ROSKO14 - Industrial and territorial ecology

963 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
963
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
426
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ROSKO14 - Industrial and territorial ecology

  1. 1. 23/05/2014 – Sabrina Brullot – IT-GO Rosko 2014 1 L’Ecologie Industrielle et Territoriale : une expression possible de l’intelligence territoriale ? Sabrina Brullot, Julie Gobert ICD-CREIDD, UTT Séminaire International GdRI INTI IT-GO, Rosko 2014
  2. 2. 23/05/2014 – Sabrina Brullot – IT-GO Rosko 2014 2 Hypothèse : l’EIT peut être considérée comme une forme d’intelligence territoriale, en réponse à une problématique économique et environnementale Objectif : Mieux comprendre comment un système territorial est capable de trouver en lui-même et en interaction avec son environnement la solution à son problème. Problématique
  3. 3. 23/05/2014 – Sabrina Brullot – IT-GO Rosko 2014 3  Vise à transformer la société industrielle en s’inspirant du caractère cyclique du fonctionnement des écosystèmes naturels  4 principes permettant de découpler la croissance économique de la consommation des flux de matières et d’énergie  Boucler les flux de matières et d’énergie  Intensifier l’efficacité énergétique et matérielle des flux introduits dans le système  Limiter les émissions polluantes à chaque étape du cycle de vie des produits  Décarbonisation de l’énergie Les principes de l’écologie industrielle
  4. 4. 23/05/2014 – Sabrina Brullot – IT-GO Rosko 2014 4  De l’écologie industrielle à l’économie circulaire …  D’un point de vue opérationnel, les démarches d’EI reposent principalement sur des logiques d’optimisation de la gestion des flux à l’échelle d’un territoire (mutualisation et bouclage ou substitution)  L’écologie industrielle et territoriale : une réalité opérationnelle et une caractéristique de la recherche menée en France sur ce sujet  Elle n’a de sens que si elle est considérée à l’échelle locale  Elle est le résultat d’une démarche territoriale endogène, qui repose sur une coordination intentionnelle des acteurs  Elle permet de prendre en compte le caractère multi-scalaire des enjeux du développement durable qui peuvent être portés par des acteurs d’un territoire l’EIT : une spécificité française
  5. 5. 23/05/2014 – Sabrina Brullot – IT-GO Rosko 2014 5  Un intérêt croissant de la part des acteurs économiques et des territoires pour l’écologie industrielle et territoriale  De nombreuses expérimentations à travers le territoire qui se développent  De nombreux travaux sur le développement d’outils et de méthodologies  Encore de grandes difficultés à passer de l’identification d’opportunités à la mise en œuvre concrète  De plus en plus de démarches d’EIT « spontanées »  Projets visant la dématérialisation et la décarbonisation de l’énergie  Démarches localisées et collectives répondant à une problématique commune de gestion de ressource, de déchets ou d’énergie Un double constat en France
  6. 6. 23/05/2014 – Sabrina Brullot – IT-GO Rosko 2014 6 EIT Un double constat en France  Un développement opérationnel encore timide (notamment en France),  Des facteurs de mise en œuvre bien connus (réglementaires, techniques et économiques) mais qui semblent insuffisants pour justifier le faible déploiement,  De récents travaux qui mettent en évidence l’importance du facteur humain et organisationnel dans la mise en œuvre de l’EIT,  Question du facteur humain difficile à mobiliser  Analyses sociologiques de type quantitatives proche du Social Network Analysis (Ashton, 2008),  Analyse des acteurs et de leur mode de coordination sous l’angle de la théorie de la proximité (Brullot et Maillefert, 2009, Beaurain et Brullot, 2011)  Analyse des coopération inter-organisationnelles, sciences de gestion (Abitbol, 2012)
  7. 7. 23/05/2014 – Sabrina Brullot – IT-GO Rosko 2014 7  L’EIT ne peut pas être considéré comme un objectif en soi  L’EIT constitue une réponse organisationnelle et /ou technologique à un problème donnée  Les démarches ne peuvent être dupliquées d’un territoire à l’autre ni sur le fond, ni sur la forme En ce sens, ces démarches constituent une forme d’intelligence territoriale qui permet d’assurer de manière intentionnelle et collective la transition écologie des territoires. L’EIT en réponse à une problématique environnementale et économique de territoire
  8. 8. 23/05/2014 – Sabrina Brullot – IT-GO Rosko 2014 8  Pourquoi et comment les acteurs parviennent-ils à se coordonner dans le cadre d’une démarche d’EIT?  Existe-t-il des configurations territoriales ou contextuelles favorables ?  Quels sont les facteurs qui influencent la prise de décision des acteurs ?  Projet EITANS : Projet financé par l’ADEME, pg « Déchets et société » (déc.2010 – juin 2013)  Repose sur l’analyse croisée de 3 démarches d’EIT menées sur 3 territoires aux contextes différents : l’Aube, la Vallée de la Chimie, le Val de Drôme et du Diois  Objectif : Identification et caractérisation des facteurs anthropologiques et socio- économiques déterminants pour la mise en œuvre de démarches d’EIT L’EIT en réponse à une problématique environnementale et économique de territoire
  9. 9. 23/05/2014 – Sabrina Brullot – IT-GO Rosko 2014 9 Vers des conditions contextuelles de résilience des territoires  Les représentations de l’environnement  Les représentations du territoire  La dynamique économique du territoire  La dynamique du territoire en terme de développement durable  La présence d’acteurs charismatiques ou de leader d’opinion à l’échelle locale  La présence d’organisations associatives, de réseaux et d’experts
  10. 10. 23/05/2014 – Sabrina Brullot – IT-GO Rosko 2014 10 Conclusion  L’EIT est une démarche complexe, nécessitant d’être analysée selon une approche systémique  L’EIT peut constituer une forme d’intelligence territoriale pour répondre à une problématique économique et environnementale, assurer la transition écologique d’un territoire  Compréhension des interactions entre des éléments de contexte de nature différente (comportements individuels, histoire des projets, contextes économiques, politiques, organisationnels, jeux d’acteurs, etc.) et des modalités de mise en œuvre (gouvernance et méthodologies déployées).  Mise en évidence de facteurs contextuels susceptibles de rendre favorable la résilience des territoires
  11. 11. 23/05/2014 – Sabrina Brullot – IT-GO Rosko 2014 11 Merci de votre attention ! Pour aller plus loin sur l’écologie industrielle et territoriale : Colloque interdisciplinaire sur l’EIT, à Troyes les 9 et 10 octobre 2014 http:// coleit2014.utt.fr sabrina.brullot@utt.fr

×