19e FORUM
                 DE LA
                 COMMUNICATION
                 PUBLIQUE
                 ET TERRITORIALE...
DÉPASSER SES FRONTIÈRES




                          Dépasser ses frontières : quand le forum invite chacun,
            ...
& CAP’COM, LE FORUM
    Rendez-vous incontournable des
    acteurs de la communication publique
    et territoriale, le Fo...
? CAP’COM POUR QUI
La richesse du Forum Cap’Com naît
de la diversité des participants.
Grâce à la transversalité des appro...
MERCREDI 12 DÉCEMBRE


    14H30 | LES VISITES PROFESSIONNELLES

    Des visites sur site pour mieux comprendre les enjeux...
17H00 | LE DÉBAT DU OFF
  FRANCHIR LE RUBICON COMMUNICATION                              Pilotes :
  La communication a tr...
JEUDI 13 DÉCEMBRE / 9H30
    > VOUS AVEZ DIT COMMUNICATION ?
    CONFÉRENCE D’OUVERTURE PAR YVES WINKIN

    Au-delà des a...
JEUDI 13 DÉCEMBRE / 17H30
> COMMUNIQUER L’EUROPE
DÉBAT

La distance entre l’Europe et les citoyens
interroge alors que la ...
>   CAP’COM, SUR LA VOIE
         DE L’ÉCO-RESPONSABILITÉ…

     Cette année, Cap’Com franchit le cap et dépasse ses propr...
JEUDI 13 DÉCEMBRE
LES PARCOURS

10H45-16H00 | PARCOURS 1
Pilote :                                       TRANSFRONTALIER : ...
JEUDI 13 DÉCEMBRE
     LES PARCOURS

     10H45-16H00 | PARCOURS 2
     Pilotes :                                 GRANDS C...
JEUDI 13 DÉCEMBRE
LES PARCOURS

10H45-16H00 | PARCOURS 3
Pilotes :                                         INTERNET : FAIR...
JEUDI 13 DÉCEMBRE
     LES PARCOURS

     10H45-16H00 | PARCOURS 4
     Pilotes :                                       SA...
!      JEUDI 13 DÉCEMBRE
LES ATELIERS


11 H 00 | ATELIER 1 | TV LOCALES : FRANCHIR LE PAS
DIDIER BAILLEUX, DB Consultant,...
CAP’COM EN UN COUP D’ŒIL


         JEUDI 13 DÉCEMBRE


     9 h 00

     9 h 30
                                         ...
L’AGENDA vous permet de planifier votre emploi du temps et de faire votre choix parmi les PLÉNIÈRES qui
   permettent à to...
Quelles sont les spécificités de la communication sur les affaires internationales ? Comment utiliser des relations
      ...
LES CYBERCONFÉRENCES                                           LES RENCONTRES DU OFF

 Préparées par MICHEL FAUCHIÉ et AKI...
VENDREDI 14 DÉCEMBRE
     VISITES MATINALES / CONFÉRENCES


     8H30 | LES VISITES MATINALES

     Deux sites originaux e...
VENDREDI 14 DÉCEMBRE / 14H30
> REFONDER LA PAROLE PUBLIQUE
LE GRAND DÉBAT

Changement de comportement, urbanisme,
développ...
VENDREDI 14 DÉCEMBRE
     LES CARREFOURS

     9H00 | CARREFOUR 1
     PUBLIC-PRIVÉ : QUELLES FRONTIÈRES ?
     La profess...
VENDREDI 14 DÉCEMBRE
LES CARREFOURS

Pilotes :                             Avec :
LAURENT RIÉRA, directeur-adjoint de   NI...
VENDREDI 14 DÉCEMBRE
     LES CARREFOURS

     pourquoi le journal comme objet reste-t-il le premier vecteur d’information...
!      VENDREDI 14 DÉCEMBRE
LES ATELIERS


9H30 | ATELIER 10 | GÉRER UN CONTENTIEUX ÉLECTORAL
ROLANDE PLACIDI, juriste, av...
!      JEUDI 13 DÉCEMBRE
     LES ATELIERS


     11H 00 | ATELIER 14 | ACCUEILLIR LES POPULATIONS EUROPÉENNES
     ROBERT...
LES APÉROS DES COMMUNICANTS

                                                            LA BOURSE DE STAGES DE LA COMMUNI...
JEUDI 13 DÉCEMBRE
     LES SOIRÉES


     19H00 | CÉRÉMONIE DE REMISE DU 19E GRAND PRIX CAP’COM

     Comme chaque année d...
VENDREDI 14 DÉCEMBRE
LES SOIRÉES


                                  E
18H00 | CÉRÉMONIE DE REMISE DU 9 PRIX
        DE LA...
CAP’COM INFOS PRATIQUES
     INSCRIPTIONS EN LIGNE SUR WWW.CAP-COM.ORG




     1 journée                                 ...
Palais de la Musique et des Congrès
   Place de Bordeaux - Strasbourg
   Tram B - Station Wacken

Gare SNCF
   Profitez du...
Partenaires officiels




Partenaires professionnels




Partenaires réseaux




Partenaires médias
                      ...
Programme Cap'Com 2007
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Programme Cap'Com 2007

3 595 vues

Publié le

Le programme du Forum de la communication publique et locale 2007 à Strasbourg

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 595
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Programme Cap'Com 2007

  1. 1. 19e FORUM DE LA COMMUNICATION PUBLIQUE ET TERRITORIALE 12-13-14 DÉCEMBRE STRASBOURG PALAIS DE LA MUSIQUE ET DES CONGRÈS DÉPASSER 2007 SES FRONTIÈRES
  2. 2. DÉPASSER SES FRONTIÈRES Dépasser ses frontières : quand le forum invite chacun, dans sa fonction, sa réflexion, sa manière de faire… à dépasser les frontières territoriales, institutionnelles, fonctionnelles, culturelles, organisationnelles, personnelles SOMMAIRE au profit de la réflexion croisée et du partage. Au service d’une meilleure communication, d’une meilleure relation P. 4-5 au citoyen, d’une meilleure compréhension et lisibilité Cap’Com, le Forum de la comme d’une ouverture plus grande… communication publique P. 6-7 L’Alsace à la fois si moderne et si traditionnelle, Strasbourg Programme du si européenne, vont être terre d’accueil de cette réflexion Mercredi 12 décembre qui essaiera de pousser et de franchir les murs de nos P. 8-19 habitudes, les murailles de nos pensées, la conformité de Programme du nos réflexes pour nous inciter et nous inviter, tous ensemble, Jeudi 13 décembre à sortir la communication publique des ornières dans P. 16-17 lesquelles elle se perd souvent entre politique et public, Cap’Com en un coup entre « mon » territoire et le sien, entre public et privé, entre d’œil, l’agenda discours et réalité, entre institutions d’ici et organisations P. 20-27 d’ailleurs. Programme du Vendredi 14 décembre Ce 19ème Forum essaiera de s’inscrire dans l‘Europe, de P. 28-29 s’ouvrir aux expériences au- delà des frontières et de nous Les soirées provoquer tous et chacun à dépasser les nôtres… et que P. 30-31 se trace sur, pour, par et autour de la communication Cap’Com infos pratiques publique et territoriale des lignes d’avenir. P. 32 Nos partenaires DOMINIQUE MÉGARD Déléguée générale de Cap’Com
  3. 3. & CAP’COM, LE FORUM Rendez-vous incontournable des acteurs de la communication publique et territoriale, le Forum Cap’Com est une plateforme de formation et de rencontres qui permet à chacun de construire son propre parcours. Il existe plusieurs manières de vivre 900 participants dont 120 intervenants le Forum. On peut y venir : 2 conférences plénières, 3 débats, 4 visites professionnelles, 4 parcours, seul, pour rencontrer celles et ceux 5 carrefours, 15 ateliers, 8 cyber- qui partagent les mêmes questions, conférences, 3 petits-déjeuners les mêmes inquiétudes, les mêmes des espaces ressources : librairie, envies cyber-station, foire à la com’, à plusieurs, pour construire un expositions… programme de formation complé- mentaire et profitable à tout un service en tandem, pour faire partager la culture de la communication à son élu, son directeur de cabinet, son DGS, son DRH, son DSI… 4
  4. 4. ? CAP’COM POUR QUI La richesse du Forum Cap’Com naît de la diversité des participants. Grâce à la transversalité des approches, il s’adresse à tous les acteurs de la communication publique et territoriale : les directeurs et responsables de communication pour rencontrer leurs homologues, participer à une réflexion stratégique et managériale les chargés de communication, les graphistes, les webmasters, les photographes… pour échanger outils, méthodes et bonnes pratiques à partir d’entrées thématiques LES ORGANISMES CONCERNÉS les élus, directeurs de cabinet, > les collectivités territoriales DGS, DRH, directeurs d’organismes… villes, intercommunalités, conseils généraux, pour s’immerger dans une culture régions… quelle que soit leur taille de la communication > les organismes publics dans les territoires chambres consulaires, offices de logement les observateurs, les consultants, social, agences de développement les prestataires pour rencontrer économique, agences d’urbanisme, les communicants et s’imprégner organismes de tourisme, hôpitaux… des problématiques du moment > les administrations déconcentrées les universitaires et les étudiants préfectures, équipement, santé, culture… pour s’immerger dans un milieu professionnel > les SEM, les entreprises publiques et parapubliques 5
  5. 5. MERCREDI 12 DÉCEMBRE 14H30 | LES VISITES PROFESSIONNELLES Des visites sur site pour mieux comprendre les enjeux de communication et échanger directement avec les élus et les responsables de service en charge des projets. Toutes les visites partent de la gare SNCF, rendez-vous sur place à 14hH30. VISITE 1 - GARE TGV ET GRANDE VERRIÈRE > PASCAL MANGIN, adjoint au maire de Strasbourg, A - La communication en accompagnement de chantier conseiller régional d’Alsace Lancement commercial du TGV, accompagnement du > LASSAD ESSADI, directeur de proximité du quartier Meinau, chantier, développement d’une nouvelle offre de transport ville de Strasbourg multimodal : un triple enjeu de communication dans un contexte complexe. VISITE 3 - L’ARCHIPEL CULTUREL > FABIENNE KELLER, Maire de Strasbourg, Au cœur de la Viaropa, l’archipel culturel concentre Présidente déléguée de la CUS des infrastructures d’envergure : la Cité de la Musique, > VINCENT COGNÉ, direction de la mobilité et des grands la Médiathèque Malraux mais également le futur quartier projets urbains, ville de Strasbourg d’habitat Danube ou encore la nouvelle station tram > BÉNÉDICTE VANDEKERCKHOVE, chargée de communication, Churchill. Comment la communication accompagne-t-elle ville de Strasbourg cette rencontre entre un grand projet urbain, la culture et des fonctionnalités multiples ? B - Communiquer sur la mobilité et les déplacements > MICHEL REVERDY, direction du développement urbain, > JEAN DE MISCAULT, directeur de la communication, ville de Strasbourg Région Alsace > MARTIAL REHEISSER, directeur de la promotion et > THIERRY MATHIEU, responsable de la communication, de la communication, ville de Strasbourg délégation régionale Alsace SNCF > PIERRE SCHAEFFER, responsable de la communication TER, VISITE 4 - LE SERVICE DE PRESSE délégation régionale Alsace SNCF DU PARLEMENT EUROPÉEN Conduite par la Direction générale de l’information du VISITE 2 - NEUHOF ET LA MEINAU : Parlement, une visite exceptionnelle du service de presse QUARTIERS EN RÉNOVATION du Parlement de Strasbourg à l’occasion de la dernière Deux quartiers en rénovation traversés par des enjeux de session parlementaire de l’année. communication caractéristiques des problématiques de > SERVICE PRESSE, Parlement européen transformation urbaine : la coexistence d’un nouveau quartier et d’un site classé, les questions de mixité sociale et fonctionnelle, l’arrivée d’une ligne de tramway et les enjeux de mobilité durable… 6
  6. 6. 17H00 | LE DÉBAT DU OFF FRANCHIR LE RUBICON COMMUNICATION Pilotes : La communication a trop souvent l’image d’un supplé- > LAURENT RIÉRA, directeur-adjoint de la communication, ment d’âme de l’action publique, le petit coup de pinceau CA de Saint-Quentin-en-Yvelines qui finit la maison. Pourtant, elle s’impose peu à peu > HERVÉ GAUDIN, responsable de la communication, comme structurante des changements de notre société. Institut national des études territoriales Intégrer la communication en amont, c’est déjà penser Animation : son action autrement, réfléchir à son impact, son éva- > DOMINIQUE MÉGARD, déléguée générale de Cap’Com luation et à son efficacité sur les citoyens. La communi- Avec : cation devient elle-même action. Cependant, elle n’est > JEAN-ROBERT MASSIMI, directeur de cabinet du président pas encore envisagée par tous les services comme une du CNFPT, professeur associé au CELSA dimension stratégique de l’action publique. Quelle est > EMMANUEL MARTIN, directeur du CCAS, ville de Nancy la représentation en interne de la communication ? > FABRICE HELMSTETTER, DGS, ville de Niederbronn-les-Bains Crainte que l’action publique soit dénaturée par la > PATRICK AYACHE, DGS, ville de Besançon communication vécue comme gadget ? Communication > BERNARD POULIN, directeur de la communication, perçue seulement comme au service des politiques ? ville de Mirabel - Québec, président de l’ACMQ Difficulté réelle à vulgariser - et donc simplifier - dont la nécessité de communiquer est porteuse ? Comment Débat préparé en partenariat avec l’INET faire passer, en transversalité, une réelle « culture » de la communication et travailler, avec les services, Ouvert au public une stratégie de communication ? 18H30 | LA SOIRÉE DÉCOUVERTE 18H30 - VISITE SURPRISE 21H00 - DÎNER ALSACIEN À la tombée de la nuit, rendez-vous au pied de la célèbre Au cœur de la Petite France, un moment convivial cathédrale de Strasbourg, que Victor Hugo considérait aux accents de terroir dans une célèbre brasserie comme un « prodige du gigantesque et du délicat ». de la capitale alsacienne. Certains découvriront les inattendus de la cathédrale tandis que d’autres cèderont à la tentation de la visite surprise. Dîner à prix négocié mais à la charge de chaque convive… 7
  7. 7. JEUDI 13 DÉCEMBRE / 9H30 > VOUS AVEZ DIT COMMUNICATION ? CONFÉRENCE D’OUVERTURE PAR YVES WINKIN Au-delà des agitations provoquées par YVES WINKIN est professeur la présence spectaculaire des TIC sur des universités en Sciences tous les fronts, que reste-t-il de fondamental de l’information et de en communication ? Sur quoi s’appuyer la communication. Depuis pour construire une communication qui 1999, il enseigne à l’École fasse encore sens ? normale supérieure Lettres et Sciences humaines de Lyon, À ces questions , Yves Winkin, qui a intro- dont il a été nommé directeur adjoint en charge de duit l’anthropologie de la communication la recherche et des relations internationales en 2007. en France, répond de manière très simple : Il a effectué une grande partie de sa carrière en Belgique, « en un mot comme en cent, il faut garder notamment comme chercheur au Fonds national de à l’esprit que la communication, quel que la recherche scientifique et comme professeur à l’Université soit son support technique, c’est avant tout de Liège. Passionné par l'édition, il poursuit une activité de la relation. L’information transmise reste de directeur de collections aux Éditions du Seuil, toujours secondaire. Les messages électro- aux Éditions de la Découverte et aux Éditions des Archives niques, mails et autres SMS, sont aujour- Contemporaines. Il a publié plusieurs livres portant d’hui si nombreux et si brefs, qu’ils nous sur l'histoire sociale des sciences sociales américaines, donnent à penser que la communication ainsi qu'une invitation à la démarche ethnographique s’est réduite à un phénomène technique de en sciences de la communication. Parmi ces ouvrages : transmission d’information. Or, la dimension La Communication n’est pas une marchandise (2003), sociale et rituelle de la communication est Anthropologie de la communication : de la théorie au tout aussi présente lorsque ses participants terrain (2001), Erving Goffman : les moments et leurs sont assis derrière des écrans que lorsqu’ils hommes (1988), La Nouvelle communication (1981, se trouvent dans une relation en face rééd. 2000). à face ; elle prend juste d'autres relais, elle utilise d'autres codes ». Une hypothèse qui va à l'encontre du discours ambiant, une hypothèse à travailler, à discuter, à nuancer… 8
  8. 8. JEUDI 13 DÉCEMBRE / 17H30 > COMMUNIQUER L’EUROPE DÉBAT La distance entre l’Europe et les citoyens interroge alors que la vie quotidienne des gens et des entreprises est fortement régie par des textes législatifs d’origine commu- nautaire. Simple déficit de communication ? Peu probable. Pourtant, si elle existe, la communication de l’Europe s’est limitée jusqu’à présent au langage de l’institution. Or, qu’est-ce qui est porteur de communica- tion : la lisibilité des projets et des finance- ments ou le discours sur l’idée européenne ? La communication doit-elle être d’abord technicienne et objectivée ou politique et utopique pour être entendue ? À partir de l’étude sur « les représentations ordinaires de l’Europe », réalisée par Didier Georgakakis et le Groupe de socio- logie politique européenne, et du Livre blanc sur la communication de l’Europe - Cour intérieure du Parlement européen à Strasbourg évaluation rigoureuse, dans le discours au moins, commandée par la Commission > JEAN-JACQUES FRITZ, directeur du bureau de Strasbourg, européenne - le débat abordera la question Parlement européen fondamentale des relais. Communicants > MARC TAQUET-GRAZIANI, responsable de la communication, de collectivités locales, chargés de mission DG Com A2, Coordination et priorités de communication, Commission européenne - Bruxelles dans les administrations, centres locaux > DIDIER GEORGAKAKIS, professeur en sciences politiques, d’information : quel est le rôle et la légitimité chaire Jean Monnet Université - Strasbourg 3, des acteurs territoriaux dans la mise chercheur GSPE en relation de l’Europe et des citoyens ? > PHILIPPE ALDRIN, maître de conférences, La communication sur l’Europe ne relève-t-elle Université - Strasbourg 3, chercheur GSPE pas de la responsabilité collective des > Un représentant du Comité des Régions acteurs publics ? > Un directeur de communication de collectivité 9
  9. 9. > CAP’COM, SUR LA VOIE DE L’ÉCO-RESPONSABILITÉ… Cette année, Cap’Com franchit le cap et dépasse ses propres frontières, celles des habitudes, pour s’engager sur le chemin de l’éco-responsabilité. Une petite pierre à l’édifice qui se décline en quelques gestes simples : La clé USB remplacera la traditionnelle mallette garnie ! Les documents de promotion ne seront plus distribués de manière systématique mais disponibles en libre service à côté de sacs en papier recyclé pour les transporter. La liste des participants à l’ère du numérique : fini la version papier, elle sera consultable sur place sur tous les ordinateurs de la cyberstation et chargée sur la clé USB. Et, petit plus de cette édition, pour vous aider à préparer vos rendez-vous sur place, la liste des participants, régulièrement actualisée, est disponible dès à présent sur www.cap-com.org Ainsi : 300 000 pages chatoyantes de couleurs ne seront pas imprimées… 20 000 km ne seront pas parcourus par de gros camions qui font vroum vroum ! Ce programme est imprimé sur papier recyclé En partenariat avec 10
  10. 10. JEUDI 13 DÉCEMBRE LES PARCOURS 10H45-16H00 | PARCOURS 1 Pilote : TRANSFRONTALIER : CROISER APPROCHES ET LANGAGES SYLVIE BARNEZET, responsable De nouvelles identités voient le jour : territoriales de la communication, Agence (agglomérations, pays, structures transfrontalières), d’urbanisme de la région opérationnelles (SCOT, PLU, PDU) mais aussi culturelles. Le territoire n’est plus une acception strictement grenobloise géographique et de nouvelles frontières apparaissent. Or ce sont bien ces frontières qui ne se voient pas qui sont les plus difficiles à traverser. À quelles conditions et comment peut-on alors construire une communication réellement partagée ? Quelles sont les frontières les plus difficiles à franchir ? Comment, à partir de cultures et d’approches de la communication différentes, identifier les sources de malentendus pour trouver des langages communs au service des projets ? Les expériences concrètes des acteurs transfrontaliers révèlent des difficultés auxquelles sont de plus en plus confrontés les communicants publics locaux. 10H45 | ANALYSE Les sources des malentendus EVELYNE WILL-MÜLLER, directrice de la formation, Institut national des études territoriales Définition et enjeux du transfrontalier EURO INSTITUT DE KEHL - Allemagne La communication publique en France vue de l’autre côté de la frontière BRIGITTE MANTILLERI, chef de la communication, Chancellerie de l’État de Genève - Suisse L’organisation comparée de la presse et des métiers de l’information en Allemagne et en France SIBYLLE KLEM et NATHALIE SHORNOWICZ, attachées de presse 14 H 30 | EXPÉRIENCES 2 langues, 3 pays, 5 collectivités : comment communiquer ? RUDOLPH GODESARD, directeur de la communication, Eurorégion Rhin-Meuse Le transfrontalier, vecteur de communication RÉMY VERNIER, directeur de la communication, Conseil général des Pyrénées Orientales Un représentant de la Généralité de Catalogne - Espagne Le transfrontalier comme outil de communication interne VINCENT RELAVE, directeur de la communication, Groupe La Poste Communiquer sur des projets transfrontaliers PHILIPPE POIRETTE, directeur adjoint de la communication, SEM Initialité SYNTHÈSE : Quels enseignements pour la communication publique locale ? MARC DUBREUIL, directeur adjoint, ID communes 11
  11. 11. JEUDI 13 DÉCEMBRE LES PARCOURS 10H45-16H00 | PARCOURS 2 Pilotes : GRANDS CHANTIERS : TRADUIRE LA COMPLEXITÉ CÉLINE MENNESSON, responsable Grands équipements, TGV, barrages, centrales, de la communication, SEMAEST infrastructures, transformations urbaines… les grands projets soulèvent craintes, espoirs, parfois refus. Et les CHRISTOPHE BULTEL, directeur grands chantiers qui les incarnent bouleversent paysages, des études et des programmes environnement et habitudes. La communication européens BAC+5, Sciences Com’ pédagogique, voire participative, s’impose alors sur le long terme. Les rythmes changent, les publics, les émetteurs, les attentes se diversifient. Ces complexités demandent un pilotage, une ingénierie de communication. Car, du maître d’œuvre et du maître d’ouvrage, qui communique le premier : l’élu, l’opérateur, l’association ? Quels messages doit-il faire passer ? Existe-t-il des différences entre chantiers publics et privés ? Techniciens, 10 H 45 | ANALYSE opérateurs, décideurs, partenaires, acteurs, grand public, Chantiers, images, émotions… riverains : le rôle du communicant n’est-il pas d’abord de un montage d’images de chantiers comprendre les points de vue et les postures pour anticiper commenté par : les incompréhensions et fédérer les acteurs mais aussi pour PAUL MAURER, photographe d’architecture répondre aux oppositions ? Pour réussir une communication de grands chantiers, l’amont compte autant que l’aval : de l’importance 14 H 30 | EXPÉRIENCES d’un réel débat public. Trois exemples de communication de chantier présentés avec un double regard MARTIAL BELLON, directeur, Menscom Le chantier des archives du Conseil Le chantier du Tram de Florence - La perception des chantiers général du Bas-Rhin Italie Un sociologue OLIVIER GATHY, directeur de la communication, MIRCO CANTELLI, ingénieur, ATAF - Azienda Conseil général du Bas-Rhin Trasporti dell'Area Fiorentina, Entreprise Expert, opérateur, communicant : PASCALE VERDIER, directrice des Archives de transports de l'aire florentine quelles sont les questions de chacun ? départementales du Bas-Rhin RALPH KAESER, directeur marketing, PATRICE KREIS, directeur général, RFF Leader Pubblicità, réseau ComVort CÉLINE MENNESSON, responsable La « révolution urbaine » de de la communication, SEMAEST Mulhouse SYNTHÈSE MICHEL REVERDY, architecte urbaniste, DOMINIQUE DJIAN, directrice CHRISTOPHE BULTEL, directeur des études directeur du développement urbain, de la communication, ville de Mulhouse et des programmes européens BAC+5, Communauté urbaine de Strasbourg Un opérateur privé Sciences Com’ 12
  12. 12. JEUDI 13 DÉCEMBRE LES PARCOURS 10H45-16H00 | PARCOURS 3 Pilotes : INTERNET : FAIRE FACE À DE NOUVEAUX TERRITOIRES PHILIPPE DERACOURT, conseiller TIC, Si Internet a investi le champ du quotidien, la « fracture Conseil général du Val-de-Marne numérique » perdure. De matérielle – l’accessibilité à Internet s’est fortement démocratisée – elle est devenue YANN-YVES BIFFE, directeur de la culturelle avec des rapports au web très différenciés. communication, ville des Sables Or, cette frontière ne recoupe pas les lignes d’Olonne traditionnelles de partage des publics. Entre les in et les out, comment tenir compte d’un fossé qui se creuse toujours plus à l’heure du web 2.0 ? Car l’Internet vitrine est bel et bien dépassé. Chaque jour apparaissent de nouvelles façons de s’informer pour des citoyens devenus récepteurs actifs, libres de choisir l’information qui les concerne mais également émetteurs, développeurs d’espaces de construction collective grâce aux blogs, podcasts, wiki… Comment, dans un tel 10H45 | ANALYSE univers, assurer la lisibilité et la crédibilité de la parole Blogs, wikis, podcasting, syndication, publique ? Comment sortir de la logique de tuyaux pour web 2.0 : paysages et usages mobiliser de nouveaux contributeurs ? Dans un territoire d’Internet aujourd’hui numérique où tout est possible, où tout est placé sur le MARC DE FOUCHECOUR, ASSOCIÉ NEXTMODERNITY, même plan, l’enjeu n’est-il pas aujourd’hui de redessiner PROFESSEUR À L’ENSAM des frontières pour donner toute leur valeur aux paroles Les nouvelles lignes de fracture publiques ? culturelle générées par les pratiques 14 H 30 | EXPÉRIENCES de l’Internet GILLES BERHAULT, président de l’ACIDD Effacer les frontières entre 7e quartier, espace virtuel de concertation les contributeurs et les figurants : PHILIPPE JARRY, responsable multimédia, Le communicant face aux web : les nouveaux acteurs internes mairie d’Ivry-sur-Seine questions et questionnement… JEAN DE MISCAULT, directeur de la Web 3D, mondes virtuels et service public : YANN-YVES BIFFE, directeur de la communication, communication, Région Alsace anticiper les usages ville des Sables d’Olonne LOÏC HAY, ARTESI Ouvrir le web de sa collectivité Les téléservices Enquête : quels sont les projets FLORENCE DURAND-TORNARE, déléguée générale, des communicants sur le champ Villes Internet SYNTHÈSE : de l’Internet ? Site, ville et Peuplade Web : maîtriser ou accompagner ? PHILIPPE DERACOURT, conseiller TIC, Conseil FRÉDÉRIQUE WAGON, directrice de la MARC DE FOUCHECOUR, associé Nextmodernity, général du Val-de-Marne communication, ville de Grenoble professeur à l’ENSAM 13
  13. 13. JEUDI 13 DÉCEMBRE LES PARCOURS 10H45-16H00 | PARCOURS 4 Pilotes : SAVOIR ÉCOUTER CHARLES-MARIE BORET, La communication est dénaturée si elle se limite au passage, à la transmission de messages descendants. directeur de la communication, Comprendre, être attentif, se donner les moyens d’entendre ville de Bordeaux est essentiel à la communication. Cette interactivité dans JÉRÔME LAVAUX, IDES consultant le débat public reste encore à construire car encore très institutionnalisée, voire instrumentalisée. Le respect des critères de développement durable trace de nouveaux cadres d’écoute des citoyens, de leur place dans la décision publique. Comment et pourquoi écouter ? Quels moyens faut-il se donner ? Comment, au-delà des concepts, pratiquer l’écoute en communication publique ? 10 H 45 | ANALYSE Les atouts et les outils de l’étude HUGUES CAZENAVE, directeur général, Opinion Way Panorama des obligations et des pratiques participatives JOANA JANIW, chargée de mission, Ministère de l’Écologie, du Développement et de l’Aménagement Durable, déléguée AIP2 (Association Internationale pour la Participation Publique) Les enjeux de l’écoute de l’autre en communication publique et politique LUDOVIC RENARD, docteur en sciences politiques, enseignant à l’Institut d’études politiques de Bordeaux 14 H 30 | EXPÉRIENCES Écouter ceux que l’on n’entend jamais ATD Quart Monde* Savoir écouter en pratique au Canada MARY MORELAND, conseillère principale, Santé Canada, bureau de la participation des consommateurs et du public Schiltigheim : faire évoluer un projet par l’écoute ALFRED MULLER*, maire, ville de Schiltigheim Une grande entreprise à l’écoute des quartiers sensibles MICHEL PRONOST, directeur de la communication interne, SNCF KARIM ZERIBI, chargé de mission *sous réserve de confirmation 14
  14. 14. ! JEUDI 13 DÉCEMBRE LES ATELIERS 11 H 00 | ATELIER 1 | TV LOCALES : FRANCHIR LE PAS DIDIER BAILLEUX, DB Consultant, organisateur des Assises de la télévision locale TV Mosaïk* à Sarreguemines Avec le lancement d’appels aux candidatures pour la création dans les prochains mois de plus d’une centaine de chaînes locales sur la TNT, la télévision locale est entrée dans une nouvelle dynamique de développement. Les collectivités territoriales peuvent y jouer un rôle important. Quels enjeux sont liés à la télévision locale ? Quelles fonctions peut-elle remplir ? Combien coûte une chaîne ? Quelles sont ses sources de financement ? Quels sont les schémas d’intervention possibles pour les collectivités ? 11 H 00 | ATELIER 2 | PHOTO : LE LANGAGE DE L’IMAGE SERGE CHALLON, conseil en photographie, consultant Archiv’images HERVÉ HUGUES, photographe Un sémiologue L'environnement éditorial, graphique et rédactionnel donne à l'image un sens particulier. Parfois réduite à une expression plus simple, parfois emplie d'une fonction plus élaborée, elle peut être mise en valeur mais aussi dégradée. La polysémie de l'image provoque souvent de grands malentendus entre les photographes et les éditeurs, directeurs artistiques, secrétaires de la rédaction, maquettistes, ou rédacteurs en chef et parfois avec les lecteurs eux-mêmes. Une image publiée remplit donc une fonction : comment s’assurer de la cohérence entre l’image et la démarche qui a conduit à sa réalisation ? 11H 00 | ATELIER 3 | SUPPORTS IMPRIMÉS : LES NOUVEAUTÉS POUR RÉDUIRE LA FACTURE JEAN-MARIE ACKER, sous-directeur des affaires générales, DGIC, ville de Paris BERTRAND TIERNY, président, Print Chain - Gestimarchés Un exemple concret d’utilisation de l’accord-cadre : le code des marchés au service de l’efficacité économique. La mise en place d’un outil pour simplifier la gestion quotidienne, respecter les obligations légales, faire travailler les imprimeurs les mieux équipés pour réduire coûts et délais, valoriser l’utilisation des papiers écologiques, favoriser l’accès des PME à la commande publique. Atelier préparé par un partenaire 14H 30 | ATELIER 4 | LA COMMUNICATION DES FONDS EUROPÉENS : QUELS RELAIS ? VASILIJE KUJACIC, Équipe Europe et relations internationales, DIACT Une collectivité Parce qu’elles sont au cœur des dispositifs de financement des fonds structurels (FEOGA, FEDER, FSE), les collectivités sont des relais d’information évidents sur l’action de l’Union. Pourtant elles valorisent peu la réalité des contributions européennes. Comment sortir du cadre technique imposé par la nature des fonds structurels ? Quels outils donner aux communicants territoriaux ? La DIACT met en place des groupes de travail régionaux, avec les relais Europe direct, pour impliquer les collectivités dans une véritable démarche de communication de proximité. 14 H 30 | ATELIER 5 | LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE, AXE DE COMMUNICATION ? YANNICK LECHEVALLIER, directeur général, COOP DEC Conseil ALBERT BISCHEROUR, adjoint au maire - CATHERINE RIDOUX, directrice de la communication, ville des Mureaux La coopération décentralisée est souvent réduite à la seule image d’une action humanitaire ponctuelle quand elle pourrait être porteuse d’une véritable identité pour la collectivité. Suite page 18 15
  15. 15. CAP’COM EN UN COUP D’ŒIL JEUDI 13 DÉCEMBRE 9 h 00 9 h 30 CONFÉRENCE D’OUVERTURE 10 h 00 Yves Winkin 10 h 30 PARCOURS 1 PARCOURS 2 PARCOURS 3 PARCOURS 4 11 h 00 ATELIER 1 ATELIER 2 ATELIER 3 Transfrontalier Grands Internet Savoir CYBER 1 chantiers TV locales Photo Supports 11 h 30 écouter Le web 2.0 imprimés 12 h 00 CYBER 2 12 h 30 Référencement 13 h 00 13 h 30 Déjeuner 14 h 00 14 h 30 PARCOURS 1 PARCOURS2 PARCOURS3 PARCOURS 4 ATELIER 4 ATELIER 5 ATELIER 6 CYBER 3 (suite) (suite) (suite) (suite) Fonds Coopération Représentation 15 h 00 Accessibilité européens décentralisée à Bruxelles 15 h 30 CYBER 4 Veille 16 h 00 ATELIER 7 ATELIER 8 ATELIER 9 concurentielle LES RENCONTRES DU OFF Stop Eco-édition Développer 16 h 30 aux clichés les liens CYBER 5 17 h 00 Second Life 17 h 30 18 h 00 DÉBAT Communiquer l’Europe 18 h 30 19 h 00 19 h 30 GRAND PRIX CAP’COM Cérémonie de remise des prix 20 h 00 20 h 30 Dîner de la communication 16
  16. 16. L’AGENDA vous permet de planifier votre emploi du temps et de faire votre choix parmi les PLÉNIÈRES qui permettent à tous de partager un moment fort, les PARCOURS conçus en trois temps pour faire le tour d’une question et approfondir la discussion, les CARREFOURS conçus comme des temps de réflexion pluridisciplinaires, les ATELIERS et CYBERCONFÉRENCES plus techniques qui apportent outils et méthodes. VENDREDI 14 DÉCEMBRE 9 h 00 CARREFOUR 1 CARREFOUR 2 CARREFOUR 3 CARREFOUR 4 CARREFOUR 5 9 h 30 CYBER 6 Public-privé Management et Évaluation et Pourquoi Interco, petites communication communication faire communes et ATELIER 10 ATELIER 11 ATELIER 12 L’image 10 h 00 interne un journal ? communication Contentieux Cartographie Développement sur Internet électoral durable 10 h 30 CYBER 7 Rumeur 11 h 00 ATELIER 13 ATELIER 14 ATELIER 15 CONFÉRENCE contre rumeur Cérémonie Les populations Fruits 11 h 30 Brice Teinturier des vœux européennes et légumes CYBER 8 12 h 00 L’effet TGV LES APÉROS DES COMMUNICANTS 12 h 30 13 h 00 13 h 30 Déjeuner 14 h 00 14 h 30 15 h 00 LE GRAND DÉBAT 15 h 30 Refonder la parole publique 16 h 00 16 h 30 Cocktail 17 h 00 17 h 30 18 h 00 18 h 30 PRIX DE LA PRESSE TERRITORIALE Cérémonie de remise des prix 19 h 00 19 h 30 20 h 00 Dîner de clôture 20 h 30 17
  17. 17. Quelles sont les spécificités de la communication sur les affaires internationales ? Comment utiliser des relations pérennes de coopération au delà de la ponctualité d’actions médiatisées ? Mises en lumière et discours : comment construire une communication qui fasse de la coopération décentralisée (et de l'international en général), une réelle opportunité d’ « ouverture sur le monde » et de « rayonnement » ? 14H 30 | ATELIER 6 | LA REPRÉSENTATION DES TERRITOIRES À BRUXELLES Un représentant du Bureau de la Région Alsace NICOLAS RAVAILHE, dirigeant Euraegis-lobbying à Bruxelles, enseignant à l’IEP d’Aix-Marseille 100 % du droit économique et plus de 90 % du droit général est décidé par l'Union européenne avant d'être transposé dans le droit de chacun des États-membres. L'Union européenne est également un très important pourvoyeur de subventions publiques. Pourtant, la France, deuxième contributeur au budget européen, utilise peu, contrairement aux autres pays de l’Union, les opportunités de lobbying offertes par une présence physique à Bruxelles. Quelle est l’utilité pour un territoire d’une représentation permanente à Bruxelles ? Quels sont les moyens nécessaires pour quels résultats escomptés ? 16 H 00 | ATELIER 7 | COMMUNICATION VERS LES JEUNES : STOP AUX CLICHÉS Des membres du comité jeunes (15-20 ans), ANACEJ CAROLINE CARRÈRE, responsable de la communication, ANACEJ SANDRINE BELLEINGER-THILIE, directrice de la communication, ville d’Éragny-sur-Oise Les régions vers les lycéens, les départements vers les collégiens, les offices de logements, les villes ou les agglos dans le cadre de campagnes d’information ou de préventions diverses… les institutions multiplient les messages ciblés en direction des jeunes et des adolescents. Ces campagnes ne tombent-elles pas souvent, dans les stéréo- types et le jeunisme ? Revue de détail avec l’ANACEJ de ce que pourraient être des campagnes adaptées aux attentes des jeunes, des campagnes qui savent dire stop aux clichés. 16 H 00 | ATELIER 8 | ÉCO-ÉDITION JULIEN DUBOURG*, responsable marchés publics, Québécor Un représentant de la délégation régionale Alsace de l’Ademe L’exploitation des forêts, la production du papier, l’impression des documents ont des impacts environnementaux non négligeables qui invitent les communicants à envisager les activités d’édition sous l’angle de l’éco-responsabilité. Quels sont les critères à prendre en compte ? Quelles sont les différentes qualités de papier recyclé ? Comment se repérer dans la multitude de labels et de certifications environnementales existants ? Petit tour des subtilités pour que l’éco-édition ne soit plus un mystère… 16 H 00 | ATELIER 9 | DÉVELOPPER LES LIENS ET LES PROJETS PAR-DELÀ SES FRONTIÈRES… FRANCK LENOIR, directeur, Etyssa Qu’elles soient géographiques ou humaines, leur dépassement peut être facilité par des outils simples et pragmatiques qui permettront de renforcer les liens sociaux, les appartenances, les relations entre les personnes et les groupes. Comment les prochaines évolutions du service de mise en relation permettront de favoriser les liens entre les habitants de villes jumelées et dynamiseront les projets collectifs ? Atelier préparé par un partenaire 18
  18. 18. LES CYBERCONFÉRENCES LES RENCONTRES DU OFF Préparées par MICHEL FAUCHIÉ et AKIM CHEKHAB Pour permettre à chacun de dépasser ses frontières, d’élargir ses horizons, un temps d’échanges haut en 11H00 CYBER 1 / LE WEB 2.0 EN UNE LEÇON couleurs avec les communicants publics étrangers. MICHEL FAUCHIÉ, Club Cap’Com Regards croisés sur des enjeux, des méthodes, des 12H00 CYBER 2 / LE RÉFÉRENCEMENT expériences différentes et riches d’enseignement ! SUR INTERNET Avec la participation des communicants venus de DAVID MORGANTI, chef de projet Internet, Belgique, de Suisse, d’Allemagne, d’Italie, d’Espagne, Conseil général de Seine-Maritime du Royaume-Uni, du Canada, d’Europe de l’Est… et des agences du réseau international Comvort. 14H30 CYBER 3 / RENDRE SON SITE ACCESSIBLE PIERRE GILBERT, webmaster, Coordonnées Présentation de la campagne nationale sur la collecte 15H30 CYBER 4 / RECHERCHE ET VEILLE sélective des déchets réalisée par Éco Emballages en CONCURRENTIELLE SUR INTERNET partenariat avec l’Association des Maires de France. AKIM CHEKHAB, directeur du développement, Capitan conseil 16H30 CYBER 5 / UNE ÎLE SUR SECOND LIFE HUGUES AUBIN, responsable multimédia, ville de Rennes Présentation des campagnes primées au Prix Compli’Cité décerné par La Poste et qui récompense les meilleures communications courrier des collectivités territoriales. ET TOUT AU LONG DU FORUM… La librairie de la com' Le portail de la communication publique Une riche bibliographie sur les thématiques abordées du www.pcompublique.com vous livre toute l’actualité de la programme, les dernières parutions sur la communication communication publique et met à votre disposition un vaste publique et tous les ouvrages des intervenants. espace ressource : actes et comptes-rendus de colloques, fiches d’expériences, fiches pratiques, études en enquêtes, La Foire à la com’ bibliographies… Des documents repérés, répertoriés, L’auberge espagnole de la communication : à la foire à la classés, enrichis par Cap’Com. com’ on y trouve ce que l’on y amène ! Un espace libre pour présenter vos publications, vos supports de La cyberstation communication… et pour découvrir ceux des autres. Une station Internet qui vous permettra de consulter votre messagerie et d’être connecté avec votre organisme à tout moment du Forum. 19
  19. 19. VENDREDI 14 DÉCEMBRE VISITES MATINALES / CONFÉRENCES 8H30 | LES VISITES MATINALES Deux sites originaux et emblématiques de Strasbourg accueillent les lève-tôt pour une visite en petit comité… LE CENTRE DE L’ILLUSTRATION TOMI UNGERER Le Centre de l’Illustration Tomi Ungerer vient d’ouvrir ses portes dans la villa Greiner. Ilpermet au public de découvrir, par une exposition permanente, la diversité et la richesse de l’œuvre du célèbre dessinateur né à Strasbourg. Rendez-vous sur place à 8h30 LE VAISSEAU Éducatif et ludique, le Vaisseau est un lieu d’éveil et de découverte des sciences et techniques accessible en trois langues : français, anglais et allemand. « Apprendre en s’amusant » est la devise de ce centre créé en 2005 par le Conseil général du Bas-Rhin. Rendez-vous sur place à 8h45 11H15 | CONFÉRENCE CARTE BLANCHE À BRICE TEINTURIER Quel paysage politique et citoyen à la veille des élections municipales et cantonales ? Directeur général adjoint de TNS Sofres et directeur du département Stratégies d’opinion, Brice Teinturier est co-auteur avec Pascal Perrineau et Yael Azoulay de Présidentielle 2007 : qui choisir ? (Éd. Philippe Rey) et directeur de L’état de l’opinion, publication annuelle de TNS Sofres (Éd. Du Seuil). Brice Teinturier est par ailleurs maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris. 20
  20. 20. VENDREDI 14 DÉCEMBRE / 14H30 > REFONDER LA PAROLE PUBLIQUE LE GRAND DÉBAT Changement de comportement, urbanisme, développement durable, processus de concertation, information éditoriale : à quelles conditions peut-on aujourd’hui avoir un discours public audible et crédible ? Avec quels mots ? Quels sont les obstacles à la crédibilité de la parole publique ? La perte de crédibilité est-elle plus souvent Pilote : sanction de l’erreur ou manque de commu- > JEAN BREILLAT, directeur de la communication, nication ? Peut-on mettre en adéquation ville de Tours sincérité du discours et communication ? Quelles sont les limites de la séduction ? Débat animé par JEAN DUMONTEIL, journaliste, directeur de la Lettre du secteur public Quels sont les vecteurs de la sincérité ? Parler vrai est-il nécessaire ? Peut-on dissocier Avec : parole institutionnelle et politique ? > FABIENNE KELLER, maire de Strasbourg, Comment font nos voisins ? présidente déléguée de la CUS > ROBERT GROSSMANN, président de la CUS, maire délégué de la ville de Strasbourg > PHILIPPE RICHERT*, président du Conseil général du Bas-Rhin > MICHEL SAPIN*, député de l’Indre, ancien ministre > JO SPIEGEL, maire de ville de Kingersheim, président de la CAMSA > DENIS MUZET, sociologue, directeur de Institut Médiascopie > JEAN-LUC MARTIN-LARGADETTE, journaliste, Technoscope, auteur de L’Information responsable > Un élu d’une collectivité européenne Introduit par des interviews d’experts. 21
  21. 21. VENDREDI 14 DÉCEMBRE LES CARREFOURS 9H00 | CARREFOUR 1 PUBLIC-PRIVÉ : QUELLES FRONTIÈRES ? La professionnalisation de la communication publique s’est accompagnée d’une affirmation du rôle spécifique de celle-ci mais existe-t-il une différence fondamentale entre communication publique et communication privée ? Quelles sont les valeurs, les pratiques, les langages – séduction, conviction, affirmation – propres à chacune d’entre elles ? Et au-delà de ces lignes de partage, que peuvent s’apprendre mutuellement les communicants publics et les communicants privés ? Lorsque les frontières sont estompées, lorsqu’un établissement public devient groupe, lorsqu’une SEM ou un délégataire de service public prennent en charge une activité d’intérêt général, lorsque le service public devient « mission de service public », quelles questions se posent en communication ? Pour concilier la réalité, la perception et l’image du service public, de sa fonction sociale, et de l’intérêt général qui l’anime avec les contraintes d’une entreprise privée, quels obstacles faut-il franchir, quelles barrières faut-il briser ? Le service public peut-il sans renier sa spécificité, épouser les mots de l’entreprise ? Une nouvelle manière peut-être d’envisager la relation citoyen - usager - consommateur. Pilotes : Avec : GUY LORANT, ancien directeur de la PATRICK MAGD, directeur de la communication corporate et commerciale, EDF communication de la ville de Nantes FRANÇOIS MICHAUD-NÉRARD, directeur général de SAEMPF - Services funéraires, ville de Paris XAVIER DE FOUCHÉCOUR, directeur, JANIE BLANCHARD, directrice de la communication, Éco-Emballages agence Beaurepaire XAVIER CROUAN, directeur de la communication, ville de Rennes Table-ronde animée par : Une agence de communication MATTHIEU BARADEAU, directeur de la communication, ville de Nantes 9H00 | CARREFOUR 2 MANAGEMENT ET COMMUNICATION INTERNE : QUELS ÉCARTS, QUELS TRAITS D’UNION ? Enjeux, objectifs, rôle, moyens : quels sont les écarts entre management et communication interne ? Comment les articuler ? Quelles visions et représentations les acteurs du management (DG, DRH…) ont-ils de la communication interne ? Comment peut-on, par une collaboration active entre management et service communication, enrichir les approches professionnelles de chacun et tendre vers une « culture interne » commune, au service des ambitions et la mise en œuvre des politiques publiques et territoriales ? 22
  22. 22. VENDREDI 14 DÉCEMBRE LES CARREFOURS Pilotes : Avec : LAURENT RIÉRA, directeur-adjoint de NICOLE D’ALMEIDA, professeur en communication, CELSA, Université Paris IV Sorbonne la communication, SYLVIE CHAMPETIER-VITALE, directrice de la communication, Conseil général de Meurthe-et- CA de Saint-Quentin-en-Yvelines Moselle, administratrice de l’AFCI LAURENT DEFROCOURt, directeur de NELLY DESCHERY, responsable de la communication interne, Assistance publique Hôpitaux la communication, ville de Chelles de Paris - APHP Table-ronde animée par : FRANÇOISE SOKOLOWSKI, directrice-adjointe de la communication interne, Groupe La Poste LAURENT RIÉRA FRANCIS CORPART, chef du service communication interne et services aux agents, CUS ISABELLE THIERRY, responsable de la communication interne, ville de Nantes 9H00 | CARREFOUR 3 ÉVALUER : UN PASSAGE VERS LA CRÉDIBILITÉ ? La communication publique doit, aujourd'hui plus qu'hier, s'interroger sur l'efficacité de l'action publique comme sur sa propre efficacité. L'évaluation nécessaire semble une évidence pour les campagnes d'intérêt général. Ne doit-elle pas s'imposer à d'autres champs de la communication publique ? Mais comment, alors, concilier avec la légitimité politique, la tentative de porter un jugement sur une campagne ou la réalisation d'un programme ? Quelles sont les contraintes méthodologiques ? Quel est le temps de cette évaluation ? Son efficacité, sa légitimité ? Les méthodes empruntées au privé sont-elles adaptées ? La corrélation entre une action et ses effets est un des problèmes posés à l'évaluation. Mais, au-delà de la question, que gagne-t-on à évaluer l'action publique, ne faut-il pas s'interroger sur la place de cette évaluation tout au long d'une opération, d'un mandat, ou d'un plan de communication ? Pilotes : Table-ronde animée par : SOPHIE COULON, directrice de la CHRISTOPHE BULTEL, directeur des études et des programmes européens BAC+5, Sciences Com’ communication, Conseil général Avec : d’Indre-et-Loire BERNARD MOTULSKY, professeur en communication, Université du Québec à Montréal LAURENT MICHEL, président du Club FRANÇOIS DE SARS, directeur général adjoint France, Ipsos Cap’Com VINCENT NUYTS, directeur de la communication, ville de Besançon OLIVIER FEIX, consultant en communication, Euraegis - Cisage 9H00 | CARREFOUR 4 POURQUOI FAIRE UN JOURNAL ? Pourquoi fait-on un journal aujourd’hui ? Le nombre d’émetteurs de magazines augmente en permanence : chaque collectivité, chaque organisme public se dote de sa propre publication ce qui semble paradoxal à l’heure du tout numérique. Pourquoi l’écrit, 23
  23. 23. VENDREDI 14 DÉCEMBRE LES CARREFOURS pourquoi le journal comme objet reste-t-il le premier vecteur d’information et de relation des institutions et des organismes ? Le journal a-t-il une fonction particulière ? Quel est le sens de la relation ainsi établie ? En 1605, à Strasbourg, dans la ville où Gutenberg inventa l’imprimerie, Carolus créait le premier journal… Il s’appelait Relation. Une invitation à réfléchir à l’heure de l’image, du son et du foisonnement numérique, à cette primauté accordée encore et toujours aux supports écrits. Pilotes : Table-ronde animée par : DIDIER RIGAUD, consultant, maître DANIEL REYT, directeur, agence Citeasen de conférences en communication, Avec : Université Bordeaux 3 - Michel de GUILLAUME SNOLLAERTS, directeur adjoint de cabinet, Conseil général du Rhône Montaigne Un rédacteur en chef de collectivité PIERRE GEISTEL, chargé de communication, CHRISTIAN TRIBOT, directeur général, groupe Lagardère Région Nord-Pas-de-Calais JEAN DE LEGGE, directeur, TMO Régions CHRISTIAN DE LA GUÉRONNIÈRE, directeur, agence ID Communes 9H00 | CARREFOUR 5 COMMUNICATION, INTERCO ET PETITES COMMUNES La fonction communication est aujourd’hui largement intégrée dans l’intercommunalité. Toutes les communautés urbaines et les grandes agglomérations sont dotées d’un service communication tandis que de plus en plus de communautés d’agglomération et de communautés de communes créent des postes de responsables ou chargés de communication. Même s’il n’est pas commun avec celui de la ville centre, le service communication dispose de compétences et de moyens supérieurs à celles des plus petites communes du territoire communautaire. Mutualisation de moyens, transfert de compétences : au-delà des clivages et des rivalités, ce service communication « central » ne pourrait-il pas devenir un lieu ressource pour les plus petites communes ? Est-il souhaitable, est-il possible de dépasser les frontières territoriales, institutionnelles mais aussi politiques pour permettre aux communes d’exister dans le champ de la communication ? Quelques expériences (rares) de réelle mutualisation commencent à émerger… Discussion ouverte ! Pilote : Avec : DOMINIQUE MÉGARD, déléguée CORINNE JACQUEMOUD, directrice de la communication, Chambéry Métropole générale de Cap’Com EMMANUELLE BOULIER, directrice de la communication, Arc-de-Seine MARC THÉBAULT, directeur de la communication, CA de Caen-la-Mer STÉPHANIE DRAPKIN-LOPARD, directrice de la communication, communauté de communes du Pays d’Ancenis 24
  24. 24. ! VENDREDI 14 DÉCEMBRE LES ATELIERS 9H30 | ATELIER 10 | GÉRER UN CONTENTIEUX ÉLECTORAL ROLANDE PLACIDI, juriste, avocate au barreau de Lyon La communication des collectivités est souvent au cœur du contentieux électoral. En cas de contestation d'un opposant, ou d'un simple citoyen, les délais sont courts, 5 jours seulement, pour constituer la défense d'un candidat élu. Comment anticiper ? Savoir préparer ses dossiers ? Mieux cerner la différence entre le juge administratif et le juge pénal. Connaître la portée d'un référé en cours de campagne. Pourquoi avoir recours à un huissier ? Des réponses à ces questions et à bien d'autres que vous vous posez certainement. 9H30 | ATELIER 11 | CARTOGRAPHIE PATRICK PONCET, docteur en géographie, maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris KARINE HUREL, cartographe, DIACT Par l'analogie formelle qu'elle propose entre un espace et sa représentation, la carte se révèle être un document susceptible d'occuper une place à part entière dans la communication publique, à la fois comme outil d'analyse, de dialogue et d'information. Pour autant, la communication cartographique est un métier, et sa maîtrise suppose une bonne connaissance des techniques de la carte, de son contexte de réception, et plus encore des possibilités qu'elle offre de dire autrement les choses, de discuter autrement des projets urbains, de traduire autrement l'esprit des lieux. Le monde de la carte est encore pour l'essentiel une terra incognita de la communication. À découvrir… 11H 00 | ATELIER 12 | COMMENT SENSIBILISER LES PUBLICS AUX ENJEUX DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ? KENNNETH GRAND, responsable du développement, Proxité À partir de la multiplicité et de la complémentarité des thématiques qu’il englobe, comment donner un sens concret au développement durable ? Comment, sur un enjeu aujourd’hui largement partagé, construire des messages et des supports adaptés en direction de cibles différentes : interne, acteurs et relais locaux, grand public… Atelier préparé par un partenaire 11H 00 | ATELIER 13 | CÉRÉMONIE DES VŒUX, VÉRITABLE ACTE DE COM’ INTERNE DIDIER RIGAUD, consultant, maître de conférences en communication, Université Bordeaux 3 - Michel de Montaigne Événement traditionnel de la vie des collectivités, la cérémonie des vœux n’est pas si anodine qu’il peut paraître. Bien maîtrisée, elle peut être une clef de voûte de la stratégie globale de communication interne. C’est, en effet, l’un des rares moments de l’année permettant de rassembler l’ensemble du personnel, y compris en période électorale. L’occasion d’une communication directe entre décideurs - élus et administratifs - et l’ensemble du personnel, symbole d’une vraie culture d’entreprise. Toutefois, l’exercice n’est pas simple et ne peut gommer une communication interne déficiente ou en manque de sincérité. 25
  25. 25. ! JEUDI 13 DÉCEMBRE LES ATELIERS 11H 00 | ATELIER 14 | ACCUEILLIR LES POPULATIONS EUROPÉENNES ROBERT MAC COy, ancien chef d’unité au Comité des régions d’Europe OLIVIER FEIX, consultant en communication publique, Euraegis - Cisage SASKIA BERTHELON, directrice de la communication, Conseil général de Charente Bien au-delà du tourisme, le contexte économique amène d'importantes circulations de populations au sein de l'Union européenne : les entreprises recrutent leurs cadres dans l’Europe entière, les artisans de l’est sont appelés sur les chantiers, les britanniques et les néerlandais prennent leur retraite dans le Périgord… Cette Europe des peuples en marche concerne directement les communicants publics locaux. Comment adapter la communication de son territoire à l’attention de ces populations ? Comment expliquer aux habitants ces phénomènes – souvent anxiogènes – pour les faire mieux accepter ? 11H00 | ATELIER 15 | LES FRUITS ET LÉGUMES COMME VECTEUR DE COMMUNICATION SOPHIE LE MOUËL, directrice des relations institutionnelles, Interfel XAVIER HERRY, responsable marketing opérationnel, Aprifel MARINA CHALAVON, CERVIA, Région Île-de-France Les fruits et légumes frais offrent aux collectivités territoriales des axes de communication originaux et variés. Santé publique, aménagement du territoire, goût et plaisir… de nombreux domaines d’intervention des collectivités se prêtent à des opérations ponctuelles comme à des actions pédagogiques pérennes autour des fruits et légumes : semaine Fraich’attitifude, jardins potagers intergénérationnels, valorisation des produits régionaux… Une corbeille d’expériences ! Atelier préparé par un partenaire 26
  26. 26. LES APÉROS DES COMMUNICANTS LA BOURSE DE STAGES DE LA COMMUNICATION PUBLIQUE Le portail de la communication publique www.pcompublique.com ouvre depuis Strasbourg la première bourse de stages entièrement consacrée à la communication publique et territoriale. Un temps pour rencontrer les étudiants et proposer des missions au sein de votre organisme. LE GUIDE DE L’ÉCO-COMMUNICATION Présentation par l’Ademe d’un tout nouveau guide pratique qui propose aux communicants un ensemble de pistes pour concilier communication et développement durable. PRIX COMPLI’CITÉ DE LA POSTE Présentation des campagnes primées au Prix Compli’Cité décerné par La Poste et qui récompense les meilleures communications courrier des collectivités territoriales. BAROMÈTRE NATIONAL ÉCO-EMBALLAGE : UN OUTIL D’ÉVALUATION DÉCRYPTÉ LES CYBERCONFERENCES SAINT-PRIEST, L’AFFICHAGE DYNAMIQUE À L’USAGE DES COLLECTIVITÉS Préparées par MICHEL FAUCHIÉ et AKIM CHEKHAB Comment une collectivité utilise l’affichage dynamique pour communiquer en temps réel avec ses habitants 9H30 CYBER 6 / PODCASTS, VIDEOS, WEB TV : et ses usagers : l’exemple de Saint-Priest. UTILISER L’IMAGE SUR INTERNET FRANCK CONFINO, directeur, agence Adverbia 10H30 CYBER 7 / RUMEUR ET CONTRE-RUMEUR : ET TOUT AU LONG DU FORUM… ANTICIPER UNE CRISE D’OPINION VIRTUELLE FRANÇOIS PINOCHET, directeur, Boléro Le plateau télé Nouveauté de ce 19e Forum, un plateau télé qui devient 11H30 CYBER 8 / EFFET TGV : L’ÉVOLUTION DE studio radio. Interviews, débats, ambiances… L’IMAGE DE STRASBOURG À TRAVERS INTERNET Retrouvez le résumé vidéo de la journée en direct sur AKIM CHEKHAB, directeur du développement, Capitan conseil www.pcompublique.com et en différé dans les plénières. 27
  27. 27. JEUDI 13 DÉCEMBRE LES SOIRÉES 19H00 | CÉRÉMONIE DE REMISE DU 19E GRAND PRIX CAP’COM Comme chaque année depuis 19 ans, le Grand Prix Cap’Com de la communication publique récompense les choix, les stratégies, les actions des collectivités territoriales et des organismes publics dans les quatre catégories : > Faire évoluer les comportements > Promouvoir le territoire > Communiquer le(s) chantier(s) > Communiquer la culture PRIX DU PUBLIC Pendant toute la durée du Forum, les Cap’Comiens pourront voter pour l’initiative qui mérite leur coup de cœur. PRIX SPÉCIAL JEUNE Un prix spécial sera décerné, en partenariat avec l’ANACEJ, par un jury composé de jeunes. 21H00 | DÎNER DE COMMUNICATION C’est au Pavillon Joséphine, situé au cœur du Parc de l’Orangerie, que nous vous donnons rendez-vous pour un dîner de gala aux couleurs alsaciennes. > Tram direct depuis le PMC ou le Parlement européen, ligne E, station Droits de l’Homme. Attention, le nombre de places étant limité, l’inscription en ligne est obligatoire 28
  28. 28. VENDREDI 14 DÉCEMBRE LES SOIRÉES E 18H00 | CÉRÉMONIE DE REMISE DU 9 PRIX DE LA PRESSE TERRITORIALE Organisé par l’Université Bordeaux 3 - Michel de Montaigne, en partenariat avec Cap’Com, le Prix de la presse territoriale récompense les publications périodiques externes et internes destinées aux populations des collectivités territoriales. Il est décerné par un jury composé de professionnels de la chaîne graphique, de la communication publique, d’universitaires et d’étudiants. 20H00 | DINER DE CLÔTURE Pour celles et ceux qui voudront prolonger leur séjour alsacien et céder à la magie du Marché de Noël, un point du vue original sur la ville depuis la salle panoramique du Conseil général du Bas-Rhin. Laissez-vous tenter… 29
  29. 29. CAP’COM INFOS PRATIQUES INSCRIPTIONS EN LIGNE SUR WWW.CAP-COM.ORG 1 journée Conditions générales Pour tous : 460 €/H.T. d’inscription Toute inscription en ligne est 2 journées définitive. Collectivités de moins de 10 000 Toute annulation d’inscription habitants : 390 €/H.T. devra être formulée par écrit Collectivités de 10 000 à 50 000 et donnera lieu au versement habitants, associations : 610€/H.T. d’une somme forfaitaire de Collectivités de plus 50 000 habitants, 150,00 € H.T. pour frais chambres consulaires, organismes de gestion administrative. publics, administrations, entreprises, agences, consultants : 770 €/H.T. Si l’annulation survient après le 20 novembre 2007, l’organisme En cas d’inscriptions en nombre, des tarifs s’engage à acquitter l’intégralité de groupe peuvent être étudiés sur demande. des coûts d’inscription et ce quel que soit le motif de l’annulation. Tarifs spéciaux Étudiants et demandeurs d’emploi: En cas d’empêchement, un agent 50 €/H.T. peut néanmoins se faire remplacer par un autre agent du même Universitaires : 200 €/H.T. organisme. Commandes complémentaires Cap’Com se réserve le droit Abonnement annuel au portail de modifier la date, le lieu et www.pcompublique.com : 100 €/H.T. le programme du Forum ou de l’annuler si des circonstances L’inscription au Forum Cap’Com relève de la indépendantes de sa volonté formation continue - Prise en charge possible l’y obligent. par votre OPCA. Programme arrêté au 15 octobre 2007, susceptible de modifications. Document non contractuel. 30
  30. 30. Palais de la Musique et des Congrès Place de Bordeaux - Strasbourg Tram B - Station Wacken Gare SNCF Profitez du tout nouveau TGV Est pour rejoindre le cœur de Strasbourg Des départs toutes les heures depuis Paris, et des directs quotidiens depuis les grandes villes de France Aéroport international de Strasbourg - Entzheim Consultez les horaires de vols sur www.strasbourg.aeroport.fr Des navettes régulières rallient le Tram A en 12 minutes. Des réductions congrès sont accordées sur simple demande au moment de votre inscription en ligne. Retrouvez tous les plans d’accès, par la route et par transports en commun, dans les pages infos pratiques du site. Hébergement À l’heure du Marché de Noël et en période de session du Parlement européen, il est important de réserver très vite votre hôtel pour le Forum. Pour avoir une chambre, une seule solution : téléchargez le formulaire de réservation sur le site www.cap-com.org Renseignements auprès du service hébergement du Palais de la Musique et des Congrès : 03 88 37 67 67 31
  31. 31. Partenaires officiels Partenaires professionnels Partenaires réseaux Partenaires médias © Communiquez ! Renseignements et inscriptions : www.cap-com.org - 04 72 65 64 99

×