Thése neuroscience écoute sonore et schizophrénie

571 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
571
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
21
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Thése neuroscience écoute sonore et schizophrénie

  1. 1. Soutenance  de  thèse   12  décembre  2013   Envahissement  et  organisa:on  perceptuels     dans  la  schizophrénie   Analyses  psychophysiologiques  et   neurophysiologiques   Jean-­‐Arthur  MICOULAUD  FRANCHI   Equipe  «  Dynamique  des  appren:ssages  audi:fs  et  moteurs  »   Laboratoire  de  Neurosciences  Cogni:ves,  LNC  (UMR  7291)     Aix-­‐Marseille  Université  
  2. 2. Prélude  
  3. 3. Un  paysage   Bernie  Krause  :  The  voice  of  the  natural  world,  2013  
  4. 4. Un  paysage  sonore   Bernie  Krause  :  The  voice  of  the  natural  world,  2013  
  5. 5. Une  promenade  quo:dienne   Murray  Schafer  :  Le  paysage  sonore,  1977  
  6. 6. Un  environnement  acous:que   «  L’homme  habite  un  univers  acous:que  »   «  Quelle  est  la  rela:on  entre  l’homme  et  son  environnement  acous:que   et  qu’arrive-­‐t-­‐il  lorsque  <l’environnement>  se  modifie  ?  »   Quelle  est  la  rela:on  entre  l’homme  et  son  environnement  acous:que     et  qu’arrive-­‐t-­‐il  lorsque  <l’homme>  se  modifie  ?     Murray  Schafer  :  Le  paysage  sonore,  1977  
  7. 7. Introduc:on  
  8. 8. La  schizophrénie   •   1  %  de  la  popula:on   •   8ème  cause  d’incapacité  (15-­‐44  ans)  selon  l’OMS   •   Associa:on  de  3  syndromes  (symptômes  et  signes  cliniques)    :   Posi%f   Néga%f   Désorganisa%on   (idées   délirantes,   hallucina:ons)   (repli,  etc…)   (bizarrerie,  etc…)  
  9. 9. La  schizophrénie  :  des  altéra:ons  cogni:ves  et  …  perceptuelles   •   D’autres  facteurs  prédic:fs  du  fonc:onnement  :   Altéra%ons   perceptuelles   Kraepelin,  1909   Javik,  2009   Uhlhaas  et  Mishara,  2007   Symptômes     et  signes   cliniques   Altéra%ons   cogni%ves   Bleuler,  1911   McGurk  et  Mueser  (2004)    
  10. 10. Fréquence  des  altéra:ons  perceptuelles  dans  la  schizophrénie   Pa:ents   Témoins   Altéra%ons   perceptuelles   41  %     Vs   Bunney  et  al.  1999   32  %     Vs   52  %     Vs  
  11. 11. Objec:f  :   Etudes  des  altéra:ons  perceptuelles  audi:ves     en  condi:on  écologique   Altéra%ons   perceptuelles   Murray  Schafer  :  Le  paysage  sonore,  1977  
  12. 12. Etudes  des  altéra:ons  perceptuelles  audi:ves   en  condi:on  écologique   Altéra%ons   perceptuelles   U:lisa:on  de  sons   complexes   environnementaux   Gaver,  1993  
  13. 13. Etudes  des  altéra:ons  perceptuelles  audi:ves   en  condi:on  écologique   Retour  aux  descrip:ons  ini:ales     Altéra%ons   perceptuelles   Retour  à  la  première  étude  scien:fique   des  altéra:ons  perceptuelles  dans  la   schizophrénie   McGhie  et  Chapman,  1961  
  14. 14. Etude  princeps   26  pa:ents  souffrant  de  schizophrénie   Entre:ens  non  structurés  d’inspira:on  phénoménologique   Transcrip:ons  des  verba,m   Structura:on  catégorielle  des  verba,m     2  types  de  modifica%ons  perceptuelles  
  15. 15. Verba,m  associés  aux     deux  types  de  modifica:ons  perceptuelles   Modifica%on  de     l’organisa%on  perceptuelle   «  Chaque  chose  que  je  vois  se  brise.  C'est   comme  une  photographie  qui  se  déchire  en   morceaux  et  que  l’on  rassemble.  (…)   Je  dois  faire  l’effort  pour  la  rassembler.  »   «  C'est  la  même  chose  avec  l'écoute.  Vous   pouvez  entendre  des  bribes  de  conversa,on,   et  vous  n’arrivez  pas  à  les  rassembler.  »   Modifica%ons  perceptuelles     en  lien  avec  l’envahissement   «  Je  remarque  plus  les  bruits  de  fond  (…)  ces  bruits   qui  sont  toujours  là,  mais  que  vous  ne  remarquez   habituellement  pas.  Maintenant,  ils  semblent  être   tout  aussi  forts  et  parfois  plus  que  les  principaux   sons  qui  surviennent...   «  il  est  difficile  de  garder  votre  esprit  sur  quelque   chose  quand  il  y  a  tellement  de  choses  que  vous  ne   pouvez  pas  vous  empêcher  d'écouter.  »   McGhie  et  Chapman,  1961  
  16. 16. Défini:ons  des     deux  types  de  modifica:ons  perceptuelles   L’organisa%on  perceptuelle   L’envahissement  perceptuel   Capacité  du  système  percep:f  à  organiser   les  informa:ons  sensorielles  en  des   représenta:ons  cohérentes  qui  contribuent   à  une  expérience  du  monde     organisée  et  cohérente     Impression  d’être  inondé  ou  envahi     par  ses  sensa:ons   Percep:ons  vécues  comme     plus  intenses  ou  plus  fortes   Incapacité  à  focaliser  son  aken:on     sur  une  seule  sensa:on   Uhlhaas  et  Mishara,  2007   Bunney  et  al.  1999  
  17. 17. Des  données  issues  des  verba,m   aux  données  expérimentales  perceptuelles   Modifica%ons  de     l’organisa%on  perceptuelle   Visage  de  Mooney   Plus  de  difficultés  pour   reconnaître  les  visages  chez  les   pa:ents  souffrant  de   schizophrénie  /  témoins   Uhlhaas  et  al.  2006   Modifica%ons  perceptuelles     en  lien  avec  l’envahissement   Témoins   Pa:ents   Deux  ques:onnaires  :   Hétéro  ques:onnaire  (SIAPA)   Auto  ques:onnaire  (SGI)   Bunney  et  al.  1999,  Hetrick  et  al.  2012   Light  et  Braff,  2003  
  18. 18. Des  données  expérimentales  perceptuelles   aux  données  expérimentales  neurophysiologiques   Bertrand  et  Tallon-­‐Baudry,  1996,  2000  
  19. 19. Des  données  expérimentales  perceptuelles   aux  données  expérimentales  neurophysiologiques   Modifica%ons  de     l’organisa%on  perceptuelle   Modifica%ons  perceptuelles     en  lien  avec  l’envahissement   Témoins   Pa:ents   Uhlhaas  et  al.  2006   Light  et  Braff,  2003  
  20. 20. Etudes  des  altéra:ons  perceptuelles  audi:ves   en  condi:on  écologique   Suivant  les  deux  types  de  modifica:ons   mises  en  évidences  dans  l’étude  princeps   Altéra%ons   perceptuelles   1.  La  modifica:on  de  l’organisa:on   perceptuelle   2.  La  modifica:on  de  l’écoute  sonore  en   lien  avec  l’envahissement  perceptuel   McGhie  et  Chapman,  1961  
  21. 21. Dans  le  cadre  de  ces  deux  modifica:ons,   pas  d’étude  avec  des  sons  environnementaux   Modifica%ons  de     l’organisa%on  perceptuelle   Modifica%ons  perceptuelles     en  lien  avec  l’envahissement   Des  données  expérimentales  perceptuelles  et   neurophysiologiques  dans  le  domaine  visuel   Pas  de  données  expérimentales  perceptuelles     Pas  de  données  expérimentales   perceptuelles  avec  des  sons   environnementaux   Rechercher  des  données   expérimentales  perceptuelles  pendant   l’écoute  de  sons  environnementaux   Peu  de  données  psychophysiologiques  de   corréla,ons  entre  les  données  perceptuelles   et  les  données  expérimentales   neurophysiologiques   Rechercher  des  données   expérimentales  perceptuelles  et  leurs   corréla:ons  psychophysiologiques  
  22. 22. Par:e  1  
  23. 23. Modifica:ons  de  l’organisa:on  perceptuelle  dans  l’écoute  de  sons   complexes  environnementaux  dans  la  schizophrénie   Modifica%ons  de     l’organisa%on  perceptuelle  ?   Choix  de  2  paradigmes  expérimentaux   Tâche  de     catégorisa%on   Tâche  de  cota%on  du  sen%ment  de   familiarité  et  de  bizarrerie   Pour  des  sons  environnementaux     situés  sur  un  con,nuum   morphologique   Pour  des  sons  environnementaux  et   des  sons  abstraits   Etude  1   Etude  2  
  24. 24. Principe  d’une  tâche  de  catégorisa:on   Modifica:on  de    l’organisa:on  perceptuelle   Pas  de  modifica:on  de   l’organisa:on  perceptuelle   …   Triangle  de  Kanisza  
  25. 25. Exemple  de  tâche  de  catégorisa:on  dans  la  schizophrénie   Kee  et  al.  2006   Témoins   Pa:ents   Colère   p  <  0,05   Peur   …  
  26. 26. Tâche  de  catégorisa:on  avec  des  sons  environnementaux   Aramaki  et  Kronland-­‐Mar:net,  2006   Aramaki  et  al.  2009   …  
  27. 27. Tâche  de  catégorisa:on  avec  des  sons  environnementaux   Aramaki  et  Kronland-­‐Mar:net,  2006  
  28. 28. Interface  de  catégorisa:on  de  l’étude  1   Adrien  Merer   Max     MSP  
  29. 29. Etude  1  :  Catégorisa:on  de  sons  environnementaux   Modélisa:on  des   courbes  de   catégorisa:on   Et   Analyse  sta:s:que   par  méthode  du   Bootstrap   p<0,01  pour  les  3   con:nua   Témoins   Pa:ents  
  30. 30. Etude  1  :  Catégorisa:on  de  sons  environnementaux   Première  étude  montrant   des  difficultés  de  catégorisa:on  des  sons  environnementaux  d’impact   dans  la  schizophrénie   Importance  des  sons  d’impact   dans  notre  rela:on  quo:dienne  à  l’univers  acous:que   Volonté  d’étudier  la  percep:on  des  sons  environnementaux   pour  un  plus  large  champ  de  sons  
  31. 31. Vers  un  plus  large  champ  de  sons  complexes   26  sons  représenta:fs     de  l’espace    
  32. 32. Pourquoi  avoir  choisi  les  dimensions  «  familier  »  et  «  bizarre  »  ?   Les  dimensions  étudiées  se  retrouvent  dans  des  études  rela:vement  anciennes   qui  s’intéressaient  à  des  descrip:ons  séman:ques  du  :mbre   Solomon,  1958   Bismarck,  1974   Merer,  2011  
  33. 33. Familier  /  Bizarre     et  organisa:on  perceptuelle     Organisa:on  perceptuelle  :  Organisa:on  des  informa:ons  sensorielles   contribuant  à  une  expérience  du  monde  organisée  et  cohérente     Forme  univoque   et  familière   Forme  non  univoque   et  non  familière,  parfois  bizarre  
  34. 34. Deux  types  d’écoute  de  notre  «  univers  acous:que  »   Ecoute  acousma:que   Schaeffer  1966   Forme  non  univoque   et  non  familière   Ecoute  banale  /  quo:dienne   Gaver  1993   Forme  univoque   et  familière  
  35. 35. Des  écoutes  sonores  favorisées  par  certains  sons   Ecoute  acousma:que   Gaver  1993   Schaeffer  1966   Ecoute  banale  /  quo:dienne   Sons  environnementaux   Sons  abstraits  
  36. 36. Du  «  familier  »  /  «  Bizarre  »     aux  sons  environnementaux  /  abstraits   Sons  environnementaux   Sons  intermédiaires   Sons  abstraits   Classifica:on  hiérarchique  et  dendrogramme  de  par::onnement  de  données  
  37. 37. Quelles  hypothèses  formulées  ?   Ecoute  acousma:que   Gaver  1993   Schaeffer  1966   Ecoute  banale  /  quo:dienne   Sons  environnementaux   Sons  abstraits   Sen:ment  de   familiarité  :   Pa%ents  <  Témoins   Sen:ment  de   familiarité  :   ????   Tuscher  et  al.  2005  
  38. 38. Hypothèses  sur  les  sons  abstraits   Phénomène  compensatoire   «  Parmi  ces  percep,ons  advient  la  conscience  absolue  que  ma   capacité  à  voir  les  connexions  a  été  mul,pliée  plusieurs  fois.  »   «  Je  manque  de  capacités  pour  trier  les  choses  per,nentes  et   non  per,nentes.  Des  événements  complètement  indépendants   peuvent  dans  mon  esprit  devenir  complètement  reliés.  »   Ecoute  acousma:que   Sons  abstraits   Sen:ment  de   familiarité:   Pa%ents  >  Témoins  
  39. 39. Interface  d’évalua:on  de  l’étude  2   Adrien  Merer   Hypothèse  de  corréla:on  néga:ve   entre  dimensions  «  familier  »  et   «  bizarre  »   Mais  sépara:on  des  dimensions   comme  pour  les  valences   émo:onnelles  (possibilité   d’ambivalence)   Tremeau  et  al.  2009    
  40. 40. Etude  2  :  Cota:on  du  sen:ment  de  familiarité  et  de  bizarrerie   pour  des  sons  environnementaux  et  abstraits   Sons     environnementaux   Sons  abstraits   Familier   Bizarre   Bizarre   Familier   CTL              SCZ   CTL              SCZ   *  P  <  0,05  
  41. 41. Etude  2  :  Cota:on  du  sen:ment  de  familiarité  et  de  bizarrerie   pour  des  sons  environnementaux  et  abstraits   Première  étude  explorant  les  deux  types  d’écoute  structurant   phénoménologiquement  notre  rela:on  à  l’univers  acous:que   Mise  en  évidence  d’un  univers  acous:que  vécu  comme     Moins  familier  pour  les  sons  environnementaux   Mais  comme  plus  familier  pour  les  sons  abstraits   Volonté  d’étudier  la  percep:on  des  sons  complexes     dans  leurs  possibilités  d’envahir  le  sujet  
  42. 42. Par:e  2  
  43. 43. Modifica:ons  de  l’écoute  sonore  en  lien     avec  l’envahissement  perceptuel  dans  la  schizophrénie   Modifica%ons  de  l’écoute  sonore  en   lien  avec  l’envahissement  perceptuel  ?   Choix  de  3  paradigmes  expérimentaux   Etude  4   Etude  3   P50   Ques:onnaire   Ecoute  sonore   Etude  2  
  44. 44. Etude  2  :  Evalua:on  de  l’envahissement  perceptuel  pendant   l’écoute  sonore  et  analyse  psychophysiologique   Modifica%ons  de  l’écoute  sonore  en   lien  avec  l’envahissement  perceptuel  ?   Choix  de  3  paradigmes  expérimentaux   P50   Ecoute  sonore   Etude  2  
  45. 45. Choix  des  sons  dans  l’étude  2  
  46. 46. Interface  d’évalua:on  de  l’étude  2   Adrien  Merer  
  47. 47. Etude  2  :  Evalua:on  de  l’envahissement  perceptuel     pendant  l’écoute  sonore   Sons     environnementaux   *  P  <  0,05   Sons  abstraits   CTL              SCZ   CTL              SCZ  
  48. 48. Etude  2  :  Analyse  psychophysiologique   r  =  0,695     p  =  0,026   Déficit  de   filtrage   sensoriel   CTL              SCZ   Pas  de  déficit   de  filtrage   sensoriel  
  49. 49. Etude  2  :  Evalua:on  de  l’envahissement  perceptuel     pendant  l’écoute  sonore   Première  étude  psychophysiologique   mekant  en  évidence  une  rela:on  entre     le  sen:ment  d’envahissement  perceptuel  et     le  paradigme  neurophysiologique  explorant  le  filtrage  sensoriel   Volonté  d’u:liser  un  ques:onnaire  :     l’ou:l  du  psychiatre  clinicien  «  pour  mesurer  la  réalité  »  
  50. 50. Modifica:ons  de  l’écoute  sonore  en  lien     avec  l’envahissement  perceptuel  dans  la  schizophrénie   Modifica%ons  de  l’écoute  sonore  en   lien  avec  l’envahissement  perceptuel  ?   Choix  de  3  paradigmes  expérimentaux   Etude  4   Etude  3   P50   Ques:onnaire   Ecoute  sonore   Etude  2  
  51. 51. Etude  3  :  Valida:on  d’un  ques:onnaire  de  mesure  de   l’envahissement  perceptuel   Modifica%ons  de  l’écoute  sonore  en   lien  avec  l’envahissement  perceptuel  ?   Choix  de  3  paradigmes  expérimentaux   Etude  3   Ques:onnaire  
  52. 52. Choix  du  ques:onnaire   Pas  d’ou%l  validé  en  langue  française   Deux  ou:ls  validés  en  langue  anglaise   SIAPA   Hétéro  ques:onnaire   Bunney  et  al.  1999   SGI   Auto  ques:onnaire   Hetrick  et  al.  2012  
  53. 53. La  Sensory  Ga,ng  Inventory   Validité  de  construit  testée  en  langue  anglaise  (4  dimensions)   Items  construits  à  par:r  des  verba,m  de  pa:ents  (McGhie  et  Chapman,  1961)   Items  évalués  par  le  pa:ent  lui-­‐même  
  54. 54. Etape  1  :  Traduc:on  de  la  SGI  
  55. 55. Etape  2  :  Valida:on  du  ques:onnaire  traduit   Per:nence   Que  mesure  l’instrument  ?   Fiabilité   Que  vaut  la  mesure  ?   Structure  de  l’instrument  (Per:nence  intra  concept)   Corréla:on  externe  (Per:nence  inter  concept)   Qualité  des  items   Fidélité  test-­‐retest   Cohérence  interne  (Alpha  de  Cronbach)  
  56. 56. Per:nence  intra  concept  de  la  version  traduite  de  la  SGI:   Analyse  Factorielle  Confirmatoire   Analyse  chez  363  sujets  sains   Les  4  dimensions  de  la  version  originale   de  la  SGI  se  retrouvent     dans  la  version  traduite   facteurs   items   Analyse  factorielle  
  57. 57. Per:nence  inter  concept  de  la  version  traduite  de  la  SGI  :     Analyse  de  corréla:on  avec  un  autre  ou:l     U:liser  un  ou:l  déjà  validé  en  langue  française     Mesurant  un  concept  proche  ou  relié  
  58. 58. Per:nence  inter  concept  de  la  version  traduite  de  la  SGI  :     Analyse  de  corréla:on  avec  un  autre  ou:l     r  =  0,53   p  <  0,001  
  59. 59. Modifica:ons  de  l’écoute  sonore  en  lien     avec  l’envahissement  perceptuel  dans  la  schizophrénie   Ques:onnaire   Ecoute  sonore  
  60. 60. Rela:on  entre  évalua:on  de  l’envahissement     sur  ques:onnaire  et  pendant  l’écoute  sonore   Cota:on  pendant  l’écoute  sonore   du  sen:ment  d’envahissement   SGI   Hetrick  et  al.  2012   El  Kaim  et  al.  In  prepara:on  
  61. 61. Rela:on  entre  évalua:on  de  l’envahissement     sur  ques:onnaire  et  pendant  l’écoute  sonore   r  =  0,629   p  <  0,001   El  Kaim  et  al.  In  prepara:on  
  62. 62. Etude  3  :  Valida:on  d’un  ques:onnaire  de  mesure  de   l’envahissement  perceptuel   Première  étude  de  valida:on  d’un  ques:onnaire  d’évalua:on   de  l’envahissement  perceptuel  en  langue  française   Volonté  d’explorer  la  per:nence  psychophysiologique     de  ce  ques:onnaire  
  63. 63. Etude  4  :  SGI  et  P50,  analyse  psychophysiologique   Modifica%ons  de  l’écoute  sonore  en   lien  avec  l’envahissement  perceptuel  ?   Choix  de  3  paradigmes  expérimentaux   Etude  4   P50   Ques:onnaire  
  64. 64. Etude  4  :  SGI  et  P50,  analyse  psychophysiologique   CTL        SCZ                    SCZ           Pas  de  déficit     de  filtrage     sensoriel   Déficit  de     filtrage     sensoriel  
  65. 65. Etude  4  :  SGI  et  P50,  analyse  psychophysiologique   Première  étude  mekant  en  évidence  une  rela:on   psychophysiologique  entre     un  ques:onnaire  de  mesure  de  l’envahissement  perceptuel  et     le  paradigme  neurophysiologique  explorant  le  filtrage  sensoriel  
  66. 66. Discussion  
  67. 67. Un  environnement  acous:que   «  L’homme  habite  un  univers  acous:que  »   «  Quelle  est  la  rela:on  entre  l’homme  et  son  environnement  acous:que   et  qu’arrive-­‐t-­‐il  lorsque  <l’environnement>  se  modifie  ?  »   Quelle  est  la  rela:on  entre  l’homme  et  son  environnement  acous:que     et  qu’arrive-­‐t-­‐il  lorsque  <l’homme>  se  modifie  ?     Murray  Schafer  :  Le  paysage  sonore,  1977  
  68. 68. Par:e  1  :  Modifica:on  de  l’organisa:on  perceptuelle   •   Schizophrénie  =  Anomalies  de  catégorisa:on  des  sons  environnementaux    Anomalies  de  catégorisa:on  :            pour  reconnaissance  émo:onnelle  (visage)              mais  également  pour  la  reconnaissance  de  l’environnement  acous:que    Difficultés  avec  la  prosodie  émo:onnelle  sociale            mais  également  avec  «  la  prosodie  des  objets  »   •   Schizophrénie  =  Sen:ment  de  familiarité  modifié  :   -­‐   Les  sons  environnementaux  :  perçus  comme  moins  familiers  et  plus  bizarres   -­‐   Les  sons  abstraits  :  perçus  comme  plus  familiers,  mais  pas  moins  bizarres    Tendance  à  un  déséquilibre  entre  les  deux  types  d’écoute      Déséquilibre  en  faveur  de  l’écoute  acousma:que  
  69. 69. Déséquilibre  entre  écoute  «  quo:dienne  »     et  écoute  «  acousma:que  »   «  L’acousmate  »   Ecoute     quo:dienne   Ecoute     quo:dienne   Ecoute     quo:dienne   Ecoute     acousma:que   Ecoute     acousma:que   Ecoute     acousma:que   «  Le  schizophrène  »   Ecoute     quo:dienne   Ecoute     Ecoute     quo:dienne   quo:dienne   Ecoute     Ecoute     acousma:que   Ecoute     acousma:que   acousma:que   Equilibre   Dispropor:on   Arrêt  au  jugement  de  bizarre   Effort  pour  une  écoute  quo:dienne   Essayer  de  dépasser  le  bizarre   Naudin,  1987,  Gallagher,  2003  
  70. 70. Par:e  2  :  l’envahissement  perceptuel  est     un  phénomène  psychophysiologique   Témoins   Pa:ents   Light  et  Braff,  2003  
  71. 71. Lien  entre  Par:e  1  et  Par:e  2  :   Rela:on  entre  organisa:on  et  envahissement  perceptuels  ?   Processus     Descendants     («  top  down  »)   Processus  ascendants     («  bokom  up  »)   Kraepelin,  1909   Javik,  2009   Varela  et  al.  2001   Bleuler,  1911   McGurk  et  Mueser  (2004)    
  72. 72. Lien  entre  Par:e  1  et  Par:e  2  :   Rela:on  entre  organisa:on  et  envahissement  perceptuels   Les  processus  percep:fs  sont  à  la  fois  :   Des  problèmes  de  liage  «  car  il  s’agit  de  coordonner  les   processus  impliqués  en  parallèle  dans  un  acte  cogni:f  »   Des  problèmes  de  sélec:on  «  car  il  s’agit  de  coordonner  les   processus  non  per:nents  pour  une  situa:on  donnée  »   Pa:ents   Lutz,  2002  
  73. 73. Perspec:ves  de  recherche  fondamentale   •  Iden:fier  les  corrélats  neurophysiologiques  (poten:el  induit)  des  modifica:ons   du  sen:ment  de  familiarité  pendant  l’écoute  sonore  dans  la  schizophrénie   •  Iden:fier  les  paramètres  acous:ques  (paramètres  de  :mbres?)  reliés  :                -­‐  Aux  difficultés  d’organisa:on  perceptuelle                -­‐  A  l’envahissement  perceptuel  dans  la  schizophrénie   •   Faciliter  l’évalua:on  de  l’envahissement  perceptuel  par  une  version  courte  de  la  SGI   •   Iden:fier  des  paramètres  neuropsychologiques  (en  par:culier  aken:onnels)  reliés  à   l’envahissement  perceptuel   •   Analyser  le  lien  avec  l’insight   •   Analyser  le  lien  avec  le  fonc:onnement  dans  la  vie  quo:dienne  
  74. 74. Perspec:ves  de  recherche  appliquée   Remédia:on   audi:vo   perceptuelle   Données   sensorielles   Remédia:on   cogni:ve   Représenta:ons   perceptuelles   Fonc:onnement   cogni:f   Fonc:ons   exécu:ve,   aken:onnelle,   mnésique   Adcock  et  al.  2009,  Fisher  et  al.  2009  :  Auditory  Training  Interven,on  
  75. 75. Perspec:ves  de  recherche  appliquée   Son  simple   Synthèse  sonore  contrôlée   Son  complexe   Analyse     psychophysique   Analyse  psychophysiologique   écologique   Analyse     écologique   Remédia:on  audi:vo   perceptuelle   sur  son  simple   Remédia:on  audi:vo   perceptuelle   sur  paramètres   acous:ques  complexes   Fonc:onnement  dans  la   vie  quo:dienne  
  76. 76. REMERCIEMENTS    Unité  UNPN  /  DAAM  :    Equipe  DAAM  :   Equipe  LMA  :    William  Hetrick    Jean  Naudin    Michel  Cermolacce    Mélanie  Faugére    Céline  Balzani    Alexandre  El  Kaim    Jean  Vion-­‐Dury    Mireille  Besson    Jean-­‐Luc  Velay    Julie  Chobert    Clément  François    Norma  Yunez-­‐Naude    Jérémy  Danna    Michel  Habib    Marieke  Longchamp    Vietminh  Paz   Richard  Kronland   Solvi  Ystad    Jean-­‐Philippe  Lachaux   Adrien  Merer    Marcella  Perrone   Mitsuko  Aramaki    Equipe  EA  3279  :    Christophe  Lançon    Raphaëlle  Richieri    Catherine  Faget    Eric  Malbos    Laurent  Boyer    Clélia  Quiles    Ali  Amad    Pierre  Geoffroy  
  77. 77. Soutenance  de  thèse   12  décembre  2013   Envahissement  et  organisa:on  perceptuels     dans  la  schizophrénie   Analyses  psychophysiologiques  et   neurophysiologiques   Jean-­‐Arthur  MICOULAUD  FRANCHI   Equipe  «  Dynamique  des  appren:ssages  audi:fs  et  moteurs  »   Laboratoire  de  Neurosciences  Cogni:ves,  LNC  (UMR  7291)     Aix-­‐Marseille  Université  

×