PME-ETI : 
comment réinvestir 
la croissance 
11 DÉCEMBRE 2014
PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 2 
Sommaire 
1. La croissance en question, quelles stratégies ...
1.1 54 % des dirigeants de PME estiment que leur 
entreprise est en stagnation ou en repli 
! Une « non-croissance » qui t...
1.2 Au-delà de la conjoncture, des causes 
PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 4 
structurelles ? ...
1.3 Des freins traditionnels mais aussi la question 
PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 5 
du ris...
1.4 58 % des dirigeants préfèrent stabiliser et 
consolider la situation financière de leur PME 
! Un consensus sur la pér...
1.5 Une rationalité de la non-croissance ? 
! Aujourd’hui, une majorité d’entreprises ne croissent pas avec le risque 
d’u...
1.6 La croissance, un consensus à moyen terme, 
deux parcours différents à court terme ? 
! Une même préoccupation pour la...
1.7 La recherche de modes d’organisation plus 
adaptés à la complexité et à la volatilité 
! Des modèles d’organisation al...
PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 10 
Sommaire 
1. La croissance en question, quelles stratégies...
2.1 Les dirigeants de PME lucides mais non alarmistes 
sur les mutations technologiques et la mondialisation 
! Ils insist...
2.2 L’innovation, une exigence généralisée mais 
davantage incrémentale que de rupture 
! L’innovation est plus discrimina...
2.3 Néanmoins, une pratique encore difficile à 
mettre en oeuvre et à valoriser 
! Des difficultés plus marquées pour l’in...
2.4 L’internationalisation, les PME françaises en retard 
(sur elles-mêmes) 
! Les PME françaises n’ont pas retrouvé leur ...
2.5 L’internationalisation, un choix minoritaire surtout 
dicté par le secteur et l’état d’esprit 
! Mais des formes varié...
2.6 Les freins à l’internationalisation, des difficultés 
encore sensibles pour les PME exportatrices 
! Les PME internati...
PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 17 
Sommaire 
1. La croissance en question, quelles stratégies...
3.1 Valoriser les atouts France, un écosystème 
pour la croissance 
! 62 % des PME françaises (68 % des PME exportatrices)...
3.2 Un soutien toujours attendu sur le coût du 
PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 19 
travail 
!...
Participants 
PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 20
Pierre DUBUC – OpenClassrooms, co-fondateur 
PME de 25 salariés et de 1,5M€ de chiffre d’affaires, fondée par Mathieu Neba...
PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 22 
Participants 
Valérie HASCOËT-GARABÉDIAN – IREA, président...
PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 23 
Participants 
Carole THÉRY – VIDELIO, secrétaire générale ...
Retrouvez nous sur 
www.observatoire.bpce.fr 
PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 24
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les Ateliers de L'Observatoire 2014

949 vues

Publié le

Présentation des Ateliers de L'Observatoire 2014

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
949
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
318
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les Ateliers de L'Observatoire 2014

  1. 1. PME-ETI : comment réinvestir la croissance 11 DÉCEMBRE 2014
  2. 2. PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 2 Sommaire 1. La croissance en question, quelles stratégies pour les PME ? 2. Innovation et internationalisation, deux leviers de croissance mais deux logiques bien distinctes 3. Quelles solutions ?
  3. 3. 1.1 54 % des dirigeants de PME estiment que leur entreprise est en stagnation ou en repli ! Une « non-croissance » qui touche davantage les petites entreprises et les secteurs de l’industrie et du BTP PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 3 Source : enquête BPCE-Audirep nov. 2014
  4. 4. 1.2 Au-delà de la conjoncture, des causes PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 4 structurelles ? ! Une préférence durable, surtout en-dessous de 50 salariés, pour ne pas dépasser une certaine taille Source : enquête BPCE-Audirep nov. 2014
  5. 5. 1.3 Des freins traditionnels mais aussi la question PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 5 du risque vital ! Des raisons variées à la limite de taille mais aussi une crainte générale de faire prendre un risque vital à l’entreprise dans un contexte de crise Source : enquête BPCE-Audirep nov. 2014
  6. 6. 1.4 58 % des dirigeants préfèrent stabiliser et consolider la situation financière de leur PME ! Un consensus sur la pérennité et les moyens de l’autonomie mais l’investissement est une ligne de partage PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 6 Source : enquête BPCE-Audirep nov. 2014
  7. 7. 1.5 Une rationalité de la non-croissance ? ! Aujourd’hui, une majorité d’entreprises ne croissent pas avec le risque d’une logique auto-entretenue de non-croissance et de vieillissement PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 7 Source : enquête BPCE-Audirep nov. 2014
  8. 8. 1.6 La croissance, un consensus à moyen terme, deux parcours différents à court terme ? ! Une même préoccupation pour la compétitivité mais une plus grande ouverture au développement des capacités pour les PME en croissance PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 8 Source : enquête BPCE-Audirep nov. 2014
  9. 9. 1.7 La recherche de modes d’organisation plus adaptés à la complexité et à la volatilité ! Des modèles d’organisation alternatifs plus performants ou des dirigeants performants plus inventifs ? PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 9
  10. 10. PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 10 Sommaire 1. La croissance en question, quelles stratégies pour les PME ? 2. Innovation et internationalisation, deux leviers de croissance mais deux logiques bien distinctes 3. Quelles solutions ?
  11. 11. 2.1 Les dirigeants de PME lucides mais non alarmistes sur les mutations technologiques et la mondialisation ! Ils insistent davantage sur les opportunités de développement que sur les menaces mais l’internationalisation accentue cette vision PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 11 Source : enquête BPCE-Audirep nov. 2014
  12. 12. 2.2 L’innovation, une exigence généralisée mais davantage incrémentale que de rupture ! L’innovation est plus discriminante si elle se traduit par la création de nouveaux produits/services ou le recrutement de profils spécialisés PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 12 Source : enquête BPCE-Audirep nov. 2014
  13. 13. 2.3 Néanmoins, une pratique encore difficile à mettre en oeuvre et à valoriser ! Des difficultés plus marquées pour l’innovation de rupture, notamment dans l’industrie, plus exposée à la concurrence étrangère PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 13 Source : enquête BPCE-Audirep nov. 2014
  14. 14. 2.4 L’internationalisation, les PME françaises en retard (sur elles-mêmes) ! Les PME françaises n’ont pas retrouvé leur degré d’internationalisation de 1998-2000 et sont encore loin d’optimiser leur potentiel à l’exportation PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 14 Source : BdF bull. T3 2014, (base FIBEN)
  15. 15. 2.5 L’internationalisation, un choix minoritaire surtout dicté par le secteur et l’état d’esprit ! Mais des formes variées pour celles qui ont franchi le pas : 53 % sont en partenariat avec des entreprises étrangères, 37 % ont des bureaux de représentation et 27 % ont créé/acheté une filiale à l’étranger PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 15 Source : enquête BPCE-Audirep nov. 2014
  16. 16. 2.6 Les freins à l’internationalisation, des difficultés encore sensibles pour les PME exportatrices ! Les PME internationalisées citent une palette plus large de freins spécifiques et des besoins d’accompagnement tandis que les autres semblent moins concernées du fait de leur secteur ou de leur potentiel sur le marché domestique PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 16 Source : enquête BPCE-Audirep nov. 2014
  17. 17. PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 17 Sommaire 1. La croissance en question, quelles stratégies pour les PME ? 2. Innovation et internationalisation, deux leviers de croissance mais deux logiques bien distinctes 3. Quelles solutions ?
  18. 18. 3.1 Valoriser les atouts France, un écosystème pour la croissance ! 62 % des PME françaises (68 % des PME exportatrices) considèrent comme un atout d’opérer en France : formation, infrastructures, profondeur de marché, mais aussi recherche et partenariats PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 18 Source : enquête BPCE-Audirep nov. 2014
  19. 19. 3.2 Un soutien toujours attendu sur le coût du PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 19 travail ! Le coût et la réglementation du travail restent déterminants, la fiscalité vient ensuite parmi les demandes des dirigeants Source : enquête BPCE-Audirep nov. 2014
  20. 20. Participants PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 20
  21. 21. Pierre DUBUC – OpenClassrooms, co-fondateur PME de 25 salariés et de 1,5M€ de chiffre d’affaires, fondée par Mathieu Neba et Pierre Dubuc alors qu’ils étaient encore collégiens, OpenClassrooms, installée à Paris, développe depuis 1999 une plateforme d'e-Education réunissant des cours de qualité, libres, ouverts et accessibles à tous (MOOC). En favorisant l'éducation pour tous, la collaboration, l'échange et le partage des connaissances, OpenClassrooms est devenue le premier site d'e-Éducation en français avec 996 cours en ligne et plus de 2 500 000 d'apprenants chaque mois. OpenClassrooms tire ses revenus de plusieurs axes : la publicité en ligne, la déclinaison des cours en livres papier et en eBooks et l'accès à des services Premium (téléchargement des eBooks, des vidéos, certifications, suivi du cours à son rythme...). PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 21 Participants Damien HARNIST – PeGast, président PeGast est une enseigne jeune, créée en 2011 par les frères Jean-Philippe et Gilles Peillon, et spécialisée dans l’offre de sandwiches gastronomiques. Elle est majoritairement implantée à Paris, avec 13 établissements (sur 17), et se développe en franchise sur le plan national. Le Groupe PeGast compte 20 personnes pour 1,8 M€ de chiffre d’affaires et le réseau PeGast (Propre et Franchises) 60 salariés pour un chiffre d’affaires de 4 M€. Sa croissance est rapide et il prévoit l’embauche de plus de 50 personnes l’année prochaine pour l’ensemble du réseau et l’ouverture de 50 points de vente supplémentaires en propre et en franchise d’ici 2018. Après avoir dirigé le groupe Aegis Media qu’il avait rejoint en 2004, Damien Harnist vient de prendre la présidence du réseau PeGast, suite à la levée de fonds de 1,8 M€ réalisée auprès de CM-CIC Capital Privé. Damien Harnist a pour mission d’accompagner le développement du réseau, en succursales et franchises, sur l’ensemble de la France.
  22. 22. PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 22 Participants Valérie HASCOËT-GARABÉDIAN – IREA, présidente Entreprise familiale créée par André et Valérie Hascoët en 1987, la société IREA est une PME indépendante spécialisée dans l’installation, la rénovation et l’entretien d’ascenseurs qui intervient sur Paris et la région parisienne. Située à Bagneux, la société IREA compte 60 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 10 M€. Elle a développé sa notoriété par la satisfaction de ses clients principalement composés de syndics de copropriété et de tertiaires. La société IREA assure la maintenance d'un parc de 3 000 appareils comprenant ascenseurs, monte-charge et portes de garage. Valérie Hascoët, à 23 ans, a interrompu ses études supérieures en droit et en gestion pour suivre son père André Hascoët dans la création de la société IREA. Cette association a permis de mettre en commun chez l'un les connaissances technico-commercial et chez l'autre, les connaissances juridiques, financières et informatiques. Olivier LENORMAND - Groupe SVP, président-directeur général Avec ses cinq sociétés opérationnelles, le Groupe SVP propose une offre de services professionnels s'articulant autour de trois métiers : l'information et l'aide à la décision (SVP et BusinessFil) ; les solutions de gestion de la paye et des services RH (e-Paye) ; la formation et le développement des compétences (Agif et Fym conseil). A travers ces métiers, le Groupe SVP donne aux décideurs les moyens de démultiplier leurs compétences et leurs capacités à agir au service de leur entreprise ou de leur collectivité. Le Groupe, dont le siège est situé à Saint-Ouen (93), réalise un chiffre d'affaires de 60 millions d'euros et un Ebitda de 10 millions. Il emploie 500 collaborateurs et sert près de 10 000 clients en France.
  23. 23. PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 23 Participants Carole THÉRY – VIDELIO, secrétaire générale En France et à l'international, Vidélio et ses pôles d'expertises conçoivent et déploient des solutions vidéo Business et Entertainment pour les entreprises et institutions publiques et privées. Créée en 1989 sous le nom d’IEC, Vidélio représente un chiffre d’affaires de 180 M€ et 931 collaborateurs, de 29 nationalités différentes, répartis sur près de 30 sites à travers le monde. Carole Théry a rejoint le groupe HMS en 2000 à Miami en tant que responsable comptable des filiales étrangères (US, Italie et Finlande) avant d’être nommée directeur administratif et financier du groupe. En 2006, elle a accompagné les actionnaires dans la cession d’HMS au groupe IEC, dont elle est devenue le directeur administratif et financier également en charge des opérations de croissance externe. Depuis 2013, elle assume en outre les fonctions de président d’HMS, chairman d'Harbour Marine Systems et secrétaire générale du groupe. Alain TOURDJMAN – Groupe BPCE, directeur des Études économiques et de la Prospective Avec plus de vingt années d’expérience dans l’étude des comportements financiers des agents économiques, Alain Tourdjman est, au sein du pôle Stratégie dirigé, par Marguerite Bérard-Andrieu, le directeur des Études économiques et de la Prospective de BPCE. Fort de l’expérience de L’Observatoire Caisse d’Epargne pendant huit ans, il est notamment en charge de BPCE L’Observatoire et auteur de nombreux travaux sur l’épargne des ménages, le logement et les PME.
  24. 24. Retrouvez nous sur www.observatoire.bpce.fr PME-ETI : COMMENT RÉINVESTIR LA CROISSANCE 11 DÉCEMBRE 2014 24

×