B08 A24c 57 Diapo Baulard Fr

840 vues

Publié le

Sixth annual International Conference of Territorial Intelligence "Tools and methods of Territorial Intelligence"

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
840
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
95
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

B08 A24c 57 Diapo Baulard Fr

  1. 1. L’Economie Sociale et Solidaire : Identité, dynamique et enjeux de l’observation
  2. 2. Sommaire <ul><li>A. Identité et dynamique </li></ul><ul><li>1. Définition de l’ESS, fondements et critères d’appartenance </li></ul><ul><li>2. La réalité : histoire, familles et secteurs d’activité </li></ul><ul><li>3. La dynamique : atouts et enjeux </li></ul><ul><li>B. Enjeux de l’observation </li></ul><ul><li>1. Un enjeu primaire : l’identification de l’existence de l’ESS </li></ul><ul><li>2. Un enjeu complémentaire : la valorisation des spécificités de l’ESS </li></ul>
  3. 3. 1. DEFINITION DE l’ESS <ul><li>L’économie sociale, </li></ul><ul><li>Elle définit l’ensemble des entreprises coopératives, mutualistes, associatives ainsi que les fondations. </li></ul><ul><li>Et solidaire, </li></ul><ul><li>forme plus récente de l’économie sociale, axée vers les initiatives de développement local, de réinsertion, de lutte contre les exclusions (SIAE, Finance Solidaire, Commerce équitable…) </li></ul>
  4. 4. 1. Fondements et critères d’appartenance <ul><li>Les entreprises de l’économie sociale respectent 4 principes : </li></ul><ul><li>Liberté d’adhésion </li></ul><ul><li>Non lucrativité individuelle (excédent non redistribués par rémunération du capital apporté) </li></ul><ul><li>Indépendance à l’égard des pouvoirs publics </li></ul><ul><li>Gestion démocratique selon le principe « une personne, une voix » </li></ul><ul><li>Mais aussi un critère primordial : </li></ul><ul><li>la double qualité « sociétaire, bénéficiaire de l’activité » </li></ul>
  5. 5. 1. Fondements et critères d’appartenance <ul><li>Les entreprises d’ESS : comme les autres, des entreprises, </li></ul><ul><li>mais des entreprises pas comme les autres. </li></ul><ul><li>Elles se distinguent des entreprises individuelles par leur caractère collectif </li></ul><ul><li>Elles se distinguent des sociétés de capitaux, en tant que sociétés de personnes </li></ul><ul><li>Elles se distinguent des entreprises publiques par leur caractère privé </li></ul>
  6. 6. 1. Fondements et critères d’appartenance <ul><li>Une économie plurielle </li></ul><ul><li>Pluralité des organisations : </li></ul><ul><li>- adhérents/sociétaires : personnes physiques ou morales, salariés, entrepreneurs, bénéficiaires de l’activité </li></ul><ul><li>- bénévolat et emploi salarié, </li></ul><ul><li>Pluralité de ressources : marchande ou non marchande, mixtes… </li></ul><ul><li>Pluralité de statuts fiscaux… </li></ul><ul><li>Donc une variété de positions sur les critères fondateurs et communs </li></ul>
  7. 7. 2. Histoire, familles et secteurs d’activité <ul><li>Une histoire </li></ul><ul><li>XIIIe siècle : les fruitières, la coopération agricole </li></ul><ul><li>XIX siècle : coopératives et mutuelles </li></ul><ul><li>XX siècle : le mouvement associatif </li></ul><ul><li>Les années 1970-80 : les premières Structures d’Insertion par l’activité économique, le commerce équitable, les finances solidaires… </li></ul><ul><li>Le XXI siècle….. </li></ul>
  8. 8. 2. Histoire, familles et secteurs d’activités <ul><li>Les Coopératives </li></ul><ul><li>Les coopératives d’entreprises individuelles ou familiales : </li></ul><ul><li>Agricoles (1 million de sociétaires), Artisanales, entreprises de transport, maritimes, de commerçants détaillant (117 000 sociétaires) </li></ul><ul><li>Les coopératives de logement, </li></ul><ul><li>60 000 sociétaires </li></ul><ul><li>Les coopératives de consommateurs, </li></ul><ul><li>2.8 millions de sociétaires </li></ul><ul><li>Les SCOP, sociétés coopératives de production, </li></ul><ul><li>21 000 sociétaires </li></ul>
  9. 9. 2. Histoire, familles et secteurs d’activité Les coopératives financières : Banques et organismes financiers 17.5 millions de sociétaires 60% des dépôts bancaires Les Mutuelles Mutuelles de santé et de prévoyance, 36 millions de personnes couvertes, 18 millions d’adhérents Mutuelles d’assurances, 1 automobile sur 2, 2 habitations sur 3
  10. 10. 2. Histoire, familles et secteurs d’activité <ul><li>Les Associations </li></ul><ul><li>Education, Santé, Aide à Domicile, Aide par le travail, Insertion par l’activité économique, Aide aux handicapés, Accueil de personnes âgées, Petite enfance, Action sociale, Sport, Culture et loisirs, Tourisme (accueil, hébergement, restauration), Environnement, Développement local, Formation, Services aux entreprises…. </li></ul><ul><li>Principalement des activités de service </li></ul><ul><li>Près de 20 millions d’adhérents, 7 à 8 millions de bénévoles (estimation) </li></ul>
  11. 11. 2. Histoire, familles et secteurs d’activité <ul><li>L’Emploi en France dans l’ESS </li></ul><ul><li>Les Coopératives (hors filiales) 430 000 salariés </li></ul><ul><li>Les Mutuelles 117 000 salariés </li></ul><ul><li>Les Associations 1.675 millions de salariés </li></ul><ul><li>(1.35 millions ETP) </li></ul><ul><li>Les Fondations 57 000 salariés </li></ul><ul><li>Soit plus de 2.2 millions de salariés, 1.8 millions d’ETP </li></ul><ul><li>8.7 % de la population active ayant un emploi </li></ul><ul><li>Près de 11.7% du PIB </li></ul>
  12. 12. 2. Histoire, familles et secteurs d’activité <ul><li>L’Emploi en Franche-Comté dans l’ESS </li></ul><ul><li>Source Insee 2008, données 2006 </li></ul><ul><li>Les Coopératives (hors filiales) 5 422 salariés </li></ul><ul><li>Les Mutuelles 1 602 salariés </li></ul><ul><li>Les Associations 32 505 salariés </li></ul><ul><li>Les Fondations 800 salariés </li></ul><ul><li>Total 40 329 salariés </li></ul><ul><li>Soit plus de 10 % des effectifs salariés du secteur privé </li></ul>
  13. 13. 3. La dynamique : atouts et enjeux <ul><li>L’ancrage des activités économiques </li></ul><ul><li>Le statut est un obstacle à la délocalisation </li></ul><ul><li>La structuration des autres champs de l’économie : </li></ul><ul><li>Maintien d’un tissu de petites entreprises agricoles et artisanales </li></ul><ul><li>Financement de l’économie, du développement </li></ul><ul><li>Financement solidaire </li></ul><ul><li>La création d’activités et d’emplois là ou le secteur lucratif ne fonctionne pas </li></ul><ul><li>La réponse aux besoins locaux et la capacité d’innovation </li></ul><ul><li>L’impact en termes de cohésion sociale </li></ul>
  14. 14. 3. La dynamique : atouts et enjeux <ul><li>Un modèle économique à faire progresser : </li></ul><ul><li>Une finalité et une organisation du pouvoir qui induit un modèle de développement spécifique, </li></ul><ul><li>et de nouvelles références, en tant que critères de richesse produite : Utilité sociale, Développement durable, du PIB à l’IDH </li></ul><ul><li>L’ESS partenaire du dialogue social : </li></ul><ul><li>Un rôle à imposer </li></ul><ul><li>La cohésion entre acteurs de l’ESS : </li></ul><ul><li>Une organisation nouvelle </li></ul>4. Familles et Secteurs d’activité
  15. 15. 3. La dynamique : atouts et enjeux <ul><li>Une organisation très récente : </li></ul><ul><li>Le CEGES </li></ul><ul><li>Les Chambres Régionales de l’Economie Sociale, et Solidaire </li></ul><ul><li>Le Conseil National des CRES </li></ul><ul><li>Les Syndicats d’Employeurs de l’ESS : </li></ul><ul><li>USGERES, UNIFED, UGEM, GEMA </li></ul><ul><li>Des institutions : </li></ul><ul><li>Une Délégation Interministérielle (DIIESES) </li></ul><ul><li>Un Conseil Supérieur de l’Economie Sociale </li></ul><ul><li>Les Conseils Economiques et Sociaux Régionaux </li></ul><ul><li>Des Groupes de recherche universitaires… </li></ul>
  16. 16. 3. La dynamique : atouts et enjeux <ul><li>Les CRESS : </li></ul><ul><li>Association loi 1901 </li></ul><ul><li>Les adhérents : réseaux et fédérations associatives, coopératives, mutualistes. </li></ul><ul><li>Une ouverture sur l’économie solidaire. </li></ul><ul><li>Une histoire récente. </li></ul><ul><li>Une spécificité française, des exemples dans d’autres pays européens. </li></ul>
  17. 17. 3. La dynamique : atouts et enjeux <ul><li>Objet et missions des CRESS : </li></ul><ul><li>Représentation et dialogue social </li></ul><ul><li>Animation, promotion </li></ul><ul><li>Appui au développement des projets </li></ul><ul><li>Les outils : </li></ul><ul><li>Observatoire de l’ESS </li></ul><ul><li>FSE et microprojets associatifs </li></ul><ul><li>Dispositif Local d’Accompagnement </li></ul><ul><li>Guides ressources </li></ul><ul><li>Des initiatives dans les régions </li></ul>
  18. 18. 1. L’observation, un enjeu primaire : l’identification de l’existence de l’ESS <ul><li>Encore récemment : absence d’une production statistique globale sur le sujet </li></ul><ul><li>Des initiatives locales et multiples de productions de statistiques par les CRESS </li></ul><ul><li>Vers un observatoire national et des observatoires régionaux : partenariat CRESS, INSEE, Régions </li></ul><ul><li>Montrer la place de l’ESS au sein de l’économie sur les critères habituels ; établissements, emplois… </li></ul>
  19. 19. 2. L’observation, un enjeu complémentaire : la valorisation des spécificités de l’ESS <ul><li>La nécessité de compléter l’approche d’observation : le bénévolat, les adhérents et la réponses aux besoins locaux, les liens structurels avec les autres secteurs de l’économie, les coûts « évités »… </li></ul><ul><li>La remise en cause des modes de mesure de la richesse produite, de la pertinence des critères et indicateurs </li></ul><ul><li>La valorisation à faire de l’apport au développement local </li></ul>
  20. 20. Conclusion <ul><li>un système d’information global qui reste à construire </li></ul><ul><li>une lisibilité à rechercher à différents échelons : apports économiques, sociaux, territoriaux </li></ul><ul><li>une démarche d’appropriation des principes d’observation pour changer le regard sur l’économie </li></ul><ul><li>et développer l’ESS </li></ul>

×