Synthèse du
questio

nnaire sonda
ge

Lundi 27 Jan
vier 2014
1
Synthèse du
questio

nnaire sonda
ge

Lundi 27 Jan
vier 2014
2
Les situations personnelles
Vous êtes ?
•
•
•
•

Commerçant
Artisan
Prestataire de services
Profession libérale

34
10
8
6...
Les situations personnelles
En activité depuis ?
•
•
•

Moins d’un an
Entre 1 et 5 ans
Plus de 5 ans

4.16 %
27.01%
68.75%...
Les situations personnelles
Vous êtes plutôt ?
• En début de carrière 25%
• En fin de carrière
• Période intermédiaire

29...
Les situations personnelles
Depuis 5 ans (si vous êtes concernés) votre activité est plutôt ?
•
•
•

Stable
En progression...
Les situations personnelles
Pour ceux qui sont en début de carrière :
•
4.35% s’estiment en situation stable
•
17.4% en pr...
Les situations personnelles
Selon vous, cela est-il généralisable à l’ensemble de votre profession ?
•
•
•

Oui
Non
Pas d’...
Les situations personnelles
Généralisable à la situation Loudunaise dans son ensemble ?
•
•
•

Oui
Non
Pas d’avis

54.5%
1...
Arrivée de la zone commerciale
L’offre commerciale devrait être renforcée sur Loudun par l’implantation d’une zone
commerc...
Les pistes à exploiter
La dynamisation de vos différentes activités et le renforcement de leur attractivité
dépendrait sel...
Les Relations entre professionnels
•
•
•
•
•
•

La relation entre les différents acteurs économiques du Loudunais vous
par...
Lien avec la municipalité
La relation entre les différents acteurs économiques et la municipalité vous parait-elle ?
•
•
•...
Lien avec la municipalité
Aimeriez-vous qu’elle vous apporte son concours dans vos relations avec
l’administration, les ba...
Lien avec la municipalité
Aimeriez vous être concertés plus souvent sur :
•
•
•

Les calendrier des manifestations
Les pla...
L’approche géographique et son impact
La géographie particulière de Loudun et l’accès à son centre vous paraissent-ils ?
•...
SUGGESTIONS

IMAGE
ATTRAIT
COMPORTEMENTS
AMENAGEMENT
QUARTIERS
EXISTANT
ANIMATION
PROFESSIONNALISME

17
IMAGE
-Le sentiment général est qu’il faut rendre à Loudun l’image qu’elle mérite, que nos concitoyens en soient
fiers.
AT...
Repenser tout cela pourrait permettre de développer ou faire revenir des activités manquantes ou
disparues : poissonnerie,...
PROFESSIONNALISME
-On nous invite à gérer l’activité économique (que ce soit la ville ou des
organismes associatifs) de fa...
Implication dans la vie publique Locale
Seriez-vous prêt à soutenir une liste de candidats aux
prochaines élections munici...
Implication dans la vie publique Locale
A vous engager sur une liste ?
• Oui
• Non

0%
100%

C’est l’échec des « politique...
Implication dans la vie publique Locale
S’il s’agissait de ma propre liste ?
•
•
•

Oui
Non
Pas d’avis

18%
59%
23%

Compa...
24
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Agir pour loudun 2014

443 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
443
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Agir pour loudun 2014

  1. 1. Synthèse du questio nnaire sonda ge Lundi 27 Jan vier 2014 1
  2. 2. Synthèse du questio nnaire sonda ge Lundi 27 Jan vier 2014 2
  3. 3. Les situations personnelles Vous êtes ? • • • • Commerçant Artisan Prestataire de services Profession libérale 34 10 8 6 Le total de 58 (au lieu de 48) s’explique par le fait que certaines activités sont pluralistes (commerçant et prestataire de service par exemple). Dans le panel retenu, les commerçants représentaient le plus grand nombre des personnes contactées (environ 60%) mais leurs réponses correspondent à 75% des retours. Ceci montre donc qu’ils sont plus sensibles que d’autres à la situation locale et ont peut-être été plus réceptifs à notre démarche. 3
  4. 4. Les situations personnelles En activité depuis ? • • • Moins d’un an Entre 1 et 5 ans Plus de 5 ans 4.16 % 27.01% 68.75% On voit nettement, dans ces réponses, que les activités récente voire très récentes sont peu nombreuses. C’est le signe d’une corporation qui se renouvelle assez peu et lentement. Ce n’est pas obligatoirement l’indication d’une population vieillissante car on s’intéresse ici à la longévité dans l’activité et non à « l’âge du capitaine ». 4
  5. 5. Les situations personnelles Vous êtes plutôt ? • En début de carrière 25% • En fin de carrière • Période intermédiaire 29% 46% Ces chiffres sont intéressants car il montrent une répartition très arithmétique avec environ un quart de débutants, un quart de pré-retraités (si l’on peut dire) et la moitié dans la phase intermédiaire. On peut y voir une forme d’homogénéité et se dire qu’il est important d’avoir majoritairement des personnes en plein cœur de leur cursus et a priori accrochés à la pérennité de leur activité. En effet, quand on débute, on peut se dire que si l’expérience ne réussit pas il sera encore possible de changer de voie et à l’inverse, en fin de carrière, penser que finalement le plus dur a été accompli et qu’on réussira bien à aller jusqu’au bout. Pour ceux qui s’estiment au milieu du gué, il est capital d’avoir une vision la plus claire possible de la situation. 5
  6. 6. Les situations personnelles Depuis 5 ans (si vous êtes concernés) votre activité est plutôt ? • • • Stable En progression En régression 25% 25% 50% Là encore, la répartition est remarquable par sa symétrie. Il est inquiétant de constater que la moitié s’estime en perte de vitesse. On peut aller plus loin et s’intéresser à ce résultat en fonction des réponses à la rubrique précédente. 6
  7. 7. Les situations personnelles Pour ceux qui sont en début de carrière : • 4.35% s’estiment en situation stable • 17.4% en progression • 4.35% en régression ( 16.7% ) ( 66.6% ) ( 16.7% ) Période intermédiaire • 13% s’estiment en situation stable • 13% en progression • 17.4% en régression ( 30% ) ( 20% ) ( 40% ) Fin de carrière • 4.35% s’estiment en situation stable • 0 % en progression • 26.01 % en régression ( 14% ) ( 0% ) ( 86% ) Ce sont donc les actifs en fin de carrière qui s’estiment majoritairement dans la position la plus défavorable (suivis d’assez près par la catégorie « intermédiaire »). C’est un mauvais indicateur dans l’optique de la cessation de l’activité, de la valorisation du fonds de commerce et de sa transmission. Les chiffres entre parenthèses s’appliquent à chaque « groupe/période » 7
  8. 8. Les situations personnelles Selon vous, cela est-il généralisable à l’ensemble de votre profession ? • • • Oui Non Pas d’avis 37.5% 41.6% 20.9% Un peu plus d’ un tiers voit ici une particularité catégorielle. Il serait intéressant (mais on n’a pas l’information) de savoir si cela correspond à des activités plus précises comme l’alimentaire, l’habillement etc. ou s’il s’agit d’un phénomène plus général. Une part sensiblement plus importante (41.6 contre 37.5) ne fait pas le lien avec la spécificité de sa propre activité pour expliquer ce phénomène récessif. 8
  9. 9. Les situations personnelles Généralisable à la situation Loudunaise dans son ensemble ? • • • Oui Non Pas d’avis 54.5% 18.2% 27.3% Nous avons là une réaction massive pour estimer qu’il s’agit d’une situation très représentative de notre ville. C’est un signe très alarmant, tant pour les structures associatives regroupant les professionnels que pour la municipalité elle-même. Il ne faut pas conclure, bien entendu, que seule Loudun est dans ce cas, mais pour les interlocuteurs, élus ou interprofessionnels, cela doit être une interpellation particulièrement criante. 9
  10. 10. Arrivée de la zone commerciale L’offre commerciale devrait être renforcée sur Loudun par l’implantation d’une zone commerciale. Cela correspond-il à votre attente ? En tant que consommateur ? • Oui 43.5% • Non 52.2% • Pas d’avis 4.3% Il est étonnant de voir qu’il y a presque une égalité entre les pour et les contre avec cependant un avantage aux opposants. Cela montre, à l’évidence, la reconnaissance d’un déficit de l’offre commerciale, même si la solution proposée peut paraître critiquable. En tant que professionnel ? Oui 21.7% Non 65.3% Pas d’avis 13.0% Le score est sans appel. Une large majorité redoute l’arrivée de cette zone. Il semble évident que pour beaucoup, cela pose la question de savoir si en dehors d’activités actuellement absentes en centre ville et dont l’arrivée peut se justifier, on ne va pas également voir apparaître des enseignes concurrençant celles déjà présentes localement ou précipiter des déménagements entre le centre et la périphérie, vidant ainsi un peu plus ce qu’il reste de nos rues commerçantes. 10
  11. 11. Les pistes à exploiter La dynamisation de vos différentes activités et le renforcement de leur attractivité dépendrait selon vous (plusieurs réponses possibles) ? • • • • • De la municipalité 37.8% D’un regroupement des différents acteurs 27.0% D’interventions extérieures par des professionnels de la communication D’actions ciblées et répétitives Pas d’avis 5.4% 21.6% 8.1% Ici, les % ont été calculés à partir du cumul des propositions, plusieurs réponses étant possibles. Il est clair que les professionnels attendent beaucoup de leur municipalité pour les accompagner, les aider et les soutenir. Il lui demandent de faire preuve d’engagement et d’imagination, sans doute, en lien avec une union efficace entre les différents acteurs. C’est vraisemblablement le sentiment que la corporation et la ville ont encore beaucoup de progrès à faire pour que des actions communes portent leurs fruits. L’animation est également un facteur déterminant. Je pense qu’ici, le souvenir du succès d’actions déjà réalisées est présent et qu’on en souhaite la pérennisation. Sans doute un bon point pour la FAE et les instances qui l’ont précédée et peut-être une incitation à pousser plus loin la réflexion. 11
  12. 12. Les Relations entre professionnels • • • • • • La relation entre les différents acteurs économiques du Loudunais vous paraît-elle ? Réelle et efficace 6.5% Insuffisante et peu visible 35.5% A améliorer 45.2% Sans effet dans tous les cas 12.8% Pas d’avis 0% Ce résultat est également très parlant. Il y globalement peu de monde à nier l’existence d’un lien entre les acteurs économiques : 1 personne sur 10, seulement, semble penser que l’interaction entre professionnels , le regroupement, est inefficace. Mais, pour plus de 50%, elle est insuffisante ou à améliorer. Ceci laisse penser que toute la place n’est pas prise pour des actions communes, des développements au travers des associations professionnelles, des actions et décisions communes. 12
  13. 13. Lien avec la municipalité La relation entre les différents acteurs économiques et la municipalité vous parait-elle ? • • • • Efficace Insuffisante Inexistante Pas d’avis 8.7% 56.5% 34.8% 0% La réponse est ici sans appel. Avec plus de 90% des personnes interrogées qui répondent que cette relation est insuffisante ou inefficace, nous avons la démonstration que la municipalité a manqué son objectif. Ce chiffre est à rapprocher du discours du maire de Loudun lors de ses vœux à la population le 14 janvier 2014 où il a affirmé que la municipalité faisait tout ce qui était de sa compétence pour accompagner, aider et soutenir le commerce local. Il y a une distorsion énorme entre les assertions du maire et le ressenti des intéressés. J’imagine ici, que si le litige né du déménagement du marché forain est sousjacent à ces réponses, le mal est beaucoup plus profond. Il n’y a pas eu de réelle politique municipale en faveur du commerce de proximité, de la fréquentation du 13 centre ville, du développement commercial en boutiques.
  14. 14. Lien avec la municipalité Aimeriez-vous qu’elle vous apporte son concours dans vos relations avec l’administration, les banques,les organismes sociaux etc.. • • • Oui Non Pas d’avis 40.1% 27.9% 32.0% On sent une forme de regret par rapport au constat de la question précédente : « C’est vrai que notre relation avec la municipalité est trop distante, mais la faute lui en incombe. Nous serions heureux de profiter de son aide et soutien (40.1%) dans de nombreuses occasions et, peut-on supposer, surtout au moment de l’installation, de la création ». 14
  15. 15. Lien avec la municipalité Aimeriez vous être concertés plus souvent sur : • • • Les calendrier des manifestations Les plans de circulation et leurs modifications Autres propositions 48.3% 48.3% 3.4% La réponse est on ne peut plus claire. Il y a un important déficit de communication tant sur le calendrier des manifestations que sur la circulation. C’est encore la preuve d’une trop grande distance entre la municipalité et les acteurs économiques, d’un manque important de concertation pour engager des actions. Notons que les 3.4% ayant coché « autres propositions » les ont gardées pour eux et que nous ne pouvons pas en faire état. 15
  16. 16. L’approche géographique et son impact La géographie particulière de Loudun et l’accès à son centre vous paraissent-ils ? • • • • • Un handicap Un atout Une réalité à exploiter Une situation sans solution Pas d’avis 36% 2% 60% 1% 1% Auriez-vous des suggestions, des propositions, des idées à soumettre aux élus ? • • Oui Non 69% 31% C’est de nouveau une rubrique avec des résultats sans équivoque. Deux réponses se détachent nettement : « handicap » et « réalité à exploiter ». Elles sont à rapprocher de la rubrique « situation personnelle » (début de carrière, fin ou période intermédiaire). Pour ceux qui voient un « handicap » dans la situation géographique de note ville, 60% sont en début de carrière, 20% en fin et 20% en période intermédiaire. Pour ceux qui y voient une réalité à exploiter, 21% sont débutants, 36.7% en période intermédiaire et 43% en fin de carrière. J’imagine que plus on reste à Loudun, plus on aime cette ville et plus on devient 16 optimiste.
  17. 17. SUGGESTIONS IMAGE ATTRAIT COMPORTEMENTS AMENAGEMENT QUARTIERS EXISTANT ANIMATION PROFESSIONNALISME 17
  18. 18. IMAGE -Le sentiment général est qu’il faut rendre à Loudun l’image qu’elle mérite, que nos concitoyens en soient fiers. ATTRAIT -Rendre la ville plus attirante et accueillante pour y favoriser l’accès touristique. A ce niveau, les remarques fusent sur les problèmes de circulation. Il y a la remarque initiale, plusieurs fois reprise, considérant qu’actuellement on empêche les automobilistes d’accéder au centre ville. Une fois sur place, se pose le problème de la circulation et du stationnement. Pour certains, qui voyaient dans une question précédente, un handicap à la situation géographique de la ville, cette situation a été aggravée par les municipalités successives qui ont empilé les incohérences. COMPORTEMENTS -On en appelle à la discipline individuelle de ceux qui travaillent en centre ville en leur demandant de stationner leurs véhicules personnels un peu plus loin et laisser un maximum de places disponibles sur les parkings au profit des touristes et clients potentiels. AMENAGEMENTS -Le choix des poteaux et jardinières dans les rues le plus commerçantes est critiqué On suggère leur suppression et des possibilités de stationnement minute, éventuellement en épi, là où c’est possible. -Les changements périodiques et inopinés des sens de circulation sont également un sujet d’exaspération et un frein à l’envie de venir en centre ville. 18
  19. 19. Repenser tout cela pourrait permettre de développer ou faire revenir des activités manquantes ou disparues : poissonnerie, primeurs, végétaux, comme de nouvelles activités (les deux commerces de cigarettes électronique récemment ouvertes en sont un exemple). QUARTIERS -Il faut chercher à recréer une vie de ‘cœur de ville’ mais aussi de quartiers. Loudun Centre ne se résume pas aux rues Porte de Chinon, Carnot, des Marchands et de la Mairie. D’autres quartiers doivent retrouver une atmosphère, une âme : Place Porte de Chinon (il n’y a pas que le marché du mardi qui compte), Place Porte de Mirebeau, Portail Chaussée par exemple. Nous devons nous creuser les méninges pour imaginer des animations, des interventions qui s’inscrivent dans la durée et la répétition afin de reconstituer du lien. EXISTANT -Réfléchir à une politique du bâti inoccupé. Y-a-t-il des solutions pour que la municipalité, en accord avec les propriétaires créent une sorte de fond d’aide à l’aménagement qui permettrait la remise en état de boutiques vides pour les mettre à disposition de jeunes entrepreneurs à des conditions locatives raisonnables ? ANIMATION -Malgré la richesse de l’offre en matière de manifestations de tous ordres (expos, concerts, cinéma, etc.) certains pensent qu’il y a un déficit à ce niveau en direction des jeunes et des jeunes adultes. L’action des associations apparaît ici désordonnée et sans concertation. Ce reproche est immédiatement suivi de la remarque sur les innombrables demandes de partenariat ou de soutien faites par ces mêmes associations auprès des commerçants qui ne voient pas bien souvent les quémandeurs revenir chez eux comme clients. 19
  20. 20. PROFESSIONNALISME -On nous invite à gérer l’activité économique (que ce soit la ville ou des organismes associatifs) de façon plus professionnelle. Sans doute une façon élégante pour ne pas dire que certains comportements frisent l’amateurisme (je pense que cette remarque était plus particulièrement formulée en direction de la municipalité). Il y a aussi tout naturellement l’idée de faire venir d’autres entreprises, créatrices d’emplois , mais c’est ici un souhait que tout le monde formule. Il y a sans doute beaucoup à réfléchir en direction des PME, TPE, de l’artisanat ou des services dans cette optique. Une remarque enfin, gardée pour la fin et qui s’adresse à tous ceux qui sont en responsabilité ou qui le deviendront : « Ne pas faire de promesses que l’on ne saura pas tenir ». 20
  21. 21. Implication dans la vie publique Locale Seriez-vous prêt à soutenir une liste de candidats aux prochaines élections municipales ? • Oui • Non • Pas d’avis 15% 48% 37% Ces dernières prises de position sont tout naturellement les conséquences de tout ce qui vient d’être dit. Le sentiment de ne pas être écouté et encore moins compris par les élus (toutes tendances confondues) aboutit à ce fossé et le désintérêt des acteurs économiques envers ceux qui se réclament d’une légitimité à gérer leur quotidien. 21
  22. 22. Implication dans la vie publique Locale A vous engager sur une liste ? • Oui • Non 0% 100% C’est l’échec des « politiques » (politiques s’entendant ici comme le terme désignant ceux qui gèrent la chose publique). La crise de confiance est réelle et rejoint ce que j’avais dit il y a quelques temps, pensant aux prochaines échéances électorales, qu’il faudrait en premier lieu restaurer la confiance pour faire renaître l’espoir ( et je me classe au nombre de ceux qui n’y ont pas réussi pendant le mandat qui s’achève). 22
  23. 23. Implication dans la vie publique Locale S’il s’agissait de ma propre liste ? • • • Oui Non Pas d’avis 18% 59% 23% Comparées aux précédentes réponses , celles-ci m’ont laissé perplexe. Une liste « Agir pour Loudun » recueillerait à peu près le même pourcentage d’avis favorables (18 contre 15 pour une liste non authentifiée) mais susciterait plus d’avis défavorables (59 contre 48). Notre seul mérite serait donc de réduire le nombre des indécis. C’est un résultat qui va imposer de larges plages de réflexion dans les semaines qui viennent. 23
  24. 24. 24

×