Focus Biélorussie, Kazakhstan, Russie, Arménie

719 vues

Publié le

Animé par Stéphan Montalbano et Sophie Lafranchi, partenaires BCI

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
719
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Focus Biélorussie, Kazakhstan, Russie, Arménie

  1. 1. IIIe édition Saint-Brieuc, le 6 juillet 2015
  2. 2. UNION EURASIATIQUE: RUSSIE – KAZAKHSTAN – BELARUS - ARMENIE
  3. 3. Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015 Intervenants Stéphan MONTALBANO Partenaire Bretagne Commerce International – Kazakhstan, Bélarus, Arménie Sophie LANFRANCHI Partenaire Bretagne Commerce International - Russie
  4. 4. Situation & tendances du marché Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  5. 5. Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  6. 6. Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  7. 7. Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  8. 8. Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  9. 9. Les pays en bref Russie Kazakhstan Bélarus Arménie Superficie 17 125 187 km2 2 724 900 km² (5 fois la France) 207 600 km² 29 800 km² Population 146 M d’habitants 17 M d’habitants dont 54% de kazakh 55 M dans l’Asie Centrale 9,4M d’habitants 3 M d’habitants Densité 8,4 hab./km2 6 hab./km² 47 hab./km² 99,8 h./Km2 Population urbaine 73 % 53,5% 75,9% 63,0% Langue officielle Russe et langues officielles locales Kazakh (russe pratiqué) Russe et le Biélorusse Arménien (russe pratiqué) Principales villes Moscou 12 197 596 hab Astana: 800 000 habitants, Almaty: 1,5 M habitants Minsk: 1,8 M habitants Erevan : 1,1 M habitants Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  10. 10. Situation économique en 2014 Russie Kazakhstan Bélarus Arménie Croissance 1,3% 4,6% en 2014 contre 5% en 2013 2% en 2014 cotre 0,9% en 2013 2,6% en 2014 contre 3,2% en 2013 PIB par habitant 14 317 USD 13 048 USD 7 000 USD 3.208 USD Taux de chômage 5,6% 5,3% 0,5% 18,5% Taux d’inflation 5% 6,3% 18,3% 5,8% Monnaie Rouble (1 euro=57 roubles) Tenge (1€ = 254 KZT) Rouble biélorusse (1€ =16 570 BYR ) Dram (1€ =516 AMD) Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  11. 11. Indicateurs (2014) Biélorussie Arménie Kazakhstan France Russie PIB (Milliards USD) 63,3 12,07 243,6 2 902.33 2057,30 Population (Mln d’hab.) 10, 35 3,2 17,95 65.4 143 Dette publique en % du PIB 15,6% 95.2% 31.5% PIB par habitant (USD) 7 561 6 400 14 100 45 383.63 14 316,64 Salaire brut mensuel moyen (EUR) 477 766,7 3284,29 999,48 Taux de croissance du PIB 7,6 % 5,0% 0,2% 0,2% Taux d’inflation 18,1 % 10,2 % 6,9% 0,7% 11.3% Taux de chômage 1,5% 7,1% 5,3% 10,4% 5,6% Tableau macro-comparatif Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  12. 12. Principaux secteurs industriels en Russie  2ème producteur mondial de gaz et de pétrole  10% des terres agricoles mondiales (terres noires fertiles, le tchernoziom)  2ème pays en terme de réserves d’eau douce (après le Brésil)  Immenses ressources naturelles et minières : gaz, charbon, pétrole, houille, fer, nickel, manganèse, plomb, étain, mercure, argent, or, diamant... Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  13. 13. Principaux secteurs industriels au Kazakhstan  Très riche en ressources naturelles: hydrocarbures, uranium, zinc, cuivre, charbon, argent.  Pétrole et gaz = 25% du PIB. En 2020, 7ème producteur mondiale. 75% des réserves de la Caspienne pour le pétrole  2ème réserve mondiale d’uranium mais 1er producteur et exportateur. Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  14. 14. Principaux secteurs industriels au Bélarus  Dépendance vis-à-vis de la Russie (1er partenaire commercial)  Part de l’Etat: 70% du PIB  Forte tradition industrielle (industrie mécanique, électronique, chimique, etc)  Des exportations diversifiées et équilibrées Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  15. 15. Principaux secteurs industriels en Arménie  Très riche en ressources naturelles: charbon, fer, bauxite, molybdène, or, argent, plomb et zinc. Son sol recèle d’importants gisements de pierre ponce, de marbre, de tuf, de perlite, de pierre calcaire, de basalte et de sel.  Grâce à une population qualifiée et un faible coût de la main-d’œuvre, le secteur des NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication) est considéré comme un secteur d’avenir pour l’Arménie. Le secteur emploie 7 800 personnes et gère un revenu de 250 M USD par an. Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  16. 16. Quelques points de réglementation Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  17. 17. Union Eurasiatique Russie, Kazakhstan, Bélarus, Russie  Effective depuis le 1er janvier 2015  Uniformisation des procédures et des taxes  Unification de la certification  Absence de formalités à l’intérieure de l’Union  A ce jour, ne fonctionne pas dans la réalité Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  18. 18. Potentiel, secteurs porteurs, opportunités Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  19. 19. Distribution des principaux postes de dépenses de la population en 2013-2014 Postes de dépenses 2013 2014 Biens durables non alimentaires 28% 28,15% Biens non durables et non-alimentaires 8,3% 8,66% Biens alimentaires 37,9% 37,41% Services 25,8% 25,78% Toutes marchandises et services 100% 100% L’Observatoire de la CCI FR  L’alimentaire est le 1er poste de dépense des ménages  Répartition stable entre 2013 et 2014  En 2015 tendance à la réduction globale attendue Le marché Russe Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  20. 20. Structure des dépenses en biens alimentaires en 2013-2014, en % du volume total des dépenses de la population Postes de dépenses 2013 2014 Produits à base de viande 9,7% 9,25% Fruits et légumes dont pommes de terre 3,63% 3,69% Produits à base de poisson 1,89% 1,9% Beurre, huile, graisses 1,12% 1,1% Lait et produits laitiers 2,75% 2,85% Fromage 1,01% 1,09% Pain et produits de boulangerie 1,77% 1,7%  Les produits à base de viande sont les premiers à être touchés par la baisse de la consommation des ménages Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  21. 21. Structure des dépenses des ménages en biens non durables non alimentaires en 2013-2014, en % du volume total des dépenses de la population Poste de dépenses 2013 2014 Produits de nettoyage et d’entretien 0,76% 0,76% Produits cosmétiques et parfumerie 1,39% 1,43% Papeterie 0,35% 0,35% Carburant 3,03% 3,23% Médicaments et fournitures médicales 1,81% 1,93% Produits de jardinage 0,26% 0,27% Produits pour animaux 0,14% 0,16%  Augmentation de la consommation de carburant et de médicaments Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  22. 22. Production végétale russe  Production de céréales : – 92,4 Mln de t. en 2013 – 105,3 Mln de t. en 2014 – 9ème exportateur mondial – Objectif : 40 à 50 M T d’ici 2030  Production de fruits : – 3 millions de tonnes en 2014 – +3,4% par rapport à 2013  Production de légumes : – 15,4 millions de tonnes en 2014 – +4,8% par rapport à 2013  Avec l’embargo sur les importations en provenance de l’UE, priorité donnée à la production locale.  Programme de substitution aux importations : en place mais les effets ne se feront sentir que d’ici 2 ans au moins. Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  23. 23. Habitudes alimentaires russes • Les légumes : – légumes (hors pommes de terre) : 120 kg/hab/an (140 kg avec les légumes transformés) – pommes de terre : 100 kg/hab/an • Les fruits : – 61 kg / an / pers. (en baisse de -5% pour la 1ère fois depuis les années 1990 • Auto-suffisance: – Légumes (hors pommes de terre): 84,7% – Pommes de terre : 98% CARACTERISTIQUES:  Production locale très saisonnière  forte dépendance aux importations en hiver NB : Actuellement, la Russie importe 36% de ce qu’elle consomme, même si cette dépendance diminue (entre 2005 et 2011 : passage de 35% à 26% viande / de 45% à 25% sucre / toujours à 18% produits laitiers) Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  24. 24. Le marché au Kazakhstan  Le Kazakhstan donne accès à un marché regional beaucoup plus vaste.  Pouvoir d’achats important à Almaty et Astana notamment.  Marché du luxe évalué à 1 Mds USD dont 40% pour le prêt-à-porter et les accessoires. Croissance moyenne de 10% par an.  Existence d’importateurs dans les principales villes du pays: Almaty, Astana, Karaganda, etc.  Début du développement de la GMS (Présence de METRO depuis novembre 2009)  Développement des centres commerciaux (doublement des surfaces ces cinq dernières années) et de la Franchise Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  25. 25. Le marché au Bélarus et en Arménie  Les importateurs sont essentiellement situés dans les capitales: Minsk et Erevan.  Ouverture de centres commerciaux de type européens.  Développement de la Franchise  Existence de réseaux de GMS Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  26. 26. Quelques secteurs porteurs  Biens de consommation (PàP, parfums, cosmétiques, produits alimentaires « gourmets », etc.) pour le Kazakhstan et le Bélarus.  Développement de la Franchise, centres commerciaux.  Santé, équipement médical  BTP, second-œuvre, décoration intérieure. Exemple: Astana, capitale du Kazakhstan en construction jusqu’en 2030.  Infrastructures: certains projets sont financés par la Banque Mondiale (secteurs de l’électricité, de l’irrigation par exemple en Arménie), la BAD, l’EBRD, etc. Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  27. 27. Quelques secteurs porteurs  Agriculture et ses équipements: - Arménie: Equipements et fournitures agricoles (notamment pour les filières viti et vini, fruits et légumes, élevage). - Kazakhstan / Bélarus: Elevage (génétique, équipements), machinisme agricole, équipements IAA, etc.. Présence de Lactalis et Danone.  Equipements industriels (pétrole et gaz au Kazakhstan) ;  Equipements pour les mines au Kazakhstan et en Arménie notamment  Le développement des ENR au Kazakhstan avec l’Exposition Universelle en 2017 Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  28. 28. Pratique des affaires, aspects interculturels Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  29. 29. Pratique des affaires en Russie • Établir la meilleure relation humaine possible avec son interlocuteur car pour le russe, une opération commerciale est avant tout une rencontre entre deux personne • Être patient car la notion du temps en Russie peut être très différente de la vôtre. • Les Russes ont besoin de contacts humains cordiaux et répétés qui doivent aboutir à une vraie relation de confiance. • Les relations en affaires se décident surtout sur ce qui se dit oralement: de vive voix comme au téléphone. Une parole dite est une parole donnée. • Ne jamais négocier par email. • Se déplacer pour rencontrer son interlocuteur est fort apprécié. • Avoir une excellente connaissance technique de son produit. • Pouvoir s’adapter aux petits volumes dans un premier temps. • Être très réactif face aux besoins de son interlocuteur. • Apprendre quelques mots en russe est toujours apprécié. • Le Russe étant fier, ne jamais lui manquer de respect et s’intéresser autant que possible à lui, à son pays et à sa culture. • Savoir fixer des objectifs très clairs surtout en terme de délais. • Ne jamais être indiscret quand il s’agit de données confidentielles. Ne jamais demander un chiffre d’affaire. • Enfin, les mots rigueur et gaspillage sont inexistants dans la langue russe. Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  30. 30. Aspects interculturels • La Russie : un pays complexe qui ne peut pas nous laisser indifférent : l’importance de son marché impose à chaque entreprise de se positionner par rapport à lui. • Ce pays impose à chaque entreprise de le comprendre en profondeur et d’aborder ainsi son marché en se positionnant de la bonne manière. • Le marché russe est un marché où les difficultés sont souvent persistantes et où les choses ne sont jamais simples. Tout est vite difficile en Russie mais rien n’est jamais impossible. La très grande taille du pays offre de grandes possibilités. La plus grande difficulté à gérer est celle de trouver un juste équilibre entre la maîtrise de son indépendance à garder vis-à-vis des différents acteurs du marché russe et la nécessité de travailler avec ces partenaires locaux qui connaissent bien mieux ce marché que vous. . • Dans tous les cas, il est indispensable et nécessaire de s’entourer de partenaires ayant une connaissance expérimentée et approfondie de ce marché car les russes, même s’ils semblent être proches, sont en réalité bien différents. On pense connaître la Russie, mais c’est un pays qui se découvre et se comprend à chaque instant . • Les 75 années de régime communiste ont conduit ce pays à être très isolé du reste du monde ce qui a profondément marqué son peuple. La Russie du 21ème siècle est un pays jeune mais qui garde des racines très anciennes avec des façons de faire, de penser et d’agir bien différentes de nos cultures. La Russie reste un cas à part. • Ce n’est pas que «Business is Business » ne soit pas vrai ici, bien au contraire, mais les façons de faire et de penser sont différentes. Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  31. 31. Pratiques commerciales  Du 1er contact à la confiance. On achète à une personne plus qu’à une entreprise.  Importance de la célébration des évènements  Langues des affaires: russe et anglais.  Privilégiez le paiement d’avance (acompte à la commande et paiement avant enlèvement). Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  32. 32. Pratiques commerciales  Privilégier une offre et un tarif EXW lors de votre prospection  Prévoyez une marge de négociation dans votre tarif.  La plupart des importateurs se chargent du transport :  Depuis un point de transit en UE par exemple Allemagne, Italie, Europe Centrale, etc.  Le dédouanement à l’import est très compliqué … dans tous les cas  Identifiez bien votre partenaire  Sa capacité à gérer l’import (attention aux marchés fermés)  Son schéma d’importation, distribution … Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  33. 33. Trouver ses partenaires  Importateurs / distributeurs / revendeurs « incontournables »  Dans les biens de consommation : des chaînes de magasins et de nombreuses sociétés / enseignes… travaillent en direct.  La difficulté de trouver un agent commercial.  Beaucoup de partenaires vous demanderont l’exclusivité.  Pour le Kazakhstan et le Bélarus une approche via la Russie est possible mais souvent pas très efficace, privilégiez un partenaire local. Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  34. 34. Questions/réponses Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  35. 35. MERCI POUR VOTRE ATTENTION ! Focus Pays Union Eurasiatique Saint-Brieuc, 6 juillet 2015
  36. 36. IIIe édition

×