Chap24 pogue

159 vues

Publié le

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
159
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Chap24 pogue

  1. 1. David Pogue Windows Vista THE MISSING MANUAL © Groupe Eyrolles, 2007, pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12094-3.
  2. 2. chapitre Chapitre 24 – Configuration d’un réseau groupe de travail 711 ©2007GroupeEyrolles 24 Configuration d’un réseau groupe de travail Connecter un ordinateur Windows Vista à un réseau domestique ou de bureau – plus connu sous le nom de réseau local (LAN, local area network) – constitue, à n’en pas douter, un réel bénéfice. En effet, une fois que vous avez créé un réseau, vous pouvez copier les fichiers d’un ordinateur à l’autre, de la même façon que vous les déplacez entre les dossiers de votre PC. Tout utilisateur du réseau peut, par exemple, consulter la même base de données et le même répertoire téléphonique. Quand vous avez terminé votre travail, vous pouvez vous adonner à vos jeux préférés sur le réseau. Vous avez même la possibilité de stocker vos fichiers musicaux MP3 sur un ordinateur et de les écouter sur un autre. Plus important encore, vous pouvez partager une imprimante, un modem câble ou une connexion Internet ADSL entre tous les ordinateurs de votre domicile. Si vous êtes employé dans une grande entreprise, vous travaillez probablement sur un réseau de domaine (voir le chapitre 25). Dans ce cas, aucun souci à vous faire : nul besoin de concevoir ou de développer un réseau, votre PC vous est fourni avec un réseau entièrement opérationnel (et ce, grâce au technicien responsable de sa mise en place et de son exécution). Si vous travaillez à domicile ou si vous avez en charge la configuration d’un réseau dans une PME, ce chapitre vous est destiné. Il vous guide à travers la mise en œuvre d’un réseau de groupe de travail moins formel (tâche à la portée des simples mortels que nous sommes). Vous découvrirez bientôt que la configuration d’un réseau est loin d’être une simple affaire, car elle nécessite d’acheter l’équipement nécessaire, de raccorder (voire MIS_vista.fm Page 711 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  3. 3. Partie 7 : Le réseau Vista712 ©2007GroupeEyrolles Les différents réseaux d’installer) les cartes réseau et d’installer les logiciels adéquats. Fort heureusement, le Centre Réseau et partage de Vista rend cette dernière partie aussi indolore que possible. Les différents réseaux Toutes les versions Il existe plusieurs types d’équipement pour connecter votre PC. Un grand nombre de bureaux recourent à un câble Ethernet, tandis que les réseaux domestiques ou de petite entreprise privilégient les réseaux sans fil. Ici et là, quelques irréductibles installent même des réseaux qui s’appuient sur la ligne téléphonique ou la ligne électrique. Vous trouverez ci-après un aperçu des systèmes de mise en réseau les plus répandus. Info : Assurez-vous que l’équipement de mise en réseau que vous achetez est bien compatible avec Windows Vista, soit en vérifiant les logos des emballages, soit en consultant le site Web du fabricant. La mise en réseau est assez complexe en elle-même pour que vous ne perdiez pas votre temps à dépanner un accessoire qui n’aurait pas été conçu pour Vista. Ethernet Ethernet est le protocole réseau le plus prisé au monde. Il fournit une communication rapide, fiable et exempte de problèmes. En outre, son coût est très faible et n’impose que peu de contraintes sur l’emplacement du PC au sein du foyer ou du bureau. En dehors des ordinateurs eux-mêmes, un réseau Ethernet nécessite trois composants : • Cartes réseau – La carte réseau désigne la partie des circuits électroniques qui fournissent la connexion Ethernet (voir la figure 24-1) sur laquelle vous branchez le câble réseau. Il est presque certain que votre PC vous a été vendu avec une telle carte intégrée (un PC compatible Vista sans Ethernet intégré est une denrée rare). Certains d’entre vous ont pu aussi entendre parler des cartes d’interface réseau (NIC, network interface card). Dans l’hypothèse (étrange) où votre PC de bureau ne possèderait pas de port Ethernet, vous pouvez acheter une carte réseau sous la forme d’une carte PCI (à installer dans l’ordinateur) ou d’un boîtier USB (qui se connecte au dos de l’ordi- nateur). Si vous possédez un ordinateur portable, vous pouvez choisir un adaptateur USB ou une carte qui s’insère à l’emplacement approprié de l’ordinateur. • Routeur – Si vous disposez d’un modem câble ou d’une connexion ADSL à Internet, un routeur (60 € environ) diffuse le signal Internet à tous les ordinateurs du réseau. Les boîtes de dialogue de Windows appellent ces périphériques des passerelles. Les routeurs avec cinq ou huit ports (prises Ethernet sur lesquelles vous connectez les ordinateurs) sont très répandus dans les foyers et les petites entreprises. Il est intéressant de noter que vous pouvez étendre votre réseau de façon peu coûteuse en connectant un concentrateur (ou un commutateur) à l’un des ports du routeur. Les concentrateurs et les commutateurs se présentent sous forme de MIS_vista.fm Page 712 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  4. 4. Chapitre 24 – Configuration d’un réseau groupe de travail 713 ©2007GroupeEyrolles Ethernetboîtiers, assez similaires d’aspect et proposant cinq ou huit prises Ethernet, grâce auxquelles vous connectez l’ensemble de vos ordinateurs. À noter qu’un commu- tateur est plus « intelligent » qu’un concentrateur : comme il se montre plus sélectif dans l’envoi des données aux PC appropriés du réseau, les bits et les octets sont transférés un peu plus vite. Astuce : Il existe aussi ce que l’on appelle un routeur sans fil, lequel offre les caractéristiques des prises Ethernet et des antennes sans fil qui diffusent le signal à travers votre maison ou vos locaux. Figure 24-1 En haut : Le câble Ethernet est connecté à un ordinateur à une extrémité et au routeur (voir figure ci-contre) à l’autre. Les ordinateurs communiquent via le routeur ; il n’existe aucune connexion directe entre deux ordinateurs quels qu’ils soient. L’avant du routeur comporte des petits voyants pour chaque port de connexion. Ceux-ci ne s’éclairent que lorsque le port corres- pondant est en cours d’utilisation : ils clignotent tandis que les ordinateurs communiquent entre eux. En bas : Voici à quoi ressemblerait l’installation typique d’un modem câble à partager entre trois ordinateurs. Modem câble Routeur/Concentrateur Signal câblé ou sans fil MIS_vista.fm Page 713 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  5. 5. Partie 7 : Le réseau Vista714 ©2007GroupeEyrolles Ethernet Pour configurer un routeur, raccordez-le à votre modem câble ou ADSL à l’aide d’un câble. Redémarrez le modem câble. Installez le logiciel fourni avec le routeur pour définir ses caractéristiques de sécurité. Il arrive souvent que le logiciel soit réellement intégré au routeur : pour le savoir, vous devez ouvrir une page spéci- fique dans votre navigateur Web (allez savoir pourquoi !). Le routeur se connecte alors à votre service Internet et se tient prêt à transmettre les données Internet vers ou depuis l’ensemble des ordinateurs de votre réseau. En prime, le routeur fournit une excellente sécurité, car il fait office de pare-feu entre les ordinateurs du réseau et Internet, et maintient les pirates à l’écart (pour plus d’informations sur les pare-feu, consultez le chapitre 10). • Câbles Ethernet – Les câbles utilisés pour la plupart des réseaux Ethernet ressem- blent à des câbles téléphoniques, mais la comparaison s’arrête là. Le câble lui- même (10BaseT, 100BaseT ou Cat 5) et les petites pinces à chaque extrémité (connecteurs RJ-45) sont légèrement plus gros que ceux d’un câble téléphonique (voir la figure 18-1). Les câbles Ethernet existent sous différentes longueurs et couleurs. Chaque ordinateur doit être connecté au concentrateur, commutateur ou routeur, à l’aide d’un câble ne dépassant pas une centaine de mètres. Astuce : Si un ordinateur reste au même emplacement, comme un PC de bureau, vous devez utiliser un câble Ethernet même si vous disposez d’un réseau sans fil. Si la sécurité (voir la section « Sécurité des points d’accès », au chapitre 10) est l’une des raisons, la vitesse en est une autre. En effet, les technologies sans fil utilisant la norme 802.11g promettent des vitesses de 54 Mo par seconde. Toutefois, la réalité est autre. Premièrement, la vitesse est réduite de moitié, deuxièmement, elle est partagée entre tous les ordinateurs du réseau. En conséquence, si vous copiez un fichier volumineux à travers le réseau, l’opération se déroule deux fois plus vite si elle a lieu entre un PC sans fil et un PC câblé que si elle se déroule entre deux PC sans fil. Un équipement Ethernet peut être très bon marché. Si vous effectuez une recherche sur www.surcouf.com, par exemple, vous trouverez des concentrateurs Ethernet avec 5 ports pour 30 € (le nom du fabricant demeure inconnu !). Si vous êtes disposé à dépenser un peu plus – 20 € pour la carte et 50 € pour le concentrateur, par exemple – vous pouvez obtenir des périphériques de marque (comme D-Link, Netgear, 3Com ou LinkSys). La configuration d’un réseau Ethernet se passe généralement sans difficulté ; si un problème se présente, la plupart du temps, il est dû à un équipement bon marché. Raccordements au réseau Sur le papier, l’aspect équipement de la configuration du réseau est simple : il suffit de connecter chaque ordinateur au concentrateur ou au routeur à l’aide d’un câble Ethernet. En revanche, l’utilisation elle-même du câble Ethernet est beaucoup moins évidente. En fonction de l’emplacement des PC et de l’importance que vous accordez à la disposition du réseau, le processus de câblage peut nécessiter de percer des trous dans les murs ou les planchers, d’agrafer les câbles sur la bordure de la plinthe ou de faire appel à un élec- tricien pour effectuer le travail. MIS_vista.fm Page 714 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  6. 6. Chapitre 24 – Configuration d’un réseau groupe de travail 715 ©2007GroupeEyrolles Réseaux sans fil (WiFi ou 802.11) Si tous vos ordinateurs se trouvent dans la même pièce, les câbles peuvent courir le long des murs et derrière le mobilier. Pensez, si possible, à acheter des câbles dont la couleur est proche de celle des murs et du plancher pour dissimuler au mieux l’installation. Si les câbles doivent passer d’une pièce à une autre, vous pouvez les fixer en toute sécurité au plancher ou aux plinthes à l’aide d’agrafes (de forme arrondie, de préférence) ou de « pistes » en plastique avec support adhésif. Bien sûr, il se peut que vous ne soyez pas enchanté par l’idée d’avoir des câbles exposés ainsi dans votre maison ou votre bureau. Le processus d’installation risque alors d’être beaucoup plus compliqué. Vous devrez probablement utiliser les services d’un installa- teur professionnel (ou ne pas utiliser de câbles). Réseaux sans fil (WiFi ou 802.11) Jusque-là, la discussion a porté essentiellement sur l’utilisation d’un câble Ethernet pour raccorder les ordinateurs. Des millions de personnes, toutefois, préfèrent la souplesse d’un système de mise en réseau sans aucun câble : cette technologie sans fil s’appelle WiFi ou 802.11. Dans l’univers Macintosh, cette même technologie s’appelle AirPort. Pour accéder à un réseau sans fil, votre PC a besoin d’un émetteur WiFi. Cette techno- logie WiFi est intégrée à la majorité des ordinateurs portables vendus aujourd’hui. Vous pouvez également l’ajouter à un ordinateur de bureau, sous la forme d’une carte sans fil ou d’un adaptateur USB (dans les deux cas, vous obtenez une petite antenne). Une fois que votre équipement sans fil est prêt, vos PC peuvent communiquer entre eux. MIEUX COMPRENDRE Limites de vitesse des périphériques réseau Les concentrateurs et les cartes Ethernet sont disponibles à différentes vitesses, dont les plus courantes sont 10BaseT (10 Mbits/s) et 100BaseT (100 Mbits/s, parfois appelée à juste titre Fast Ethernet). Notez, cependant, que la vitesse du réseau n’a aucune in- fluence sur la vitesse Internet (navigation, téléchargement, etc.) de vos ordinateurs. La raison en est que même le réseau le plus lent fonctionne beaucoup plus rapidement que votre connexion Internet. Souvenez-vous, la vitesse maximale d’une connexion modem câble ou ADSL se situe entre 512 et 4 096 Kbits/s, soit 10 à 20 fois moins que celle du réseau do- mestique le moins rapide (10BaseT). Même une ligne T-1, li- gne téléphonique permanente utilisée pour les connexions Internet des entreprises, ne propose qu’une vitesse de 1 544 Kbits/s. Dès lors, pourquoi est-il important d’avoir un réseau plus rapide ? Principalement pour gagner du temps lorsque vous transférez des fichiers volumineux entre les PC du réseau. Par exemple, vous pouvez lire sans aucun problème des fichiers musicaux MP3 stockés sur un autre ordinateur via une connexion 10BaseT. Cependant, si vous prévoyez d’installer des caméras vidéo autour de votre luxueuse résidence et de toutes les surveiller simultanément, choisissez Fast Ethernet (ou même Gigabit Ehernet, le champion toutes catégories avec une vitesse de 1 000 Mbits/s). La plupart des équipements Ethernet proposés sur le marché sont conçus pour s’exécuter à une vitesse Fast Ethernet ou aux vitesses de 10 Mbits/s et 100 Mbits/s. Si vous achetez un concentrateur ou un routeur à double vitesse (souvent intitulé « 10/100 »), chaque PC qui y sera connecté s’exécutera à sa propre vitesse maximale. Si un ordinateur possède une carte réseau 10BaseT et un autre une carte 100BaseT, ils pourront communiquer. En revanche, si votre concentrateur ne fonc- tionne qu’à la vitesse de 100BaseT, alors les cartes 10BaseT ne vous seront d’aucune utilité ! En résumé, achetez de préférence un concentrateur Fast Ethernet (10/100), guère plus onéreux qu’un concentrateur plus lent (10 Mbits/s). Vous pouvez aussi choisir une vitesse encore plus élevée afin d’être prêt à utiliser les applications les plus gourmandes en bande passante. MIS_vista.fm Page 715 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  7. 7. Partie 7 : Le réseau Vista716 ©2007GroupeEyrolles Réseaux sans fil (WiFi ou 802.11) Le réel avantage, bien sûr, est de pouvoir accéder à Internet sans fil et de rejoindre la cohorte des privilégiés qui se déplacent nonchalamment de leur canapé à leur bureau avec leur ordinateur portable, en relation permanente avec leur connexion modem câble ou ADSL. Dans ce cas, vous avez également besoin d’un point d’accès (50 € environ) : ce boîtier se connecte à votre routeur ou concentrateur, et diffuse le signal Internet à travers la maison ou le bureau. Ces points d’accès (appelés aussi stations d’accueil) sont vendus par LinkSys, Netgear, D-Link et autres fabricants. La portée d’un équipement 802.11 est de 45 mètres environ (traversée des murs incluse). En théorie, cette configuration est très similaire à celle d’un téléphone sans fil, où la station d’accueil est connectée à la prise téléphonique et à laquelle le combiné peut s’adresser depuis n’importe quel emplacement de la maison. Cependant, la mise en réseau sans fil ne va pas sans inconvénient. Il se peut que vous soyez l’objet d’interruptions de service occasionnelles, aux causes variables. En outre, les pièces métalliques de grande taille (et les murs en contiennent, comme les canalisa- tions) peuvent interférer avec la communication entre les PC. De plus, la mise en réseau sans fil n’offre pas la même sécurité qu’un réseau câblé. Si vous vous déplacez dans certains immeubles, vous serez surpris du nombre de réseaux sans fil auxquels vous pouvez accéder parce que leurs propriétaires ne sont pas parvenus à activer la fonction de mot de passe de leur système sans fil. MIEUX COMPRENDRE Réseaux 802.11 : réseau normal ou surdimensionné ? Les équipements sans fil se présentent sous différentes for- mes, chacune offrant une vitesse, une distance et une compa- tibilité différentes. Ils ont des noms aussi poétiques que 802.11b, 802.11a, 802.11g et 802.11n. Quelques explications s’imposent. L’équipement étiqueté « b » transfère les données jusqu’à 11 Mbits/s, alors qu’un équipement de type « g » est cinq fois plus rapide. Tradition- nellement, les mesures s’effectuent en Mbits/s et non en Mo/ s. Traduisons : le système « b » possède une vitesse maximale de 1,4 Mo/s, contre 6 Mo pour les équipements « a » et « g ». N’oubliez pas que, dans la réalité, la vitesse est réduite de moitié environ. Votre réseau sans fil consacre une part im- portante de la bande passante à un certain nombre de tâ- ches, comme la correction des erreurs de transmission. Le grand atout du matériel 802.11g est sa compatibilité avec 802.11b, plus ancien. Si votre ordinateur portable est pourvu d’une carte 802.11b, vous pouvez accéder à une station d’ac- cueil 802.11g en même temps que les utilisateurs de cartes de type « g ». Vous ne bénéficierez pas d’une vitesse accrue, bien sûr, mais au moins vous n’aurez pas besoin d’une station d’accueil distincte. Ce n’est pas le cas des cartes 802.11a qui nécessitent des sta- tions 802.11a (et inversement) et ont une portée beaucoup plus courte. Un conseil : n’achetez pas d’équipement de type « a ». Chaque fois que possible, privilégiez les équipements de type « g ». Cependant, qu’un équipement 802.11a/b/g ne vous fasse pas fuir, puisqu’il peut s’adresser aux trois types de réseau. Une nouvelle norme commence à apparaître, 802.11n, dont la finalisation est prévue en 2007 et qui offre une vitesse et une portée supérieures (grâce à la présence de plusieurs an- tennes) à celles des types mentionnés ci-dessus. N’oubliez pas, toutefois, que vous n’obtiendrez la meilleure vitesse que si votre station d’accueil et votre carte réseau sont toutes deux de type « g ». Inutile d’acheter des matériels plus rapides en pensant que vous allez doper l’envoi de vos messages et votre activité Web. La vitesse d’un modem câble ou d’un boîtier ADSL ne représente qu’une fraction de celle de votre réseau domesti- que ou de petite entreprise. C’est la connexion Internet qui constitue le goulot d’étranglement, pas votre réseau. L’accélération obtenue avec un équipement de type « g » n’est utile que pour le transfert de fichiers entre les ordina- teurs de votre propre réseau, la diffusion vidéo ou audio (vers ou depuis votre home cinéma) et la participation aux jeux sur Internet. Enfin, le grand intérêt des réseaux sans fil est qu’ils fonction- nent parfaitement ensemble, quel que soit votre type d’ordi- nateur. Qu’il s’agisse d’un « réseau sans fil Windows » ou d’un « réseau sans fil Apple », tous les ordinateurs fonctionnent avec quelque point d’accès que ce soit. MIS_vista.fm Page 716 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  8. 8. Chapitre 24 – Configuration d’un réseau groupe de travail 717 ©2007GroupeEyrolles Autres types de réseauCependant, rien ne vaut la liberté qu’offre un réseau sans fil, surtout si vous êtes un inconditionnel de l’ordinateur portable. Vous pouvez vous installer où vous voulez dans la maison ou le jardin et vous avachir comme bon vous semble : vous êtes connecté à haut débit, sans avoir eu à raccorder le moindre câble ! Autres types de réseau Deux autres types de réseau méritent qu’on s’y attarde quelques instants. Il s’agit de réseaux sans fil dans les deux cas, mais utilisant des câbles déjà existants. Réseaux téléphoniques Si le câblage Ethernet de votre foyer vous rebute, pensez à utiliser le câblage téléphoni- que en place de votre maison , concept sous-jacent à un équipement de mise en réseau appelé HomePNA. Grâce à ce système, vous pouvez utiliser le réseau en même temps que le téléphone ou le modem (en revanche, vous ne pouvez pas utiliser simultanément le modem et le téléphone). En France, un foyer moyen possède deux ou trois prises téléphoniques au plus, ce qui signifie qu’il n’y a guère de latitude pour disposer les PC à l’intérieur de la maison. Si vous ne goûtez que très modérément le plâtre et la poussière, envisagez une mise en réseau WiFi ou Powerline au lieu d’installer des câbles supplémentaires. Réseaux électriques Il existe un autre moyen de connecter vos ordinateurs : le câblage électrique existant. Contrairement aux prises téléphoniques, les prises électriques sont présentes dans chaque pièce d’une maison. Si vous achetez des adaptateurs Powerline (également appelés adaptateurs HomePlug), vous obtenez des vitesses extrêmement élevées (de 14 à 100Mbits/s) et une portée étendue (300 mètres, y compris les différents coudes du câblage à l’intérieur des murs). Et leur installation est un jeu d’enfant ! Vous connectez simplement l’adaptateur Power- line entre la prise Ethernet ou USB de votre ordinateur et la prise électrique du mur, et tous les PC sont aussitôt connectés ! Les adaptateurs Powerline sont peu onéreux (40 € environ) et infiniment pratiques. MIEUX COMPRENDRE Micro-réseaux de PC à PC Si les ambitions de votre réseau sont modestes (par exemple, vous n’avez que deux ordinateurs à connecter), vous pouvez laisser de côté routeurs, concentrateurs et câbles. Vous n’avez besoin que d’un câble Ethernet transversal (10 € environ). Re- liez directement les prises Ethernet des deux ordinateurs et vous travaillerez exactement comme si vous disposiez d’un concentrateur et utilisiez un véritable réseau Ethernet. Si les deux ordinateurs sont équipés de la technologie WiFi, vous pouvez même vous dispenser d’acheter le câble et vous créer un minuscule réseau composé de deux ordinateurs. Pour mettre en place cette disposition, appelée réseau ad hoc ou réseau poste à poste, choisissez Démarrer>Panneau de configuration. Sur la Page d’accueil du Panneau de configura- tion, choisissez Réseau et Internet>Centre Réseau et par- tage>Configurer une connexion ou un réseau. Cliquez ensuite sur Configurer un réseau sans fil ad hoc (ordi- nateur à ordinateur). Vista vous guide à travers la procédure de configuration du réseau. MIS_vista.fm Page 717 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  9. 9. Partie 7 : Le réseau Vista718 ©2007GroupeEyrolles Partage d’une connexion Internet Partage d’une connexion Internet Toutes les versions Savourez votre chance si vous disposez d’un service Internet à large bande (haut débit), de type modem câble ou service ADSL. Non seulement vous bénéficiez d’une vitesse spectaculaire lorsque vous surfez sur le Web ou envoyez des courriers électroniques, mais votre connexion est permanente. Vous n’avez pas à attendre que le modem effec- tue la numérotation (avec sa tonalité si mélodieuse...) ou qu’il se déconnecte. Si le prestataire ne vous pas a fourni l’équipement requis (comme un routeur sans fil ou Ethernet) pour partager la connexion avec d’autres ordinateurs, honte à lui ! Heureusement, la configuration d’un tel système est assez simple et constitue même une nécessité si votre foyer ou votre bureau possède plusieurs PC. Il existe deux solu- tions possibles. Routeur large bande Comme noté précédemment, un routeur (une passerelle dans le vocabulaire Microsoft) est un petit boîtier qui se connecte directement au modem câble ou ADSL. Dans la plupart des cas, il fait aussi office de concentrateur, fournissant plusieurs prises Ethernet pour accueillir les PC câblés. Certains, en revanche, ne proposent qu’une seule prise à laquelle vous connectez le concentrateur (vendu séparément). Le signal Internet est automatiquement partagé entre tous les PC connectés au routeur. Partage de connexion Internet Le Partage de connexion Internet est une fonction Vista intégrée qui simule un routeur : elle distribue une seule connexion Internet à chaque ordinateur du réseau, mais contrai- rement à un routeur, elle est gratuite. Vous la déclenchez simplement sur le PC con- necté directement à votre modem câble ou boîtier ADSL. Cependant, cette solution présente un inconvénient : si le PC qui sert de passerelle est éteint ou passe en mode Veille, plus personne ne peut se connecter. Par ailleurs, le PC nécessite deux connexions réseau : l’une avec le modem câble ou boîtier ADSL, l’autre avec le réseau. Il peut s’agir de deux cartes Ethernet, de deux cartes WiFi ou, plus couramment (surtout dans le cas des ordinateurs portables), d’une carte Ethernet et d’une carte WiFi. L’une se connecte à Internet (par exemple, via un modem câble, un boîtier ADSL ou un point d’accès WiFi), et l’autre accède au concentrateur ou au routeur pour distribuer le signal aux autres ordinateurs. Astuce : Si les ordinateurs à la réception (ceux qui partagent la connexion) sont tous sans fil, igno- rez le concentrateur et le routeur. Connectez le PC passerelle au modem câble via Ethernet. Puis, permettez aux autres ordinateurs sans fil d’établir des connexions ad hoc sans fil, comme décrit plus haut dans l’encadré « Micro-réseaux de PC à PC ». MIS_vista.fm Page 718 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  10. 10. Chapitre 24 – Configuration d’un réseau groupe de travail 719 ©2007GroupeEyrolles Partage de connexion Internet Si vous décidez d’utiliser Partage de connexion Internet, vérifiez que le PC passerelle accède bien à Internet, avant d’activer le partage de la connexion. Choisissez Démarrer>Panneau de configuration. Ouvrez la page Réseau, puis, en haut, cliquez sur Centre Réseau et partage. À gauche, cliquez sur Gérer les connexions réseau. Cliquez avec le bouton droit sur l’icône de la connexion réseau que vous désirez partager. Dans le menu contextuel, choisissez Propriétés. Procédez à votre authentifica- tion (voir l’encadré « Identifiez-vous : contrôle de compte d’utilisateur », au chapitre 6), puis cliquez sur l’onglet Partage. Enfin, désactivez l’option Autoriser d’autres utilisateurs du réseau à se connecter via la connexion Internet de cet ordinateur (voir la figure 24-2), puis cliquez sur OK. Par la suite, d’autres ordinateurs du réseau pourront partager la connexion Internet, même s’ils exécutent des versions antérieures de Windows, voire Mac OS X ou Linux. En fait, il n’est pas nécessaire qu’il s’agisse d’ordinateurs : vous pouvez utiliser le Partage de connexion Internet pour partager votre connexion Internet avec une console de jeux vidéo ou un assistant personnel numérique ! Astuce : Si vous avez créé un réseau privé virtuel sur la passerelle (voir la section « Réseau privé virtuel » du chapitre 27), la totalité des PC partageant la connexion Internet peuvent accéder au réseau de l’entreprise ! Figure 24-2 Le Partage de connexion Internet permet de diffuser le signal du modem câble ou du boîtier ADSL à l’ensemble des ordinateurs sans fil du foyer. Vous économisez ainsi l’achat d’un routeur. MIS_vista.fm Page 719 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  11. 11. Partie 7 : Le réseau Vista720 ©2007GroupeEyrolles Centre Réseau et partage Et maintenant, les explications détaillées : • Le Partage de connexion Internet ne fonctionne pas avec les réseaux de domaine, les serveurs DNS, les passerelles ou les serveurs DHCP. • Les PC à la réception (ceux qui partagent la connexion) ne peuvent pas avoir une adresse IP statique (fixe). Pour vous en assurer, installez-vous devant chaque PC. Choisissez Démarrer>Panneau de configuration. En affichage classique, ouvrez Connexions réseau. Cliquez avec le bouton droit sur l’icône de la connexion réseau et, dans le menu contextuel, choisissez Propriétés. Procédez à votre authentification. Double- cliquez sur Protocole Internet version 4 (TCP/IPv4), puis activez Obtenir une adresse IP automatiquement. • L’ordinateur passerelle est désormais votre seule protection contre les vers, chevaux de Troie et personnes malveillantes sur Internet. Si, lors d’un dépannage et sur les conseils d’un technicien, vous connectez momentanément et directe- ment l’un des PC en aval au modem câble, vous risquez d’oublier que vous ne bénéficiez plus d’aucune protection. Centre Réseau et partage Toutes les versions Une fois que vous avez installé le matériel de la mise en réseau, Vista effectue un travail admirable : il détermine la configuration appropriée à chaque élément. Afin d’apprécier le travail réalisé, visitez le Centre Réseau et partage. Cet emplacement est celui où vous défi- nissez le partage de fichiers, dossiers, imprimantes et fichiers multimédias sur le réseau. Pour ouvrir le Centre, choisissez Démarrer>Panneau de configuration. En affichage clas- sique, ouvrez le Centre Réseau et partage (voir la figure 24-3). Il offre un excellent reflet de l’état de votre réseau. Figure 24-3 Le Centre Partage et réseau est l’emplacement où vous spécifiez comment Vista dialogue avec le réseau. Le mappage réseau en haut de la page vous permet de savoir, d’un simple coup d’œil, que vous êtes connecté à la fois à votre réseau et à Internet. MIS_vista.fm Page 720 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  12. 12. Chapitre 24 – Configuration d’un réseau groupe de travail 721 ©2007GroupeEyrolles Afficher les ordinateurs et les périphériques réseau Pour effectuer quelque action que ce soit sur votre réseau, vous devez, cependant, vous reporter aux options répertoriées dans le volet gauche. En voici un récapitulatif. Afficher les ordinateurs et les périphériques réseau Cliquez sur ce lien pour afficher les icônes qui représentent l’ensemble des ordinateurs de votre groupe de travail ou domaine d’entreprise (voir chapitre 25), comme illustré à la figure 24-4. Si l’un des ordinateurs est configuré pour partager les fichiers musicaux ou vidéos (voir l’encadré « Jouer sur le réseau » du chapitre 14), l’entrée correspon- dante apparaît à cet emplacement de façon distincte. Vous pouvez double-cliquer sur l’une des icônes pour connaître les ressources partagées que l’ordinateur propose (musique, fichiers et imprimantes). Connexion à un réseau Cette option affiche la liste des réseaux disponibles, tels que réseaux sans fil, connexions d’accès à distance et connexions réseau privé virtuel (voir la figure 24-5). Sélectionnez un réseau et cliquez sur Connecter pour établir la connexion. Vous pouvez vous décon- necter du réseau courant en le sélectionnant et en cliquant sur Déconnecter. Gérer les réseaux sans fil Cette option permet de contrôler la façon dont Vista se connecte aux réseaux sans fil. Vous pouvez les faire glisser et les déplacer afin de définir la priorité de chacun d’eux. Figure 24-4 Cet écran affiche tous les ordinateurs et autres mis en réseau. MIS_vista.fm Page 721 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  13. 13. Partie 7 : Le réseau Vista722 ©2007GroupeEyrolles Configurer uneconnexion ou un réseau Autrement dit, si là où vous êtes, Vista détecte deux réseaux sans fil, il se connectera à celui qui figure le plus haut dans la liste. Vous pouvez double-cliquer sur le nom d’un réseau pour ouvrir sa boîte de dialogue Propriétés, dans laquelle vous spécifiez si vous souhaitez ou non vous connecter automa- tiquement au réseau. De fait, les paramètres définis en usine conviennent généralement. Configurer une connexion ou un réseau La plupart du temps, Vista se comporte judicieusement quand il rencontre un nouveau réseau. Par exemple, si vous branchez un câble Ethernet, Vista présume que vous voulez utiliser le réseau câblé et satisfait automatiquement votre souhait. Si vous vous trouvez dans la portée d’un réseau sans fil, Vista propose de s’y connecter. Certains types de réseaux nécessitent une configuration particulière. Les options corres- pondantes sont les suivantes : • Se connecter à Internet – Utilisez cette option quand Vista ne parvient pas à déterminer comment se connecter à Internet. Vous pouvez configurer une connexion WiFi, une connexion large bande PPPoE (obligatoire lorsque le service ADSL requiert que vous vous connectiez avec un nom d’utilisateur et un mot de passe) ou une connexion réseau d’accès à distance. • Configurer un routeur ou un point d’accès sans fil – Utilisez cette option pour configurer un nouveau routeur sans fil, même si certains routeurs seulement peuvent dialoguer de cette façon avec Vista. Il est préférable d’utiliser le logiciel de configuration fourni avec le routeur. Figure 24-5 Cet affichage propose tous les réseaux disponibles. Cela s’avère particulièrement utile si vous avez un ordinateur portable ; vous pouvez savoir ainsi quels sont les réseaux WiFi disponibles à proximité de l’emplacement où vous vous trouvez. Appuyez sur F5 pour actualiser la liste (au cas où un nouveau réseau deviendrait disponible, par exemple). MIS_vista.fm Page 722 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  14. 14. Chapitre 24 – Configuration d’un réseau groupe de travail 723 ©2007GroupeEyrolles Gérer les connexions réseau • Se connecter manuellement à un réseau sans fil – Certains réseaux sans fil ne signalent pas leur présence. Autrement dit, un message n’apparaît pas à l’écran pour vous inviter à rejoindre le réseau. Au contraire, le nom et l’existence mêmes de tels réseaux sont gardés secrets pour maintenir le grand public à l’écart. Si le nom d’un tel réseau vous est communiqué, utilisez cette option pour le saisir et vous connecter. • Configurer un réseau sans fil ad hoc (ordinateur à ordinateur) – Reportez-vous plus haut à l’encadré « Micro-réseaux de PC à PC ». • Configurer une connexion par modem à accès à distance – Reportez-vous au chapitre 9. • Connexion à votre espace de travail – Autrement dit, configurez une connexion réseau privé virtuel sécurisée avec l’entreprise qui vous emploie (voir la section « Réseau privé virtuel » du chapitre 27). Gérer les connexions réseau Cliquez sur ce lien pour afficher la liste de toutes les cartes réseau (cartes Ethernet et cartes WiFi, principalement), ainsi que les connexions d’accès à distance ou réseau privé virtuel que vous avez configurées sur votre ordinateur. Double-cliquez sur un élément pour visualiser l’état de sa connexion (voir la figure 24-6), ce qui vous conduit à d’autres boîtes de dialogue dans lesquelles vous pouvez reconfi- gurer la connexion ou afficher de nouvelles informations. Figure 24-6 La boîte de dialogue sur l’état de la connexion réseau permet d’affi- cher les détails et les propriétés d’une connexion, d’activer (ou désactiver) la carte ou de diagnostiquer un problème de connexion réseau. MIS_vista.fm Page 723 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  15. 15. Partie 7 : Le réseau Vista724 ©2007GroupeEyrolles Diagnostiquer et réparer Info : Le bouton Propriétés propose la liste des protocoles utilisés par votre connexion réseau. Double-cliquez sur Protocole Internet version 4 pour dire à Vista s’il doit obtenir automatique- ment les adresses IP et serveur DNS ou s’il doit utiliser les adresses que vous avez spécifiées. Quatre-vingt-dix-neuf fois sur cent, le bon choix consiste à obtenir ces adresses automatique- ment. De temps à autre, cependant, vous vous retrouverez en présence d’un réseau qui exige que les adresses soient entrées manuellement. Diagnostiquer et réparer Peu de problèmes sont aussi rébarbatifs et difficiles que le dépannage d’une connexion réseau défaillante. Vous consultez le Centre Réseau et partage, et au lieu de voir une double ligne continue connectant l’icône de votre PC à celle du réseau et à celle d’Inter- net, apparaît une ligne brisée ! Au lieu de la mention « Local et Internet », vous ne voyez que la mention « Local » (et parfois même, aucune mention). Avec cette option, Microsoft vous fournit un minuscule avantage. Quand vous cliquez sur Diagnostiquer et réparer, Vista fait de son mieux pour reconfigurer votre connexion. De manière invisible et automatique, il effectue plusieurs ajustements élaborés qui, par le passé, étaient le domaine de professionnels : Vista renouvelle les adresses DHCP, réini- tialise la connexion et, si aucune autre solution ne fonctionne, désactive la carte réseau et l’active à nouveau. Afficher l’intégralité du mappage Le mappage qui s’affiche lorsque vous ouvrez la page Réseau pour la première fois ne comporte que trois icônes, correspondant à votre PC, votre réseau et Internet. Cependant, si vous cliquez sur Afficher l’intégralité du mappage, votre PC envoie des signaux silencieux à tous les autres ordinateurs du réseau. Puis, il traite les réponses afin de tracer à votre attention un mappage beaucoup plus détaillé et représentant tous les ordinateurs du réseau. Tous... ou presque tous, plutôt. La fonction de mappage s’appuie sur la nouvelle tech- nologie LLTD (Link-Layer Topology Discovery, découverte de la topologie de la couche de liaison) de Vista, laquelle, en dépit de son nom barbare, est réellement très simple. Elle permet à un ordinateur ou autre périphérique de se décrire à un autre ordinateur et de signaler ainsi sa présence aux autres ordinateurs du réseau. Malheureusement, les ordinateurs qui ignorent la technologie LLTD n’apparaissent pas dans le mappage. Microsoft prévoit d’écrire un module logiciel complémentaire qui permettra de faire bénéficier Windows XP de cette technologie. Toutefois, les ordina- teurs Windows plus anciens (sans parler des ordinateurs Mac et Linux) sont exclus du champ d’application. Si vous vous trouvez sur un réseau domestique ou de petite entreprise, le fait de cliquer sur Afficher le mappage intégral conduit Vista à interroger les ordinateurs et périphéri- ques de votre réseau et à tracer le plan des résultats obtenus. Info : Sur les réseaux définis comme publics, aucun mappage n’apparaît pour des raisons de sécurité. MIS_vista.fm Page 724 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  16. 16. Chapitre 24 – Configuration d’un réseau groupe de travail 725 ©2007GroupeEyrolles PersonnaliserPersonnaliser La première fois où vous vous connectez à un réseau, vous devez spécifier s’il s’agit d’un réseau public ou privé. Ce choix détermine le degré de convivialité de votre ordinateur avec les autres périphériques du réseau. Sur un réseau public, Vista essaie d’être aussi discret que possible afin de masquer votre ordinateur portable aux personnes malveillantes. En revanche, sur un réseau privé domestique ou d’entreprise, Vista est bien plus explicite sur ce qu’il partage avec d’autres ordinateurs et personnes. Si vous cliquez sur Personnaliser, la boîte de dialogue Définir un emplacement réseau s’affiche. Vous pouvez alors passer d’un réseau public à un réseau privé, sélectionner l’icône à utiliser pour représenter le réseau ou attribuer un nouveau nom au réseau. À noter que ce nom n’affecte pas l’ID sans fil du réseau, mais le nom qui apparaît dans la plupart des boîtes de dialogue réseau de Vista. Vous pouvez également cliquer sur Fusionner ou supprimer les emplacements réseau pour regrouper deux ou plusieurs emplacements en un seul ou pour supprimer un emplacement qui n’est plus nécessaire. Voir le statut Cliquez sur ce lien pour afficher l’état de la connexion réseau. Partage et découverte Cette section constitue le panneau central pour l’activation/désactivation des fonctions Vista de partage réseau. • Détection de réseaux – Permet que votre ordinateur soit visible des autres et lui permet à son tour de voir les autres ordinateurs du réseau (illustration de la fonc- tion LLTD). • Partage de fichiers – Permet de partager fichiers et imprimantes sur le réseau (voir l’introduction du chapitre 26). • Partage de dossiers publics – Permet de partager les fichiers que vous avez placés dans le dossier Utilisateurs>Public (voir la section « Partage de fichiers » du chapitre 26). • Partage d’imprimante – Permet qu’une imprimante connectée à votre PC soit accessible aux autres personnes du réseau. • Partage protégé par mot de passe – Requiert que les autres personnes fournis- sent leurs noms de compte et mots de passe avant de pouvoir accéder aux fichiers, dossiers et imprimantes partagés de votre PC – y compris, de ce fait, le dossier Public (voir la section « Méthode du dossier Public » du chapitre 26). Si cette fonction est désactivée, d’autres personnes peuvent accéder à vos dossiers sans avoir, au préalable, à saisir leurs informations d’identification, ce qui simplifie la vie si vous travaillez sur un petit réseau entre collègues de confiance. Vous pouvez, cependant, continuer à protéger vos fichiers et dossiers partagés à l’aide MIS_vista.fm Page 725 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  17. 17. Partie 7 : Le réseau Vista726 ©2007GroupeEyrolles Afficher... d’autorisations (voir la figure 26-2 du chapitre 26). Par exemple, vous pouvez faire en sorte que les autres utilisateurs voient quels fichiers vous avez partagés, mais qu’ils ne puissent ni les afficher ni les modifier. • Partage des fichiers multimédias – Cette option permet de partager vos fichiers musicaux, images et vidéos avec les autres utilisateurs du réseau. Même si vous l’activez, vous devrez quand même ouvrir le Lecteur Windows Media et lui indi- quer ce qui doit être partagé (voir le chapitre 14). Afficher... Ces options permettent d’afficher l’ensemble des fichiers et dossiers partagés (ceux accessibles par les autres utilisateurs de votre réseau), ainsi que les dossiers que vous partagez avec d’autres personnes. Test du réseau Une fois l’installation achevée, testez votre réseau pour savoir si les dieux étaient avec vous ! Choisissez Démarrer>Réseau. La fenêtre Réseau s’ouvre et affiche les dossiers et les disques que votre ordinateur peut voir sur les autres ordinateurs du réseau. Au chapitre 25, vous apprendrez à accéder à ces icônes et à utiliser les fichiers et les dossiers des autres PC mis en réseau, exactement comme s’ils se trouvaient sur votre propre ordinateur. Figure 24-7 Vista présente votre réseau. MIS_vista.fm Page 726 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16
  18. 18. Chapitre 24 – Configuration d’un réseau groupe de travail 727 ©2007GroupeEyrolles Test du réseauInfo : Toutes les versions récentes de Windows peuvent se voir l’une et l’autre et cohabiter sur le même réseau en parfaite harmonie. Sur les ordinateurs plus anciens, vous ouvriez la fenêtre équi- valente en double-cliquant sur l’icône Favoris réseau ou Voisinage réseau, au lieu de passer par le menu Démarrer. Si les icônes des autres ordinateurs n’apparaissent pas, il existe un problème. Vérifiez les points suivants : • Les câbles sont correctement connectés aux prises du concentrateur et de la carte réseau. • Le routeur, concentrateur Ethernet ou le point d’accès sans fil est branché sur une prise électrique en état de marche. • La carte réseau fonctionne. Pour le vérifier, ouvrez Système dans Panneau de confi- guration>Système et maintenance. Cliquez sur Gestionnaire de périphériques. Recherchez la présence éventuelle d’une icône d’erreur (voir le chapitre 18) à côté du nom de la carte réseau. Si vous n’identifiez pas le problème, consultez le Centre Réseau et partage et cliquez sur Diagnostiquer et réparer. Si aucune des suggestions ne convient, appelez Microsoft ou le fabricant du PC. MIS_vista.fm Page 727 Jeudi, 26. avril 2007 4:51 16

×