m onde phy sique de vient programm a ble L e s ob je t s à prot é g e rBit p oni c s Ge st ion de p l ante s : L e s d é t e ct e u rs t rans m e tt e nt l e s i n f os s u r l e Cl ou d ( h u m i dit é , température, ensoleillement). Les solutions sont a ut om ati q u e m e nt m is e s e n pl a ce .
  9. 9. E N T RÉ ES L es obje ts co m m uniq uent Th e G o o d Ni g h t La m p L e cot é gadget Al ter native lu mineuse au x p et it es p ensé es Liaison d e la mp e s à t ra ve rs le m ond eSimu ltané ité d e l ’a ll um a ge et de la m is e hors te ns ion
  10. 10. E N T RÉ ES L e Q u anti fi ed - s el f Ni ke + F u e l Ban d L a ci bl e s po rt i v e Le brac el et comm uni q ue le s obje ct i f att e i nt s (c alories p erd ues ,k m p a rco urus) ,et perm etd’ obten i r à tra vers l’ ap p l icat ion des not i fi cat ion, B ab olat Play & C on n ec t statisti qu es et l ’h ist ori q ue s de pe rform an c e, Données e xpo rt é e s pou r ana l y s e r l a p e r for m an c e . c om p a rais on ave c d ’a utr es profi l s. A uto -c oa ch i n g e t c om p a rais on
  11. 11. E N T RÉ ES L es obje ts co m m uni quent E t L E S MA R QU E S a us s i E vi an Evi an S mart Drop L’evian smart drop permet de commander vos bouteilles d’eau d’un seul geste. «one touch wonder». La simplification du processus d’achat favorise la fidélité chez les clients. En créant un geste unique, exclusif et court pour la commande de l’eau, on supprime les produits et offres alternatifs .
  12. 12. E N T RÉ ES B ud we is er C r éation d’ u n e e x péri ence , d ’ un i nstant B udw eiser. Vo lonté de r e l i e r l a passion du s p ort à la m ar que
  13. 13. E N T RÉ ES Q u el le s i m p l i cat ions ? Marketing One touch wonder Sécurité JuridiqueExplosions des données personnalisées Un objet pour une fonction. Comment être sûr que ces A partir du moment où les objetset possibilité de marketing one to one Comment simplifier la vie? données ne sont pas peuvent avoir des comportements- Le frigo se remplit tout seul. exploitées par des personnes autonomes doivent-ils avoir un tierces? statut juridique?
  14. 14. PL AT S
  15. 15. PLATS «det bedste er ikke for godt» «Seul le meilleur est assez bon»
  16. 16. PLATS Quelques dates 1932: création de l’entreprise lego contraction de legt godt (bien jouer) par Ole Kirk Kristiansen et fabrication des premiers jouets en bois 1958: Premières briques en plastiques produites 1978: apparition de la minifigurine lego
  17. 17. PLATS LEgo Aujourd’huinuméro 3 mondial des jouets 130 pays 64 briques lego pour chaque être humain
  18. 18. Comment lego est arrivé à rester uneentreprise profitable et moderne durant la dernière décennie ?
  19. 19. PLATS La crise de 2003 En 2003 Bien que leader mondial dans le domaine du jouet de construction, l’entreprise lego a un déficit de 144 millions de livres et des dettes de plus de de 600 millions. Pourquoi?
  20. 20. PLATS La crise de 2003La concurrence de jouets moins chers, le prix de la production au Danemark Le brevet de la brique tombe dans le domaine publicUne politique de diversification un peu hasardeuse montres lego Jeux vidéos vêtements ouvertures de parcs partout dans le monde
  21. 21. PLATS La brique LEs adultes La modernité
  22. 22. PLATS La brique LEs adultes La modernité
  23. 23. PLATS La crise de 2003 Kjeld Kirk Kristiansen Jørgen Vig KnudstorpEn 2004, le petit fils du fondateur de lego démissionne de son poste de PDG et nomme Jorgen Vig Knudstorp à sa place, c’est la première fois que le directeur n’est pas un membre de la famille. Knudstorp n’a qu’une trentaine d’années.
  24. 24. PLATS La crise de 2003 Recentrage Interaction Jørgen Vig Knudstorp Superplan Rationalisation
  25. 25. PLATS RationalisationDiminution du nombre de pièces différentes par moitié pour Suppression de plus de 3500 postes au Danemark et externalisation économiser sur le prix des moules d’une partie de la production vers des pays tiers (Mexique, Chine, République Tchèque)
  26. 26. PLATS Parc d’attraction Recentrage Knudstorp décide de recentrer la production lego sur le coeur de métier, la brique pour les garçon de 5 à 12 ans. Entre 2004 et 2006Jeux videos Coeur de métier Montres l’entreprise vend les parc d’attraction et Brique de construction de 5 à 12 ans arrête ou externalise les activités qui ne sont pas directement liées à ce coeur de métier Vêtements
  27. 27. PLATS InteractionEtudes anthropologiques extensives sur les consommateurs delegoPrise en compte et meilleur dialogue avec les clients directs(grandes surfaces et magasin de jouets), les fournisseurs deservices logistiques et la communauté de fans
  28. 28. PLATSUne Histoire de marque renforcée. Storytelling
  29. 29. PLATS Les valeurs de la marque LEGO® Créativité Lamusement Bienveillance Qualité APPRENTISSAGE Imagination
  30. 30. PLATS
  31. 31. PLATS
  32. 32. PLATS
  33. 33. PLATS
  34. 34. PLATS
  35. 35. PLATS
  36. 36. PLATS
  37. 37. PLATS La brique LEs adultes La modernité
  38. 38. PLATS Comment rester moderne auprès des enfants? Par les histoires Licences & création de saga Lego Par la technologie
  39. 39. PLATS Comment rester moderne auprès des enfants? Les licences de films «Nous voulons rester pertinent et en tête de liste auprès des enfants, et nous voyons les accords de licences comme un moyen d’attirer d’autres enfants tout en restant attrayant aux yeux de notre coeur de cible. Le mariage entre la licence et Lego doit avoir du sens pour le consommateur, et nous voulons être capable de livrer des produits uniques qui expriment la créativité et limagination de notre marque» Jill Wilfert, Lego VP Global Partnerships and Alliance Management
  40. 40. PLATS Comment rester moderne auprès des enfants? La saga Star Wars La gamme la plus fructueuse: • 106,107,779 produits vendus en 2008 • Produits dérivés (Vidéos, onlines games...) • Intérêt du public et attrait des fans de Star Wars
  41. 41. PLATS Elargir la cible Lancement «à épisodes» Suivi des tendances Gamme de jeux vidéos pour PS, Xbox, Wii, Nintendo DS
  42. 42. PLATS Comment rester moderne auprès des enfants? Créer une histoire«Qu’est-ce qu’il arriverait si nous développions une véritable histoire? Si nous ajoutions un programme marketing complet au concept? Voilà: la naissance de Bionicle» Michael McNally, Senior Brand Relations Manager for LEGO
  43. 43. PLATS Comment rester moderne auprès des enfants? Un univers transmédia: • Iphone & Ipad games, • Jeux en Ligne • Dessins animés • Jeux de société • Toupies Qui permet de continuer l’expérience par d’autres moyens
  44. 44. PLATS Comment rester moderneLa gestion de la communauté des enfants: auprès des enfants? Fidéliser la cible 5-12 ans Réseau social pour les enfants Contenus: -plans de montage Environnement ludique mais sécurisé -avant première (rendez vous, exposition, Mettre en relation les fans de la marque interviews) Permet découter les attentes -espace de partage de créations -magazine Club consultable en ligne
  45. 45. PLATSCampagne Happy HoliplayLa réalité brique-mentée User generated content Web Compétition Viralité Rencontre des générations Lien affectif avec la marque
  46. 46. PLATS La brique LEs adultes La modernité
  47. 47. PLATS Comment suivre ses clients dans lâge adulte Le phénomène AFOL Qui est un AFOL? Croissance exponentielle avec internet Créer une communauté autour de Lego Hobby chronophage Interactions avec l’entreprise
  48. 48. PLATS Comment suivre ses clients dansL’existence d’une communauté indépendante lâge adulte Seattle Une fois par an Plusieurs milliers de participants Montrer les créations et rencontrer les créateurs membres de 54 pays différents 150 000 visiteurs par mois
  49. 49. PLATS CROWDSOURCING 70 % des utilisateurs du Mindstorm de 1998 sont des adultes et participent à un grand mouvement de hacking du produit et de reverse engineering Pour le Mindstorm NXT, Lego utilise le savoir faire de ses fans et les met à contribution dans la phase de création et de test Lego Mindstorm Couverture dédié à l’opération
  50. 50. PLATS Comment suivre ses clients dansDes plateformes d’expressions: lâge adulte Lego Ambassador ReBrick Lego Click Centraliser les activités indépendantes Program Cible: Designers, artistes, créatifs de la communauté LEGO et au même La voix de multiples communautés (19-65 ans) Lego Photo Iphone App (2 millions de download)temps de l’inciter, à travers des outils de dans 22 pays Vidéo présentation (1,6 millions de vues) partage social, à parler de la marque en Intégrés dans le processus de développement dehors de la plate-forme Canaux de conversation entre l’entreprise et les clients
  51. 51. PLATS Comment suivre ses clients dansLa Nostalgie : lâge adulteRetrouver Lego dans les objets du quotidien Jean Claude de Castelbajac Moleskine Channel Lego fait partie de la Pop Culture
  52. 52. PLATSLa NostalgieRetrouver Lego dans lesobjets du quotidien
  53. 53. PLATS En trois points: La simplification La narration transmedia La communauté
  54. 54. D ESSERT S
  55. 55. DESSERTS Heineken National Geographic Nike
  56. 56. DESSERTS Heineken National Geographic Nike
  57. 57. DESSERTS Nike Lancement de La Lunar glide au Japon et à Hong Kong Campagne digitale autours de Nike +
  58. 58. DESSERTS NIKE
  59. 59. DESSERTS NIKE
  60. 60. DESSERTS Heineken National Geographic Nike
  61. 61. DESSERTS Heineken National Geographic Nike
  62. 62. MERCIA dans deux semaines Marta Gobbi et Guillaume Slizewicz

×