Conférence Nationale sur le projet    de Document de Politique       Linguistique du Mali     Bamako, 6 – 8 décembre 2011 ...
1.   Dynamique des langues :     la réalité linguistique1.1 Une langue et ses variétés :organisme dynamique et fluide,rése...
le peul :réparti à travers tout l’espace sahélien,          cohésion étonnante
le dogon : espace limité,fragmentation dialectale considérable
en somme :chaque langue est un cas uniquequ’il est nécessaire de• documenter et décrire avec soin• prendre en compte dans ...
1.2 Plurilinguisme :     une communication dynamiquecoexistence de plusieurs langues dansun même espace, utilisées chacune...
Le Mali a une longue tradition decommunication dynamique etdiversifiée• à chaque empire ses langues     selon les régions ...
Le Mali a une longue traditionculturelle hétérarchique :convivialité des ethnies, basée surstratification horizontale comp...
2.   Politique linguistique :‘de l’état des langues     aux langues de l’état’                        [Ngalasso 1986]ou la...
hégémonie d’une langue, étrangère ou autochtone         ou biencoexistence de plusieurslangueset leur aménagementdans les ...
Recours au français comme langueneutre qui unit la nation, menant à« l’Afrique d’expression française » ?• Il n’y a pas de...
rappel de Ronald Barthes(sémiologue frç., 1915-1980) :« Voler son langage à un hommeau nom même du langage,tous les meurtr...
Fausses idées persistantes (1)  « Pour bien apprendre le français, il  doit être la base de l’enseignement  dès la 1ère cl...
... messages implicites :« L’enfant qui apprend dans une autrelangue que la sienne reçoit de l’écoledeux messages implicit...
Fausses idées persistantes (2) « Dans l’éducation basée sur la langue maternelle, on reste limité à celle-là, sans apprend...
Fausses idées persistantes (3) « Un système d’éducation pluri- lingue est simplement trop cher. »En réalité : le coût-effi...
Education PlurilingueDes enfants qui lisent, écrivent,      et apprennent bien         — une percée ?       Soulager les e...
l’apprentissage à l’école,c’est commeun hélicoptère qui décolle
Le pilote explique :“La poussée verticale ne suffit pas. Nous sommes TROP LOURDS !”
“Que devons-                   nous faire pour                   avoir plus de                   poussée                  ...
Une salle de classe africaine typique?            image salle de classe pas bourréeEnseignement répétitif dans une langueq...
Le monde demande:   Comment devrait être la   classe idéale ?   Quelle politique linguistique   y contribuera le plus ? Qu...
constat au niveau global :révision des politiques linguistiquesen vue de plus d’efficacitéforte tendance    du monolinguis...
« La tradition jacobine quiconstistait à punir l’usage des patoisà l’école a évolué.On ne considère plus que parler uneaut...
‘one size fits all’ ?une seule taille convient à tout –une idée dont le temps est venu         ... et reparti.
au Mali comme ailleurs en Afrique :Ayo Bamgbose (Nigéria),Neville Alexander (Afrique du Sud),...Alpha Oumar Konaré soulign...
D’autres liens généralement admis : lien entre langue maternelle et   identité   développement cognitif   apprentissage en...
compréhension est          la clé du succès⇒ enseignement en 1ère langue : le plus proche de la maison le point de départ ...
Au lieu de demander pourquoiune politique plurilingue,la question qu’on se poseaujourd’hui est plutôt :comment la réaliser...
base à la maison        maîtrise de l’oral en L2instruction en L1       L1 & L2 lues et écritesmaîtrise de l’oral      ins...
• enseignement en L1 pendant 6-8 ans• transition graduelle vers L2 pas troptôt (les modèles de sortie précoce sesont montr...
par ex. au Nigéria• éducation basée sur L1 depuis 1970• transition graduelle vers L2 dès 6èmeclassepar ex. en Ethiopie• d’...
... obtenir suffisamment depoussée verticale pour décollerc’est réduire le poids étouffant
Perspectives technologiques :impacte de l’internet plurilingue• sites soninke, bambara, peul, ...• collections de textes d...
Conclusion générale :Une politique linguistique réaliste nenégligera jamais l’énorme potentieldes diverses identités cultu...
Littérature utiliséeApprendre dans sa langue – une utopie. UNESCO.Bühlmann & Trudell 2008: La langue maternelle, ça compte...
Conférence Nationale sur le projet de Document de Politique Linguistique du Mali : Dynamique des langues et politique ling...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Conférence Nationale sur le projet de Document de Politique Linguistique du Mali : Dynamique des langues et politique linguistique

1 678 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 678
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
23
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Conférence Nationale sur le projet de Document de Politique Linguistique du Mali : Dynamique des langues et politique linguistique

  1. 1. Conférence Nationale sur le projet de Document de Politique Linguistique du Mali Bamako, 6 – 8 décembre 2011 « Dynamique des langues et politique linguistique » par Dr. Thomas BleckeSociété Internationale de Linguistique, Bamako
  2. 2. 1. Dynamique des langues : la réalité linguistique1.1 Une langue et ses variétés :organisme dynamique et fluide,réseau complexe de communication deux exemples du Mali :
  3. 3. le peul :réparti à travers tout l’espace sahélien, cohésion étonnante
  4. 4. le dogon : espace limité,fragmentation dialectale considérable
  5. 5. en somme :chaque langue est un cas uniquequ’il est nécessaire de• documenter et décrire avec soin• prendre en compte dans son évolution structurelle et communicative• gérer selon sa spécificité
  6. 6. 1.2 Plurilinguisme : une communication dynamiquecoexistence de plusieurs langues dansun même espace, utilisées chacuneselon les besoins de communication langues vernaculaires : famille, village, région (bozo, duun, ...) langues véhiculaires : région, nation, entre nations voisines (peul, songhai, bambara, ...) langues globales (français, anglais, ...)
  7. 7. Le Mali a une longue tradition decommunication dynamique etdiversifiée• à chaque empire ses langues selon les régions et ses peuples• soubassement et voix de l’héritage culturel du Mali
  8. 8. Le Mali a une longue traditionculturelle hétérarchique :convivialité des ethnies, basée surstratification horizontale complexeet peu hierarchisée [McIntosh 1998]symbiose d’une pluralité d’identitésculturelles et linguistiques
  9. 9. 2. Politique linguistique :‘de l’état des langues aux langues de l’état’ [Ngalasso 1986]ou la gestion étatique de la réalité linguistiqueQuel choix de langues ? dans la vie publique dans l’éducation
  10. 10. hégémonie d’une langue, étrangère ou autochtone ou biencoexistence de plusieurslangueset leur aménagementdans les fonctions étatiqueset comme base de l’éducation
  11. 11. Recours au français comme langueneutre qui unit la nation, menant à« l’Afrique d’expression française » ?• Il n’y a pas de langue neutre, car unelangue est l’expression d’une culture• au Mali, le français a toujoursprivilégié les privilégiés, malgré sesmérites• une politique linguistique pondéréecherchera plutôt à inclure les exclus
  12. 12. rappel de Ronald Barthes(sémiologue frç., 1915-1980) :« Voler son langage à un hommeau nom même du langage,tous les meurtres légauxcommencent par là. »
  13. 13. Fausses idées persistantes (1) « Pour bien apprendre le français, il doit être la base de l’enseignement dès la 1ère classe. »En réalité : L’enfant sera perturbédans le développement de sa languematernelle. Ensuite, il n’apprendra nile français ni les matières enseignéesconvenablement.Plus efficace : Enseignement en L1d’abord, toute autre langue après etsans panique. (... suite)
  14. 14. ... messages implicites :« L’enfant qui apprend dans une autrelangue que la sienne reçoit de l’écoledeux messages implicites :• s’il veut progresser intellectuellement,ce n’est pas grâce à sa langue qu’il yparviendra,• sa langue n’a en soi riend’intéressant.»[Clinton Robinson, consultanten éducation et développement, UNESCO]
  15. 15. Fausses idées persistantes (2) « Dans l’éducation basée sur la langue maternelle, on reste limité à celle-là, sans apprendre une langue globale, comme le français. »En réalité : On finira par mieuxapprendre les deux, dans un ordred’apprentissage par étapes, ce quis’est prouvé plus efficace. (voir CD)
  16. 16. Fausses idées persistantes (3) « Un système d’éducation pluri- lingue est simplement trop cher. »En réalité : le coût-efficacité estavantageux à long terme ! fort investissement initial⇒ réduction des taux de redoublement et d’abandon⇒ réduction des coûts généraux à long terme (voir CD)
  17. 17. Education PlurilingueDes enfants qui lisent, écrivent, et apprennent bien — une percée ? Soulager les enfants des poids alourdissants, une métaphore :
  18. 18. l’apprentissage à l’école,c’est commeun hélicoptère qui décolle
  19. 19. Le pilote explique :“La poussée verticale ne suffit pas. Nous sommes TROP LOURDS !”
  20. 20. “Que devons- nous faire pour avoir plus de poussée verticale ?”Que devons-nous faire pour aidernos enfants à mieux apprendreet à réussir ?
  21. 21. Une salle de classe africaine typique? image salle de classe pas bourréeEnseignement répétitif dans une languequ’ils ne comprennent pas bien –résultats insuffisants, voire même échecs.
  22. 22. Le monde demande: Comment devrait être la classe idéale ? Quelle politique linguistique y contribuera le plus ? Quelles sont les meilleures ‘armes à instruction massive’ ?
  23. 23. constat au niveau global :révision des politiques linguistiquesen vue de plus d’efficacitéforte tendance du monolinguisme au plurilinguisme, au lieu de combattre la diversité, rendre plutôt profitable son potentiel
  24. 24. « La tradition jacobine quiconstistait à punir l’usage des patoisà l’école a évolué.On ne considère plus que parler uneautre langue que le français soit unhandicap pour l’élève. »[Michel Rabaud, chef de missioninterministérielle sur la maîtrise de lalangue française]
  25. 25. ‘one size fits all’ ?une seule taille convient à tout –une idée dont le temps est venu ... et reparti.
  26. 26. au Mali comme ailleurs en Afrique :Ayo Bamgbose (Nigéria),Neville Alexander (Afrique du Sud),...Alpha Oumar Konaré souligna quec’était le lien entre politiquelinguistique et développementnational qui donna naissance àl’Académie Africaine des Langues.
  27. 27. D’autres liens généralement admis : lien entre langue maternelle et identité développement cognitif apprentissage en général
  28. 28. compréhension est la clé du succès⇒ enseignement en 1ère langue : le plus proche de la maison le point de départ naturel allégeant : du connu vers l’inconnu
  29. 29. Au lieu de demander pourquoiune politique plurilingue,la question qu’on se poseaujourd’hui est plutôt :comment la réaliser et optimiser ? une approche se concrétise :
  30. 30. base à la maison maîtrise de l’oral en L2instruction en L1 L1 & L2 lues et écritesmaîtrise de l’oral instruction continuelecture & écriture en L1 et L2 en L1 intro à L2 introle pont de l’éducation plurilingue
  31. 31. • enseignement en L1 pendant 6-8 ans• transition graduelle vers L2 pas troptôt (les modèles de sortie précoce sesont montrés peu efficaces)• début de l’acquisition de L2 par l’oral• enseignement continu en L1 et L2
  32. 32. par ex. au Nigéria• éducation basée sur L1 depuis 1970• transition graduelle vers L2 dès 6èmeclassepar ex. en Ethiopie• d’unepolitique monolingue amhariqueau plurilinguisme dans l’éducation pourdépassionner des conflits ethniquespar ex. en Papouasie-Nouvelle-Guinée• 820 langues, dont 430 dans le système éducatif (en 2003)
  33. 33. ... obtenir suffisamment depoussée verticale pour décollerc’est réduire le poids étouffant
  34. 34. Perspectives technologiques :impacte de l’internet plurilingue• sites soninke, bambara, peul, ...• collections de textes disponibles• dictionnaires : minyanka, soninke, ...• http://www.sil-mali.orgSMS : alphabétisation viacellulaires au Pakistan, résultatsprometteurs
  35. 35. Conclusion générale :Une politique linguistique réaliste nenégligera jamais l’énorme potentieldes diverses identités culturelles, ycompris leurs langues.Elle cherchera plutôt à les rendreprofitables en vue d’une éducationglobale,commençant au niveau des identitésethniques et conduisant à l’identiténationale.
  36. 36. Littérature utiliséeApprendre dans sa langue – une utopie. UNESCO.Bühlmann & Trudell 2008: La langue maternelle, ça compte. UNESCO.Crystal, D. 2010: Cambridge Encyclopedia of Language.Hassana Alidou 2007: Language Policy in Africa : Critical Policy Issues and Organizational Structures. in: ACALAN, bulletin d’information 002,.33-42Davison, C. 2011: L’Éducation Multilingue en Afrique: succès et échecs.ppt, SIL.Dans leur propre langue – éducation pour tous. La Banque Mondiale.L’éducation multilingue. SIL.McIntosh, R. 1998: Peoples of the Inner Niger. Oxford: Blackwell.Mekonnen, B.Y. 2008: Empowering the Disempower-ed, Language Development at the Grass Root: Ex-perience from Ethiopia. ACALAN bulletin 3:36-38.Ngalasso, Mwatha Musanji 1986: Etat des langues et langues de l’Etat au Zaire. Politique africaine, 23:6-27.Ouane & Glanz 2011: Optimiser l’apprentissage. UIL.Thomas, D. 2011: Mother-tongue based MLE. ppt, SIL.

×