Paré à innover 34

730 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
730
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Paré à innover 34

  1. 1. Paré à Innover Initiatives & Partenariats Un chercheur à 2 Europe 4CULTIVONS LÉTINCELLE la conquête de l’ouest Un nouveau réseau Paré à Innover JOURNAL DE LINNOVATION EN BRETAGNE #34 Janvier - Février 2008 T la plaisance de demain acktick annonce Mark Johnson / INTERVIEW 3 Une petite société fait son trou dans le monde du matériel de navigation : basée en Grande-Bretagne et à Vannes, Tacktick a inventé des instruments d’une nouvelle génération qui améliorent considérablement la pratique de la course- croisière. Interview de Mark Johnson, co-créateur avec son frère, de la société. // Suite p.3 PHYSALIS Le Chiffre met le fruit en bouteille d’additif, pas de conservateur, pas apparition depuis quelques années en de concentré. Rien que des fruits - France mais souvent implantés dans 120 300g par bouteille - qui représentent les grandes villes. trois des cinq portions journalières Les « SmooVie » de Physalis devraient de fruits et légumes recommandées. donc changer la donne. Dédiés à « Très égoïstement, j’ai voulu me faire la restauration hors foyers, ils sont plaisir en créant ces produits, avoue actuellement disponibles dans Pascal Helou, dirigeant de Physalis, les points de vente à emporter, les créée en août 2006 après quatre boulangeries. Pascal Helou, ancien années d’études de marchés ; j’ai de l’agroalimentaire, est satisfait des choisi de faire de très bons produits : résultats de sa société, « conformes PME ont été formées au montage et à la gestion de un pourcentage de purée de fruits aux attentes ». A Trémorel (22), projets européens en 2007 maximum, les meilleures variétés trois permanents et six intérimaires F (voir aussi en page 4) pour mettre en avant l’identité travaillent à la fabrication des produits, raise-banane ou mangue- naturelle des fruits. » du mélange à l’emballage. Des passion ? Kiwi-raisin blanc ou Cet onctueux dessert naturel de embauches sont en projet, ainsi que de framboise-poire ? Les bouteilles fruits mixés à boire réfrigéré, appelé nouvelles recettes. Miam ! de fruits mixés de Physalis smoothie, est né aux Etats-Unis dans attirent le gourmet. Colorées et gaies, les années 50 – 60. La mode du smoothie Pascal Helou elles affichent le logo « SmooVie » dans s’est depuis largement répandue PHYSALIS des tons acidulés*, promesses de plaisir dans plusieurs pays européens avec 08 75 66 70 00 gustatif à venir... sans culpabiliser : 57 le développement de concepts tels contact@smoovie.fr Kcal aux 100g, pas de sucre ajouté. Pas que les Smoothie Bar qui ont fait leur www.smoovie.fr * Graphisme signé Bruno Marchand - Process Blue (56) Lactualité de linnovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
  2. 2. Paré à InnoverVONS LÉTINCELLE 2 Paré à Innover JOURNAL DE LINNOVATION EN BRETAGNE Initiatives & Partenariats Bref //////////////////////////////////////////////// Un chercheur La fibre… lannionnaise ! //////////////////////////////////////////////// à la conquête de l’Ouest Le projet HIPPOCAMP, consortium entre le laboratoire Foton de l’Enssat et les Directeur de recherches au CNRS, basé à Roscoff, sociétés IXFIBER et QUANTEL à Lannion, Laurent Meijer vient de créer sa propre société, a pour objectif de définir et de développer des lasers de puissance fibrés (à base de ManRos Therapeutics (« From Sea to Pharmacy »). fibres optiques). Cette start-up est spécialisée dans les applications Impliquant le centre technique PERFOS thérapeutiques qu’offrent des molécules (cf PAI 33), il est essentiel dans la reconfiguration d’un pôle optique breton. d’origine marine : cancers, leucémies, maladies C’est l’aboutissement d’un travail neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson), polykystose important de fertilisations croisées entre entreprises, recherche académique, rénale pourraient bénéficier de ces recherches. D et centres techniques menée par la Technopole Anticipa. Activité économique epuis la loi Allègre votée indispensable, pense Laurent charge la rénovation locale majeure, ce projet de R&D en optique témoigne de l’existence d’un en 1999, un chercheur peut Meijer. La moitié du marché du bâtiment qui abritera « cluster » optique trégorois qui devrait travailler pour un organisme pharmaceutique se trouve en la société. Situé face à aboutir à des retombées industrielles importantes pour la technopole et la public et s’investir dans une Amérique du Nord, et il faut être Roscoff, sur le site magnifique Bretagne. D’une durée de 24 mois, le société privée. « Enfin ! », pense Laurent installé là-bas. A New-York, les milieux de la presqu’île de Perhadity, il abritera projet affiche un coût de près d’un demi- million d’euros sur les deux prochaines Meijer qui saute le pas en juin 2007 : culturels et financiers sont francophiles. Les bureaux et laboratoires de biologie et de années. « le secteur public est indispensable pour business angels qui nous sont indispensables chimie. Par une aide financière, par des Patrick Jézéquel - ADIT la recherche fondamentale, explique-t- ne seront pas intéressés par une petite conseils avisés, le CRITT Santé Bretagne a 02 96 05 82 50 il, mais la lourdeur de son administration, entreprise du Finistère, alors qu’ils le seront quant à lui permis à ManRos de démarrer son manque de moyens, la difficulté par une société française implantée aux dans de bonnes conditions. De l’autre côté pour ses chercheurs de tirer profit de USA. Nous espérons attirer quelques-uns de l’Atlantique, la Ville de New-York incite //////////////////////////////////////////////// leurs découvertes freinent toute avancée des nombreux chercheurs français expatriés, elle aussi des entreprises comme celle de L’innovation significative et incitent de nombreux jeunes qui ne peuvent ou ne veulent revenir en Laurent Meijer à s’installer dans les locaux à la CRCI de Bretagne universitaires à choisir l’exil. Une structure France : on forme dans notre pays des gens qu’elle construit à Manhattan : une vitrine //////////////////////////////////////////////// privée permet de lever des fonds, de trouver extraordinaires, et ils partent parce qu’on de 50 000m2 dédiées aux seules sociétés Depuis le 1er janvier 2008, la CRCI de des business angels, comme aux Etats- leur propose des conditions bien meilleures de biotechnologies. Bretagne a fait évoluer l’organisation Unis : l’union du monde de la recherche à l’étranger. C’est un beau gâchis. » de sa Direction du développement des entreprises, en créant un Pôle Innovation. publique et de l’entreprise est source Centre de ressources régional animé d’innovation. » Quatre fondateurs sont à Des aides bienvenues Laurent Meijer par Alexandre COLOMB, il regroupe les MANROS THERAPEUTICS activités de l’ARIST Ouest – maîtrise de l’origine de ManRos : deux scientifiques De bonnes fées se sont penchées sur l’information au service de l’innovation – (Laurent Meijer et Hervé Galons) et deux le berceau de ManRos : l’Agence de 02 98 29 23 39 et du Réseau “Entreprise Europe“ – meijer@sb-roscoff.fr réglementations et partenariats businessmen (François-Xavier Floren et développement du Léon et la Communauté européens. (voir aussi en page 4) René Ricol). Autour d’eux, des pointures de Communes du Pays léonard prennent en Alexandre Colomb – PÔLE INNOVATION de la recherche scientifique et de la 02 99 25 41 25 finance forment un réseau international arist@bretagne.cci.fr een@bretagne.cci.fr d’assistance auquel ils peuvent se référer PORTRAIT en cas de besoin. L’ambition de ManRos ? « C’est celle de tout chercheur, rêve Laurent Jocelyne Le Seyec, Seyec //////////////////////////////////////////////// Meijer : permettre de trouver LE médicament conseiller technologique au CRITT Santé Bretagne De l’idée à ID mer... qui guérira des milliers de personnes. » Dans les labos du CNRS, il effectue depuis /////////////// ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// le parcours idéal presque 30 ans des recherches sur les Par définition, faire le lien entre le monde de la recherche et //////////////////////////////////////////////// molécules marines, les protéines kinases celui de l’entreprise est la vocation d’un CRITT (Centre régional Conserver du crabe sur un bateau usine et leurs inhibiteurs qui bloquent l’évolution en Russie, créer un carpaccio à base de d’innovation et de transfert de technologie). Jocelyne Le Seyec, saumon pour une entreprise bretonne, de nombreuses pathologies humaines ; qui a intégré l’équipe du CRITT Santé Bretagne début 2002, transformer les déchets en engrais à connaît très bien les deux univers et sait les conjuguer... il a travaillé avec trois scientifiques Tahiti, concevoir un anti-stress à base de Docteur en biologie moléculaire et cellulaire et en sciences de protéines de poisson... Imaginer des sites qui ont obtenu le Nobel pour leurs la vie, elle est conseiller technologique dans le domaine des biotechnologies appliquées à la de production livrés clé en main, innover découvertes sur les protéines kinases. En santé au CRITT Santé Bretagne. Après un post-doc en Finlande, Jocelyne Le Seyec, pontivienne en mettant au point des produits avec d’origine, passe deux ans à Paris dans une start-up en biotechnologie : « Il s’agissait de des professionnels de la filière en toute achetant dernièrement au CNRS quatre mettre en place une nouvelle technologie d’hybridation soustractive et les puces à ADN. J’étais confidentialité... licences liées à ces recherches, ManRos en contact avec des entreprises de secteurs différents, pharma, agro, et je gérais une équipe de ID mer s’est imposé comme un huit personnes, ingénieurs et techniciens. Tout le monde était très motivé », commente-t-elle. Fin partenaire incontournable reconnu pour peut poursuivre les tests commencés 2001, Jocelyne Le Seyec entend parler d’un poste de conseiller technologique au CRITT Santé son expertise et ses compétences. sur quatre familles de molécules, les Le centre technique du développement Bretagne : « A l’interface entre le milieu de la recherche et les entreprises, cela correspondait développer, effectuer des études pré- bien à ce que j’avais envie de faire. Et comme je cherchais à revenir en Bretagne, ça tombait bien », des produits de la mer, installé à Lorient et dirigé par Patrick Allaume, cliniques de toxicité pour espérer explique-t-elle. Au début, Jocelyne Le Seyec est surtout chargée de l’animation et de la a fêté ses 20 ans tout récemment. Une revendre ensuite les résultats obtenus à coordination du nouveau réseau génomique de l’Ouest, OUEST-genopole® : « Il y avait tout à occasion de faire une rétrospective faire : me faire connaître des équipes et des laboratoires qui allaient accueillir des plates-formes sur deux décennies de passion, de une grosse société pharmacologique qui technologiques, définir des règles pour les faire fonctionner, mener des réflexions sur les instances professionnalisme, d’actions, d’étude et terminera les tests et commercialisera le de gouvernance, mettre en place une commission Valorisation, diffuser l’information, organiser des de recherche au service des industriels manifestations... Bref, l’animation du réseau m’occupait à plein temps », se souvient Jocelyne Le de la filière mer et plus généralement ou les médicaments trouvés. Seyec. Avec l’embauche d’autres personnes à OUEST-genopole®, Jocelyne Le Seyec s’est peu du développement économique régional. à peu recentrée sur le métier de conseiller technologique, c’est-à-dire sur l’accompagnement C’est là que les créateurs viennent concrétiser leurs projets. La réalisation Une évolution rapide de projets d’entreprises innovants dans le secteur de la santé et des biotechnologies : « Il s’agit de pré-séries industrielles permet de Deux postes et demi ont été créés dès de rechercher des partenaires techniques ou généralistes, de faire de la veille technologique mais faire des tests grandeur nature pour aussi réglementaire, incontournable dans le domaine de la santé ». C’est précisément ce qui les premières semaines d’existence de la s’est passé dans l’accompagnement de ManRos Therapeutics, une entreprise que Jocelyne Le valider les procédés et anticiper sur les investissements pour une production à société ; dix sont prévus en 2008, de quinze Seyec suit depuis le début, avant même sa création, notamment avec le soutien du transfert grande échelle. à vingt d’ici 2010. Des années à venir bien de technologies de l’équipe de Laurent Meijer vers l’entreprise dans le cadre de l’appel à ID mer met à disposition un outil unique projets du CRITT Santé Bretagne. En mettant ses compétences et sa connaissance du réseau de mise au point, d’observation et donc remplies, avec l’ouverture du capital au à la disposition de l’entreprise, cette dernière est ainsi rentrée dans l’incubateur Emergys, a d’aide à la décision. printemps prochain, l’aménagement dans déposé un projet au Pôle Mer Bretagne et a ID mer c’est une histoire, une histoire candidaté deux fois au Concours national de la en mouvement et une route, celle de des locaux rénovés sur la presqu’île de jeune entreprise innovante. « Je viens en appui, Jocelyne Le Seyec l’innovation. Perharidy - à 1 km de Roscoff - début 2009, je suis là pour apporter des clés d’entrée », ajoute l’ouverture de bureaux et laboratoires à Jocelyne Le Seyec. CRITT SANTÉ BRETAGNE Patrick Allaume – ID Mer 02 97 83 86 83 D’esprit curieux, directe, dynamique, elle 02 23 23 45 81 New-York courant 2009. Car ManRos est la contact@idmer.com est animée par l’envie d’apprendre. C’est jocelyne.leseyec@univ-rennes1.fr contraction de Roscoff et de Manhattan : assurément dans ses gènes... www.idmer.com « avoir une antenne aux Etats-Unis est
  3. 3. revonnI à éraP Paré à Innover CULTIVONS LÉTINCELLE ELLECNITÉL SN Actualités de lInnovation Paré à nI à éraP 3 revon Innover JOURNAL DE LINNOVATION EN BRETAGNE E N G AT E R B N E N O I TA V O N N I L E D L A N R U O JTacktickannonce la plaisance de demain Créée il y a 11 ans, Tacktick emploie aujourd’hui 15 personnes et fait un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros. La société est leader dans un domaine prometteur, celui de l’électronique embarquée de très basse consommation, et ses produits séduisent de nombreux régatiers > Mark Johnson endroits, et pas de perçage du mât. Ce à la télécommande Remote micronet, il matériel consomme très peu d’énergie, visualise toutes les données des afficheurs Kathrin Joester ce qui permet de l’alimenter par quel- où qu’il se trouve sur le bateau. TACKTICK ques centimètres carrés de capteurs 02 97 63 98 50 solaires montés sur les instruments. PAI : Tacktick est la seule entreprise kathrin.joester@tacktick.com www.tacktick.com Une batterie restitue l’énergie à fabriquer ce matériel révolutionnaire. emmagasinée lorsqu’il Pourquoi ? n’y a pas de sous-traitants de qualité comme TES à soleil. M.J. : Le matériel de navigation sans Lango, avec qui nous travaillons. Nous fil existant consomme trop d’énergie : avons choisi Vannes parce que la ville n’importe quelle batterie se vide en est proche de La Trinité, une base de deux heures. Alors que nos concurrents navigation pointue où beaucoup de voiliers tentaient d’optimiser leurs produits, régatent tous les week-ends, et où il est qui ne sont pas conçus à la base pour facile de trouver des bateaux de course être autonomes, nous avons abordé le pour tester le matériel. La CCI du Morbihan problème par la consommation d’énergie : nous aide depuis notre arrivée en nous nous avons d’abord conçu un compas mettant en contact avec les propriétaires électronique pour dériveur, petit et léger, de ces bateaux, avec des partenaires, qui consomme 100 fois moins d’énergie des fournisseurs, des sous-traitants, des que les produits équivalents. Du coup, laboratoires d’universités. Paré à Innover : On présente Tacktick PAI : Un régatier peut donc « cliper » 10 cm2 de panneaux solaires suffisentcomme le spécialiste de l’électronique ses afficheurs où il le souhaite sur son bateau... à alimenter le compas. Le dériveur, qui PAI : Comment voyez-vous l’avenir deembarquée de très basse consommation. Est-ce vraiment un gros avantage ? chavire souvent, nous a aussi obligés à Tacktick ?Eclairez-nous un peu... régler le problème d’étanchéité du produit, M.J. : Tout à fait, parce qu’il les dispose à lié aux chocs thermiques. Nous avons par M.J. : Déjà reconnus sur le marché de laMark Johnson : Nous concevons pour les l’endroit où il en a besoin au moment où la suite appliqué cette technologie à régate, nous avons une carte à jouer sur lebateaux de course-croisière du matériel il en a besoin : sur le mât, dans le roof... d’autres matériels. marché grand public. La technologie quede navigation sans fil, qui consomme très Les données sont précises, accessibles, nous avons mise au point peut évidemmentpeu et est alimenté par capteurs solaires : et faciles à lire grâce à la grande taille PAI : Pourquoi vous êtes-vous installés profiter à beaucoup de monde dans lecompas électronique, loch, speedo, des afficheurs et à l’éclairage : par grand en Bretagne ? nautisme ; elle est pleine d’avenir car ellesondeur, girouette-anémomètre. Sans soleil, sous la pluie, de nuit. De plus, grâce coûtera de moins en moins cher quandfil, c’est-à-dire sans câbles -qui peuvent M.J. : Notre service marketing et les produits filaires deviennent de plus enreprésenter jusqu’à 30 kilos sur un 40 commercialisation, qui emploie dix plus complexes et coûteux à installer, sanspieds de régate - pas d’oxydation des fils personnes, est resté en Grande-Bretagne. compter la tendance à la hausse du prix duet des afficheurs étanches à 100 mètres, Nous avons installé nos départements cuivre. Notre nouveau défi, c’est à présentpas de maintenance, une grande flexibilité R&D, qualité et manufacturing (5 salariés) de développer notre gamme pour que led’installation grâce à des supports de fixa- à Vannes en 2006 après un passage à maximum de personnes puisse bénéficiertion qui peuvent être placés dans plusieurs Redon, parce qu’on y trouve de nombreux de nos produits.Plein phare sur Bretagne info nautisme :la filière nautique bretonne à portée de clics.Inauguré lors de la Breizh Touch en complémentarité exemplaire. Le portail L’internaute y trouvera un panoramaseptembre dernier, en démo au Salon offre un annuaire des entreprises par exhaustif des ports de plaisance et de leursnautique 2007, avec plus de 30 000 visites secteur professionnel ou géographique, services, un calendrier des événementsdepuis son lancement, Bretagne info met en valeur les projets innovants et et les activités de loisirs nautiques.nautisme commence à se faire connaître. les structures d’interface oeuvrant dans Côté formation, la liste complète desLe portail internet dédié à la filière chaque secteur, dresse les portraits établissements et de leurs offres estbretonne du nautisme comme aux d’hommes et de femmes de la filière et accessible ainsi que des fiches métiers.passionnés est piloté par la Chambre présente leurs initiatives pour développer Bon surf et bon vent à Bretagne inforégionale de métiers et de l’artisanat un nautisme durable et responsable. nautisme !de Bretagne, avec l’appui de la RégionBretagne et de l’Etat. Son objectif : DES 1ERS BORDS PROMETTEURS... Armelle GUILLAUSSEAUfaciliter la mise en réseau de tous (au 30 janvier 2008) BRETAGNE INFO NAUTISMEles acteurs de la filière. A sa barre, > 33 000 visites (290 en moyenne par jour) 02 23 50 15 23Armelle GUILLAUSSEAU, webmaster et > 1120 entreprises référencées dans l’annuaire guillausseau@crm-bretagne.frconseillère TIC nautisme. Professionnels > 98 ports ou mouillages référencés www.bretagne-info-nautisme.fret particuliers peuvent aujourd’hui surfer > 45 formations référencées sur le Grandsur ses nombreuses rubriques à la Ouest
  4. 4. Paré à InnoverVONS LÉTINCELLE 4 Paré à Innover JOURNAL DE LINNOVATION EN BRETAGNE Europe Un nouveau réseau Agenda met l’Europe à la portée de //////////////////////////////////////////////// Salon de l’industrie et de la sous-traitance votre entreprise PARTENARIAT ET FINANCEMENT ” du grand Ouest Hélène Chaillou L’Europe, c’est compliqué… Je ne m’y accessible à toute entreprise quelle que soit Du 18 au 20 mars 2008 BRETAGNE INNOVATION A Nantes, Parc de la Beaujoire, un retrouve pas… dans les réglementations sa taille et son secteur d’activité. 02 99 67 42 04 rendez-vous fixé par les entrepreneurs européennes qui changent souvent … J’ai Il serait dommage de passer à côté des industriels à leurs marchés clients. hchaillou@bretagne-innovation.fr déjà essayé d’obtenir des financements, opportunités qu’offre l’Union Européenne. Pour cette occasion, l’IUMM Bretagne FINANCEMENT et la CRCI Bretagne organisent un et ça n’a pas marché » Pour les Français Les entreprises qui ont su les saisir ne le stand collectif Bretagne pour présenter en général et les entreprises en particulier, regrettent pas : selon une enquête menée en Karine Prié-Latimier les compétences régionales (centres OSEO BRETAGNE l’Europe n’a pas bonne presse. On la dit 2005 par Bretagne Innovation, 90% des PME techniques, pôles de compétitivité, 02 99 29 81 63 technocratique, complexe, inaccessible au bretonnes ayant participé à un projet européen centres de formation) et aussi 22 PMI. karine.prielatimier@oseo.fr + Contact : David Derre – UIMM Bretagne 02 99 12 59 44 citoyen lambda. Pour changer cette perception, le Réseau Entreprise-Europe vient d’être créé sont prêtes à renouveler l’expérience. Parmi elles, 46% ont moins de 10 salariés. PARTENARIAT & RÈGLEMENTATION uibretagne@wanadoo.fr par la Commission Européenne : il fédère en Carole Taffut - Magali Seznec //////////////////////////////////////////////// Bretagne et Pays de Loire, comme dans 300 De l’émergence d’une idée à la mise sur le CRCI BRETAGNE Innovact 02 99 25 41 57 régions d’Europe, des structures − membres marché d’un produit ou d’une technologie, Les 18 et 19 mars 2008 een@bretagne-cci.fr A Reims, au centre des congrès, des anciens réseaux Européens Euro Info l’entreprise peut à tout moment faire appel au Bretagne Innovation sera présente Centre et Centre Relais Innovation − chargées Réseau Entreprise-Europe qui propose veille1, dans un espace Agences régionales d’aider les entreprises dans leurs démarches recherche de partenaires2, informations sur d’innovation. Lors de ce forum européen, Bretagne Innovation et Rennes Atalante européennes. En mettant en commun le financement3 le plus adapté à un projet, à présenteront aux porteurs de projets l’expérience, les compétences et les réseaux une problématique. Les experts au sein du Cette offre de services intégrée est proposée les compétences bretonnes en termes de ces femmes et hommes qui oeuvrent sur réseau interrégional savent répondre à toute quelle que soit l’avancée du projet de d’innovation et d’attractivité du territoire. + le terrain dans tous les pays européens, le question par leurs connaissances propres, l’entreprise ; elle peut être collective ou Contact : Chrystèle Guy Bretagne Innovation Réseau Entreprise-Europe souhaite rendre ou en interrogeant leurs homologues des personnalisée. 02 99 67 42 00 l’Europe simple et réseaux de n’importe quel pays cguy@bretagne-innovation.fr européen. Normes, réglementations, aides émanant //////////////////////////////////////////////// pour la plupart de décisions prises par la Gen2Bio 2008 Union Européenne : pour ne pas les subir, Le 27 mars 2008 pour les anticiper et ne pas se faire devancer A Rennes, campus de Beaulieu, ce rendez-vous annuel des chercheurs par ses concurrents, une entreprise doit de l’Ouest et des entreprises biotech. être constamment en alerte, s’intéresser Organisées par OUEST-genopole, à ce qui se passe et se décide en Europe : Gen2Bio propose un parcours de conférences, des ateliers technologiques, formations, abonnements à des newsletters, une exposition et aussi une convention à des prestations de veille réglementaire d’affaire. personnalisées sont proposés par le Réseau + Contact : Christelle Hayes OUEST-genopole Entreprise-Europe. 02 23 48 51 21 1 veille normative et réglementaire, propriété industrielle christelle.hays@ouest-genopole.org 2 diffusion de demandes de partenariats, réception d’offres technologiques d’autres pays, participation à des salons, des //////////////////////////////////////////////// conventions d’affaires, des missions d’entreprises, accueil de ces missions étrangères 3 recherche du programme de financement le plus adapté, intégration Colloque innovation à des consortiums sur des projets de R&D en agroalimentaire Le 3 avril 2008 A Guingamp, l’Agence de développement Annonces industriel du Trégor et l’Université catholique de l’Ouest organisent Appel à projets un colloque « L’innovation en Ingrédients et Santé ISOGONE, c’est reparti agroalimentaire, un enjeu pour les La date limite de dépôt des dossiers est le 28 Depuis le 4 février, Isogone, le concours de Le Conseil régional de Bretagne a, une nouvelle entreprises » parrainé par le pôle de mars 2008. l’innovation agroalimentaire bretonne est ouvert. fois, confié à CBB Développement et au CRITT compétitivité Valorial. Dix témoignages Les textes complets des appels d’offres Organisé par les élèves-ingénieurs de l’INSFA de Santé Bretagne la gestion d’appels à projets d’entreprises sont prévus. Rennes, ce prix récompense les savoir-faire des + respectivement sur les thèmes des Ingrédients et seront prochainement disponibles sur les Contact : Sylvie Brichet - ADIT sites des deux CRITT : www.critt-sante.fr et entreprises agroalimentaires dans 4 catégories : de la Santé. 02 96 05 82 52 www.cbb-developpement.com/webrecherche Produit, Emballage, Art culinaire industrialisé, et + L’objectif de ces deux appels est de soutenir des sylvie.brichet@technopole-anticipa.com Appel à projets « Ingrédients, Molécules et Produit alimentaire intermédiaire (PAI). projets de recherche et développement associant Date limite de demande de dossier : 4 avril 2008. + //////////////////////////////////////////////// les laboratoires publics et les industriels en vue de Additifs » Nathalie Letaconnoux – CBB Développement Association ISOGONE Colloque MIS leurs transfert et valorisation dans l’industrie. 02 99 38 33 30 02 99 59 48 22 Le demandeur souhaitant déposer un dossier Les 14 et 15 mai 2008 nathalie.letaconnoux@cbb-developpement.com concours_isogone@yahoo.fr - www.isogone.com doit être un laboratoire de recherche public (le A Rennes, CBB Développement organise + projet peut cependant être initié à partir d’un la 3e édition du colloque européen sur Appel à projets « Technologies appliquées à besoin émanant d’une entreprise). Le projet doit les Molécules et ingrédients santé. la santé humaine » associer au moins un laboratoire et une entreprise Seront présents l’ensemble des acteurs Hélène Le Pocher – CRITT Santé Bretagne et présenter un caractère innovant et un réel de la filière : scientifiques, universitaires, 02 23 23 45 81 potentiel en terme de retombées économiques. industriels, spécialistes du marketing et helene.lepocher@univ-rennes1.fr de la réglementation. + Contact : Patrice Morel Tout savoir sur le montage et la gestion CBB Développement 02 99 38 33 30 doc@cbb-developpement.com de projets européens avec le Réseau Noé Développement de nouveaux produits, amélioration de l’outil de production, internationalisation... Directeur de Publication : James Leighton Les entreprises bretonnes connaissent les objectifs des projets européens mais n’en maîtrisent pas forcément Rédaction : Chrystèle Guy, Christophe Jan, toutes les subtilités pour participer ou monter un projet. Béatrice Ercksen Création et réalisation : autrement multidesign Le réseau Noé propose de mieux faire connaître en région le fonctionnement des aides européennes et les Impression : CPS solutions adaptées aux entreprises. Des formations et des rendez-vous tout au long de l’année 2008 sont ISSN : 1624-8589 • Tirage 6500 ex programmés. Avec le soutien du Conseil Régional de Bretagne et d’OSEO Innovation BRETAGNE INNOVATION A VENIR : 18 place de la gare / CS 26927 / 35069 Rennes Cx Tél 02 99 67 42 00 / Fax 02 99 67 60 22 + le jeudi 3 avril à Rennes, une journée d’information Contacts & inscription Hélène MORIN contact@bretagne-innovation.fr « Actions et outils pour les PME : 7ème PCRD, Era-Net, Eureka... » ; + le mardi 22 avril, à Rennes, une formation « Propriété industrielle : comment BRETAGNE INNOVATION optimiser et sécuriser vos prestations dans le cadre d’un consortium européen ? ». 02 99 67 42 02 hmorin@bretagne-innovation.fr En 2007, 120 PME ont été formées au montage et à la gestion de projets européens et 40 diagnostics approfondis ont été réalisés ; une prestation complémentaire des membres du Réseau Noé.

×