Analyse urbaine

22 164 vues

Publié le

2 commentaires
15 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
22 164
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
101
Actions
Partages
0
Téléchargements
2 404
Commentaires
2
J’aime
15
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Analyse urbaine

  1. 1. Alger centreÉcole polythecnique d’architecture et d’urbanismeÉcole polythecnique d’architecture et d’urbanismeAnalyse urbaineAnalyse urbaineENSEIGNANTS:ENSEIGNANTS:MR SOUICIMME SADOUDIÉTUDIANTS:BELKACEMI AMAR WALIDMAIFI KHALEDAnnée :2006_2007
  2. 2. IntroIntro« Alger a les pieds sur la mer »« Alger a les pieds sur la mer » ne cessaitne cessaitde répéter le grand modernistede répéter le grand modernistefrançais :français : LE CORBISIERLE CORBISIER ; IL voyait que; IL voyait quetoute la magnificence d’Alger lui venait detoute la magnificence d’Alger lui venait deson rapport a la mer; tout deux ajoute t’ilson rapport a la mer; tout deux ajoute t’ilsemblent fonder en une seule imagesemblent fonder en une seule imaged’unité.d’unité.
  3. 3. Première phasePremière phase :: délimitation dudélimitation dusite d’interventionsite d’intervention1-)1-) pourquoi ce choix de sitepourquoi ce choix de site??2-)2-) l’environnement immédiatl’environnement immédiat ..3-)3-) genèse de l’entitégenèse de l’entité ..4-)4-) classification chronologique du tissuclassification chronologique du tissuurbainurbain ..5-)5-) les points forts du site ou l’axeles points forts du site ou l’axesymboliquesymbolique ..
  4. 4. Situation et présentation :Situation et présentation :
  5. 5. pourquoi ce choix de site?pourquoi ce choix de site?Notre site est a la charnière de deuxNotre site est a la charnière de deuxobstacles naturels ; la mer méditerranée cotéobstacles naturels ; la mer méditerranée coténord et la pente forte du coté sud ; ces deuxnord et la pente forte du coté sud ; ces deuxcritères cités ci-dessus ont été a l’origine decritères cités ci-dessus ont été a l’origine denotre choix du site ;proprementnotre choix du site ;proprementDis on essayera de démontrer par le biais deDis on essayera de démontrer par le biais dece modeste travail l’affectation d’une zonece modeste travail l’affectation d’une zoneurbanisable par des lois dictées par la nature.urbanisable par des lois dictées par la nature.
  6. 6. La casbahSeconde partie d’Alger centreVers Bâb el ouedPort d’AlgerL’environnement immédiat
  7. 7. genèse de l’entitégenèse de l’entité
  8. 8. genèse et évolution :genèse et évolution :
  9. 9. genèse de l’entitégenèse de l’entitéA lépoque turque, la Casbah dAlgerétait le premier noyau de la croissance,avec les quartiers de la Basse Casbahformant un pôle administratif, financieret commercial.
  10. 10. genèse de l’entitégenèse de l’entitéLimportant axe commercial reliant les portesBâb El Oued et Bâb Azzoun avait déjà sesprolongements à lextérieur de lenceintefortifiée par la route de Constantine (actuelleHassiba Ben Bouali) et la route de Laghouat(actuelle Mourad Didouche). Les premièresextensions de la ville à cette époque ontdailleurs suivies ce tracé (le long de lactuellerue Abane Ramdane).
  11. 11. genèse de l’entitégenèse de l’entitéla Basse Casbah, dont le caractèrede pôle central disparaît au profitdun nouveau centre européen (villedIsly), qui sétablit extra-muros ensuivant le tracé des routes de liaisonrégionales (Abane Ramdane etAsselah Hocine).
  12. 12. genèse de l’entitégenèse de l’entitéLe quartier dAlger Centre créé ainsi constituejusquaujourdhui le principal pôle administratifet financier de la ville dAlger,il renferme denombreuses hautes institutions locales,régionales et nationales, jouant le rôle dunvéritable centre de la capitale (Palais de Justice,Assemblée Nationale, Hôtel de Ville, siège duGouvernorat, Palais du Gouvernement, GrandePoste, Banque Centrale, Commissariat Central,Douanes, gare maritime, gare centrale SNTF,Université dAlger, nombreux ministères, etc.).
  13. 13. Le quartier dAlger Centre créé ainsi constituejusquaujourdhui le principal pôle administratifet financier de la ville dAlger,il renferme denombreuses hautes institutions locales,régionales et nationales, jouant le rôle dunvéritable centre de la capitale (Palais deJustice, Assemblée Nationale, Hôtel de Ville,siège du Gouvernorat, Palais du Gouvernement,Grande Poste, Banque Centrale, CommissariatCentral, Douanes, gare maritime, gare centraleSNTF, Université dAlger, nombreux ministères,etc.).
  14. 14. Les différents tissus urbains:Les différents tissus urbains:On distingue plusieurs tissus urbainsOn distingue plusieurs tissus urbainsdans le quartier de La Marine, ce qui faitdans le quartier de La Marine, ce qui faitde lui un site riche :de lui un site riche :classification chronologique du tissuclassification chronologique du tissuurbainurbain
  15. 15. Tissu traditionnel :Tissu traditionnel :On retrouve le typeOn retrouve le typeoriginal d’ El Djazaïr : Laoriginal d’ El Djazaïr : LaCasbah qui regroupeCasbah qui regroupedes :des :- caractéristiques- caractéristiquesurbanistiques dans saurbanistiques dans sahiérarchie des parcourshiérarchie des parcourspar des rapports depar des rapports delargeur de rues, ainsi quelargeur de rues, ainsi quele jeu d’ombre et dele jeu d’ombre et delumière etlumière et- architecturales dans- architecturales dansl’organisation spatiale del’organisation spatiale deses résidences.ses résidences.Généralement, ce tissu a étéGénéralement, ce tissu a étéconstruit avant 1830, il aconstruit avant 1830, il aune typologieune typologieplutôt dense regroupantplutôt dense regroupantpalais, habitations etpalais, habitations etmosquées.mosquées.
  16. 16. Tissu mixte :Tissu mixte :Entre Redon et Bâb elEntre Redon et Bâb elOued, C’est la compositionOued, C’est la compositionentre la cité turque et lesentre la cité turque et lesimmeubles coloniaux d’ordreimmeubles coloniaux d’ordreclassique. Cette zone aclassique. Cette zone atotalement été détruite pourtotalement été détruite pourdes raisons d’hygiène et a étédes raisons d’hygiène et a étéreconstruite sur le parcellairereconstruite sur le parcellairedu tissu traditionneldu tissu traditionnelavec une structure urbaineavec une structure urbaineidentique ; La nouveautéidentique ; La nouveautéréside dans l’introduction deréside dans l’introduction denouvelles typologies denouvelles typologies defaçades ainsi que le logementfaçades ainsi que le logementcollectifcollectif
  17. 17. Tissu colonial :Tissu colonial :Elle englobe toute laElle englobe toute lapartie basse de la ville Elpartie basse de la ville ElDjazaïr jusqu’au front deDjazaïr jusqu’au front demer. C’est le témoignagemer. C’est le témoignaged’une architectured’une architecturemoderne représentantmoderne représentantquelquesquelquesBâtiments d’un projetBâtiments d’un projetinterrompu, tel les barresinterrompu, tel les barresde l’avenue du 1erde l’avenue du 1erNovembre Sur 800m deNovembre Sur 800m delong.long.Tissu post-colonialTissu post-colonial (Socard).(Socard).Tissu contemporain.Tissu contemporain.
  18. 18. les points forts du site ou l’axeles points forts du site ou l’axesymboliquesymboliqueD’emblée et a première vu on s’aperçoit queD’emblée et a première vu on s’aperçoit quenotre axe symboliquenotre axe symbolique (ou rue d’Isly)(ou rue d’Isly) suit lasuit lamorphologie du sitemorphologie du site,, ce dernier en formece dernier en formeconcave suivant la morphologie de la rive.concave suivant la morphologie de la rive.Sur ce même axe viennent s’ajouter et a desSur ce même axe viennent s’ajouter et a desmoments différents quelques points fortsmoments différents quelques points forts (voir(voirla carte),la carte), qui marquent le début et la fin desqui marquent le début et la fin desséquences et qui coïncident toujours unséquences et qui coïncident toujours unchangement de direction.changement de direction.
  19. 19. La grandeposteLa placeel Émir PortSaïdLa placeDes martyres
  20. 20. Deuxième phaseDeuxième phase :: systèmesystèmeviaireviaire1-)1-) hiérarchisation des voirieshiérarchisation des voiries..2-)2-) étude des espaces de circulationétude des espaces de circulation..3-)3-) accessibilité et traficaccessibilité et trafic..4-)4-) synthèse et proposition partiellesynthèse et proposition partielle ..
  21. 21. hiérarchisation des voirieshiérarchisation des voiriesdésignation nombreboulevards 02avenues 02Rues principales 12Rues secondaires 60
  22. 22. Nom Largeur NormesSynthèseAVENUE PASTEUR 15 METRES 32______60Les dimensions de cesavenues et boulevardssont confondues auxnormes des années1890(urbanismeclassique) ; avenue18__22 et boulevard15__18.En 1961 ces règlesont changés en Franceau gré de l’urbanismemoderne et vu lasituation politique enAlgerie elles n’ontpas été actualisées.AVENUE 1ERNOVEMBRE32 METRES 32_____60BOULEVARD BENBOULAID13 METRES 18_____24BOULEVARDZIROUD YOUCEF22 METRES 18_____24RUE BEN M’HIDI 20 METRES 16_____20 Les dimensions de cesrues sont confonduesavec les loisd’urbanisme de 1961RUE BOUMENDJEL 15 METRES 16____20RUE BABAZZOUN15 METRES 16____20RUE BAB EL OUED 15 METRES 16____20
  23. 23. Synthèse numéro 1Synthèse numéro 1L’analyse du réseau viaire de la zoneL’analyse du réseau viaire de la zoned’Alger centre nous induit a la classerd’Alger centre nous induit a la classercomme étant uncomme étant un système arborescentsystème arborescentdonc notre périmètre d’étude est undonc notre périmètre d’étude est unréseau urbainréseau urbain par excellencepar excellence
  24. 24. étude des espaces de circulationétude des espaces de circulation
  25. 25. Synthèse numéro 2Synthèse numéro 21)1) Surface de la zone d’étude est deSurface de la zone d’étude est de 604625604625mètres carrés soitmètres carrés soit 6060 hectares.hectares.2)2) Le pourcentage du réseau viaire par rapport aLe pourcentage du réseau viaire par rapport ala zone d’étude est dela zone d’étude est de 47 .77%.47 .77%.3)3) Ce taux reste insuffisant par rapport au tauxCe taux reste insuffisant par rapport au tauxidéal qui envoisine lesidéal qui envoisine les 61%.61%.4)4) la circulation mécanique et piétonne observela circulation mécanique et piétonne observeparfois qlqs anomalies dues a une mauvaiseparfois qlqs anomalies dues a une mauvaisegestion du flux CAD que le réseau viaire a cegestion du flux CAD que le réseau viaire a cemoment là n’a pas pu prendre en charge tellemoment là n’a pas pu prendre en charge telledensité (voir la carte).densité (voir la carte).
  26. 26. accessibilité et traficaccessibilité et trafic
  27. 27. Synthèse primaireSynthèse primaireD’après nos calculs qui estiment aux habitants d’Alger centreD’après nos calculs qui estiment aux habitants d’Alger centreseuls un nombre deseuls un nombre de 45884588 véhicules, et vu la faible portée desvéhicules, et vu la faible portée desparkings existants (le plus grand compteparkings existants (le plus grand compte 630630 places), et toutplaces), et touten négligeant les véhicules de passages ou de courten négligeant les véhicules de passages ou de courtstationnement ; on aura a conclure comme ci de suite :stationnement ; on aura a conclure comme ci de suite :le manque flagrant en matière d’aires de stationnements.le manque flagrant en matière d’aires de stationnements.ce manque, se fait rattraper par des stationnements illicites surce manque, se fait rattraper par des stationnements illicites surles bords des rues.les bords des rues.ces stationnements dérangent et nuisent le bon fonctionnementces stationnements dérangent et nuisent le bon fonctionnementdes rues qu’on a déjà jugé insuffisantes, et mettent parfoisdes rues qu’on a déjà jugé insuffisantes, et mettent parfoisles évacuations de secours en cas d’un danger probableles évacuations de secours en cas d’un danger probableimpossible.impossible.les terminus des transports en communs ne sont pas vraimentles terminus des transports en communs ne sont pas vraimentrégis de manière adéquate, du fait, ça donne éclosion a unerégis de manière adéquate, du fait, ça donne éclosion a unemonarchie qui engendre une mauvaise gestion des flux piétonsmonarchie qui engendre une mauvaise gestion des flux piétonset mécaniques a la fois exemple : le terminus de la place deset mécaniques a la fois exemple : le terminus de la place desmartyrs.martyrs.
  28. 28. Proposition pour le système viaireProposition pour le système viairefaire du site unfaire du site un « déambulatoire« déambulatoire piéton »piéton »par excellence et placer les parking sur sapar excellence et placer les parking sur sapériphérie.périphérie.Élargir les rues non-conformes.Élargir les rues non-conformes.La création d’une nouvelle séquence surLa création d’une nouvelle séquence surl’axe symbolique toujours et qui aurasl’axe symbolique toujours et qui aurascomme effet d’articuler le changement decomme effet d’articuler le changement dedirection, desservir le site du coté sud-direction, desservir le site du coté sud-ouest et anéantir la circulation , tout çaouest et anéantir la circulation , tout çapar la création d’un nœud.par la création d’un nœud.
  29. 29. Troisième phaseTroisième phase :: Le tissuLe tissuurbainurbain1-1-)) classification du tissu urbainclassification du tissu urbain ::1.1-)1.1-) premier critèrepremier critère :: le bâtile bâti,,non bâtinon bâti1.2-)1.2-) second critèresecond critère :: l’état foncier du bâtil’état foncier du bâti,, lelecoscos,,cesces ..2-)2-) équipements & activitéséquipements & activités ..3-)3-) Typologie des îlotsTypologie des îlots ..4-)4-) Synthèse et proposition partielleSynthèse et proposition partielle ..
  30. 30. L’état foncierpublicprivéwakf
  31. 31. Le cos __________ cesLe cos __________ cesLe cos est estimé a 0.94 ce qui impliqueLe cos est estimé a 0.94 ce qui impliqueune forte densité et le manque enune forte densité et le manque enmatière d’espaces libres.matière d’espaces libres.Aussi cette valeur atténue nosAussi cette valeur atténue nosambitions de créativité au sein du siteambitions de créativité au sein du site(site saturé).(site saturé).
  32. 32. Les îlots
  33. 33. Les séquencesLes séquences
  34. 34. Les équipementsLes équipementsL’analyse des équipements estime le plus grand tauxL’analyse des équipements estime le plus grand tauxaux activités tertiaires et administratives soit 35%aux activités tertiaires et administratives soit 35%de l’ensemble des autres activités.de l’ensemble des autres activités.On remarque l’illisibilité des équipements, aucuneOn remarque l’illisibilité des équipements, aucunetexture ou souci formel sépare les équipements entretexture ou souci formel sépare les équipements entreeux d’une part et les équipements et l’habitat d’uneeux d’une part et les équipements et l’habitat d’uneautre part , a l’ instar des grandes banques, la wilaya ,autre part , a l’ instar des grandes banques, la wilaya ,les mosquées….etc.les mosquées….etc.Cette grande concentration en matière d’équipementsCette grande concentration en matière d’équipementsadministratifs induit d’une façon systématique à desadministratifs induit d’une façon systématique à desembouteillages lors des heures de pointes, et à uneembouteillages lors des heures de pointes, et à unepénurie en matière de stationnements d’où lapénurie en matière de stationnements d’où lanécessité de proposer un allégement par unenécessité de proposer un allégement par unefragmentation des équipements vers d’autres sitesfragmentation des équipements vers d’autres sitesmoins encombrés aussi ça confirme notre premièremoins encombrés aussi ça confirme notre premièreproposition (faire du site un déambulatoire piéton parproposition (faire du site un déambulatoire piéton parexcellence et placer les parking sur sa périphérie.)excellence et placer les parking sur sa périphérie.)
  35. 35. Proposition pour le tissuProposition pour le tissuurbainurbain1-) le renouvellement du tissu mixte.1-) le renouvellement du tissu mixte.2-) la ségrégation entre les édifices2-) la ségrégation entre les édificesadministratifs et l’habitat par uneadministratifs et l’habitat par unetexture différentielle.texture différentielle.3-) opter pour une fragmentation des3-) opter pour une fragmentation desequipements tertiaires.(s’investir dansequipements tertiaires.(s’investir dansde nouveau sites vierges)de nouveau sites vierges)
  36. 36. Proposition partielle 2
  37. 37. Proposition finaleProposition finaleLa superposition des deux propositionsLa superposition des deux propositionsprécédentes nous donnera ce qui suit :précédentes nous donnera ce qui suit :
  38. 38. Proposition urbainesAmorce-sequence existanteRemise a dela satation-taxis et lagare ferroviaire al’echelle de la capitaleNœud a créerL’élargissement de la rueRéhabilitation dutissu mixte
  39. 39. FinFin

×