Centre comercial

240 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
240
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Centre comercial

  1. 1. Universihttp://www.ulaval.ca/par Renée LarochelleUn centre commercial coiffé dun espace vert où il ferait bon flâner après le magasinage, ça vousdit? Si le concept vous paraît intéressant, sachez quil provient de létudiant à la maîtrise enarchitecture Olivier Vallerand qui a mérité la 3e place, catégorie architecture, pour son projetportant sur la nouvelle fonction urbaine du centre commercial, lors de la dernière édition du Lab-oratoire public de lAELIÉS qui sest tenu récemment à Place Laurier."Actuellement, les centres commerciaux sont des boîtes fermées sur elles-mêmes, entouréesdimmenses espaces de stationnement, explique Olivier Vallerand. Dun point de vue esthétique etenvironnemental, cest assez désastreux. Les centres commerciaux coupent des quartiers entiers etdéparent le paysage. En même temps, on sait que le centre commercial joue un rôle économiqueet social très important dans la société. On y fait des affaires, on sy rencontre pour jaser et pourprendre un café. Bref, les centres commerciaux ont remplacé les places publiques dantan. Il fautdonc faire avec, mais autrement."Pour Olivier Vallerand, le centre commercial idéal comporte non seulement des magasins et desboutiques, concentrés au rez-de-chaussée, mais aussi des bureaux et des espaces dhabitation, auxautres étages. Ouvert sur la rue, décomposé en plusieurs bâtiments, le centre commercial devientun espace où il fait bon déambuler. Aux États-Unis, les Power Center, immenses temples dédiés àla consommation très en vogue dans les années 1990, ont fait leur temps et les constructeursreviennent lentement à des dimensions plus humaines, explique Olivier Vallerand qui sest renducet été dans la région de Los Angeles pour voir ce qui sy faisait en la matière. "Par exemple, dit-il, on va accoler un marché public de fruits et de légumes à un autre type despace commercial, cequi va avoir pour effet de mélanger les clientèles et dattirer les gens. Cest bien."Une transformation radicaleDans le projet quil a soumis au Lab-oratoire public, Olivier Vallerand laisse aller sonimagination, proposant une transformation radicale de Place Fleur de Lys, un centre commercialcomptant plus de 200 magasins. Divisant le centre en deux parties, il intègre des rues à travers lesbâtiments, fait aménager un parc au 2e étage quil prolonge par des passerelles passant au-dessusde lAutoroute Laurentienne. "En sinspirant de ce qui se fait en Europe et aux États-Unis, il estpossible de créer quelque chose dintéressant au Québec, fait valoir le futur architecte. Tout estpossible, quand on y pense bien. Car il ne faut pas oublier que les centres commerciaux tels quonles connaît aujourdhui sont le fruit de plusieurs années de réflexion.Que dire de certains centres commerciaux qui proposent manèges et patinoires en leurs murs?Sont-ils dépassés? "Cest une façon dattirer la clientèle mais là où le bât blesse, cest que lesactivités ny sont pas gratuites. Je pense qu il faut redonner le centre commercial aux gens. Jeverrais très bien un centre commercial doté dune bibliothèque bien garnie où les ados pourraientaller bouquiner tranquillement, par exemple."

×