P Woloszyn, UHU

491 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
491
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Echantillon de 50 habitants -> constitué d’habitants investis dans le quartier -> constitué d’habitants qui ne sont jamais interrogés dans les enquêtes. Ce panachage a été possible grâce à LBA qui a joué le rôle d’intermédiaire entre les enquêteurs et les habitants. Une première donnée intéressante est illustrée par le graphique qui présente les raisons de l’installation des personnes à Malakoff : -> si la « taille des appartements » est une raison principale, -> la réponse « pas d’autre choix » est la deuxième raison la plus importante, -> on voit que la réponse « le quartier lui-même » est extrêmement marginale (2%) Et pourtant, parmi les habitants que nous avons interrogés, une majorité habitent à Malakoff depuis au moins 5 ans, 46% depuis au moins 10 ans.
  • Ces résultats concernent l’image du quartier et l’évaluation du cadre de vie par les habitants: -> à la question « donnez 3 mots qui vous viennent à l’esprit à propos de votre quartier », les personnes donnent des mots qui peuvent être regroupés sous 3 thèmes : - Le thème sociabilité/relationnel : regroupant des termes tels que « convivialité », « solidarité », « village » pour la connotation positive, « délinquance », « personnes mal polies », « insécurité » pour la connotation négative. - Le thème agrément : avec des termes comme « agréable », « bien », « pratique », « facile à vivre ». - Les thèmes désagrément et nuisances : illustré par des termes tels que « dégradé », « ennuyeux », « fermé », « sale », « bruyant ». Ces 3 thèmes représentent 60% des réponses des sujets. Un autre thème, qui représente 12% des réponses, est le thème du quartier en changement avec des termes comme « rénové », « s’améliore », « mutation ». Deux types de connotations majoritairement utilisés : - Exclusivement positives - Positives et négatives mêlées : « incendie de voitures/agréable/bien situé dans la ville » L’évaluation que les habitants font de leur quartier est en lien avec le choix de rester dans le quartier ou de le quitter . 68% des habitants souhaitent rester à Malakoff. Les justifications qui sont données font référence : - à l’attachement des habitants à leur quartier : « j’aime mon quartier », « j’ai mes habitudes », - au réseau relationnel et amical : « je connais tout le monde », « j’ai mes amis ». Les qualités essentielles de Malakoff sont : ….. Les défauts évoqués le sont principalement par les personnes souhaitant quitter le quartier :…….. Au final, si près d’un sujet sur deux trouve son quartier ni plaisant ni déplaisant , ils sont tout de même 45% à le trouver plutôt plaisant à plaisant contre 6% plutôt déplaisant à déplaisant .
  • Dans l’objectif d’interroger la représentation territoriale des habitants, un plan A3 en couleurs a été fourni aux habitants en leur demandant de tracer les limites de leur quartier . -> Le 1er plan présente les différents types de tracés obtenus : - le tracé rouge est celui qui a été le plus souvent réalisé par les habitants : cette forme apparait comme une représentation de base du quartier, puisque tous les tracés suivants englobent cet espace. -> le 2ème plan fait apparaître les différentes zones concernées dans la représentation territoriale des habitants : nous avons donc une zone qui apparaît comme le cœur du quartier – en rouge – Des zones relativement bien intégrées comme les zones Vieux Malakoff (en jaune), Petite Amazonie (en vrt) et Parc des Mauves (en mauve) Et enfin des zones périphériques qui sont intégrées de manière marginale à la représentation du quartier -> Il a également été demandé aux habitants si, selon eux, leur quartier formait un espace unique où s’il était divisé en différentes zones . Pour 60% d’entre eux, le quartier leur apparaît comme divisé, le plus souvent en 2 ou 3 zones : en bleu, la division en 2 zones : réponse majoritaire En rouge, la division en 3 zones Lorsqu’on demande aux personnes de décrire ces zones ou de leur donner un nom , les connotations sont différentes pour la zone Ouest/Centre et la zone Est : pour la zone Ouest/Centre : soit les connotations sont neutres comme « le début de Malakoff » soit les connotations sont négatives : « quartier chaud », « pauvre », « danger », « partie catastrophique », mais aussi « partie non réhabilitée ». Ceci contraste avec la zone Est qui est soit qualifiée de manière neutre « la fin de Malakoff », « le bout », soit qualifiée positivement : « riche », « plus tranquille », « partie luxe », « nouveauté, propreté » mais aussi « partie réhabilitée ». La représentation en 3 zones fait moins appel à vocabulaire contrasté, c’est-à-dire que les qualificatifs employés sont plus neutres.
  • Ces résultats portent sur l’évaluation de l’information reçue par les habitants eux-mêmes concernant Malakoff et le GPV. -> Le degré d’information progresse peu : - Ceux qui disent avoir été peu ou pas informés des changements déjà réalisés dans le quartier sont ceux qui déclarent être informés pour aucun des changements à venir ou seulement de certains d’entre eux. - De même, ceux qui étaient les mieux informés des changements déjà réalisés sont ceux qui disent être informés de tous les changements à venir ou au moins de certains d’entre eux. -> Sources d’information utilisées : Les autres habitants du quartier : unique source d'information pour 70% des habitants du groupe des "peu informés" contre seulement 9% des sujets du groupe des "bien informés". Deux sources interviennent de manière très distincte pour les deux groupes d'habitants, Nantes Métropole et les bailleurs sociaux , qui sont très présentes chez les "bien informés" tandis que les "peu informés" les utilisent beaucoup moins. -> Moyens d’information utilisés : Bouche à oreille pour les peu informés Tous les autres moyens sont davantage utilisés par les bien informés. Le magazine de quartier Malacocktail est un moyen largement utilisé par l’ensemble des habitants.
  • Résultats concernant les questions : quelles personnes, organismes ou moyens seraient les mieux placés pour vous informer des projets de changements dans le quartier ? Pour le groupe des « peu informés », «  la Mairie  » apparaît comme étant l’organisme le mieux placé pour informer des projets et changements dans le quartier. Pour le groupe des « bien informés », «  la boutique GPV  » est la source d’information la plus adaptée. Il apparaît que moins les sujets sont informés , moins ils ont le sentiment que leur avis compte dans les décisions concernant les changements entrepris dans leur quartier. Que le moyen d’information envisagé soit le magazine « Malacocktail » - déjà largement utilisé et cité comme un moyen adapté par l’ensemble des sujets – ou « un courrier personnalis »é – plébiscité essentiellement par le groupe des « peu informés » - la demande d’information complémentaire reste très importante pour une majorité de sujets, quel que soit leur degré d’information.
  • P Woloszyn, UHU

    1. 1. From Ambients … Ambients Sensation Spatial Perception Signal Transformation HUMAN PHYSICAL ENVIRONMENT BUILDING SURROUNDING
    2. 2. … to a Territorial Information System ... Collective construction Spatial practices Appropriation processes Territory representations Spatial Social Ideal
    3. 3. Action Play Game Territory … Through HPU Territorial Game. HPU Representations Urban Environment
    4. 4. ? ? What is Malakoff ? Inquiries Environmental  Inquiring SocialScape Interrogation Environement People
    5. 5. Perception et représentation du quartier Malakoff par les habitants Enquête réalisée dans le cadre du projet Hyper-paysage pour le développement urbain participatif (Appel d'offre MEIGEVille IRSTV - Région) avec le soutien de Nantes Métropole. MALAKOFF – ENQUETE 2007-2008
    6. 6. CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L’ETUDE <ul><li>CONTEXTE D’INTERVENTION </li></ul><ul><li>Les projets Paysages-Enchantier et Hyper-paysage pour le développement urbain participatif (HPU) visent à la mise en place de nouvelles formes d'action permettant à chaque acteur de se sentir véritablement concerné par la vie et la gestion de son quartier et ainsi de s'y impliquer. </li></ul><ul><ul><li>Un retour d'expérience apparaît comme une phase importante permettant d'évaluer et de valoriser les démarches participatives proposées. </li></ul></ul><ul><ul><li>On pourra ainsi se demander si ces actions ont entraîné une modification de l'image du quartier développée par les habitants. Se sentent-ils plus concernés par la vie de leur quartier ? Le degré d'implication des habitants a-t-il évolué ? </li></ul></ul><ul><li>OBJECTIFS DE L’ENQUETE </li></ul><ul><li>Produire un &quot;instantané&quot; des perceptions et représentations des habitants, </li></ul><ul><li>Mettre en perspective ces perceptions et représentations avec celles définies lors d'une étude réalisée en 2001 sur le quartier par un bureau d’étude (BERS), </li></ul><ul><li>Réaliser un premier bilan des actions menées notamment par l’institution dans les domaines de la concertation et de l’information. </li></ul>
    7. 7. METHODOLOGIE <ul><li>Enquête par questionnaire auprès d'habitants du quartier Malakoff </li></ul><ul><li>Différentes thématiques abordées : </li></ul><ul><ul><li>les pratiques des habitants, </li></ul></ul><ul><ul><li>l'image du quartier, </li></ul></ul><ul><ul><li>la connaissance et l'évaluation des changements réalisés et à venir, </li></ul></ul><ul><ul><li>l'information et l'implication des habitants </li></ul></ul><ul><li>Questionnaire constitué majoritairement de questions originales utilisant un vocabulaire simple et des formes de questionnement variées (51 questions) </li></ul>
    8. 8. HABITANTS INTERROGES D es habitants qui résident depuis longtemps dans le quartier… même s'ils sont rares à avoir choisi de venir y vivre. Question 50 – Pour quelle raison, principalement, êtes-vous venu vivre dans le quartier ?
    9. 9. EVALUATION DU CADRE DE VIE U ne évaluation du quartier globalement positive… <ul><li>Trois thèmes principaux évoqués spontanément : </li></ul><ul><li>le thème sociabilité/relationnel , </li></ul><ul><li>le thème agrément , </li></ul><ul><li>les thèmes désagrément et nuisances . </li></ul><ul><li>Deux types de connotations majoritairement utilisés : </li></ul><ul><li>exclusivement positives, </li></ul><ul><li>positives et négatives mêlées. </li></ul><ul><li>Qualités essentielles : </li></ul><ul><li>Sa situation dans la ville </li></ul><ul><li>Sa desserte par les transports en commun </li></ul><ul><li>Son organisation spatiale (bon repérage) </li></ul><ul><li>Sa taille </li></ul><ul><li>Son éclairage public </li></ul><ul><li>Ses commerces </li></ul><ul><li>Son climat relationnel </li></ul><ul><li>Le sentiment de sécurité qu’il inspire </li></ul><ul><li>Son esthétique (« beau ») </li></ul><ul><li>Défauts évoqués principalement par les sujets souhaitant quitter le quartier : </li></ul><ul><li>Monotonie des bâtiments </li></ul><ul><li>Bruit </li></ul><ul><li>Problèmes de stationnement </li></ul><ul><li>Quartier «   pas calme et sans histoire   » </li></ul><ul><li>Pas bien entretenu pour certains </li></ul><ul><li>Offrant peu d’activités pour les jeunes pour certains </li></ul>Question 3 – En somme, vous diriez que votre quartier est : … N uancée par les habitants qui désirent le quitter.
    10. 10. REPRESENTATION TERRITORIALE U n quartier où les limites symboliques suivent les limites physiques… Question 7 – Pouvez-vous indiquer sur le plan les limites du quartier Malakoff ? <ul><li>Pour 60% des habitants, le quartier est divisé en différentes zones. </li></ul><ul><li>2 à 3 zones identifiées dans le quartier (75% des sujets) </li></ul><ul><li>2 zones (41%) : Ouest/centre et Est </li></ul><ul><li>3 zones (33%) : Ouest , Centre et Est </li></ul><ul><li>4 zones (21%) : Ouest , Centre , Est , Vieux Malakoff , Parc des Mauves </li></ul>… E t où l’espace est divisé. 6% 2% 8% 8% 36% 98% 32% 42% 8% Les tracés réalisés Les zones concernées 42% des réponses 14% des réponses 24% des réponses 14% des réponses Territoire du GPV
    11. 11. L’INFORMATION DES HABITANTS L es &quot;bien informés&quot; et les &quot;peu informés&quot; : deux groupes aux pratiques distinctes. <ul><li>Concernant les changements déjà réalisés, la moitié des habitants dit avoir été bien informée, l’autre moitié peu informée. </li></ul>Changements à venir : Sources d’information utilisées : <ul><li>1 à 2 sources utilisées par les &quot; peu informés &quot; , 1 à 3 sources pour les &quot; bien informés &quot;. </li></ul><ul><li>Moyens d’information utilisés : </li></ul>Peu ou pas informés des changements déjà réalisés Bien informés des changements déjà réalisés
    12. 12. INFORMATIONS ADAPTEES <ul><li>Sources d’information les plus légitimes : </li></ul><ul><li>Moyens d’information les plus adaptés : </li></ul>… M ais certains moyens communs. D es sources différentes… <ul><li>Prise en compte de l’avis des habitants pour les changements déjà réalisés : </li></ul><ul><li>Souhait d’être davantage informé : </li></ul>
    13. 13. <ul><li>EN SOMME… </li></ul><ul><li>Malakoff un quartier aux nombreuses qualités, auquel les habitants sont attachés. </li></ul><ul><li>Une évolution positive des perceptions et représentations depuis les six dernières années. </li></ul><ul><li>Un besoin d’informations supplémentaires mais avec des sources et des moyens adaptés aux différentes populations. </li></ul><ul><li>POUR POURSUIVRE… </li></ul><ul><li>Evaluation de l’outil multimédia (générateur d’ambiances) </li></ul><ul><li>Evaluation des actions &quot;participatives&quot; du projet HPU </li></ul><ul><li>Evaluation de l’évolution des perceptions et des représentations des habitants </li></ul>CONCLUSIONS ET PERSPECTIVES
    14. 14. ? ? What is Malakoff ? What could be Malakoff ? Effect Casual Expressions from past Plans to future Game territory Players Inquiries Hyperscape Inhabitants Users Decision-makers Scape Interrogation Artefact Artefact Hypermedia Inquiring
    15. 15. ? Soundscape Description Soundscape Representation Soundscape Composition Game Territory Players Inquiries Cognitive Distance Evaluation Soundscape Interrogation
    16. 16. Discrétisation territoriale des points de captation des ambiances sonores et visuelles Cartographie des « points de captation » des ambiances sonores du quartier.
    17. 17. Headphone listening Listening tests : Soundscape description 6.2 ambisonic system restitution Binaural recording B-Format recording Soundscape Captation and Restitution
    18. 18. A Soundscape Territorial Re-composition Real Imagined Description Representation Sound Athmosphere re-composition
    19. 19. Beat-Box Reconnaître, identifier, décrire une centaine de sons prélevés dans les paysages sonores du quartier, pour les associer et de les transformer pour créer une proposition rythmique. [S. Borgeat, LBA, P.Woloszyn, ESO]
    20. 20. Ambient generator Permettre de réaliser sa propre représentation sonore d’un espace localisé du quartier
    21. 21. Soundscape Informational Evaluation [Shannon]
    22. 22. Informational Impedance Adaptation [Moles (1988)] Apprenticeship process = Adaptative function which asymptote reveals perfect fitting between transmitter and receiver directories. Cost of communicative transactions between speakers and listeners = Transmitter-receiver directories fitting quantification  Entropy calculation
    23. 23. Correlation Dimension Events Order Spectrum [Moles (1988)] Information Dimension Entropy
    24. 24. Zipf Law [Mandelbrot (1965)] Informational impedance adaptation level between real and imagined soundscapes Expression => Sound Language => Soundscape Word => Source Grammar => Source Characterization Synthax => Source Organization
    25. 25. Mechanical sound sources Citation Order Frequency Ambient sources Event sources Sound sources items Soundscape rank/order analysis Items Typological Distribution Foreground Background Scape Timeline Soundscape Description and Analysis Rank/order law (global) [Léobon (1995)]
    26. 26. Length Composition Order Mechanical sources Ambient sources Foreground Background Event sources Scape Timeline Animation Nature Scape sources ordering diffusion modelling Ambients ground classification Structural ambients Categorization Global soundscape & local source type behaviours
    27. 27. Real Imagined Cognitive distance Description Re-composition Comparative Rank/Order Laws
    28. 28. ? ? What is Malakoff ? What could be Malakoff ? What will be Malakoff ? Effect Casual Expressions from past Plans to future Game territory Players Inquiries Artefact Artefact Environmental  Inquiring
    29. 29. Prospect Concept Teleology Percept Ideal Social Spatial Cybernetics Physics Multidisciplinary Sociopsychics Community Towards a Territorial Gamed-formation System Hyper Tool Territory Project Knowledge
    30. 30. … To be continued … … F inalisation de l’outil Hypermedia de participation territoriale. R ecueil des discours issus des expériences individuelles et collectives d'observation / participation aux chantiers-ateliers scientifiques et artistiques. E valuation de l’apport cognitif de l’outil générateur d’ambiance. I ndicateurs systémiques des entropies interactionnelles des processus d’action et d ’échange d’information.

    ×