QUE FAIRE SI UN ESSAIM D’ABEILLES S’INSTALLE AU JARDIN ?Les abeilles butineuses sont des auxiliaires indispensables pour l...
LA CUEILLETTE DE L’ESSAIMC’est une affaire de professionnels qui demande de l’expérience et unmatériel adéquat. La difficu...
2. L’abeille.L’abeille n’est pas agressive du tout ! Elle a bien d’autres tâches à faire quechercher à attaquer l’homme … ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Que faire en présence d'un essaim de guêpe ou d'abeilles dans le jardin - Bienchezvous

20 490 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
20 490
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
25
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Que faire en présence d'un essaim de guêpe ou d'abeilles dans le jardin - Bienchezvous

  1. 1. QUE FAIRE SI UN ESSAIM D’ABEILLES S’INSTALLE AU JARDIN ?Les abeilles butineuses sont des auxiliaires indispensables pour la pollinisationde nombreuses plantes. Elles sont également appréciées des gourmets pource met succulent qu’elles produisent : le miel.Les abeilles ont une vie sociale très évoluée. Dans la ruche, la colonied’abeilles se développe uniquement grâce à la ponte de la reine, "mère dela colonie". Lorsque la ruche devient trop petite, ou pour d’autres raisons, lesabeilles essaiment. La colonie se scinde : la reine part avec une partie desabeilles ouvrières et des mâles, les faux bourdons, tandis que dans la ruche lesabeilles veillent à la naissance d’une nouvelle reine. L’essaimage a lieu à labelle saison, en mai et juin, suffisamment tôt pour que l’essaim puisse s’installeret amasser des provisions avant l’hiver.L’ESSAIMAGEL’essaim sort par beau temps, au milieu de la journée, entre onze et quatorzeheures. Après s’être gorgées de miel pour tenir quelques jours, les abeillesquittent en masse la ruche et se rassemblent dans les airs avant de se fixer engrappe sur un support proche de la ruche.Ce premier arrêt de l’essaim est provisoire. Les abeilles éclaireuses sont partiesà la recherche d’un abri où la future colonie s’installera définitivement : unarbre creux, un gîte dans un bâtiment, une cheminée abandonnée,... Dèsque le futur logis est accepté, l’essaim se remet en vol pour parcourir parfoisplusieurs kilomètres.Lorsqu’un essaim atterrit dans les parages de votre propriété, il ne faut paspaniquer. Très souvent, il sera reparti avant le soir. Si la pluie arrive, l’essaimpeut rester plusieurs jours mais s’en ira à la première éclaircie.Au début de l’essaimage, un essaim n’est pas agressif. Il n’en est pas demême lorsqu’il est installé à un endroit depuis quelques jours et qu’il acommencé à construire des rayons. Dans ce cas, les abeilles n’apprécientguère d’être dérangées et défendent leurs installations.QUE FAIRE FACE À UN ESSAIM ?En premier lieu, le laisser tranquille. Ne pas s’affoler. Surtout ne pas s’armer debombes insecticides ou d’extincteurs ! La meilleure solution consiste à appelerun apiculteur ou, à défaut, les pompiers ou la police communale. Ceux-cipossèdent les coordonnées d’apiculteurs qui vous rendront service tout enétant heureux d’agrandir leur élevage et d’éviter aux abeilles une mortprécoce.Contact : info@bienchezvous.be www.bienchezvous.be
  2. 2. LA CUEILLETTE DE L’ESSAIMC’est une affaire de professionnels qui demande de l’expérience et unmatériel adéquat. La difficulté du travail est liée à la position de l’essaim.Recueillir un essaim suspendu à une branche basse est plus aisé que dedécrocher des abeilles sur un haut mur ou dans une cheminée !POUR EN SAVOIR PLUS- Société Royale d’Apiculture de Bruxelles et Environs asbl, Rue au Bois 365b à1150 BruxellesPersonne de contact : Christine Baetens au 02 270 98 86E-mail : lerucherfleuri@yahoo.frSiteInternet : http://www.api-bxl.be- CARI asbl, Place Croix du sud, 4 à 1348 Louvain-La-Neuve | Tél. : 010/47 3416.E-mail : info@cari.beSite Internet : http://www.cari.be.- L’abeille dans Bruxelles, sensibilisation à l’écologie urbainehttp://www.apisbruocsella.be- Trouver un apiculteur dans votre région, site Internet :http://www.cari.be/apiculteurs/EXPLICATIONS UTILESDifférences de comportement entre la guêpe et l’abeille :1. La guêpe.Elle n’attaque l’homme que pour 3 raisons :1.1 Elle est réellement en danger : Elle volait simplement et vous tenter del’écraser en vous agitant ! Elle va chercher à se défendre … et attaquer.1.2 Elle n’est peut-être pas en danger, mais ne le sait pas : Une guêpe estattirée par un parfum agréable (votre parfum, un fruit près de vous, etc.). Ellen’a pas l’intention de vous attaquer. Elle aime juste cette odeur ! Et unepersonne proche de cette agréable odeur s’agite et a peur (vous). La guêpesent très bien cette odeur de peur (adrénaline). La guêpe sait alors qu’elledoit se tenir sur ses gardes et sera attentive. En cas d’alerte, elle piquera …sinon rien.1.3 La guêpe est en danger par la faute de l’homme : Cas typique : Vousmanger un fruit tombé au pied de l’arbre qui l’a porté. Mais vous n’êtes passeul à manger ces délicieux fruits sucrés … Et vous vous saisissez d’un autrefruit où une guêpe s’était installée. La guêpe se sent soulevée et croit sadernière heure arrivée. Mais dans sa tête, elle ne mourra pas sans combattre !Contact : info@bienchezvous.be www.bienchezvous.be
  3. 3. 2. L’abeille.L’abeille n’est pas agressive du tout ! Elle a bien d’autres tâches à faire quechercher à attaquer l’homme … Toutefois, …La défense de la ruche (et de la reine) fait aussi l’objet d’une division dutravail et différents types de comportements. Ainsi, un petit nombred’ouvrières a un rôle de gardiennes.Elles patrouillent à l’entrée de la ruche, empêchent les abeilles étrangères àla colonie d’y pénétrer et recrutent leurs congénères si elles détectent uneagression envers la ruche. Qui … peut être l’homme bien entendu !Lorsque l’alerte est déclenchée, d’autres abeilles, plus nombreuses, ont unrôle de défenseurs actifs de la ruche et vont au contact des agresseurs pourles mettre en fuite. Elles sont nommées « soldats » et vos au combat !Alors, contrôlez–vous, calmez-vous et contactez un apiculteur, c’estpréférable.N’oubliez pas que l’abeille est plus qu’utile à notre Nature et qu’elle est bienmenacée de disparition ! Protégeons-là …Contact : info@bienchezvous.be www.bienchezvous.be

×