Medicaments

3 286 vues

Publié le

liste des familles médicamenteuses avec ses spécialités et utilisation

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 286
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
33
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Medicaments

  1. 1. Les différentes classes médicamenteuses : -classes thérapeutiques. -specialites. -utilisation. -Posologie et mode d’emploi. Les antibiotiques . classe thérapeutique B’lactames (pénicilline s) Spécialité V : ospen* angipen* Starpen*+benzathine Phenocilline* M:bristopen*staphymicine* Floxapen* staphypen* Floxam*astaph*floxil* Tota-genta* (+aminoside) A :totapen* opticilline* Hyperbiotic*(sel de NA) Amoxil*bactamox*clamoxyl* Agram*aximcine*ospamox* Bactox*starmox*penamox* Claventin*(+ac clavulanique) Utilisation Gram + -contre les germes pénicillino-résistants (producteurs de B lactamases) Gram- (influanzae,salmonellae , Posologie&CI ,EI -cp,sp 4*/j -125mg à 1 g -cp suspet inject 1à 4 g/j Céphalosp orines 1ere génération -Cefaclor :alfatil* -Cefadroxil :oracefal* -Cefatrizine :cefaperos* 2eme génération -cefuroxime :zinnat* 3eme génération -cefpodoxime/orelox* -cefotiam :texodel* -cefixime :oroken* 4eme generation -axepim* -teflaro* -zeftera* Sams Otite, bronchite Otite, bronchite(7j) + angine ( 4j) Entero +pyocianique Otite, méningite Gram- Et Gram+ Pseudomonase Infections severes 20mg/kg/j 50 = 15-30 = 50à 3 g/j :-400mg /j En deux prises -600mg
  2. 2. Glycopeptides Vancomycine :vancocine* Targocid* New :dalbavancine Gram + ( strepto,staph , entero,et pneumo) 30 mg Att (oto et nephro Toxicite) Quinolones -Ac nalidixique :nalixine* Cp 500 -norflox :noroxine* Noracin*urobacid* a 400 mg -oflox :tarivid*cp 200 mg -ciproflox :ciproxine* sepcen*ciroflox*megafox* moxifloxacine:avelox* Infections osseuses ,urinaires ,pulmonaires (staph,intrac,entero,..) -infec respiratoires -Tendinopathie , -photo toxicité -action sur ADN A éviter sauf dans les cas infectieux grave(hosptalisation) -Ttt monodose ofloxacine et ciproflo.. -Ou mois de 3 j Norfloxacine,lomeflox LES MACRO LIDES -Erythromycine :emistid* Erythrocine*propiocine* Abboticine*ERY* stimycine*Eryfluid* -Roxythromycine:RULID* CLARAMID* -Azithromycine:ZITHROMAX* -Clarithromycine:ZECLAR* CLARIL* Josamycine:JOZACINE* Spiramycin: Rovamycine* +RODOGYL* -Lincosamides :lincocine* clomicine* -clindamycine :dalacine* Ketolides :ketek* -ORL et -Ttt 2 eme intention des otites sinusites angines,bronchits. Utiliser dans le protocole d(helicobacter pylori) 7 j +clarythromycine -infec à anaerobies -infec à staph -infec urinaires -bronch,sinusites angines 1g à 1,5g En 2*/j -Hépato toxicité CI :+cisapride +ergot de seigle +bromocripine -2g/l en deux prises -cp 250 mg 2 à 3 g /j aux repas En 3 prises
  3. 3. LES TETRA CYC- LINES Tetracycline :tetracine* Hostacycline*tertracycline* Doxycycline :vibramycine*spanor* Tigecycline :tygacil*IV 50mg Metcycline :physiomycine* Chlorotetracycline :aureomycine* Minocycline :mynocine*doxymycine -bacilles Gram – -infections urinaires (rickettsies,spiroch ètes,Mycoplasma et Chlamydia.) -Att phototoxicité C.I :-Enfant < 8 ans -Femme enceinte et allaitante IM/ AVK,(Ca, Al, Mg) Anti-épileptique -2 prises /j aminos ides -Streptomycine*inj 1g Didromycine* -Gentamycine :gentalline* Gentamen*gentosyl* Polybac* -kanamycine :kanamycine* Kamycine* -tobramycine :nebacine* -amikacine :amiklin*pierami* Netilmicine :nitromycine -trobicine*isofra* -Bacille G-et g+ -staph meti-s -anaerobie et pyocyanique CI :femme enceinte Myasthénie Utiliser de moins de 7j Acide fusidique Fucidine* -Infections urinaires -Anti-staph - Les imidazoles Metronidazole :flagyl* Ornidazole :tiberal* Secnidazole :secnol* Tinidazle*fasigyne* -antiparasitaire -amibiase, vaginite -trichomonas - Effet antabuse Les sulfamides -Sulfamethoxazole + Triméthoprime Bactrim*trisulfa*trixazol* co-trim* -sulfamethizole :RUFOL* Nicene*nibiol* -Infection génito-urinaires -méningite,pneumocoque -hémophiles -ORL et les diarrhées -antiseptique urinaire Att anémie si ttt a logue durée
  4. 4. LES ANTIFONGIQUES . LES ANTALGIQUES . LES ANTALGIQUES NON-OPIACES -Aspirine ; -Paracetamol : Propacétamol (Pro-Dafalgan®) Formes pédiatriques : Efferalgan pédiatrique ®(suppo.), Oralgan®(sirop) Comprimés Doliprane®,, Efferalgan® Comprimés effervescents : Claradol ®, Doliprane®, Panadol® Gélules : Dafalgan® Suppositoires pour adultes : Dafalgan®, Doliprane® Dolko® Poudre pour suspension buvable : Efferalgan® Sirop : Oralgan® Lyophilisat : Paralyoc® LES ANTALGIQUES OPIACES La morphine (Skénan*, Kapanol*, Moscontin*) La codéine Codéine* et tramadol. Le fentanyl Durogésic* La mépéridine (= péthidine) Dolosal* Le propoxyfène Antalvic* La pentazocine (= butorphanol) Fortal* La nalbuphine Nubain* et la nalorphi ne Nalorphine* ( antidotes de la morphine) La buprénorphine Temgésic* (Subutex* pour le traitement de substitution) En cas d’itoxication :antagoniste injectable (n aloxone Narcan*) Co-analgésies Myorelaxants ,antiépileptique, antidépresseurs,
  5. 5. LES ANTITUSSIFS . Sontdes produits destines à : - Calmer la toux sèche non productive - Soulager la toux - Parfois à supprimer la toux Les qualités d un antitussif: - Une bonne marge de sécurité - Non irritant - Ne créant pas d’accoutumance - Ne créant pas de dépression respiratoire Les antitussifs centraux -Morphine -NEO-CODION®cp, sp -POLERY ®sp Adultes -Pholcodine:DENORAL® -HEXAPNEUMINE® sp -dextrométhorphane, DRILL® adulte sirop Polery enfant sirop Humex ® enfants sirop Dépresseurs respiratoires -toux productives -toux productives gênantes nocturnes Non dépresseurs respira -Ttt de courte durée des toux sèches et des toux d'irritation C.I :grossesse et all -IR , toux productives -nouveau né ≤30mois -toux d’asthme 1cp ,ou 1 c à s 4/j -C.I : troubles de la prostate Glaucome a angle fermé -Toux d’asthme -max 120 mg/j Les antihistaminiques anticholinergiques sédatifs -CALMIXENE* Piméthixène -TOPLEXIL* Oxomémazine -THERALENE*cp adul Alimémazine -RHINATHIOL* Prométhazine -Bloque les récepteurs H1 Sirop  CI chez enfant moins de 2 ans -C.I : troubles de la prostate Glaucome a angle fermé -femme allaitante TUSSISÉDAL® sirop : -Noscarpine: dérivé opiacé, antitussif d'action centrale - Prométhazine: An4histaminique H1 Les antitussif non opiaces non antihistaminiques OXELADINE, PAXÉLADINE® PENTOXYVERINE, PECTOSAN®TOCLASE ®
  6. 6. Les anti-sécrétoires gastriques . anti -histaminiques H2 et inhibition de la pompe à protons 1. Anti -histaminique H2 Cimétidine (STOMEDINE®, TAGAMET®) (chef de file) Ranitidine (AZANTAC®, RANIPLEX®) Nizalitidine (NIZAXID®) Famotidine (PEPCIDAC®, PEPTINE®) STOMEDINE® = sous dosé, vente libre => brûlures TAGAMET® = sous prescription => ulcère PEPTIDAC® = pas de prescription PEPTINE® = sous prescription => ulcère La cimétidine est un dérivé de l’histamine et on a découvert un antagoniste des récepteurs H2 (James BLACK : chimiste qui l’a découvert, et aussi a découvert le premier β bloquant, prix Nobel de médecine)
  7. 7. 2. Inhibiteur de la pompe à protons Oméprazole (MOPRAL®, ZOLTUM®) (chef de file) Lanzoprazole (LANZOR®, OGAST®) Pantoprazole (EUPANTOL® ) Rabéprazole (PARIET®) Esoprazole (INEXIUM®) 3. Prostaglandines analogues de la PGE1 Misoprostol (CYTOTEC®) Les indications thérapeutiques - dans l’ulcère duodénal : on a 4 à 6 semaines de traitement - ulcère gastrique : on a un traitement de 6 à 8 semaines - syndrome de Z ollin ger-Ellison : on utilise les IPP surtout - tumeur du pancréas => hypersécrétion de gastrine => hypersécrétion d’HCl, il faut . : Quasiment bloquer la sécrétion, concentration en IPP très forte - RGO - Eradication de Helicobacter Pylori protocole : 1ère semaine : 3 produits : 2 ATB (Amoxicilline CLAMOXYL ® 10 mg matin et soir et un macrolide comme clarythromycine NAXY ®, ZECLAR ® 500 mg matin et soir) et 1 anti-sécrétoire (Oméprazo le MOPRAL® à 20mg matin et soir) Pendant 3 à 5 semaines : on reprend de l’Oméprazole à 20 mg/jour du nitromidazole FLAGYL 500 mg matin et soir. Effets indésirables - Nausées - Diarrhées ou constipation - Gynécomastie Associations déconseillés Phénytoïne DILANTIN® (anti-épileptique) effet toxique (car marge ther etroite) Carmustine BICNU® (anticancéreux) Les a nti-sécrétoires échec thérapeutique Antifongiques : Kétoconazole NIZORAL® et Itraconazole SPORANOX® Les anti-inflammatoires non non stéroïdiens et stéroïdiens .
  8. 8. ANTI-INFLAMMATOIRES STEROIDIENS -Effets anti-inflammatoires : blocage de la libération de sérotonine, d’histamine et de bradykinine… -Effets immunosuppresseurs : -Activité très forte : clobétasol Dermoval®, bétamathasone Diprolène® (activité très forte du fait de sa solubilisation dans du propylène glycol, qui en augmente la diffusion transcutanée) • Activité forte : bétaméthasone Betnéval®, 17-butyrate d’hydrocortisone Locoïd®, acétonide de fluocinolone Synalar® • Activité modérée : difluprednate Epitopic®, désonide Locapred® • Activité faible : hydrocortisone Hydracort® Inhalation triatement de l’asthme : Dexaméthasone Auxisone®, dipropionate de béclométasone Béclojet ®, béclométasone Bécotide®, Prolair®, Spir®, budésonide Pulmicort®. ANTI-INFLAMMATOIRE NON STEROIDIENS -Aspirine :c’est un mauvais AINS(il bloc également COX 1)
  9. 9. -Le paracétamol : un poison méconnu & un inhibiteur de COX non anti-inflammatoire . COX1>COX2 : aspirine, flurbiprofène Antadys® ,kétoprofène Profénid ® , naproxène Naprosyne ®, ibuprofène -COX1=COX2 : piroxicam Feldène ® Brexin ®, diclofénac Voltarène® -COX2>COX1 : méloxicam Mobic ® , célécoxib Célébrex ® ,étoricoxib Arcoxia® -COX2>> COX1 : parécoxib Dynastat® (injectable) -acide niflumique NIFLURIL® -Ibuprofène ADVIL® brufen* -Méloxicam MOBIC®feldéne*tilcotil* -Rofécoxib VIOXX* (retiré du marché) -Kétoproféne :prfenid* ketum*Butazoline®Topféna® -Naproxéne :naprosyne* -Ac tiaprofénique :surgam* -l’Apranax®suspension buvable (enfant de plus de 5 ans). Indometacine :indocid*( chez le nouveau né pour fermer le canal artériel) AINS SELECTIFS Célécoxib :CELEBREX* Parécoxib :dynastat* CI :grossesse et femme a la l’âge de procréer ,IH ,ulcère gastro duo,asso avec AVK AINS -Insuffisance rénale (diurétique et IEC) -Méthotrexate Les anticortisoliques : la métyrapone ;Métopirone *et l’aminoglutéthimide ;Orimétène* Indication : - Métopirone * : A visée thérapeutique dans le syndrome de Cushing - Orimétène* :- Les cancers du sein hormono-dépendants , - L’hypercorticisme associé au syndrome de Cushing L’ACTH et le tétracosactide (Synactène® ) corticothérapie reste préférable que l’ACTH ACTH stimule la production du cortisol via ces récepteurs surrénaliens Le Synactène®immédiat Le Synactène®retard L’avantage d’un traitement par l’ACTH, par
  10. 10. rapport à un traitement par glucocorticoïdes, est une répression moindre de l’axe hypothalamo- hypophysaire et un risque moindre d’arrêt de croissan ce chez les enfants. Cependant, il occasionne plus d’effets indésirables , principalement du fait de la stimulation de la production de minéralocorticoïdes et d’androgènes : rétention hydrosodée , hirsutisme et acné . . Les Normolipémiants . C’est famille médicamenteuse comporte 6 classes : Résine échangeuse d’ions Colestyramine QUESTRAN® chélation des acides biliaires dans la lumière intestinale sachet de 4g 1s 3* /j avant repas Fibrages Fénofibrates(FENOFIBRATE® ; FEGENOR® ; LIPANTHYL® ; SECALIP®) - Bézafibrate BEFIZAL® - Ciprofibrate LIPANOR® - Gemfibrozil LIPUR® -Inhibition de la synthèse des VLDL - Accélération du catabolisme des VLDL -Anti-oxydants -Statines -Inhibiteur d’absor -Acide nicotinique Dérivés apparentés Indication : prophylaxie d’angor. Molsidomine CORVASAL®, Nicorandil IKOREL®

×