Les territoires, liens entre espaces géographiques et 
communautés dans la transition vers le 
développement durable 
Serg...
2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014 2
Les territoires, liens entre espaces géographiques et communautés 
3 
dans la transition vers le développement durable 
Un...
4 
Un statut éclaté 
-Historiquement, le terme de territoire relève d’une double 
ascendance juridique et éthologique ; 
-...
5 
De l’éclatement au système 
-Ce qui est éclatement peut aussi devenir un appel à un appel à 
une approche systémique da...
Une émergence tardive 
-D’usage récent dans les sciences sociales et en particulier dans celle 
qui s’en réclame le plus, ...
Au sein des sciences sociales, une très grande polysémie : 
-Synonyme d’aire d’extension (le territoire de la taïga), dans...
Entre l’espace approprié et le réseau 
-Un consensus est apparu autour de l’idée d’appropriation : 
Le territoire considér...
L’IT pour y voir plus clair dans le territoire 
→ Sortir d’une vision strictement objectale du territoire et y intégrer la...
L’IT pour y voir plus clair dans le territoire 
→ S ortir du modèle européocentrique de l’espace aréolaire, 
continu, born...
Reconsidérer notre modèle territorial de référence 
→ S ortir du modèle européocentrique de l’espace aréolaire, 
continu, ...
Eviter l’écueil de l’enfermement 
→ S ur le plan conceptuel, le territoire ne peut donc plus être considéré 
comme un espa...
Une résilience programmée 
-L’entrée de la résilience dans le champ du territoire implique de passer de 
la résilience con...
Et pour la suite… 
-Poursuivre la confrontation du territoire et du 
réseau 
-Préciser les territorialités complexes : mul...
Thank you for your attention 
Merci pour votre attention 
Gracias por su atención 
Grazie per la vostra attenzione 
شكرا ل...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Paris2014 141211 Serge ORMAUX Territories Linking Places and Communities in the Transition to Sustainable Development

506 vues

Publié le

Les territoires, liens entre espaces géographiques et communautés dans la transition vers le développement durable

Serge ORMAUX
serge.ormaux@univ-fcomte.fr
http://inti.hypotheses.org/

Publié dans : Données & analyses
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
506
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Paris2014 141211 Serge ORMAUX Territories Linking Places and Communities in the Transition to Sustainable Development

  1. 1. Les territoires, liens entre espaces géographiques et communautés dans la transition vers le développement durable Serge ORMAUX University of Franche-Comté Laboratory THeMA Axis Territories 13th Annual International Conference of Territorial Intelligence Progress and Prospects of Territorial Intelligence Paris, CNAM, 2014, December 11-12 2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014 1
  2. 2. 2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014 2
  3. 3. Les territoires, liens entre espaces géographiques et communautés 3 dans la transition vers le développement durable Un dispositif à deux étages : -Chercher à cerner le concept territoire, en le considérant comme un concept-problème -L’envisager à travers la perspective de l’intelligence territoriale, du développement durable et de la résilience 2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014
  4. 4. 4 Un statut éclaté -Historiquement, le terme de territoire relève d’une double ascendance juridique et éthologique ; -Aujourd’hui encore on observe une juxtaposition d’approches biologiques et d’approches sciences sociales ; -Cela recoupe en partie la distinction entre une vision anglo-saxonne, à tendance plus éthologique et une vision latine plutôt orientée vers l’appropriation symbolique et l’identification culturelle qu’implique le territoire (Georgia Kourtessi- Philippakis). 2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014
  5. 5. 5 De l’éclatement au système -Ce qui est éclatement peut aussi devenir un appel à un appel à une approche systémique dans la mesure où l’évolution humaine est à la fois biologique et culturelle, et avec interactions entre ces deux dimensions. 2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014
  6. 6. Une émergence tardive -D’usage récent dans les sciences sociales et en particulier dans celle qui s’en réclame le plus, la géographie, qui ne l’utilise véritablement que depuis les années 1980-1990. -Longtemps associé à des idéologies nationalistes et agressives d’où une certaine méfiance à son égard. -Longtemps considéré dans les pays centralisateurs, et en France en particulier, comme relevant exclusivement du niveau de l’Etat. 2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014 6
  7. 7. Au sein des sciences sociales, une très grande polysémie : -Synonyme d’aire d’extension (le territoire de la taïga), dans son usage le plus banal, mais aussi avec des glissements métaphoriques : le « territoire de l’historien » d’Emmanuel Le Roy Ladurie. -Synonyme de local et révélant ainsi un regain d’intérêt pour des échelles plus fines que celles de l’Etat ; l’expression développement territorial a même remplacé celle de développement local à partir de la fin des années 90. -Utilisé à partir des années 1980 par les géographes francophones dans le cadre de ce que l’on peut appeler un tournant phénoménologique, et signifiant un intérêt nouveau porté aux acteurs, aux discours, aux représentations. Dans le monde anglo-saxon, c’est plutôt le terme de « place », c’est-à-dire de « lieu » qui va être utilisé dans ce sens. 2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014 7
  8. 8. Entre l’espace approprié et le réseau -Un consensus est apparu autour de l’idée d’appropriation : Le territoire considéré comme une portion de l’espace terrestre approprié par une collectivité humaine, qui l’aménage pour assurer sa reproduction et la satisfaction de ses besoins (Maryvonne Leberre). Roger Brunet renforce l’idée en parlant d’espace approprié avec conscience de son appropriation. -Mai se pose alors la question de la métrique : Faut-il réserver le terme de territoire aux objets spatiaux à métrique continue (topographique), à différencier de ceux qui relèvent d’une autre métrique, la métrique topologique des réseaux ? Il est probablement plus pertinent de considérer que le territoire est de plus en plus une composition d’espace aréolaire et de réseaux, ce qu’il a d’ailleurs probablement été à plusieurs reprise et en plusieurs lieux dans le passé 2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014 8
  9. 9. L’IT pour y voir plus clair dans le territoire → Sortir d’une vision strictement objectale du territoire et y intégrer la dimension symbolique et culturelle qui est la sienne, les processus d’identification dont il est le siège. -comprendre que le territoire est le produit d’une mise en narration, voire de processus d’artialisation, qu’il a besoin de hauts lieux, de géosymboles, de rites (ce que Jean Gottmman appelle l’iconographie territoriale ou que Eric Dardel appelait la géographicité. -Cependant, le développement durable exige une gouvernance, avec une participation des populations concernées, mais avec la difficulté que le territoire est idéel mais que pour le gérer au mieux on a aussi besoin d’un cadre spatial délimité donc opérationnel. 2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014 9
  10. 10. L’IT pour y voir plus clair dans le territoire → S ortir du modèle européocentrique de l’espace aréolaire, continu, borné lié à l’éclosion de l’Etat-Nation, (Gottmann). La métrique topologique ce n’est pas simplement se mettre en phase avec la modernité (mobilités, multi appartenance, sociabilités réticulaires,multi-résidentialité, zapping territorial, inter territorialité), c’est aussi redécouvrir des formes de territorialité complexes celles des peuples du désert, celle des aborigènes d’Australie ou celle des Indiens Garani. 2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014 10
  11. 11. Reconsidérer notre modèle territorial de référence → S ortir du modèle européocentrique de l’espace aréolaire, continu, borné lié à l’éclosion de l’Etat-Nation territorialisé, (Gottmann). Prendre en compte la métrique topologique ce n’est pas simplement se mettre en phase avec la modernité (mobilités, multi-appartenance, sociabilités réticulaires, multi-résidentialité, zapping territorial, inter-territorialité), c’est aussi redécouvrir des formes de territorialité complexes et ancestrales celles des peuples du désert, celle des aborigènes d’Australie ou celle des Indiens Garani. Ce sont des territorialités mouvantes, rhizomatiques, multi-scalaires, qui peuvent nous apprendre beaucoup de choses sur l’éclatement de nos propres territorialités. 2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014 11
  12. 12. Eviter l’écueil de l’enfermement → S ur le plan conceptuel, le territoire ne peut donc plus être considéré comme un espace borné, limité à lui-même, soumis à la règle du tiers-exclu, avec un dedans et un dehors clairement distingué une fois pour toute, il est une configuration complexe et mouvante, et doit être considéré comme un « lieu de coordination d’acteurs, un principe organisateur » (Bernard Pecqueur). -Sur le plan politique, s’il est certes animé par des processus d’identité, il doit éviter les écueils de l’enfermement, qui peuvent conduire au repli sur soi, dans sa version frileuse ou dans sa version agressive. Ne pas oublier non plus que souvent le territoire se construit dans le regard de l’autre. -Sur le plan économique, le développement local ne peut pas non plus être considéré comme un processus en vase clos, il a besoin de s’appuyer sur des acteurs, des marchés, des aspirations, des comportements qui relèvent d’autres échelles, même s’il s’agit de vendre un produit de terroir ou un panier de biens qualifié territorialement. 2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014 12
  13. 13. Une résilience programmée -L’entrée de la résilience dans le champ du territoire implique de passer de la résilience constatée a posteriori à la résilience considérée comme une capacité à atteindre, ou à développer (faire en sorte de devenir résilient). -Il ne s’agit pas pour le système territorial de revenir à un état antérieur mais de retrouver un autre état d’équilibre après une crise ou une catastrophe. -Cultiver la diversité, la complexité, la modularité, l’apprentissage (territoire apprenants), l’auto-organisation. 2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014 13
  14. 14. Et pour la suite… -Poursuivre la confrontation du territoire et du réseau -Préciser les territorialités complexes : multi-territorialités, interterritorialités -Redécouvrir le concept de justice spatiale -Aborder une thématique qui était prévue mais qui n’a pas été traitée :les systèmes productifs. 2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014 14 ------------------
  15. 15. Thank you for your attention Merci pour votre attention Gracias por su atención Grazie per la vostra attenzione شكرا لهتمامك Köszönöm a figyelmet Vă mulţumesc pentru atenţie 謝謝您的關注 Vielen Dank für Ihre Aufmerksamkeit Kiitos huomiota Σας ευχαριστώ για την προσοχή σας Dziękuję za uwagę Спасибо за Ваше внимание İlginiz için teşekkürler 2014, December 11-12 GDRI INTI Paris 2014 15

×