Femme de 72 ans adressée pour EP
• Depuis 1 mois, la patiente présente une dyspnée pour laquelle elle
  consulte un médeci...
Arrivée aux soins intensifs



•   Polypnéique
•   Refuse de s’allonger
•   Hémodynamique précaire
•   Très grosses jugula...
Epanchement mesuré à 40mm
Variation des flux
Relecture du scanner


                         Il existait un
                        épanchement
                       ...
Décision de ponction échoguidée
• Car patiente non transférable en chirurgie
• Tentative de ponction par voie sous-xyphoïd...
Normalisation du remplissage
Ré-expansion du VD (Vidéo 9)
        avec HTAP
Imagerie en petit axe
  (Vidéos 10 et 11)
Evolution
• Transfert en chirugie
• Diagnostic anatomo-pathologique de sarcome
  développé aux dépends de l’artère pulmona...
EP atypique
EP atypique
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

EP atypique

430 vues

Publié le

Publié dans : Voyages, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
430
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

EP atypique

  1. 1. Femme de 72 ans adressée pour EP • Depuis 1 mois, la patiente présente une dyspnée pour laquelle elle consulte un médecin généraliste. • Réalisation alors d'une échocardiographie retrouvant une HTAP probablement pré-capillaire compte tenu de l'absence d'élévation des pressions de remplissage à gauche (flux mitral inversé...). Péricarde sec à cette époque. • On ne sait pas ce qui ce passe entre cette écho et une nouvelle visite chez un généraliste (10 jours avant l’admission) avec une prescription faite pour de la cortisone et des Beta2mimétiques. • Se présente aux urgences par un 3ème généraliste pour majoration brutale de la dyspnée depuis 48h et suspicion d'EP compte tenu de l'echo il y a 1 mois. • Angioscanner pulmonaire: EP massive à droite avec obstruction complète de l'artère pulmonaire droite, le caillot bombant dans le tronc de l'artère pulmonaire. Mise sous anticoagulants. Transférée en soins intensifs de cardiologie car très oxygéno-dépendante quelques heures plus tard.
  2. 2. Arrivée aux soins intensifs • Polypnéique • Refuse de s’allonger • Hémodynamique précaire • Très grosses jugulaires • Réalisation d’une ETT (vidéo 1 et 2)
  3. 3. Epanchement mesuré à 40mm
  4. 4. Variation des flux
  5. 5. Relecture du scanner Il existait un épanchement abondant non compressif quelques heures auparavant
  6. 6. Décision de ponction échoguidée • Car patiente non transférable en chirurgie • Tentative de ponction par voie sous-xyphoïdienne (Vidéo 3) • Liquide hématique, amélioration immédiate de la patiente après ponction de quelques cc • Montage du drain: liquide qui se met à coaguler • Injection de microbulles (Vidéo 4) • Le VG avait été ponctionné (Vidéo 5) • Retrait du cathéter • Nouvel abord par voie apico-latérale pour ponction d’un épanchement localisé en face de la paroi latérale du VG (Vidéo 6) avec succès (Vidéo 7 et 8)
  7. 7. Normalisation du remplissage
  8. 8. Ré-expansion du VD (Vidéo 9) avec HTAP
  9. 9. Imagerie en petit axe (Vidéos 10 et 11)
  10. 10. Evolution • Transfert en chirugie • Diagnostic anatomo-pathologique de sarcome développé aux dépends de l’artère pulmonaire Conclusion • Dyspnée progressive sur obstruction lente de l’artère pulmonaire droite par un sarcome • Epanchement péricardique néoplasique • Evolution vers la tamponnade après mise sous héparine efficace

×