TD 5 
Boqi ZHANG 
zhangbq@outlook.com
Imputation rationnelle 
Dans la méthode ABC, on voit bien que les charges variables varient en fonction 
du niveaux d’acti...
Imputation rationnelle 
Partant du principe de SR, pour arriver à rentabiliser: 
Le CA doit être supérieur à la charges to...
Imputation rationnelle 
1. Identifier un niveau normal d’activité : on retient le niveau qui représente les 
conditions le...
Imputation rationnelle 
Reprenons l’exemple ci-dessus. L’entreprise considère le niveau d’activité de 1000 pièces comme l’...
Imputation rationnelle
Merci à vous! 
zhangbq@outlook.com
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Td 5

375 vues

Publié le

Le fait d'ajouter plus d'informations (description, mots-clés, catégorie) permet de rendre votre contenu plus facile à trouver. Plus vous ajoutez des informations, plus votre contenu est facile à trouver.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
375
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
82
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Td 5

  1. 1. TD 5 Boqi ZHANG zhangbq@outlook.com
  2. 2. Imputation rationnelle Dans la méthode ABC, on voit bien que les charges variables varient en fonction du niveaux d’activité, contrairement aux charges fixes qui n’évoluent pas en fonction du niveau de l’activité. Lors qu’on se place d’un point de vue unitaire, les charges variables sont stable tandis que les charges fixes ont tendance à diminuer plus l’activité augmente. Ex : Entreprise X, fabrique et vend des lits, les charges variables sont de 125€/l’unité, et les charges fixes s’élèvent à 40 000€. Si l’entreprise fixe le prix unitaire d’un produit à 250€, elle doit en produire combien? Si à129€, 165€?
  3. 3. Imputation rationnelle Partant du principe de SR, pour arriver à rentabiliser: Le CA doit être supérieur à la charges totales, autrement dit la charge fixe + la charges variable :  CA-(CV+CF)>=0  MCV= CA – CV  Taux MCV = (CA-CV)/CA Enfin bref… Le principe est que le CA-CT=0
  4. 4. Imputation rationnelle 1. Identifier un niveau normal d’activité : on retient le niveau qui représente les conditions les plus fréquentes d’activité 2. Calcul un coefficient d’imputation rationnel selon la formule : 퐶푖푟 = 퐴푐푡푖푖푡é 푅é푒푙푙푒 퐴푐푡푖푣푖푡é 푛표푟푚푎푙푒 3. Imputer aux charges fixes avec le coefficient d’imputation rationnelle 퐶푖푟 4. En déduire le boni ou mali d’activité en faisant la différence entre les charges fixes imputées et les charges fixes associées à l’activité normale.
  5. 5. Imputation rationnelle Reprenons l’exemple ci-dessus. L’entreprise considère le niveau d’activité de 1000 pièces comme l’activité normale. Ex : Entreprise X, fabrique et vend des lits, les charges variables sont de 125€/l’unité, et les charges fixes s’élèvent à 40 000€. Si l’entreprise fabrique 320 lits, et si 10 000 lits, 1000 lits. Activité réelle 320 1000 10 000 퐶푖푟 0,32 = 320 1 000 1 10 = 10 000 1000 Charges variables totales 125 X 320 = 40 000 125 X 1 000 = 125 000 125 X 10 000 = 1 250 000 Charges fixe total 40 000 40 000 40 000 Charges fixes imputées 40 000 X 0,32 = 12 800 40 000 X 1 = 40 000 40 000 X 10 = 400 000 Différence d’imputation 40 000 – 128= 39 872 Un coût de chômage 40 000 – 40 000 = 0 40 000 – 400 000= -360 000 Un boni de suractivité Coût de revient unitaire 40 000 + 12 800 320 = 165 125 000 + 40 000 1 000 = 165 1 250 000 + 40 0000 10 000 = 165
  6. 6. Imputation rationnelle
  7. 7. Merci à vous! zhangbq@outlook.com

×