BIOFEEDBACK / EPILEPSIE / GSR
Jean-Arthur MICOULAUD-FRANCHI
M.D. Chef de Clinique - Assistant
Ph.D. Student in Neuroscienc...
ARTICLE
Qu’estceque le biofeedback ?
Qu’estceque le biofeedback ?
TEST
BIOFEEDBACK
3 - Traitement du
signal en temps
réel
4 - Feedback visuel / auditif
de l’activité physiologique
2 - Numérisation
du signa...
Slow Cortical Potential
All seizures (35/35) wereassociatedwithnegative DC shifts at temporal derivations
Vanhatalo, et al...
Choix du parametrephysiologique
Donnée comportementale de maitrise des crises d’épilepsie
Crise favorisé par facteur de st...
Population
18 patients
Epilepsies pharmacoresistantes (12
partielles et 6 généralisées)
≈ 41 ans
Type d’étude
2 groupes, e...
% de changement de crise
6 patients (60 %) avec réduction
de plus de 50 % des crises
Diminution moyenne de 49,3 %× Augment...
% de changement de crise
Maintient
de la
réduction
Correlation entre le % de changement de crise
et le % de changment du GSR
Merci de votre attention
Remerciements :
Pr Fabrice Bartolomei
Laura Lanteaume
Pr Jean Naudin
Dr Jean Vion-Dury
QUESTIONS ?
biofeedback epilepsie
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

biofeedback epilepsie

1 911 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 911
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 040
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

biofeedback epilepsie

  1. 1. BIOFEEDBACK / EPILEPSIE / GSR Jean-Arthur MICOULAUD-FRANCHI M.D. Chef de Clinique - Assistant Ph.D. Student in Neuroscience Réunion de présentation d’article 11 mars 2013
  2. 2. ARTICLE
  3. 3. Qu’estceque le biofeedback ?
  4. 4. Qu’estceque le biofeedback ? TEST BIOFEEDBACK
  5. 5. 3 - Traitement du signal en temps réel 4 - Feedback visuel / auditif de l’activité physiologique 2 - Numérisation du signal1 - Enregistrement de l’activité physiologique Boucle psycho physiologique 5 - Apprentissage de stratégies cognitives Modification de l’activité physiologique enregistrée dans le sens désirée
  6. 6. Slow Cortical Potential All seizures (35/35) wereassociatedwithnegative DC shifts at temporal derivations Vanhatalo, et al. 2003, Neurology. Corrélation négative entre amplitude SCP et GSR The CNV negativepotential, acting as an index of cortical excitation, wassignificantlygreater in amplitude athighlevels of skin resistance (relaxed state) thanatlowlevels of skin resistance (aroused state) Nagai et al. 2004, EpilepsyRes Relax Arousal Choix du parametrephysiologique
  7. 7. Choix du parametrephysiologique Donnée comportementale de maitrise des crises d’épilepsie Crise favorisé par facteur de stress ou au moment de « se relâcher » Stratégie de contrôle en augmentation l’arousal (marche, contraction musculaire, se pincer, etc…) Stimulation du nerf vague et SCP positive ? Slow hyperpolarization in cortical neurons: a possible mechanismbehindvagus nerve simulation therapy for refractoryepilepsy? Zagon A, Kemeny AA. 2000, Epilepsia Données ⌥ Traitements BFK EEG et pathologie SCP GSR ⌥ BFK Activité mentale Pathologie traitée Crise = SCP négative Négative = activation excitabilité  Résistance  Conductance ⌥ SCP positive Conduc GSR Arousal Eveil ? Epilepsie Migraine TDAH = SCP positive Positive = inhibition  Résistance  Conductance ⌥ SCP négative Concentré Eveil ? TDAH
  8. 8. Population 18 patients Epilepsies pharmacoresistantes (12 partielles et 6 généralisées) ≈ 41 ans Type d’étude 2 groupes, en simple aveugle, contrôlés randomisée BFK Augmentation de la conduction cutanée 12 séances / 1 mois 3 / semaine Une session = 30 minutes Critère de jugement principal Nombre de crise 3 mois avant et 3 mois après pourcentage de changement Critère de jugement secondaite Corrélation avec % changement du GSR (2 minutes de début et de fin de session)
  9. 9. % de changement de crise 6 patients (60 %) avec réduction de plus de 50 % des crises Diminution moyenne de 49,3 %× Augmentation moyenne de 24,6 %
  10. 10. % de changement de crise Maintient de la réduction
  11. 11. Correlation entre le % de changement de crise et le % de changment du GSR
  12. 12. Merci de votre attention Remerciements : Pr Fabrice Bartolomei Laura Lanteaume Pr Jean Naudin Dr Jean Vion-Dury
  13. 13. QUESTIONS ?

×