Propriété intellectuelle et biens
communs de la connaissance dans
l’environnement numérique
Par Calimaq
Au cœur de l’actualité…
http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/09/10/favorisons-la-libre-diffusion-de-la-culture-et-des-...
Biens communs =
Beaucoup de choses…
A lire : (Biens) communs.
Définir le bien commun, les biens
communs ?
« On parle de « bien commun » chaque fois qu'une
communauté de personnes est a...
Biens privés, biens publics,
biens communs…
A lire : Des biens publics aux
biens communs
Les leçons de l’histoire…
Code de Justinien (Corpus Juris Civilis – 529
après JC)
Fait la distinction entre 4 formes de pr...
Les leçons de l’histoire…ParChrisWimbush.CC-BY-SA
En Angleterre, la charte des forêts (13ème siècle),
le mouvement des enc...
La guerre des forêts
Mouvement des
« Levellers » (17ème),
« Blacking » (18ème )
En France, démantèlement progressif
des biens communaux
Quelques survivances :
biens sectionnaux,
affouages, etc.
Article ...
Colonisation et destruction des
communs indigènes
Pendant la période coloniale, les paysans
étaient contraints à faire pou...
Une notion longtemps en crise
Garret Hardin –The Tragedy Of The Commons, Science, 1968.
Destempsanciens.CC-BY-NC
L'accès l...
Un renouveau récent
A lire :
Elinor Ostrom ou la réinvention des biens communs – Hervé Le Crosnier
ParHolgerMotzkau.CC-BY-...
La connaissance envisagée
comme bien commun ?
PauloBrandao.CC-BY-SA.
Elinor Ostrom – Charlotte Hesse :
Understanding Knowl...
La connaissance, un bien
commun par nature ?
Par echiner1. CC-BY-SA.
« Si la nature a rendu moins susceptible
que toute au...
La tragédie des anti-communs
https://en.wikipedia.org/wiki/Tragedy_of_the_anticommons
La connaissance, un bien
commun fragile
[…] le savoir qui réside dans mon cerveau n’enlève rien au
savoir qui se trouve da...
Longtemps , la création s’est faite en dehors de
la « propriété intellectuelle»…
A lire : Morphologie Of A Copyright Tale
...
La connaissance et le second
mouvement des enclosures
Évolution de la durée
des droits d’auteurs en France
L’exemple de la chanson
« Happy Birthday »
« La chanson remonte à 1893. Sa protection par
le droit d'auteur a été réclamée...
La connaissance et le second
mouvement des enclosures
Évolution des coûts d’abonnement aux revues scientifiques
La question des brevets
« Historiquement, le cas de James Watt,
considéré comme l’inventeur de la machine
à vapeur, est em...
La questions des brevets
Guerre des brevets
dans le domaine des
tablettes et
smartphones.
La question des brevets
Aux Etats-Unis, le
phénomène des Patent Trolls
: brevets déposés sur le wifi,
sur les scanners, su...
La question de la brevetabilité du vivant
La biopiraterie et l’appropriation du vivant
Dépôt de brevets sur des
gènes huma...
Matrix Core. Par Pixelsior. CC-BY-NC-SA
Biens communs de la connaissance
Qu’est-ce que change le numérique ?
[…] en parallèle avec la folie de la
propriété, un nouveau continent
apparaît : celui des biens communs
informationnels, d...
Bien communs qui peuvent être créés,
échangés et manipulés sous forme
d'information, et dont les outils de création et
le ...
Economie de l’abondance et fin de la rivalité
« Quand on partage un bien
matériel, il se divise. Quand on
partage un bien ...
source :
Valentina_A
Un objectif : éviter les clôtures
(enclosures), éviter les
monopoles, éviter les silos
d'informations...
Enclosures à l’œuvre sur Internet…
L’apport des logiciels libres
Une illustration de l’efficacité
des pratiques collaboratives
Les quatre libertés
fondamentales du logiciel libre
Garanties pour tous les
contributeurs par des
licences libres
Wikipédia, exemple emblématique des
biens communs informationnels
- Une ressource
partagée
- Une communauté
- Des règles d...
Wikipedia ne peut être ni achetée, ni vendue,
car son contenu « n’appartient » à personne.
Parnojhan.CC-BY-SA.Source:Flick...
Le collaboratif à grande échelle : rachat
par AOL pour 315 Millions d'Euros en
2011... au profit de qui ?
Nous avons tous ...
Pour éviter les clôtures et les
appropriations indues : la garantie
s'appelle
"partage à l'identique"
Sortir de l'oppositi...
On peut vendre une application, sans
vendre les données qui vont avec :
usage commercial qui améliore l'accès à
Wikipédia
44
Creative Commons et
l’extension aux créations
culturelles
« Tout ce qui n’est pas
interdit est permis »
Pas d’autorisat...
ENSSIB. 19/05/10
45
• Un système de licences modulables
Des libertés de base
Une condition permanente
3 conditions optionn...
Forte croissance des biens communs culturels,
grâce à l’usage des licences Creative Commons
Exemple d’utilisations
238 millions d’images
sous CC sur Flickr
Plus de 12 millions de fichiers
sous licence libre sur Wik...
Exemple d’utilisations
Nouveau type de rapports avec le
public et modèles économiques
Le film « Le Cosmonaute »
du producteur espagnol
Riot Cinem...
50
• L’exemple du projet Sesamath
- Association développant des
manuels et des ressources
pédagogiques en mathématiques;
-...
Pétition anti-elsevier et désabonnement de la bibliothèque d’Harvard
Concevoir la recherche scientifique comme un Commun
52
HAL- Hyper Articles en Ligne
(CNRS-CCSD, depuis 2000)- Appel de Budapest (2002),
Appel de Berlin (2003) ;
-Principes : ...
Application de la logique des biens
communs aux données
Data.gouv.fr
Carte de l’Open Data en France
Application de la logique des biens
communs aux données
Par son architecture, Internet a
aussi la nature d’un bien commun.
1993 : Tim Berners-Lee fait le choix de mettre le
World...
Les « trois couches » de l’Internet :
à qui appartient Internet ?
Couche physique (câbles, serveurs,
terminaux)
Couche log...
L’ouverture de la couche
logique et des contenus
Et si Tim Berners-Lee avait breveté le
web ?
Le principe de
neutralité du net
« L’imprimerie aura permis
au peuple de lire ; Internet lui
aura permis d’écrire. »
Benja...
Depuis 1996 (Traité OMPI sur le droit d’auteur), le système
cherche à retrouver un équilibre autour de la notion de DRM
=D...
L’impact du partage (Napster, P2P,
BitTorrent)
Image Fema Photo Libray. Domaine Public. Source Wikimedia
Profonde secousse...
DRM = Droit de Regard de la
Machine ?
En 2009, Amazon supprime des livres
numériques légitiment achetés des
comptes d’util...
Développement des FabLabs, des HackerSpaces,
de l’impression 3D, du DIY, de la bidouille, etc.
A lire : Après les logiciel...
Open Hardware : Succès mondial des puces Arduino
(sous licence Creative Commons)
A lire : Open Hardware, une licence libre...
A lire : Santé pour tous, une main bionique en Open
Source
Exemples d’application : le projet de
prothèse Open Source Bion...
Exemples d’application : dans le domaine
des machines agricoles et de l’automobile
Ouverture adoptée par
certains industri...
Wikihouse : Open Source Building System
Laboratoire Entropie
Exemples d’application : dans le domaine
de la construction e...
A lire : Des graines Open Source pour jardiner librement
Open Source Seed Initiative
Et plus encore : des graines sous lic...
Festival « Le Temps des Communs »
Des ouvrages pour aller plus loin sur les biens communs
Des ouvrages pour aller plus loin sur les biens communs
Propriété intellectuelle et biens communs de la connaissance dans l'environnement numérique
Propriété intellectuelle et biens communs de la connaissance dans l'environnement numérique
Propriété intellectuelle et biens communs de la connaissance dans l'environnement numérique
Propriété intellectuelle et biens communs de la connaissance dans l'environnement numérique
Propriété intellectuelle et biens communs de la connaissance dans l'environnement numérique
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Propriété intellectuelle et biens communs de la connaissance dans l'environnement numérique

22 496 vues

Publié le

Intervention devant l'université populaire de Chambéry

Publié dans : Formation
0 commentaire
7 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
22 496
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11 936
Actions
Partages
0
Téléchargements
30
Commentaires
0
J’aime
7
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Propriété intellectuelle et biens communs de la connaissance dans l'environnement numérique

  1. 1. Propriété intellectuelle et biens communs de la connaissance dans l’environnement numérique Par Calimaq
  2. 2. Au cœur de l’actualité… http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/09/10/favorisons-la-libre-diffusion-de-la-culture-et-des-savoirs_4751847_3232.html#
  3. 3. Biens communs = Beaucoup de choses… A lire : (Biens) communs.
  4. 4. Définir le bien commun, les biens communs ? « On parle de « bien commun » chaque fois qu'une communauté de personnes est animée par le même désir de prendre en charge une ressource dont elle hérite ou qu'elle crée et qu'elle s'auto-organise de manière démocratique, conviviale et responsable pour en assurer l'accès, l'usage et la pérennité dans l'intérêt général et le souci du 'bien vivre' ensemble et du bien vivre des générations à venir » - Alain Ambrosi Projet Remix Biens Communs A lire : le bien commun est sur toutes les lèvres .
  5. 5. Biens privés, biens publics, biens communs… A lire : Des biens publics aux biens communs
  6. 6. Les leçons de l’histoire… Code de Justinien (Corpus Juris Civilis – 529 après JC) Fait la distinction entre 4 formes de propriété sur les biens : - Res privatae : propriétés privées - Res publicae : biens appartenant à l’Etat - Res nullius : biens n’appartenant à personne, « choses sans maître » - Res communes : biens appartenant à tous Des biens qui par nature ne peuvent être appropriés et sont de ce fait accessibles et utilisables par tous : mer, océan, cours d’eau, atmosphère, espace aérien, sanctuaires, bains publics
  7. 7. Les leçons de l’histoire…ParChrisWimbush.CC-BY-SA En Angleterre, la charte des forêts (13ème siècle), le mouvement des enclosures (16ème, 17ème siècle) « Tout homme libre fait gîter [ses bêtes] dans la forêt comme il le souhaite et possède son panage. » Charte des forêts. Article 9
  8. 8. La guerre des forêts Mouvement des « Levellers » (17ème), « Blacking » (18ème )
  9. 9. En France, démantèlement progressif des biens communaux Quelques survivances : biens sectionnaux, affouages, etc. Article 714 du Code civil : « Il est des choses qui n'appartiennent à personne et dont l'usage est commun à tous. »
  10. 10. Colonisation et destruction des communs indigènes Pendant la période coloniale, les paysans étaient contraints à faire pousser de l’indigo plutôt que leur propre nourriture ; le sel était taxé pour fournir des revenus à l’armée britannique et les forêts transformées en monopole d’Etat pour une exploitation commerciale. Dans les zones rurales, l’effet sur les paysans fut la disparition progressive des droits d’usufruit (nistar) : accès à la nourriture et au combustible, libre pâturage des troupeaux sur les terres communales. La marginalisation des droits communautaires des paysans sur leurs forêts, leurs bois sacrés et leurs "terres incultes" a été la cause de leur appauvrissement. – Vandana Shiva « L’enclosure des communs »
  11. 11. Une notion longtemps en crise Garret Hardin –The Tragedy Of The Commons, Science, 1968. Destempsanciens.CC-BY-NC L'accès libre à une ressource limitée pour laquelle la demande est forte mène inévitablement à la surexploitation de cette ressource et finalement à sa disparition. […] Solutions pour éviter la surexploitation des ressources : La nationalisation, la privatisation Wikipedia. Tragédie des communs.
  12. 12. Un renouveau récent A lire : Elinor Ostrom ou la réinvention des biens communs – Hervé Le Crosnier ParHolgerMotzkau.CC-BY-SA Elinor Ostrom. Prix Nobel d’Economie 2009 « Elinor Ostrom a mis en place un cadre d’analyse et de développement institutionnel destiné à l’observation des communs. De ses observations concrètes elle a tiré huit principes d’agencement que l’on retrouve dans les situations qui assurent réellement la protection des communs dont ces communautés d’acteurs ont la charge : — des groupes aux frontières définies ; — des règles régissant l’usage des biens collectifs qui répondent aux spécificités et besoins locaux ; — la capacité des individus concernés à les modifier ; — le respect de ces règles par les autorités extérieures ; — le contrôle du respect des règles par la communauté qui dispose d’un système de sanctions graduées ; — l’accès à des mécanismes de résolution des conflits peu coûteux ; — la résolution des conflits et activités de gouvernance organisées en strates différentes et imbriquées. »
  13. 13. La connaissance envisagée comme bien commun ? PauloBrandao.CC-BY-SA. Elinor Ostrom – Charlotte Hesse : Understanding Knowledge As A Commons
  14. 14. La connaissance, un bien commun par nature ? Par echiner1. CC-BY-SA. « Si la nature a rendu moins susceptible que toute autre chose l’appropriation exclusive, c’est bien l’action du pouvoir de la pensée que l’on appelle une idée, qu’un individu peut posséder de façon exclusive aussi longtemps qu’il la garde pour lui ; mais au moment où elle est divulguée, elle devient la possession de tous, et celui qui la reçoit ne peut pas en être dépossédé. Sa propriété particulière, aussi, est que personne ne la possède moins parce que tout le monde la possède. Celui qui reçoit une idée de moi reçoit un savoir sans diminuer le mien ; tout comme celui qui allume sa bougie à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans la pénombre. Que les idées circulent librement de l’un à l’autre partout sur la planète. » Thomas JeffersonL’information, la culture, la connaissance sont non- rivales par excellence WikimediaCommons.
  15. 15. La tragédie des anti-communs https://en.wikipedia.org/wiki/Tragedy_of_the_anticommons
  16. 16. La connaissance, un bien commun fragile […] le savoir qui réside dans mon cerveau n’enlève rien au savoir qui se trouve dans le vôtre. Aujourd’hui cependant, l’idée de connaissance comme bien public disparaît de plus en plus. Les savoirs empaquetés sous forme numérique sont infiniment plus vulnérables aux enclosures, plus fragiles face aux risques de perte, et davantage susceptibles d’altération que les savoirs exprimés dans des livres et des journaux imprimés. Si les formats numériques facilitent l’accès aux contenus, ils permettent également de s’approprier ce qui fut longtemps « intangible ». Ce nouvel état de « susceptibilité d’appropriation par autrui » n’est pas spécifique au savoir. On observe des phénomènes similaires pour la plupart des biens communs globaux, comme par exemple lorsque l’on pollue le cosmos, ou que l’on drague le fond des mers avec des chalutiers. La multiplication des tronçonneuses dans les forêts, l’enregistrement sauvage de musique indigène ou encore la capture par biopiraterie de codes génétiques constituent d’autres manifestations de cette « nouvelle vulnérabilité et susceptibilité d’appropriation ». Charlotte Hesse. A partir des années 2000, développement de « l’économie de la connaissance » (capitalisme cognitif)
  17. 17. Longtemps , la création s’est faite en dehors de la « propriété intellectuelle»… A lire : Morphologie Of A Copyright Tale Mythes, contes et légendes se créaient et se diffusaient de manière incrémentale et collective.
  18. 18. La connaissance et le second mouvement des enclosures Évolution de la durée des droits d’auteurs en France
  19. 19. L’exemple de la chanson « Happy Birthday » « La chanson remonte à 1893. Sa protection par le droit d'auteur a été réclamée en 1935 aux États-Unis par une société acquise ensuite par Warner Music Group. En 1998, Le Congrès US a voté le Copyright Term Extension Act qui étend la protection des œuvres collectives d'entreprises à 120 ans après la création ou 95 ans à partir de la publication. Ainsi, si Warner Music Group parvient à faire valider ses droits, la protection de la chanson prendra fin en 2030 et nous aurons le bonheur de payer encore 15 ans pour une chanson d'il y a deux siècles. » François Charlet. Procès en cours aux Etats- Unis pour savoir si « Happy Birthday » est dans le domaine public.
  20. 20. La connaissance et le second mouvement des enclosures Évolution des coûts d’abonnement aux revues scientifiques
  21. 21. La question des brevets « Historiquement, le cas de James Watt, considéré comme l’inventeur de la machine à vapeur, est emblématique. Celui-ci réussit à obtenir un brevet sur son invention. Mais sa machine était plutôt inefficace. Or il ne put l’améliorer à cause du système de brevet puisqu’un autre inventeur avait trouvé un moyen de stabiliser sa vitesse de rotation… et l’avait breveté. Ainsi, James Watt, au lieu d’améliorer la technologie de la machine à vapeur, passa une grande partie de son temps à poursuivre en justice ceux qui pirataient sa machine tout en se contentant de toucher des royalties de la part de ceux qui l’utilisaient. Paradoxalement, James Watt commença à commercialiser des machines à vapeur surtout quand ses brevets furent arrivés à échéance ! » - Louis Rouanet A la base, les brevets ont été créés en partie pour favoriser la diffusion de la connaissance
  22. 22. La questions des brevets Guerre des brevets dans le domaine des tablettes et smartphones.
  23. 23. La question des brevets Aux Etats-Unis, le phénomène des Patent Trolls : brevets déposés sur le wifi, sur les scanners, sur le podcast, etc. 2014 : Amazon dépose un brevet sur la photographie sur fond blanc, comme « méthode commerciale ».
  24. 24. La question de la brevetabilité du vivant La biopiraterie et l’appropriation du vivant Dépôt de brevets sur des gènes humains. Dépôts de brevets sur des semences et appropriation de variétés végétales.
  25. 25. Matrix Core. Par Pixelsior. CC-BY-NC-SA Biens communs de la connaissance Qu’est-ce que change le numérique ?
  26. 26. […] en parallèle avec la folie de la propriété, un nouveau continent apparaît : celui des biens communs informationnels, des créations qui appartiennent à tous parce qu’elles n’appartiennent à personne. Ce continent est celui des logiciels libres, de la science ouverte, des encyclopédies libres, de nouvelles formes artistiques, des médias coopératifs où chacun contribue à créer l’information et à la commenter. C’est le continent du partage et de la démultiplication des connaissances, mais aussi celui de la coopération politique mondiale des acteurs sociétaux préoccupés d’intérêt général. Philippe Aigrain. Cause Commune : l’information entre bien commun et propriété
  27. 27. Bien communs qui peuvent être créés, échangés et manipulés sous forme d'information, et dont les outils de création et le traitement sont souvent eux-mêmes informationnels (logiciels). Il peut s'agir de données, de connaissances, de créations dans tous les médias, d'idées, de logiciels. Les biens communs informationnels sont des biens publics parfaits au sens économique, contrairement aux biens communs physiques, qui gardent toujours une part de rivalité ou d'excluabilité. Biens communs informationnels
  28. 28. Economie de l’abondance et fin de la rivalité « Quand on partage un bien matériel, il se divise. Quand on partage un bien immatériel, il se multiplie. » Serge Soudoplatoff « Un bien commun est quelque chose que plusieurs propriétaires ont en commun. La propriété est partagée entre ces personnes. De manière générale, la problématique des biens communs est que, lorsqu’une ressource est partagée en commun, il faut théoriquement des règles pour s’assurer que cette ressource ne soit pas, soit abusée, soit épuisée. Cela change dans le monde numérique puisque la notion de rivalité n’existe plus. En consultant une œuvre numérique, je n’empêche personne de l’utiliser, je ne l’abîme pas, il n’y a plus les risques que l’on désigne par la »Tragédie des communs ». Avec le numérique, on transpose donc la question à d’autres problématiques : Comment protéger les communs, comment empêcher l’exploitation injuste, l’abus, comment les préserver, les promouvoir et en créer davantage. » Primavera de Filippi.
  29. 29. source : Valentina_A Un objectif : éviter les clôtures (enclosures), éviter les monopoles, éviter les silos d'informations A lire : Identifier les enclosures informationnelles pour favoriser les apprentissages en réseau.
  30. 30. Enclosures à l’œuvre sur Internet…
  31. 31. L’apport des logiciels libres
  32. 32. Une illustration de l’efficacité des pratiques collaboratives
  33. 33. Les quatre libertés fondamentales du logiciel libre Garanties pour tous les contributeurs par des licences libres
  34. 34. Wikipédia, exemple emblématique des biens communs informationnels - Une ressource partagée - Une communauté - Des règles de fonctionnement et de gouvernance
  35. 35. Wikipedia ne peut être ni achetée, ni vendue, car son contenu « n’appartient » à personne. Parnojhan.CC-BY-SA.Source:Flickr A lire : Et si Twitter avait la même nature que Wikipédia ?
  36. 36. Le collaboratif à grande échelle : rachat par AOL pour 315 Millions d'Euros en 2011... au profit de qui ? Nous avons tous les droits sur notre site et sur son contenu et lorsque vous nous soumettez un contenu vous nous accordez certains droits . Tout article, blog, vidéo, contenu et autre élément composant notre site est également une œuvre protégée par le droit d’auteur, et nous (sous réserve des droits de nos concédants et titulaires de licence en vertu des contrats, accords et arrangements applicables) jouissons de tous les droits s’y rapportant. Depuis, rachat d’Instagram par Facebook et de Tumblr par Yahoo!
  37. 37. Pour éviter les clôtures et les appropriations indues : la garantie s'appelle "partage à l'identique" Sortir de l'opposition marchand vs non marchand ! L'important est de reverser dans le pot des biens communs informationnels ! Copyleft
  38. 38. On peut vendre une application, sans vendre les données qui vont avec : usage commercial qui améliore l'accès à Wikipédia
  39. 39. 44 Creative Commons et l’extension aux créations culturelles « Tout ce qui n’est pas interdit est permis » Pas d’autorisation à demander tant qu’on reste dans le cadre de la licence Exemple des licences Creative Commons 4 conditions et 6 contrats Il faut conclure un contrat pour lever une restriction posée par la licence Pen3. Par Merlinprincesse. CC-BY-NC-ND
  40. 40. ENSSIB. 19/05/10 45 • Un système de licences modulables Des libertés de base Une condition permanente 3 conditions optionnelles Les licences Creative Commons
  41. 41. Forte croissance des biens communs culturels, grâce à l’usage des licences Creative Commons
  42. 42. Exemple d’utilisations 238 millions d’images sous CC sur Flickr Plus de 12 millions de fichiers sous licence libre sur Wikimedia Commons Déjà plus de 100 000 photos pour le concours Wiki Loves Monuments
  43. 43. Exemple d’utilisations
  44. 44. Nouveau type de rapports avec le public et modèles économiques Le film « Le Cosmonaute » du producteur espagnol Riot Cinema est diffusé sous licence Creative Commons et tous les rushes sont mis à disposition sur Internet Archive pour être remixés. Moby diffuse son dernier album gratuitement sur BitTorrent et ouvre ses morceaux en Open Source. Après une campagne de crowdfunding, Robin Sloan diffuse son roman sous Creative Commons et organise un concours de remix avec ses lecteurs.
  45. 45. 50 • L’exemple du projet Sesamath - Association développant des manuels et des ressources pédagogiques en mathématiques; - Sous licence libre (GFDL) pour permettre le travail collaboratif et l’accès ouvert ; - 400 auteurs-contributeurs par le biais de wikis, de SPIP, de forums, de listes de diffusion - N’exclut pas la mise en place d’un modèle économique : accès libre et gratuit à la version numérique/accès payant à la version papier. - Manuels vendus à 80 000 exemplaires et utilisés par 5000 professeurs !Pour en savoir plus, Invitation au Voyage en Sésamathie 50 Concevoir les ressources pédagogiques comme des Communs
  46. 46. Pétition anti-elsevier et désabonnement de la bibliothèque d’Harvard Concevoir la recherche scientifique comme un Commun
  47. 47. 52 HAL- Hyper Articles en Ligne (CNRS-CCSD, depuis 2000)- Appel de Budapest (2002), Appel de Berlin (2003) ; -Principes : favoriser l’accès en autoarchivant ses publications et en publiant dans des revues en libre accès ; - Accès ouvert par le biais de pré-publications ou de post- publications d’articles dans des archives ouvertes. - Développements de revues électroniques en Open Access Revues.org (CNRS-CLEO) Open Access et archives ouvertes Un rôle de pédagogie et de soutien des bibliothèques en faveur de l’Open Access
  48. 48. Application de la logique des biens communs aux données
  49. 49. Data.gouv.fr Carte de l’Open Data en France Application de la logique des biens communs aux données
  50. 50. Par son architecture, Internet a aussi la nature d’un bien commun. 1993 : Tim Berners-Lee fait le choix de mettre le World Wide Web dans le domaine public.
  51. 51. Les « trois couches » de l’Internet : à qui appartient Internet ? Couche physique (câbles, serveurs, terminaux) Couche logique (protocoles, logiciels, formats, standards, etc) Couche des contenus (textes, images, musiques, vidéos, etc) C’est l’ouverture de la couche logique qui permet de penser Internet comme un bien commun. « Nous avons collectivement un devoir moral et citoyen de protéger nos libertés et nos biens communs contre leur accaparation. Or, on peut considérer Internet comme un bien commun de l'humanité. Et nous avons le droit de vouloir le laisser libre aux générations futures. » Jérémie Zimmerman. Toujours appropriée par quelqu’un (mais régulée). La plus ouverte. Protocoles essentiels du web sont libres (TCP/IP), format HTML du web ouvert, etc Une petite partie sous licence libre ; la majorité sous copyright
  52. 52. L’ouverture de la couche logique et des contenus Et si Tim Berners-Lee avait breveté le web ?
  53. 53. Le principe de neutralité du net « L’imprimerie aura permis au peuple de lire ; Internet lui aura permis d’écrire. » Benjamin Bayard. Une caractéristique du Code, qui cherche aujourd’hui sa consécration dans la loi.
  54. 54. Depuis 1996 (Traité OMPI sur le droit d’auteur), le système cherche à retrouver un équilibre autour de la notion de DRM =Deus Ex Machina (réponse technique à un problème technique) DMCA aux Etats-Unis (1998), Directive européenne de 2001,Loi DADVSI en France en 2006Par Freefotouk. CC-BY-NC.
  55. 55. L’impact du partage (Napster, P2P, BitTorrent) Image Fema Photo Libray. Domaine Public. Source Wikimedia Profonde secousse à partir de laquelle la couche des contenus a cherché à rétroagir sur les deux autres (enclosure).
  56. 56. DRM = Droit de Regard de la Machine ? En 2009, Amazon supprime des livres numériques légitiment achetés des comptes d’utilisateurs de Kindle, pour des raisons de droits (et recommence en 2012) Le DRM espion du Kinect La caméra de la console détecte le nombre de personnes regardant un film en face d’elle et décompte automatiquement des « vues » en fonction d’une licence.
  57. 57. Développement des FabLabs, des HackerSpaces, de l’impression 3D, du DIY, de la bidouille, etc. A lire : Après les logiciels libres, voici le matériel libre ? RepRapàMetalab.ImageparC30.CC-BY.
  58. 58. Open Hardware : Succès mondial des puces Arduino (sous licence Creative Commons) A lire : Open Hardware, une licence libre dans la machine ? ImageparNicolasZambetti.CC-BY-NC
  59. 59. A lire : Santé pour tous, une main bionique en Open Source Exemples d’application : le projet de prothèse Open Source Bionico Hand
  60. 60. Exemples d’application : dans le domaine des machines agricoles et de l’automobile Ouverture adoptée par certains industriels ? Cf. abandon de brevets par Tesla et Toyota
  61. 61. Wikihouse : Open Source Building System Laboratoire Entropie Exemples d’application : dans le domaine de la construction et du design
  62. 62. A lire : Des graines Open Source pour jardiner librement Open Source Seed Initiative Et plus encore : des graines sous licence libre ?
  63. 63. Festival « Le Temps des Communs »
  64. 64. Des ouvrages pour aller plus loin sur les biens communs
  65. 65. Des ouvrages pour aller plus loin sur les biens communs

×