LES ELEMENTSLES ELEMENTSARCHITECTONIQUE DUARCHITECTONIQUE DUDISTRIBUTIONDISTRIBUTIONINTRODUCTIONINTRODUCTIONPROBLEMATIQUEP...
 MISE EN ŒUVREMISE EN ŒUVRE Les Ascenseurs et Monte-Charges :Les Ascenseurs et Monte-Charges : HISTORIQUEHISTORIQUE DÉ...
PROBLEMATIQUEPROBLEMATIQUECOMMENT ON PEUTCOMMENT ON PEUTINTRODUIRE LES ELEMENTS DUINTRODUIRE LES ELEMENTS DUDISTRIBUTION D...
INTRODUCTIONINTRODUCTIONLes escaliers , les rampe , lesLes escaliers , les rampe , lesascenseurs … sont desascenseurs … so...
INTRODUCTIONINTRODUCTION
Pentes Usuelles :Pentes Usuelles :• Selon la pente du moyen de circulationSelon la pente du moyen de circulationverticale,...
PENTES USUELLES
Les Rampes :Les Rampes :Ce sont des plans deCe sont des plans defaibles inclinaisons, leurfaibles inclinaisons, leurpente ...
Les Escaliers :Les Escaliers :DÉFINITIONS :DÉFINITIONS :DORDRE FONCTIONNELDORDRE FONCTIONNEL ::ESCALIER :ESCALIER : ouvrag...
 MARCHE :MARCHE : c’est la surfacec’est la surfaceplane horizontale surplane horizontale surlaquelle on pose le pied pour...
TYPOLOGIE :TYPOLOGIE : ESCALIER OU VOLÉE DROIT :ESCALIER OU VOLÉE DROIT : escalier ou volée dont la ligne de fouléeescali...
CARACTÉRISTIQUESCARACTÉRISTIQUES:: LA MONTÉE :LA MONTÉE : distancedistanceverticale entre les niveauxverticale entre les ...
 LARGEUR DE MARCHE :LARGEUR DE MARCHE :largeur du giron augmenté du nezlargeur du giron augmenté du nezde marche.de march...
 LA LIGNE DE FOULEE :LA LIGNE DE FOULEE : ligneligneconventionnel figurant laconventionnel figurant latrajectoire moyenne...
 PENTE DE LESCALIER :PENTE DE LESCALIER : angleangleaigue appelé encore angleaigue appelé encore angledinclinaison, compr...
 COLLET :COLLET : partie la plus étroitepartie la plus étroitedune marche balancée.dune marche balancée. CONTRE MARCHE :...
 MARCHE DE DEPART :MARCHE DE DEPART :première marche dunpremière marche dunescalier, sa hauteur peutescalier, sa hauteur ...
ELEMENTS DE STRUCTUREELEMENTS DE STRUCTURE LIMON :LIMON : élément dossature inclinéélément dossature inclinésupportant un...
 FÛT DESCALIER :FÛT DESCALIER : colonne centrale surcolonne centrale surlaquelle viennent se disposer et se fixerlaquelle...
 GARDE CORPS :GARDE CORPS : ouvrage deouvrage deprotection établi au bord de des airesprotection établi au bord de des ai...
BALANCEMENT DUN ESCALIERBALANCEMENT DUN ESCALIER:: LE BALANCEMENT :LE BALANCEMENT :opération qui a pour but deopération q...
Méthode de Iarc de cercleMéthode de Iarc de cercle:: Sur le croquis, les marches 2 etSur le croquis, les marches 2 et17 c...
Méthode des anglesMéthode des anglesComme dans lexemple précédent, laComme dans lexemple précédent, lapremière marche à ba...
Méthode des alignementsMéthode des alignementsIl faut commencer par délimiter la zoneIl faut commencer par délimiter la zo...
FONCTION DUN ESCALIERFONCTION DUN ESCALIER:: Les escaliers ne répondent quaLes escaliers ne répondent quadeux fonction : ...
 FONCTION ESTHÉTIQUE :FONCTION ESTHÉTIQUE :La fonction esthétique est trèsLa fonction esthétique est trèsimportante pour ...
CLASSIFICATIONCLASSIFICATION:: CLASSIFICATION :CLASSIFICATION : On peut classer les escaliers :On peut classer les escal...
MISE EN ŒUVREMISE EN ŒUVRE:: MISE EN ŒUVRE :MISE EN ŒUVRE : La mise en œuvre des escaliersLa mise en œuvre des escaliers...
 Les escaliers hélicoïdaux àLes escaliers hélicoïdaux àmarches indépendantes :marches indépendantes : Pose : elle commen...
 Escaliers coulés :Escaliers coulés : Pose : on commence par préparer unPose : on commence par préparer unmoule (le coff...
 Escalier en métal :Escalier en métal : La mise en œuvre varie suivant quils sont monoblocs ou par éléments.La mise en œ...
Les Ascenseurs et Monte ChargesLes Ascenseurs et Monte Charges:: HISTORIQUE :HISTORIQUE : Les premiers « ascenseurs », l...
DÉFINITIONS DORDRE FONCTIONNELDÉFINITIONS DORDRE FONCTIONNELASCENSEUR :ASCENSEUR : appareil élévateur installé àappareil é...
CLASSIFICATIONCLASSIFICATION:: A partir de cetteA partir de cettedéfinition il résulte 4définition il résulte 4classes da...
 TYPOLOGIE :TYPOLOGIE : ASCENSEUR A ADHÉRENCE :ASCENSEUR A ADHÉRENCE : ascenseur dontascenseur dontles câbles sont entra...
 GUIDES :GUIDES : organesorganesassurant le guidage deassurant le guidage delétrier de cabine ou delétrier de cabine ou d...
 FONCTIONS :FONCTIONS : Les ascenseurs, monte-Les ascenseurs, monte-charge, escaliers mécaniques,charge, escaliers mécan...
 MISE EN ŒUVREMISE EN ŒUVREETCONCEPTION GENERALEETCONCEPTION GENERALE:: Pour les ascenseurs dePour les ascenseurs depers...
Escalier MécaniqueEscalier Mécanique:: DEFINITION :DEFINITION :Escalier mécanique,Escalier mécanique,escalier dont les ma...
 UTILISATIONSUTILISATIONSPour une circulation intensePour une circulation intenseet de faibles déplacementset de faibles ...
Appareil Pour HandicapéAppareil Pour Handicapé:: Ces appareils constitués dune plate formeCes appareils constitués dune p...
Les rampes, escaliers et ascenseurs
Les rampes, escaliers et ascenseurs
Les rampes, escaliers et ascenseurs
Les rampes, escaliers et ascenseurs
Les rampes, escaliers et ascenseurs
Les rampes, escaliers et ascenseurs
Les rampes, escaliers et ascenseurs
Les rampes, escaliers et ascenseurs
Les rampes, escaliers et ascenseurs
Les rampes, escaliers et ascenseurs
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les rampes, escaliers et ascenseurs

4 326 vues

Publié le

0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 326
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
230
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les rampes, escaliers et ascenseurs

  1. 1. LES ELEMENTSLES ELEMENTSARCHITECTONIQUE DUARCHITECTONIQUE DUDISTRIBUTIONDISTRIBUTIONINTRODUCTIONINTRODUCTIONPROBLEMATIQUEPROBLEMATIQUE COMMENT ON PEUT INTRODUIRE LESCOMMENT ON PEUT INTRODUIRE LESELEMENTS DU DISTRIBUTION DANS LAELEMENTS DU DISTRIBUTION DANS LACOMPOSITION ARCHITECTURALE….?COMPOSITION ARCHITECTURALE….? Pentes UsuellesPentes Usuelles Les RampesLes Rampes Les EscaliersLes Escaliers DÉFINITIONSDÉFINITIONS
  2. 2.  MISE EN ŒUVREMISE EN ŒUVRE Les Ascenseurs et Monte-Charges :Les Ascenseurs et Monte-Charges : HISTORIQUEHISTORIQUE DÉFINITIONSDÉFINITIONS :: Escalier MécaniqueEscalier Mécanique Appareil Pour HandicapéAppareil Pour Handicapé
  3. 3. PROBLEMATIQUEPROBLEMATIQUECOMMENT ON PEUTCOMMENT ON PEUTINTRODUIRE LES ELEMENTS DUINTRODUIRE LES ELEMENTS DUDISTRIBUTION DANS LADISTRIBUTION DANS LACOMPOSITIONCOMPOSITIONARCHITECTURALEARCHITECTURALE….?….?
  4. 4. INTRODUCTIONINTRODUCTIONLes escaliers , les rampe , lesLes escaliers , les rampe , lesascenseurs … sont desascenseurs … sont deséléments technique duéléments technique dudistribution ….Mais de pointdistribution ….Mais de pointvue architectural sont desvue architectural sont desespaces conçues parespaces conçues parl’Architecte dés le premierl’Architecte dés le premieresquisse et ils sont desesquisse et ils sont deséléments qui introduisentéléments qui introduisentdans la compositiondans la compositionarchitecturalearchitecturale
  5. 5. INTRODUCTIONINTRODUCTION
  6. 6. Pentes Usuelles :Pentes Usuelles :• Selon la pente du moyen de circulationSelon la pente du moyen de circulationverticale, on distingue les dénominationsverticale, on distingue les dénominationssuivantes :suivantes : Rampes,Rampes, Escaliers extérieurs et de jardins,Escaliers extérieurs et de jardins, Escaliers courants et escaliersEscaliers courants et escaliersmécaniques,mécaniques, Échelle de machine,Échelle de machine, Échelles,Échelles, Ascenseurs.Ascenseurs.
  7. 7. PENTES USUELLES
  8. 8. Les Rampes :Les Rampes :Ce sont des plans deCe sont des plans defaibles inclinaisons, leurfaibles inclinaisons, leurpente est tributaire de leurpente est tributaire de leurdestination:destination:Rampes Pour Personnes :Rampes Pour Personnes :Rampes Pour Véhicules:Rampes Pour Véhicules: Rampe raideRampe raide Rampe normaleRampe normalerectilignerectiligne Rampe en CourbeRampe en CourbeMatériaux :Matériaux :Les rampes doivent êtreLes rampes doivent êtrede bonne adhérence, lesde bonne adhérence, lesrampes extérieurs sontrampes extérieurs sontréalisées en matériauxréalisées en matériauxnon gélifs, souvent ennon gélifs, souvent enbéton strié, bouchardé,béton strié, bouchardé,lavé, avec ladjonction delavé, avec ladjonction decarborundum, macadamcarborundum, macadamet pavé.et pavé.
  9. 9. Les Escaliers :Les Escaliers :DÉFINITIONS :DÉFINITIONS :DORDRE FONCTIONNELDORDRE FONCTIONNEL ::ESCALIER :ESCALIER : ouvrageouvrageconstruit dune suite deconstruit dune suite dedegrés horizontauxdegrés horizontaux(marches ou paliers)(marches ou paliers)permettant de passer àpermettant de passer àpied dun niveau à unpied dun niveau à unautre. Un escalier estautre. Un escalier estdéterminé par lesdéterminé par lesparamètres suivantsparamètres suivants Sa montée,Sa montée, Son emmarchement,Son emmarchement, Sa hauteur deSa hauteur demarche.marche. Son giron,Son giron,
  10. 10.  MARCHE :MARCHE : c’est la surfacec’est la surfaceplane horizontale surplane horizontale surlaquelle on pose le pied pourlaquelle on pose le pied pourmonter (ou descendre) unmonter (ou descendre) unescalier. Elle peut êtreescalier. Elle peut êtrerectangulaire, trapézoïdale,rectangulaire, trapézoïdale,en forme darc de cercle, ouen forme darc de cercle, oude couronne circulaire.de couronne circulaire. PALIER :PALIER : Plate-formePlate-formeménagée de distance enménagée de distance endistance et spécialement àdistance et spécialement àchaque étage.chaque étage. PALIER INTERMÉDIAIRE :PALIER INTERMÉDIAIRE :palier inséré entre 2 volées.palier inséré entre 2 volées. VOLÉE DESCALIER :VOLÉE DESCALIER :ensemble de marchesensemble de marchesininterrompues entre 2ininterrompues entre 2paliers. Elle peut être droite,paliers. Elle peut être droite,avec tournant à marcheavec tournant à marcherayonnante, quart ou demirayonnante, quart ou demitournant (simple ou double)tournant (simple ou double)hélicoïdale ou autre.hélicoïdale ou autre.DÉFINITIONS DORDRE FONCTIONNELDÉFINITIONS DORDRE FONCTIONNEL
  11. 11. TYPOLOGIE :TYPOLOGIE : ESCALIER OU VOLÉE DROIT :ESCALIER OU VOLÉE DROIT : escalier ou volée dont la ligne de fouléeescalier ou volée dont la ligne de fouléeest rectiligne.est rectiligne. ESCALIER A VOLÉES DROITES AVEC PALIER DE VIRAGE :ESCALIER A VOLÉES DROITES AVEC PALIER DE VIRAGE : escalierescaliercomportant des volées droites de directions différentes avec paliercomportant des volées droites de directions différentes avec palierintermédiaire.intermédiaire. ESCALIER A VOLEES DROITE AVEC TOURNANT A MARCHESESCALIER A VOLEES DROITE AVEC TOURNANT A MARCHESRAYONNANTES :RAYONNANTES : escalier comportant des volées droites de directionescalier comportant des volées droites de directiondifférentes avec tournant constitué de marches rayonnantes.différentes avec tournant constitué de marches rayonnantes. ESCALIER A QUARTIER TOURNANT :ESCALIER A QUARTIER TOURNANT : escalier à volées de directionescalier à volées de directiondifférentes comportant des marches balancées destinées à faciliter ladifférentes comportant des marches balancées destinées à faciliter lamontée dans le tournant.montée dans le tournant. ESCALIER HÉLICOÏDAL :ESCALIER HÉLICOÏDAL : escalier tournant dont la ligne de foulée estescalier tournant dont la ligne de foulée esthélicoïdale, ces escaliers peuvent avec un jour, ou avec fût (appeléhélicoïdale, ces escaliers peuvent avec un jour, ou avec fût (appeléégalement en colimaçon).également en colimaçon). AUTRE ESCALIER :AUTRE ESCALIER : il existe dautres types de formes complexes,il existe dautres types de formes complexes,associant plusieurs types (marches droites, rayonnantes, ou balancées).associant plusieurs types (marches droites, rayonnantes, ou balancées).
  12. 12. CARACTÉRISTIQUESCARACTÉRISTIQUES:: LA MONTÉE :LA MONTÉE : distancedistanceverticale entre les niveauxverticale entre les niveauxdes sols finisdes sols finis LEMMARCHEMENT :LEMMARCHEMENT :dimension du passage libredimension du passage libreutile de lescalier (en langageutile de lescalier (en langagecourant cest la largeur decourant cest la largeur delescalier). Pour leslescalier). Pour les E.R.CE.R.C lalalargeur type ou lunité delargeur type ou lunité depassage est de 0.6 m, ellepassage est de 0.6 m, ellecorrespond àcorrespond àlencombrement dunelencombrement dunepersonne. La largeur totalepersonne. La largeur totaleest un multiple en fonction duest un multiple en fonction dutrafic passant par lescalier.trafic passant par lescalier. LE GIRON :LE GIRON : distancedistancecomprise entre les nez de 2comprise entre les nez de 2marches consécutives.marches consécutives.Quand lescalier est balancéQuand lescalier est balancéla mesure du giron seffectuela mesure du giron seffectuesur la ligne de foulée.sur la ligne de foulée.
  13. 13.  LARGEUR DE MARCHE :LARGEUR DE MARCHE :largeur du giron augmenté du nezlargeur du giron augmenté du nezde marche.de marche. LA HAUTEUR DE MARCHE :LA HAUTEUR DE MARCHE :distance verticale qui sépare 2distance verticale qui sépare 2nez de marches consécutives.nez de marches consécutives.Elle varie de 13 à 17 cm, et peutElle varie de 13 à 17 cm, et peutatteindre 18 ou 19 cm et mêmeatteindre 18 ou 19 cm et même22.5 cm pour les escalier22.5 cm pour les escalierhélicoïdaux avec un giron plushélicoïdaux avec un giron plusfaible.faible. RAPPORT HAUTEUR DERAPPORT HAUTEUR DEMARCHE / GIRON :MARCHE / GIRON : en règleen règlegénérale pour que lescalier segénérale pour que lescalier semonte sans fatigue, il convientmonte sans fatigue, il convientdappliquer ladappliquer la formule deformule deBlondelBlondel : En pratique cette: En pratique cettevaleur varie de 0.60 m à 0.64 m,valeur varie de 0.60 m à 0.64 m,0.62 m étant la plus employée.0.62 m étant la plus employée. G + 2 H = 0.63 mG + 2 H = 0.63 m
  14. 14.  LA LIGNE DE FOULEE :LA LIGNE DE FOULEE : ligneligneconventionnel figurant laconventionnel figurant latrajectoire moyenne destrajectoire moyenne des paspasdune personne sur undune personne sur unescalier, généralement elle estescalier, généralement elle estconcrétisée sur le dessin parconcrétisée sur le dessin parune ligne situé au milieu deune ligne situé au milieu delemmarchement ou à 50 cmlemmarchement ou à 50 cmdu collet.du collet. LA LIGNE DE PENTE :LA LIGNE DE PENTE : ligneligneimaginaire situe sur la ligne deimaginaire situe sur la ligne defoulée et reliant les nez desfoulée et reliant les nez desmarches successifs entre eux.marches successifs entre eux.
  15. 15.  PENTE DE LESCALIER :PENTE DE LESCALIER : angleangleaigue appelé encore angleaigue appelé encore angledinclinaison, compris entre la lignedinclinaison, compris entre la lignede pente et sa projection sur un plande pente et sa projection sur un planhorizontale.horizontale. LECHAPEE :LECHAPEE : hauteur libre dehauteur libre depassage à laplomb des nez d’unepassage à laplomb des nez d’unemarche au-dessous dun palier oumarche au-dessous dun palier oudune contremarche. Cette hauteur,dune contremarche. Cette hauteur,en principe est de lordre 2.10 m eten principe est de lordre 2.10 m etnest jamais inférieur à 1.90 m, cettenest jamais inférieur à 1.90 m, cettemesure se fait à laplomb de la lignemesure se fait à laplomb de la lignede foulée.de foulée. NEZ DE MARCHE :NEZ DE MARCHE : partie située enpartie située enavant de la marche.avant de la marche.
  16. 16.  COLLET :COLLET : partie la plus étroitepartie la plus étroitedune marche balancée.dune marche balancée. CONTRE MARCHE :CONTRE MARCHE : paroisparoisverticale ou légèrement inclinéeverticale ou légèrement inclinéeformant le devant de marcheformant le devant de marche.. MARCHE CONSOLE :MARCHE CONSOLE : marchemarchefixée à une seule de ces deuxfixée à une seule de ces deuxextrémités à un mur latéral, ou àextrémités à un mur latéral, ou àune paroi centrale ou à un fûtune paroi centrale ou à un fûtcentral.central. MARCHE A NOYAU :MARCHE A NOYAU : marchemarcheconsole pour escalier hélicoïdale,console pour escalier hélicoïdale,constitué à son extrémité dunconstitué à son extrémité dunnoyau vide, ce noyau est constituénoyau vide, ce noyau est constituépar un remplissage en béton, ou parpar un remplissage en béton, ou parun tube en acier.un tube en acier.
  17. 17.  MARCHE DE DEPART :MARCHE DE DEPART :première marche dunpremière marche dunescalier, sa hauteur peutescalier, sa hauteur peutêtre différente de celle desêtre différente de celle desautres marches. Dans lesautres marches. Dans lesescaliers en bois, elleescaliers en bois, ellereçoit le pilastre de lareçoit le pilastre de larampe ou le poteau derampe ou le poteau dedépart ; sa contremarchedépart ; sa contremarcheest massive du coté duest massive du coté dulimon.limon. MARCHE DARRIVEE :MARCHE DARRIVEE :dernière marche dedernière marche delescalier.lescalier.
  18. 18. ELEMENTS DE STRUCTUREELEMENTS DE STRUCTURE LIMON :LIMON : élément dossature inclinéélément dossature inclinésupportant une des extrémités dessupportant une des extrémités desmarches de toute une volée et dans lequelmarches de toute une volée et dans lequelles marche viennent buter ou sencastrer.les marche viennent buter ou sencastrer. CRÉMAILLÈRE :CRÉMAILLÈRE : élément dossatureélément dossatureincliné supportant les marches dune voléeincliné supportant les marches dune voléeet sur lequel les marches viennent seet sur lequel les marches viennent sereposer. Cette crémaillère peut occuperreposer. Cette crémaillère peut occuperplusieurs positions : au centre, enplusieurs positions : au centre, enextrémité.extrémité. PAILLASSE DESCALIER :PAILLASSE DESCALIER : dalle inclinédalle inclinésupportant les marches et contremarchesupportant les marches et contremarchedun escalier et assurant la transmissiondun escalier et assurant la transmissiondes charges et surcharges, il existe en 2des charges et surcharges, il existe en 2types : paillasse pleine et paillasse à godettypes : paillasse pleine et paillasse à godet
  19. 19.  FÛT DESCALIER :FÛT DESCALIER : colonne centrale surcolonne centrale surlaquelle viennent se disposer et se fixerlaquelle viennent se disposer et se fixerles marche dun escalier hélicoïdale, illes marche dun escalier hélicoïdale, ilpeut être plein ou à noyau.peut être plein ou à noyau. MUR DECHIFRE :MUR DECHIFRE : mur sur lequelmur sur lequelsappuient les premières marches dunsappuient les premières marches dunescalierescalier CAGE DESCALIER :CAGE DESCALIER : espace disposéespace disposédans une construction pour recevoirdans une construction pour recevoirlescalier, elle peut avoir des formeslescalier, elle peut avoir des formesvariable.variable. LE JOUR :LE JOUR : espace central autour duquelespace central autour duquelse développe un escalier. Cet espace estse développe un escalier. Cet espace estdélimité par les mains courantesdélimité par les mains courantesintérieurs.intérieurs.
  20. 20.  GARDE CORPS :GARDE CORPS : ouvrage deouvrage deprotection établi au bord de des airesprotection établi au bord de des airesde stationnement ou de circulationde stationnement ou de circulationsensiblement horizontale, si cesensiblement horizontale, si cegarde corps est incliné on lappel ungarde corps est incliné on lappel ungarde corps rampant.garde corps rampant. RAMPE :RAMPE : le garde corps établi àle garde corps établi àlextrémité des marches deslextrémité des marches desescaliers.escaliers. MAIN COURANTE :MAIN COURANTE : partie supérieurpartie supérieurrapportée ou non dun garde-corps,rapportée ou non dun garde-corps,dune rampe, dune balustrade oudune rampe, dune balustrade oucontre un mur et destinée à êtrecontre un mur et destinée à êtreprise en main.prise en main.
  21. 21. BALANCEMENT DUN ESCALIERBALANCEMENT DUN ESCALIER:: LE BALANCEMENT :LE BALANCEMENT :opération qui a pour but deopération qui a pour but deréduire proportionnellementréduire proportionnellementle collet des marche tout enle collet des marche tout engardant la même largeur degardant la même largeur degiron.giron. IlIl existe plusieursexiste plusieursméthodes de balancement :méthodes de balancement : Balancement par laBalancement par laherse.herse. Balancement par leBalancement par ledéveloppement dedéveloppement delarrête intérieur dularrête intérieur dulimon.limon. Balancement par leBalancement par ledéveloppement desdéveloppement desmarches.marches. Balancement dunBalancement dunescalier à doubleescalier à doubletournant (fer à chevaltournant (fer à chevalou briquet)ou briquet) Méthode de Iarc deMéthode de Iarc decercle.cercle.
  22. 22. Méthode de Iarc de cercleMéthode de Iarc de cercle:: Sur le croquis, les marches 2 etSur le croquis, les marches 2 et17 constituent les limites de la17 constituent les limites de lapartie balancée. La droite quipartie balancée. La droite quiconcrétise leur bord antérieurconcrétise leur bord antérieurcroise laxe de Iescalier au pointcroise laxe de Iescalier au pointM, qui sera le centre du cercle deM, qui sera le centre du cercle debalancement. La demibalancement. La demicirconférence du cercle ainsicirconférence du cercle ainsitrace est divisée en quinzetrace est divisée en quinzeparties égales (1), et cha-cuneparties égales (1), et cha-cunedes divisions (2) est rappelée surdes divisions (2) est rappelée surle limon intérieur. Les points ainsile limon intérieur. Les points ainsiobtenus sont relies par desobtenus sont relies par desdroites avec les divisions de ladroites avec les divisions de laligne de foulée : le balancementligne de foulée : le balancementde la volée descalier est terminé.de la volée descalier est terminé.La comparaison des dimensionsLa comparaison des dimensionsdes marches 1 à 9 est satis-des marches 1 à 9 est satis-faisante. Les marches danglesfaisante. Les marches danglessont harmo-nieusementsont harmo-nieusementdisposées.disposées.
  23. 23. Méthode des anglesMéthode des anglesComme dans lexemple précédent, laComme dans lexemple précédent, lapremière marche à balancer est lapremière marche à balancer est lamarche 2 (1), et la marche centrale estmarche 2 (1), et la marche centrale estla marche 8 (2). La longueur totale àla marche 8 (2). La longueur totale àbalancer est de 160×2 cm sur la lignebalancer est de 160×2 cm sur la lignede foulée, et 102 cm au limon. Sur unde foulée, et 102 cm au limon. Sur unplan auxiliaire, à léchelle de 1/10 parplan auxiliaire, à léchelle de 1/10 parexemple, on trace un angle droit (a), (b),exemple, on trace un angle droit (a), (b),puis à partir du sommet une oblique àpuis à partir du sommet une oblique à200 environ (c). Depuis ce sommet (3)200 environ (c). Depuis ce sommet (3)on porte sur la ligne (c) une série deon porte sur la ligne (c) une série desegments correspondant à la largeursegments correspondant à la largeurdes marches sur la ligne de fouléedes marches sur la ligne de foulée(160,2 cm au total), puis sur la ligne (b)(160,2 cm au total), puis sur la ligne (b)une longueur correspondant aux 102une longueur correspondant aux 102cm mesurés sur le limon. On tracecm mesurés sur le limon. On tracemaintenant une droite (d) passant parmaintenant une droite (d) passant parles points (4) et (5), et qui coupe la ligneles points (4) et (5), et qui coupe la ligne(a) en (6). Il suffit alors de tirer des(a) en (6). Il suffit alors de tirer desdroites entre ce point et les extrémitésdroites entre ce point et les extrémitésdes segments portés sur la ligne (c)des segments portés sur la ligne (c)pour obtenir la largeur de chacune despour obtenir la largeur de chacune desmarches au droit du limon. A partir demarches au droit du limon. A partir delà, on peut tracer les marches sur lelà, on peut tracer les marches sur leplan principal.plan principal.
  24. 24. Méthode des alignementsMéthode des alignementsIl faut commencer par délimiter la zoneIl faut commencer par délimiter la zonedu tournant. Sur le croquis (Dl), on voitdu tournant. Sur le croquis (Dl), on voitque la marche 10 est celle quique la marche 10 est celle quicorrespond le mieux au double de lacorrespond le mieux au double de lalargeur de lescalier. Quant à la marchelargeur de lescalier. Quant à la marche1, elle se trouve en position dé-1, elle se trouve en position dé-favorable du fait de sa proximité immé-favorable du fait de sa proximité immé-diate du début du tournant. Dans un teldiate du début du tournant. Dans un telcas, on décale la marche dangle (icicas, on décale la marche dangle (icimarche 4), de 3 cm environ versmarche 4), de 3 cm environ verslarrière du côté du limon, de façon à celarrière du côté du limon, de façon à ceque les marches 1 à 3 ne soient pasque les marches 1 à 3 ne soient pastrop étroites (1).-On prolonge ensuitetrop étroites (1).-On prolonge ensuiteles alignements de la marche 4 enles alignements de la marche 4 endirection du jour descalier (2) jus-quàdirection du jour descalier (2) jus-quàleur rencontre avec les alignements desleur rencontre avec les alignements desmarches 1 et 10 (3). Les segmentsmarches 1 et 10 (3). Les segmentsdélimités sur les alignements 1 et 10 (4)délimités sur les alignements 1 et 10 (4)sont répétés autant de fois quil y a desont répétés autant de fois quil y a demarches à balancer (voir sur le croquismarches à balancer (voir sur le croquisD 2), et leurs extrémités sont reliées parD 2), et leurs extrémités sont reliées pardes droites qui donnent le dessin desdes droites qui donnent le dessin desmarches. Les largeurs obtenues au droitmarches. Les largeurs obtenues au droitdu limon sont satisfaisantes.du limon sont satisfaisantes.
  25. 25. FONCTION DUN ESCALIERFONCTION DUN ESCALIER:: Les escaliers ne répondent quaLes escaliers ne répondent quadeux fonction : une fonctiondeux fonction : une fonctiondusage, et une fonctiondusage, et une fonctionesthétique.esthétique. FONCTION DUSAGE :FONCTION DUSAGE : Un escalier est un ouvrageUn escalier est un ouvragepermettant de passer à piedpermettant de passer à pieddun niveau à un autre. Cestdun niveau à un autre. Cestson unique fonction dusage et ilson unique fonction dusage et ilna pas de fonction techniquena pas de fonction techniquesecondaire.secondaire.
  26. 26.  FONCTION ESTHÉTIQUE :FONCTION ESTHÉTIQUE :La fonction esthétique est trèsLa fonction esthétique est trèsimportante pour les escaliers. Aimportante pour les escaliers. Alextérieur, non seulement lescalier nelextérieur, non seulement lescalier nedoit pas enlaidir la façade mais, pardoit pas enlaidir la façade mais, parson volume, sa conception et lesson volume, sa conception et lesmatériaux utilisés, participent à sonmatériaux utilisés, participent à sonéquilibre et sharmonisent avec sonéquilibre et sharmonisent avec sonarchitecture.architecture.Dans un hall, lescalier est plusDans un hall, lescalier est plussouvent une réalisation de prestige, ilsouvent une réalisation de prestige, ilest la pièce maîtresse sur laquelle lesest la pièce maîtresse sur laquelle lesyeux vont se fixer en entrant.yeux vont se fixer en entrant.Dans une maison individuelle,Dans une maison individuelle,lescalier est souvent considérélescalier est souvent considérécomme le premier meuble de lacomme le premier meuble de lamaison, il trouve souvent sa placemaison, il trouve souvent sa placedans le séjour, étant fréquemmentdans le séjour, étant fréquemmentconsidéré comme un élémentconsidéré comme un élémentessentiel de la décoration duessentiel de la décoration dulogement au même titre que lalogement au même titre que lacheminée.cheminée.
  27. 27. CLASSIFICATIONCLASSIFICATION:: CLASSIFICATION :CLASSIFICATION : On peut classer les escaliers :On peut classer les escaliers : Daprès leur destination :Daprès leur destination : Escalier extérieur.Escalier extérieur. Escalier intérieur.Escalier intérieur. Daprès leur matériau de construction :Daprès leur matériau de construction : Escalier en béton.Escalier en béton. Escalier en bois.Escalier en bois. Escalier en métal.Escalier en métal. Escalier composite.Escalier composite. Daprès leur types en fonction de laDaprès leur types en fonction de laligne de foulée :ligne de foulée : Escalier droit.Escalier droit. Escalier à volées droite avec palier deEscalier à volées droite avec palier devirage : 1/4 de tour bas et haut, 1/2virage : 1/4 de tour bas et haut, 1/2tour.tour. Escalier à volées droites avecEscalier à volées droites avectournants à marches rayonnantes :tournants à marches rayonnantes :1/4 tournant bas ou haut, 1/2 tournant.1/4 tournant bas ou haut, 1/2 tournant. Escalier à quartierEscalier à quartiertournant : simple outournant : simple oudouble.double. Escalier tournant de formeEscalier tournant de formecomplexe.complexe. Escalier ou volée tournantEscalier ou volée tournanthélicoïdale.hélicoïdale. Daprès leur conception.Daprès leur conception. Avec ou sans séjour.Avec ou sans séjour. Avec limon à la française,Avec limon à la française,simple ou double.simple ou double. Avec crémaillère àAvec crémaillère àlanglaise simple oulanglaise simple oudouble.double. Avec crémaillère centrale.Avec crémaillère centrale. Avec poutre centrale.Avec poutre centrale. Avec fût central.Avec fût central. Avec paillasse.Avec paillasse. Avec parois central.Avec parois central.
  28. 28. MISE EN ŒUVREMISE EN ŒUVRE:: MISE EN ŒUVRE :MISE EN ŒUVRE : La mise en œuvre des escaliersLa mise en œuvre des escaliersdiffère selon les matériaux utilisés, etdiffère selon les matériaux utilisés, etselon son mode de fabricationselon son mode de fabrication(préfabriqué ou coulé) :(préfabriqué ou coulé) : Les escaliers en béton :Les escaliers en béton : onondistingue :distingue : Les escaliers préfabriquésLes escaliers préfabriquésmonobloc :monobloc : Pose : il consiste de poser lePose : il consiste de poser leferraillage central du fût, puis deferraillage central du fût, puis desuperposer les deux blocs (la partiesuperposer les deux blocs (la partieinférieur et la partie supérieur de lainférieur et la partie supérieur de lavolée), et en fin de remplir le noyauvolée), et en fin de remplir le noyaupar un béton.par un béton. Avantages : rapidité de mise enAvantages : rapidité de mise enœuvre,œuvre, Inconvénients : poids etInconvénients : poids etlencombrement spatial dans leslencombrement spatial dans lesremorques de camions.remorques de camions.
  29. 29.  Les escaliers hélicoïdaux àLes escaliers hélicoïdaux àmarches indépendantes :marches indépendantes : Pose : elle commence par laPose : elle commence par lamise en place de crémaillèremise en place de crémaillèreou gabarit (bois ou métal) quiou gabarit (bois ou métal) quiserviront de guide et deserviront de guide et derepos pour la pose desrepos pour la pose desmarches successive. Aprèsmarches successive. Aprèsferraillage, on coule le bétonferraillage, on coule le bétondu noyau central en unedu noyau central en uneseule fois.seule fois. Avantages : possibilité deAvantages : possibilité demise en œuvre à la main,mise en œuvre à la main,chargement et transport pluschargement et transport plussimple, et pas de problèmesimple, et pas de problèmede dimensionnement dede dimensionnement degrue.grue. Inconvénient : il nécessite unInconvénient : il nécessite untravail non négligeable surtravail non négligeable surchantier, et il nest paschantier, et il nest pasopérationnel rapidement.opérationnel rapidement.
  30. 30.  Escaliers coulés :Escaliers coulés : Pose : on commence par préparer unPose : on commence par préparer unmoule (le coffrage) il peut êtremoule (le coffrage) il peut êtrepréfabriqué, ou mis en œuvre surpréfabriqué, ou mis en œuvre surchantier, puis poser le ferraillage de lachantier, puis poser le ferraillage de lapaillasse, en fin couler le béton.paillasse, en fin couler le béton. Avantages : pas davantage.Avantages : pas davantage. inconvénients : le temps et travail noninconvénients : le temps et travail nonnégligeable de mise en œuvre, et denégligeable de mise en œuvre, et dedisponibilité après le coulage.disponibilité après le coulage. Escaliers en bois :Escaliers en bois : Les élément, qui ont été préparés enLes élément, qui ont été préparés enatelier et ont fait lobjet dun montage àatelier et ont fait lobjet dun montage àblanc, sont transportés, assemblé et finisblanc, sont transportés, assemblé et finissur chantier suivant un certain ordre. Lessur chantier suivant un certain ordre. Lesfixations sont effectuées par scellementsfixations sont effectuées par scellementssecs ou humides.secs ou humides. Lorsquil sagit descalier monoblocs, laLorsquil sagit descalier monoblocs, lapose consiste en un étayage et un calage.pose consiste en un étayage et un calage. Lorsquil sagit descaliers hélicoïdaux, ilsLorsquil sagit descaliers hélicoïdaux, ilssont en général livrés en colis séparé et lasont en général livrés en colis séparé et lapose consiste à fixer le tube constituant lepose consiste à fixer le tube constituant lefût de pose, à enfiler les marches et à fixerfût de pose, à enfiler les marches et à fixerles éléments du garde corps.les éléments du garde corps.
  31. 31.  Escalier en métal :Escalier en métal : La mise en œuvre varie suivant quils sont monoblocs ou par éléments.La mise en œuvre varie suivant quils sont monoblocs ou par éléments. Lorsquils sont monoblocs, ils sont manutentionnés à la grue. La miseLorsquils sont monoblocs, ils sont manutentionnés à la grue. La miseen œuvre consiste en une simple pose par platines boulonnées.en œuvre consiste en une simple pose par platines boulonnées. Lorsquil sagit de petits éléments, ils sont assemblés par soudage ouLorsquil sagit de petits éléments, ils sont assemblés par soudage ouboulonnage.boulonnage. Dans le cas de petits escaliers hélicoïdaux la pose consiste à fixer le fûtDans le cas de petits escaliers hélicoïdaux la pose consiste à fixer le fûtet enfiler les marches avec blocage et boulonnage.et enfiler les marches avec blocage et boulonnage. Ces escalier peuvent nécessité une finition par peinture sur chantier.Ces escalier peuvent nécessité une finition par peinture sur chantier.
  32. 32. Les Ascenseurs et Monte ChargesLes Ascenseurs et Monte Charges:: HISTORIQUE :HISTORIQUE : Les premiers « ascenseurs », les monte-charges, étaient mus par lhommeLes premiers « ascenseurs », les monte-charges, étaient mus par lhommeou lanimal, ou bien par des roues à aubes, en usage dès le IIIe siècle av.ou lanimal, ou bien par des roues à aubes, en usage dès le IIIe siècle av.J.-C. Les ascenseurs modernes mécaniques napparurent quau XIXe siècleJ.-C. Les ascenseurs modernes mécaniques napparurent quau XIXe siècledans le cadre de la recherche dun mieux-être. Ils étaient mus par unedans le cadre de la recherche dun mieux-être. Ils étaient mus par unemachine à vapeur, puis par lénergie hydraulique.machine à vapeur, puis par lénergie hydraulique. Dès 1829, on installa à Londres et dans certaines villes des États-Unis desDès 1829, on installa à Londres et dans certaines villes des États-Unis des« ascenseurs » fondés sur le principe du contrepoids. Ces ascenseurs« ascenseurs » fondés sur le principe du contrepoids. Ces ascenseursavaient un grand problème de sécurité si les cordes se rompaient.avaient un grand problème de sécurité si les cordes se rompaient. En 1851, à lExposition de Londres, lindustriel américainEn 1851, à lExposition de Londres, lindustriel américain Elisha OtisElisha Otisprésenta un ascenseur équipé dun dispositif de sûreté destiné à stopper laprésenta un ascenseur équipé dun dispositif de sûreté destiné à stopper lachute de la cabine en cas de rupture de la corde concernée. Otis eut lidéechute de la cabine en cas de rupture de la corde concernée. Otis eut lidéede monter un rochet muni de dents dappui sur les guides et de chaque côtéde monter un rochet muni de dents dappui sur les guides et de chaque côtéde la cage.de la cage. en 1864,en 1864, ÉdouxÉdoux, qui est à lorigine du terme « ascenseur », présenta les, qui est à lorigine du terme « ascenseur », présenta lesdeux premiers ascenseurs à piston hydraulique à lExposition de Paris endeux premiers ascenseurs à piston hydraulique à lExposition de Paris en1867.1867. En fin, ce nest quen 1887 quon a vu les premiers ascenseurs électriques,En fin, ce nest quen 1887 quon a vu les premiers ascenseurs électriques,qui furent fabriqués à linitiative de linventeur allemandqui furent fabriqués à linitiative de linventeur allemand Werner VonWerner VonSiemensSiemens. Depuis cette date les ascenseurs ont eu un grand essor, avec. Depuis cette date les ascenseurs ont eu un grand essor, aveclamélioration des systèmes de contrôle.lamélioration des systèmes de contrôle.
  33. 33. DÉFINITIONS DORDRE FONCTIONNELDÉFINITIONS DORDRE FONCTIONNELASCENSEUR :ASCENSEUR : appareil élévateur installé àappareil élévateur installé àdemeure, desservant des niveaux définis,demeure, desservant des niveaux définis,comportant une cabine, dont les dimensionscomportant une cabine, dont les dimensionset la constitution permettent laccès deset la constitution permettent laccès despersonnes, se déplaçant, au moinspersonnes, se déplaçant, au moinspartiellement, le long de guides verticaux oupartiellement, le long de guides verticaux oudont linclinaison sur la verticale est inférieurdont linclinaison sur la verticale est inférieurà 15°.à 15°.MONTE-CHARGE :MONTE-CHARGE : appareil élévateurappareil élévateurinstallé à demeure, desservant des niveauxinstallé à demeure, desservant des niveauxdéfinis, comportant une cabine inaccessibledéfinis, comportant une cabine inaccessibleaux personnes par dimensions et saaux personnes par dimensions et saconstitution, se déplaçant au moinsconstitution, se déplaçant au moinspartiellement le long des guides verticaux.partiellement le long des guides verticaux.Pour satisfaire à la conditionPour satisfaire à la conditiondinaccessibilité, les dimensions de la cabinedinaccessibilité, les dimensions de la cabinedoivent être au plus égales à :doivent être au plus égales à : Surface = 1.00 m².Surface = 1.00 m². Profondeur = 1.00 m.Profondeur = 1.00 m. Hauteur = 1.20 m.Hauteur = 1.20 m.
  34. 34. CLASSIFICATIONCLASSIFICATION:: A partir de cetteA partir de cettedéfinition il résulte 4définition il résulte 4classes dascenseurs.classes dascenseurs. Classe I :Classe I : AscenseursAscenseursdestinés au transport desdestinés au transport despersonnes.personnes. Classe II :Classe II :Principalement destinésPrincipalement destinésaux personnes etaux personnes etaccessoirement desaccessoirement descharges, elle diffère descharges, elle diffère desclasses 1 et 3 par sonclasses 1 et 3 par sonaménagement intérieur.aménagement intérieur. Classe III :Classe III : AscenseursAscenseurspour transport despour transport desmalades couchés.malades couchés. Classe IV :Classe IV : AscenseursAscenseursdestinés au transport desdestinés au transport descharges accompagnéscharges accompagnésde personnes.de personnes.
  35. 35.  TYPOLOGIE :TYPOLOGIE : ASCENSEUR A ADHÉRENCE :ASCENSEUR A ADHÉRENCE : ascenseur dontascenseur dontles câbles sont entraînés par adhérence dans lesles câbles sont entraînés par adhérence dans lesgorges de poulie motrice de la machine.gorges de poulie motrice de la machine. ASCENSEUR A TREUIL ATTELÉ :ASCENSEUR A TREUIL ATTELÉ : ascenseur àascenseur àsuspension par chaînes ou dont les câbles sontsuspension par chaînes ou dont les câbles sontentraînés autrement que par adhérence.entraînés autrement que par adhérence. DÉFINITION DORDRE TECHNIQUE :DÉFINITION DORDRE TECHNIQUE : CABINE :CABINE : organe destiné à recevoir les personnesorgane destiné à recevoir les personneset / ou les charges à transporter.et / ou les charges à transporter. GARDE-PIEDS :GARDE-PIEDS : tablier comportant une partietablier comportant une partieverticale lisse à laplomb du bord dun seuil deverticale lisse à laplomb du bord dun seuil depalier ou de cabine et au-dessous de celui-ci.palier ou de cabine et au-dessous de celui-ci. GAINE :GAINE : volume dans lequel se déplacent la cabinevolume dans lequel se déplacent la cabineet le contrepoids, sil en existe un.et le contrepoids, sil en existe un. CUVETTE :CUVETTE : partie de la gaine située en contrebaspartie de la gaine située en contrebasdu niveau darrêt inférieur desservi par la cabine.du niveau darrêt inférieur desservi par la cabine. LÉTRIER :LÉTRIER : ossature métallique portant la cabineossature métallique portant la cabineou le contrepoids, elle peut faire partie intégranteou le contrepoids, elle peut faire partie intégrantede la cabine.de la cabine.
  36. 36.  GUIDES :GUIDES : organesorganesassurant le guidage deassurant le guidage delétrier de cabine ou delétrier de cabine ou decontrepoids.contrepoids. MACHINE :MACHINE : ensemble desensemble desorganes moteurs assurantorganes moteurs assurantle mouvement et larrêt dele mouvement et larrêt delascenseurs.lascenseurs. AMORTISSEUR :AMORTISSEUR : organeorganeconstituant butéeconstituant butéedéformable en fin dedéformable en fin decourse, et comportant uncourse, et comportant unsystème de freinage parsystème de freinage parfluide ou ressort.fluide ou ressort. LOCAL DES MACHINES :LOCAL DES MACHINES :local où se trouventlocal où se trouventlappareillage.lappareillage. CARACTÉRISTIQUES :CARACTÉRISTIQUES : SURFACE UTILE :SURFACE UTILE : surface de la cabine, mesurée à un mètre au-surface de la cabine, mesurée à un mètre au-dessus du sol.dessus du sol. CHARGE NOMINALE :CHARGE NOMINALE : charge pour laquelle lappareil a été construit.charge pour laquelle lappareil a été construit. VITESSE NOMINALE :VITESSE NOMINALE : vitesse moyenne de la cabine.vitesse moyenne de la cabine.
  37. 37.  FONCTIONS :FONCTIONS : Les ascenseurs, monte-Les ascenseurs, monte-charge, escaliers mécaniques,charge, escaliers mécaniques,etc. ne répondent quà une seuleetc. ne répondent quà une seulefonction, la fonction dusage.fonction, la fonction dusage.Cest-à-dire permettent à desCest-à-dire permettent à despersonnes, à des voitures ou despersonnes, à des voitures ou descharges de passer dun niveau àcharges de passer dun niveau àun autre.un autre. Cela nempêche pas queCela nempêche pas quecertaines parties puissent êtrecertaines parties puissent êtretraités dune façon esthétique.traités dune façon esthétique. Les ascenseurs situés dans desLes ascenseurs situés dans desimmeubles dhabitation doiventimmeubles dhabitation doiventassurer le transport desassurer le transport despersonnes valides, handicapés etpersonnes valides, handicapés etmalades sur brancards, ainsi quemalades sur brancards, ainsi quedes cercueils, des meublesdes cercueils, des meubles(sommiers) et le matériel des(sommiers) et le matériel despompiers.pompiers.
  38. 38.  MISE EN ŒUVREMISE EN ŒUVREETCONCEPTION GENERALEETCONCEPTION GENERALE:: Pour les ascenseurs dePour les ascenseurs depersonnes, la conception estpersonnes, la conception estdifférente suivant quil sagit dundifférente suivant quil sagit dunimmeuble neuf ou ancien, deimmeuble neuf ou ancien, deniveaux accessible auxniveaux accessible auxhandicapés ou pas, et dusage dehandicapés ou pas, et dusage delimmeuble (habitat ou bureaux).limmeuble (habitat ou bureaux).Elle fonction de la population àElle fonction de la population àprendre en compte et de la qualitéprendre en compte et de la qualitédu service.du service. La mise en œuvre consiste à unLa mise en œuvre consiste à unmontage effectué sur chantier, parmontage effectué sur chantier, pardes entreprises spécialisées, ondes entreprises spécialisées, oncommence par la mise en placecommence par la mise en placedes amortisseurs, puisdes amortisseurs, puislappareillage, le contrepoids, lelappareillage, le contrepoids, lelimiteur de vitesse, la cabine, etlimiteur de vitesse, la cabine, etenfin le câblage (ascenseurs àenfin le câblage (ascenseurs àadhérence).adhérence).
  39. 39. Escalier MécaniqueEscalier Mécanique:: DEFINITION :DEFINITION :Escalier mécanique,Escalier mécanique,escalier dont les marchesescalier dont les marchessont mises en mouvementsont mises en mouvementpar un systèmepar un systèmed’entraînement mécanique.d’entraînement mécanique. HISTORIQUEHISTORIQUELe premier modèle, brevetéLe premier modèle, brevetéen 1891 était un tapis roulanten 1891 était un tapis roulantincliné. À la même époque,incliné. À la même époque,on mit au point un dispositifon mit au point un dispositifsimilaire muni de marchessimilaire muni de marcheshorizontales, et dont le nomhorizontales, et dont le nomdéposé fut « Escalator ». Endéposé fut « Escalator ». En1900, lors de l’exposition1900, lors de l’expositionuniverselle de Paris, launiverselle de Paris, lasociété américaine Otissociété américaine OtisElevator Company présenta leElevator Company présenta lepremier escalier mécanique.premier escalier mécanique.À partir de 1921, elle produisitÀ partir de 1921, elle produisitun Escalator proche de ceuxun Escalator proche de ceuxque l’on utilise actuellement.que l’on utilise actuellement.
  40. 40.  UTILISATIONSUTILISATIONSPour une circulation intensePour une circulation intenseet de faibles déplacementset de faibles déplacements(un à deux étages), les(un à deux étages), lesescaliers mécaniquesescaliers mécaniquesprésentent une alternativeprésentent une alternativetrès intéressante par rapporttrès intéressante par rapportaux ascenseurs : ilsaux ascenseurs : ilspermettent une circulationpermettent une circulationfluide, en continu et à grandfluide, en continu et à granddébit, reviennent moins cherdébit, reviennent moins cher(investissement, entretien), et(investissement, entretien), etoccupent un volume réduit. Ilsoccupent un volume réduit. Ilssont très utilisés dans lessont très utilisés dans lesespaces ouverts au grandespaces ouverts au grandpublic : grands magasins,public : grands magasins,gares, métro, musées, grandsgares, métro, musées, grandsstades ou halls de spectacles.stades ou halls de spectacles.
  41. 41. Appareil Pour HandicapéAppareil Pour Handicapé:: Ces appareils constitués dune plate formeCes appareils constitués dune plate formesont destinés à être installés dans lessont destinés à être installés dans lesescaliers le long des parois. Ils permettentescaliers le long des parois. Ils permettentaux personnes en fauteuil roulant deaux personnes en fauteuil roulant deprendre lescalier en labsence dascenseursprendre lescalier en labsence dascenseurspouvant les recevoir.pouvant les recevoir.

×