Fabrice MauléonMail: fmauleon@escem.frTwitter: fabricemauleon
Le rapport visé à larticle L. 225-102 rend compte de la rémunération     totale et des avantages de toute nature versés, d...
Cela fait déjà 10ans d’erreurs                              et de bonnes pratiquesLe rapport visé à larticle L. 225-102 re...
Inspirez vous des erreurs et bonnespratiques des entreprises pour rédiger votre               rapport DD !!
La démarche : comment sy prend pour construire son rapport Développement Durable ?Les parties prenantes : quelle place est...
Les 4 règles d’or   du rapport
Pas seulement une photo figée   de la l’activité de l’année
Pas une photo car le rapport doit contenirStratégie DDObjectifs pour l’avenirMoyens pour assurer le progrès
Description (qualitative & quantifiée) des impacts, desleviers d’action et des responsabilités de l’organisationPrésentati...
Il prend en compte, pour y répondre, les attentes de toutes lesparties prenantes – voir les démarches de concertation "sur...
Pas uniquement les succès mais aussi les difficultés, les dilemmesPublié de manière régulière pour suivre les progrès
• Formalisation de la stratégie & outil pour la faire progresser (mesure,   sensibilisation interne, benchmarking)• Gain d...
Les difficultés rencontrées le plus couramment dans la réalisation de rapport sont de   différents niveaux :• Etes-vous pr...
- Editorial- Feuille de route présentant les objectifs de progrès- Management du développement durable : politiques,   sys...
Une série de focus à forte valeur ajoutée tout au long du rapport :• Le « business case » : l’intérêt économique/politique...
•   Plan A will see us working with our customers and our suppliers to combat climate    change, reduce waste, safeguard n...
Helping customers to reduce their footprints• As part of The Climate Group’s ‘Together’   campaign, M&S promoted 30 C wash...
For the 8th year running the sporting goods company Adidas Group   has published a report on its efforts to be a sustainab...
• Format : 20 à 30 pages (impression sur papier recyclé ou certifiéFSC/PEFC) + compléments éventuels sur Internet• En répé...
• Style clair et pédagogique – Voir Syngeta• Eviter le vocabulaire trop technique (environnemental)• Ne pas éviter les ter...
Le style pédagogique… une histoire
plan par parties prenantes (mais risque deredondances)         : plan classique Stratégie/Démarche/Performance économique,...
Des engagements                                              Chiffrés…Des exemples pour illustrés les engagements
La création de valeur partagée se fonde sur le simple constatque les affaires et la société sont interdépendantes. En sa q...
Pour s’assurer un succès durable, une entreprise doit     créer de la valeur pour ses actionnaires et pour     la société....
Comment choisir ses indicateurspour répondre au GRENELLE?                                            le MEDEM, le Conseil ...
•   la version courte de la stratégie nationale de développement durable (format PDF - 128.9 ko)•   la proposition de tabl...
Les sujets clés plus que jamais se recentrent sur 2  dimensions :1- Diffusion au sein de toutes les couches de lentreprise...
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelier
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le rapport DD des collectivités locales - atelier

1 321 vues

Publié le

Intervention de Fabrice Mauléon, professeur à l’Escem de Tours au département Economie, droit et
développement durable, dans le cadre des 3e rencontres nationales communication et développement durable organisées par Cap'Com le 22 septembre 2011 à Angers

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 321
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
407
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le rapport DD des collectivités locales - atelier

  1. 1. Fabrice MauléonMail: fmauleon@escem.frTwitter: fabricemauleon
  2. 2. Le rapport visé à larticle L. 225-102 rend compte de la rémunération totale et des avantages de toute nature versés, durant lexercice, à chaque mandataire social.Il indique également le montant des rémunérations et des avantages de toute nature que chacun de ces mandataires a reçu durant lexercice de la part des sociétés contrôlées au sens de larticle L. 233-16. Il comprend également la liste de lensemble des mandats et fonctions exercés dans toute société par chacun de ces mandataires durant lexercice.Il comprend également des informations, dont la liste est fixée par décret en Conseil dEtat, sur la manière dont la société prend en compte les conséquences sociales et environnementales de son activité. Le présent alinéa ne sapplique pas aux sociétés dont les titres ne sont pas admis aux négociations sur un marché réglementé.
  3. 3. Cela fait déjà 10ans d’erreurs et de bonnes pratiquesLe rapport visé à larticle L. 225-102 rend compte de la rémunération totale et des avantages de toute nature versés, durant lexercice, à chaque mandataire social.Il indique également le montant des rémunérations et des avantages de toute nature que chacun de ces mandataires a reçu durant lexercice de la part des sociétés contrôlées au sens de larticle L. 233-16. Il comprend également la liste de lensemble des mandats et fonctions exercés dans toute société par chacun de ces mandataires durant lexercice.Il comprend également des informations, dont la liste est fixée par décret en Conseil dEtat, sur la manière dont la société prend en compte les conséquences sociales et environnementales de son activité. Le présent alinéa ne sapplique pas aux sociétés dont les titres ne sont pas admis aux négociations sur un marché réglementé.
  4. 4. Inspirez vous des erreurs et bonnespratiques des entreprises pour rédiger votre rapport DD !!
  5. 5. La démarche : comment sy prend pour construire son rapport Développement Durable ?Les parties prenantes : quelle place est accordée aux parties prenantes ? comment sont-elles impliquées ?Enjeux et périmètre : sur quel périmètre est effectué le reporting ? que cela signifie t-il ?Contenu et indicateurs : quelles informations sont dévoilées ?Collecte des données : quel système de collecte des données est mis en place ?Contrôle des engagements : comment lorganisation rend-t-elle compte de ses engagements RSE ?Communication : sous quelles formes linformation RSE est-elle transmise ?Enjeux de performance : quels sont les enjeux de performance liés au rapport Développement Durable ?
  6. 6. Les 4 règles d’or du rapport
  7. 7. Pas seulement une photo figée de la l’activité de l’année
  8. 8. Pas une photo car le rapport doit contenirStratégie DDObjectifs pour l’avenirMoyens pour assurer le progrès
  9. 9. Description (qualitative & quantifiée) des impacts, desleviers d’action et des responsabilités de l’organisationPrésentation des données permettant de situer et decomparer la collectivité
  10. 10. Il prend en compte, pour y répondre, les attentes de toutes lesparties prenantes – voir les démarches de concertation "surmesure" avec des panels de PP externes du comité 21Il couvre tous les impacts (en amont/aval), toutes les zonesgéographiques – voir BP
  11. 11. Pas uniquement les succès mais aussi les difficultés, les dilemmesPublié de manière régulière pour suivre les progrès
  12. 12. • Formalisation de la stratégie & outil pour la faire progresser (mesure, sensibilisation interne, benchmarking)• Gain de visibilité en externe : compréhension des riverains, des pouvoirs publics, des commerçants, des investisseurs, etc. > crédibilité & transparence appréciées par les parties prenantes• Source de motivation et d’implication en interne – SPECIAL CRISE• Rendre des comptes sur des sujets d’actualité pour améliorer la qualité globale de la vie dans la collectivité• Valorisation de la démarche et des acteurs – Voir BT
  13. 13. Les difficultés rencontrées le plus couramment dans la réalisation de rapport sont de différents niveaux :• Etes-vous prêts au “regard externe” ?• Avez-vous les ressources nécessaires pour analyser les attentes des partiesprenantes, le benchmarking et les résultats ?• Avez-vous les outils nécessaires pour produire et collecter les informations ?• Les équipes dédiées au développement durable sont-elles prêtes à faire évoluer leur façon de travailler ? (identification des points forts/points de progrès)• L’interne sera-t-il prêt à contribuer (hors équipe dédiée) ?
  14. 14. - Editorial- Feuille de route présentant les objectifs de progrès- Management du développement durable : politiques, systèmes de management, gouvernance, vision des enjeux- Traitement de chacun des grands axes : • Quels sont les enjeux ? • Comment X se situe-t-elle par rapport à ces enjeux (politiques générales, pratiques et indicateurs de performances) ? • Quels sont ses objectifs de progrès ?- Précisions méthodologiques (précisions du périmètre de consolidation des données, etc.)- Glossaire (surtout si lecteurs non experts)- Le cas échéant : vérification externe des indicateurs, pour crédibiliser la démarche
  15. 15. Une série de focus à forte valeur ajoutée tout au long du rapport :• Le « business case » : l’intérêt économique/politique de la démarche de DD– Voir BP• La « vision du futur » : en quoi le DD fait-il évoluer l’activité de l’organismeExemples pour une collectivité: la collectivité idéale dans 10ans – Voir M&S• Participation à des initiatives sectorielles et/ou de lobbying• Influence sur les PP/sensibilisation• Montant des investissements
  16. 16. • Plan A will see us working with our customers and our suppliers to combat climate change, reduce waste, safeguard natural resources, trade ethically and build a healthier nation.• Were doing this because its what you want us to do. Its also the right thing to do. Were calling it Plan A because we believe its now the only way to do business.
  17. 17. Helping customers to reduce their footprints• As part of The Climate Group’s ‘Together’ campaign, M&S promoted 30 C washing temperatures for clothing.• Around 70% of our clothing is labelled with the “Think Climate Recommend Wash at 30 C” message and supported with in-store information+ washing detergent packaging.• This is an important step because around 75% of the carbon footprint of clothing can result from washing, drying and ironing. During the year we succeeded in helping to raise the % of 30 C washes carried out by our customers from 23% to 31% (according to market research). We believe that this move has the potential to save around 25,000 tonnes of CO2 a year. Think climate – wash at 30˚C
  18. 18. For the 8th year running the sporting goods company Adidas Group has published a report on its efforts to be a sustainable business. This year the report runs on the theme of Sport Matters, re- emphasising the fact that the Group takes its values from sport.2 sections have been expanded to provide a more detailed explanation of strategic priorities and of the issues that challenged the Group in 2008.There is more performance analysis, highlighting key findings and trends from the companys data. The review also explains how targets the company has set have helped to deliver its strategy, plus the reasons for the progress that was made and what was learnt from the Groups efforts.
  19. 19. • Format : 20 à 30 pages (impression sur papier recyclé ou certifiéFSC/PEFC) + compléments éventuels sur Internet• En répétant les informations-clés si nécessaire plusieurs entrées• En faisant ressortir les chiffres importants pour faciliter le survol du rapport• En préférant des titres simples des titres inspirés maisambigus• En insérant des renvois internes entre les parties• En insérant un index vers les référentiels utilisés• En insérant un glossaire
  20. 20. • Style clair et pédagogique – Voir Syngeta• Eviter le vocabulaire trop technique (environnemental)• Ne pas éviter les termes sensibles (pollution, corruption, etc.)• Ton humble et non triomphaliste"Nous respectons les droits de lHomme"pour dire"Nous avons comme ambition de contribuer au respect des droits de lHomme et pour cela nous avons diffusé la politique Respect des Droits de l’Homme dans tous nos sites".
  21. 21. Le style pédagogique… une histoire
  22. 22. plan par parties prenantes (mais risque deredondances) : plan classique Stratégie/Démarche/Performance économique, sociale et environnementale
  23. 23. Des engagements Chiffrés…Des exemples pour illustrés les engagements
  24. 24. La création de valeur partagée se fonde sur le simple constatque les affaires et la société sont interdépendantes. En sa qualité d’entreprise rentable et responsable, X respecte les gens etl’environnement. Nous privilégions le développement des affairesà long terme à un bénéfice à court terme, et créons au travers denos investissements une valeur durable tant pour notre entreprise et nos actionnaires que pour la société.
  25. 25. Pour s’assurer un succès durable, une entreprise doit créer de la valeur pour ses actionnaires et pour la société.C’est la Création de valeur partagée. Il ne sagit ni dune idée philanthropique, ni dune prestation complémentaire, mais dun élément fondamental de notre stratégie d’affaires.Pour créer de la valeur pour nos actionnaires et notre Entreprise, nous devons créer de la valeur pour les communautés dans les pays où nous opérons, y compris les producteurs qui assurent notre approvisionnement, nos collaborateurs et nos consommateurs.Pour créer de la valeur partagée, nous devons adopter un comportement responsable – en garantissant la conformité et la durabilité de nos activités. Il faut respecter les Principes de Conduite des Affaires du groupe Nestlé, les législations nationales et les normes internationales, et veiller à ce que nos activités répondent aux critères de la durabilité écologique, de l’équité sociale et de la viabilité économique.
  26. 26. Comment choisir ses indicateurspour répondre au GRENELLE? le MEDEM, le Conseil économique, social et environnemental et le Une astuce !!! Conseil national de l’information statistique, elle associaient les 5 collèges du Grenelle Environnement (Etat, collectivités locales, ONG, représentants des employeurs et des salariés) : une concertation au cœur des priorités du Grenelle - D’informer l’ensemble des acteurs des évolutions de l’économie de la société, Environnement (2010) - De sensibiliser aux pressions sur l’environnement - De convaincre et inciter à un changement de comportement.
  27. 27. • la version courte de la stratégie nationale de développement durable (format PDF - 128.9 ko)• la proposition de tableau de bord soumise aux débats résultant des travaux de la commission de concertation (format PDF - 160.5 ko)• la revue du commissariat général au développement durable sur les indicateurs de développement durable (format PDF - 2.8 Mo)• les fiches des propositions d’indicateurs phares : – 111 - Emission totales de gaz à effet de serre (format PDF - 21.5 ko) – 112 - Empreinte carbone de la demande finale nationale (format PDF - 26.2 ko) – 113 - Part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie primaire (format PDF - 19.2 ko) – 211 - Consommation d’énergie dans les transports par habitant et intensité par rapport au PIB (format PDF - 14.3 ko) – 311 - Productivité des ressources et consommation de matières par habitant (format PDF - 17.3 ko) – 411 - Indice d’abondance des populations d’oiseaux communs (format PDF - 16.1 ko) – 412 - Artificialisation des sols (format PDF - 23.2 ko) – 511 - Espérance de vie à la naissance, espérance de vie en bonne santé (format PDF - 26.3 ko) – 611 - Taux de pauvreté monétaire (format PDF - 20.3 ko) – 612 - Taux d’emploi des personnes âgées de 55 à 64 ans (format PDF - 21.2 ko) – 613 - Part des jeunes hors emploi et hors formation parmi les 16-25 ans (format PDF - 23.8 ko) – 711 - Aide publique au développement (format PDF - 14.7 ko) – 811 - Formation et sorties précoces (format PDF - 21.2 ko) – 812 - Part de recherche et développement dans le PIB (format PDF - 18.6 ko) – 911 - Participation des femmes à la gouvernance, part des sénatrices (format PDF - 20.8 ko)
  28. 28. Les sujets clés plus que jamais se recentrent sur 2 dimensions :1- Diffusion au sein de toutes les couches de lentreprise et intégration du sujet dans le business et en particulier dans les produits ou services vendus.2- Et de façon plus prospective, lutilisation du concept DD pour revisiter le modèle de fonctionnement de lentreprise à long terme.

×