Virus, viralité, visceralité

1 565 vues

Publié le

Notes de la première séance du Séminaire EHESS ‘Corps et TIC : approches socio-anthropologiques des usages numériques' - Antonio A. Casilli (http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2010/ue/124/)

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 565
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
562
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Virus, viralité, visceralité

  1. 1. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli Virus, viralité, visceralité Logiques culturelles et processus sociaux en réseau Antonio A. CASILLI, Centre Edgar-Morin, IIAC, EHESS Séminaire EHESS ‘Corps et TIC’ 2010-2011 Paris, 25 nov. 2010
  2. 2. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli • La question de la corporéité dans les interactions assistés par ordinateur peut être abordées sous l’angle de la viralité • Façonne les échanges et le fonctionnement même de la société en réseau 1. En tant que processus social 2. En tant que logique culturelle Séminaire EHESS ‘Corps et TIC’ 25 nov 2010Antonio Casilli
  3. 3. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli • Viralité comme processus social • On assiste actuellement à la récupération marchande des dynamiques d’exposition au risque viral à travers le partage performatif d’information parasitaire • Rushkoff D. (1994) Media Virus: Hidden Agendas in Popular Culture, New York: Ballantine Books. • Du virus perçu comme une menace pour l’intégrité des systèmes informatiques (malware)… • ..à la viralité du e-marketing • Rayport, J (1996) The Virus of Marketing, Fast Company, 12. • ..à la reconnaissance des « vertus démocratiques » de la viralité des contenus en ligne • Painter, A. (2002) Viral Politics: The Power of E-campaigning. London: Politicos. Séminaire EHESS ‘Corps et TIC’ 25 nov 2010Antonio Casilli
  4. 4. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli • Viralité comme logique culturelle • Couplages utopiques / dystopiques dans les cultures du numérique : imaginaires du corps régénéré vs. rhétoriques des risques viraux • Van Loon, J. (2002) Risk and Technological Culture: Towards a Sociology of Virulence. New York: Routledge. • Dans le contexte du capitalisme cognitif contemporain la production immatérielle (et son infrastructure politique, l’Empire au sens de Negri/Hardt) parasite et détourne les forces vivantes des multitudes • Parikka J (2007) Contagion and Repetition: On the Viral Logic of Network Culture, www.ephemeraweb.org theory & politics in organization, 7(2): 287-308 Séminaire EHESS ‘Corps et TIC’ 25 nov 2010Antonio Casilli
  5. 5. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli • Quoique dans les cultures numériques actuelles la viralité se soit imposée en tant que modalité idéale de la circulation des contenus en ligne (ainsi que d’étalon de leur impact socio-économique) elle fait écho à des éléments de danger pour l’intégrité physique des usagers. • Phénomène couplant ivresse et vertige du partage d’information observable depuis le début de l'informatique de masse • Utilité d’une archéologie de la notion de virus dans l’histoire de l’informatique de masse de la fin du XXe siècle Séminaire EHESS ‘Corps et TIC’ 25 nov 2010Antonio Casilli
  6. 6. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli • Première définition de virus informatique (1984) : des logiciels capables de modifier d’autres logiciels. • « As an analogy to a computer virus, consider a biological disease that is 100% infectious, spreads whenever animals communicate, kills all infected animals instantly at a given moment… [It] would certainly wipe out the vast majority of modern society » • Cohen, F. (1984) Computer Viruses : Theory and Experiments. In : Proceedings of the 7th DoD/NBS Computer Security Conference. Gaithersburg, MD : National Bureau of Standards, pp. 240-263. • • Logiciel « infecté » contient un double du logiciel « contaminant » et se comportera comme ce dernier, en propageant la « contagion » • Leur existence est attestée dès les années 1970, mais ce n’est qu’à la moitié des années 1980 qu’ils commencent à être perçus comme un danger. Séminaire EHESS ‘Corps et TIC’ 25 nov 2010Antonio Casilli
  7. 7. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli • L’apparition de la métaphore biologique du « virus de l'ordinateur » reflète également une dynamique sociale fondée sur le principe que l'information imprègne le corps • Sémantique couplant corps et informatique dans • Les médias généralistes (a) • La presse hacker clandestine (b) Séminaire EHESS ‘Corps et TIC’ 25 nov 2010Antonio Casilli
  8. 8. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli • Les médias généralistes (a) • Analyse corpus de 654 articles et fils de presse (1/1/1985-1/1/1989) publications internationales de langue anglaise traitant de criminalité informatique • En 5 ans, passage d’une sémantique militaire (attack, invade, spy, logic bombs, vulnerabilities, security, wargamers)… • ..à une terminologie inspirée par les professions de santé (virus, illness, healthiness, doctoring, medicines, Data Physician, AntiDote, Flushot, Panacea) • Casilli, A. A. (2010) A History of Virulence: The Body and Computer Culture in the 1980, Body & Society, 16(4) Séminaire EHESS ‘Corps et TIC’ 25 nov 2010Antonio Casilli
  9. 9. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli • Presse hacker (b) • Analyse visuelle iconographie de 31 numéros de la publication allemande Die Datenschleuder (1984/1991) • Apparition d’un répertoire stylistique renvoyant à la santé, à l’incorporation, à la sexualité Séminaire EHESS ‘Corps et TIC’ 25 nov 2010Antonio Casilli Tableau comparatif thématiques des deux corpus
  10. 10. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli Sexualisation de l’usage informatique (Anon., 1987 – courtesy of ds.ccc.de)
  11. 11. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli Ingestion et incorporation de l’information (Anon., 1988 – courtesy of ds.ccc.de)
  12. 12. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli Le virus ‘saillit’ le cerveau (Anon., 1986b – courtesy of ds.ccc.de)
  13. 13. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli « Ce colis peut être ouvert pour inspection... » : information en tant que liqueur purulente (Dizzy, 1989 – courtesy of ds.ccc.de)
  14. 14. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli • Viralité et viscéralité dans les représentations sociales entourant l’informatique de masse • Essor des usages intimes lié à la reterritorialisation des ordinateurs dans les maisons des particuliers à partir des années 1980 (home computers, family computers) • Banalisation : les dénominations commerciales renvoyent à des noms communs (Lisa, Victor Lambda, Vic 20) • Miniaturisation  noms de fruits (Apple, Apricot, Acorn) ; noms d’animaux (Husky, Pet, MicroBee) ; évocations de l’ enfance (RC 700 Piccolo, Junior100, PCjr) Séminaire EHESS ‘Corps et TIC’ 25 nov 2010Antonio Casilli
  15. 15. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli • Inclusion dans la sphère intime  inclusion dans la sphère corporelle des usagers • « J’ai un virus » au lieu de « mon calculateur est tombé en panne à cause d’une logiciel malveillant » • Historiquement la viralité associée aux usages informatiques intègre le noyau même de la corporéité de l’usager • D’où la menace et l’efficacité de la circulation virale • Le virus parle à notre « sensibilité corporelle partagée » : système d’évidences sensibles, distribution de rôles sociaux, définition d’activités • Rancière, J (2000) Le partage du sensible, Paris: La Fabrique. Séminaire EHESS ‘Corps et TIC’ 25 nov 2010Antonio Casilli
  16. 16. Promesses et limites des SMAP Tubaro & AA Casilli Merci Email : antonio [dot] casilli [at] ehess [dot] fr Blog de recherche : http://www.bodyspacesociety.eu Veille Twitter : http://www.twitter.com/bodyspacesoc

×