COMPTE RENDU    3ème Petit-déjeuner                                 Le Recrutement 2.0        thématique      d’Abaka Cons...
Une (r) évolution ?Savoir se poser les bonnes questions pour vérifier votre visibilité sur Internet      Avez-vous déjà «...
Le CVLe CV « classique » ou « CV 1.0 » est encore pour l’instant l’outil magique de la relation recruteur-candidat.Il perm...
Le sourcing sur les réseaux sociaux professionnels - Il y a quatre étapes importantes pour optimiser sonsourcing:      Id...
Recruter avec Twitter? Oui, mais pour le moment seulement pour certains profils, surtout informatique etmarketing essentie...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Compte rendu Petit déjeuner : Quand les réseaux sociaux bousculent les pratiques RH

632 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
632
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Compte rendu Petit déjeuner : Quand les réseaux sociaux bousculent les pratiques RH

  1. 1. COMPTE RENDU 3ème Petit-déjeuner Le Recrutement 2.0 thématique d’Abaka Conseil - 31 Octobre 2012 - INTERVENANTS Marie-Laure COLLET – Abaka Conseil Laurent BROUAT – Link Humans INTRODUCTIONLes réseaux inventent de nouveaux systèmes pour simposer sur le marché du recrutement 2.0. Les médiassociaux simposent de plus en plus à la fonction RH pour valoriser limage de lentreprise et comme outil desourcing. Les réseaux sociaux sont une chance et un défi pour tous les acteurs RH. Le changement est enmarche, ainsi les réseaux sociaux sont en train de bouleverser le fonctionnement de l’entreprise et lespratiques managériales.Cette conférence s’est axée sur les méthodes et les outils du web 2.0 à adopter pour suivre les évolutionsdes pratiques RH, et a mis en exergue les limites et les points de vigilances à l’utilisation de ses outils. Quand les réseaux sociaux bousculent les pratiques RHLes acteurs RH font face à une évolution des pratiques qui s’imposent tant au niveau du canal devalorisation de la marque employeur que de l’utilisation des réseaux sociaux professionnels comme outilsde sourcing.En ce qui concerne le recrutement, les candidats sont encore loin d’avoir adopté une stratégie de PersonalBranding, c’est-à-dire de mise en avant de leur identité numérique, à des fins professionnelles. Cependanton s’aperçoit qu’ils se positionnent davantage en « demandeur » qu’en « offreur ». Il est donc nécessairevoire indispensable que les profils sélectionnés soient évalués et qu’une validation des compétencestechniques et comportementales passent par des professionnels du recrutement. Rue Maryse Bastié -Bâtiment AK3 - Ker Lan - Parc de Lormandière - 35170 BRUZ www.abaka.fr
  2. 2. Une (r) évolution ?Savoir se poser les bonnes questions pour vérifier votre visibilité sur Internet Avez-vous déjà « googlisé » votre nom ? Avez-vous un profil sur Linkedin/Viadéo? Êtes-vous mentionné sur le site de votre entreprise? Êtes-vous sur Facebook? Avez-vous déjà été cité dans la presse? Avez-vous participé à une conférence sur votre secteur d’activité?Le candidat et l’entreprise : les mêmes cartes en main !L’importance de la marque employeur : les candidats sont de plus en plus en recherche d’informations.Le candidat se renseigne sur l’entreprise et sur la personne qui va le recevoir, non seulement par le biais dusite institutionnel mais également sur les réputations de l’entité comme celles de son interlocuteur sur lesforums, les blogs etc…Suite à une candidature ou à un entretien, le candidat peut également s’exprimer sur le Web concernantl’entreprise ou le recruteur qui l’a reçu. C’est donc un enjeu marketing important pour les entreprises quidoivent surveiller leur e-réputation.Des outils performantsIl existe des outils de gestion de candidatures gratuits (ATS) qui permettent de gérer et d’optimiser sa basede données de candidatures.Les réseaux sociaux professionnels sont également un moyen de trouver des profils pertinents et mis à jourpar les candidats eux-mêmes. C’est donc un outil plus performant et exploitable qu’une Cvthèque qui estloin d’être mis à jour en temps réel. Aux Etats-Unis, plus de 40% des candidats envoient leur profil LinkedInet non plus un CV traditionnel. Cette manière de postuler est appelée à devenir la norme même si le CV aencore de beaux jours devant lui (cf. Les Échos du 2 Octobre 2012). Rue Maryse Bastié -Bâtiment AK3 - Ker Lan - Parc de Lormandière - 35170 BRUZ www.abaka.fr
  3. 3. Le CVLe CV « classique » ou « CV 1.0 » est encore pour l’instant l’outil magique de la relation recruteur-candidat.Il permet au candidat de répondre aux offres d’emploi diffusées sur les principaux Jobboards (sites emploi)et d’officialiser sa recherche active en le publiant dans les Cvthèques.Pendant longtemps, le recruteur s’est contenté de ce document synthétique, agrémenté de la lettre demotivation (de moins en moins lues). Le candidat avait même pris pour habitude de ne pas tout dire dans leCV pour susciter l’intérêt du recruteur et garder une part de surprise pour l’entretien.Aujourd’hui, non seulement un CV qui ne compterait pas tous les mots clés utiles n’aurait aucune chancede franchir avec succès le 1er tri, mais en plus, le recruteur a une multitude d’outils à sa disposition pour serenseigner au préalable sur le candidat sélectionné. Il serait pour le moins surprenant qu’il se prive decette richesse d’informations accessibles à portée de clic. Le recruteur va donc chercher à valider,compléter et enrichir l’information contenue dans le CV en « googlisant » le candidat. Il va consulter lesdifférentes présences en ligne de ce dernier, voir avec qui il est connecté et qui le recommande, sur quellesthématiques il échange, quelles sont ses prises de position etc.Le mobinauteEnfin, l’internaute devient de plus en plus mobinaute. La mobilité, cette capacité dutiliser un téléphoneportable ou une tablette électronique comme si cétait un ordinateur, est lacteur d’un changement de plusen plus important. Cette évolution est aussi à prendre en compte. Elle est d’ailleurs symptomatique dansles pays émergeants qui sont passés au tactile avant de s’être habitué à la souris ! Pourquoi et comment utiliser les réseaux sociaux ?Les réseaux sociaux professionnelsUn réseau social est une version virtuelle de ses relations réelles et qui en permet la gestion. Le contactavec toutes les connaissances d’une vie est désormais possible, et aussi avec les connaissances desconnaissances.C’est également un espace d’échange, de prise et de diffusion d’informations. Les principaux réseauxsociaux professionnels en France aujourd’hui sont Viadéo et LinkedIn, ce dernier est le plus internationnal. Rue Maryse Bastié -Bâtiment AK3 - Ker Lan - Parc de Lormandière - 35170 BRUZ www.abaka.fr
  4. 4. Le sourcing sur les réseaux sociaux professionnels - Il y a quatre étapes importantes pour optimiser sonsourcing: Identifier le réseau où sont vos candidats ou contacts cibles. Avoir un profil professionnel Avoir un compte payant sur Viadéo Et développer son réseau sur LinkedinCommuniquer et AttirerLa réputation – La réputation des entreprises passe de plus en plus par les réseaux sociaux professionnelsou non professionnels.Les réseaux sociaux permettent aux entreprises de créer des pages professionnelles et d’ajouter, en plus dusite institutionnel, une plateforme de valorisation et d’information de la marque employeur.Les pages entreprises sur les réseaux sociaux ont une URL personnalisable, ce qui permet unréférencement de son entreprise sur les moteurs de recherche.Les réseaux généralistesInvestir les réseaux sociaux doit être le fruit d’une stratégie, il nécessite un investissement en temps trèsimportant. Les ressources internes ou externes sont indispensables à la création et la gestion de contenuainsi qu’à la mise en place d’une stratégie de fidélisation des fans et des visiteurs.Facebook : Plus qu’un site web, Facebook est considéré comme un système d’exploitation à lui tout seul.Un site de plus en plus investi par les entreprises et par les professionnels du recrutement. Les pagesFacebook peuvent être une version plus dynamique de la page carrière d’un site institutionnel.Google + : Une plateforme qui propose les mêmes services que Facebook et qui en terme de nombre estimportante mais qui est davantage une « coquille vide ». Un réseau pertinent qui est sûrement arrivée unpeu trop tard pour concurrencer Facebook. Néanmoins, beaucoup de profils informatiques s’y trouvent.Le microbloggingTwitter : Un « boom » en terme d’inscriptions mais les chiffres sont à nuancer car il existe beaucoup decomptes inactifs. C’est néanmoins un média social important qu’il ne faut pas mettre de côté. Rue Maryse Bastié -Bâtiment AK3 - Ker Lan - Parc de Lormandière - 35170 BRUZ www.abaka.fr
  5. 5. Recruter avec Twitter? Oui, mais pour le moment seulement pour certains profils, surtout informatique etmarketing essentiellement. Attention, l’évolution de la présence de certains profils peut être rapide. Lesourcing reste difficile sur ce média, en revanche, une veille et une communication fonctionnent très bien. Sourcing et BusinessGoogle : Toutes les pages Web sont indexées par Google C’est la plus grande Cvthèque au monde !  Les profils sur les réseaux sociaux pros (Linkedin, Viadéo, Xing etc.)  Les CV en ligne (Doyoubuzz, Easy-CV, MonCV, Profil public, …)  Les Blogs CV créés par les candidats  Les CV Word et PDF publiés sur le web (sauf les CV des Cvthèques de Jobboards !) Et c’est gratuit !La recherche booléenne : La recherche par opérateurs booléens et bons mots clés est efficace. Lesopérateurs booléens sont des symboles de lalgèbre de Boole représentant des opérations.Ils permettent de combiner :  plusieurs éléments dune recherche (des mots-clés, des descripteurs, des noms dauteurs, des champs spécifiques); ces éléments peuvent inclure des masques ou troncatures.  plusieurs ensembles de réponses à des questions documentaires antérieures.Le symbole qui les représente peut varier dun outil à lautre mais leur signification reste la même.Dans certains outils de recherche, le ET est implicite. Dans dautres, cest le OU. Il faut donc bien connaîtrele langage spécifique de loutil. Quelques chiffres En France Viadéo LinkedIn Facebook Twitter Nombre dutilisateurs 6 millions 4 millions + 25 millions + 5 millions Age moyen 39 ans 41 ans 38 ans 28 ans  5-10% du recrutement directement sur les réseaux sociaux  3,5 à 9% du sourcing se fait par les réseaux sociaux qui permettent de trouver des profils non présents sur les jobboards comme des développeurs Mobile par exemple. Rue Maryse Bastié -Bâtiment AK3 - Ker Lan - Parc de Lormandière - 35170 BRUZ www.abaka.fr

×