1
Rapport de Stage
:Présenté par
Mme Fatna Khizrane:Encadré par
20112010/Année universitaire:
2
3
REMERCIEMENT
Je tiens à remercier dans un premier temps, toute l’équipe pédagogique de l' INSTITUT
SUPÉRIEUR DU GÉNIE AP...
4
Introduction GENERALE………………………………… …….…5
Chapitre I: Présentation générale de la banque
A- Définition de la banque : ………...
5
INTRODUCTION:
Ce stage au sein de la Banque Marocaine du Commerce Extérieur a été très bénéfique
et instructif ,ce qui m...
6
:I: Présentation générale de la banqueChapitre
Définition de la banque :-A
Par définition, une banque est une société fi...
7
B- Présentation du système bancaire Marocain
Pour comprendre la réalité de la structure actuelle du système bancaire
Mar...
8
b- Sous le protectorat (1912-1956) :
Lors de l’avènement du protectorat Français en 1912, des filiales de grandes banque...
9
-1989 : pour promouvoir les investissements des marocains résidant à l’étrangers,
création de « banque ALAMAL » qui octr...
10
 Trois groupes bancaire constituent le noyau dur du secteur bancaire Marocain:
Le secteur bancaire marocain a connu au...
11
:BANKde la BMCEPrésentation:IIChapitre
A- Historique de la BMCE BANK :
Depuis sa création en 1959, BMCE a réussi à repr...
12
JALONS DE L’HISTOIRE DE BMCE BANK DEPUIS LA PRIVATISATION
1959 Création de la BMCE par les Pouvoirs Publics
1965 Ouvert...
13
2004 Première entreprise non européenne ayant fait l’objet d’un rating Social au
Maroc. Entrée de Morgan Stanley Invest...
14
1) Fonctionnement de la BMCE Bank:
 La BMCE rassemble cinq pôles différents:
a. La Banque de Distribution : c'est à di...
15
Banque de Développement du Mali, détenue à hauteur de 27,38% par BMCE Bank,
est la banque leader au Mali et la 4ème ban...
16
3) Profil du groupe BMCE Bank :
-Plus de 5 020 collaborateurs au Maroc.
-Près de 3 millions de comptes bancaires.
-Plus...
17
Fiche signalétique de la BMCE BANK:-B
 Raison sociale : Banque Marocaine du commerce Extérieur
 Statut juridique : So...
18
C- Organigramme de l’agence BMCE Liberté :
L'organigramme de l'agence BMCE Liberté représente les postes suivants:
DIRE...
19
I : Travaux effectués:IIChapitre
-Mon stage au sein de l'agence BMCE LIBERTE a été riche.
-Compte tenu des taches que j...
20
I- Mission de la banque :
J'ai compris que la banque a des missions importantes qui sont les suivantes:
-Evaluer, surve...
21
L'organisation des tâches :-II
1. Le directeur d'agence bancaire: le responsable de toutes les activités de son
agence....
22
3. Opérateur Administratif (ou Vérificateur interne/ Auditeur) : Il assure la
vérification et le contrôle de l'ensemble...
23
5. La caisse centrale (Banque centrale) : s'occupe de toutes les activités liées à la
gestion de la circulation des sig...
24
III- Les principaux produits bancaires :
Depuis plus de 45 ans, BMCE Bank s'attache à oeuvrer pour offrir les
meilleurs...
25
B) Les chèques :
1. Définition :
-Le chèque est défini selon la loi comme étant l'écrit par lequel le client d'une banq...
26
3-Appellations de chèque :
a) Chèques sur place: cela voulait dire que le chèque provenait de la même place que
celle o...
27
 La provision du chèque est constituée par la créance d'une somme d'argent exigible.
La provision doit être:
- Suffisa...
28
 Il existe deux types de Remise de chèque en compte :
Remise de chèque sur place : sont les chèques présentés par le c...
29
 GESTION DES CHEQUES DEMATERIALISES (compensation) :
-Bank Al Maghrib a créé le Système Interbancaire Marocain de Télé...
30
C- Les effets de commerce :
Un effet de commerce est un titre négociable qui constate au profit du porteur une
créance ...
31
b)Les conditions de fond :
1. capacité des signataires : La capacité commerciale a été exigée des signataires des
effet...
32
2) Billet à ordre :
Effet de commerce par lequel une personne, le souscripteur s'engage à payer une autre
personne, le ...
33
D) Les cartes bancaires :
La Carte est un moyen de paiement permettant à son titulaire, d'effectuer des
paiements ou de...
34
E) Un crédit bancaire :
C'est une somme d’argent accordée par une banque, appelé créancier, à une personne
morale ou pe...
35
Le montant des assurances facultatives est relativement peu élevé, ce qui vous permet
d'être protégé en cas de défailla...
36
IV- Ma mission :
Malgré que la période du stage était courte, j'ai pu participer aux conditions de la
vie quotidienne a...
37
 Service portefeuille : La troisième semaine on m'a confié d'établir les remises de
chèque (sur place et hors place ) ...
38
CONCLUSION
Ces 5 semaines de stage m'ont permis de consolider mes connaissances en ce qui
concerne la banque et d'acqué...
39
:eBibliographi
www.google.com
www.wikipedia.com
http://www.bmcebank.ma/
etudiant.fr-http://www.finance
gestion/-de-etud...
40
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Bidah hicham bmce bank (imprimé)

20 043 vues

Publié le

0 commentaire
13 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
20 043
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
682
Commentaires
0
J’aime
13
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bidah hicham bmce bank (imprimé)

  1. 1. 1 Rapport de Stage :Présenté par Mme Fatna Khizrane:Encadré par 20112010/Année universitaire:
  2. 2. 2
  3. 3. 3 REMERCIEMENT Je tiens à remercier dans un premier temps, toute l’équipe pédagogique de l' INSTITUT SUPÉRIEUR DU GÉNIE APPLIQUE. Je tiens à remercier tout particulièrement et à témoigner toute ma reconnaissance à toute l'équipe de l'agence BMCE LIBERTE ,pour l’expérience enrichissante et pleine d’intérêt qu’ils m’ont fait vivre Monsieur MARTIL , pour son accueil et la confiance qu’il m’a accordé dès mon arrivée dans l’agence. Madame KHIZRANE , ma tutrice, pour m’avoir intégré rapidement au sein de l’agence e et m’avoir accordé toute sa confiance ; pour le temps qu’elle m’a consacré tout au long de cette période, sachant répondre à toutes mes interrogations ; sans oublier sa participation au cheminement de ce rapport
  4. 4. 4 Introduction GENERALE………………………………… …….…5 Chapitre I: Présentation générale de la banque A- Définition de la banque : …………………………………6 B- Présentation du système bancaire marocain : …………….7-10 Chapitre II: Présentation de la BMCE A- Historique de la BMCE Bank: ………………………..11-16 B- Fiche signalétique :……………………………………..17 C- Organigramme de l’agence BMCE Liberté :…………...18 Chapitre III : Travaux effectué I-Mission de la banque :…………………………………..20 II- L’organisation des taches :………………….……….21-23 III- Les principaux produits bancaires :………………...24-35 IV- Ma mission :…………………………………...……36-37 CONCLUSION : …………………………………..38 Bibliographie:………………..…………39
  5. 5. 5 INTRODUCTION: Ce stage au sein de la Banque Marocaine du Commerce Extérieur a été très bénéfique et instructif ,ce qui m'a permis en tant que futur Manager et auditeur d’avoir une bonne vision professionnelle sur le plan de la finance et du secteur bancaire. Les taches auxquelles on m'a associé et avec l'aide des responsables j'ai pu consolider et enrichir mes connaissances. La BMCE regroupe différentes activités et relativement connues du grand public, je m’emploierai dans un premier temps à en préciser les principales caractéristiques puis à cerner tous les aspects composants de cette dernière. Dans un second temps, je présenterai les résultats des différentes missions que j’ai réalisées au cours de cette période . La troisième partie exposera la méthodologie employée pour effectuer chacune des missions qui m’ont été confiées ainsi que les résultats détaillés de ces dernières. Ce dossier permettra donc de découvrir d’une façon globale la position actuelle de la BMCE sur le secteur bancaire et d’identifier quelles sont les perspectives d’avenir s’offrant à elle pour atteindre ses objectifs de croissance et de développement et assurer sa pérennité. La banque est une activité importante dans le secteur des services. Il existe des enjeux d’évolutions afin de lutter contre la concurrence. Pour cela, il faut diversifier les offres. Les banques se développent notamment dans le domaine de l’assurance. Il est important de savoir que le marketing bancaire s’organise autour d’une segmentation du marché ou de la clientèle, et se met en place par des propositions d’offres de services (produits bancaires).
  6. 6. 6 :I: Présentation générale de la banqueChapitre Définition de la banque :-A Par définition, une banque est une société financière qui gère les dépôts et collecte l’épargne des clients, accorde des prêts et offre des services financiers. Elle effectue cette activité en général grâce à un réseau d’agences. Par extension, la « banque » est le secteur économique qui regroupe les activités de conception, de production et de commercialisation des services offerts par une banque. -Les banques, non seulement exercent le « commerce de l’argent », mais sont également les organismes qui produisent de la monnaie. Selon le proverbe « les crédits font les dépôts », tout crédit accordé par une banque augmente la masse monétaire en créant un dépôt bancaire (monnaie scripturale) de montant équivalent, et tout crédit remboursé réduit la monnaie en circulation. L’article premier de la loi bancaire du 14 février 2006 définit les établissements de crédits comme : « Les personnes morales qui exercent leurs activités au Maroc, quels que soient le lieu de leurs siège sociale, la nationalité des apporteurs de leurs capital social ou leur dotation ou celle de leur dirigeants et qui effectuent, à titre de profession habituelle, une ou plusieurs des activités suivantes : La réception du fond du public Les opérations de crédits La mise à disposition de la clientèle de tous moyens de paiement ou leur gestion. -Une banque a pour fonction de proposer des services financiers : - Recevoir des dépôts d'argent -Collecter l'épargne -Gérer les moyens de paiement -Accorder des prêts :La banque a un double rôle  Une fonction passive qui consiste à recevoir des dépôts d’épargne soit des particuliers ou des entreprises.  Une fonction active qui est l’octroi de crédits destinés à couvrir en premier lieu les besoins d’investissement. -Une banque fonctionne généralement sous forme d'agences, constituant ainsi un réseau. « La banque se présente comme une industrie de services »
  7. 7. 7 B- Présentation du système bancaire Marocain Pour comprendre la réalité de la structure actuelle du système bancaire Marocaine, il est nécessaire de relater brièvement son histoire pour pouvoir faire ressortir ses origines et son évolution car le système bancaire connu de très fortes de mutations sous la pression à la fois des organismes financiers internationaux et des nouveaux contextes financiers mondiaux.  L'évolution historique de l’activité bancaire au Maroc : a- Avant le protectorat (1822-1912) : L’installation des premières banques fut encouragée par la réouverture du Maroc au commerce extérieur en 1822/1823, intervenant après une période de repli de 65 ans. Le Maroc vécut, en effet retranché sur lui-même entre 1757 et 1822. Les raisons en furent, d’une part les problèmes internes qui affaiblirent le pays (sécheresse de 7ans, épidémie de peste, famine, guerres tribales…) et d’autre part les conflits qui accaparèrent l’Europe (révolution françaises, guerres napoléoniennes). L’avènement du Sultan Moulay Abderrahmane, en 1822, marqua un tournant dans les relations avec les pays européens comme le dénotent les différents traités signés avec eux : 1823 avec le Portugal, 1824 avec l’Angleterre ; 1825 avec la Frances. Cette réouverture au négoce international qui fut motivée essentiellement par les besoins de pays en denrées alimentaires de première nécessité-provoqua convoitises, rivalités et conflits entre les puissances coloniales du XIXème siècle. Les défaits militaires Marocaines à la bataille d’Isly, en 1844, et les concessions économiques qui suivirent consacrèrent la dépendance du pays, son endettement puis peu à peu l’emprise des banques étrangères sur les finances marocaines. Signés au début de 1906 par les délégués de 12 pays européens, des Etats Unis et du Maroc, l’acte Algésiras institue la banque d’Etat du Maroc (qui sera crée à Tanger en 1907) sous forme de société anonyme. Son capital est réparti entre les pays signataires, à l’exception des Etats Unis. Outre les opérations commerciales, la banque d’Etat du Maroc émet la monnaie fiduciaire sur tout le territoire Marocain et assume le rôle d’agent financier du gouvernement Marocain.
  8. 8. 8 b- Sous le protectorat (1912-1956) : Lors de l’avènement du protectorat Français en 1912, des filiales de grandes banques commerciales Européennes, surtout Françaises (Banques d’affaires, groupes financiers étrangers) s’installent au Maroc. Des institutions financières Marocaines remplissant des fonctions spécifiques sont crées : caisse des prêts immobiliers du Maroc, par le dahir du 23 décembre 1919 ; certaines caisses vouées à l’agriculture, par le Dahir du 15 Janvier 1919 ; des banques populaires, par le Dahir du 25 Mai 1926 ; la caisse centrale de garantie par le dahir du 4 Juillet 1949 et la caisse Marocaine des marchés, par l’arrêté du 29 Août 1950. L’exercice de l’activité bancaire (n’étant régi par aucun texte) est organisé pour la 1ère fois en 1943. Le directeur de finance contrôle et réglemente l’activité bancaire. Il est assisté par « le comité des banques » (en tant qu’instance consultative). Le dispositif institutionnel est complété par la mise en place du « comité du crédit et du marché financier » qui donne son avis sur la politique de crédit et le marché financier. c- Après l’indépendance : Au lendemain de l’indépendance du Maroc (1956), les bases d’un système bancaire nationale sont mises en place : La banque du Maroc se substitue à la banque d’Etat du Maroc et assure la fonction de banque centrale. C’est un établissement public doté de la personnalité civile et de l’autonomie financière. Il émet la monnaie fiduciaire, veille à la stabilité de la monnaie et s’assure du bon fonctionnement du système bancaire. - 1959 : L’Etat crée des organismes financiers spécialisés et restructure certaines institutions existants : caisse de dépôt et de gestion (CDG), fonds d’équipement communal (FEG), caisse d’épargne nationale, (CEN), Banque nationale pour le développement économique (BNDE), banque marocaine du commerce extérieur (BMCE). -1961 : restructuration du crédit agricole et du crédit populaire. -1967 : Consolidation du système bancaire (sur la profession bancaire et crédit) par une définition plus précise de l’activité des banques et une réglementation appropriée (21 Avril). -1968 : le crédit immobilier et hôtelier qui a succédé en 1967 à la caisse de prêts immobiliers du Maroc est réorganisé. - 1970 : le décret susvisé est étendu au crédit populaire et en 1986 à la BNDE et au CIH (autorisé à recueillir des dépôts auprès du public). -Mars 1987 : La dénomination de « BANK AL MAGHRIB » se substitue à celle de « banque du MAROC ». -1987 : La caisse nationale du crédit agricole commence à financier d’autres secteurs d’activité liés au rural.
  9. 9. 9 -1989 : pour promouvoir les investissements des marocains résidant à l’étrangers, création de « banque ALAMAL » qui octroie des prêts et de« DAR AD-DMANE » qui garantit les prêts consentis par la première : -1990-1993 : Monsieur Mohammed Seqat (gouverneur de banque ALMAGHRIB) lance un projet de création d’un véritable musée de la monnaie. Les opérations de réorganisation, l’inventaire et de recensement des collections numismatiques de la banque sont lancées. -1990 : transfert intégral de la succursale de Casa au musée de Rabat prend fin en 1993. -19Juin 2002 : Le musée de la monnaie de « banque AL MAGHRIB » est inauguré officiellement par sa majesté le Roi Mohammed VI.  Ainsi, et à l'heure actuelle, Le secteur bancaire marocain est devenu moderne et efficace. Il a connu un mouvement de concentration significatif aujourd’hui achevé. Dix-sept banques possèdent aujourd'hui une licence d'exploitation mais sept banques contrôlent le marché. Le principal acteur est constitué par le réseau public des Banques Populaires. Viennent ensuite Attijariwafabank, la BNPE et des banques contrôlées majoritairement par des actionnaires étrangers, parmi lesquelles la BMCI, filiale de BNP-Paribas, et le Crédit du Maroc, filiale du groupe Crédit Lyonnais-Crédit Agricole. Enfin, la Caisse de Dépôt et de Gestion est extrêmement active dans les secteurs de l'immobilier et du tourisme, en accompagnant les projets d'intérêt général et en intervenant dans une logique d'amorçage pour des projets plus modestes.
  10. 10. 10  Trois groupes bancaire constituent le noyau dur du secteur bancaire Marocain: Le secteur bancaire marocain a connu au début des années 90 un mouvement de restructuration et de consolidation qui a permis de renforcer la concentration des établissements bancaires, de mettre sur pied des banques publiques qui étaient au bord de la faillite et de donner naissance à des champions nationaux, capables de développer une dimension internationale. En2009, le secteur se compose de dix-neuf banques, dont sept sont détenues par l’Etat.  Les 19 banques peuvent être réparties en trois groupes bancaires compte tenu de la structure de leur actionnariat. Les trois groupes composant le secteur bancaire marocain se distinguent clairement de part la taille du réseau ainsi que de l’encours des dépôts et des crédits à la clientèle : - Le groupe 1 : Actionnariat privé : ce groupe est constitué d’un réseau bancaire de 1248 agences, et gère des encours de dépôts et de crédits à la clientèle respectivement de 401, 6 et 310, 7 MMDh, soient des parts de marché de 68, 1% et 60, 4% - Le groupe 2 : Actionnariat public : ce groupe, constitué principalement d’anciennes banques publiques restructurées, est composé d’un réseau bancaire de 431 agences et gère des encours de dépôts et de crédits de 66, 4 MMDh et 82, 0 MMDh. Pour des PDM respectives de 11,3% et 15,9% - Le groupe3 : Actionnariat étranger : les banques à capitaux étrangers disposent d’un réseau de 760 agences et gèrent des encours de dépôt et crédit à la clientèle respectivement de 121,4 MMDh et 122,1 MMDh. PDM sur ces deux activités s’établissent à 20,6% et 23,7%. .
  11. 11. 11 :BANKde la BMCEPrésentation:IIChapitre A- Historique de la BMCE BANK : Depuis sa création en 1959, BMCE a réussi à représenter une banque multi-métiers, s’appuyant sur un large réseau d’agences. L’un des ingrédients d’un tel succès se trouve d’abord dans l’histoire avec la création, sous le sceau de Sa Majesté le Roi Mohammed V, de la Banque Marocaine du Commerce Extérieur et l’action inspirée de l’actionnaire alors majoritairement public, de capitaliser judicieusement sur son atout maître, sa vocation à l’international et sa spécialisation dans les activités du Commerce Extérieur, en même temps que d’élargir ses attributs pour en faire une banque universelle à réseau, s’adressant à une clientèle diversifiée. Les ingrédients d’un tel succès se trouvent également dans l’histoire plus récente, avec la mise en œuvre de sa privatisation. Le processus de privatisation a permis d’attirer un consortium dont la composition et la qualité furent alors inégalées, mené par la Royale Marocaine d’Assurances et associant de grands noms de la finance internationale – Union Bancaire Privée, Citibank, Morgan Grenfell Plc, Pictet & Cie, Soros Quantum Fund, - à des fleurons de l’économie et de la finance marocaines. Aujourd’hui, BMCE Bank représente une institution phare dans le paysage bancaire marocain, une Banque de capitaux majoritairement marocains, disposant d’un actionnariat de qualité et de prestige, une Banque conjuguant son action avec celle d’un groupe privé national(Finance.com), qui, à travers ses différentes composantes, continue d’investir, de créer des richesses et des emplois. BMCE Bank a ainsi mené des actions d’envergure visant la consolidation de son rôle multi-dimentionnel dont sont retracés ci-après les jalons essentiels.
  12. 12. 12 JALONS DE L’HISTOIRE DE BMCE BANK DEPUIS LA PRIVATISATION 1959 Création de la BMCE par les Pouvoirs Publics 1965 Ouverture de l'Agence Tanger Zone Franche 1972 BMCE, première banque marocaine à s'installer à l'étranger en ouvrant une agence à Paris 1975 Introduction en Bourse 1988 Création de Maroc Factoring , société d'affacturage 1989 Ouverture de BMCE International à Madrid 1994 Création des premières entités des marchés de capitaux: BMCE Capital Bourse (ex MIT) et BMCE Capital Gestion (ex Marfin). 1995 Privatisation de BMCE Bank. 1996 Lancement du programme GDR sur la Bourse de Londres. 1997 Création de Salafin, société de crédit à la consommation. Ouverture d’un bureau de représentation en Allemagne. 1998 Création de BMCE Capital, la banque d’affaires du Groupe BMCE. 1999 Prise de participation dans le capital des compagnies d’assurances, Al Wataniya et AllianceAfricaine. Acquisition de 20% du capital de Méditelecom. 2000 Création du Holding Finance.Com.Inauguration des bureaux de représentation de Londres et de Pékin. Inauguration des premières écoles Medersat.Com de la Fondation BMCE. 2001 Ouverture du bureau de représentation de Barcelone. 2002 Lancement du programme de rachat. 2003 Lancement du projet d’entreprise Cap Client. Lancement d’un emprunt obligataire subordonné. Lancement d’une OPV réservée au personnel.
  13. 13. 13 2004 Première entreprise non européenne ayant fait l’objet d’un rating Social au Maroc. Entrée de Morgan Stanley Investment Management dans le capital de la Banque. Signature d’un accord stratégique avec le CIC- Citoyenneté et Immigration Canada . 2005 Nouvelle identité visuelle enrichie pour BMCE Bank dans le cadre de la celebtration du 10‫¨أ‬me anniversaire de sa privatisation. Lancement du programme d'ouverture de 50 agences par an. Signature d'une convention avec la BEI pour la mise en place d'une ligne de financement de 30 millions d'euros sans garantie souveraine. 2006 Obtention du rating “Investment Grade“ sur les dépôts bancaires en DH, attribué par l’agence de rating internationale Moody’s.Certification ISO 9001 des activités de Financements de Projet et de Recouvrement. Obtention du titre “Bank of the Year – Morocco”, pour la 5ème fois depuis 2000 et la 3ème année consécutive, décerné par The Banker Magazine.Inauguration d’Axis Capital, banque d’affaires en Tunisie.Obtention par la Fondation BMCE Bank du Prix d’Excellence pour le Développement Durable décerné par la Fondation Maroco-Suisse. 2007 Acquisition de 35% du capital de Bank of Africa Obtention de l’agrément FSA par MediCapital Bank 2008 Acquisition d’une part additionnelle de 5% par le CIC dans le capital de BMCE BankLancement d’un emprunt subordonné perpétuel de €70 millions conclu avec la SFI .Lancement d’un emprunt d’un emprunt subordonné de €50 millions auprès de la Proparco Emission d’un emprunt subordonné de DH 1 milliard Réduction de la valeur nominale de BMCE Bank de DH 100 à DH 10 .Renforcement de la participation de la Banque dans le capital de Bank of Africa de 35% à 42,5% 2009 Emission d’une dette subordonnée perpétuelle de 1 milliard de DH sur le marché local Transfert de la participation de CIC dans le capital de BMCE Bank, soit 15,05%, à sa holding BFCM, la Banque Fédérative du Crédit Mutuel Renforcement de la participation du Groupe CM-CIC, à travers sa holding BFCM, dans le capital de BMCE Bank de 15,05% à 19,94%
  14. 14. 14 1) Fonctionnement de la BMCE Bank:  La BMCE rassemble cinq pôles différents: a. La Banque de Distribution : c'est à dire le réseau d'agences commercialise l'ensemble des produits et services développés au sein du Groupe, afin qu'elle soit une banque de proximité, du service des particuliers et des entreprises, notamment des petites et moyennes entreprises. b. La Banque Corporate & d'Investissement : adresse les entreprises structurées d'une certaine taille au service desquelles sont développées des activités de financement et celles liées à la Banque d'affaires. c. BMCE Internationale : dont l'ossature est représentée par la présence en Europe, à travers la Succursale de Paris en cours de filialisation la filiale de Madrid et l'ensemble des bureaux de représentation. d. Le Pôle d'administration des ressources non financières de la Banque, est érigé autour de l'entité en charge des ressources humaines et de la gouvernance de la Banque. e. Le Pôle Financier : représente un contrepoids, un censeur, un teneur de comptes qui s'assure l'élaboration et de la fiabilité des outils de pilotage pour l'ensemble du Groupe BMCE Bank. 2) Filiales du Groupe BMCE Bank : BMCE Capital, filiale à 100% de BMCE Bank, la Banque d’Affaires du Groupe opérant sur les activités de marchés, d’investissement et de conseil. BMCE Capital Bourse, acteur incontournable sur le marché de l’intermédiation boursière, détenue à 100% par BMCE Bank. BMCE Capital Gestion, acteur de référence sur le marché de la gestion d’actifs, détenue à 100% par BMCE Bank. MediCapital Bank, filiale à 100% du Groupe BMCE, basée à Londres, fédérant l'ensemble des activités de BMCE Bank en Europe, est spécialisée dans le Corporate Banking, la Banque d'Investissement et de Marchés. Casablanca Finance Markets, spécialisée en produits de taux, est une banque d'investissement consacrant la totalité de ses ressources aux activités de marché, opérant sur les marchés monétaire et obligataire. Elle est détenue à hauteur de 33,3% par BMCE Bank.
  15. 15. 15 Banque de Développement du Mali, détenue à hauteur de 27,38% par BMCE Bank, est la banque leader au Mali et la 4ème banque dans l’espace UEMOA. La Congolaise de Banque, contrôlée à hauteur de 25% par BMCE Bank, est une banque commerciale qui bénéficie d'une assise financière solide et d'un capital de savoir-faire diversifié. Salafin filiale du groupe BMCE Bank à hauteur de 92,8%, est une société de financement dont l’objet principal est de distribuer des crédits à la consommation. Maghrébail finance en leasing des équipements et des biens immobiliers à usage professionnel destinés à tous les secteurs d'activité. Détenue à hauteur de 35,92% par BMCE Bank. Maroc Factoring est la première société d’affacturage au Maroc. Filiale du Groupe BMCE à hauteur de 100%. Euler Hermes ACMAR, leader au Maroc de l’assurance-crédit est détenue à hauteur de 20% par BMCE Bank. EMAT, fournisseur et Outsourcer de services et solutions technologiques s’articulant autour de deux supports métiers, le Multicanal et l’Infogérance. GNS, Premier opérateur au Maroc de Réseau à Valeur Ajoutée et fournisseur de solution EDI (Echange de Données Informatisées).
  16. 16. 16 3) Profil du groupe BMCE Bank : -Plus de 5 020 collaborateurs au Maroc. -Près de 3 millions de comptes bancaires. -Plus de 610 Agences dont 21 Centres d’Affaires et une agence Corporate. -Plus de 600 Guichets automatiques bancaires. -Plus de 1 million de cartes bancaires émises. -Plus de 170 produits & services. -Acteur de référence sur les marchés des capitaux, les activités de conseil et d’investissement. -Positionnement privilégié sur le marché Corporate. -Banque de référence du commerce extérieur et des opérations internationales. -Acteur incontournable de la bancassurance et de la monétique. -Banque innovante en termes de produits et services sur ses différents segments de marché (Particuliers/ Professionnels, MRE, Low Income, etc.). -Présence dans une vingtaine de pays (Afrique, Europe et Asie). -Plus de 9 200 collaborateurs. -Promotion de l’éducation dans le monde rural à travers le programme Medersat.com de la fondation BMCE Bank. -Développement Communautaire Intégré : Alphabétisation, éducation sanitaire et sportive, électrification et approvisionnement en eau potable des douars, préservation de l’environnement, etc. -Contribution significative au développement de la micro-finance. -Engagement dans la finance durable à travers la mise en place d’un système de gestion des impacts environnementaux et sociaux, une première dans le secteur bancaire. -Certification ISO 9001 version 2000 pour les activités Etranger, Monétique, Titres, Crédits aux particuliers, Financement de projets, Recouvrement, Bancassurance, Gestion RH, Salles des Marchés de BMCE Capital.
  17. 17. 17 Fiche signalétique de la BMCE BANK:-B  Raison sociale : Banque Marocaine du commerce Extérieur  Statut juridique : Société Anonyme  Capital : 1 719 633 900  Adresse du siège social : 140, avenue Hassan II 20100, Casablanca  Registre de commerce : CASA 27 129  N° d’identification Fiscale : 01085112  Patente : 35502790 C.C.P Rabat 1030  C.N.S.S : 10 2808 5  Téléphone : 0522 20 04 20 / 0522 20 03 25  Télex : 21 931 – 24 004  FAX : 0522 47 10 55  Adresse Postale : BP : 13425, 20000 Casablanca.  Activités : Opérations bancaires : 210 agences au Maroc, 17 à l'étranger.  E-mail: sgg@bmcebank.co.ma  Site web : http://www.bmcebank.ma
  18. 18. 18 C- Organigramme de l’agence BMCE Liberté : L'organigramme de l'agence BMCE Liberté représente les postes suivants: DIRECTEUR D'AGENCE Mr. Martil abdrahim Chargé de la clientèle Mr. Kadioui Samir Opérateur administratif Mlle Fatima Zahra Back Office Mme Khizrane fatna CAISSIER 1 Mr. Hiba Rachid AISSIER 2C Mlle Leila
  19. 19. 19 I : Travaux effectués:IIChapitre -Mon stage au sein de l'agence BMCE LIBERTE a été riche. -Compte tenu des taches que j'ai effectuées aux différents départements, j'ai pu observer et participer au fonctionnement quotidien. J’ai pu donc acquérir de nouvelles techniques qui m’ont beaucoup aidé lors de l’accomplissement de mes tâches dans les meilleures conditions. J’ai découvert lors de mes travaux assez de choses importantes qui ont permis d'enrichir mes connaissances et d'en développer de nouvelles.  Les banques, assurent le financement monétaire de l’économie. -Ces entités jouent un rôle important pour assurer la croissance et le développement du pays. Au Maroc, le marché bancaire se caractérise par son émergence et ses fluctuations, et doit faire face à plusieurs défis pour garantir son développement. -Avec les récentes évolutions des réglementations et pratiques bancaires, les banques se doivent d’innover, dans le cadre des normes acceptées mondialement et de développer des stratégies relationnelles tout en accordant un intérêt tout particulier à leurs clients. Ainsi, dans un environnement de plus en plus compétitif, les cadres dirigeants sont appelés à assurer une gestion plus rigoureuse, orientée vers la performance, à un suivi assidu des activités et des ressources, et à une meilleure évaluation des résultats.
  20. 20. 20 I- Mission de la banque : J'ai compris que la banque a des missions importantes qui sont les suivantes: -Evaluer, surveiller et proposer tous les moyens pour maîtriser les risques liés aux crédits ; -Garantir la sécurité, la liquidité et la rentabilité des engagements de la BMCE ; -Participer à la conception et à la mise en œuvre des orientations de la BPR en matière d’engagements et aux décisions des comités de crédits et de contentieux & recouvrement. -Tout en assurant:  Le respect des normes, des procédures et des règles prudentielles en matière d’engagements ;  La qualité des engagements à travers les outils de pilotage ;  L’animation du comité de Crédit Régional et de Contentieux & Recouvrement.  Une banque fonctionne généralement sous forme d'agences, constituant un réseau.  Les banques se spécialisent en fonction de leur métier principal et de leur clientèle. On distingue ainsi : -Les banques de détail -Les banques de dépôt -Les banques d'affaires -Les banques d'investissement -Les banques privées  En contrepartie du dépôt d'argent et relativement à l'ouverture d'un compte, la banque doit proposer à ses clients des moyens de paiement : -Un compte bancaire - Un chéquier -Une carte bancaire  La banque a aussi pour rôle de prêter de l'argent à ces clients ; la banque prélève une commission (ou intérêt) dont le taux est variable selon différents critères : -Pour les particuliers : crédit immobilier, crédit voiture... -Pour les entreprises : traites, crédit documentaire... -Pour l'État : financement des déficits publics  Les banques proposent désormais des services éloignés de leur métier initial. Leurs services sont aussi variés que : -L’assurance et L'assistance -Le cautionnement -La mutuelle.
  21. 21. 21 L'organisation des tâches :-II 1. Le directeur d'agence bancaire: le responsable de toutes les activités de son agence. - Il est le représentant de sa banque auprès du public. -Il est dépendant d'une direction générale ou régionale. -Ses activités sont administratives, techniques et surtout commerciales auprès des clients les plus importants. -Il est responsable de l'organisation du travail. Il est chargé d'atteindre les objectifs financiers et commerciaux établis en accord avec la direction générale. - Il apporte un appui technique en matière de placements ou d'actions de crédits au personnel qu'il encadre. - Il peut étudier des demandes de crédits importants de la part d'entreprises. - Il est l'interlocuteur des clients importants qu'il reçoit et conseille. Il assure des fonctions de relations publiques indispensables pour la banque. Il organise notamment des réunions avec des responsables de collectivités locales, avec des chefs d'entreprise etc. 2. Chargés de la clientèle: ce poste assure la gestion et le développement d'un portefeuille de clients sur le marché, puis s'assure s'il y a lieu, de la bonne exécution des opérations de sa clientèle. -Il suit au quotidien les comptes de ses clients et prend contact avec eux quand un incident se produit. Il s'informe sur les changements qui ont pu se produire dans leur vie et qui expliqueraient leurs difficultés financières. Il traite les éventuels litiges et négocie, le cas échéant, des réaménagements de contrats. -Il informe et conseille ses clients en fonction de leurs besoins, mais aussi de leur situation économique. Il les aide à monter des dossiers de demande de crédit, négocie avec eux des autorisations de découvert, leur indique les meilleurs placements à effectuer. (Objectif : fidéliser les clients à la banque). -Doté d'un grand sens commercial, il prospecte en permanence de nouveaux clients et cherche à leur vendre les produits et les services proposés par son établissement. Persuasif, il développe des argumentaires, relance ses interlocuteurs, met en avant les offres promotionnelles liées à une première souscription.
  22. 22. 22 3. Opérateur Administratif (ou Vérificateur interne/ Auditeur) : Il assure la vérification et le contrôle de l'ensemble des opérations effectuer dans l'agence. C'est un poste qui détecte les anomalies de gestion comptable/ Administratif et les résoudre le plus vite possible. Se charge de:  Assurer dans les conditions de qualité, de sécurité et de productivité requises, les traitements back-office de la BMCE.  Assurer le support et l’assistance nécessaires aux agences, succursales et fonctions du siège dans les domaines comptable, informatique et logistique.  Mettre en œuvre les systèmes comptable et fiscal au niveau de la BPR en veillent à l’application de leurs dispositions et en assurant les conditions de fiabilité, de régularité et de sécurité.  Mettre en œuvre, suivant les normes, toute action visant à renforcer les aspects de sécurité des personnes et des biens. 4. Back office (post-marché) : il assure le traitement des : virements, traitement et la compensation des chèques et des LCN (sur place, hors place), .... -Ces fonctions comprennent l'exploitation, comptabilité financière, de crédit, technologies de l'information, juridique et Départements de conformité. Leurs rôles s'assurer que les opérations sont correctement traitées, documentées et comptabilisées et sont dans les limites dûment approuvées. Ils surveillent également les implications juridiques et réglementaires des entreprises de l'entreprise, et assurer la maintenance de l'informatique et le soutien des services d'infrastructure. -Responsable de la saisie, la vérification et la mise à jour des informations de transaction dans les systèmes de back-office, le maintien des confirmations des contreparties et de régler toutes les transactions, y compris tous les paiements en espèces. Ils seront aussi concilier de trésorerie et à la sécurité les comptes et ont la responsabilité de l'entreprise actions, tels que dividendes et intérêts débiteurs, les questions des droits découlant de participations de la banque. .
  23. 23. 23 5. La caisse centrale (Banque centrale) : s'occupe de toutes les activités liées à la gestion de la circulation des signes monétaires. - Une Banque Centrale est une institution financière, comme la Bank Al Maghreb, chargé de réglementer la taille de l'offre de monnaie d'une nation, la disponibilité et le coût du crédit, et la valeur de change de sa monnaie. Les banques centrales agissent généralement comme agent financier de leur gouvernement respectif, l'émission de billets à être utilisé comme monnaie légale, de la supervision de la sécurité et la solidité du système bancaire commercial, et mettre en œuvre la politique monétaire. En augmentant ou en diminuant l'offre de monnaie et de crédit, ils affectent les taux d'intérêt, ce qui influe sur l'économie. Les banques centrales modernes réguler la masse monétaire par l'intervention du marché, l'acte d'achat et la vente de titres d'Etat ou de devises. 6. Guichet : Caissiers de la Banque, également connu en tant que conseillers du service client, sont le premier point de contact pour les clients d'une banque. Ils peuvent travailler dans les succursales de détail où ils servent les clients en face à face, ou dans des centres de contact, où ils traitent avec les clients par téléphone ou par e-mail. Leurs tâches peuvent inclure: -Traitement des paiements et des retraits. -Manipulation des espèces et des chèques. -Traitement des demandes. -Utilisant un système informatisé de mettre à jour les détails du compte. -Tâches administratives telles que l'ouverture de poste et l'envoi des lettres -Vente de produits financiers de la banque et des services aux clients. -Emettre de la monnaie étrangère. 7. Service étranger : Effectue la saisie, le codage ou le suivi informatique de l'ensemble ou d'une partie des tâches administratives liées aux opérations financières réalisées par la clientèle ou par la banque elle-même (effets, virements, chèques, titres, devises...). Peut aussi, dans le cadre de normes définies, réaliser le montage administratif d'opérations financières présentant une certaine complexité d'adaptation.
  24. 24. 24 III- Les principaux produits bancaires : Depuis plus de 45 ans, BMCE Bank s'attache à oeuvrer pour offrir les meilleurs produits et services. A) Compte Bancaire : Un compte bancaire est un compte attribué à chaque client pour un ou plusieurs produits financiers. Il permet de tracer les entrées, sorties et soldes d'argent de ce client pour ce ou ces produits ( compte courant, compte d'épargne, compte de titres…). Le client détenteur du compte est appelé titulaire du compte. Si le compte est détenu par plusieurs personnes (compte joint entre époux, compte en indivision, ...), on parle de co-titulaires. Le titulaire peut également donner une procuration à des tiers qui sont alors mandataires sur le compte (ils sont autorisés à effectuer certaines opérations, éventuellement dans certaines limites).  Les différents types de compte : -Un compte courant est un compte bancaire permettant d’effectuer les opérations classiques auprès d’une banque : dépôts, retraits et paiements. Le compte courant peut être utilisé pour le paiement par prélèvement, à la différence d’autres comptes, épargne notamment. -Un compte d'épargne est un compte proposé par une banque pour les particuliers à économiser de l'argent et gagner des intérêts sur les liquidités détenues dans le compte. Un compte d'épargne peut être utilisé pour économiser de l'argent pour les dépenses spécifiques ou pour des objectifs à long terme non défini, tout en gagnant tous les intérêts sur l'argent dans le compte. -Comptes de titres sont des comptes utilisés pour effectuer des transactions de sécurité et également de déposer des valeurs mobilières. Comptes-titres détails de l'enregistrement des actifs financiers détenus par une personne ou toute organisation. Avec un compte de titres, une personne peut effectuer le paiement en temps opportun de toutes les transactions, achat et des titres acheter, et le transfert des valeurs mobilières ou de recevoir de tierces personnes. - Compte sur carnet (Carnet Bleu) : Ce compte a vue ouvert exclusivement aux personnes physiques. Il permet au client, autre d'effectuer des versements et retraits sur la base d'un livret d'épargne, de présenter la caractéristique d'être un moyen d'épargne en faveur du client, réalisable par des versements semestriels d'intérêts calculés sur la base du capital déposé, il est destiné aussi au mineur. En plus, ce compte permet au client de donner procuration à un tiers pour la réalisation de différentes opérations sur ce compte, essentiellement pour les opérations de versement.
  25. 25. 25 B) Les chèques : 1. Définition : -Le chèque est défini selon la loi comme étant l'écrit par lequel le client d'une banque donne l'ordre à celle-ci de payer une certaine somme à son profit ou au profit d'une tierce personne. -Le chèque est un moyen de paiement utilisant le circuit bancaire. En tant que jeu d'écritures, le chèque appartient à la monnaie scripturale. -Le tireur (personne qui établit le chèque) donne l'ordre à un banquier (le tiré), de payer une somme d'argent au bénéficiaire. 2-Différente forme de chèque : - Chèque barré : Tracez deux lignes parallèles sur le recto du chèque. Vous réduisez ainsi le risque en cas de perte ou de vol, car la personne qui détient le chèque ne peut que le faire verser sur son compte auprès de sa propre banque. - Chèque non barré : il peut être touché en liquide dans toutes les agences de la banque où est situé le compte, il est taxé par l'état (1 dh 25 cts). - Chèque certifié : l'émetteur peut faire viser son chèque par la banque. La banque appose alors un cachet. Le chèque est daté, signé et timbré au verso. Le bénéficiaire sait ainsi que le chèque était couvert au moment où il a été visé. Il s'agit donc d'une sécurité limitée. La certification du chèque ne peut être refusée que pour insuffisance de provision. La certification a pour but de : - Constater la provision. - La certification par le banquier est tirée sous sa propre responsabilité. - L'existence de la provision et la bloque au profit du bénéficiaire jusqu'au terme du délai de la présentation (20 jours pour les chèques émis au Maroc et 60 jours pour les chèques émis à l'étranger). - Le tiré doit signer au recto du chèque.
  26. 26. 26 3-Appellations de chèque : a) Chèques sur place: cela voulait dire que le chèque provenait de la même place que celle où on le remettait à l'encaissement (payables sur le centre lui-même). b)Chèques hors place: se sont des chèques payables sur d'autres villes, dans ce cas, il faut en moyenne 3 jours de plus pour l'échanger. c) Chèques guichets : chèque utilisé au guichet lorsque le client n'a pas ses propres formules de chèque (oublie de chéquier, ne dispose plus de chèque, ou qu'il soit interdit d'avoir un chèque) et qui veut effectuer un retrait de fonds. d) Chèque de voyage : chèque circulaire établi et imprimé pour un montant déterminé par le banquier et remis au client qui se déplace dans son pays ou à l'étranger, pour faciliter à leurs bénéficiaire des retraits de fond en cours de voyages. e) Chèques postaux : Les comptes chèques postaux sont des moyens d'encaissement de fonds et de paiement comparables aux comptes bancaires. Les services qu'ils offrent à leurs clients sont pratiquement identiques à ceux d'une banque, à l'exception de l'octroi de prêts à la consommation qui demeurent impossibles aux chèques postaux. Le service des chèques postaux reste en dehors du secteur bancaire et de sa réglementation. 4- L'émission de chèque : l'émission de chèque est soumise à des conditions de fond et de forme. a) Les conditions de forme : Le chèque doit contenir les différentes mentions suivantes : - La dénomination de chèque insérée dans le texte même du titre et exprimée dans la langue employée. - Le mandat pur et simple de payer une somme déterminée (en chiffres et en lettres). - Le nom de celui qui doit payer (tiré). - L'indication du lieu où le paiement doit s'effectuer. - L'indication de la date et du lieu où le chèque est crée. - La signature de celui qui émet le chèque (tireur). L'absence de l'une des mentions indiquées ci-dessus fait perdre au chèque sa validité. b) Les conditions de fond : C'est-à-dire que la provision correspondant au moment indiqué sur le chèque doit exister au moment de sa présentation au paiement.
  27. 27. 27  La provision du chèque est constituée par la créance d'une somme d'argent exigible. La provision doit être: - Suffisante: le solde du compte est égal ou supérieur au montant du chèque. - Préalable : la provision doit exister dès la création du carnet, ce dernier peut être présenté dès sa réception par le bénéficiaire. - Disponible : la provision ne doit pas être déjà affectée à un autre emploi. 5- Les remises : C'est le fait de mettre les chèques, des clients à l'encaissement, lorsqu'un client me les donne, ou ouvrir les sacs remplis avec des chèques. Je doit vérifier les sacs (nombre de chèques, vérification des chèques, trié les chèque « hors place, sur place »,...) Après je dois remplir un imprimé appelé « remise d'effets ou chèques hors place à l'escompte ou à l'encaissement pour les remises hors place, et « Remise de chèque sur place par les informations suivantes : -code de l'agence - La date et le lieu - N° de compte de bénéficiaire (client du CAFF) - N° de série de chèque - Domiciliation et ville - Montant *Après la réception de la valeur (chèque ou effet) on établie la remise dont copie remise au client remettant, ensuite on registre la remise sur ordinateur avec un ticket marquant une référence puis acheminée au service concerné (arrière guichet, compensation).
  28. 28. 28  Il existe deux types de Remise de chèque en compte : Remise de chèque sur place : sont les chèques présentés par le client pour encaissement et tiré sur des tiers qui disposent de comptes chez la BMCE BANK ou bien dans une autre banque, ces chèques sont compensés à la chambre de compensation. Remise de chèque hors place : Ces chèques sont tirés sur des tiers disposant de comptes chez le réseau BMCE BANK ou bien chez les confrères des autres villes; ils sont envoyés par courrier aux villes correspondantes pour être compensés
  29. 29. 29  GESTION DES CHEQUES DEMATERIALISES (compensation) : -Bank Al Maghrib a créé le Système Interbancaire Marocain de Télé compensation (SIMT) afin de moderniser les systèmes de paiement au Maroc. Le SIMT a permis à ce jour la dématérialisation des virements compensation. -Cette nouvelle normalisation est devenue opérationnelle depuis le 1er novembre 2006. Pour répondre aux exigences de Bank Al Maghrib dans le cadre de la dématérialisation des chèques, la BMCE BANK a lancé une nouvelle méthode dans le but d'optimiser le traitement de la compensation des chèques numérisés. -Selon les termes de la « Convention interbancaire sur l'échange des images chèques », la compensation des chèques ne devra plus se faire par l'échange physique des valeurs mais par des échanges des données informatiques via la SIMT. C’est-à- dire Seuls des fichiers (DATA et IMG) seront échangés. -(Traiter (Valider ou rejeter) un à un les chèques dématérialisés après leur vérification Recto/Verso). -Un chèque dématérialisé est une vignette chèque scannée recto verso et enrichie des données spécifique au chèque (RIB, N° du chèque, Montant, bénéficiaire, date et lieu d'émission, centre de frais).  Les interdictions d'émission de chèques (chèques impayés) : Un chèque sans provision est un chèque impayé, qui ne peut être réglé par la banque, en raison d'une absence ou d'une insuffisance de disponibilités sur le compte de l'émetteur du chèque (celui qui le signe). Lorsqu'une banque tirée refuse de payer un chèque pour absence ou pour insuffisance de provision, elle a pour obligations de ne plus émettre de chèque pendant 10 ans. Le titulaire de compte peut toutefois recouvrer la possibilité d'émettre des chèques de nouveau s'il acquitte l'amende fiscale fixé comme suit : - 5% au premier incident de payement (première injonction) ; - 10% au deuxième incident ; - 20% au troisième incident ou plus. Procédure : 1. Informer le client : Avant de refuser le paiement d'un chèque, la banque doit informer par tout moyen approprié mis à sa disposition, le titulaire du compte doit subir les conséquences du défaut de provision ; 2. A chaque rejet de chèque : L'obtention automatique d'un certificat de refus de paiement de la banque tiré en cas d'incident
  30. 30. 30 C- Les effets de commerce : Un effet de commerce est un titre négociable qui constate au profit du porteur une créance de somme d'argent et sert à son paiement (lettre de change, billet à ordre...). Les effets de commerce s'identifient suivants les caractéristiques suivantes : - Ce sont des titres négociables c'est-à-dire transmissibles par les procédés rapides du droit commercial ; - La valeur en monnaie courante y est indiquée ; - Ils représentent tous une certaine créance d'argent ; - Les créances sont payables a cours terme Deux types de document répondent à ces critères : « La lettre de change, le billet à ordre ». 1. Lettre de change : La lettre de change est un effet de commerce dans lequel une personne désignée, le tireur, donne l'ordre à une autre personne désignée, le tiré, de régler à une date convenue (par exemple 60, 90, 120 jours) une somme déterminée à un bénéficiaire nominalement désigné ou au porteur de la lettre. La lettre de change est donc un instrument de crédit et de paiement, payable à terme Par son acceptation de la lettre, le tiré se reconnaît débiteur vis à vis du bénéficiaire. a)Les conditions de forme : 1. La dénomination de lettre de change insérer dans le texte même du titre et exprimée dans la langue employée pour la rédaction de ce titre. 2. Le mandat pur et simple de payer une somme déterminée. 3. Le nom de celui qui doit payer (tiré). 4. L'indication de l'échéance 5; le lieu du le paiement. 6. Le nom de celui auquel ou à l'ordre duquel le paiement doit être fait. 7. L'indication de la date et du lieu où la lettre de change est crée. 8. La signature de celui qui émet la lettre (tireur). 9. Le timbre fiscal : Les lettres de change sont passibles d'un droit de timbre obligatoire, ce droit s'élève actuellement à 5 DHS.
  31. 31. 31 b)Les conditions de fond : 1. capacité des signataires : La capacité commerciale a été exigée des signataires des effets de commerces. 2. La provision : doit être (liquide, disponible, certaine, exigible). La provision existe dès que le tireur a remis au tiré les valeurs correspondantes à la créance (nature : marchandise, ...). La provision doit être faite par le tireur ou par celui pour le compte de qui la lettre de change sera tirée. « Il y a provision si, à l'échéance de la lettre de change, celui sur qui elle est fournie est redevable au tireur, ou à celui pour compte de qui elle est tirée, d'une somme au moins égale au montant de la lettre de change ». -L'acceptation de la lettre de change :C'est un engagement pris par le débiteur d'une lettre de change, ou tiré, de payer à l'échéance le montant de celle-ci, engagement constaté par une signature apposée au recto de la lettre. L'acceptation correspond à l'engagement qu'il prend de payer sa dette à la date d'échéance indiquée sur la lettre. -L'échéance de la lettre de change :Une lettre de change peut être tirée : « à vue, à un certain délai de la date, à jour fixe, à un certain délai de vue. . .» -La lettre de change a vue : Elle est payable à sa présentation. Celle-ci doit être effectuée dans le délai d'un an à partir de sa date. -La lettre de change à jour fixe : L'échéance est indiquée expressément (la date précise `1er janvier...). -Lettre de change avalisé : L'aval, mot qui vient de l'expression "à valoir", est un engagement personnel donné par un tiers au profit d'un des signataires d'un effet de commerce ou d'un chèque, à concurrence d'un montant qui est habituellement de la totalité de la somme due. Il est très généralement donné sur l'effet de commerce sous la forme d'une mention "bon pour aval" et il est suivi de la signature de celui qui s'engage. Celui qui s'engage ainsi se dénomme "le donneur d'aval", l’avaliste" ou encore l’avaliseur". A défaut d'une autre indication l'aval est donné pour le compte du tireur d'une lettre de change, pour le souscripteur d'un billet à ordre ou pour le tireur du chèque, dit aussi "l'avalisé".
  32. 32. 32 2) Billet à ordre : Effet de commerce par lequel une personne, le souscripteur s'engage à payer une autre personne, le bénéficiaire, ou à la personne de son choix, une certaine somme à une date d'échéance déterminée.  Différence entre LC et Billet à ordre : La différence essentielle entre une lettre de change et un billet à ordre tient au fait que la première est émise par le créancier (l'exportateur), le second est émis par le débiteur (l'importateur). C'est ce qui explique que le vendeur préfère utiliser une lettre de change, plutôt que de laisser à l'acheteur l'initiative de l'émission de l'effet de commerce.  Règle communes aux lettres de change et de billet à ordre : - Le droit de timbre. - L'endossement. - L'échéance. - Le paiement. - L'aval. - La capacité des signataires. - La domiciliation. - Le recours de faute de paiement. De cela on peut dire que le souscripteur d'un billet à ordre est obligé de la même manière que le souscripteur d'une lettre de change.  La compensation des chèques et effets : Description du service : Les chèques et effets doivent passer quotidiennement en chambre de compensation, afin de remettre à la banque émettrice les chèques et effets remis en dépôt par ses clients et recevoir de ses consœurs des chèques émis par ses clients. Eléments clé du service : - Réception, tri et distribution des chèques. - Codage pour reconnaissance de caractères magnétiques. - Saisie de l'image de chèque et de l'information encodée. -Validation et établissement de la balance des liasses de compensation. - Échange interbancaire. - Transmission des données transactionnelles pour mise à jour des comptes de clients. - Retour et/ou archivage de documents papier. - Triage précis et interclassement des chèques pour production des relevés. - Traitement des effets retournés. - La détection de fraudes et l'imagerie de chèques.
  33. 33. 33 D) Les cartes bancaires : La Carte est un moyen de paiement permettant à son titulaire, d'effectuer des paiements ou des retraits dans tous les guichets. *Avantages pour le Client : - Accès facile au compte -Liberté par rapport aux horaires d'ouverture/fermeture des agences - Opérations de retraits et paiements au Maroc et à l'étranger - Gain de temps - Moyen de paiement valorisant. *Avantages pour la Banque : - Moins de frais de gestion - Plus de commissions (abonnements annuels et commissions) - Fidélisation de la clientèle par une offre diversifiée de cartes - Désengorgement des agences vous permettant plus de temps commercial La carte à puce B.M.C.E. est une carte de retrait et de paiement qui repose sur la nouvelle technologie internationale EMV. Elle est dotée d'une micro puce intégrée qui renforce sa sécurité et lui procure une protection accrue contre la fraude. En effet, la puce est un micro-processeur extrêmement compliqué et coûteux à copier. De plus, en cas de perte ou de vol d'une carte à puce, celle-ci ne peut pas être utilisée puisqu'elle nécessite la saisie d'un code confidentiel aussi bien pour les retraits d'espèces que pour le règlement des achats. Pour les opérations de retrait d'espèces sur GAB, vous continuez d'utiliser votre carte à puce de la même manière qu'une carte à piste.  Les différentes cartes proposées par B.M.C.E. Bank : - BMCE Opale : Carte Visa embossée et à technologie puce. - BMCE @-Pay : Carte dotation e-commerce. - BMCE @cces : Accès a son compte sur carnet. - BMCE Facilité : - BMCE VOYAGE : Carte Visa utilisable uniquement à l’étranger dans la limite de la dotation en devises. - BMCE Azur : Carte Visa non embossée et à technologie puce
  34. 34. 34 E) Un crédit bancaire : C'est une somme d’argent accordée par une banque, appelé créancier, à une personne morale ou personne physique, appelée débiteur, contre un engagement de remboursement à une date donnée (date d’échéance). La banque se rémunère par la facturation d’un taux d’intérêt journalier ou annuel et des frais. -Le crédit englobe les diverses activités de prêt d'argent, que ce soit sous la forme de contrats de prêts bancaires ou de délais de paiement d'un fournisseur à un client. Le crédit est généralement porteur d'un intérêt que doit payer le débiteur (le bénéficiaire du crédit, appelé aussi emprunteur) au créancier (celui qui accorde le crédit, appelé aussi prêteur). -Il existe deux types de crédit : a)Crédit consommation : BMCE crédit IMMEDIAT “Fonctionnaires“ Le crédit à la consommation est une forme de prêt accordé par des établissements bancaires permettant de financer les achats de biens et services par les particuliers. Au Maroc, il est défini comme "toute opération de crédit consentie au consommateur à titre habituel par des établissements de crédit quelle soit à titre onéreux ou gratuit (sous certaines conditions). L'offre de crédit doit obligatoirement préciser les noms et adresses du prêteur, des clients, et éventuelles cautions, les conditions particulières du crédit, les informations relatives au bien ou service faisant l'objet du financement, le taux d'intérêt, la durée, le nombre et le montant des échéances et le coût total.  Types de crédits à la consommation:  Le crédit à la consommation est classé en quatre types: Il prend la forme de Prêt Affecté, de Prêt Non Affecté, de Crédit Renouvelable et de location avec Option d'Achat. *Le Crédit affecté:Crédit dont l'octroi est conditionné par l'acquisition d'un bien ou service (l'achat d'une voiture, des travaux, vacances, mouton de l'aïd...)Le taux varie selon la durée et le montant, l'établissement prêteur et bien sur le profil de l'emprunteur. *Le prêt personnel:C'est un crédit non affecté à une dépense particulière (et donc nul besoin d'un justificatif d'achat) dont le montant peut être utilisé librement par l'emprunteur. Pour financer tout type de projets personnels : mariage, financement des études etc... Aucun justificatif concernant l'utilisation des fonds n'est exigé. A durée et montant égaux, le taux effectif global est plus important pour le crédit personnel que pour le crédit affecté.
  35. 35. 35 Le montant des assurances facultatives est relativement peu élevé, ce qui vous permet d'être protégé en cas de défaillance financière (due à un licenciement ou à des problèmes de santé, par exemple). (Le crédit personnel n'étant pas un prêt affecté le risque peut être que votre crédit soit refusé alors que vous vous êtes déjà engagé à acheter le bien voulu). Pour des projets spécifiques, comme l'achat d'une voiture ou des travaux de rénovation à effectuer, il vaudra donc mieux vous tourner vers les crédits affectés adaptés (le prêt auto et le prêt travaux). *Le Crédit revolving : Le crédit revolving ou crédit renouvelable offre une réserve d'argent permanente qui est mise à disposition du client, qui peut être utilisée en totalité ou en partie, et dont il ne faut jamais dépasser le montant autorisé. *Le Crédit gratuit: Il s'agit d'un crédit accordé sans aucun intérêt. Devenu très à la mode au Maroc ces dernières années, le crédit gratuit laisse croire que le commerçant prend à sa charge les intérêts. En réalité, le coût du crédit est presque toujours répercuté sur le prix affiché. Sans être interdite, cette forme de crédit n'est toujours pas réglementée au Maroc. En cas de paiement comptant d'un bien proposé en crédit gratuit, l'acheteur devrait exiger une remise b)Le crédit immobilier : C'est un emprunt fait sur le long terme. Comme son nom l'indique bien, il s'agit d'un crédit consenti pour faire l'achat d'un bien immobilier tels un appartement, une maison ou même un commerce. Le crédit immobilier peut aussi bien servir pour un bien en construction ou déjà existant. Voici maintenant les principales caractéristiques de ce type de crédit. Tout d'abord, le crédit immobilier est transmis sous la forme d'un prêt avec un montant fixe et précis. Ce prêt immobilier peut être accordé par une société financière spécialisée dans ce secteur ou alors, par n'importe quelle banque. Comme il s'agit d'un crédit à long terme, ce prêt est généralement fait sur une durée de plusieurs années. Le consommateur a droit de choisir entre un prêt immobilier à taux fixe sur toute la durée du contrat ou sur un taux variable. Dans la BMCE il existe deux types de crédit immobilier : - BMCE SALAF DAMANE ASSAKANE -BMCE IJARA
  36. 36. 36 IV- Ma mission : Malgré que la période du stage était courte, j'ai pu participer aux conditions de la vie quotidienne active au sein d'une entité, et développer mes compétences professionnelles grâce au contact direct avec les clients de l'agence. Avec l'aide et les conseils des membres de l'agence et en particulier Monsieur le directeur de l'agence Mr Abdrahim Martil qui a essayé de m'impliqué dans quelques tâches qui me semblaient difficiles au départ mais jour après jour je m'y habituait petit à petit. Ces tâches sont reparties selon différents services :  Service caisse : La première semaine, ma mission était d'accompagner les caissiers , j'ai effectué les traitement suivants: -Traitement des versements et des retraits pour chèques déplacés. -Traitement des versements espèces. -Retrait et versement compte sur carnet. -Le traitement des mis à dispositions. -Des retraits par chèques. -Traitement des mis à dispositions reçues de la CNSS.  La tâche que j'ai trouvé difficile lors de ce service, était de remplir les remises pour les clients.  Service virement : La deuxième semaine j'ai assisté au déroulement du virement , -Les tâches que j'ai effectuées sont: -Etablissement et le fax des ordres de virements. -Emission des mis à disposition. -Passation des virements téléphoniques.  J'ai eu du mal à traiter les virements sur système (INTRA-NET)
  37. 37. 37  Service portefeuille : La troisième semaine on m'a confié d'établir les remises de chèque (sur place et hors place ) ainsi que le traitement des effets . -Etablissement des remises de valeurs sur place (chèques/effets). -Etablissement des remises de valeurs hors place (chèques/effets). -Traitement des effets reçus à l'encaissement et à l'escompte.  Chargés de la clientèle : La quatrième et cinquième semaine de mon stage au sein de l'agence, étaient satisfaisantes et complètes car j'ai fait une récapitulation de tout ce que j'ai appréhender lors des trois semaines précédentes. *J'ai compléter les tâches suivantes: -Etablissement et traitement des demandes de chéquiers. -Emission des dossiers de demande de crédits immédiats. -Observation et formation sur les bancassurances.  Durant cette période,J'ai été passionné et motivé car j'ai senti que j'avais une mission et une responsabilité tout comme le personnel de l'agence. Toutes les missions que j'au effectuées durant mon stage sont bénéfiques et positives,car je me suis senti responsable surtout que c'est ma première expérience professionnelle ,ainsi l'environnement était très agréable ,j'ai également rencontrer des personnes intéressantes . Ce stage m'a permis de découvrir un nouveau terrain a part ce que j'ai appris durant toute ma formation en tant qu'étudiant. J'ai remarqué que travailler au sein d'une banque requiert beaucoup de communication et surtout d'être sociable, à l'écoute, prêt à informer les clients.
  38. 38. 38 CONCLUSION Ces 5 semaines de stage m'ont permis de consolider mes connaissances en ce qui concerne la banque et d'acquérir de nouvelles techniques, grâce à tout ce que j'ai observé au sein de l'agence BMCE LIBERTE. Durant mon stage, j'ai été souvent amené à exploiter mes connaissances tant en comptabilité qu'en finance, ce qui m'a permis d'avoir une vision plus proche de la pratique. La mission la plus importante lors de ma formation était de communiquer avec les clients et répondre à leurs exigences. C e stage m'a également permis de rencontrer des gens de différentes disciplines, et avoir des contacts avec des personnes qui ont contribué à ma formation dans de bonnes conditions . Pour conclure, j'ai remarqué que la banque est un environnement concurrentiel, pour cela il faut toute banque doit améliorer ses services et ses conditions afin d'être plus rentable.
  39. 39. 39 :eBibliographi www.google.com www.wikipedia.com http://www.bmcebank.ma/ etudiant.fr-http://www.finance gestion/-de-etudiant.fr/Gestion/Controle-http://www.doc ultimania.fr/attalib/ANALYSE%20FINANCIERE%20COMPARAhttp://membres.m MAGHRIB.pdf-TIVE%20A%20BANK%20AL http://www.financesmediterranee.com/pdf/pays/FM_DREE_Maroc_SituationBancai. pdf xte_inthttp://www.finances.gov.ma/depf/publications/en_catalogue/doctravail/doc_te egral/dt60.pdf -d-redaction-de-methode-8273096-http://www.commentcamarche.net/forum/affich stage-de-rapport-un http://www.financesmediterranee.com/pdf/pays/FM_DREE_Maroc_SituationBancai. pdf http://www.finances.gov.ma/depf/publications/en_catalogue/doctravail/doc_texte_inte gral/dt60.pdf http://membres.multimania.fr/attalib/ANALYSE%20FINANCIERE%20COMPARA dfMAGHRIB.p-TIVE%20A%20BANK%20AL francais/-en-http://www.journalmaroc.ma/actualites www.dimaemploi.com/ 30143784.html-consultant.org/article-www.mon http://www.lagazettedumaroc.com/articles.php?r=7&sr=971&n=455&id_artl=8762
  40. 40. 40

×