LA MARQUE TERRITORIALE : UNE
RÉPONSE AU NOUVEL ENJEU
D’ATTRACTIVITÉ DES RÉGIONS ?
Le cas de la marque « Bretagne »
ERRATA
...
3
PAGE AU LIEU DE : LIRE :
CORPUS
p.7
« (…) nous devrons également considérer l’évaluation de
la marque « Bretagne » et à ...
4
PAGE AU LIEU DE : LIRE :
p.30 « (forces et faiblesse) » « (forces et faiblesses) »
« "Portraits identitaires" » « « port...
5
PAGE AU LIEU DE : LIRE :
p.40 « (…) de la Bretagne historique à 5 départements (…) » « (…) de la Bretagne historique à c...
6
PAGE AU LIEU DE : LIRE :
p.53 « A travers la marque "Bretagne", la région tente de
définir une politique globale »
« A t...
7
PAGE AU LIEU DE : LIRE :
p.62 « Benoît Meyronin, professeur de marketing à l'EM
Grenoble, et auteur de Marketing Territo...
8
PAGE AU LIEU DE : LIRE :
p.5 « Elle doit donc cherche à se différencier. » « Elle doit donc cherche à se différencier. »...
9
PAGE AU LIEU DE : LIRE :
p.16
« Pas de risque pour l’image ni financier car le
partenariat est gratuit. (…) Les partenai...
10
PAGE AU LIEU DE : LIRE :
gouvernance et du marketing territorial, celui-ci nous a
proposé d’assisté à une conférence do...
11
PAGE AU LIEU DE : LIRE :
« Une qualité de l'offre avec de nombreux domaines
d'excellence (…) »
« Une qualité de l'offre...
12
RCordat Mémoire (3/3) ERRATA La marque territoriale : une réponse au nouvel enjeu d'attractivité des régions ? Le cas de l...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

RCordat Mémoire (3/3) ERRATA La marque territoriale : une réponse au nouvel enjeu d'attractivité des régions ? Le cas de la marque Bretagne

6 085 vues

Publié le

La marque territoriale : une réponse au nouvel enjeu d'attractivité des régions ? Le cas de la marque Bretagne
http://www.marketing-et-territoire.fr
Rébecca CORDAT - MEMOIRE
16/20

CORPUS 1/3 : http://fr.slideshare.net/bk-a/mmoire-rcordat
ANNEXES 2/3 : http://fr.slideshare.net/bk-a/annexes-rcordat


Copie interdite

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 085
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
21
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

RCordat Mémoire (3/3) ERRATA La marque territoriale : une réponse au nouvel enjeu d'attractivité des régions ? Le cas de la marque Bretagne

  1. 1. LA MARQUE TERRITORIALE : UNE RÉPONSE AU NOUVEL ENJEU D’ATTRACTIVITÉ DES RÉGIONS ? Le cas de la marque « Bretagne » ERRATA Rébecca CORDAT Sous la direction de : M. Dominique BLIN Mme Marion PAOLETTI Mémoire en vue de l’obtention : DUT Information-Communication Option Communication des organisations Promotion 2011-2013
  2. 2. 3 PAGE AU LIEU DE : LIRE : CORPUS p.7 « (…) nous devrons également considérer l’évaluation de la marque « Bretagne » et à savoir si la marque » « (…) nous devrons également considérer l’évaluation de la marque « Bretagne » et nous chercherons à savoir si la marque » p.8 « Nous exposerons également l’évolution de la communication vers le marketing territorial puis le branding. » « Nous exposerons également l’évolution de la communication vers le marketing territorial puis vers le branding. » p.10 « L’agglomération Parisienne » « L’agglomération parisienne » p.19 « C’est l’image qui souhaite diffuser par la consommation » « C’est l’image qu’il souhaite diffuser par la consommation » « D’après Michèle Laliberté, définir une image de marque pour une destination (pays, région ou ville) revient à (…) » « D’après Michèle Laliberté, définir une image de marque pour une destination (un territoire) revient à (…) » p.20 « Patrick Lamarque (dans Maires : les essentiels de votre communication, éditions Stratégies) (…) » « Patrick Lamarque (dans Maires : les essentiels de votre communication, éditions Stratégies) (…) » « (…) les cibles externes ont évoluées au fil du temps. » « (…) les cibles externes ont évolué au fil du temps. » p.29 « (…) c’est pourquoi il a été fait appel à une nouvelle agence (…) » « (…) c’est pourquoi le CR de Bretagne s’est adressé à une nouvelle agence (…) »
  3. 3. 4 PAGE AU LIEU DE : LIRE : p.30 « (forces et faiblesse) » « (forces et faiblesses) » « "Portraits identitaires" » « « portraits identitaires » » p.31 « Un benchmark des stratégies de marques (…) » « Un benchmark des stratégies de marques (…) »  note de bas de page avec définition : « Le benchmark est dans un contexte marketing une démarche d’observation et d’analyse des performances atteintes et des pratiques utilisées par la concurrence ou par des secteurs d’activité pouvant avoir des modes de fonctionnement réutilisables par l’entreprise commanditaire du benchmark. » source : http://www.definitions-marketing.com p.32 « Dans le cadre d’un travail sur le positionnement international économique de la Bretagne par l’Agence Economique de Bretagne » « Dans le cadre d’un travail sur le positionnement international économique de la Bretagne par l’agence économique de la région (le BDI) » « la langue Bretonne. » « la langue bretonne. » p.33 « (…) des démarches de marketing territorial (Voir Les publics cibles p.23) » « (…) des démarches de marketing territorial (Voir Les publics cibles p.20-21) » p.34 « Les non-partenaires ne doivent pas être négligés (…) » « Les institutions/entreprises/associations non- partenaires ne doivent pas être négligées (…) »
  4. 4. 5 PAGE AU LIEU DE : LIRE : p.40 « (…) de la Bretagne historique à 5 départements (…) » « (…) de la Bretagne historique à cinq départements (…) » p.41 « C’est aussi l’occasion de montrer que la Bretagne repose avant tout une identité, (…) » « C’est aussi l’occasion de montrer que la Bretagne repose avant tout sur une identité, (…) » p.43 « Ce tableau recense les différentes marques différentes marques territoriales officiellement lancées sur le territoire breton. » « Ce tableau recense les différentes marques territoriales officiellement lancées sur le territoire breton. » « « Lorient Bretagne Sud » et « Quimper » sont-elles des marques institutionnelles, (…) » « « Lorient Bretagne Sud » et « Quimper » sont, elles, des marques institutionnelles,(… » p.44 « (…) la région Rennaise (…) » « (…) la région rennaise (…) » « (…) seulement 4% des décideurs économique souhaitent s’y installer ou y investir. (…) 59% du grand public national associe le Finistère à la Bretagne. » « (…) seulement 4% des décideurs économique souhaitent s’y installer ou y investir. (…) 59% du grand public national associe le Finistère à la Bretagne. »  note de bas de page avec la source : IFOP et Conseil Général 29, Baromètre d’image du Finistère N°17460, Ed. 2011, p.5 p.48 « De par l’exemple de Bretagne (…)» «L’exemple de Bretagne, nous a permis de conclure (…)» p.50 « Lionel Prigent, maître de conférences à l’institut de Géo architecture de Brest, (…) » « Lionel Prigent, maître de conférences à l’institut de Géo architecture de Brest (29), (…) »
  5. 5. 6 PAGE AU LIEU DE : LIRE : p.53 « A travers la marque "Bretagne", la région tente de définir une politique globale » « A travers la marque "Bretagne", la Région tente de définir une politique globale » p.54 « (…) la région Bretagne » « (…) la Région Bretagne » p.55 « « Les liens à l’œuvre » » « « les liens à l’œuvre » » « Sur ces 32 professionnels bretons (22 de partenaires) (…) » « Sur ces 32 professionnels bretons (22 partenaires) (…) » « L’office de tourisme Paimpol Goëlo (…) » « L’office de tourisme Paimpol Goëlo (Côtes-d’Amor) (…) » p.58 « Bordeaux » « Bordeaux (Gironde) » p.60 « Cela s’explique car elles ont toutes deux ouvert le marché des marques » « Cela s’explique car elles ont toutes deux ouvert le marché des marques territoriales » « Damien Roy, Chef du service Marketing territorial (…) » « Damien Roy, chef du service Marketing territorial (…) » p.61 « (logo, slogan, sites internet le plus souvent) » « (logo, slogan, site internet le plus souvent) » « Chaque organisation ou collectivité partenaire, a déjà sa propre identité (…) » « Chaque organisation ou collectivité partenaire a déjà sa propre identité (…) »
  6. 6. 7 PAGE AU LIEU DE : LIRE : p.62 « Benoît Meyronin, professeur de marketing à l'EM Grenoble, et auteur de Marketing Territorial, (…) » « Benoît Meyronin, professeur de marketing à l'EM Grenoble, et auteur de Marketing Territorial, (…) » p.63 « si Rennes avait choisi d’être une marque, cela aurait été perdu dès le début, car vu le nombre de marques, cela ne permet plus de se démarquer. Justement, choisir de ne pas avoir de marque fait la différence. "La Novosphère" est conceptuelle, elle se différencie des marques. » « si Rennes avait opté pour une stratégie de branding, cela aurait été perdu dès le début : au vu de leur nombre en France, les marques ne permettent plus de se distinguer. "La Novosphère" est conceptuelle, elle se différencie des marques par le fait de ne pas en être une. » « (…) Animatrice du Club des Ambassadeurs d’Alsace » « (…) animatrice du Club des Ambassadeurs d’Alsace » p.65 « Cette WebTV se démarque des autres de par sa durée (quatre saison), (…) le site www.auvergnelife.tv joue sur un design coloré et sur une transparence en publiant des chiffres (prix au mètre carré) » « Cette WebTV se démarque des autres de par sa durée (quatre saisons), (…) le site www.auvergnelife.tv joue sur un design coloré et sur une transparence en publiant des chiffres (le prix au mètre carré par exemple) » ANNEXES p.4 « C’est l’occasion pour les collectivités de présenter les atouts de leur territoire et ainsi prospecter auprès des entreprises présentes. » « C’est l’occasion pour les collectivités de présenter les atouts de leur territoire et ainsi de prospecter auprès des entreprises présentes. » « Au retour de ce salon, il nous a paru intéressant d’orienter notre mémoire vers une un territoire plus vaste » « Au retour de ce salon, il nous a paru intéressant d’orienter notre mémoire vers une territoire plus vaste »
  7. 7. 8 PAGE AU LIEU DE : LIRE : p.5 « Elle doit donc cherche à se différencier. » « Elle doit donc cherche à se différencier. » p.6 « Le choix du nom n’est pas, selon la chargé de développement économique, à l’image de la ville. (…) Angers « est coincé » dans la marque « Loire» car la ville est géographiquement plus proche de Tours. » « Le choix du nom n’est pas, selon la chargée de développement économique, à l’image de la ville. (…) Angers « est coincée » dans la marque « Loire» car la ville est géographiquement plus proche de Tours. » p.7 « Les gens choisissent d’y rentrer et s’approprie le discours. » « Les gens choisissent d’y rentrer et s’approprient le discours. » p.8 « (...) mais au vu du nombre déjà trop important de ville- marque, Brest n’aurait pas été assez visible. » « (...) mais au vu du nombre déjà trop important de villes- marques, Brest n’aurait pas été assez visible. » p.10 « L’offre doit déjà être construite et très crédible. Les marques ne font pas tout, (…) » « L’offre doit déjà être construite et très crédible. Les marques ne le font pas tout, (…) » « Cela fait 4 ans que Strasbourg est dans la démarche de développement marketing économique : les deux premières années se sont faites sans marque territoriale, puis la marque est venue d’elle-même. C’est un message, une accroche tenue par une marque ombrelle. Permet (…) » « Cela fait quatre ans que Strasbourg est dans la démarche de développement marketing économique : les deux premières années se sont faites sans marque territoriale, puis la marque est venue d’elle-même. C’est un message, une accroche tenue par une marque ombrelle qui permet (…) » p.15 « (…) mais ne veut pas être assimilé à tout le territoire breton. Il n’est pas question pour le Finistère d’être assimilée à la région rennaise. » « (…) mais ne veut pas être assimilée à tout le territoire breton. Il n’est pas question pour le Finistère d’être confondu à la région rennaise. »
  8. 8. 9 PAGE AU LIEU DE : LIRE : p.16 « Pas de risque pour l’image ni financier car le partenariat est gratuit. (…) Les partenaires mènent une réflexion autour de la marque, cherchent à être cohérent. » « Il n’y a pas de risque pour l’image ni pour l’aspect financier car le partenariat est gratuit. Les partenaires mènent une réflexion autour de la marque, ils cherchent à être cohérents.» p.17 « Quelques actions de communication commencent a être portées par le BDI, (…) » « Quelques actions de communication commencent à être portées par le BDI, (…) » p.18 « Les acteurs sont-il bien mobilisés ? » « Les acteurs sont-ils bien mobilisés ? » p.20 « Toutes les forces de la région Bretagne qui participe à sa prospérité doivent travailler ensemble. (…) mais cela s’étaient révélé bien trop compliqué (…) » « Toutes les forces de la région Bretagne qui participent à sa prospérité doivent travailler ensemble. (…) mais cela s’était révélé bien trop compliqué (…) » p.21 « La marque du Finistère est, par exemple, plutôt d’une démarche d’ambassadeurs (…) » « La marque du Finistère relève, par exemple, plutôt d’une démarche d’ambassadeurs (…) » p.21- 22 « «L’évaluation est une démarche sur le long terme (…) l’identité région Bretagne (plutôt politique). » « «L’évaluation est une démarche sur le long terme (…) l’identité région Bretagne (plutôt politique). » » p.22 « (…) son chiffre d’affaire (…) » « (…) son chiffre d’affaires (…) » p.23 « Après avoir démarché Charles-Edouard HOUILLIER- GUIBERT, maître de conférences à l’université de Rouen et auteur de nombreux articles sur le sujet de la « Après avoir démarché Charles-Edouard HOUILLIER- GUIBERT, maître de conférences à l’université de Rouen et auteur de nombreux articles sur le sujet de la
  9. 9. 10 PAGE AU LIEU DE : LIRE : gouvernance et du marketing territorial, celui-ci nous a proposé d’assisté à une conférence donnée aux Master 1 de l’institut de Géoarchitecture (Université de Bretagne Occidentale). Cette conférence a été particulièrement enrichissante et nous a aidés à mieux comprendre (…) » gouvernance et du marketing territorial, celui-ci nous a proposé d’assister à une conférence donnée aux étudiants en Master 1 de l’institut de Géoarchitecture (Université de Bretagne Occidentale). Cette conférence a été particulièrement enrichissante et nous a aidé à mieux comprendre (…) » p.25 « LE CRB créé d’abord une Breizh Touch, projet intéressant, relayé sur TF1 (car le président de TF1 est breton) » « Le CR de Bretagne créé d’abord une Breizh Touch, projet intéressant, relayé sur TF1 (car le président de TF1 est breton) » « Le CR créé l’agence économique de Bretagne (AEB- BDI). C’est cette agence qui va porter la démarche de la marque « Bretagne ». La pilote et l’anime. » « Le CR de Bretagne créé ensuite l’agence économique de Bretagne (AEB-BDI). C’est cette agence qui va porter la démarche de la marque « Bretagne », qui va la piloter et va l’animer. » p.26 « Faiblesse de la mutualisation des marques territoriales locales et des budgetst » « Faiblesse de la mutualisation des marques territoriales locales et des budgets » « Anciens réseautages breton (...) » « Anciens réseautages bretons (...) » p.35 « 91% des Bretons sont satisfait (…) » « 91% des Bretons sont satisfaits (…) » « (…) favorise les relations humaine. » « (…) favorise les relations humaines. » p.39 « Cahraix » « Carhaix »
  10. 10. 11 PAGE AU LIEU DE : LIRE : « Une qualité de l'offre avec de nombreux domaines d'excellence (…) » « Une qualité de l'offre avec de nombreux domaines d'excellences (…) » p.41 « Attirer vers image de marque » « Attirer vers une image de marque » « La finalité du marketing territoriale est bien la promotion et la construction d’image (…) » « La finalité du marketing territoriale est bien la promotion et la construction d’une image (…) » p.44 « (…) tradition en matière de politique publiques » « (…) tradition en matière de politiques publiques » Je tiens également à rajouter la source de l’image présente sur la page de couverture : http://www.groupe-ps-bretagne.org/ Cette photo a été prise lors du lancement de la marque « Bretagne ». On peut y voir l’ancien président du CR de Bretagne Jean-Yves Le Drian (assis à gauche) et Joël Gayet (assis au milieu et que l’on peut voir en gros plan), fondateur du cabinet CoManaging.
  11. 11. 12

×