Numérique en éducation :
quelques étapes
TNI
Les tableaux numériques interactifs se développent dans les établissements
sc...
l'activité des élèves. Inversion par rapport à un modèle classique théorique
"Cours en classe - exercices d'application à ...
● Consommation critique d'information
D'où une réflexion à avoir sur l'identité numérique, la e-réputation, la
netiquette,...
algorithmes : on compare simplement des gros volumes d'information, sans
se préoccuper du contenu (par exemple, les recomm...
Le retrait du monde (numérique) n'est pas une solution, surtout en
ce qui concerne l'éducation des jeunes : en restant enf...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Éducation et numérique : quelques étapes

195 vues

Publié le

Le résumé de mon intervention devant l'AG du personnel de la CAF de Pau le 24 novembre 2015. Ce document doit être utilisé avec la présentation qui porte le même titre.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
195
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Éducation et numérique : quelques étapes

  1. 1. Numérique en éducation : quelques étapes TNI Les tableaux numériques interactifs se développent dans les établissements scolaires depuis 2005 à peu près. Nouvelles possibilités : afficher des images en couleurs, les annoter en commun, voir des vidéos, masquer/dévoiler des éléments, enregistrer... (vidéo Ludovia collège de Garlin). Mais le TNI ne change pas la pédagogie. Que faut-il pour changer la pédagogie ? Il faut une appropriation des usages possibles par les pédagogues, les enseignants, pour que les projets impliquant le numérique soient vraiment portés par eux et qu'ils soient d'abord des projets pédagogiques. A cette fin, le Département organise depuis 2006 une journée annuelle destinée à favoriser les échanges, les partages de pratiques entre enseignants : Eidos64. Rendre l'élève actif Changer la pédagogie avec le numérique, c'est trouver comment utiliser le matériel pour mettre en œuvre une pédagogie. (photo portable Irandatz : passer la tablette à l'élève au lieu de passer l'élève au tableau). Vidéo tablettes (Château d'Abbadia) Classe inversée C'est par le travail personnel qu'on apprend. La classe inversée insiste sur
  2. 2. l'activité des élèves. Inversion par rapport à un modèle classique théorique "Cours en classe - exercices d'application à la maison". Rien de nouveau dans la démarche pédagogique, mais le numérique facilite cette démarche en simplifiant l'usage individuel. Statistiques Les sondages menés dans les collèges du département par les médiateurs « Solidarité numérique » de l'ADN, comme les études nationales, montrent que les jeunes scolarisés dans l'enseignement secondaire sont largement équipés à titre personnel. BYOD L'usage individuel, personnel, du numérique est sans doute la clé pour le développement d'une compétence numérique des élèves, d'une littératie. L'utilisation du matériel personnel (BYOD pour Bring Your Own Device) semble être une bonne solution : beaucoup de jeunes en âge d'être en collège ou lycée sont déjà équipés de téléphones ou de tablettes. Il serait plus judicieux d'utiliser les moyens des collectivités pour équiper les 50% qui n'ont rien plutôt que pour fournir un second appareil aux 50% qui en ont déjà un. Les évaluations nationales et internationales ne montrent pas de corrélation entre l'équipement massif et les résultats scolaires. Il faut sans doute nuancer ce constat (ce ne sont pas forcément les compétences développées par l'usage du numérique qui sont évaluées, un plan d'équipement n'est pas forcément suivi d'une utilisation pédagogique et cette utilisation pédagogique n'est pas forcément pertinente…). Former des citoyens numériques Ce qui est certain, toutefois, c'est que les jeunes sont amenés à vivre dans un monde numérique, de plus en plus numérique (usages personnels, professionnels et citoyens). L'école ne peut pas se soustraire au devoir de leur apprendre à s'y repérer et à l'appréhender efficacement… C'est pour répondre à ce besoin que le Département a mis en place l'action « Citoyenneté numérique » dans son Projet Éducatif Départemental (PED), action confiée aux médiateurs de l'ADN. Web 2.0 ● Participation/partage ● Publication
  3. 3. ● Consommation critique d'information D'où une réflexion à avoir sur l'identité numérique, la e-réputation, la netiquette, les questions à se poser quand on est producteur de contenu (nous le sommes tous). Quelques exemples : • Dave le voyant : ce que nous publions sur le web (et notamment sur les réseaux sociaux) peut être retrouvé, rassemblé, recoupé et donner plus d'informations sur nous et sur notre vie privée que nous le pensons. • Sécurisation des mots de passe : nous utilisons de plus en plus de mots de passe pour sécuriser l'accès à des parts importantes de nos vies. Quelques conseils pour avoir un mot de passe fiable. • Hoaxkiller : les réseaux sociaux permettent la diffusion rapide et 'virale' de beaucoup d'informations, vraies ou fausses. Il est nécessaire d'exercer son esprit critique sur ce qu'on reçoit. Hoaxkiller permet d'identifier des rumeurs répandues sur internet. • Ressources en lignes pour se former à ces questions et pour savoir à qui s'adresser en cas de difficulté (cyber-harcèlement etc.) Web 3.0 : données et algorithmes Qu'appelle-t-on big data ? Ce sont des données présentant 3 caractéristiques (3V) : volume, vélocité, variété Le 4ème V : la valeur L'intérêt de cette masse de données est évidemment de trouver un sens, une valeur. C'est à cela que servent les algorithmes. Un algorithme est simplement une suite d'opérations Une recette de cuisine peut être considérée comme un algorithme. Les algorithmes dont on parle surtout sont des algorithmes destinés à extraire des informations d'une grande masse de données : datamining, statistiques prédictives, machine learning. Quelques exemples Amazon : beaucoup d'utilisateurs qui ont acheté un certain nombre de produits en commun en ont également acheté un autre, donc je propose cet autre à quelqu'un qui a acheté les premiers mais pas encore l'autre. (Amazon a 209 millions de clients dans le monde). Google Flu : Google a prévu l'évolution de l'épidémie de grippe à partir des recherches des internautes. Il est important de comprendre qu'il n'y a aucune intelligence dans ces
  4. 4. algorithmes : on compare simplement des gros volumes d'information, sans se préoccuper du contenu (par exemple, les recommandations d'Amazon portent sur les achats de livres, sans aucune analyse qualitative des livres : l'algorithme ne cherche pas des livres qui appartiennent au même genre littéraire, à la même période ou qui parlent de la même chose). Une nouvelle méthode scientifique ? Chris Anderson (http://www.wired.com/2008/06/pb-theory/) : "Avec suffisamment de données, les chiffres parlent d'eux-mêmes" Exemple de Google translate : en rapprochant des milliers de documents identiques dans différentes langues, on peut traduire de l'une vers l'autre (par ex. personne ne parlait chinois dans l'équipe de Google qui a fait la traduction chinoise). Exemples de collecte de données par les grands acteurs du web : • Suivi de la navigation internet par les sociétés spécialisées dans le marketing et la publicité. • Géolocalisation Google sur les téléphones : un historique des déplacements de l'utilisateur est conservé. Des risques... Quelques exemples de risques : bulle de filtre (avec la personnalisation de l'information, risque que l'internaute ne voie plus que ce qui le conforte dans ses opinions, sans lui proposer de contenu divergent), frappes de signature (frappes de drones utilisant une activité observée comme 'signature' d'un comportement terroriste), discrimination (exemple de publicités sur Google pour la consultation du casier judiciaire quand le prénom recherché est surtout répandu dans parmi la population noire américaine)... ...Mais pas seulement Google bénéficie désormais d'une position dominante parmi les moteurs de recherche parce qu'il donne satisfaction pour la recherche. Et par exemple, il est bien pratique que la recherche "Pizzeria Pau" donne d'abord des résultats pour Pau dans les Pyrénées-Atlantiques quand on fait une recherche depuis cette ville plutôt que pour Pau en Catalogne ou en Italie. Plateforme d'assistance Crisis Text Line (http://www.crisistextline.org/) : plateforme d'écoute par SMS à destination des adolescents américains. Cette plateforme utilise des algorithmes pour détecter les messages prioritaires et pour aider les opérateurs à répondre (en leur suggérant des questions à poser ou des réponses à apporter).
  5. 5. Le retrait du monde (numérique) n'est pas une solution, surtout en ce qui concerne l'éducation des jeunes : en restant enfermé chez lui un enfant ne risque pas d'être victime d'un accident de la circulation, mais ce n'est pas ainsi qu'il apprend à traverser la rue. Il faut comprendre le numérique, les réseaux sociaux, les algorithmes pour ne pas les subir et veiller à leur bonne utilisation (collectivement et individuellement). La culture générale, le souci de la justice sociale, la pédagogie, l'éducation sont plus que jamais d'actualité. Citation de Danah Boyd (anthropologue américaine, chercheuse chez Microsoft, spécialiste des usages du numérique) : la réflexion sur la justice sociale et sur la technologie ne doivent pas être séparées.

×