Essai personnel

941 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
941
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Essai personnel

  1. 1. Université de Montréal Faculté de l’Éducation PermanenteEssai présenté à Patrice LerouxDans le cadre du cours: Internet et Relations Publiques.19 septembre 2010Essai IndividuelPhénomène de média socialHuberte FavilusFAVH15577500<br />TABLE DES MATIÈRES<br />Sommaire TOC o " 1-3" h z u MÉdias Sociaux PAGEREF _Toc275261191 h 3DiffÉrence entre les mÉdias sociaux et traditionnels PAGEREF _Toc275261192 h 4RÉseaux Sociaux PAGEREF _Toc275261193 h 5historique PAGEREF _Toc275261194 h 6Pourquoi s’inscrire à un rÉseau social? PAGEREF _Toc275261195 h 8FONCTIONNEMENT PAGEREF _Toc275261196 h 11RÉcolte et vente d'informations personnelles À des entreprises privées PAGEREF _Toc275261197 h 13CONCLUSION PAGEREF _Toc275261198 h 14RÉFÉRENCES PAGEREF _Toc275261199 h 15<br />Essai personnel<br />Phénomène de média social<br />De nos jours il est difficile de s’imaginer sans les médias sociaux ainsi que les réseaux sociaux? Qui aurait cru que le mot surfer, Google, facebook, blog feraient partie de notre vocabulaire quotidiennement? D’ailleurs le mot Google & surfer sont dans le dictionnaire. D’après moi, dans un futur rapproché, les médias traditionnels seront une espèce en voie de d’extinction. J’exagère un peu, bien sure, mais qui sait? <br />MÉdias Sociaux<br />L'expression « médias sociaux » recouvre les différentes activités qui intègrent la technologie, l'interaction sociale, et la création de contenu. Andreas M. Kaplan, chef de département et professeur de marketing et Michael Haenlein, professeur au département marketing du campus Paris d'ESCP Europe définissent les médias sociaux comme " un groupe d’applications en ligne qui se fondent sur l’idéologie et la technique du Web 2.0 et permettent la création et l’échange du contenu généré par les utilisateurs" [1]<br />Les médias sociaux utilisent l'intelligence collective dans un esprit de collaboration en ligne. Par le biais de ces moyens de communication sociale, des individus ou des groupes d'individus qui collaborent créent ensemble du contenu Web, organisent le contenu, l’indexent, le modifient ou font des commentaires, le combinent avec des créations personnelles. Les médias sociaux utilisent <br />beaucoup de techniques, telles que les flux RSS et autres flux de syndication Web, les blogues, les wikis, le partage de photos (Flickr), le vidéo-partage (YouTube), des podcasts, les réseaux sociaux, le bookmarking collaboratif, les mashups, les mondes virtuels, les microblogues, et plus encore.<br />DiffÉrence entre les mÉdias sociaux et traditionnels<br />Les médias sociaux ont un certain nombre de caractéristiques qui les rendent différents des médias traditionnels tels que les journaux, la télévision, les livres, et la radio. Les medias sociaux sont des outils relativement peu coûteux qui permettent à tout le monde (y compris des personnes individuelles) de publier ou accéder à de l'information, les médias traditionnels généralement requièrent un capital financier significatif pour publier l’information.<br />Les médias traditionnels sont communément appelés " médias de masse" . Les médias sociaux dépendent des interactions entre les personnes et les services, ceux-ci utilisant la technique du web 2.0 où un système de plateforme fonctionne comme moteur ou support d'interaction.<br />Les médias sociaux peuvent prendre beaucoup de formes différentes, tel que : <br />Forums d'Internet<br />Blogues<br />Wikis (site web dont les pages sont modifiables par tout ou partie des visiteurs du site)<br />Balados (podcasts)<br />Des images et de la vidéo<br />De nos jours, nous remarquons une collaboration entre les médias traditionnels ainsi que les médias sociaux. Les journalistes se serviront de blog, twitter ainsi que Facebook. La plupart pour ne pas dire tout les journaux imprimés ont une version en ligne. C’est la réalité de l’époque auquel nous vivons.<br />Pour ma part, je trouve que les médias sociaux permettent aux gens d’avoir une liberté d’expression ce qui était plus difficile dans le passé car l’accessibilité était plus restreint. De nos jours, un individu peu s’exprimer via un blog, podcasts, forum d’internet etc.… par contre je remarque qu’avec cette liberté d’expression plus accessible génère parfois de la surinformation. <br />RÉseaux Sociaux<br />Aujourd’hui, les utilisateurs des réseaux sociaux se compte par dizaine voire centaine de millions pour certains sites dont un en particulier Facebook. Comment tout ceci a débuté? <br />historique<br />Ce phénomène mondial a vu le jour au États-Unis dans les années 90 peu après l’expansion de l’Internet. Le premier site voit le jour en 1995, le réseau Classmates.com est lancé. Il n’offre pas cependant toutes les possibilités que nous offrent les réseaux sociaux actuels. C’est Sixdegrees.com créé en 1997, qui sera le premier à réunir toutes les fonctionnalités de base d'un réseau social. <br />Sixdegrees.com était un site de réseau social de service qui a duré de 1997 à 2001 et était basée sur le modèle de réseau de contacts de réseaux sociaux. Il a été nommé d'après le concept des six degrés de séparation et permet aux utilisateurs de répertorier amis, membres de la famille et des connaissances à la fois sur le site et à l'extérieur; les contacts externes peuvent être invité à joindre le site. Les utilisateurs peuvent envoyer des messages ou afficher sur le babillard pour les personnes de leur premier, deuxième, et troisième degré. De plus, ils peuvent voir leur connexion à un autre utilisateur sur le site.<br />Il a été l'une des premières manifestations de sites de réseaux sociaux dans le format désormais visibles aujourd'hui. Malgré ses millions d’utilisateurs, le site a dû fermer en 2000 faute de viabilité économique.<br />Depuis, la création de nouveaux réseaux sociaux ne cessa de se développer jusqu’à aujourd’hui.<br />Le premier site de réseau social qui me vient à l’esprit est Myspace. Je n'étais pas membre de ce site mais plusieurs de mes confrères et consœurs étudiants<br />possédaient leurs pages personnels. Je me souviens par contre que ce site attirait tous spécialement les gens voulant promouvoir leur musique. D’ailleurs plusieurs artistes locaux utilisaient cette plate-forme pour partager leur création.<br />MySpace fut lancé en 2003 à Santa Monica. Les premiers utilisateurs furent des groupes de musiciens rock indépendants de la région de Los Angeles. Ce succès attira les clubs de musique populaire qui utilisèrent MySpace pour faire de la publicité. Depuis, l’expansion de MySpace se confirma en devenant une plate-forme de contact entre les groupes et leurs fans.<br />Le site qui, au départ, était conçu pour tous les publics, acquit très vite une spécificité de réseau social du milieu artistique, ce qui est encore vrai aujourd’hui. Une autre particularité de MySpace fut d’offrir la possibilité à ses utilisateurs de créer le design de leur page en leur permettant d’entrer du code spécifique. Les jeunes commencèrent à rejoindre MySpace en masse à partir de 2004. Aujourd’hui, MySpace a une audience de 125 millions de visiteurs uniques par mois dans le monde.<br />Pourquoi s’inscrirE À un RÉseaux social?<br />On s’inscrit en premier lieu par curiosité, pourquoi cet engouement pour ce site? <br />Dans un deuxième temps, on succombe à l’influence de son entourage. Ton cercle d’ami te vente les mérites de ce nouveau réseau social et du même coup on se laisse influencer par leurs enthousiasmes. C’est par curiosité ainsi que l’influence de mon entourage que je me suis inscrite au site de Facebook. <br />Mais avant tout, pour une partie importante des internautes, les réseaux sociaux permettent de mettre en avant leur réputation virtuelle. <br />Dans ces réseaux sociaux tout est fait pour que celui qui connaît le plus de monde soit perçu comme une personne importante. Ceci entraîne la réflexion: «plus il connaît de monde, plus il est important, donc je dois faire partie de ces contacts directs sinon je ne suis rien». <br />http://leszed.ed-productions.com<br />Initialement, lorsque je me suis inscrite sur le site de Facebook, je voulais retrouver d’anciennes connaissances, prendre contact avec des personnes que je cherche à joindre et partager en ligne mes photos. Mais très vite mon intérêt initial s’est changé pour un ultime objectif; avoir le plus d’amis. Donc j’ai accepté des demandes de gens que je ne connaissais pas, que je n’avais aucun intérêt pour mais au moins j’augmentais le nombre d’amis.<br />Avec le temps, mais surtout avec tout ces demandes de la part de mes amis « Facebookiens » de participer à d’innombrables jeux, questionnaires de tout sorte, fan page, différents groupes, etc etc… j’ai vite réalisé que je m’éloignais de but initial lors de mon inscription au site; retrouver d’ancienne connaissance et prendre contact avec des personnes que je tente de rejoindre. <br />De plus, en ayant autant d’amis sur mon profil augmentait le niveau de « pollution » sur ma page. Les gens en profite pour faire de la pub pour leurs événements, et vous envois courriels jours après jours pour ce même événement. <br />Jusqu’à présent j’ai fais plusieurs références au site de réseau social Facebook afin d’appuyer mes arguments. Mais si vous le permettez, analysons ce phénomène qui est devenu un symbole culturel. <br />LE PHÉNOMÈNE CULTUREL FACEBOOK <br />Si Facebook était un pays, seules la Chine et l'Inde seraient plus peuplées, et la valeur du site est désormais estimée à 30 milliards de dollars, soit plus que la chaîne de restauration Starbucks. <br />Son fondateur Mark Zuckerberg créa Facebook alors qu’il était encore étudiant à Harvard au début de 2004, comme un service réservé aux membres de cette université. Facebook a commencé son aventure sur le Web comme un réseau social fermé. Pour s’inscrire, l’utilisateur devait avoir une adresse e-mail universitaire Harvard.edu.<br />À partir de septembre 2005, Facebook élargit son audience et autorise progressivement les inscriptions à tout le monde. Cependant, l’accès à la consultation de tous les profils restait restreint: par exemple, accéder aux réseaux de sociétés requérait une adresse appropriée en «.com». Contrairement à d’autres sites de réseaux sociaux, les utilisateurs de Facebook ne peuvent pas rendre public leur profil complet à tous les utilisateurs.<br />Facebook a connu une ascension phénoménale dès qu’il a ouvert le site à tous les publics au printemps 2007. En France, ce développement s’accéléra après sa traduction en français mise en ligne le 10 mars 2008.<br />Aujourd'hui, Facebook est l’un des premiers sites de réseau social généraliste utilisé dans le monde. Le site, qui revendique plus de 500 millions d'inscrits dans le monde, a dépassé Google pour devenir la page Web sur laquelle les Américains se connectent le plus longtemps chaque mois. Un exploit accompli en moins de 10 ans depuis sa création dans un dortoir de l’université Harvard.<br />FONCTIONNEMENT<br />Facebook permet à ses utilisateurs d'entrer des informations personnelles et d'interagir avec d'autres utilisateurs. Les informations susceptibles d'être mises à disposition du réseau concernent l'état civil, les études et les centres d'intérêt. Ces informations permettent de retrouver des utilisateurs partageant les mêmes intérêts. Ces derniers peuvent former des groupes et y inviter d'autres personnes. Les interactions entre membres incluent le partage de correspondance et de documents multimédias.<br />Je ne me considère pas une grande consommatrice des réseaux sociaux mais avec le venu de Facebook, mon intérêt pour les réseaux sociaux augmente. <br />Je trouve le site pratique si nous voulons garder contact avec des amis, familles, connaissances éloignées. Ayant plusieurs membres de ma famille aux États-Unis et en Europe, un coup d’œil quotidien sur ma page Facebook me permet d’avoir des nouvelles de ceux ci.<br />Je réalise par contre, que les contacts plus personnels et de vive voix avec amis et familles ne sont plus aussi fréquents que dans le passé. L’initiative de prendre le téléphone et d’appeler une amie afin de prendre de ses nouvelles est remplacé une visite sur sa page Facebook et lui envoyer un message. Le réflex d’aller sur sa page Facebook via mon téléphone intelligent est aussi banal qu’à l’époque lorsque nous composions le numéro de téléphone de la personne à rejoindre. <br />J’utilise Facebook depuis 2007 et je commence à observer un manque d’intérêt de ma part pour ce site. Je ne suis plus connecté sur le site en mode continue comme dans le passé. Facebook est devenu pour moi un support à mon portable, si je ne suis pas en mesure de rejoindre une personne par téléphone je vais tout simplement lui envoyer un courriel via le site. <br />Un autre aspect de Facebook qui me laisse un peu froide et qui a affecté mon niveau d’utilisation du site est la récolte et vente d'informations personnelles à des entreprises privées<br />RÉCOLTE ET VENTE D’INFORMATIONS PERSONELLES DES ENTREPRISES PRIVÉES<br />Depuis sa création, Facebook fait l'objet d'une controverse concernant le respect de la vie privée des utilisateurs. Le logiciel utilise les informations personnelles des utilisateurs afin d'introduire des publicités adaptées à leur profil et vend les informations livrées par les utilisateurs à des entreprises privées, comme c'est indiqué dans sa charte concernant la vie privée. Cette charte indique par ailleurs que Facebook peut aller récolter des informations sur les membres à partir de sources extérieures comme les journaux, les blogs et d'autres sources sur Internet.<br />Comment utiliser pleinement de ce site si mes informations personnelles seront vendues à des compagnies privées? Nous sommes sollicités de partout et je trouve qu’une entreprise comme Facebook qui se veut une plateforme d’échange et de réseautage ne devrait pas succomber à ces entreprises privés que je considère comme des vautours. Avec toute la publicité que contient Facebook, je ne vois pas la nécessité que les informations privées des utilisateurs soient la propriété de Facebook, mais pire, qu’elles soient vendues!<br />CONCLUSION<br />De nos jours, les utilisateurs des réseaux sociaux se comptent par centaine de millions, mais les réseaux sociaux existaient bien avant Internet. Un réseau social n'est en effet rien d'autre qu'un groupe de personnes ou d'organisations reliées entre elles par les échanges sociaux qu'elles entretiennent. Un club de tricot ou de lecture en était un. Aujourd'hui le réseau que constitue Internet a redimensionner ces réseaux et interactions et les a dotés d'une toute nouvelle puissance. Les réseaux sociaux représentent de nouveaux modes de sociabilisation extrêmement puissants. <br />Avec l’ascension phénoménale et mondiale que Facebook connaît actuellement, nous sommes en droit de s’interroger qui sera le prochain Mark Zuckerberg?<br />RÉFÉRENCES<br />1.Kaplan Andreas M., Haenlein Michael, (2010), Users of the world, unite! The challenges and opportunities of social media, Business Horizons, Vol. 53, Issue 1 (page 61)<br />The social Network – Le phénomène culturel Facebook http://fr.canoe.ca - Alexei Oreskovic 04/10/2010 10h35 <br />Phillips, Sarah : A brief history of Facebook [archive], The Guardian (2007-07-25).<br />http://www.google.com – IMAGES <br />Facebook<br />http://fr.wikipedia.org/wiki/Facebook#Histoire<br />Histoire des réseaux sociaux sur le Web http://web.suite101.fr/article.cfm/histoire_des_reseaux_sociaux_sur_le_web<br />Médias Sociaux<br />fr.wikipedia.org/wiki/Médias_sociaux<br />

×